Ne pas tarir d'éloges - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Ne pas tarir d'éloges

Être très élogieux.

Origine

Que sont les éloges ?
On mettra tout de suite au piquet ceux qui ne pensent qu'à évoquer les loges des concierges et des acteurs, même si les uns comme les autres peuvent parfois mériter des éloges.

Des éloges, mot venu du grec 'eulogia', pour 'louange' ou 'belle parole', ce sont ces compliments que tout homme normalement constitué aime recevoir en quantité ; ces félicitations qu'on aime entendre après un acte de bravoure (comme d'arriver à rentrer dans un bar pour y commander sa septième bière de la journée) ou après avoir réussi un véritable défi (comme d'attraper au lasso une limace en pleine fuite), par exemple.

Et quand les éloges arrivent en grande quantité, unanimement prononcés par les individus présents autour de soi, on peut les considérer comme un flot de paroles très agréables dont on aimerait qu'il ne s'arrête pas.
Or, quand un flot arrête de s'écouler, c'est que la source est tarie.

Notre expression n'est donc qu'une simple métaphore qui assimile les éloges nombreux (et parfois mérités) à un flot qui ne tarit pas.

Exemple

« Il y avait là un triomphe pour le juge d'instruction Denizet, car on ne tarissait pas d'éloges (...) sur la façon dont il venait de mener à bien cette affaire compliquée et obscure : un chef-d'œuvre de fine analyse, disait-on, une reconstitution logique de la vérité, une création véritable, en un mot. »
Émile Zola - La bête humaine

Compléments

Notez que :
- on peut aussi dire "ne pas tarir en éloges"
- au singulier, un éloge est un discours qui célèbre quelqu'un ou quelque chose (un éloge funèbre, faire l'éloge de quelqu'un...).

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas tarir d'éloges » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Canmol i'r cymylauFaire des éloges aux nuages
Allemagne (Bavière)de Jemanden über den grünen Klee lobenFaire d'éloges de qn. sur le trèfle vert
Angleterreen To shower someone with praise To shower praise on someoneArroser quelqu'un d'éloges/ de louanges
Angleterreen To rave about someoneS'extasier sur quelqu'un
Angleterreen To praise to the skiesFaire des éloges aux cieux
Angleterreen To sound praises of somebodyVanter (tout haut) les louanges de quelqu'un
Espagnees Hacerse lenguasSe faire des langues
Espagnees Desharcerse en elogiosSe répandre en éloges / Couvrir d'éloges
Espagnees No secar elogiosNe pas tarir d'éloges
Estonieet Taevani kiitmaFaire les louanges jusqu'au ciel
Italieit Coprire di elogiCouvrir d'éloges
Italieit Colmare di elogiCombler d'éloges
Italieit Non avere che parole di lodeN'avoir que des mots d'éloge
Italieit Portare in palmo di manoPorter au bout de la main
Pays-Basnl iemand ophemelenglorifier quelqu'un, faire l'éloge de quelqu'un
Pays-Basnl Iemand de hemel in prijzenExalter quelqu'un (quelqu'une) aux cieux
Pays-Basnl iemand bewierokenensencer quelqu'un
Brésilpt Desmanchar-se em elogiosSe répandre en éloges
Roumaniero A acoperi pe cineva cu laudeCouvrir quelqu'un avec des louanges
Roumaniero A nu conteni cu elogiileNe pas cesser aux éloges
Roumaniero A ridica in slavi (pe cineva)Soulever (quelqu'un) dans la gloire
Slovaquiesk Vychvalovat do nebaFaire des éloges aux cieux

Vos commentaires
pour que la source ne se tarisse pas, il faut donc s’adresser à quelqu’un vraiment digne d’éloges ! ... et qui, donc, concentre à lui tout seul quantité de mérites et de qualités : quelqu’un de vertueux, en somme ... d’irréprochable et qui, de surcroît s’est montré capable d’actes de bravoure ou d’actions méritoires (et sans doute fort ennuyeux, s’il est trop vertueux et n’a que des qualités!!!)
qualités ou défauts ? ...
On peut, ça, j’en suis sûre faire l’éloge de toutes les tares possibles et imaginables ... comme Erasme fit celui de la folie, et d’autres celui de la paresse (cf. Alexandre le Bienheureux)
mais c’est celui de la fuite qui a retenu mon attention : Elpepe ne dira pas le contraire (oui, je vais concourir pour la trirème du jour ! 

Eloge de la fuite
Quand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la fuite devant la tempête en épaulant la lame sur l’arrière avec un minimum de toile. La fuite reste souvent, loin des côtes, la seule façon de sauver le bateau et son équipage. Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. Rivages inconnus qu’ignoreront toujours ceux qui ont la chance apparente de pouvoir suivre la route des cargos, la route sans imprévu et près des côtes, c’est impensable sauf côtes du Rhône, de Blaye, etc ...
Un flot ininterrompu d’éloges noierait le sujet et son objet ! Je préfère l’acupuncture à la perfusion dans ce domaine. Mais qui dit "éloges" appelle "blâme" et je ne résiste pas à vous renvoyer chez Victor sur cette page. Toute ressemblance avec une personne existante....

Belle journée à tous !
PS: les éléphants ne barrissent pas d’éloges (sur la gazelle).
Il arrive qu’on affûte ses lames
Qu’on regarde sous les jupes des femmes
Pour trouver une rime parfois on rame
Mais souvent de rire on se pâme
Pour l’’expressionaute, point de blâme

D’ici personne ne vous déloge
Nul privilège on ne s’arroge
Au respect jamais on ne déroge
Quelle que soit l’heure au cadran de l’horloge
D’Expressio faisons l’éloge
- on peut aussi dire "ne pas tarir en éloges"
tarir ne tarit pas de constructions grammaticales:
il tarit un puits...
le puits se tarit...
il ne tarit pas de plaisanteries...
il ne tarit pas en plaisanteries...
il ne tarit pas à plaisanter...

L’origine de tarir, selon le Nicot de 1606, serait :
"Tari, de Aridus, en adjoustant ceste lettre t au commencement. Et semble que soit advenu, par ce que en prononçant "Il est ari", le son est tel, comme si le t estoit joinct avecques a."
réponse à . chirstian le 26/03/2007 à 09h18 : - on peut aussi dire "ne pas tarir en éloges" tarir ne tarit pas de con...
Et aussi

T’as ri, Harry, en loge
Tare le riz et l’orge
t’ara pas d’sucre d’orge
Précédemment Djebel Tarik
Il devint Gibraltar.
Et quand l’éloge se fait flagorneur...
on jette des fleurs, on encense, on passe de la pommade ou la brosse à reluire,on caresse dans le sens du poil, on cire les pompes, on lèche le cul, on passe la main dans le dos...
Epuisant, non ? Vaut mieux être sincère, c’est meilleur pour la santé (individuelle et collective).
un acte de bravoure (comme d’arriver à rentrer dans un bar pour y commander sa septième bière de la journée) ou après avoir réussi un véritable défi (comme d’attraper au lasso une limace en pleine fuite)
j’aimerais entendre vos louanges : je viens de bouffer au bar, ma septième limace de la journée, et maintenant j’essaye d’attraper au lasso un tonneau de bière qui fuit. Hips !

