Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Sur le fil du rasoir

Dans une situation instable, dangereuse, critique, susceptible de mal se terminer ou de faire basculer d'un côté non souhaité.

Origine

Oubliez le récent rasoir mécanique avec sa pile pour faire vibrer la tête à 5 lames, la première soulevant le poil, la deuxième le soulevant encore plus, la troisième tentant de récupérer le poil qui s'est rétracté à force d'être trop soulevé, la quatrième qui refait le travail de la deuxième et la cinquième qui n'en coupe finalement qu'un petit bout, obligeant ainsi à repasser trois fois et demie au même endroit. Vivement le rasoir à douze lames !
Non, pensez plutôt à ces rasoirs d'autrefois, pliants, à une seule grande lame aiguisée comme... un rasoir.
Si certains rasent les murs et d'autres rasent leur auditoire (ou leurs lecteurs, suivez mon regard !), notre rasoir, lui, entre les mains d'un barbier adroit, va vous faire, à vous mâle viril et velu, une joue de bébé grâce à la qualité de coupe de sa lame (alikoum).
Maintenant, prenez une lame extrêmement tranchante de ce type de rasoir, tenez-la à l'horizontale le tranchant au dessus (pour rappel, c'est justement ce tranchant qu'en français on appelle le fil, depuis le milieu du XVIe siècle, mais le mot vient au XIIe du latin filum qui désignait déjà aussi bien un « fil » ou « filament » - une matière étirée en longueur - que le « tranchant d'une lame »).
Une fois là, vous avez deux manières de comprendre notre métaphore.
Imaginez d'abord que vous vous tenez debout sur le fil de ce rasoir. Là où un funambule a déjà du mal à tenir en équilibre sur un câble qui est pourtant d'une largeur certaine, vous, debout sur le fil extrêmement fin de ce rasoir, vous allez à coup sûr être très vite déséquilibré et tomber d'un côté ou de l'autre.
Lorsque vous êtes sur le fil du rasoir, c'est donc figurément que ça va très probablement mal se terminer pour vous.
Ensuite, maintenez délicatement un kiwi posé sur le tranchant de la lame (prenez un hamster si vous n'avez pas de kiwi à portée de main ; avec un tigre, ce sera plus compliqué, mais rien ne vous empêche également d'essayer si vous en avez un sous le coude, même si je vous le déconseille).
Vous constaterez alors qu'il vous suffit d'appuyer à peine un petit peu pour que la lame pénètre le kiwi (qui ne vous fera pas connaître sa réprobation, contrairement au hamster - et je ne vous parle pas du tigre, mais c'est tant pis pour vous si vous n'avez pas suivi mon conseil).
Autrement dit, lorsque vous êtes imaginairement debout sur le fil d'un très grand rasoir, vous risquez fort de vous faire couper en deux.
Bref, dans les deux cas, vous êtes figurément dans une situation très malsaine, instable, dangereuse et faibles sont vos chances d'échapper à la catastrophe qui s'annonce.
Cette expression semble n'exister en français que depuis le XIXe siècle.

Compléments

Cette expression peut aussi beaucoup plus rarement être utilisée avec le sens de « de justesse », par allusion à la très petite dimension (aussi fine qu'une lame de rasoir) de ce qui a permis d'aboutir à une situation plutôt qu'une autre. On évoquera par exemple une élection qui a été gagnée (ou perdue) sur le fil du rasoir.

Exemple

« On imagine le parti qu'aurait tiré un Balzac ou un Zola du demi-siècle écoulé, avec une guerre mondiale brassant militaires et civils comme jamais auparavant ; la Résistance propulsant des modestes dans des destins pour eux inimaginables et les forçant à vivre sur le fil du rasoir, entre héroïsme et trahison ; [...] »
Marie-José Basurco - L'exilée - 2008

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sur le fil du rasoir » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Auf Messers Schneide Sur le fil du couteau
Allemagne Allemand Auf Messers Schneide Sur lame de couteau
Angleterre Anglais On the razor's edge Sur le bord du rasoir
Angleterre Anglais On the razor's edge (Titre d'un ouvrage de W. Somerset Maugham) Sur le fil du rasoir
États-Unis Anglais On a knife edge Sur le fil d'un couteau
États-Unis Anglais On the razor's edge Sur le fil du rasoir
Argentine Espagnol En la cuerda floja / Al borde del precipicio Sur la corde raide / Au bord du précipice
Espagne Espagnol Al borde del precipicio Au bord du précipice
Espagne Espagnol En el filo de la cuchilla Sur le tranchant de la lame
Espagne Espagnol En la cuerda floja Sur la corde raide
Espagne Espagnol En la cuerda floja Sur la corde lâche
Espagne Espagnol Estar enel filo de la navaja Être sur le fil du rasoir
Espagne Espagnol Sobre el filo de la navaja Sur le fil du rasoir
Hongrie Hongrois Borotvaélen Sur le fil du rasoir
Italie Italien Sul filo del rasoio Sur le fil du rasoir
Pays-Bas Néerlandais Een dubbeltje op zijn kant Une pièce de 10 cents sur son bord
Pays-Bas Néerlandais Kantje boord Situation critique / sur le fil du rasoir
Pays-Bas Néerlandais Op het randje van de afgrond Au bord du précipice
Pays-Bas Néerlandais Op het scherp van de snede Sur le fil du rasoir
Pays-Bas Néerlandais Op het scherpst van de snede Sur le plus aigu du fil
Pologne Polonais Na ostrzu noża Sur le tranchantl du couteau
Brésil Portugais Estar na corda bamba Être sur la corde vacillant (corde raide)
Brésil Portugais No fio da navalha Sur le fil du rasoir
Roumanie Roumain Pe muchie de cutit Sur le bord du couteau
Suède Suédois Balansera på slak lina Se tenir en équilibre sur une corde flasque
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Sur le fil du rasoir » Commentaires

