Les moutons de Panurge - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Les moutons de Panurge

Se comporter comme des moutons de Panurge, c'est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.

Origine

Dans un troupeau de moutons, lorsque la tête du troupeau change de direction, les autres suivent 'bêtement'.
Au point que, lorsque des éléments paniqués par un quelconque prédateur, se dirigent vers un ravin ou une falaise, les autres suivent et tout le troupeau 'se suicide' sans qu'un seul se pose la question de savoir s'il fait bien de se jeter dans le vide, comme les autres (notez bien que, vu leur état, personne n'est allé ensuite leur demander pourquoi ils avaient agi aussi stupidement. Et puis peut-être qu'entre se faire croquer par le loup et s'offrir une courte mais sympathique chute libre, leur choix était vite fait. Allez donc savoir...).

Panurge est un héros de Rabelais qui, pour se venger d'une altercation avec le propriétaire d'un troupeau, a proposé de lui en acheter le chef, la plus belle bête, alors qu'ils étaient ensemble sur un bateau pour une traversée.
Une fois l'animal payé, Panurge l'a jeté à l'eau.
Bien entendu, les autres moutons, d'eux-mêmes, l'ont immédiatement suivi et tous se sont noyés.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Les moutons de Panurge » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen To follow like sheepSuivre comme les moutons
Angleterreen To behave like lemmingsSe conduire comme des lemmings
Espagnees Ser un borregoÊtre un agneau, un plouc qui suit aveuglément les autres
Espagnees ¿Donde va Vicente? Donde va la genteOù va Vicente? Où vont les gens
Espagnees Actuar como borregosAgir comme des moutons
Espagnees Los corderos de PanurgoLes moutons de Panurge
Grècegr Σαν τα πρόβατα (San ta pròvata)Comme les moutons
Italie (Sicile)it Fàri 'u picurùniFeire (comme) les brebis
Brésilpt Maria vai com as outrasMarie s'en va avec les autres Marie

Vos commentaires
Mais non, vous n’y êtes pas: Panurge a essayé - il y a déjà trrrrrrrès longtemps, de lancer la mode du saut à l’élastique...
Comme il n’avait pas beaucoup d’argent, ayant travaillé pour le roi de Prusse (voir l’expression sus-mentionnée), il a d’abord cherché à se faire des clients. Ils sont venus en troupeau, comme des moutons, et - au vu du succès qui s’annoncait - il leur a offert - A TOUS! - un premier saut d’entraînement GRATUIT, sans équipement...
Ne pas confondre les moutons de Panurge avec les boutons de Manu.
Des moutons, un Rat, une Belette encore une expression zoo logique.
suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.
hé oui, c’est ça la mode, c’est un engouement brutal d’une masse pour des sujets même futiles dans des domaines aussi divers que variés ! Vestimentaire, chanson, variété, monde du spectacle, ... Créations artistiques, peinture, musique, danse, décoration d’intérieur, ... Philosophie, façons de penser, croyances, politique, langage (verlan...) ... Façons de vivre : loisirs, sports, lieux en vogue, ... Entichement brutal et assez général pour un objet, une couleur... Ex : scoubidous, pin’s, porte-clés, yo-yo, tube, danse ... mais c’est typique d’une époque (voire les sixteens)
Moi, la seule mode que je suis, c’’est quand je chante a capella (puisqu’il n’y a ni orchestre, ni partoche sur ce site !) : "Savez-vous planter les choux ? à la mode, à la mode ? ... de chez nous "  et Panurge n’a qu’à bien garder ses moutons ! qu’ils ne viennent pas dévorer mes choux plantés avec amour, avec le doigt, avec le coude, avec les genoux, avec le nez, etc ... 
Comme j’ai déjà tout expliqué il y a plus d’un an - si, si, cela fait déjà tout ce temps que je hante ce (mâtin quel) site - je n’ai donc rien à ajouter.
Je m’en vais donc aller voir les p’tites femmes de Pi.., pardon, rénover l’appart. dans lequel le fiston entrera bientôt. A vous revoir plus tard...
Et bien le bonjour à des paquets de nouveaux et de nouvelles qui ne manqueront pas de nous rejoindre, comme les habitués l’ont fait avant eux/elles...
Et bon anniversaire bien sûr à qui de droit. Je n’ai pas la liste sous les-z-yeux (ce serait plutôt des valises qui s’y trouvent), mais il y a sûrement des concernés (OUI, en UN mot! siouplé!)
réponse à . <inconnu> le 30/06/2006 à 12h22 : Des moutons, un Rat, une Belette encore une expression zoo logique....
Et quid du petit lapin?
réponse à . <inconnu> le 30/06/2006 à 12h22 : Des moutons, un Rat, une Belette encore une expression zoo logique....
Et tu peux rajouter un Dindenault  puisque c’est le nom de celui qui vendit son mouton. Nom prédestiné non ?

