Un bouillon d'onze heures - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Un bouillon d'onze heures

Un breuvage empoisonné.

Origine

Au XVIIe siècle, "donner le bouillon", c'était 'empoisonner'.
Il était en effet facile, sous prétexte d'amener sa nourriture ou son bouillon du soir à quelqu'un, de lui porter une mixture qui allait le faire passer de vie à trépas.

Mais pourquoi 'de onze heures' (sous sa forme élidée en usage à l'époque) ?

Cela reste mystérieux, mais Claude Duneton en donne une explication qui semble tenir la route :
Si on admet qu'il s'agit de onze heures du soir, donc de la dernière heure de la journée (minuit marquant le début de la journée suivante), on a affaire à un jeu de mots entre la dernière heure du jour et la dernière heure de la personne condamnée.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un bouillon d'onze heures » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Israëlhe שיקוי רעלBreuvage empoisonné
Israëlhe משקה מורעלBoisson empoisonnée
Italie (Sicile)it 'N vilènu(Ça c'est) du poison!

Vos commentaires
Il est un peu tard pour celui de onze heures ! plus tard, peut-être !
Bonjour de ce jour ! Aujourd’hui, il y en a un ou une qui va prendre un bouillon de 20 h (Vi vi, c’était facile, mais je me réveille à peine) mais j’espère pour la démocratie qui nous est chère que ce ne sera pour l’intéressé(e) qu’une mauvaise tasse à boire et pas une tisane à la Montespan !

Bon, je vais me préparer pour la votation comme disent nos amis Belges. Résolument modernes, mais résolument prudents aussi, nous avons conservés nos urnes transparentes et nos calculatrices à piles en prévision du bout-ions d’onze heures que nous prépare la météo encore aujourd’hui.
réponse à . momolala le 06/05/2007 à 06h50 : Bonjour de ce jour ! Aujourd’hui, il y en a un ou une qui va prendre ...
Bonjour Momo, bon pied-bon oeil, comme d’hab ! Et bonjour à tous !

J’espère ce soir ne pas boire le bouillon ni la tasse, ne pas dîner de soupe à la grimace, ne pas prendre de douche froide et ne pas voir s’amonceler, sur l’horizon des lendemains qui déchantent, de lourds nuages...

Mais peut-être est-ce ce que chacun se dit, de part et d’autre, en ce moment !

Allez, la journée ne fait que commencer, je vais prendre un bol d’optimisme et un thé de 7 heures !
réponse à . momolala le 06/05/2007 à 06h50 : Bonjour de ce jour ! Aujourd’hui, il y en a un ou une qui va prendre ...
Allez, allez, Momo, pas de croisade aujourd’hui !
Mais t’as raison, y’en a forcément un des deux pour lequel il aura un "goût de froid", le bouillon.
Dans la Conscience, Hugo a écrit le remords de l’empoisonneur :
"l’oeil était dans l’bouillon et regardait Caïn..."
Allez donc faire prendre le bouillon de onze heures à quelqu’un qui cherche midi à quatorze heures ?
On se mord la queue.
l’occasion , avant d’aller voter et de vous abandonner 2 jours, de conseiller le "Bouillon Racine" (cette page) dans le quartier latin à Paris, pour sa cuisine à la bière, sa gaufre fourrée crème brûlée mais surtout pour son extraordinaire décor Art Nouveau !
Le bouillon d’onze heures est garanti sans poison !
Qui s’appelle M. Dubon , est surveillant dans une école,est très sévère.Il semble être originaire d’Ardèche et a été sergent-chef dans la Coloniale où il commandait une unité de tirailleurs sénégalais.
Allez, je vous aide
Il dit souvent aux élèves "Regardez-moi dans les yeux"
Non ! Toujours pas trouvé...
C’est "Le Bouillon" (du petit Nicolas de Sempé et Goscinny) non parce qu’il bouillonne souvent de colère, mais parce que dans le bouillon, il y a des yeux (le gras surnageant).
réponse à . momolala le 06/05/2007 à 06h50 : Bonjour de ce jour ! Aujourd’hui, il y en a un ou une qui va prendre ...
bon dimanche et surtout bon vote. Ne vous en déplaise, dans ma région de Belgique qui est le hainaut, on ne parle pas de votation mais de vote. Je pense que c’est plutôt en Suisse que l’on parle de votation. Votation qui s’apparente d’ailleurs plus au référendum qu’à notre vote.

