Une plâtrée / ventrée (de nourriture) - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Une plâtrée / ventrée (de nourriture)

Une grande quantité, une ration très abondante (de nourriture)

Origine

Tout comme le contenu de la bouche est la bouchée, celui d'un tripot une tripotée ou celui d'une bande de seins une bande dessinée, le contenu d'un plat est, depuis le XVIIIe siècle, une platée, principalement pour désigner des aliments simples et rustiques, donc avec un sens un peu péjoratif.
Ce mot a rapidement fini par désigner familièrement une grande quantité, mais pas que de nourriture ("le prof nous a donné une platée de devoirs").

Maintenant, prenez deux grandes assiettes.
Dans l'une, versez un peu brutalement le contenu d'une belle truelle de plâtre plus trop liquide, et dans l'autre le contenu d'une grande louche de purée de pommes de terre.
Est-ce que la platée de purée et la plâtrée de l'autre assiette n'ont pas, tant qu'on n'y a pas goûté, comme certaines similitudes, couleur exceptée ?

Une platée d'aliments farineux "bourre" l'estomac tout en étant pourtant peu nourrissante, comme pourrait l'être une plâtrée que l'on s'aviserait d'ingurgiter (la plâtrée étant la quantité de plâtre que l'on est en train de préparer).
C'est probablement ce genre de comparaison, la ressemblance des mots et le côté plaisant de l'expression qui y a fait utiliser le mot 'platée' au lieu de 'plâtrée' vers la fin du XIXe siècle.

Quant à la 'ventrée', c'est simplement la quantité contenue dans la ventre (l'estomac), avec un sous-entendu d'exagération, le ventre donnant l'impression d'être prêt à exploser.

Exemple

« En sauce avec du vin, le mou ressemble à du lapin. On peut en prendre une plâtrée sans se ruiner. »
Clément Lépidis - La main rouge

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une plâtrée / ventrée (de nourriture) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Llond bolPlein ventre
Allemagnede ein üppiges Mahlun repas planuteux (copieux)
États-Unisen BellyfulVentre plein
Angleterreen A bellyful (of something)Une ventripotée
Espagnees Una comilonaUn gueuleton (= Une plâtrée / ventrée)
Espagne (Catalogne)es Una fartadaUne réplétion
Espagnees Una tripadaTripes pleines
Espagnees Una pechada / una hartadaRassasiement, jusqu'à la satiété
Espagnees Un atracónUn gueuleton (= Une plâtrée / ventrée)
Argentinees Una panzadaUne "pansée"
Italieit ScorpacciataAvoir le ventre plein
Pays-Basnl Een reuzenportieUne portion d'ogre
Pays-Basnl een Holle Bolle Gijs portie .......Une portion de Holle Bolle Gijs ( un géant fantastique du 19e S dans un conte pour enfants, qui pouvait manger des portions inimaginables)

Vos commentaires
Le CYCLOPE d’Euripide explique à Ulysse, qui s’est échoué dans sa grotte, sa conception très particulière de la divinité :
"La terre n’a pas le choix.
Elle fait que l’herbe pousse,
Dont s’engraissent mes troupeaux.
Le moment venu, je les donne en sacrifice,
Non pas aux dieux, mais à moi-même,
au plus grand dieu qui soit au monde, mon ventre, là".
 

