Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire du lèche-vitrine

Déambuler devant des vitrines de magasins et en regarder le contenu avec plaisir ou envie (sans intention obligatoire d'achat).

Origine

C'est depuis le XIIe siècle que le verbe lécher, dont l'étymologie reste discutée, signifie "passer la langue sur quelque chose".
Alors s'il arrive que de jeunes enfants laissés sans surveillance fassent parfois réellement du lèche-vitrines à grands coups de langue devant les langues de boeuf de l'étal du boucher, par exemple, c'est évidemment une chose fortement déconseillée, ne serait-ce que pour de simples raisons hygiéniques ; sans même parler des traces que cela peut laisser sur la vitrine, au grand déplaisir du propriétaire du magasin qui, s'il se met à crier "lèche ma vitrine tranquille", prouve non pas qu'il est très tolérant, mais plus simplement qu'il est Auvergnat[1].
Si au, XIXe siècle, le verbe 'lécher' à également pris le sens de "effleurer de près" dont on pourrait croire que le substantif "lèche-vitrines" est tiré, tant on effleure alors les devantures des boutiques, le Robert indique que "lécher les vitrines", apparu au XXe siècle, est une image qui doit plutôt être comprise comme "regarder de si près et avec tant de plaisir les vitrines des magasins qu'on a l'air de les lécher".
[1] L'Auvergnat ayant la réputation de prononcer les 's' comme des 'ch'.

Exemple

« La reprise de contact entre les deux garçons, alors que Jérôme était en train de manger une glace en faisant du lèche-vitrines, les avait surpris l'un comme l'autre. »
Jérôme Ziel - Différents

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire du lèche-vitrine » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Einen Schaufensterbummel machen Faire les vitrines
Allemagne Allemand Schaufensterln Faire les vitrines
Angleterre Anglais To do / to go window-shopping Faire / aller faire des courses de la vitrine
Argentine Espagnol Mirar vidrieras Regarder les vitrines
Espagne Espagnol Ir de escaparates Aller en vitrines
Canada Français Magasiner / Faire du magasinage
Italie Italien Fare le vasche Faire les bassins
Belgique Néerlandais Winkelen Magasiner
Brésil Portugais Sapear Faire le crapaud (observer)
Portugal Portugais Ver as montras Regarder les vitrines
Roumanie Roumain A casca ochii la vitrine Faire du lèche- vitrine
Chine Chinois Qù guàng shangdiàn Tourner en rond dans les magasins
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Faire du lèche-vitrine » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 24/11/2008 à 00:16
    tu nous prends par les sentiments, là, God !
    Quelle Nana ne rêve d’avoir tout son temps (et pas de contrôle) pour le lèche-vitrine ?
    pas nécessairement pour des achats compulsifs, mais pour rêver et même essayer, se regarder sous toutes les coutures dans un magasin de fringues par exemple ... ou devant les vitrines de bel ameublement ou de l’art de la table, etc ...
  • #2
    • God
    • 24/11/2008 à 07:24*
    Grosse erreur d’aiguillage aujourd’hui, ma conjonctivite me joue des tours : le Brionnais n’a rien à voir avec l’Auvergne.
    Bizarrement, c’est une recherche sur ’Auvergne’ qui m’avait aiguillé sur cette chose et, manque de temps aidant, je n’ai pas trop creusé.
    Miction impossible Méat coule pas.
  • #3
    • OSCARELLI
    • 24/11/2008 à 07:50
    Lèche vit, rit ... ne
    vous en déplaise...
    Ben non, cela ne me déplaît pas, et vous? 🤡
  • #4
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 08:34*
    Si lécher est tout un art, l’art souille tout ce qui se reflète dedans.
    Je ne sais même pas si je suis en phase avec ma remarque. Un p’tit kawa va peut-être m’y aider...
  • #5
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 08:54
    L’Auvergnat ayant la réputation de prononcer les ’s’ comme des ’ch’.