Le panurge étant une pièce du harnais du cheval, pour rester dans la lignée de ce qu’on s’est dit hier. C’est qu’il en a de la suite dans les idées notre God.
d’où vient le mot "mouton" ?
A l’époque classique on avançait des étymologies reposant sur les caractéristiques attribuées à l’espéce entière , et même au mouton non châtré : le bélier.
la façon dont il se déplace vers la femelle aurait pu justifier l’emploi de "mothon" qui désignait en grec une danse licencieuse,
une filiation possible avec le latin "mutilus" employé pour les bêtes privées de cornes,
le latin "mons, montis" pouvait rappeler que les moutons paissent dans les hauteurs,
le mot "mutus" aurait indiqué que le mouton est silencieux,
ou le "mutoniatus" aurait rappelé que le bélier est doté d’un grand membre ...
Les recherches plus récentes le rattachent au verbe allemand " mutzen" =tronquer, amputer, qui aurait désigé d’abord le seul "bélier castré" avant de désigner l’espéce entière, y compris le bélier.
Mais revenons à nos moutons ...

#10 : merci, j’ai rectifié
les mouturges de Panon : que ceux qui lainent le suivent
réponse à . chirstian le 01/09/2007 à 09h02 : d’où vient le mot "mouton" ? A l’époque classique...
mâme non châtré
L’intéressée appréciera ! 
M.O.U.T.O.N. : Membre Ordinaire,Unité d’un Tout Obéissant de Nature.
Na pas oublier les moutons sous le lit de la chambre rose du phare (Syl n’a pas eu le temps d’aller aussi sous le lit, et phil ne passe pas)
De toute façon l’amiral ce mouton à cinq pattes aime les moutons des vagues.
lorsque la mode est au non conformisme et à l’individualisme, les moutons de Panurge se reconnaissent parce qu’ils se conforment au non conformisme en faisant tous de la même façon et en même temps la même chose que personne ne fait.
Et vice versa.
réponse à . chirstian le 01/09/2007 à 09h45 : lorsque la mode est au non conformisme et à l’individualisme, les ...
là tu pousses le vice un peu loin, je vais versa...
La prochaine convention expressio s’appelle-t-elle la convention des moutons de Pantruche ?
petite anecdote : il y a pas mal d’années, nous campions en famille en Turquie, en bordure du rivage.
Arrive un berger escorté d’une demi douzaine de moutons (bravo à Chirstian pour sa recherche étymologique !). Notre berger en prend un, le tire, le porte, le pousse pour le mettre à l’eau et le savonne (oh ! la pollution de la Méditérranée…). Sitôt savonné, relaché et environné de bulles irisées, l’animal regagne le bord. Le Turc se saisit d’un second et ainsi de suite, jusqu’à épuisement du lot de ces braves bêtes "à poil laineux" dûment récurrées.
J’utilise aussitôt cette scène réaliste pour faire à mes enfants, encore petits, un commentaire ad hoc sur le peu sympathique Panurge, ajoutant que les assertions de notre bon maître Rabelais n’étaient peut-être pas tout à fait exactes.
A la fin de ma préroraison, nous voyons alors le berger s’emparer du plus costaud des moutons et le plonger à nouveau dans la mer pour le rincer. Aussitôt le reste du troupeau a suivi, restant dans l’eau tant que le berger n’avait pas ramené le premier sur le rivage.
Rabelais avait raison !
réponse à . microgruel le 01/09/2007 à 09h56 : petite anecdote : il y a pas mal d’années, nous campions en fa...
Ton lointain parent Panta Gruel se serait contenté de les manger et vu son appétit, tout le troupeau y serait sans doute passé.
Bonjour z’a vous tous et toutes !
A votre avis si j’arrive à c’tte heure, je faisais quoi ? Hein ? j’aspiroute, je chifounoute, je balayoute le phare, et entre nous, c’est pas vrai l’histoire des moutons de panurge, personne avec moi pour le taf !!!!
réponse à . sylphide le 01/09/2007 à 10h44 : Bonjour z’a vous tous et toutes ! A votre avis si j’arrive &agr...
Se comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique
, nous dit God.