On dit : un concert de louanges. Mais pas uniquement à ça !
réponse à . syanne le 26/03/2007 à 11h02 : Et quand l’éloge se fait flagorneur... on jette des fleurs, on enc...
Si, si, cela est très fréquent surtout quand on parle (pas forcément de bien) d’une personne absente et qui arrive à l’improviste. Déjà en la voyant de loin pointer son nez on dira :
Tiens quand on parle du loup on en voit la queue.
Et dès que la personne approche suffsamment de manière à tout bien entendre on dira : Quand on parle du soleil on en voit les rayons ou encore mieux, pour continuer avec le thème des récentes assises, quand on parle de la rose on en voit le bouton !! Bien entendu cette personne prendra ça pour un très bel éloge ....qui à mon sens est un tantinet hypocrite.

Donc un éloge n’est pas forcément sincère et si c’est le cas vaut mieux en tarir !
Je viens de lire ça chez notre ami Jules, le rusé Renard : "On place ses éloges comme on place de l’argent, pour qu’ils nous soient rendus avec les intérêts."
Comme disait notre bon La Fontaine, "tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute".

Sages leçons de modération cher God : désormais, un seul compliment (esquisse d’éloge) par mois, et comme tu as reçu celui de ce mois, tu attendras le mois prochain pour le suivant qui risque d’être dithyrambique !
réponse à . eureka le 26/03/2007 à 13h48 : Si, si, cela est très fréquent surtout quand on parle (pas forc&ea...
Tout à fait d’accord avec toi : et c’est pour ça que je préfère les grandes gueules aux mielleux. Un direct du gauche, ça peut faire mal, mais on sait d’où ça vient. Le beau paquet enrubanné qui cache du verre pilé... c’est beaucoup plus difficile de s’en protéger.
Mais la vie, heureusement, nous apprend à faire le distinguo.

Et tiens, je complète ce message avec cette phrase édifiante de Sainte-Beuve, sur laquelle je viens de tomber (à pic !): "Dans mes portraits, le plus souvent la louange est extérieure, et la critique intestine. Pressez l’éponge, l’acide sortira."
Peut-on donner meilleure définition de l’hypocrisie ?
réponse à . momolala le 26/03/2007 à 14h05 : Je viens de lire ça chez notre ami Jules, le rusé Renard : "O...
Il n’y a que les légionnaires qui tirent en bique. Mais s’ils sont dix...
réponse à . momolala le 26/03/2007 à 14h05 : Je viens de lire ça chez notre ami Jules, le rusé Renard : "O...
Un petit plus, un proverbe wallon dit : "On préche todi po s’ saint" = On prêche toujours pour son saint, et qui signifie qu’on vante une personne dans des vues d’intérêt personnel. Sinon où est l’intérêt d’en faire des éloges hein ? à moins que ce ne soit pathlogique....
réponse à . God le 26/03/2007 à 14h14 : Il n’y a que les légionnaires qui tirent en bique. Mais s’ils...
Au théâtre, on parle de l’éloge royale - ou présidentielle...
Chez les vrais-z-auteurs, on parle de l’éloge de l’abbé Thyse...

Nous, vendredi dernier - j’ai pas eu l’occasion de revenir depuis - on a fait l’éloge d’Expressio.fr...