Autrefois, le bouillon était bu vers onze heures mais le matin. L’apéro, n’existait pas. Le bouillon devait donc ouvrir l’appétit. Ce qui n’empêche pas d’y mettre un poison, histoire de supprimer un importun et de le servir alors plutôt le soir.

"Boire un bouillon" signifie : perdre une grande somme d’argent dans les affaires.
réponse à . momolala le 06/05/2007 à 06h50 : Bonjour de ce jour ! Aujourd’hui, il y en a un ou une qui va prendre ...
Bien le bonjour à toutes-z-et tous, que vous alliez voter ou non, c’est-à-dire, que vous soyez francais ou non. Car j’imagine quand ême que toutes-z-et tous, vous remplirez votre devoir de citoyenne ou de cityoen et que vous irez aux urnes, les remplir du fruit de votre choix.
Et que le meilleur - ou la meilleure - gagne! Enfin, qu’un(e) des deux gagne, c’est clair. Quant à dire qu’il ou elle sera le ou la meilleure, question d’appréciation (d’après sciation*?)...
Chère Momo, Tytoalba m’a coupé l’herbe sous le pied: la votation est suisse. Nous parlons d’éLections, en Belle Gique.
Quant au bouillon racine, je ne connais pas ce restau, mais à voir les photos, au moins l’Art Nouveau est superbe. Ce que je veux dire, par contre, c’est qu’il y a une recette de "Wurzelfleisch" [viande aux racines] en Autriche qui est absolument délicieuse: de la viande de boeuf, genre morceau de bouilli de toute première qualité, d’abord sautée et puis bouillie, avec beaucoup de légumes du genre racines (carottes, navets, etc...)émincées, bien assaisonnées et beaucoup d’herbes, genre ciboulette, persil, etc..., le tout servi avec des röstis (galettes de pommes de terre poellées), des haricots verts et de la compote de pommes au raifort. GENIAL! A goûter absolument. Tiens, rien que pour cela, j’organiserais bien une Convention Viennoise, avec l’un ou l’autre vin blanc de la région de la Wachau (le long du Danube) et l’un ou l’autre rouge de la "Toscane autrichienne", le long de la frontière slovène... Aaaahhhhh!

Alors, le bouillon d’onze heure, c’est la Perrot? Pétulante, tu nous rejoins?
Maaaarceeeeeeeeelllllllllllllllllllllllllll, c’est la tournée!

* C’est sans doute parce qu’ils nous les ont sciées, pendant toute la campagne...
réponse à . <inconnu> le 06/05/2007 à 07h38 : Allez, allez, Momo, pas de croisade aujourd’hui ! Mais t’as rai...
il aura un "goût de froid", le bouillon.

Moi, je trouve que God a de l’à-propos, car il fait froid, aujourd’hui, et nous avons bien besoin d’un bon bol de soupe chaude. Allez, tous en choeur :

"God ! Froid... Du bouillon !"

Ce n’est pas pour autant qu’on sera dans le potage.
"Modérez les bouillons de cette violence", écrit Corneille, dans Médée. bouillon, au figuré et au pluriel, signifie au XVIIe "agitation, ardeur, transports", dit mon Larousse du français classique.

Comme quoi, les bouillons de onze heures, à la grande époque, pouvaient tuer, sans doute, mais de belle manière !
réponse à . syanne le 06/05/2007 à 11h44 : il aura un "goût de froid", le bouillon. Moi, je trouve que God a de l&rsq...
Excellent ! Syanne, Comme d’hab’ !
Cendrillon
Jolie souillon
Laisse au bord de la cheminée
Sa bouilloire chanter
Et par trois suisses relookée
D’une belle robe à bouillonnés
S’en va-t-au bal, bouillonnante
La foule la trouve ébouriffante
Et l’entraîne dans son tourbillon
Elle se monte le bourrichon
Oublie sur l’âtre son bouillon
Se grise au son des violons
Danse le boogie et le boston
Séduit les tendrons, les barbons
Du temps perd la notion
Mais soudain sonne le bourdon
La belle en brusque ébullition
Court, bout, ne fait pas attention
Elle en perd son botillon
Mais arrive pile à la maison
Pour arrêter son court-bouillon.

