Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

De bon / mauvais aloi

1. De bonne / mauvaise qualité
2. Qui mérite / ne mérite pas l'estime
D'un usage conforme au bon goût

Origine

Voilà une expression qui nous vient de loin dans le passé puisqu'elle date du XIIIe siècle. Il ne nous en reste d'ailleurs presque plus que la version avec 'bon', la mauvaise étant tombée en désuétude.
Mais quel lien peut-il y avoir entre l'aloi (pas celle que fait respecter la maréchaussée !) et la qualité ?
Eh bien il est très simple à comprendre, pour peu qu'on sache qu'à cette lointaine époque il existait le verbe 'aloier' qui était une forme ancienne du verbe 'allier'. Le mot 'aloi', issu de 'aloier', désignait donc un alliage de métal précieux.
Et qui dit alliage, dit truandage possible !
En effet, pour prendre un simple exemple ancien mais réel, lorsqu'un roi voulait frapper des quantités de pièces de monnaie tout en n'y mettant pas une fortune en métaux précieux, il lui était facile de fausser les proportions et ainsi, de mettre en circulation des pièces de mauvais aloi (ou mauvais alliage) ne respectant pas la teneur d'argent ou d'or normalement prévue.
Et comme ces pièces étaient de qualité moindre, l'aloi et la qualité sont des mots vite devenus synonymes dans certains usages.
Le deuxième sens proposé est une extension du premier ; par exemple, on apprécie ou on estime un spectacle de bonne qualité.
Et, par un élargissement de sens supplémentaire, s'il mérite l'estime, c'est qu'il est de bon goût, d'où la variante indiquée qu'employait volontiers Maître Capello.

Compléments

Autrefois, on parlait aussi de personnes de bon ou de mauvais aloi lorsqu'elles étaient de condition sociale élevée ou basse, respectivement.
Depuis le XXe siècle, le sens initial d'aloi étant complètement oublié, de bon aloi s'emploie aussi parfois pour dire quelque chose comme 'favorable' ou bien "qui annonce de bonnes choses" (par confusion avec "bon augure")

Exemple

« Par les cornes et la queue de Lucifer! Nous jouons de malheur! J'avais espéré monnaie de bon aloi et ce ne sont que jetons de cuivre et de plomb doré. »
Théophile Gautier - Le capitaine Fracasse - 1863
« Non : cette marchandise est de trop bon aloi;
Ce n'est point là gibier à des gens comme moi »
Corneille - Le menteur - 1643

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « De bon / mauvais aloi » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Angleterre Anglais First rate Première évaluation (To rate = évaluer)
Angleterre Anglais Top grade Du "premier rang"
Espagne Espagnol De baja estofa De mauvaise toile à façon (couture)
Espagne Espagnol De baja ralea De mauvaise engeance
Espagne Espagnol De buena ley De bon aloi
Espagne Espagnol De pacotilla De pacotille
Italie Italien Di buona / cattiva lega De bon / mauvais alliage
Belgique Néerlandais Van bedenkelijk alooi D'aloi controversé / contentieux
Pays-Bas Néerlandais Van laag allooi De mauvais aloi
Pays-Bas Néerlandais Van slecht / goed allooi De bon / mauvais aloi
Brésil Portugais Nota 10 Note 10 (sur 10)
Roumanie Roumain A avea stofă Avoir de l'étoffe
Roumanie Roumain A avea stofă (în el) Avoir de l´étoffe (en lui)
Roumanie Roumain De soi rău De mauvaise /maudite engeance
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « De bon / mauvais aloi » Commentaires

