Brûler la chandelle par les deux bouts - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Brûler la chandelle par les deux bouts

Gaspiller, dépenser de toutes les façons possibles.
Vivre sa vie de manière très intense, sans se préoccuper des risques (sur la santé ou le compte en banque, par exemple).
Se dépenser, se fatiguer excessivement.

Origine

Cette expression est attestée dès le XVIe siècle.

Pour bien comprendre la notion de gaspillage éhonté qui lui est associé, il faut remonter à cette époque où l'éclairage était procuré par des chandelles, objets plus ou moins luxueux selon qu'ils étaient constitués de suif ou de cire, mais toujours coûteux pour les maisons modestes (on se reportera d'ailleurs aussi à l'expression "le jeu n'en vaut pas la chandelle").

Il fallait donc n'utiliser ces bâtons de lumière que quand c'était vraiment nécessaire, avec parcimonie, et penser à les souffler ou les moucher dès qu'il n'y en avait plus besoin.

Celui qui avait l'idée stupide d'allumer une chandelle par les deux bouts gaspillait ce précieux objet puisqu'il fondait deux fois plus vite, pour un gain en lumière négligeable.

Compléments

La bougie tire son nom de la ville du même nom, dans le nord de l'Algérie (Béjaia, maintenant). Il s'agissait d'une chandelle fabriquée avec une cire de grande qualité et qui commença à être importée en France à partir du XIVe siècle.
Il s'agissait alors d'un produit de luxe.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Brûler la chandelle par les deux bouts » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Ein Leben auf der Überholspur führenMener une vie sur la voie de gauche
Angleterreen To burn the candle at both endsBrûler la chandelle par les deux bouts
Espagnees DespilfarrarGaspiller / Dilapider
Argentinees Tirar manteca al techo.Jeter du beurre au toit.
Italie (Sicile)it Ittàrisi ccu tùttu 'u scèccuSe jeter avec son âne (l'âne court rarement et il ne sait pas sauter....donc faire des bonds avec un âne c'est un risque très élevé)
Italieit spendere e spanderedépenser et répandre
Pays-Basnl Het geld uit het raam gooienJeter l'argent de la fenêtre
Belgique (Flandre)nl zijn kaars aan twee kanten brandenbrûler sa chandelle par les deux bouts
Pays-Basnl roofbouw plegenfaire de l'exploitation/culture (au sens de p.e. agriculture) abusive/trop intensive
Roumaniero A arde gazul de poman?Brûler le gaz pour rien
Roumaniero A arunca banii pe fereastr?Jeter l'argent par la fenêtre

Vos commentaires
Bonjour bonjour, les djeunes,
Bon, tout le monde dort, et je suis devant un problème insurmontable. Jugez-en plutôt, à cette page...
Parce que ce n’est pas à un rat, même pas trié, qu’on apprend à faire la grimace, God ! Au premier siècle, déjà, la cire à bougie venait de ce pays de cocagne. Et par bateau, siouplaît...
Comment ? Vous me voyez venir, là ? Ben vi... L’expression n’est pas du tout maritime, elle a été créée par Rodolphe Diesel lorsqu’il mit au point son moteur à auto-allumage par accident, un jour qu’il avait provoqué un court-circuit dans son delco, et que les bougies produisant l’étincelle par dessous, dans les cylindres, se mirent à en produire aussi par dessus, à leur tête.
Et là, le gars Rodolphe, qui était ingénieur allemand, né à Paris et mort en mer (quand même !), s’écria :
Mein Gott ! mes bougies crament par les deux bouts, et le moteur tourne toujours !
Le moteur diesel était né, et l’expression avec.
Voili voilou. Allez, bonne nuit, les gosses !
Encore une drôle de bonne chose, avec les chiffres, que l’on doit à la civilisation arabe : La lumière (et la chaleur) d’une bougie. Plaisir simple que d’avoir ce feu vivant à portée de la main. Rien à voir avec les guirlandes électriques
Malheureusement, si cette idée d’allumer une bougie par les deux bouts nous paraît ridicule, on n’hésite pas à gaspiller de nos jours tout et n’importe quoi !
Cessons de brûler la chandelle par les deux bouts.
Quand on mène une vie de "bâtons de chaise", c’est souvent qu’on brûle la chandelle par les deux bouts ... et pourtant, ce ne sont pas de bâtons de lumière !