    Alors l’Auvergnat-policier dira "Mechrine" au lieu de "Mesrine". (s muet)
    Au passage, ce dernier faisait du casse-vitrine !!!
  • #6
    • momolala
    • 24/11/2008 à 08:59
    C’est une expression top chrono avec le début des marchés de Noël et des fameuses vitrines des grands magasins parisiens et d’ailleurs. Sauf qu’à Paris, il est difficile malgré le désir qu’on peut en avoir, de faire du lèche-vitrine sauf à le faire tard dans la nuit : il y a toujours quelqu’un devant vous ou un autre qui vous pousse.
    Contrairement à Cotentine, je ne suis pas très "lèche-vitrine" sauf peut-être devant les librairies, les vraies, quand je me retiens d’en pousser la porte.
  • #7
    • chirstian
    • 24/11/2008 à 09:04
    • En réponse à OSCARELLI #3 le 24/11/2008 à 07:50 :
    • « Lèche vit, rit ... ne
      vous en déplaise...
      Ben non, cela ne me déplaît pas, et vous? 🤡 »
    Lèche vit, rit ... ne vous en déplaise...
    d’où les 69 expressions qui signifient : dormir tête-lèche ?
  • #8
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 09:06
    • En réponse à <inconnu> #4 le 24/11/2008 à 08:34* :
    • « Si lécher est tout un art, l’art souille tout ce qui se reflète dedans.
      Je ne sais même pas si je suis en phase avec ma remarque. Un p’tit k... »
    Je m’auto-réponds : Phase 2 > L’art* éclabousse magnifiquement le passant qui passe… Evident !
    *Le bon art, c’est bonnard ! (expression et je l’apprends : phocéenne (Marseillaise-Provençale))
  • #9
    • syanne
    • 24/11/2008 à 09:15
    « Aujourd’hui, c’est la fête au pouvoir d’achat ! », lis-je sur ma page d’accueil, par la force des choses puisque je ne peux rien contre ces pubs intempestives qui s’affichent quand je l’ouvre …
    Alors, avec tous ceux qui, dans nos pays d’abondance, se contenteront de faire du lèche-vitrine à Noël (j’en connais pas mal) et pour tous ceux qui font du lèche-vitrine aux portes de nos pays d’abondance, je crie bien fort, avec cœur et reconnaissance :
    « Bonne fête, Saint Pouvoir d’Achat ! », et je m’empresse d’aller, dans l’un des grands Temples de la Consommation, mettre un cierge à Sainte Dépense, Sainte Croissance et Sainte Relance pour que surtout, surtout, la moyenne dépensée en jouets par les parents français pour leurs petits chéris ne baisse pas cette année !
    cette page
  • #10
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 09:15
    Franchement et en parlant de ceux qui louchent d’un peu trop près sur leur vitrine de secrétaire : cette page
    Regarder, zieuter est-ce si mâle ? 😮
  • #11
    • chirstian
    • 24/11/2008 à 09:16
    on appelait alors "sans du " les pauvres, ceux qui n’avaient rien. Et je me souviens de l’affiche qui immortalisait alors sœur Emmanuelle, descendant les marches de son fauteuil Manille, et clamant sa devise : " lèche bien des sans du ", dans la vitrine du Casino de Paris.
  • #12
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 09:27
    • En réponse à syanne #9 le 24/11/2008 à 09:15 :
    • « « Aujourd’hui, c’est la fête au pouvoir d’achat ! », lis-je sur ma page d’accueil, par la force des choses puisque je ne peux rien contre ce... »
    Ta remarque me fait penser à celle de Wall-Street en général. Lorsque tout va mal, les financiers et peut-être les consommateurs aussi, s’en remettent à Dieu et à ses Saints. A défaut de se remettre en question, on regarde vers le Ciel pour implorer Sainte Panade de ses nécessaires et empressées intercessions.
    C’est un peu lécher le cul du ciel… et le prendre pour une vitrine. Non ?
  • #13
    • chirstian
    • 24/11/2008 à 09:39
    • En réponse à syanne #9 le 24/11/2008 à 09:15 :
    • « « Aujourd’hui, c’est la fête au pouvoir d’achat ! », lis-je sur ma page d’accueil, par la force des choses puisque je ne peux rien contre ce... »
    le problème n’est pas que les pauvres lèchent la vitrine du magasin. Le problème est qu’ils le fassent n’importe comment. Faute de discipline, mais aussi faute d’instructions claires. En effet, un léchage méthodique économiserait le salaire d’un laveur de vitrines, ce qui, en période de crise , n’est pas négligeable.
  • #14
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 09:45
    Le lèche-vitrine fait-il du bien ou non ? La question est là, à savoir, va-t-on mieux ensuite ? Est-ce que l’envie est passée, réfrénée, étouffée ? Le trop gourmand, lui, restera toujours en vrac sur le carreau.
  • #15
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 09:46
    • En réponse à chirstian #13 le 24/11/2008 à 09:39 :
    • « le problème n’est pas que les pauvres lèchent la vitrine du magasin. Le problème est qu’ils le fassent n’importe comment. Faute de disciplin... »
    Tu "escargotes" l’expression du jour…
  • #16
    • chirstian
    • 24/11/2008 à 09:54
    "regarder de si près et avec tant de plaisir les vitrines des magasins qu’on a l’air de les lécher".
    lors de la dernière grève des péripatéticiennes du quartier chaud d’Amsterdam, ces dames avaient mis en vitrine : circulez, y a rien à lécher.
  • #17
    • syanne
    • 24/11/2008 à 09:55
    • En réponse à <inconnu> #12 le 24/11/2008 à 09:27 :
    • « Ta remarque me fait penser à celle de Wall-Street en général. Lorsque tout va mal, les financiers et peut-être les consommateurs aussi, s’en... »
    on regarde vers le Ciel pour implorer Sainte Panade

    Je ne connais pas Sainte Panade, mais je te présente Sainte Ironie, quand tu veux !
  • #18
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 10:08
    • En réponse à syanne #17 le 24/11/2008 à 09:55 :
    • « on regarde vers le Ciel pour implorer Sainte Panade
      Je ne connais pas Sainte Panade, mais je te présente Sainte Ironie, quand tu veux ! »
    C’est la société qui est ironique Syanne...
    Pas toi, ni moi...
    (Attention au mauvais procès dans un sens comme dans l’autre) 😮
  • #19
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 10:10
    Vitrine découlerait de vérine/verrine du latin veranus : ce qui est "jeune, printanier". On aurait donc là l’explication que ce qui est de saison doit se mettre en toute logique en vitrine, à la vue de tous.
    La nature est la première vitrine !
  • #20
    • <inconnu>
    • 24/11/2008 à 10:19
    Tout comme l’ours, une vitrine mal lèchée ne se laisse pas lècher facilement.