  • #1
    • mickeylange
    • 07/05/2010 à 00:02
    Case départ je touche 20 000 ?
  • #2
    • BeeBee
    • 07/05/2010 à 00:10
    • En réponse à mickeylange #1 le 07/05/2010 à 00:02 :
    • « Case départ je touche 20 000 ? »
    Yes, my dear ! Et tu vas en faire quoi de tes 20 000 (zlotys ) ? Des moulages de bon aloi ?
  • #3
    • DiwanC
    • 07/05/2010 à 00:30
    Z’avez déjà terminé votre verveine ! Il est vrai que j’ai pris le temps de partager un deuxième petit verre avec Maaarceeeeel … la journée d’hier ne fut pas facile...
  • #4
    • cotentine
    • 07/05/2010 à 00:34
    C’est Maître Capello, linguiste distingué, (+ ou - "smart", selon la traduction anglaise) qui utilisait toujours cette expression pour terminer ses explications ... de bon aloi, à la télévision cette page
  • #5
    • cotentine
    • 07/05/2010 à 01:01
    • En réponse à mickeylange #1 le 07/05/2010 à 00:02 :
    • « Case départ je touche 20 000 ? »
    non, pas 20 000 ! mais (mets) cent balles dans le nourrain comme conseillait le Maître Capello(vici) cité en # 4 ... ça le mérite, ce serait donc de "bon aloi"
  • #6
    • deLassus
    • 07/05/2010 à 01:13
    Bonjour à vous !
    Je me rends compte de deux choses :
    - Si on touche 20000 je ne sais quoi quand on est premier, je dois avoir une sacrée cagnotte qui dort quelque part,
    - Je me suis gourré depuis très longtemps sur cette expression que je n’emploie jamais : je croyais que ça voulait dire quelque chose comme de bonne foi.
  • #7
    • deLassus
    • 07/05/2010 à 01:18*
    • En réponse à DiwanC #3 le 07/05/2010 à 00:30 :
    • « Z’avez déjà terminé votre verveine ! Il est vrai que j’ai pris le temps de partager un deuxième petit verre avec Maaarceeeeel … la journée d... »
    Pour moi au contraire, la journée d’hier fut peinarde : un bon coup de gueule contre la psychanalyse le matin, et puis silence radio !
    Ca vous a fait des vacances .
    Avec ce sens aigu de la transition qui me caractérise, une tout petit lien sur "La guerre de la psychanalyse" :
    cette page
  • #8
    • DiwanC
    • 07/05/2010 à 01:30
    Ne compte pas d’en tirer à si bon compte aujourd’hui ! On compte sur toi pour nous "aloier" quelque beau langage issu des livres d’antan. Je te laisse travailler dans l’agréable silence de la nuit... A tout bientôt !
  • #9
    • deLassus
    • 07/05/2010 à 01:40
    • En réponse à DiwanC #8 le 07/05/2010 à 01:30 :
    • « Ne compte pas d’en tirer à si bon compte aujourd’hui ! On compte sur toi pour nous "aloier" quelque beau langage issu des livres d’antan. Je... »
    Je vais surtout essayer de dormir un petit coup : ce "bon aloi" n’est pour ce que j’ai trouvé qu’une histoire de pognon dans les temps anciens.
    Et la numismatique, ce n’est pas mon fort !
    A +
  • #10
    • <inconnu>
    • 07/05/2010 à 02:13*
    « Elle avait de l’esprit de bon aloi, c’est à dire de l’esprit sans amertume et une raillerie qui divertissait trop pour pouvoir blesser. »
    Georges Sand (1879) Histoire de ma vie