entre nous, c’est pas vrai l’histoire des moutons de panurge, personne avec moi pour le taf !!!!
réponds-tu.

Mais si nous ne filons pas tous ad libitum la métaphore du phare, tous les jours et quelles que soient les expressions traitées, cela veut peut-être simplement dire que ceux qui fréquentent ce site n’en sont pas, justement, des moutons ! Et c’est donc, a contrario, une belle confirmation de l’explication de god.

En ce qui me concerne, je suis une passionnée de Rabelais, grand écrivain, grand humaniste, très audacieux pour son époque, et à mon sens, on le réduit un peu trop à son humour « hénaurme » et à deux-trois anecdotes, comme celle des moutons de Panurge. C’est dommage, car ses livres sont pleins d’enseignements précieux, d’histoires fabuleuses, de réflexion sagaces sur l’humanité…
réponse à . chirstian le 01/09/2007 à 09h45 : lorsque la mode est au non conformisme et à l’individualisme, les ...
Parfaitement d’accord... C’est toute la sagesse du raisonnement par l’absurde !
réponse à . syanne le 01/09/2007 à 11h24 : Se comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose...
et de très belles illustrations de Monsieur G.DORE...tout à fait d’accord avec toi, ...
Je ne parlais pas forcement du phare...mais, bon !!!
réponse à . sylphide le 01/09/2007 à 11h47 : et de très belles illustrations de Monsieur G.DORE...tout à fait d...
@19
Hein ? j’aspiroute, je chifounoute, je balayoute le phare, et entre nous, c’est pas vrai l’histoire des moutons de panurge, personne avec moi pour le taf !!!!
@21
Je ne parlais pas forcement du phare...mais, bon !!!