Il s’agissait alors d’un produit de luxe.
pourquoi employer le passé ? C’est toujours un produit de luxe !
( évidemment pas les petites bougies du gâteau d’anniversaire, quoique ..., à partir d’un certain âge ou plutôt d’un âge certain, ce soit plus onéreux que le gâteau ! mais non, je ne parle pas des 30 ans de Cannelle )
Mais un dîner aux chandelles ... c’est le luxe et le raffinement, si par ailleurs le menu est fin et le vin gouleyant !
Et on la pose comment, la bougie, quand on la brûle par les deux bouts ? Parce que, s’il faut la tenir par le milieu, on ne peut pas faire grand chose d’autre en même temps ! 

Non, non, moi, je suis économe : la bougie, je ne l’allume que par le bon bout et j’évite de laisser couler inutilement parce qu’après il faut gratter et c’est aussi barbant que de faire les vitres.

Momo-ménagère
tiré du TLFI :
"chandelle :Membre viril (cf. FRANCE 1907). Moucher la chandelle. Pratiquer le « coïtus interruptus »
mais nous sommes d’accord que ce n’est pas celle-ci qu’on brûle par les deux bouts... quoique ce n’est certainment pas pour rien qu’il faut faire appel aux pompiers, non ?
réponse à . chirstian le 07/01/2007 à 09h29 : tiré du TLFI : "chandelle :Membre viril (cf. FRANCE 1907). Mouc...
Ah non? Et c’est pourtant ce que l’on fait quand on prend sa vessie pour une lanterne, non???
réponse à . <inconnu> le 07/01/2007 à 02h45 : Encore une drôle de bonne chose, avec les chiffres, que l’on doit &a...
Encore une drôle de bonne chose, avec les chiffres, que l’on doit à la civilisation arabe : La lumière (et la chaleur) d’une bougie
euh... ? Pas exactement !
En fait la chandelle serait vieille comme le monde (au moins 3000 ans av JC), diffusée par les romains, et en tous cas très antérieure à la civilisation arabe.
Comme le dit God, elle utlisait des graisses animales: surtout le suif de mouton, ou de boeuf très économiques . L’église pour ses cierges, ou les riches, utlisent la cire d’abeille qui ne coule pas, mais dont le prix est très elevé.
Le mot "chandelle" viendrait du verbe "candere" = brûler.
La "bougie" au Moyen Age désigne d’abord "la cire pour chandelle , importée de Bougie", cire de grande qualité, effectivement chère. Elle est tellement appréciée et connue que le mot bougie finit par remplacer (ou doubler) celui de chandelle.
@ intervenant 1, 2 et 3: vous brülez la chandelle / bougie par les deux bouts: la nuit, vous intervenez, le jour vous intervenez, et entre les deux, qu’y a-t-il, hein? La bougie, pardi!
Par contre, je ne suis pas d’accord avec notre Godemichou adoré quand il proclame - un peu trop rapidement et sans avoir effectué de mesure scientifiquement correcte:
Celui qui avait l’idée stupide d’allumer une chandelle par les deux bouts gaspillait ce précieux objet puisqu’il fondait deux fois plus vite, pour un gain en lumière négligeable.
En effet, si une flamme de bougie, dans des conditions d’air ambiant, d’hygrométrie et de vent données produit une quantité de lumiès (mesurée en candella) définie, deux flammes de bougie mises côte à côte, en provenance de la même mèche entourée de la même qualité et quantité de cire (ou de suif) vont bien évidemment produire deux fois plus de candellas (c’est la logique même, mon cher Watson).Bon, qu’une flamme ne produise pas beaucoup de lumière, soit, mais deux flammes identiques produiront toujours le double.