  • #1
    • ergosum
    • 14/02/2013 à 01:54*
    Tiens, c’est moi qui ouvre, aujourd’hui ?
    Cogito...
    rasoir mécanique avec sa pile pour faire vibrer la tête

    Là, il y a comme un défaut... A part le zouave qui, mécaniquement, peut faire vibrer ma sœur - encore que, avec son sexe à pile, il y ait doute - tout appareil qui fonctionne grâce à un générateur de courant est appelé avec juste raison "appareil électrique".
    Évidemment, vous pouvez toujours essayer de vous raser en retirant la pile. Vous obtiendrez ainsi un rasoir mécanique. Mais je doute que vous retrouviez ainsi votre peau de jouvenceau pré-pubère. Une pince à épiler se révèlerait plus efficace.
  • #2
    • jaipatouvu
    • 14/02/2013 à 03:06
    Oubliez le récent rasoir mécanique avec sa pile...

    Il serait vain de chercher le fil d’un rasoir à pile qui par évidence est sans fil.
    D’autre part je crains, vu la rareté des commentaires, que le fil de la discussion soit rapidement coupé, tout cela à cause d’un rasoir. A moins que personne n’ose s’aventurer à démêler le fil, fut-il d’Ariane, de peur d’être rasoir.
  • #3
    • jaipatouvu
    • 14/02/2013 à 03:41
    Et puisqu’il me semble avoir toute la place pour moi, je vais en profiter pour vous infliger ce qui suit :
    L’EQUILIBRISTE
    Sur un fil d’acier blanc j’avance dans la nuit
    Pareil au funambule un bandeau sur les yeux ;
    Je m’arrête, j’écoute, ne perçois nul bruit ;
    Sous moi le sol semble s’éloigner peu à peu.
    Mes pieds nus frémissent sur le froid de l’acier.
    Un vertige me prend et mes genoux vacillent.
    Le fil presque tranchant me paraît s’enfoncer
    Dans ma peau, dans mes os et jusques aux chevilles.
    Faire un pas rien qu’un pas en levant haut le pied
    Au risque de rompre l’équilibre précaire,
    Surtout ne pas trembler, oublier ce guêpier
    Où je suis engagé, reprendre mes repères.
    Soudainement un cri surgi de nulle part
    Tressaille tout mon corps, mon pied dérobe et glisse
    Le long du mince fil qui devait au départ
    Assurer mon soutien et non pas mon supplice.
    Je tombe et pitoyable j’agrippe le vide
    En cherchant vainement un point pour m’accrocher.
    Je hurle et maudis cette folie intrépide
    Qui à faire l’équilibriste m’a poussé.

    Scindé par le milieu, je me sens schizophrène.
    Ma double personnalité s’est révélée
    D’une façon brutale et quasiment obscène.
    Je suis désespéré ; comment me rassembler ?

    Mon cri m’a réveillé ; j’entrouve un peu les yeux ;
    Je suis couché, en vie, et mon corps est entier.
    Devais-je absolument me diviser en deux
    Pour mieux reconstruire ma personne alitée ?
    Althæa
  • #4
    • ergosum
    • 14/02/2013 à 04:17
    ces rasoirs d’autrefois, pliants, à une seule grande lame aiguisée comme... un rasoir

    En un mot, un coupe-chou.
    Il est intéressant de noter que la coupure faite à l’aide d’un coupe-chou bien aiguisé est indolore.
    C’est ainsi que Saint Denis, décapité par accident par un franciscain du nom de Guillaume d’Ockham - lequel laissa son rasoir à la postérité-, marcha quelques kilomètres, avant de s’apercevoir que sa tête reposait dans ses mains. "Aurais-je donc perdu la tête ?" pensa-t-il avant de rendre lame
  • #5
    • DiwanC
    • 14/02/2013 à 04:27*
    Quelle belle surprise ! Une jolie petite expression toute neuve, nette, soignée, lisse… Au poil, quoi !
    Va pourtant falloir la décortiquer sur le fil d’un rasoir… un truc de fakir.
    A plus tard, parce que pour l’instant… la barbe !
    😄
  • #6
    • DiwanC
    • 14/02/2013 à 04:39*
    Bouba ! Me donne du fil à retordre Georges (l’autre !) : n’ai point trouvé de rasoir… juste une petite barbichette.
    Tous les cristi
    Les ventre saint-gris
    Les par ma barbe et les nom d’une pipe
    Ainsi pardi
    Que les sapristi

    Je crois que l’on a écouté La Ronde des jurons il y a peu. Mais c’est toujours un bonheur, s’pas !
  • #7
    • mickeylange
    • 14/02/2013 à 04:53
    sa lame (alikoum).