T’as failli m’le faire trop cuit, ton bouilli
Lui dit son mari qu’est râleur
T’en fais pas, répond-elle, mon chéri
J’connais l’histoire, et il n’est pas encore minuit
Le voilà, juste cuit, bien servi
Ton bouillon de onze heures
réponse à . tytoalba le 06/05/2007 à 09h14 : bon dimanche et surtout bon vote. Ne vous en déplaise, dans ma rég...
"""...Autrefois, le bouillon était bu vers onze heures mais le matin..."

Il me semblait que le mot souper venait du fait que les gens dînaient avant le spectacle et soupaient après ce qui ferait quelque chose comme 23 h. Me tromp’je ? Auquel cas, empoisonner quelqu’un au moment du souper donnerait du sens à cette expression.
réponse à . <inconnu> le 06/05/2007 à 19h29 : """...Autrefois, le bouillon était bu vers onze heures mais le matin..." ...
hé ben, en Belgique nous n’avons pas les mêmes horaires. Le premier repas du matin s’appelle le déjeuner, nous dînons vers midi. Le petit repas ou en-cas pris vers 16 heures s’appelle le goûter et le soir, 20 heures environ nous soupons.
Nous faisons une différence entre le bouillon et la soupe. Dans le bouillon, il s’agit de légumes en gros morceaux cuits dans de l’eau bouillante, avec ou sans viande. Quand à la soupe, c’est en général un bouillon dont on a passé les légumes soit dans un passe-vite soit au mixer.
Alors à vos dicos pour faire la différence entre bouillon, soupe et potage, pfffffffffff. Qu’on se le dise. 
Et peu importe finalement l’heure à laquelle vous les buvez.
Et ben voilà, il n’est pas encore 11 heures, et la France boit le bouillon!
Oui, je sais, on ne fait pas de politique ici. Avec raison. De plus, je suis belge et ne suis pas concerné. D’accord.
Mais je m’érige quand même en faux contre TV5 Monde, émetteur francophone (d’accord, ce qui ne veut pas dire francais, même s’il émet depuis l’Hexagone), qui écrivait dès 18:00 heures, heure de Berlin, comme ils disent (pour ne pas montrer de parti pris, sans doute), qui écrivait donc: "Nicolas Sarkosy EST le président élu" dans son télétexte. Et cela, deux heures AVANT la clôture des bureaux de vote.
De plus, montrant les photos des candidats après 20:00 heures, TV5 Monde a montré une photo de Sarkosy où il est à son avantage (même sans ses talonnettes, on ne l’a vu qu’en tronc), tandis que Ségolène Royal était représentée par une photo dégueu... alors qu’il y e a des tonnes de meilleures. Je suis ENORMEMENT decu par la non-impartialité de TV5 Monde et je le clame très fort.
Et ceci n’a rien à voir avec un choix politique quelconque. Je ne suis pas concerné. Cela a simplement à voir avec les règles élémentaires de la déontologie et de la démocratie.
Donc je revois ma copie et reformule ma phrase d’entrée: la Démocratie a bu le bouillon! Et moi aussi, par la même occasion!
Point final.
réponse à . file_au_logis le 06/05/2007 à 22h48 : Et ben voilà, il n’est pas encore 11 heures, et la France boit le b...
on dit que je suis une râleuse. Ouf je ne suis pas la seule. J’ai une bonne excuse pourtant  je suis belge, qu’on se le dise.
Mais point de bouillon à cette heure tardive. Je suis soupe au lait, je m’en vais de ce pas prendre mon lait chaud avec une clouche de miel de lavande. Et je vous souhaite à tous une bonne nuit. Et pour ceux qui vivent dans le nouveau monde , bonne journée.
réponse à . file_au_logis le 06/05/2007 à 22h48 : Et ben voilà, il n’est pas encore 11 heures, et la France boit le b...
Eh bien moi, Filo, site apolitique ou pas, je le dis, simplement :
ce soir je l’ai bu, le bouillon de vingt heures
et je pleure
et j’ai peur
de le boire jusqu’à la lie
jusqu’à l’hallali
Aïe aïe aïe, au lit ?
Oui, je file au lit
dans mon joli logis
réponse à . momolala le 06/05/2007 à 06h50 : Bonjour de ce jour ! Aujourd’hui, il y en a un ou une qui va prendre ...
Les belges disent "vote" comme en France, du moins les belges francophones. Le terme "votation" est suisse.
réponse à . polopolo le 09/05/2007 à 15h52 : Les belges disent "vote" comme en France, du moins les belges francophones. Le t...
Les Belges disent "vote" comme en France