Le dieu Ventre sera fustigé par St Paul tandis que Rabelais oscillera entre l’euphorie du "ventrem omnipotentem" (cf dans "Pantagruel") et le ridicule des Gastrolâtres, (adorateurs de Messer Gaster) : "... et tout pour la tripe ! " ... et ce ventre-la épouse la forme d’un tonneau ! 
Il y a une anecdote qui se raconte encore en Bretagne (en Aber-Wrach, dans le Léon) :
Un père avait maudit son fils cadet, en raison de son appétit de monstre. Le jeune homme travaillait à l’usine, comme son père et rapportait docilement sa paie à la maison. Plus il travaillait, plus il gagnait, mais aussi plus il mangeait ! Il ne crachait pas sur les heures sup. mais voulait, en proportion, une ration décuplée. Les boîtes de conserve diminuaient à vue d’œil, le jardin, la basse-cour et la marée ne suffisaient plus …
Son père le traitait de « VENTRE » et sa mère le nourrissait en cachette : 4/4 sur 4/4, fars sur fars, avec ou sans pruneaux … chaque jour il se prenait une bonne ventrée et les mauvais jours, c’était une plâtrée de lourds pâtés de farine d’os avec des patates ou du chou … et l’argent toujours manquait.
Le jeune homme restait maigre comme « un cent de clous », (comme un « pias », dit-on en Bourbonnais)
Un jour de colère (et de crêpes fabriqués en douce, derrière son dos) il mit son fils définitivement à la porte.
Le ventre voyagea en France, en Europe et même dans le monde entier.
Quand il revint 10 ans + tard, c’était dans une belle limousine (comme le Gros Bill de Charles Trénet)
Il avait fait fortune et mangeait enfin à sa faim.
Il avait apporté dans le coffre un veau gras qu’il partagea avec ses parents, sans mot dire. Il semblait devenu muet comme une carpe !
Au dessert, après avoir dévoré les 7 fars bretons différents, il se leva, regarda son père et sans desserrer ni les lèvres, ni les dents … une voix annonça au vieux père, subjugué, que cette fortune avait été gagnée par ce ventre tant haï : il était devenu le plus grand ventriloque du monde … un peu comme ce gentil Belge et sa Nénette à
cette page … ou encore, le papa de Tatayé à cette page 
Une plâtrée de pâtée, c’est bon pour le chien...
Après cela, il se mettra à courir ventre à terre... Surtout si c’est un basset. Pas vrai, Shirley? 
Zut! je ne suis pas la première pour essuyer les plâtres...
je connais et utilise le terme "plâtrée" , mais pas celui de "ventrée".
Au reste, ce dernier n’est pas une expression : c’est le substantif créé à partir de ventre, et utilisé dans son sens propre depuis le XIII siècle. Mon dico précise qu’il désigne également une portée, pour un animal. (non, Elpepe, pas de ventrée musicale !)

Quant à la "plâtrée" les dicos en ligne (je n’en ai pas d’autres sous la main) recensent seulement "plâtré, plâtrée" en leur qualité de participes passés, mais ignorent le substantif.
Est-ce que je me trompe si je souhaite un bon anniversaire à Filou_sa_moitié ? 
Ce n’est pas sur la liste officielle mais j’avais noté ça.
réponse à . tytoalba le 21/01/2009 à 09h13 : Est-ce que je me trompe si je souhaite un bon anniversaire à Filou_sa_moi...
Si c’est le cas, bon anniversaire à fée_du_logis, qu’elle trouve ici une platrée d’affectueuses révérences.
En ce moment j’ai une plâtrée de travail, qui me met à plat, et me fait arriver en retard pour manger les bons petits plats que ma moitié a préparé avec amour !
Mais je n’en fait pas tout un plat, et sans plat tarder, je retourne de ce plat au boulot !
Ai, i, ai, o, je ren-tre au boulot, ai, ai, ai, ai,o ... (A si j’avais l’éditeur de platirtion, j’aurai pu mettre tout cela à plat en musique !)
réponse à . cotentine le 21/01/2009 à 00h29 : Le CYCLOPE d’Euripide explique à Ulysse, qui s’est éch...
Cotentine,
Je n’ai pas d’anniversaire dans la liste que tu m’as envoyé au 21 janvier !
Il faudrait remettre le document à plat ! On est pas ISO sinon sur Expressio !  
réponse à . PtiPat le 21/01/2009 à 10h27 : Cotentine, Je n’ai pas d’anniversaire dans la liste que tu m’a...
Je ne connais pas personnellement Madame Filo ! et le prochain anniv. est celui de Mident (le 31 janvier) et elle va sûremant nous inviter à partager ses gâteaux, généreuse comme elle est ! et alors, mes aïeux, quelle ventrée, on va se mettre ! )
réponse à . chirstian le 21/01/2009 à 09h10 : je connais et utilise le terme "plâtrée" , mais pas celui de "ventr...
non, Elpepe, pas de ventrée musicale
C’est vraiment trop injuste, putaing cong ! Moi qui ne rêve que de donner en pâture à vos oreilles ébahies la plâtrée de musique céleste qu’elles méritent...
...comme punition, en remplacement des colles du samedi ! 
réponse à . chirstian le 21/01/2009 à 09h10 : je connais et utilise le terme "plâtrée" , mais pas celui de "ventr...
Si les dicos en lignorent, mon Culturel en quatre volumes (à qui je parle volontiers quand ma tête est malade) l’intègre bel et bien comme substantif, doublet de platée et « croisement de « plâtre » et de « pâtée » » (le plat du jour du plâtrier ?).
réponse à . Elpepe le 21/01/2009 à 11h04 : non, Elpepe, pas de ventrée musicaleC’est vraiment trop injuste, pu...
Moi qui ne rêve que de donner en pâture à vos oreilles ébahies la plâtrée de musique céleste qu’elles méritent...
Je comprends mainan pourquoi God prétend avoir a perdu la clé de 12 pour faire l’éditeur de partoches. 