J’ai déjà lu les quelques rares contribs des participant(e)s, c’est un peu maigre... On aurait pu dire - ô God - bien des choses, en Somme (dans la Sarthe aussi, ils ne s’en sont pas privé, d’ailleurs, Elpépé et sa BB à adhésion renforcée). Tiens, où sont-ils donc, nous ne les avons encore point revus... Bien rentrés au bercail? BB va mieux?
Le compte-rendu suivra, comme les fois précédentes. Il faudra compter une semaine environ, puisque je ne rentre que mercredi soir au bercail...
réponse à . eureka le 26/03/2007 à 14h32 : Un petit plus, un proverbe wallon dit : "On préche todi po s’ ...
pas tôt, logique, ... mais presque!
réponse à . eureka le 26/03/2007 à 14h32 : Un petit plus, un proverbe wallon dit : "On préche todi po s’ ...
Un petit plus, un proverbe wallon dit : "On préche todi po s’ saint" = On prêche toujours pour son saint, et qui signifie qu’on vante une personne dans des vues d’intérêt personnel.
cela signifierait qu’en Wallonie le verbe "prêcher" aurait le sens de "vanter" ?
Ce serait alors un sens régional , car en France , quand on dit "prêcher pour son saint " "pour sa paroisse" ,"pour son clocher" le sens est seulement de "parler pour". C’est donc, effectivement, clairement dans un intérêt personnel, mais il n’y a aucune notion d’éloges, de louanges sincères ou non. (bien que cela n’interdise pas d’en inclure, pour être plus efficace)
Les loges... Les loges... Ne sont-ce pas les assemblées des maçons ? (réputés francs ?)
réponse à . cotentine le 26/03/2007 à 03h05 : pour que la source ne se tarisse pas, il faut donc s’adresser à que...
Ah ouais ! La trirème du jour, naturellement ! Evidemment ! Même si l’Amirauté se doit de préciser que Cotentine évoque ici la cape courante (toilée), en passant sous silence la cape sèche (voir cette page...
Bonjour bonjour, les gosses ! Bien dormi ? Bon, figurez-vous que Pépé est débordé de boulot : presque quatre jours d’absence et la bàl de 100 MO est saturée (merci, Hobbes  !).
Bon, je pourrais tout vous raconter, là, mais ce serait quasiment hors sujet du jour, quoiqu’en plein sujet d’Expressio. Non, je vous apporterai juste un témoignage : les Belges ont l’eau courante ! Oui oui ! Et aussi, un théâtre avec une loge royale, aousque BB a été prise en photo, avec Momolala et moi, même que c’est vachement fastoche de faire un putsch, ici, pour devenir Roi des Belges à la place du Roi des Belges : pas un flic pour garder la loge ! Idem au Ministère de l’Intérieur : un portillon ouvert sur une cour, et pas un pandore en vue, vous y rentrez comme dans un moulin... Finalement, avant de leur refourguer Johnny, je crois qu’on leur rendrait un fier service, en leur adressant -cadeau- un autre (tout petit, ça ne prend pas de place, et ne boit ni vin, ni bière) fils d’étranger, grand spécialiste du déploiement de bignolons dans nos villes.
Je digresse... pardon, God : c’est l’émotion de cette Convention.be... On va faire le plus gros des commentaires off, promis. Mais je dois quand même faire un autre commentaire, public, à mon Eureka_d’amour_14 :
Merci les copines de la Convention : elles ont cafté notre idylle à BB, les chéries... Seulement, comme elles ne connaissent pas bien Elpépé, elles ont fait un flop : BB était déjà au courant, parce que je suis quelqu’un qui dit les choses, plaisantes ou pas d’ailleurs, ce qui fait que j’ai horreur de la langue de bois de nos politiques, par exemple. Comme pour ma Momolala de rêve, et les autres, toutes les autres, Je raconte à BB nos délires... Alors, hmmm ? Vous battez pas, les filles, y’en a pour tout le monde, de l’amour... et de la trirème (entre autre) de l’amiral ! 
réponse à . Elpepe le 26/03/2007 à 15h43 : Ah ouais ! La trirème du jour, naturellement ! Evidemment ...
T’as ri des loges, au théâtre belge ?
Moi, oui, bien sûr... Mais BB, je la soupçonne de s’être imaginée en princesse de royaume... Ha ! Ha !
Notez qu’à chaque fois que la parole est comparée à un liquide l’image finit par éclabousser le parleur, la sagesse des peuples ayant une saine tendance à se distancer, même à regret, par rapport à la prolixité. Il en est ainsi de ces éloges qui devenues intarissables se sont certainement diluées. Mettons donc à cette expression le petit bémol de l’ironie (pour lequel il faudrait une icône, non ?)
Ce n’est qu’hier que j’ai découvert ce site et je ne taris pas d’éloges à son sujet. Non seulement je m’instruis, mais en plus je m’amuse et je me réjouis de partager vos délires. Comme momolala me l’a conseillé hier, je vous invite à me rejoindre sur mon blog: cette page où je mets chaque jour un dessin et son texte. La série que je viens de démarrer est consacrée à l’explication de certaines expressions à un enfant "1er degré". Mais dans les archives, vous pouvez aussi bien trouver des séries sur le cinéma, la pub, le franglais, le sport etc.
A bientôt?
réponse à . Elpepe le 26/03/2007 à 15h43 : Ah ouais ! La trirème du jour, naturellement ! Evidemment ...
sur un bateau , on hisse le foc quand l’eau tarit.
réponse à . Elpepe le 26/03/2007 à 15h43 : Ah ouais ! La trirème du jour, naturellement ! Evidemment ...
Ah mon AAA que chuis contente de te retrouver et aux copines qui étaient aux premières loges de la cafterie tu sais c’qu’leur dis : Nananèèèèèèèèèèère !
Quéce é veulent ma photo en plus ?
réponse à . chirstian le 26/03/2007 à 15h07 : Un petit plus, un proverbe wallon dit : "On préche todi po s’...
Meuh non Chirs, prêcher c’est prêcher, mais la signification d’un mot dans une expresssion ou un proverbe peut être totalement différente de la définition litt. exacte du mot, c’est comme tarir dont la signification diffère selon son l’emploi avec éloges. Tu vois ?
Toujours dans le même ordre d’idée on dit aussi : "On préche po s’porosse" (pour sa paroisse) ou encore " Tot l’ monde file po s’ molin" (tout le monde file pour son moulin).
Ce qui à peu de choses près signifie : Passer la brosse reluire en élogeant par intérêt, soutenir une opinion parcequ’on a un intérêt de la voir triompher ou enfin chacun cherche à faire ses affaires. Ouâlà !
Y a des baignoires dont tu ne peux tarir d’éloges ....et où tu peux faire des éloges si ça te chante !!
Ne pas tarir d’éloges, c’est fastoche quand l’intéressé est mort, demandez à Bossuet. Il n’y a personne qui oserait fermer le robinet de l’intarissable qui saisirait le micro en telle circonstance. Ah, dites-vous en votre for intérieur, devoir faire un éloge funèbre sans tarir, voilà qui me serait difficile. Rassurez-vous, sur Internet, on trouve tout : regardez sur cette page. Soyez sûrs que le défunt est bien trépassé, car je m’interroge, en lisant ce remerciement
"Tous mes remerciements, votre aide au dernier moment m’a sauvé la vie !."
JS, Minnesota,
Etats-Unis
(c’est JS, pas JC, qui signe ! ouf !)

Je devrais m’y intéresser : voilà un petit boulot qui pourrait arrondir mes fins de mois. Pépé, laisse BB se reposer et réfléchis à ce que tu pourrais y ajouter en musique !
M’en vais te déloger, moi, à la prochaine Convention, garnement ! Au fait, tu étais où, à faire quoi et avec qui, pendant que nous trimions tous d’arrache-pied, à Bruxelles ? Hmmm ?
réponse à . eureka le 26/03/2007 à 17h23 : Y a des baignoires dont tu ne peux tarir d’éloges ....et où ...
I’m singing in the bath, i’m singing in the bath... (sur un air de claquettes bien connu, bien sûr)
réponse à . momolala le 26/03/2007 à 18h25 : Ne pas tarir d’éloges, c’est fastoche quand l’int&eacut...
Tu es la reine des dénicheuses, vraiment : acheter de l’éloge funèbre, je n’y aurais jamais pensé ! Et en plus de l’éloge miraculeux, qui sauve la vie (and Save Our Souls) in extremis ! La marchandisation tous azimuts n’a pas fini de m’étonner...
réponse à . eureka le 26/03/2007 à 17h02 : Ah mon AAA que chuis contente de te retrouver et aux copines qui étaient ...
Quel dommage que vous ne fussiez point là, doulce mie ! Vous les eussiez vues, toutes les bonnes copines, nous photographier bras-dessus-bras-dessous, pour avoir des armes de chantage potentiel (mon marri)... Bon, allez, elles sont mignonnes, toutes, qu’on serait bien allé voir si la rose, remarque bien. Mais après, ça aurait terni l’image que God imprime à ce site, au risque d’en tarir l’éloge, hein ? Bon, du panard de ce qu’on a lu, au lupanar de ce qu’on a, la frontière était nue est ténue, convenons-en. Et d’ailleurs, faisons une Convention sur le sujet, tiens !
Et, à propos de sujet de Convention, l’Amirauté a interdit Filou de choix, dès lors qu’on se retrouve hors du Royaume, sous peine d’arraisonnement par la Bsurde*.
En tout cas, je ne taris pas d’éloges sur l’organisation et la disponibilité de nos hôtes Bruxellois, pour les étrangers à la ville.
* La Bsurde est le navire-Amiral de la flotte de combat de l’Amirauté, évidemment. Et il faut tout particulièrement se méfier de ses arraisonnements...
réponse à . syanne le 26/03/2007 à 18h43 : Tu es la reine des dénicheuses, vraiment : acheter de l’&eacut...
Moi non plus ! Et Momolala est vraiment étonnante, Syanne. Bon, moi, pour vous éviter des frais inutiles, je vous écrirai mon éloge funèbre. Tiens, je commence :
Aaaahhh, Elpépééééééééééééééééééé (avé les sanglots dans les ééé, hein ?)... Qui, maintenant que tu n’es plus, nous décernera la trirème du jour, depuis la passerelle ?
Pour la suite, j’ai encore besoin de quelques décennies de réflexion. Merci.
réponse à . momolala le 26/03/2007 à 18h25 : Ne pas tarir d’éloges, c’est fastoche quand l’int&eacut...
éloge elle a duré ce que tarit l’éloge, l’espace d’un mâtin (quel site!)