Et moi je dis au Belge : "Surtout, ne vote pas comme en France !"
réponse à . polopolo le 09/05/2007 à 15h52 : Les belges disent "vote" comme en France, du moins les belges francophones. Le t...
Et moi je dis au belge, BIENVENUE SUR CE SITE GENIAL!
VIVE NOUS, ET TOI AVEC!
Reviens donc nous voir plus souvent!!!
Hein qu’on est cons bons?
réponse à . momolala le 06/05/2007 à 06h50 : Bonjour de ce jour ! Aujourd’hui, il y en a un ou une qui va prendre ...
Vote, votation, élection...
En Suisse, nous avons des élections lorsqu’il s’agit de désigner des personnes pour occuper des postes au gouvernement, au parlement, etc...
Les votations concernent des sujets pour ou contre: pour ou contre l’adhésion à l’UE (sujet toujours très hot), pour ou contre un système de caisse maladie unique, pour ou contre un pont traversant le lac Léman, etc...
Donc: nuance!

A part ça, deux remarques/questions qui n’ont (quasiment) aucun rapport, mais je ne sais pas où les poser:
En anglais, il existe l’expression "the eleventh hour", qui signifie "au dernier moment" "à la dernière minute". Y aurait-il un rapport avec le bouillon d’onze heures, voire de 23 heures? On comprend assez aisément l’origine de l’expression.

Et deuxio, à propos d’anglais, qqn sait-il pourquoi les préservatifs s’appellent condom en anglais, ainsi que dans de nombreuses autres langues? Y a-t-il un rapport avec la ville de Condom dans le sud de la France (le Gers,je crois)? J’ai trouvé des tas de choses très intéressantes sur wikipedia, comme quoi les anciens égyptiens déjà etc, mais rien sur le rapport avec la ville de Condom. On y apprend aussi que la ville de Condom est sur la rivière Baise et que les panneaux de la ville sont régulièrement volés!

Cela dit, mon père était très amusé un jour lorsqu’il vit un malheureux auto-stoppeur brandir une énorme pancarte, sur laquelle il était écrit: CONDOM ...
réponse à . <inconnu> le 17/05/2007 à 18h23 : Vote, votation, élection... En Suisse, nous avons des élections lo...
Une des théories la plus répandue est celle qui dit que l'origine du mot préservatif serait son inventeur Monsieur Condom ou Conton, qui travaillait à la cour du Roi Charles II. Certains prétendent qu'il était médecin, d'autres colonel et que Charles II était tellement ravi de cette invention qu'il le fit Chevalier. Quoique cette histoire soit drôle, on y attache en général peu de crédibilité.
Plusieurs théories circulent quant à l'origine du nom "Condom": La première mention de ce nom ce trouve dans "A Scots answer to a British vision", un poème qui fut probablement écrit par John Hamilton en 1706.
dès 1700 est apparue cette dénomination du préservatif, lorsque fut inventé le "fourreau" en caecum de mouton orné d'un ruban.
mais pour ma part, je croirais plutôt que "Condom" était une transcription du verbe latin "Condere" qui signifie "cacher ou protéger". 
réponse à . cotentine le 31/03/2016 à 16h14 : Une des théories la plus répandue est celle qui dit que l'ori...
Belle surprise que celle de ta revenue sur ce mêêêrveilleux site ! 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un bouillon d'onze heures » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?