Assurancetourix. (célèbre chanteur)
réponse à . syanne le 21/01/2009 à 12h20 : Si les dicos en lignorent, mon Culturel en quatre volumes (à qui je parle...
mon Culturel en quatre volumes (à qui je parle volontiers quand ma tête est malade)
On aurait bien deux mots à leur dire, à ces quatre volumes-là...
réponse à . mickeylange le 21/01/2009 à 12h35 : Moi qui ne rêve que de donner en pâture à vos oreilles &eacut...
Et toi, il t’a payé combien, God, pour emplâtrer l’éditeur de partoche ?
réponse à . Elpepe le 21/01/2009 à 12h45 : Et toi, il t’a payé combien, God, pour emplâtrer l’&eac...
Il m’a pas payé il m’a juste dit " toi qui chante comme une casserole si tu veux pas y passé (à la casserole) cache bien la clé de 12.

Assurancetourix (barde Toulonnais)
réponse à . mickeylange le 21/01/2009 à 12h51 : Il m’a pas payé il m’a juste dit " toi qui chante comme une c...
Et la clé de 12, tu te l’es mise en pinoche dans ton passe-coque, pour ne pas prendre l’eau, moussaillon ?
réponse à . Elpepe le 21/01/2009 à 12h57 : Et la clé de 12, tu te l’es mise en pinoche dans ton passe-coque, p...
Je sens la haine et le désappointement dans ta question.
Fais le toi, l’éditeur* et mets le sur pépécassa !

*ou achète un MAC il en a un chouette fourni gratuitement par Apple  :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 21/01/2009 à 13h29 : Je sens la haine et le désappointement dans ta question. Fais le toi, l&...
Ah mais que nenni, foin de haine ni de désappointement (je suis grassement appointé, et je tiens à garder ma part variable convenue avec God) : je ne suis pas ingénieur en informatique, moi... Donc, j’ai un éditeur de partoche perso acheté dans le commerce, qui marche du feu de God, dont au sujet duquel tu as pu ouïr le résultat avec l’hymne d’Expressio. Et quand on en aura un en partage ici-même, je te tricoterai "maman les p’tits bateaux" version philarmonique*, avec incrustation de cris de mouettes rieuses sur fond de ressac**. Tu mords d’ici la tronche mélodieuse de l’œuvre ? Non, tu n’imagines même pas comme ça sera ciselé mahousse commak, pour s’introduire suavement dans tes cages à miel...

* Monique, elle, tricote Phildar®.
** de couchage
réponse à . PtiPat le 21/01/2009 à 10h27 : Cotentine, Je n’ai pas d’anniversaire dans la liste que tu m’a...
Non, PtiPat, tu as raison, cet anniv. n’est pas dans la liste...

Mais tout d’abord, bien merci à Tyto de l’avoir noté dans un coin de sa mémoire. Et tous les expressionautes qui sont interventionnus dans ce sens. Madame Filo, la Fée-du-Logis, ne lis pas nos élucubrations (d’Antoine et clé au pâtre) - qu’elles soient sérieuses, divergentes ou des lires hantent...
Ne surchargeons pas notre calendrier, j’y ajouterais bien mes filleules, mes neveuz-et nièces, mes copains et leurs tiers provisionnels, etc... mais cela ferait un peu négligé et foire d’empoigne... Non. Je suggère que nous nous limitions à nos vrais intervenants (même d’un jour).

