Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Trier sur le volet

Choisir, sélectionner avec soin.

Origine

Qu'il s'agisse de candidats à l'embauche, de fruits fraîchement cueillis ou de chevaux de course, notre société applique toujours une sélection impitoyable, pourchassant inexorablement la moindre inacceptable imperfection.
Tout est trié sur le volet.
Et, avec les progrès de la génétique, nous n'en sommes certainement qu'au début...
Au Moyen Âge, un volet était un tissu si fin et léger qu'il pouvait "voleter" au vent. Il était utilisé, entre autres, pour fabriquer des tamis servant à trier les graines, tamis qui, par extension, sont eux-mêmes devenus des volets.
Le mot a perduré et, au XVe siècle, le volet désignait l'assiette en bois dans laquelle les femmes triaient les pois et les fèves.
Un peu plus tard, Rabelais a d'ailleurs écrit : "Elus choisis et triés comme beaux pois sur le volet".
Depuis, les beaux pois ont été mangés et le volet est resté, sans qu'on comprenne maintenant ce qu'il vient faire dans la sélection, si on ne connaît pas le fin mot de l'histoire.

Compléments

Vous connaissez ces camions-pizza dont l'ouverture se fait grâce à deux panneaux, l'un s'ouvrant vers le bas et servant de comptoir et l'autre vers le haut pour servir de protection, contre la pluie par exemple.
Eh bien vous avez alors la vision des anciennes échoppes dont l'ouverture se faisait de la même manière. Certains croient à tort que l'expression vient de ces 'volets' sur lesquels les marchands auraient trié leurs produits. Mais ces planches s'appelaient en réalité des 'contrevents' et non des 'volets', ces derniers n'étant apparus qu'au XVIIe siècle et étant à l'origine à l'intérieur des logements.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Trier sur le volet » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Ifaraq elbehi melkhayeb Separer le bon du mauvais
Allemagne Allemand Die Spreu vom Weizen trennen Séparer la glume du blé
Allemagne Allemand Handverlesen Trié à la main
Angleterre Anglais To separate the wheat from the chaff Séparer les grains (de blé) de la paille
États-Unis Anglais To hand-pick Sélectionner à la main
Espagne Espagnol Escoger lo más granado Choisir ce qu'il y a de mieux "grainé"
Espagne Espagnol La flor y nata (Élire) la fleur et la crème
Espagne Espagnol Pasar por la criba Passer au crible
Espagne Espagnol Separar el gra de la palla Séparer le grain de la paille
Italie Italien Scegliere con molta cura Choisir avec beaucoup de soin
Pays-Bas Néerlandais Het kaf van het koren scheiden Trier/séparer la glume
Brésil Portugais Escolher a dedo Choisir au doigt (parfois avec une connotation sexuelle - couch casting)
Roumanie Roumain A alege pe spranceana Trier d'après le sourcil
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Trier sur le volet » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 30/01/2006 à 00:54
    Voilà une expression dont je n’aurais jamais pu imaginer l’origine. C’est vrai que ce volet n’a rien à faire là sinon. Finie l’image du Bondex associé à la sélection...merci.
  • #2
    • God
    • 14/04/2007 à 10:05*
    Bon, ça y est !
    Ce foutu nouvel agissement non documenté est corrigé !
    Désolé pour les six débutants qui n’ont pas pu s’exprimer ici jusque là, privant ainsi tous les lecteurs des épanchements des six novices.
  • #3
    • <inconnu>
    • 14/04/2007 à 10:17
    Mais c est bien sur !!! Pour une fois je suis en tete du peloton pour argumenter l expression du jour et grace à mes volets ( electriques ) , je vais pouvoir triller à gorge déployée , le clamer sur tous les toits en chantant " mon petit oiseau a pris sa volée " Et voila comment la bonne graine a été triée de l ivraie
  • #4
    • God
    • 14/04/2007 à 10:20
    • En réponse à <inconnu> #3 le 14/04/2007 à 10:17 :
    • « Mais c est bien sur !!! Pour une fois je suis en tete du peloton pour argumenter l expression du jour et grace à mes volets ( electriques )... »
    À moi Antigone, deux mots ! Connais-tu bien ton clavier ?
