Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Se faire porter pâle

Se déclarer comme étant / se faire passer pour malade.

Origine

L'expérience montre qu'une maladie peut rendre quelqu'un très pâle[1].
Précédée de "se faire porter malade", c'est à partir de 1900, dans le monde des casernes (et pas celles d'Ali-Baba) que cette expression argotique est apparue. Elle s'appliquait au militaire qui, soit était réellement malade et qui se faisait alors porter pâle, même si sa maladie n'influait en rien sur son teint, soit tentait de tirer au flanc en se faisant passer pour malade.
Mais pourquoi "se faire porter" ?
Parmi ses quelques significations, le verbe 'porter' veut dire "mettre quelque chose par écrit", comme on le trouve par exemple dans "porter une somme au crédit d'un compte bancaire".
"Se faire porter", c'était faire inscrire son état dans les registres de la caserne ou de l'infirmerie.
[1] D'ailleurs, ne dit-on pas d'un professionnel très malade qu'il est un problême ?

Exemple

« Quelques jours plus tard, je me tordais de douleur : le produit miracle sensé me soigner avait déclenché une hépatite ! Celle-ci me fit souffrir pendant des mois. Impossible de me faire porter pâle pourtant : il fallait décrocher les autorisations de tournage, résoudre la question de l'hébergement de notre équipe, calculer le budget du film... »
Ulli Pickardt - Travelling arrière - 2004

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se faire porter pâle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Krank spielen Jouer malade
Angleterre Anglais Pull a sicky Tirer un malade
Angleterre Anglais To call off sick Annuler cause maladie
Angleterre Anglais To pull a sicky (sick day) Tirer un jour de maladie
Angleterre Anglais To report sick Se signaler malade
États-Unis Anglais To call in sick Téléphoner [pour dire qu'on est] malade
États-Unis Anglais To call out sick Téléphoner [pour se faire porter] absent pour cause de maladie (rare sauf à New York et ses environs)
Espéranto Espéranto Enskribiĝi kiel malsana Être inscrit comme malade
Espagne Espagnol Hacerse el enfermo Se feindre malade
Italie Italien Darsi ammalato Se déclarer malade
Italie Italien Marcare visita Marquer visite
Belgique Néerlandais Pijn aan het lapje hebben Avoir mal au pansement
Pays-Bas Néerlandais Last hebben van PHPD Souffrir de PHPD (= pijntje hier, pijntje daar / petit mal ici, petit mal là bas)
Pays-Bas Néerlandais Op het ziekenrapport gaan Aller sur le rapport des malades
Pays-Bas Néerlandais schoolziek zijn (typiquement enfants) faire semblant être malade (pour ne pas aller à l'école)
Roumanie Roumain A se da lovit în aripă Se donner heurté à l'aile
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Se faire porter pâle » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 21/07/2009 à 01:08
    voilà, c’est ce que je fais, je m’inscris sur le registre d’Expressio ... excellente thérapie en temps ordinaire, mais qui ne parvient pas à me tirer de mon apathie ces dernières semaines ... un peu comme la "chanson sans calcuim" des Frères Jacques cette page 😉
  • #2
    • momolala
    • 21/07/2009 à 07:39
    Il y a 40 ans, Armstrong et Aldrin allaient constater sur le terrain pourquoi la Lune se faisait porter pâle par les poètes depuis des siècles. Ils ont constaté que le ménage y était mal fait et sont rentrés couverts des poussières de nos rêveries.
  • #3
    • momolala
    • 21/07/2009 à 07:48
    • En réponse à cotentine #1 le 21/07/2009 à 01:08 :
    • « voilà, c’est ce que je fais, je m’inscris sur le registre d’Expressio ... excellente thérapie en temps ordinaire, mais qui ne parvient pas à... »
    Il te faudrait faire une bonne cure de magnésuim, toi ! 😉
  • #4
    • subbuteo
    • 21/07/2009 à 07:57*
    Je connais un type souvent dans la lune, Elie de son prénom, et bien croyez moi si vous le voulez, coopté dans mon association, il se fait souvent porter pale.
    Vous imaginez les railleries... Elie coopté : porté pale !
    Bonjour et bonne journée à tous !!!
  • #5
    • tytoalba
    • 21/07/2009 à 08:16
    A quelques kilomètres de chez moi, les éoliennes se font porter pale. 🙂
  • #6
    • Bouba
    • 21/07/2009 à 08:29
    Comme Michael Jackson..........🙂
  • #7
    • chirstian
    • 21/07/2009 à 08:43
    et sur cette page le pâle se fait porter.
  • #8
    • chirstian
    • 21/07/2009 à 08:46
    L’expérience montre qu’une maladie peut rendre quelqu’un très pâle
    ...et que l’alcool peut rendre le délirium très mince. Amis éléphants roses, bonjour ! 🙂
  • #9
    • chirstian
    • 21/07/2009 à 09:04
    c’est un fou qui a voulu se faire porter pâle. Un pâle-toqué. Mais ça n’a pas marché. On l’a porté en palais pour l’empaler. Pas le pal au palais, non, le pal au c.. Alors pour échapper au pal tôt il a retourné son paletot. Sa veste. Et il s’est fait porter sombre en rotant. Devant ses sombres rots la foule a crié : chapeau !
    Et ceci démontre l’origine marine de l’expression.
  • #10
    • chirstian
    • 21/07/2009 à 09:24
    Mais pourquoi "se faire porter" ?
    l’explication remonte aux temps les plus éloignés. L’homme de Néanderthal était velu et sombre*. Mais lorsqu’il était malade, il devenait pâle, et subséquemment beaucoup plus appétissant pour des parasites, dont une tique particulièrement dangereuse : l’antipa tique, qui en profitait s’il restait au lit, au point qu’on l’appelait pour cela : la pâle et au lit tique .
    • la femme de Néanderthal aussi, qui fut longtemps en concurrence avec les chèvres, mais finit par l’emporter. Et c’est tant mieux.
  • #11
    • <inconnu>
    • 21/07/2009 à 09:46
    Au lycée ma copine et moi, on se faisait souvent porter pâles...pour ne pas aller en gym...dans la froidure et le brouillard!
    Alors on inventait des débarquements d’anglais...plus souvent que prévu. Mais la prof ne tenait pas le calendrier de "nos lunes"...Elle avait juste des soupçons et un sourire😕
  • #12
    • horizondelle
    • 21/07/2009 à 09:49
    Je plofite d’un moment pendant lequel je suis pal ici et mon oldinateur aussi poul vous dile un gland bonjoul à tous 😄
    Mon PC ne s’étant pas fait porter pâle aujourd’hui, je rattrappe ces derniers jours en vous disant bravo pour vos interventions et en souhaitant un bon anniversaire très en retard à jaipatouvu et un peu moins en retard (mais quand même!) à comtarebours.
    @PtiPat aussi si tu nous lis, mais de toute façon c’est déjà fait 😉
  • #13
    • horizondelle
    • 21/07/2009 à 09:54
    • En réponse à <inconnu> #11 le 21/07/2009 à 09:46 :
    • « Au lycée ma copine et moi, on se faisait souvent porter pâles...pour ne pas aller en gym...dans la froidure et le brouillard!
      Alors on inven... »
    on se faisait souvent porter pâles...pour ne pas aller en gym...