PS : si Bossuet parlait longtemps, l’histoire a retenu surtout son distingué confrère Bourdalou ! Il était si long que les femmes apportaient à l’église un vase de nuit qu’elles glissaient discrètement sous leur robe, et qui, depuis, porte son nom !
Trésor en son logis


Monsieur, tous les mardis, ne tarit pas d’éloges
Sur le rôti bien cuit, ni sur le velouté…
De ces flagorneries jamais il ne déroge
Et Madame à présent est un peu déroutée

Pourquoi tous les mardis, se dit-elle, songeuse
Puisque dès mercredi il ronchonne à nouveau
Se plaignant que la soupe est bien peu savoureuse
Et qu’en place du bœuf il eût aimé du veau ?

Ils mangent tous les jours la soupe à la grimace
La soirée s’éternise à tisonner le feu
Et le temps qui s’écoule au train d’une limace
Leur laisse le loisir de s’ennuyer à deux.

De le voir satisfait Madame désespère,
Elle fait tout pourtant, du moins lui semble-t-il,
Pour combler ses besoins, mais Monsieur exagère
Il la houspille et crie en fronçant les sourcils

Mais soudain, le lundi, tout change et s’accélère
Monsieur est dans le bain, sifflote, et semble heureux
Madame est soulagée et, follement espère
Alors qu’il sort du bain, un regard langoureux

Madame ne sait pas qu’à vingt heures pétantes
Alors qu’il est censé retrouver ses amis
Au billard du café de la Belle Détente
Monsieur s’échappe seul vers la Rue St Denis.

Il n’y a plus qu’à souhaiter que Madame l’apprenne
Et lui fasse payer tant de flagorneries
Car enfin il faudrait que les hommes comprennent
Qu’il ne faut négliger trésor en son logis !

MARCEK
réponse à . chirstian le 26/03/2007 à 19h19 : éloge elle a duré ce que tarit l’éloge, l’espac...
Car, dans Bourdaloue, il y aurait comme une invite laudative, quelles que soient les bourdes oratoires commises, moi je dis.
réponse à . Marcek le 26/03/2007 à 19h37 : Trésor en son logis Monsieur, tous les mardis, ne tarit pas d’&ea...
Quels poètes, quels orateurs ! Que dire d’autre ?
Je suis muet !

A part LPP, qui s’est moqué ... Si, si je t’ai vu, t’as ri d’Euloge !
réponse à . <inconnu> le 26/03/2007 à 20h24 : Quels poètes, quels orateurs ! Que dire d’autre ? Je suis...
Tremble, carcasse ! La Convention.bzh prend forme, et tu ne couperas pas à l’organisation de la visite du Château du Taureau pour tous... 
Et d’abord, je ris d’horloge, et non d’Euloge (car le Soleil, lui, luit. Oui oui ! Et toujours à la même vitesse apparente, ignorant superbement les pauvres avatars dans lesquels nous nous débattons si piteusement, avec notre heure d’été ou d’hiver superbement technocratique, mais tellement loin de la réalité naturelle...
Bonjour, en ce beau jour ensoleillé qui voit toujours Jo Peu en tête de la course des rillettes.
Lors de la première édition de cette expressio.fr, nous terminions une Convention bruxelloise, ayant vu la présence ô combien incommensurable de nos héros Sarthois, j’ai nommé Elpépé et sa BB à adhésion renforcée.Bis repetita placenta. Dieu, que God fait bien les choses! Tiens, un plé aux nasmes...
Je sais que je vous dois toujoujours le compte-rendu de la dernière Convention Sartoise. J’essaierai de le faire dans l’aéroplane, demain, quand je m’enverrai en l’air...
Expressio d’aujourd’hui m’a fait dénicher et relire avec plaisir "L’éloge de la folie" d’Erasme, avec toute la mauvaise foi voulue pour y sortir de son contexte la citation (tronquée, en plus) suivante : "Mais aussi comment paraître avec grâce, charme et succès, si l’on se sent mécontent de soi ? ...Tant il est nécessaire que chacun se complaise en soi-même et s’applaudisse le premier pour se faire applaudir des autres !". Toute ressemblance avec un fol contemporain ne serait ni fortuite ni involontaire. Pallas à l’oeil torve me donne sans doute trop de raison pour me laisser prendre.