    Serais-tu fâchée avec les apostrophes ? Cause que je n’en vois aucune aux endroits où il devrait y en avoir dans ta contribution...
  • #5
    • Marcek
    • 14/04/2007 à 10:21
    (Mais ces planches s’appelaient en réalité des ’contrevents’ et non des ’volets’, ces derniers n’étant apparus qu’au XVIIe siècle et étant à l’origine à l’intérieur des logements.
    Dans beaucoup de maisons en Corse (comme en Italie, d’ailleurs) cette coutume de placer les volets à l’intérieurdes fenêtres, subsiste toujours.Nous avons d’ailleurs fait refaire ces fameux volets dans notre appartement ,en gardant cette disposition.
  • #6
    • Elpepe
    • 14/04/2007 à 10:33*
    • En réponse à God #2 le 14/04/2007 à 10:05* :
    • « Bon, ça y est !
      Ce foutu nouvel agissement non documenté est corrigé !
      Désolé pour les six débutants qui n’ont pas pu s’exprimer ici jusque... »
    A l’origine, on disait : virer sur le tolet (cette page).
    De proche en proche, l’expression devint tirer sur le volet (dans l’aviation), voler sur le tiret (dans l’édition), ver sur le triolet (en musique), rivet sur le lérot (dans les nocturnes de Monsieur Bricolage), jusqu’à celle que God il explique, là, mais qu’il a encore oublié de dire qu’elle provient en droite ligne de la Marine au départ, le pirate à la clé de 12 !
    Bonjour bonjour, les gosses...
    De rien, Peinard_best. Marceeeeeeeeeeeeel !
  • #7
    • chirstian
    • 14/04/2007 à 10:33
    Et, avec les progrès de la génétique, nous n’en sommes certainement qu’au début...
    les chats ne font pas les chiens, bon sang ne saurait mentir ... on n’arrête plus la j’ai-géne !
  • #8
    • Marcek
    • 14/04/2007 à 10:35
    Et , si Mémé et moi n’avions pas de volets, comme nous les triions bien pourtant les lentilles: je nous revois, assises à la table de la cuisine et faisant minutieusement la chasse à ces petites pierres sournoises qui parsemaient les paquets de lentilles à l’époque où des machines ne faisaient pas le travail comme aujourd’hui...Malgré toute notre attention, trop souvent, nous trouvions sous la dent, en dégustant les bonnes lentilles accompagnées de saucisse ou d’un bon morceau de lard bien gras et parfumé (du cochon élevé par Mémé) une pierre échappée à notre tri !
    Mais comme elles étaient bonnes, les lentilles d’antan, amoureusement cuisinées sur la cuisinière à bois en fonte émaillée qui était, avec les antiques cheminées à la prussienne,notre seul et unique moyen de chauffage dans cette imense maison que nous habitions dans le Lot.
  • #9
    • eureka
    • 14/04/2007 à 10:36*
    • En réponse à God #2 le 14/04/2007 à 10:05* :
    • « Bon, ça y est !
      Ce foutu nouvel agissement non documenté est corrigé !
      Désolé pour les six débutants qui n’ont pas pu s’exprimer ici jusque... »
    Ah ben ouais, j’me disais aussi.... J’m’ai cru une bricole de traviole dans ma bécane !
    Bonjour mes amis et bonne journé samedinicale !
    Z’avez vu les gars, les filles qu’on est "encadrés" là ? S’il est pas toujours là not’God, y nous encadre quand même, et s’il met du temps c’est qu’il marne pour les p’tits "plus qu’il les trie su’l’volet. Avé l’éditoche de parteuses et quéque ot’s babioles ça s’ra l’pied moi j’dis. Un gas parfait, parfaitement perfectionné, perfectionniste ! Le Mec Plus Ultra quoi ...
    Des Volets triés su’l’volet qu’y nous a mis là un jour de "trier sur le volet", faut l’faire ! parfaitement, parfaitement.
    Good job, God ! Gracias beaucoup thank molto danke muchas you grazie shöne
  • #10
    • chirstian
    • 14/04/2007 à 10:40
    • En réponse à Marcek #5 le 14/04/2007 à 10:21 :
    • « (Mais ces planches s’appelaient en réalité des ’contrevents’ et non des ’volets’, ces derniers n’étant apparus qu’au XVIIe siècle et étant à... »
    étant de nature colérique, j’ai donné à ma maison des volets de bois vert.
  • #11
    • chirstian
    • 14/04/2007 à 10:44
    en 62 j’étais un rat pas trié (sur le volet) d’Algérie
  • #12
    • LEONINE
    • 14/04/2007 à 11:02
    • En réponse à Marcek #8 le 14/04/2007 à 10:35 :