Quant à not’Cot’Cot’, il ne tient qu’à toi de la connaître. Faisons donc une Convention viennoise - Ris!
réponse à . Elpepe le 21/01/2009 à 11h04 : non, Elpepe, pas de ventrée musicaleC’est vraiment trop injuste, pu...
Moi qui ne rêve que de donner en pâture à vos oreilles ébahies la plâtrée de musique céleste qu’elles méritent...

Oh Oh, doucement...TOUT LE MONDE n’est pas sourd (ni responsable...) :&rsquo)
maquiller un cobaye avec une plâtrée de matériel cette page
L’autre pene
Le préau net
Lante repue
pétaler nue


Anna plâtrée cette page
réponse à . horizondelle le 21/01/2009 à 15h17 : maquiller un cobaye avec une plâtrée de matériel cette page...
C’est pas un cobaye, c’est un être humain !
Un être humain qui se prête au jeu est un cobaye, qui dans ce cas est plâtré
Pour désigner une grande quantité, en Picardie on dit ’une plentée’.
J’apprendrais encore moins à Cotentine qu’aux autres que notre vocabulaire a traversé le Channel en 1066 et que notre plentée est devenue ’plenty’.
J’ignore de quoi une plentée est le contenu.

Si je comprends bien Chirstian (en #5), une portée est le contenu d’un port, je m’explique maintenant la passion de la musique chez les marins ...
réponse à . file_au_logis le 21/01/2009 à 14h02 : Non, PtiPat, tu as raison, cet anniv. n’est pas dans la liste... Mais tou...
Je mets donc entre parenthèse l’anniversaire de ta douce.
Il est vrai que nous risquerions d’avoir surcharge. Déjà que nous souhaitons parfois l’anniversaire de certain(e)s qui sont devenu(e)s des "inconnu".
Toutes mes excuses aux expressionautes que mon intervention a pu perturber.
réponse à . horizondelle le 21/01/2009 à 15h29 : L’autre pene Le préau net Lante repue pétaler nue Anna pl&...
Et ben voilà, il y en a qui ont réussi à l’avoir, la statue de leur Anna ! Mais par le ventre Dieu ! celle-là n’est pas la nôtre, qui attend toujours sa statue, ou du moins sa médaille, à l’entrée du salon rose dans le phare d’Expressio. Ahi ! Ahi ! mes beaux amis, on n’a plus en votre temps les Mickeylange qu’on avait...
réponse à . SyntaxTerror le 21/01/2009 à 15h42 : Pour désigner une grande quantité, en Picardie on dit ’une p...
Chez nous aussi, au commencement de l’an 1204, on dit une "plentée" pour exprimer un grand nombre de, une abondance de, une multitude.
Que ce mot, qui vient tout simplement de "plein" soit encore utilisé en Picardie en l’an 2009 montre que les Picards ont, par bonheur, la mémoire longue.
Au royaume de Jérusalem, nous aimons beaucoup les Picards, qui vinrent à "grand plentée", l’an 1099, parmi les premiers Croisés, sur la terre de Promission, où ils s’établirent et firent souche. L’un d’eux est resté fameux dans tout l’Orient latin. Il se nommait Pierre de Corbie. Arrivé dans Jérusalem à l’âge de 13 ans, il avait donc 101 ans lors de la prise de la Ville sainte par Saladin (2 octobre 1187). Dans sa grande mansuétude, le Sultan autorisa Pierre de Corbie à finir ses jours à Jérusalem, lui accorda sa protection et alla même jusquà lui allouer une pension.
réponse à . Lovendric le 21/01/2009 à 17h05 : Chez nous aussi, au commencement de l’an 1204, on dit une "plentée"...
allouer une pension à un homme de 101 ans ? La mansuétude du sultan ne lui faisait pas courir un trop grand risque. Connait-on la date de sa mort ? Est-ce le 3 octobre que le vieillard Corbie prit le vieil corbillard ?
réponse à . chirstian le 21/01/2009 à 17h17 : allouer une pension à un homme de 101 ans ? La mansuétude du ...
Mais on sait peu de choses concernant la généalogie dudit, sinon qu’il fut un descendant direct de Noé, dont le grand-père, Mathusalem, vécut 969 ans. Alors, le mieux pour estimer le risque pris par Saladin, est de compulser les archives de Météo-France, pour déterminer la date du déluge immédiatement consécutif à 1187 à Jérusalem. Au pire, le sieur de Corbie sera emporté par le prochain, en 2055, et est donc en train de te lire ! :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 21/01/2009 à 18h05 : Mais on sait peu de choses concernant la généalogie dudit, sinon q...
Il n’est pas l’inventeur du corbillard qui au XVII ème siècle était le bateau qui transportait les vivres et les gens entre Paris et Corbeil et s’appelait le “corbeillard”.
Au cours d’une épidémie de peste il a été utilisé pour transporter les cadavres de la capitale, et il s’est retrouver à l’origine de notre... corbillard.
(J-L. Beaucarnot. Comment vivaient nos ancêtres, p. 117)
réponse à . mickeylange le 21/01/2009 à 18h38 : Il n’est pas l’inventeur du corbillard qui au XVII ème si&egr...
C’est pas du Beaucanot, des fois ?
réponse à . file_au_logis le 21/01/2009 à 14h02 : Non, PtiPat, tu as raison, cet anniv. n’est pas dans la liste... Mais tou...
Effectivement, si elle ne fait partie des Expresionautes, il ne faut pas la mettre. Je ne te raconte pas la plâtrée d’anniversaires que cela ferait si on mettait tout le monde, et la famille et les amis. On aurait une vrai indisgestion d’annie verse aires !
réponse à . horizondelle le 21/01/2009 à 15h29 : L’autre pene Le préau net Lante repue pétaler nue Anna pl&...
pétaler nue