Retrouvez l’intégralité de l’oeuvre à télécharger sur cette page. Bonne lecture !
réponse à . Elpepe le 26/03/2007 à 21h05 : Tremble, carcasse ! La Convention.bzh prend forme, et tu ne couperas pas &a...
C’est pour quand, la convention BZH, que je m’organise dans mon emploi du temps démentiel de pensionnée ?
réponse à . file_au_logis le 14/06/2009 à 06h31 : Bonjour, en ce beau jour ensoleillé qui voit toujours Jo Peu en têt...
Encore, tu t’envoles ? J’aimerais bien te skyper mais je manque d’intimité pour nos conversations amicales. J’espère que tu me pardonnes.
cet appartement était à louer. J’étais tout disposé à ne pas tarir d’éloges sur lui, mais le propriétaire en demandait, en plus, un loyer !
réponse à . momolala le 14/06/2009 à 08h34 : Expressio d’aujourd’hui m’a fait dénicher et relire ave...
Expressio d’aujourd’hui m’a fait dénicher et relire avec plaisir "L’éloge de la folie" d’Erasme
... A ne pas confondre avec "La Folle du Logis", d’Orgasme.
réponse à . momolala le 14/06/2009 à 08h38 : Encore, tu t’envoles ? J’aimerais bien te skyper mais je manque...
Ben oui, tu sais que mon boulot consiste surtout à m’envoyer en l’air...
T’en fais pas, j’ai de l’intimité pour deux, va!
réponse à . file_au_logis le 14/06/2009 à 09h25 : Ben oui, tu sais que mon boulot consiste surtout à m’envoyer en l&r...
Ah, alors "Orgasme" est ton pseudo-bis ? Et de quels cieux feras-tu l’éloge cette fois ?
réponse à . chirstian le 14/06/2009 à 08h50 : cet appartement était à louer. J’étais tout dispos&e...
Le fou ! un éloge de toi à son appartement eût été un salaire suffisant ! à ou de ? Je m’interroge. "De" fait redondance, comme on l’entend bien, mais c’est au propriétaire que tu adresserais l’éloge. Donc c’est "de" l’appartement. Bon, de toute façon peu importe, puisque, qu’il fût "à" ou "de", l’éloge fût impuissant.
réponse à . momolala le 14/06/2009 à 09h44 : Ah, alors "Orgasme" est ton pseudo-bis ? Et de quels cieux feras-tu l&rsquo...
Non, non, ne prends pas tes rêves pour mes réalités...
Moi, je ne suis que file-au-logis et non folle-du-logis. Ne pas confondre...
Et je ne d’éloge pas! Je ne fais que m’envoler...
réponse à . momolala le 14/06/2009 à 08h36 : C’est pour quand, la convention BZH, que je m’organise dans mon empl...
Ah ben écoute : Jotape va à Brest cette fin juin, là qu’Emeu29 est pas encore barré en vacances, alors si c’est jouable, je te les convoque tous les deux sur le chantier naval de Trébeurden et on ne tarit pas d’éloges sur le phare d’Expressio, avec le loufiat collé aux basques (mais des Bretons). Pourvu que nos dates soient compatibles. Que n’ensuite, les petites Irlandaises m’attendent en battant la semelle sur les pontons de Cork, en ne tarissant pas des loges pour l’Amiral, tu penses bien : je ne vais plus savoir où donner de la :
- tête
- voix
- bande
- gîte
(rayer les mentions inutiles)
Mon Expressio du jour datée 14/06/2009 à 08:26.22 vient d’arriver dans ma boîte mail à 12:09. Ma source d’éloge est tarie ce-matin
réponse à . momolala le 14/06/2009 à 09h50 : Le fou ! un éloge de toi à son appartement eût é...
Réponse à ta question d’hier concernant la"science" foraine:
Sur le site du C.N.R.S. qui est une usine à gaz, à cette adresse:
http://www.cnrs.fr/cnrspresse/n94a10.html
Tu peux aussi jeter un oeil et même les deux aux nombreux sites qui parlent du fabuleux musée des arts forains, récemment installé dans les anciens entrepôts de Bercy, notamment cette page.
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 12h18 : Mon Expressio du jour datée 14/06/2009 à 08:26.22 vient d’ar...
C’est le serveur, dont God, qui est une crème, fait son beurre en même temps que son caprice, qui a été bloqué par les producteurs laitiers de Puyricard...
Comment ? A Puyricard, il n’y a que des producteurs de miracles ? Eh bien, celui-ci en est encore un !
Il n’aurait pas plutôt fait trempette dans son puy de ricard, notre cher God?
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 12h18 : Mon Expressio du jour datée 14/06/2009 à 08:26.22 vient d’ar...
Je n’ai pas encore reçu mon expressio, comme hier. Je me pose une question, est-ce l’hébergeur de God ou ma boite de réception qui est en faute ??? Pas d’autre courrier, hier j’ai reçu un message d’erreur d’Outlook Express et depuis plus rien. 
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 13h11 : Il n’aurait pas plutôt fait trempette dans son puy de ricard, notre ...
Ben non il boit pas God. Il fait juste qu’à transformer le vin en eau !
C’est son seul défaut.
Je ne taris pas d’éloges pour ce site.
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 12h44 : C’est le serveur, dont God, qui est une crème, fait son beurre en m...
T’es là toi !
T’as été éliminé des 24 heures ?
T’avais le vent de face :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 13h20 : Je n’ai pas encore reçu mon expressio, comme hier. Je me pose une q...
Nan nan nan... c’est l’hébergeur, qui est parti courir les 24H, ta bal n’y est pour rien. D’ailleurs, tu pourras le vérifier, dès que God t’aura envoyé le mode d’emploi de l’éditeur de partoche, dont je psalmodie les laudes du haut de la lanterne du phare, tel le muezzin perché sur son minaret.
Oui, et comme j’ai perdu ma quille...
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 13h29 : Nan nan nan... c’est l’hébergeur, qui est parti courir les 24...
Avec un avantage, c’est que le phare on le voit la nuit, alors que tous les minarets sont gris.

Simbad.
réponse à . mickeylange le 14/06/2009 à 13h35 : Avec un avantage, c’est que le phare on le voit la nuit, alors que tous le...
le phare on le voit la nuit
C’est même un peu fait pour ça : la nuit, tous les marins ont droit au phare !
Il fait juste qu’à transformer le vin en eau !
Quelle horreur, c’est parfaitement impardonnable!
Ma source d’éloges n’est plus seulement tarie, mais remplacée par une nouvelle qui déverse dess flots de reproches, blâmes, réprobations outrées, etc... Personne ne lui a jamais dit à ce godelureau là, que le vin, c’est sacré?
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 13h43 : Il fait juste qu’à transformer le vin en eau ! Quelle horreur,...
Les Dieux "modernes" n’ont pas les mêmes valeurs.
On va rigoler le jour où il va demander aux curés de dire la messe avec de l’eau.

"On a écrit justement que le propre de la divinité est de soulager les hommes, et c’est à bon droit qu’en l’assemblée des Dieux sont admis ceux qui ont enseigné l’usage du vin."
Erasme
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 13h38 : le phare on le voit la nuitC’est même un peu fait pour ça&nbs...
Alors remets ton pyjama si t’as froid au... phare !
RAPPEL AU RESPECT - quelques Commandements :

- God, panetier Salers
- Né pas l’air très gode
- Ne pas traire de logs
- Ne tirer passe d’Olga
- Ne pas rater de logis
- Pitre de lagon seras