Alors j’ai mal lu ou mal compris, mes excuses.
Bonjour vous …
Et bien voilà, je dés barques sur le site – suis donc une petite nouvelle et vous re-joints avec plaisir (mais je me demande toujours qui c’est ce Plaisir !) donc si je comprends, il faut avoir des valises sous les yeux, des boutons de Panurge sur la jaquette et plein d’autres facéties dans les méninges qui dé-méningent. Bon bref, je vais essayer de comprendre de quoi vous parlez entre vous et essaierait de m’accrocher ! bon samedi Ier septembre….. fête des lapins A.Gilles.
Siouplé pardonnez moi je vais devoir me dérouiller les neurones ! ahh les moutons font comme les connils ? "Filer en cas de danger ?
réponse à . franclaorana le 01/09/2007 à 12h24 : Bonjour vous … Et bien voilà, je dés barques sur le site – sui...
Bienvenue donc sur ce merveilleux site ! Tu me sembles déjà plus que dans le thon pour accorder ta partie scions à la nôtre ! Et puisque tu es des nôtres, Maaaarceeeeeel ! une tournéeee ! nous allons donc désormais parler entre nous. Et voili, et voilou.
réponse à . cotentine le 01/09/2007 à 01h45 : suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en élim...
Ce n’est pas moi qui chante!!!! cette page
réponse à . franclaorana le 01/09/2007 à 12h24 : Bonjour vous … Et bien voilà, je dés barques sur le site – sui...
Bonjour et bienvenue.
Je me joins à toi pour souhaiter une bonne fête aux Gilles qu’ils soient de Binche ou d’ailleurs et plus particulièrement au fils de Jonayla.
réponse à . momolala le 01/09/2007 à 12h31 : Bienvenue donc sur ce merveilleux site ! Tu me sembles déjà p...
oui, bonjour il me semble que je suis dans le thon et sans pour cela aller à la pêche chaque jour - et comme tes scions de parties scions m’interpellent et de me souvenir que j’ai du changer pas mal de mots sur un site qui parle de la réparation des scions (de canne à pêche) bien sûr !! Et puis je me nomme aussi Madame thon de temps en temps. et je sais être aussi tonne y truande !!Merci pour la tournée ! est-ce-moi qui doit payer ?
En passant : nul ne pourra nier que l’expression du jour vienne de la Marine. Est-ce depuis les aventures de Panurge que les vagues jouent à saute-mouton ?
réponse à . franclaorana le 01/09/2007 à 13h18 : oui, bonjour il me semble que je suis dans le thon et sans pour cela aller &agra...
Alors, là, bonjour de ce beau jour d’aujourd’hui. Une ’tite nouvelle qui jacte déjà comme nous, dis! Et que ca urge ou non (dans ce cas, on dit pas n’urge) elle y est, là!
Super. Tu vas vois, avec Syl et les autres, tu arrives, tu t’accroches, et tu ne décolles plus! Ca y est, c’est fait, tu peux enlever les ventouses: ca tient tout seul!
Maaaaarceeeel, et une autre sur le compte de la madame qui s’offre si gentiment à payer l’ardoise!
Tiens, sur cette page, lisez la première partie de la recette (et le reste si ça vous chante !) : en voilà un qu’il ferait bon croiser sur Expressio, non ?
réponse à . momolala le 01/09/2007 à 13h45 : Tiens, sur cette page, lisez la première partie de la recette (et le rest...
génial ce breton fin gourmet (nourriture et mots) qui connaît bien les moutonsss 
Bonjour à toi, franclaorana et bienvenue dans la bergerie!
Comme vous avez été très sages, un petit cadeau dans le cadre exact de l’expression du jour : Monsieur Brassens en direct presque alive, sur cette page. Bonsoir de ce beau soir et jolie nuit !
réponse à . file_au_logis le 01/09/2007 à 13h38 : Alors, là, bonjour de ce beau jour d’aujourd’hui. Une ’...
dis moi, combien de moutons et de brebis pour le 12, merci...et bien le bonsoir à vous tous et toutes ,
Le phare reste ouvert, si une brebis égarée a besoin de réconfort...
vous avez remarqué , les filles ? Y a des pays où tous les hommes sont barbus, et d’autres, où la mode est de rester imberbe. Tous des mentons de Panurge !
réponse à . franclaorana le 01/09/2007 à 13h18 : oui, bonjour il me semble que je suis dans le thon et sans pour cela aller &agra...
bon alors un petit rébus, pour voir si tu peux suivre : prends ton temps, ça pas n’urge :
mon premier est mou
mon second est ton
mon tout est mouton