    • « Et , si Mémé et moi n’avions pas de volets, comme nous les triions bien pourtant les lentilles: je nous revois, assises à la table de la cui... »
    Même sans cailloux, elles sont toujours très bonnes les lentilles aujourd’hui ! Cultivées dans la région du Puy, elles sont l’objet d’une AOC ! cette page
    Essaye les aussi, froides, en salade avec un bon vinaigre et une échalote finement ciselée
  • #13
    • Elpepe
    • 14/04/2007 à 11:04
    • En réponse à chirstian #11 le 14/04/2007 à 10:44 :
    • « en 62 j’étais un rat pas trié (sur le volet) d’Algérie »
    Vous en êtes un autre !
  • #14
    • momolala
    • 14/04/2007 à 11:06
    J’étais venue à l’aube vous souhaiter le bonjour en musique. Bonjour quand même et voici ce qui m’est venu à l’esprit à la lecture de l’expression du jour sur cette page.
    La rat pas trié (sur le volet) du Maroc
  • #15
    • Marcek
    • 14/04/2007 à 11:12
    • En réponse à LEONINE #12 le 14/04/2007 à 11:02 :
    • « Même sans cailloux, elles sont toujours très bonnes les lentilles aujourd’hui ! Cultivées dans la région du Puy, elles sont l’objet d’une AO... »
    Chère Léonine, tu prêches une convertie: il est rare que je ’achète d’autres lentilles que celle du Puy, car elles sont quant à elles, vraiment triées sur le volet, et je ne leur fais d’infidélités que pour les lentilles corails, surprenantes par leur jolie couleur orange et leur rapidité de cuisson (10mn)!
  • #16
    • Elpepe
    • 14/04/2007 à 11:14
    • En réponse à momolala #14 le 14/04/2007 à 11:06 :
    • « J’étais venue à l’aube vous souhaiter le bonjour en musique. Bonjour quand même et voici ce qui m’est venu à l’esprit à la lecture de l’expr... »
    Tagada tsoin tsoin. Bon, aousque j’ai encore mis mes lentilles, moi ? Comment ? Sur la margelle du puits ? Ah, oui... Et si je chope le peintre qui me les avait planquées, je l’étrille sur le volet.
  • #17
    • momolala
    • 14/04/2007 à 11:24
    Mon Dieu, mais qu’il est laid ce veau là dans le pré
    Meuglaient à qui mieux mieux les grosses vaches à lait !
    La fauvette passant vit les larmes couler
    Aux beaux yeux de velours du pauvre veau si laid.
    La fauvette a du cœur si elle n’a pas de tête :
    Sur son dos se perchant, elle se mit à chanter.
    Et tendant leurs cous flasques les laitières si bêtes
    Ecoutèrent l’oiseau triller sur le veau laid.
  • #18
    • Elpepe
    • 14/04/2007 à 11:26
    • En réponse à eureka #9 le 14/04/2007 à 10:36* :
    • « Ah ben ouais, j’me disais aussi.... J’m’ai cru une bricole de traviole dans ma bécane !
      Bonjour mes amis et bonne journé samedinicale !
      Z’av... »
    Ouais, on a vu le cadre. Ça sert à quoi, God, que tu nous parques chacun dans son carré, qu’on était bien, tous mélangés, hein ? Comment ? Tun trouves ça plus joli, quand on est bien triés sur ton volet ? Bon, bon... te fâche pas !
    Non, moi, je disais ça, c’était juste parce que je me demandais si l’éditeur de partoche allait pouvoir déborder du cadre, pour écrire des polycacophonies mélodieuses, tu comprends ?
    Mais je sais que tu t’en préoccupes, et je reste confiant dans ta grande sagesse autant que dans ta passion pour la musique, ô céleste Godemichou mi-chèvre...
  • #19
    • Elpepe
    • 14/04/2007 à 11:28
    • En réponse à momolala #17 le 14/04/2007 à 11:24 :
    • « Mon Dieu, mais qu’il est laid ce veau là dans le pré
      Meuglaient à qui mieux mieux les grosses vaches à lait !
      La fauvette passant vit les la... »
    Superbe ! Merci, Momolala, j’adore.
  • #20
    • borikito
    • 14/04/2007 à 11:33*
    • En réponse à Marcek #8 le 14/04/2007 à 10:35 :
    • « Et , si Mémé et moi n’avions pas de volets, comme nous les triions bien pourtant les lentilles: je nous revois, assises à la table de la cui... »
    Eh oui, Marcek, qui n’a pas eu le ... plaisir de trier des lentilles ?
    Ce qui me rappelle ce pioupiou qui rechignait à les manger (à cause des cailloux) et comme son adjudant le rabrouait :
    - Il faut te nourrir, n’oublie pas que tu dois défendre ta patrie !
    - La défendre : oui, mon adjudant. Mais la manger, non !