Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

A pied d'oeuvre

Prêt à commencer un travail

Origine

Il est bien connu que c'est au pied du mur :
- Qu'on voit le mieux le maçon
- Que le maçon voit le mieux le mur
Or, qu'est-ce qu'un mur pour un maçon, sinon une de ses oeuvres ?
Donc, de bon matin, alors que les chouettes ont cessé de hululer, que les lézards s'apprêtent à se réchauffer sous les rayons du soleil en se relaxant sur une pierre, que les corbeaux croassent dans les champs de betteraves et que le Ricoré® coule à flot dans les bols, lorsque le maçon arrive au pied du mur qu'il doit continuer à élever, on peut sans conteste dire que le maçon est "au pied de son oeuvre", donc à pied d'oeuvre, prêt à attaquer son dur labeur en échange duquel il va gagner quelque menue monnaie grâce à laquelle il va pouvoir nourrir sa famille dont le petit dernier, un grand maigre, souffre hélas d'impétigo, et offrir une dot à sa fille qui va bientôt se marier avec le fils du charcutier.
Si, bien entendu, chaque mur est bien une des oeuvres du maçon, il ne faut quand même pas oublier que le mot 'oeuvre' est, depuis le XIIIe siècle, synonyme de 'travail' ou 'activité'.
Mais ce n'est qu'au XVIIe, qu'on a commencé à dire de ce maçon, arrivé sur le lieu de son travail et prêt à attaquer ce dernier, qu'il était à pied d'oeuvre.
Il va de soi que le maçon peut être remplacé par n'importe quel autre travailleur. On peut même employer cette expression pour un fonctionnaire[1] ; c'est dire !
Et si, aujourd'hui, on la spécialise plutôt pour des personnes, elle a d'abord et principalement été employée pour des matériaux ; ainsi on disait des briques prêtes à être utilisées pour monter le mur, qu'elles étaient à pied d'oeuvre;
[1] Aïe, aïe ! Non, pas sur la tête !

Exemple

« Explosion dans une centrale américaine: les enquêteurs à pied d'oeuvre »
Dépêche AFP du 08/02/2010

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A pied d'oeuvre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand An Ort und Stelle sein Être au lieu et à l'endroit
Angleterre Anglais Ready for take off Prêt pour l'envol/le départ
États-Unis Anglais On site Sur place
États-Unis Anglais Ready to get down to work ~Prêt à se mettre à travailler
Argentine Espagnol (Estar) al pie del cañón (Être) au pied du canon
Espagne Espagnol (Estar) En el tajo (Être) Au chantier / A la tâche
Espagne Espagnol Estar al pie del cañón Être au pied du canon
Pays-Bas Néerlandais De borst natmaken Mouiller la poitrine
Pays-Bas Néerlandais De mouwen opstropen Retrousser les manches
Pays-Bas Néerlandais Klaar voor de start Prêt pour le départ
Brésil Portugais A postos Aux postes
Roumanie Roumain Cu mânecile suflecate Les manches retroussées
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « A pied d'oeuvre » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 09/02/2010 à 07:00
    Il y a 5 minutes, c’était "vite fait sur le gaz", et là, personne à pied d’oeuvre pour jouter ou commenter...???
  • #2
    • Elpepe
    • 09/02/2010 à 07:05
    • En réponse à <inconnu> #1 le 09/02/2010 à 07:00 :
    • « Il y a 5 minutes, c’était "vite fait sur le gaz", et là, personne à pied d’oeuvre pour jouter ou commenter...??? »
    Ah ben ça, c’est malin, hein ! A quoi ça sert, qu’Elpépé y se décarcasse, bonne mer ? Bon : les ceusses qui sont pas au courant, allez prendre la tangente #232-233. J’étais à pied d’œuvre, moi !
    L’Amiral
  • #3
    • mickeylange
    • 09/02/2010 à 07:35
    AVIS DES DOUANES
    Nous attirons votre attention sur l’apparition de faux sur expressio. Des individus cupides, pour récupérer vos cotisations n’hésitent pas à faire circuler des expressions frelatées ayant l’apparence de vraies. Nous attirons votre attention sur l’effet désastreux de ces pratiques sur le chômage en France.
    Le recel de ces faux peut entraîner la confiscation de votre ordinateur, et des peines d’intérêt général, au bar du phare.
    Si vous détenez des faux, prévenez God et détruisez votre ordinateur pour faire disparaître les preuves.
  • #4
    • OSCARELLI
    • 09/02/2010 à 07:35
    Le maçon de Mâcon se reconnait, quand il n’est pas au pied du mur, dans ses pompes et dans ses oeuvres.
  • #5
    • OSCARELLI
    • 09/02/2010 à 07:36
    Quand l’oeuvre du maçon est bien achevée, on dit que c’est de la belle ouvrage.
    Ouvrage - oeuvre - ouvrier: même con bas combat!
  • #6
    • Elpepe
    • 09/02/2010 à 07:41
    • En réponse à mickeylange #3 le 09/02/2010 à 07:35 :
    • « AVIS DES DOUANES
      Nous attirons votre attention sur l’apparition de faux sur expressio. Des individus cupides, pour récupérer vos cotisations... »
    Mauvaise copine ! Ah, on les voit à l’œuvre, là, les résistants de la dernière heure, hein ! Prêts à couler le voisin de ponton, pendant que j’étais à pied d’œuvre pour pallier la défaillance du serveur... la critique est facile, mais l’art est difficile. Pffff !
  • #7
    • syanne
    • 09/02/2010 à 08:26
    le mot ’oeuvre’ est, depuis le XIIIe siècle, synonyme de ’travail’ ou ’activité’.

