Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Pot aux roses

Secret, mystère, réalité bien cachée.

Origine

Cette expression remonte au XIIIe siècle.
Employée avec le verbe 'découvrir', elle est utilisée avec la même signification que découvrir le pot au XIVe et découvrir le pot pourri au XVe.
Mais si son utilisation ancienne est avérée, son origine est très discutée.
Pour certains, cela viendrait du pot contenant le rose dont les femmes se fardaient. Sa découverte levait le voile sur la 'tromperie' que représentait leur teint si agréable.
La plus probable des explications viendrait d'un mélange entre le couvercle du pot, récipient banal, qui une fois soulevé permettait d'en découvrir le contenu, et du complément aux roses pouvant évoquer une préparation rare voire secrète.
Sans oublier l'ajout éventuel de la valeur érotique de rose pour désigner la virginité, l'hymen.
Enfin, M. Rat imagine (sans aucune preuve pouvant l'étayer) que l'expression viendrait du vase de roses que laissaient les belles au bord de leur fenêtre afin que leur galant puisse y déposer un mot doux, sa découverte révélant leur relation.

Compléments

Ne pas confondre avec le poteau rose réservé aux ivrognes n'ayant pu trouver d'éléphant de la même couleur.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pot aux roses » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Dahinter kommen Venir là-derrière
Autriche Allemand Der Sache auf die Spur kommen Remonter sur les traces de l'affaire
Angleterre Anglais To let the cat out of the bag "Laisser le chat sortir du sac"
Espagne Espagnol Descubrirse el pastel Découvrir le gâteau
Espagne Espagnol El intringulis de un asunto Les dessous d'une affaire
Espagne Espagnol El lado oscuro (de algo) Le côté sombre / La face cachée (de quelque chose)
Espagne Espagnol Olerse la tostada Sentir le toast (= Flairer le secret)
Italie Italien Scoprire gli altarini Découvrir les petits autels
Pays-Bas Néerlandais Nu komt de aap uit de mouw Maintenant le singe sort de la manche
Brésil Portugais Caixinha de susrpresas Petite boîte aux surprises
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Pot aux roses » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 24/07/2006 à 15:41
    Cette expression peut-elle rejoindre : « A la fortune du pot ? ».
    Quoiqu’il en soit, et reprenant l’expression du jour, le pot aux roses, imaginez, de nos jours, une mère en visite chez sa fille et voyant chez elle, une brassée de roses dans un pot, prévu pour cela. Immanquablement, cela lui ferait dire :
    « Mais qui donc a bien pu t’offrir toutes ces roses ? », essayant par là de connaître le galant… donc de parvenir à découvrir qui se cache derrière le pot aux roses…
  • #2
    • Rikske
    • 25/07/2006 à 07:22
    • En réponse à <inconnu> #1 le 24/07/2006 à 15:41 :
    • « Cette expression peut-elle rejoindre : « A la fortune du pot ? ».
      Quoiqu’il en soit, et reprenant l’expression du jour, le pot aux roses, im... »
    Pas si bête... Qu’en pense notre God ? On attendra son retour...
  • #3
    • HoubaHOBBES
    • 25/07/2006 à 10:08
    Moi, j’ai découvert des poteaux de toutes les couleurs : des noirs, des gris en béton, des verts en métal, des bruns en bois, mais des roses, pas encore...
  • #4
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 10:26
    • En réponse à Rikske #2 le 25/07/2006 à 07:22 :
    • « Pas si bête... Qu’en pense notre God ? On attendra son retour... »
    Oh, j’ai compris comment ça marche !!!
    Si tu n’as pas de preuve(s), tu restes un évocateur qui ergote.
    En latin, il faut se le dire.
    Par contre, si tu as une preuve, tu deviens ici un héros.
  • #5
    • Rikske
    • 26/07/2006 à 08:06
    • En réponse à <inconnu> #4 le 25/07/2006 à 10:26 :
    • « Oh, j’ai compris comment ça marche !!!
      Si tu n’as pas de preuve(s), tu restes un évocateur qui ergote.
      En latin, il faut se le dire.
      Par con... »
    Justement, notre God est très documenté (plus que nous autres, pôvres mortels) !
    Qu’en diront ses lexicographes ?
  • #6
    • <inconnu>
    • 26/07/2006 à 08:28
    • En réponse à Rikske #5 le 26/07/2006 à 08:06 :
    • « Justement, notre God est très documenté (plus que nous autres, pôvres mortels) !
      Qu’en diront ses lexicographes ? »
    Je n’en doute pas une seule seconde ! Il vaut mieux citer une source, sinon, tout et n’importe quoi serait écrit, admis et enseigné dans les écoles "Expressio", un peu partout dans le monde.
  • #7
    • HoubaHOBBES
    • 26/07/2006 à 14:06
    Ne confondons pas :
    "le pot aux roses"
    et
    "le rot aux pauses".
  • #8
    • <inconnu>
    • 26/07/2006 à 15:05
    • En réponse à HoubaHOBBES #7 le 26/07/2006 à 14:06 :
    • « Ne confondons pas :
      "le pot aux roses"
      et
      "le rot aux pauses". »
    Un pot à la pause n’est pas conseillé...
    Tête froide garder.
  • #9
    • chirstian
    • 27/07/2006 à 13:48
    • En réponse à <inconnu> #4 le 25/07/2006 à 10:26 :
    • « Oh, j’ai compris comment ça marche !!!
      Si tu n’as pas de preuve(s), tu restes un évocateur qui ergote.
      En latin, il faut se le dire.
      Par con... »
    oui, tu as tout compris : celui qui a des preuves est félicité. Notre ami en rosit de plaisir, et c’est ainsi qui notre pote est rose.
  • #10
    • chirstian
    • 27/07/2006 à 13:54
    Après lecture attentive de vos commentaires pertinents, je conclus que l’origine de l’expression "pot aux roses" est tellement bien cachée que c’est pour cela qu’on en a fait une expression pour désigner quelque chose de particulièrement bien caché.
  • #11
    • <inconnu>
    • 27/07/2006 à 15:51
    • En réponse à chirstian #10 le 27/07/2006 à 13:54 :
    • « Après lecture attentive de vos commentaires pertinents, je conclus que l’origine de l’expression "pot aux roses" est tellement bien cachée q... »
    Une cachoterie épineuse quoi...
  • #12
    • cotentine
    • 07/10/2006 à 00:57
    sont tous en train de "prendre un pot", les amis belges ... et ils ar-rosent leur soirée, mais est-ce un pot aux roses ? pour le découvrir, il faudrait un secret bien caché !
  • #13
    • borikito
    • 07/10/2006 à 08:07
    • En réponse à cotentine #12 le 07/10/2006 à 00:57 :
    • « sont tous en train de "prendre un pot", les amis belges ... et ils ar-rosent leur soirée, mais est-ce un pot aux roses ? pour le découvrir,... »
    sont tous en train de "prendre un pot", les amis belges