Ah zut, j’ai donné la solution !
réponse à . syanne le 01/09/2007 à 11h24 : Se comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose...
ses livres sont pleins d’enseignements précieux
comme c’est vrai ! Je me souviens de ses "mille façons de se torcher le cul" qui m’ont beaucoup appris, même si j’en suis resté à celle du papier-cul , au risque de passer pour un mouton de Panurge. (faut dire qu’on a pas toujours un oison duveteux sous la main!)
Ceci dit, je m’insurge contre l’expression : les moutons de Panurge, car enfin il n’est pas douteux -d’après tous les témoignages d’époque, et le récit de God- que Panurge n’avait acquis qu’un seul mouton, lequel de surcroît, n’a justement pas suivi le troupeau.Ceux qui sont visés par cette expression ne sont nullement les siens, et on devrait dire : les moutons de Dindenault (merci #7 Tytoalba).
Je vous invite à signer la pétition disponible sur le site d’Expressio (Moûton, quel site !)
réponse à . sylphide le 01/09/2007 à 18h47 : dis moi, combien de moutons et de brebis pour le 12, merci...et bien le bonsoir ...
Bon. Jusqu’à plus ample informé
- File-au-logis: OUI
- Syl: OUI
- Phide: OUI
- Moogli: oui, sans doute
- Cotentine: hélas, trois fois hélas, non
- Elpépé: sais pas, est pas encore revenu de son dernier naufrage sa dernière aventure nautique
- BB à adhésion renforcée: sais pas - pour la même raison
- Syanne: hélas, non, doit être au boulot le lendemain à 8 heures du mat’ (elle fait la Manche, paraît-il)
Lieu de rendez-vous: Hotel Mercure Monparnasse, 19:30 heures, l2 Sept.
Les autres ceusses qui veulent venir participer à une convention d’Expressio sur le pied sont bien sûr les bienvenu(e)s. Et même les petits nouveaux/nouvelles tels que Syl et phide y seront, alors, pas de gêne, beaucoup de plaisir.
Où ira-t-on, à Phide de nous le dire...
Viiiiite, siouplé... J’ai faim!
réponse à . chirstian le 01/09/2007 à 18h59 : bon alors un petit rébus, pour voir si tu peux suivre : prends ton t...
Pour résumer ce premier contact je dirai de mes premières impressions
Je suis arrivée dans une bergerie une jour de lapin très A.Gilles
J’ai commandé pour la table n°12 un mouton et une brebis
J’ai rencontré un breton qui cuisine des crus-tassés
J’ai lu un rébus mont-out é 1 mou-thon (mon tout est un mouton), et caressé « des mentons de Pas Nurge »
J’ai appris que Brassens était presque A Live
J’ai joué à saute mouton dans de vagues prés salés
Marceeellllll que m’arrive-t-il ? Qui m’a donc privée de mes ventouses ?
Mais voile-ah… ça y est !! je me suis mise à voler………..
Et je me suis égarée !
Merci Chirstian-Sylphide-Momolala-Cotentine-FileAuLogis-Quasimodo-Microgruel-Syanne et Tytoalba --- mes excuses à ceux que j’ai oublié !
Une petite question c’est qui God >?
réponse à . franclaorana le 01/09/2007 à 19h47 : Pour résumer ce premier contact je dirai de mes premières impressi...
Une petite question c’est qui God >?
ce n’est pas un mouton. Quoique... quoique : on dit "God chèvre (the Queen ! )" . Rien d’autre n’est sûr : nous sommes ici aux limites entre la science, et la Foi ! D’après le bandeau noir en bas de ton écran, ce site serait animé par Plaisir et par Georges Planelles. Une explication qui circule entre nous , c’est que GOD serait les initiales de ces trois personnes. Mais il faut la Foi.
Ton rôle de mouton, aujourd’hui est de suivre, pas de comprendre ! Mais demain sera un autre jour. Car les jours se suivent : ne parle-t-on pas des jours de Panurge ?
Bon ! Sur ce je retourne fumer mon mouton. C’est meilleur en moquette, mais bah !
réponse à . franclaorana le 01/09/2007 à 19h47 : Pour résumer ce premier contact je dirai de mes premières impressi...
God, c’est - tu le reconnaîtras très vite - [slurp] le génial craie à t’heure de cet site, tellement mêêêrveilleux que la terre entière nous envie, et même les-z-habitants des autres astres et corps célestes qui sont déjà par Minou [/slurp].
Et - afin de t’éviter de poser une deuxième question peut-être un tant soit peu un con grue - je suis comme qui dirait son télépathe délocalisé, mais actif quand même.