Cela me fait fantasmer, mais j’ai du mal à tout piger !
Est-ce un synonyme de déshabiller ?
Ou de streap tise ?  
réponse à . Lovendric le 21/01/2009 à 17h05 : Chez nous aussi, au commencement de l’an 1204, on dit une "plentée"...
Au royaume de Jérusalem, nous aimons beaucoup les Picards

J’en suis fort aise ! Surtout que Corbie n’est qu’à quelques lieues de mon humble demeure ! Je suis prêt à renouveler le voyage et venir te voir en la Sainte ville de Jérusalem ! L’accueil est-il aussi bon de nos jours qu’à l’époque ? Pas de risque de se prendre une roquette sur la tête ?
réponse à . cotentine le 21/01/2009 à 10h59 : Je ne connais pas personnellement Madame Filo ! et le prochain anniv. est c...
Merci ma Cotentine de me le rappeler. Il est grand temps pour le commande !
Marceeeeel ... les pistaches, petites saucisses et champagne pour tout le monde. Du La Demoiselle, celui que je préfère. C’est moi qui choisi puisque ce sera mon anniv.
Et pour ceux qui n’aimeraient pas... du super Chateau La Pompe (non,non, pas celle-là) de la Cuvée spéciale "Robinet".
A propos de platrée ou ventrrée, dans mon coin on dit une platnée. Pas seulement "en platnée de purée" mais aussi "en platnée d’inmerdes".
Jon,Tyto,Mirlou,Filou,Houba et tous les autres, on dit ça par chez vous aussi ?
réponse à . mident le 21/01/2009 à 19h45 : Merci ma Cotentine de me le rappeler. Il est grand temps pour le commande ...
La réponse est oui pour platnée, en ce qui me concerne.