Anna t’aime
réponse à . mickeylange le 14/06/2009 à 13h56 : Alors remets ton pyjama si t’as froid au... phare !...
Dare dare !
Le mien vient d’arriver à ....14 h 05 et celui d’hier est encore en vadrouille entre Puyricard et Aix !!!!!!!! Il faut dire qu ’ il fait chaud et que le " petit jaune " bien tentant doit avoir ralenti le serveur 
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 13h29 : Nan nan nan... c’est l’hébergeur, qui est parti courir les 24...
Bon! Il est arrivé. God peut faire des éloges à son hébergeur : 11h10 pour arriver de Puyricard. J’aurais fait 6 fois le trajet en allant le chercher sur place, en plus j’aurais peut-être gagné un gros pot de rillettes et j’aurais pu plaider la cause de l’éditeur de partoche.
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 14h08 : Le mien vient d’arriver à ....14 h 05 et celui d’hier est enc...
Rien, jamais rien ne ralenti Marceeeel !
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 14h08 : Le mien vient d’arriver à ....14 h 05 et celui d’hier est enc...
Le serveur, c’est Marcel ! Et il doit être encore fourré sous les fagots de la cave, à côté de la caisse de clés de 12, à cuver le Chateauneuf du Pape qu’il a lichetrogné en loucedé, le pochetron !
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 14h11 : Bon! Il est arrivé. God peut faire des éloges à son h&eacut...
Tant d’aller retour chez God, ça doit être jouissif, moi je dis.
«la nuit, les minarets sont gris», et les mi...nous ausi.  
réponse à . patchouli le 14/06/2009 à 14h27 : «la nuit, les minarets sont gris», et les mi...nous ausi.  ...
Les mi... te raillent, et se tirent aiileurs : Seine et galets.
@ Elpepe
Ou alors les mites... râlent et meurent, n’ayant pas eu le temps de se tirer ailleurs.
après la fête à Neuneu voici la fête d’éloges. La source ne tarit pas !
La fête des Loges ou l’étrange histoire d’un pélerinage devenu fête païenne, qui de plus se déroule dans la forêt de Saint-Germain-en-laye qui en voit de belles. Voir cette page.
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 16h35 : La fête des Loges ou l’étrange histoire d’un pél...
la forêt de Saint-Germain-en-laye qui en voit de belles
A sa procession de la Saint Fiacre correspond celle de la Sainte Soucoupe de la forêt de Rambouillet, qui célèbre les atterrissages quotidiens d’un non moins célèbre Sélénite.
qui célèbre les atterrissages quotidiens d’un non moins célèbre Sélénite.
... Qui apporte sa tout aussi célèbre soupe aux choux?
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 17h24 : la forêt de Saint-Germain-en-laye qui en voit de bellesA sa procession de ...
Je viens de recevoir un mail qui renvoie à
cette page
Je suppose que tu es au parfum...
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 11h27 : Ah ben écoute : Jotape va à Brest cette fin juin, là q...
C’est très tentant, d’autant que j’espère attirer Cotentine, Syanne devant être en train de corriger le bac de la petite-fille d’Epicure. Donne-moi une date, je verrai si je peux me libérer parce que c’est loin de chez moi, chez les chapeaux-ronds ! Et j’ai un boulot de mamie à mi-temps pour lequel j’ai signé un contrat avec mon sang. Faut que ça colle tout ça, voilà.
réponse à . mickeylange le 14/06/2009 à 13h52 : Les Dieux "modernes" n’ont pas les mêmes valeurs. On va rigoler le j...
Toi aussi, tu as révisé Erasme aujourd’hui ! 
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 13h43 : Il fait juste qu’à transformer le vin en eau ! Quelle horreur,...
Citation: "Il fait juste qu’à transformer le vin en eau !"
Quelle horreur, c’est parfaitement impardonnable!
Ma source d’éloges n’est plus seulement tarie, mais remplacée par une nouvelle qui déverse dess flots de reproches, blâmes, réprobations outrées, etc
Tes réprobations se doivent d’être outrées, quand il s’agit d’eau!
OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII; il a réussi, notre petit Godemichou adoré!
L’éditeur de partoches est là!
Comment, c’est pas ce que t’as dit, Elpépé? Non? Ah, pardon... Ce n’est que l’Expressio.fr du jour qui est arrivée...
Ben oui, c’est normal, quoi...
Noooooooooooon, je blague, t’as tout bon, not’ p’tit Godemichou à nous. C’est un miracle quotidien, de recevoir ainsi la ceinte parole...
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 18h42 : Je viens de recevoir un mail qui renvoie à cette page Je suppose que tu ...
Oui, plus ou moins... parce que Jean-Louis Borloo se découvre tout-à-coup l’âme d’un protecteur de la mer avec son "Grenelle", ce dont je doute profondément. Tout le tam-tam médiatique fait autour du sujet n’aboutira, comme d’habitude, qu’à du vent. Il n’est que de voir comment la villa corse d’un acteur célèbre est gardée jour et nuit par deux archers de la République (Le Canard Enchaîné du 10 juin pour le montant chiffré de cette blague, et cette page, édulcorée par l’omerta officielle, pour les faits) pour comprendre ce que vaut la loi en général sous le régime, et la loi Littoral en particulier ici.
Les gens qui apprennent à naviguer hors contrainte économique -les plaisanciers, principalement- sont infiniment plus respectueux de l’environnement marin qui fait leur bonheur, que ceux qui font de la mer, peu ou prou, leur profession et/ou leur profit financier.
C’est bien pourquoi la course au fric est aussi détestable en mer qu’à un guichet de banque, avec la même folie destructrice pour l’Homme.
Pour autant, la plaisance n’est pas exempte de problèmes, évidemment. Ainsi, on commence juste à se demander ce qu’on va bien pouvoir faire de toutes les coques polyester fabriquées depuis quelques décennies, mais les réponses commencent à poindre. Un plaisancier bien éduqué ne jette rien par dessus bord, même pas un noyau d’olive de l’apéro, encore moins un mégot de cigarette. Avec l’arrivée des cuves à eaux noires (les cagoinces) obligatoires depuis quelques années, on doit vidanger dans les ports, ou à plus de dix milles des côtes. Bref, on s’organise pour éviter de saloper la Nature.
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 19h54 : Oui, plus ou moins... parce que Jean-Louis Borloo se découvre tout-&agrav...
Un plaisancier bien éduqué ne jette rien par dessus bord, même pas un noyau d’olive de l’apéro, encore moins un mégot de cigarette.
même pas l’ancre ? Avec quoi elles se rechargent, alors, les pieuvres ? Elle seiche celle qu’a l’amarre sans ancre ?
réponse à . momolala le 14/06/2009 à 19h45 : C’est très tentant, d’autant que j’espère attire...
Le blème, c’est que je n’ai pas de date ! Je peux être à Lannion en 3h30 du Mans, et en 30 minutes de Trébeurden. Le tout entre tous les impératifs... La Convention.BZH n’est donc qu’un brouillon d’avant-projet préliminaire d’appel d’offres, qui se décidera sûrement au tout dernier moment. Mais bon, si on doit la faire depuis Le Mans, je te préviendrai par voie officielle et canal 12. Si on la fait depuis Trébeurden : canal 12 Wifi. Et si ça ne marche pas ce coup-ci, rien !
Voili voilou...
Voui, grâce ou à cause de toi.
Dans tous les cas merci de la piqûre de rappel. 
réponse à . chirstian le 14/06/2009 à 20h00 : Un plaisancier bien éduqué ne jette rien par dessus bord, mê...
Ouafff ! On voit bien là que les Sélénites sont des cas Pod (cette page)
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 20h02 : Le blème, c’est que je n’ai pas de date ! Je peux ê...
ben, si on n’a pas le choix dans la date © ... Moi j’invite Momo (et ceux qui veulent ... mais je n’ai que 4 places dans ma 306) ... mais faut préciser cette histoire de dates !!!
réponse à . cotentine le 14/06/2009 à 23h27 : ben, si on n’a pas le choix dans la date © ... Moi j’invite Mom...
Aaaahhh... Pijot, vainqueur des 24H ! Attendons la fin du mois, et je vous donnerai plus de détails, si j’en ai !
réponse à . Elpepe le 14/06/2009 à 20h12 : Ouafff ! On voit bien là que les Sélénites sont des ca...
Ton lien, c’est rien que du baratin, tout le monde sait que les cas pod sont anglaises, que ce n’est pas ce qu’elles font de mieux et même que c’est la raison qui leur rend impossible la rotation à 360°, que seules les cas pod made in France, que les perfides eux-mêmes appellent avec respect French leather, permettent de manoeuvrer tous azimuts, lorsqu’elles rencontrent des bittes d’amarrage bien de chez nous.
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 23h50 : Ton lien, c’est rien que du baratin, tout le monde sait que les cas pod so...
10/10 !
Il y a longtemps, j'ai récolté quelques graines d'éloges que j'ai jetées au fond du tonneau des Danaïdes ; elles ont germé, grandi, grossi, convolé, prospéré et le cycle a recommencé.
Comme le tonneau n'est jamais vide – c'est bien connu ! – aucun tarissement à redouter.