    Je préfère croire au pot aux roses plutôt qu’au "pot belge".
    Sont pas comme ça, nos potes (plus ou moins gris à c’t’heure)
  • #14
    • chirstian
    • 07/10/2006 à 09:10
    c’est drôle de relire nos copies 3 mois après. Je ne me souvenais pas que nous avions -déjà- été si brillants !
    A l’enrée des estaminets belges (où entraient hier nos amis en présentant leurs conjoints : est-ton minet ? est-ce ta minette ?...) il y a un poteau où Louisann attache son scooter, mais où on attachait autrefois les chevaux : plus souvent de vieilles rosses que de fringants coursiers.
    C’était le "poteau rosses " et le garçon d’écurie chargé de les surveiller et de le bichonner pendant la saoulerie de leur maître , était l’ami, "le pote aux rosses".
  • #15
    • chirstian
    • 07/10/2006 à 09:18*
    et pot il arrosait ce qu’arrosent les pots , des roses un peu rosées...
  • #16
    • chirstian
    • 07/10/2006 à 09:25
    si le "pot au noir" est la Zone de Convergence Inter Tropicale,
    pourquoi le "pot aux roses" ne serait-il pas tout simplement la Zone de Convergence Inter Polaire ?
    hein ?
    hein, hein ?
  • #17
    • <inconnu>
    • 07/10/2006 à 09:38
    Quand mon copain Pierrot aperçut pour la première fois une femme dans le plus simple appareil, dans les douches du camping, je le sus tout de suite, car en le surprenant ce matin-là, je découvris mon poteau, rose.
  • #18
    • <inconnu>
    • 07/10/2006 à 09:38*
    c’est normal de vouloir savoir qui est le pote aux roses de sa fille, non ?
    je voulais naturellement répondre à Yannou en (1)
  • #19
    • cotentine
    • 07/10/2006 à 09:51
    la question se posait fin juillet ... depuis le galant a eu le temps d’offrir bien d’autres roses, non seulement à son aimée, mais aussi à sa maman, qui coquettement, n’a pas moufté ... et c’est le papa, maintenant qui cherche le secret de ce pot aux roses souvent fleuri !
  • #20
    • God
    • 07/10/2006 à 10:00
    En tous cas, je constate que les Belges ont du mal à ouvrir les yeux, ce matin.
    J’vous dis pas comment ça a dû se terminer, cette affaire !