@Ptipat 34 : je te propose donc de vérifier que tous ceux et celles qui sont sur la liste sont encore des expressionautes. J’ai essayé, mais pas évident de retrouver tout ce beau monde. Alors bon courage. :&rsquo)
Ah ben tiens, ce soir, avec BB, on se fait une ventrée de tripes, avec un Brouilly. Par ces froidures, ça réchauffe.
J’ai trop, trop faim!!!
Je reviendrai vous lire après m’être remplie la bedaine. 
réponse à . mident le 21/01/2009 à 19h45 : Merci ma Cotentine de me le rappeler. Il est grand temps pour le commande ...
par chez nous, on parle d’une indigestion de viennoiseries...
réponse à . Lovendric le 21/01/2009 à 17h05 : Chez nous aussi, au commencement de l’an 1204, on dit une "plentée"...
’Scuse-moi si je corrige, mais les fôtes sont les fôtes:
"le Sultan autorisa Pierre de Corbie à finir ses jours à Jérusalem, lui accorda sa protection et Allah même jusquà lui Allahouer une pension."
Merci, yapadekwa
réponse à . tytoalba le 21/01/2009 à 19h57 : La réponse est oui pour platnée, en ce qui me concerne. @Ptipat ...
Comment fait-on pour devenir Expressionaute convaincu et enthousiasmé, et pour avoir l’immense privilège de souhaiter un anniversaire à tous ces proches de God?
réponse à . Hellem le 21/01/2009 à 22h14 : Comment fait-on pour devenir Expressionaute convaincu et enthousiasmé, et...
Ah ben là, il faut d’abord payer un coup à boire à tout le monde, au bar du phare (cette page) tenu par Marcel Lapompe (le père de Marcelle). Ensuite, il faut être à jour de ta cotisation annuelle de 12 zlotys d’Expressio. Enfin, tu demandes, à un Expressionaute qui en a gardé la mémoire, aousqu’on a fourré la dernière liste des anniversaires : il te refilera le lien ad hoc.
Voili voilou, moussaillon !
réponse à . Elpepe le 21/01/2009 à 22h31 : Ah ben là, il faut d’abord payer un coup à boire à to...
La mémoire pit’êt pas mais la trace oui. Suffit d’aller voir à cette page, commentaire 47. C’est la dernière liste publiée mais non actualisée.
Quelqu’un va s’y coller ? Il y manque quelques participants. 

Bonne nuit à tous ou bonjour selon l’endroit où vous vous trouvez.
réponse à . Hellem le 21/01/2009 à 22h14 : Comment fait-on pour devenir Expressionaute convaincu et enthousiasmé, et...
demande donc à notre Godemichou adoré de te filer mon adresse Email et envoie-moi la tienne. Je te ferai suivre la liste des annivs sans aucun problème...
Maintenant, toi-même, donne-nous donc - non seulement notre pain quotidien - mais aussi la date de TON anniv, que nous puissions l’ajouter... (pas besoin de l’année, il est inutile de nous rappeler à tous qu’on a déjà vécu plus longtemps que ce qui nous reste à vivre...)
réponse à . PtiPat le 21/01/2009 à 19h36 : pétaler nue Cela me fait fantasmer, mais j’ai du mal à tout ...
Bien sûr, mais c’est presqu’un pléonasme. Ou alors, c’est faire du vélo en tenue d’Eve avec l’accent (suisse-)allemand, ce qui peut aussi faire fantasmer, dans ce domaine, c’est toujours notre propre choix, (et dans le domaine d’Anna, on fait avec les lettres qu’on a).
réponse à . PtiPat le 21/01/2009 à 19h36 : pétaler nue Cela me fait fantasmer, mais j’ai du mal à tout ...
petulaperrot, on te cause là, chère amie!
Laisseras-tu PitPat héler seul, au fond des bois?
Maintenant, prenez deux grandes assiettes.
Dans l’une, versez un peu brutalement le contenu d’une belle truelle de plâtre plus trop liquide, et dans l’autre le contenu d’une grande louche de purée de pommes de terre.
Est-ce que la platée de purée et la plâtrée de l’autre assiette n’ont pas, tant qu’on n’y a pas goûté, comme certaines similitudes, couleur exceptée ?