    Alikum sa lame.
  • #8
    • joseta
    • 14/02/2013 à 05:51
    Mon coiffeur est quelqu’un de très ennuyeux... pouvez pas savoir ce que ce barbier est rasoir !
  • #9
    • Bouba
    • 14/02/2013 à 05:59
    • En réponse à DiwanC #6 le 14/02/2013 à 04:39* :
    • « Bouba ! Me donne du fil à retordre Georges (l’autre !) : n’ai point trouvé de rasoir… juste une petite barbichette.
      Tous les cristi
      Les vent... »
    Bah oui mais que veux tu, il est chez lui et il fait ce qu’il veut.
    Bon, c’est vrai qu’on n’a pas beaucoup de blé à moudre aujourd’hui. L’une des plus célèbres moustaches du PAF n’a guère parlé rasoir dans son oeuvre.
    Enfin, ce qui est sur c’est qu’il ne nous rasera jamais et qu’on l’écoutera toujours avec le plus grand plaisir.........s’pas ?
  • #10
    • Bouba
    • 14/02/2013 à 06:33*
    Je me souviens que quand j’étais mouflet et que je passais quelques jours chez mes grands parents, le matin pépé se rasait avec son coupe chou dont il avait aiguisé le fil sur une lanière de cuir après s’être barbouillé le visage de mousse à raser avec son blaireau.
    Immanquablement mémé lui disait:
    "Fais bien attention que le petit puisse pas toucher au rasoir !"
    J’entends encore le crissement de la lame sur le poil de sanglier du grand père.......
    Une fois l’opération terminée, il calmait le feu du rasoir en se passant une pierre d’Alun mouillée sur le visage, arrêtait le saignement d’une éventuelle petite coupure en y appliquant une feuille de papier à cigarettes. je n’ai d’ailleurs jamais compris comment cette feuille de papier pouvait arrêter le saignement.
    Une fois tout ce rituel accompli, il se mettait du "sent bon" sur les joues et là je pouvais l’embrasser, il ne piquait plus.........
    Aujourd’hui c’est moi le grand père mais je garde la barbe et mes petits enfants jouent avec........
  • #11
    • joseta
    • 14/02/2013 à 07:15
    Le diable voulait son âme, alors il le poursuit, le rase, et à la fin le rasoir a l’âme.
  • #12
    • OSCARELLI
    • 14/02/2013 à 08:03
    • En réponse à DiwanC #5 le 14/02/2013 à 04:27* :
    • « Quelle belle surprise ! Une jolie petite expression toute neuve, nette, soignée, lisse… Au poil, quoi !
      Va pourtant falloir la décortiquer s... »
    A plus tard, parce que pour l’instant… la barbe !

    Je croyais qu’il fallait toujours flouter les photos des expressionautes avant de les publier... Fais attention, on te reconnait trop sur cette photo, il risque d’y avaoir des commentaires... :’-))
    Allez, on se retrouve chez Marceeeeeeeeeellllllllllllllllllllllll.
  • #13
    • <inconnu>
    • 14/02/2013 à 08:13
    tenez-la à l’horizontale

    Ce ne serait pas plutôt à la verticale ?
  • #14
    • <inconnu>
    • 14/02/2013 à 08:20
    Un coiffeur qui rase les murs frise le ridicule.
  • #15
    • <inconnu>
    • 14/02/2013 à 08:32
    Je cherche de la mousse à raser qui ne chatouille pas les narines...
  • #16
    • LeboDan_Ubbleu
    • 14/02/2013 à 08:35
    Il n’y a qu’une façon de ne pas tomber en étant sur le fil du rasoir : c’est d’y monter "à cheval" aïe aïe aïe
  • #17
    • LeboDan_Ubbleu
    • 14/02/2013 à 08:38
    Si on est sur le fil du rasoir électrique (et non pas mécanique à pile (ou à poil)) ben... on risque au pire de ramasser un coup de jus !
  • #18
    • <inconnu>
    • 14/02/2013 à 08:41
    Les rasoirs à pile, c’est pour se raser la face.
  • #19
    • <inconnu>
    • 14/02/2013 à 08:42
    Aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin : cette page.
  • #20
    • LeboDan_Ubbleu
    • 14/02/2013 à 08:47
    • En réponse à jaipatouvu #3 le 14/02/2013 à 03:41 :
    • « Et puisqu’il me semble avoir toute la place pour moi, je vais en profiter pour vous infliger ce qui suit :
      L’EQUILIBRISTE
      Sur un fil d’acier... »
    Très beau ce poème. je ne trouve aucune référence sur internet et Althæa ne renvoie qu’à une sorte de rose crémière trémière, est-ce de toi ?