    Trois mots pour désigner le travail, au moyen-âge : l’œuvre (du latin ŏpera), qui est l’action, l’ouvrage concret, mais aussi une mesure agraire : ce que l’on peut labourer en une journée ; le labeur (du latin lăbŏr), qui est d’abord le travail de la terre (le « labour »), puis le travail en général ; le mot « travail », enfin (du latin trĭpālium) qui évoque au sens propre le « tourment », la torture, et connote aussi un travail fatigant, ou dénomme la fatigue elle-même.
    A vous de choisir…
    En bonne fonctionnaire (privilégiée et paresseuse, bien sûr, mais à pied d’œuvre depuis 6h30 et ne finissant aujourd’hui que vers 22h30, puisque j’accompagne ce soir une classe au théâtre), je m’en retourne à mes activités et vous souhaite une excellente journée, laborieuse ou facétieuse
  • #8
    • tytoalba
    • 09/02/2010 à 08:33*
    Pas encore d’Expressio ce matin et pourtant, contrairement à la rumeur que fait circuler une certaine personne (voir le commentaire 2 et suivre la piste), God nous a bel et bien donné une nouvelle expression. Qu’on se le dise.
    Et heureusement car "fite fait sur le gaz", pour l’instant cela n’évoque chez moi que cette page, c’est dire que je ne suis pas prête de l’installer chez moi ce tueur. Plus d’une dizaine de morts, non merci.
    Le temps de valider mon commentaire et voilà-t-y pas que mon Expressio arrive. Merci qui ? Mais God bien sûr.
  • #9
    • Elpepe
    • 09/02/2010 à 08:46
    • En réponse à tytoalba #8 le 09/02/2010 à 08:33* :
    • « Pas encore d’Expressio ce matin et pourtant, contrairement à la rumeur que fait circuler une certaine personne (voir le commentaire 2 et sui... »
    Le cuistre du_2 avait réagi en publiant un ersatz d’expression du jour à 05:36:29 sans prendre la tangente, après avoir convenablement diagnostiqué le serveur godesque en rideau, à seule fin d’occuper les VOL* ce jour en attendant la manifestation godesque, qui apparut à 06:59:12. Ce faisant, il évita une émeute, voire la guerre civile, ignorant le temps que durerait la panne.
    On est comme ça, dans la Marine : la bonne initiative au bon moment, et le bateau arrive toujours à bon port.
    • Vieillards Oisifs Libidineux
  • #10
    • momolala
    • 09/02/2010 à 08:51
    • En réponse à Elpepe #9 le 09/02/2010 à 08:46 :
    • « Le cuistre du_2 avait réagi en publiant un ersatz d’expression du jour à 05:36:29 sans prendre la tangente, après avoir convenablement diagn... »
    Merci PP ! tu peux modifier le nombre de commentaires à ton relais gazeux.
  • #11
    • Elpepe
    • 09/02/2010 à 08:54*
    • En réponse à momolala #10 le 09/02/2010 à 08:51 :
    • « Merci PP ! tu peux modifier le nombre de commentaires à ton relais gazeux. »
    C’est déjà fait : va voir !
  • #12
    • momolala
    • 09/02/2010 à 08:56