signé: l’Austro God qui veut tous vos biens!
God c’est le Dieu dont le nom est écrit tout en bas dans la ligne noire, tu vois regardes bien en bas c’est lui copyright !

@38 Filou attention en descendant du train sur le quai on sait jamais un amiral embusqué peut en cacher un autre !
réponse à . <inconnu> le 01/09/2007 à 20h08 : God c’est le Dieu dont le nom est écrit tout en bas dans la ligne n...
... tu as mille fois raison, sinon que, cette fois-ci, c’est LUI qui descendra du train!
réponse à . file_au_logis le 01/09/2007 à 20h09 : ... tu as mille fois raison, sinon que, cette fois-ci, c’est LUI qui desce...
pédé !!!!
la fausse note, c’est dommage. Je le regrette d’autant plus que tu m’avais habitué à beaucoup plus d’humour, d’esprit, de sens de la raie partie...
Ici, c’est carrément nul, ni spirituel, ni humoristique...
@ 45. Le 01/09/2007 à 20:18:23 par file_au_logis
Tu as raison l’humour est quelque chose dont parfois ont manque, d’un côté comme de l’autre, si tu as pris ombrage de çà je le regrette je te présente toutes les excuses que veux, et je ferais attention à l’avenir, de ne plus évoquer ce sujet qui visiblement est un point sensible que tu n’apprécie guerre. Désolé mais je n’avais pas imaginé un seul instant que tu puisses le prendre au premier degré.
hé! je m’en suis prise une de syanne...manque d’humour d’un jour ou mauvaises passe... pas de panique, file-au -logis, et quasimodo, ...nous ne sommes pas bêtes à faire comme les moutons, et de plus, demain un autre jour !!!!
Phil passe par le mail, pour dire où.
Franclaorana, et puis c’est quoi les speudo à la tire en bique ?bonne nuit à toi! et à demain avec la même verbe...!
Il est point d’heure, compter les moutons pour une bonne nuit.
réponse à . sylphide le 02/09/2007 à 00h50 : hé! je m’en suis prise une de syanne...manque d’humour d&rsqu...
j’en suis à les compter et ne m’en laisse pas conter ...j’en ai aperçu un noir, oui, oui, a black sheep mais c’est ce qu’on nomme t’ché nous une brebis galeuse. Il ne faut pas la laisser suivre les moutons de Panurge, elle risque de contaminer le troupeau ! ... quant au "mouton enragé" on aurait dû le citer hier puisqu’il s’agit d’un comportement "soupe au lait" ... qq qui monte sur ses grands chevaux ! 
il est tartare, je vais me pieuter puisque je n’ai pas mon mouton au clou* 
* d’après Alfred Delveau, ça signifiait : mettre en gage son matelas, le porter au Mont-de-Piété)
réponse à . cotentine le 02/09/2007 à 03h33 : j’en suis à les compter et ne m’en laisse pas conter ...j&rsq...
tchao!
réponse à . <inconnu> le 01/09/2007 à 23h28 : @ 45. Le 01/09/2007 à 20:18:23 par file_au_logis Tu as raison l’hu...
C’est déjà oublié.
Explication:
ce n’est pas un "point sensible", comme tu dis.
Je trouve que le fait d’utiliser un terme qui peut être compris comme injurieux, sans autre forme de procès, sans humour autour, sans commentaire spirituel, en fait un terme agressif, et que l’agression - de quelque type qu’elle soit - n’est pas de mise ici.
Tu parles de premier degré: ici, forcément, puisque tu ne l’as enveloppé de rien d’autre pour passer au degré supérieur...
réponse à . <inconnu> le 01/09/2007 à 09h29 : Na pas oublier les moutons sous le lit de la chambre rose du phare (Syl n’...
Tu ne crois pas si bien dire : voir ma contrib_3, d’ici trois jours... 
réponse à . momolala le 01/09/2007 à 13h32 : En passant : nul ne pourra nier que l’expression du jour vienne de la...
Brave Momolala... Mais tu es déjà Grand-Croix dans l’ordre du Mérite Maritime... 
Pax Elpépie sit semper vobiscum.
Marceeeeeeeeeeeeeellus !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Les moutons de Panurge » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?