    C’était donc plus qu’une bonne pâte comme le patron de la bonne à Loison, un sarthois naïf qui se laisse abuser.
  • #11
    • DiwanC
    • 07/05/2010 à 02:45*
    Le dico.histo. de la langue françoise relie « aloi » au verbe « allier » en passant par « aloier », ajoutant l’expression « rallier le navire au vent » (apparu dans l’écrit en 1694). L’expression viendrait-elle de la marine ? M’demande...
  • #12
    • <inconnu>
    • 07/05/2010 à 05:07
    • En réponse à deLassus #6 le 07/05/2010 à 01:13 :
    • « Bonjour à vous !
      Je me rends compte de deux choses :
      - Si on touche 20000 je ne sais quoi quand on est premier, je dois avoir une sacrée cag... »
    La vache, je me suis gourrée aussi toute ma vie: j’ai toujours employé cela comme ’de mauvais augure’! V’là autre chose... On fait la paire, tous les deux... Notre vocabulaire est à la croisée des chemins (tiens: cette expression a-t-elle été décortiquée par Gode?)
  • #13
    • deLassus
    • 07/05/2010 à 05:52*
    • En réponse à <inconnu> #12 le 07/05/2010 à 05:07 :
    • « La vache, je me suis gourrée aussi toute ma vie: j’ai toujours employé cela comme ’de mauvais augure’! V’là autre chose... On fait la paire,... »
    Alors là, si je puis me permettre, si tu as pensé "de mauvais augure" pour "de bon aloi", tu t’es gourrée encore plus que moi avec ma bonne foi...
    De bon = expression positive, de toute façon.
    Et je nuance mon pessimisme du début : De bon aloi s’est appliqué au sens strict à la monnaie ou à l’orfèvrerie, avec le sens de titre, mais au fur et à mesure a pris le sens figuré de "de qualité" : le TLFi donne de nombreux exemples de ce sens figuré.
    J’ai trouvé ce matin homme, marchandise, style, hospitalité, élégance de bon aloi. Ce ne sont que des exemples.
    Mais c’est vrai que c’est un mot difficilie à définir.
    De doute façon, De bon aloi a un sens positif.
  • #14
    • deLassus
    • 07/05/2010 à 05:56*
    Duneton (La puce à l’oreille), dit avec un peu d’humour mais beaucoup de logique : "De nos jours, Le bon aloi pourrait être le titre d’une revue du consommateur."
    C’est une brillante synthèse.
  • #15
    • deLassus
    • 07/05/2010 à 06:02*
    Une étymologie inattendue : aloi viendrait de Ad Legem !!!
    cette page
  • #16
    • <inconnu>
    • 07/05/2010 à 06:46
    • En réponse à deLassus #13 le 07/05/2010 à 05:52* :
    • « Alors là, si je puis me permettre, si tu as pensé "de mauvais augure" pour "de bon aloi", tu t’es gourrée encore plus que moi avec ma bonne... »
    Mais non! Je prenais de bon aloi pour bon augure et le contraire, l’inverse!
    De toute façon, j’étais quand même à la croisée des chemin...
  • #17
    • mickeylange
    • 07/05/2010 à 07:27
    Trois orfèvres, à la Saint Aloi
    S’en allèr’nt dîner chez un autre orfèvre ;
    Trois orfèvres, à la Saint Aloi
    S’en allèr’nt dîner chez un autr’bourgeois
    Ils ont baisé toute la famille :
    La mère aux tétons, le père ...........
    Comment ça c’est pas de bon Eloi ma chanson ?
  • #18
    • momolala
    • 07/05/2010 à 07:32
    • En réponse à deLassus #15 le 07/05/2010 à 06:02* :
    • « Une étymologie inattendue : aloi viendrait de Ad Legem !!!
      cette page »
    C’est ce que j’ai toujours entendu à propos de cette expression. Mon père travaillait dans la métallurgie et c’est ce qu’on lui avait enseigné et qu’il nous a transmis. C’est d’ailleurs fort logique, qui que ce soit qui fasse la loi. Chez nous le faiseur de lois mesure 1,67 m sans ses talonnettes, par exemple.
  • #19
    • momolala
    • 07/05/2010 à 07:33*
    • En réponse à mickeylange #17 le 07/05/2010 à 07:27 :
    • « Trois orfèvres, à la Saint Aloi
      S’en allèr’nt dîner chez un autre orfèvre ;
      Trois orfèvres, à la Saint Aloi
      S’en allèr’nt dîner chez un autr... »
    Elle est d’autant plus d’actualité ta p’tite chanson que Saint Eloi est le patron des orfèvres et de la métallurgie, vois-tu.
    La suite m’est revenue en mémoire... Le pré-cité se prendrait donc pour un de tes trois orfèvres ? Qui sont les deux qui l’accompagnent dans cette permanente tournante, Bové José, évoqué hier ? ...En tout cas les candidats sont nombreux : il y en a un qui déclare ce matin que, dépourvu d’ambition pour lui-même mais prêt à tout pour essayer de sauver la France, si le titulaire ne se représentait pas :’-)) il se sacrifierait sur l’autel de la Res Publica.
  • #20
    • pfloche
    • 07/05/2010 à 07:42
    je ne connaissais pas le premier sens de l’expression, je m’imagine déposant dédaigneusement une bague chez le bijoutier, "non, elle ne semble pas de bon aloi". Précieux serais-je alors, ce peut-il ? Il peut