    God ou son dévoué serveur m’ayant envoyé deux fois la lettre de ce jour, je suis bien d’aplomb sur mes deux pieds en ce début de ma journée de VOL. Tous ceux qui travaillent, avec des agendas et des emplois du temps bien remplis, ne se rendent pas compte de l’immensité de notre tâche devant tant de liberté heureusement ponctuée par l’heure des repas et de la lutte incessante qu’il nous faut mener contre la procrastination. Enfin là je parle pour Cotentine qui se remet intestinalement de son périple chez Eureka. Tyto le fera pour elle-même à son heure. 😉
  • #13
    • momolala
    • 09/02/2010 à 09:03
    Variante : C’est au pied de l’escalier qu’on reconnaît la concierge.
    Commentaire exemplaire :
    C’est une concierge qui tombe enceinte. Comme elle n’est pas mariée, sa voisine, curieuse, lui demande qui est le père.
    La concierge lui répond :
    - Vous croyez que j’ai le temps de me retourner quand je fais les escaliers ...
    Non, pas sur la tête ! Je le referai plus !
  • #14
    • chirstian
    • 09/02/2010 à 09:12
    le maçon qui se lève à pied d’oeuvre gauche se prépare une mauvaise journée.
  • #15
    • Elpepe
    • 09/02/2010 à 09:12
    • En réponse à momolala #13 le 09/02/2010 à 09:03 :
    • « Variante : C’est au pied de l’escalier qu’on reconnaît la concierge.
      Commentaire exemplaire :
      C’est une concierge qui tombe enceinte. Comme... »
    C’était des escaliers en collier de maçon ?
    Béru
  • #16
    • HoubaHOBBES
    • 09/02/2010 à 09:13
    • En réponse à Elpepe #9 le 09/02/2010 à 08:46 :
    • « Le cuistre du_2 avait réagi en publiant un ersatz d’expression du jour à 05:36:29 sans prendre la tangente, après avoir convenablement diagn... »
    VOL ?! Sont-ce là les adeptes du LSD (*) ?
    Bonjour et amitiés à toutes et tous, malades et bien portants,
    Comment?-Hobbes
    (*) LSD : Lunettes - Sonotone - Dentier (selon Anne Roumanoff)
  • #17
    • chirstian
    • 09/02/2010 à 09:26
    ce n’est pas au pied du mur qu’on reconnait le maçon : c’est quand son mur est terminé.
  • #18
    • chirstian
    • 09/02/2010 à 09:29
    le maçon qui s’apprête à dire la vérité à son client est un franc maçon.
  • #19
    • Elpepe
    • 09/02/2010 à 09:29
    • En réponse à HoubaHOBBES #16 le 09/02/2010 à 09:13 :
    • « VOL ?! Sont-ce là les adeptes du LSD (*) ?
      Bonjour et amitiés à toutes et tous, malades et bien portants,
      Comment?-Hobbes
      (*) LSD : Lunettes... »
    Ah ben te v’là, garnement ! T’étais à pied d’œuvre dans la salle de coloriage ?
  • #20
    • Elpepe
    • 09/02/2010 à 09:31
    • En réponse à chirstian #18 le 09/02/2010 à 09:29 :
    • « le maçon qui s’apprête à dire la vérité à son client est un franc maçon. »
    Et quand son client franchit le mur du maçon, ça fait un double bang ?