    On disait même "je suis indisposée". En y repensant, c’est presque impertinant. C’est un peu comme si aujourd’hui on disait, heu...désolée, ça m’branche pas! 😕
  • #14
    • Condorcet
    • 21/07/2009 à 10:46
    Et surtout pas de compléments de sélénuim ! Celui des champignons et des crustacés suffit.
    des casernes (et pas celles d’Ali-Baba)
    et
    problême

    Notre God est déchainé aujourd’hui !
    Bonne journée à tous !
  • #15
    • OSCARELLI
    • 21/07/2009 à 10:52*
    C’est quand même un comble: depuis que je me suis fait porter pâle de visage, mes frères peaux-rouges ont décidé de me faire porter une tunique bleue! Hugh! J’en perd mon scalp!
  • #16
    • mickeylange
    • 21/07/2009 à 11:09
    Palissy ? non non pas de Pale ici.
    A. Santini
  • #17
    • patchouli
    • 21/07/2009 à 12:26
    • En réponse à chirstian #7 le 21/07/2009 à 08:43 :
    • « et sur cette page le pâle se fait porter. »
    Vous êtes vraiment bidonnant vous! Disons que des trucs comme ça commencent bien la journée.
  • #18
    • mickeylange
    • 21/07/2009 à 13:00*
    A l’origine cette expression vient du film de Clint Eastwood qui se faisait porter par son cheval dans Pale Rider.
    Et pis c’est tout.
    Philippe Lucas
  • #19
    • <inconnu>
    • 21/07/2009 à 13:03
    Manière convaincante de se faire porter pâle à
    cette page
    et, bis repetita placent !, également à cette page.
  • #20
    • <inconnu>
    • 21/07/2009 à 13:11*
    Je ne connaisais pas cette expression. Je ne pense pas l’avoir entendue, à part aujourd’hui au informations à la télé.