Ainsi, je jette des éloges par brassées entières sur "des" que j'aime... écrivains-conteurs que j'écouterais jusqu'au bout de la nuit – Orsenna, J.-C. Carrière, d'Ormesson... et pis les chanteurs, les poètes... et les chanteurs-poètes, tel le discret Georges [ fallait vous y attendre !] qui n'aimait guère les éloges et leur côté funèbre.

D'ailleurs point d'éloges dans ses textes et juste un "déloge" :
Il est possible, au demeurant,
Qu'on déloge le shah d'Iran,
Mais il y a peu de chances qu'on
Détrône le roi des cons.


Bouba étant coincé dans le fond de son lit en compagnie d'une grippe pas piquée des hannetons, nous confiait-il hier, y a du boulot : préparer le p'tit déj. du dimanche.
J'ai cueilli un petit bouquet d'éloges pour offrir à File_au_logis...
♫♪♫♫♪♪ Bonaniversaire mon Joli ! ♫♪♪♪♫

réponse à . DiwanC le 22/02/2015 à 05h49 : J'ai cueilli un petit bouquet d'éloges pour offrir à Fil...
Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii, Germaine. Et surtout, ne taris pas... Non, pas d'éloges à mon sujet (quoi que...), mais surtout, de verve et de bonne humeur, sans parler du talent et d'émotions...
Anagrammes
Pet déloge sarrasin
Déloger partisanes

Aujourd'hui nous fêtons les Isabelle. À cette occasion, je vous propose un haïku de derrière les fagots :

escabelle Isabelle
escabeau Ysabeau
escabeau escabelle Ysabeau Isabelle
Déformée
'n'y a pas-t-à rire des loges
réponse à . DiwanC le 22/02/2015 à 05h48 : Il y a longtemps, j'ai récolté quelques graines d'éloges qu...
« ...et les chanteurs-poètes, tel le discret Georges qui n'aimait guère les éloges et leur côté funèbre... »
Et pourtant il raffolait des élégies !?
@ Filo
BON ANNIVERSAIRE, CHER FILE AUX LOGES
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.
- Hier, ma femme et moi avons vu deux films différents, et pour ce qui est du sien, les éloges, elle n'a pas tari !
- c'est quoi qu'elle a vu ?
- elle, Hatari !
- elle n'a pas tari, elle a tari...explique-toi... enfin...
réponse à . joseta le 22/02/2015 à 09h03 : @ Filo BON ANNIVERSAIRE, CHER FILE AUX LOGES .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-....
C'était un film sur les eaux taries otaries !
Et l'aut' a ri de Mata Hari.
Non, un film biblique où Lot a ri...
Ou peut-être un film sur le joueur de pelote basque très rigolo, d'ailleurs on l'appelle le pelotari.
J'avais invité Harry à la maison:
- Bonjour, hôte Harry...
- tu me prends pour une espèce de phoque ?
- mais non, séparé: hôte- Harry...
- eau tarie ? ça fait rien, j'ai pas soif !
- heu...viens je vais te montrer ta chambre ! Après je te passe le film: Hatari ?
- hâte, moi ? non, j'suis pas pressé...
réponse à . joseta le 22/02/2015 à 09h36 : J'avais invité Harry à la maison: - Bonjour, hôte Harry... -...
Ton histoire est loup-phoque. 
Mais c'est des loups- anges ?
réponse à . <inconnu> le 14/06/2009 à 23h50 : Ton lien, c’est rien que du baratin, tout le monde sait que les cas pod so...
que les perfides eux-mêmes appellent avec respect French leather
Uniquement dans le cas de pratiques SM !
BON ANNIVERSAIRE FILO !
Soeur Anna: - Mon père, si j'osais je ne tarirais pas d'éloges envers vous...
le prêtre: - Ose Anna !
Soeur Anna: - c'est vrai hosanna convient mieux...
Si on rajoute les loups-bars, ça fait toute une ménagerie...
réponse à . joseta le 22/02/2015 à 09h36 : J'avais invité Harry à la maison: - Bonjour, hôte Harry... -...
J'avais invité Harry à la maison
Tu vis dangereusement !
Merci à tous ces voeux du matin!
Heureusement, on ne dit pas: voeux du matin, chat-grain!
réponse à . DiwanC le 22/02/2015 à 05h48 : Il y a longtemps, j'ai récolté quelques graines d'éloges qu...
En effet ! je ne tarirais pas déloges sur la qualité de la grippe 2015.
Bon millésime......C'est du lourd !

Bon anniversaire Filo...........( Je n'aurais pas voulu louper le souhaitement, des fois que Filo me prenne en grippe....j'ai déjà ma dose !)



réponse à . BOUBA le 22/02/2015 à 10h37 : En effet ! je ne tarirais pas déloges sur la qualité de la gr...
Je n'aurais pas voulu louper le souhaitement
Et un bel alexandrin en plus !
C'est bien la grippe que tu as attrapée, ou le vers solitaire ?
réponse à . deLassus le 22/02/2015 à 10h43 : Je n'aurais pas voulu louper le souhaitementEt un bel alexandrin en plus&nb...