Et God, je ne sais pas si je viendrai un jour manger de la purée chez toi  Elle ne donne pas du tout envie si elle aussi compacte que du plâtre !!! En plus, si tu mélanges du plâtre et de la purée, c’est plutôt indigeste 
réponse à . Expressio77 le 23/01/2009 à 21h39 : Maintenant, prenez deux grandes assiettes. Dans l’une, versez un peu bruta...
On sait de quoi la ventrée des Vendéens est faite: du chou pommé, rien que du chou, voir à cette page , chapitre "démographie"
le contenu d’un plat est, depuis le XVIIIe siècle, une platée,
...qui y a fait utiliser le mot ’platée’ au lieu de ’plâtrée’ vers la fin du XIXe siècle".
Notre God adoré s’est un peu pris les pieds dans le plat et mélangé les crayons en 2009 : il faut bien sûr lire que platrée a remplacé platée.
La rectification a d’ailleurs été faite dans l’indispensable ouvrage "Les 1001 expressions préférées des français", page 880, où on lit bien : "qui y a fait utiliser le mot ’plâtrée’ au lieu de ’platée’ vers la fin du XIXe siècle".
Lente puera
Étale prune
Âne pleutre
Pénètre alu
Éternel pua

Éventre nue
Rente venue
Une revente
Née ventrue
Énerve tenu
Je vous parlerais bien de plâtrée et de plats, mais j’suis pas dans mon assiette!
Une plâtrée de nourriture

Je pénétrai dans la salle à manger. Immédiatement, une odeur conquérante de plâtre frais me saisit les narines. Voilà qui promet, me dis-je en découvrant d’un œil ahuri le maître de céans en train d’appliquer de la purée de pommes de terre sur les murs. Il s’empressa de m’expliquer que la farine de seigle avait bien servi de mortier pour les cathédrales, alors pourquoi pas de la purée sur les murs ?

Au-dessus de plâtre l’âtre, la devise de la maison : PLATATRAS.
La table (ou plutôt les tréteaux, c’était un buffet froid), était dressée suivant les prescriptions de Chez God : cuvelle, truelles, platoirs, taloches et autres niveaux à bulle fixe. Décidément, ils avaient mis les petits plâtres dans les grands !

Mon hôte me servit l’apéro qui ressemblait à ce produit crayeux qu’on fait ingurgiter avant les radios du tube digestif. Je ne vous dis que ça, ça craie comme un malaise !

Je n’ai pas fait d’esclandre, je n’ai pas mis les pieds dans le plâtre, je me suis sauvé en laissant à celui qui faisait la vaisselle le soin d’essuyer les plâtres.
Le travailleur du chantier, par temps pluvieux, et donc plein de fange, entra dans le bruyant resto.
- Je ne peux me laver, alors je reste de boue.
- Et alors?
- J’vous dis ça parce que je lis le menu affiché: ’assiette oie’.
- Très drôle, mais vous mangerez un bout?
- Ah si! deux bouts!
- Assis ou debout? j’ois mal...
- Oie mâle? je m’en moque, servez-moi une bonne plâtrée!
- Et pour boire?
- C’est pas compris?
- Je demandais si monsieur boira quelque chose...
- Regardez-moi, j’ai déja dépôt....
réponse à . deLassus le 06/05/2012 à 03h18 : le contenu d’un plat est, depuis le XVIIIe siècle, une platé...
Hihi ! Bon ! Tu m’as coupé l’herbe sous le pied… c’est justement ce que je voulais signaler ! J’ai tout lu… et me suis bien étonnée que personne avant toi ne l’ait vu !
Mais, même God, la preuve, peut se tromper !
Quand on dit "l’erreur est humaine"… Pas que !!!
Mais je lis aussi que la rectification a été faite dans cet ouvrage d’anthologie qu’est "Les 1001 expressions préférées des français"