Je n'au rais pas vou lu | lou per le sou hai te ment
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Alexandrin à rallonge ?

réponse à . Mintaka le 22/02/2015 à 10h51 : Je n'au rais pas vou lu | lou per le sou hai te ment 1 2 3 4 5 6 ...
D'accord, d'accord, mais je pense que la fusion des "10" et "11" est admise.
Voir la colonne 1 syllabe pour "OUE".
S'agissant d'un mot qui n'existe pas, 'souhaitement', je pense avoir tous les droits... y compris celui de le mettre dans les exceptions.
Et l'occasion était trop belle !
réponse à . deLassus le 22/02/2015 à 10h56 : D'accord, d'accord, mais je pense que la fusion des "10" et "11&q...
Justement, c'est toi qui m'as appris les règles de composition des alexandrins. Nous avons ici un exemple de l'influence délétère de Brassens sur la versification ! 
Très joyeux anniversaire Filo.
réponse à . Mintaka le 22/02/2015 à 11h02 : Justement, c'est toi qui m'as appris les règles de composition des alexan...
Voir ma nouvelle argumentation, "justifiée", avec les règles, en # 119.
Mais dans le fond c'est toi qui as raison. 
réponse à . deLassus le 22/02/2015 à 10h56 : D'accord, d'accord, mais je pense que la fusion des "10" et "11&q...
Entre le 9 et le 10, il y a un s, donc élision incorrecte ?
réponse à . Alnitak le 22/02/2015 à 11h08 : Entre le 9 et le 10, il y a un s, donc élision incorrecte ?...
Il s'est un peu plantouillé dans sa fusion !
C'est 10 et 11 qu'il faut fusionner pour obtenir "souè".
réponse à . Mintaka le 22/02/2015 à 10h51 : Je n'au rais pas vou lu | lou per le sou hai te ment 1 2 3 4 5 6 ...
Moi, j'aurais fait l'élision entre 12 et 13: le souhait'ment, mais c'que Jean dit, hein, chuis pas un spécialiss...
réponse à . SyntaxTerror le 22/02/2015 à 11h37 : Il s'est un peu plantouillé dans sa fusion ! C'est 10 et 1...
Tout à fait !
Merci ! Je corrige de suite.
C'est le Chevalier des Loges qui ne tarit pas... (voir l'histoire des Chevaliers de la Table Ronde...) Le Roman en Prose de Tristan
réponse à . file_au_logis le 22/02/2015 à 11h37 : Moi, j'aurais fait l'élision entre 12 et 13: le souhait'me...
Entre le 12 et le 13, c'est l'élision en langage courant comme le faisait Brassens, mais ça ne respecte pas les règles académiques qu'il vomissait d'ailleurs.
Quant à l'élision entre le 10 et le 11, ça m'étonnerait qu'on puisse faire passer le h à la trappe.
réponse à . Mintaka le 22/02/2015 à 11h46 : Entre le 12 et le 13, c'est l'élision en langage courant comme le faisait...
l'élision en langage courant
Sais-tu que cela s'appelle une crase ? Voir 2.
Personnellement, je déteste...
réponse à . deLassus le 22/02/2015 à 11h51 : l'élision en langage courantSais-tu que cela s'appelle une crase ? V...
J'te comprends, j'ai crase.  Je sais que tu n'aimes pas les émoticônes, mais c'était pour souligner mon EXCELLLENT jeu de mots !
- Hello Gieux !
- quoi donc ?
réponse à . Mintaka le 22/02/2015 à 11h59 : J'te comprends, j'ai crase.  Je sais que tu n'aimes pas les émotic&o...
Cela me rappelle un savoureux échange que j'avais eu avec Momolala en 2010.
Voir 49 et 50.
Attablés dans un resto de la Corrèze
- Bizarre, il est excellent ce congre, malgré que la mer n'est pas toute proche !
- et ben ! congre à Tulle !!
- t'as raison, je vais féliciter le cuistot !
réponse à . deLassus le 22/02/2015 à 12h06 : Cela me rappelle un savoureux échange que j'avais eu avec Momolala en 201...
Suis allée voir bien sûr. Et j'ai lu :
À Paris on étouffe. Voici pour l’hiver
Ce méchant poème avec de très mauvais vers.


Dis-moi - toi si sensible à tout alexandrin, celui qu'ici on écrit parfois... un peu comme on respire, façon Monsieur Jourdain - comment comptes-tu douze pieds dans "À Paris on étouffe. Voici pour l'hiver" ?
réponse à . DiwanC le 22/02/2015 à 12h47 : Suis allée voir bien sûr. Et j'ai lu : À Paris on &eacu...

À Pa ris on é touf (fe) Voi ci pour l'hi ver
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Problème : le e à la fin d'un ver s'élide, mais est-ce le cas si le e est à la fin d'une phrase au sein du ver ?
réponse à . Mintaka le 22/02/2015 à 13h03 : À Pa ris on é touf (fe) Voi ci pour l'hi ver 1 2 3 4 5 6 ...
un ver s'élide
Tu ne confonds pas avec les vers annélides, comme les vers de terre ?
réponse à . Mintaka le 22/02/2015 à 11h02 : Justement, c'est toi qui m'as appris les règles de composition des alexan...
Justement, c'est toi qui m'a appris les règles

Est-ce correct ? S, correct ?
Happy Birthday, Filo !
T'as remarqué, Filo, Syntax t'a offert un excellent cadeau...
réponse à . lalibellule1946 le 22/02/2015 à 14h50 : Justement, c'est toi qui m'a appris les règles Est-ce correct&n...
C'est toi qui as raison ; avec un "s", ça ferait moins mal aux yeux...
réponse à . file_au_logis le 22/02/2015 à 08h10 : Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii, Germaine. Et surtout, ne taris pas... Non, pas d'...
...merci mon Joli.
Juste un petit mot et je retourne mourir au fond de mon lit......

"souhai..........tement".......c'est comme ça qu'il faut découper pour faire un alexandrin..

Grippe de *%£+<*µ&...........
réponse à . DiwanC le 22/02/2015 à 15h40 : C'est toi qui as raison ; avec un "s", ça ferait moin...
Lalibellule et toi avez raison, ça fait mal aux yeux, j'ai corrigé.  
réponse à . BOUBA le 22/02/2015 à 15h53 : Juste un petit mot et je retourne mourir au fond de mon lit...... "souhai....
Grippe de *%£+<*µ&...
Ah ! ben voilà ! le "verbe" revient... 
Un début de commencement de mieux !
{ http://youtu.be/LRBm29w1F8A|Je suis bornée rien à faire pour mettre mon lien } Débrouille toi avec ça toi qui est plus doué que moi. dommage c'était une avant-première !
réponse à . memphis le 22/02/2015 à 19h16 : { http://youtu.be/LRBm29w1F8A|Je suis bornée rien à faire pour me...
Le but est tout proche, chère memphis ! Il faut juste éliminer les espaces entre { et http et entre lien et }
Je suis bornée rien à faire pour mettre mon lien

Ça marche @145... Il n'y a pas de raison que ça ne marche pas au suivant !

Bon anniversaire à toi aussi !
Pourtant, on nous avait prévenu : après la grippe aviaire et la grippe porcine, la grippe du coyote menaçait d'être virulente !
Il y a bien un remède ...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas tarir d'éloges » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?