Oufff………
Seulement 7 contributions à cette heure pour 2012.
L’abstention a fait des ravages sur notre site !
réponse à . deLassus le 06/05/2012 à 18h17 : Seulement 7 contributions à cette heure pour 2012. L’abstention a f...
Oui c’est mou comme du Flamby
Y va faire la fête ce soir notre nouveaux Président.
réponse à . mickeylange le 06/05/2012 à 19h21 : Oui c’est mou comme du Flamby Y va faire la fête ce soir notre nouv...
Effectivement, Anderlecht est champion ! 
réponse à . mickeylange le 06/05/2012 à 19h21 : Oui c’est mou comme du Flamby Y va faire la fête ce soir notre nouv...
Oui c’est mou comme du Flamby
Pas trop mou, quand même !
La mimolette, c’est bien un fromage de Hollande, n’est-ce pas ?
En Sologne, d’où était originaire mon ex "belle-famille", on parle d’empansurée, sans doute, car on s’en met "plein la panse" qui n’est pas farcie contrairement au "haggis" cher aux écossais.
réponse à . <inconnu> le 06/05/2012 à 08h31 : Une plâtrée de nourriture Je pénétrai dans la salle ...
Le maître de céans était unijambiste, c'était l'occasion pour lui de mettre des emplâtres sur sa jambe de bois.
Ce sont des vers de Jean Richepin qu'il fit connaître au grand public et le poème s'appelle Philistins...

Oh ce n'est pas ce que Georges a interprété de mieux, je vous l'accorde...

En songeant, aux petits
Que vos grossiers appétits
Engendrent


Si toutefois vous voulez écouter..

Allez, la cafetière est branchée et moi je vous laisse........
- J'aime beaucoup cet acteur...il est bien, Nouri !
- tu trouves, qu'il est gros ?
- Alors Chantal, t'étais malade pour Pâques ? T'as pas cuisiné tes fameuses plâtrées ?
- non, non, Pâques, au pieu !
- ah, repas... pas copieux ?
Au supermarché
- Allez mes enfants, prenez vous-mêmes ce que vous voulez que je vous fasse à midi...moi,je vais chercher la flotte.
Ils se retrouvent au bout de quelques minutes:
- l'eau, j'ai !
- et nous, riz !
Au resto
- Oh, regarde Türr, à la table là-bas, c'est Victor Lanoux !
- je ne vois pas bien...qu'est-ce qu'il mange ?
- Lanoux rit Türr...
- ça, je m'en doute bien !
réponse à . BOUBA le 16/09/2017 à 05h58 : Ce sont des vers de Jean Richepin qu'il fit connaître au grand public et l...
Oh ce n'est pas ce que Georges a interprété de mieux, je vous l'accorde...
Quoi ? Elle fait partie de mes préférées !

Le thème convient tout à fait aux idées du cher Georges, ainsi que le rythme lent, réfléchi...

Elle évoque la maison bourgeoise, protégée par un portail aux lourdes grilles noires, entourée d'un jardin trop sage... Une maison dans laquelle les enfants s'ennuient – et pas seulement le dimanche. On ne court pas dans la maison... on ne parle pas à table... On ne connaît rien de la vie de bohême...
Ni Verlaine, ni Rimbaud, et surtout pas Prévert, n'entreront dans la bibliothèque... Et dans le salon de musique, jamais ne résonnera le moindre accord de guitare... cet instrument de saltimbanque !

Une maison qui donne l'envie d'aller respirer ailleurs.

... ce n'est pas ce que Georges a interprété de mieux,... Pffff... c' qui faut pas lire... 

Une plâtrée / ventrée (de nourriture)... une ration très abondante (de nourriture)

Tiens ! En voici un qu'un troupeau rassasiait à peine... Pour un peu, il aurait croqué la bergère...

Et là-dessus, méchant, glouton,
Et pas pour un sou bucolique,
Vers le troupeau de Jeanneton,
Le loup* sortant du bois rapplique.
Sans laisser même un rogaton,
Tout il croque, tout il digère.
Au ciel de qui se moque-t-on ?
Dieu, s'il existe, il exagère,


Écoutez... C'est Maxime Le Forestier qui chante...

* Ce loup – éternel affamé, insatiable, boulimique – ne vous rappelle-t-il pas celui qui boulottait toutes les biquettes de ce povre M. Seguin ?


"Une plâtrée c'est beaucoup trop pour moi"
Barbara...Bouchet
réponse à . ergosum le 06/05/2012 à 22h56 : Oui c’est mou comme du Flamby Pas trop mou, quand même ! La mim...
Ben non ! La mimolette est un fromage du Nord français. 
En Suisse on peut dire une "ratapacée".
C'est mignon ! 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une plâtrée / ventrée (de nourriture) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?