Si maintenant, en un endroit donné, vous souhaitez recevoir plus de lumière sans devoir augmenter nécéssairement l’intensité de la source ou le nombre de source - c’est-à-dire à PRIX EGAL, il suffit comme cela était fait dans le temps de mettre un miroir ou un réflecteur derrière la source. Sans pour autant créer un point focal, pour ne pas créer de danger d’incendie!
Je me souviens, étant gosse, d’un plafonnier dans notre "précuisine" (petite pièce de passage obligé pour entrer dans notre cuisine, où se trouvaient et notre réfrigérateur et notre vaissailier, équipé d’une ampoule de faible intensité et d’un "abat-jour" constitué de 6 petits miroirs. CA, madame, c’était le début des économies d’énergie!
réponse à . chirstian le 07/01/2007 à 09h47 : Encore une drôle de bonne chose, avec les chiffres, que l’on doit &...
Nous devons bien plus à la civilisation arabbe que les chiffres, l’algèbre et la bougie.
Partie de l’Egypte ancienne, plus de 4000 ans avant notre ère, la médecine nous est arrivée après avoir suivi des chemins pas toujours très droits, mais en passant par un certain Avicenne (nom francisé) au Xième siécle (voir cette page ou cette page) , dont certains traités de médecine sont encore (à peu près? - je ne suis pas un spécialiste) très actuels... Je sais que la médecine chinoise est également très ancienne (même époque que les Egyptiens?), mais elle semble moins connue - car arrivée plus récemment - chez nous...
Qu’ils soient chinois, arabes, indiens, européens, ou d’autres parties du monde: vive les porteurs de Culture!
La Culture étant bien sûr la somme de toutes les Cultures!
réponse à . momolala le 07/01/2007 à 09h20 : Et on la pose comment, la bougie, quand on la brûle par les deux bouts&nbs...
Et on la pose comment, la bougie, quand on la brûle par les deux bouts ?
ça, c’est effectivement une bonne question ! Personnellement je pensais que l’expression s’entendait : brûler la chandelle successivement par les deux bouts : moyen de la consumer entièrement : un peu comme lorsqu’on brûle une allumette entièrement, en saisissant le bout brûlé pour libérer l’autre extrémité...
Si on la brûle en même temps par les deux bouts, je partage ta perplexité.
Ceci dit , sur un point aussi capital que celui-ci, je ne trouve aucun renseignement : aucun site ou dictionnaire ne donne de mode d’emploi, du style :"brûler la chandelle par les deux bouts en 12 leçons , et en voir 36 chandelles"... L’Education Nationale n semble délivrer aucun diplome de "brûleur de chandelles" , par un bout : niveau BAC +1 , par les deux bouts : Bac +2 , par tous les bouts : Master etc...
Je propose que nous rédigions sans plus attendre la charte du brûlage de chandelles, et que nous demandions à nos candidats de prendre position. Peut être un droit opposable aux chandelles  ?
cette expression complète le " regarder par le petit bout de la lorgnette" de jeudi dernier pour donner les célèbres :
" brûler par le petit bout de la chandelle"
et
"regarder par les deux bouts de la lorgnette"
réponse à . chirstian le 07/01/2007 à 09h58 : Et on la pose comment, la bougie, quand on la brûle par les deux bouts&nb...
Je ne vois qu’une seule facon de prendre position dans ce cas-ci: c’est par la force! En effet, le droit canon nous donnerait des arguments massue, non? Et en parlant de canon, un p’tit coup de rouge ne f’rait pas d’tort!
réponse à . file_au_logis le 07/01/2007 à 09h55 : Nous devons bien plus à la civilisation arabbe que les chiffres, l’...
Qu’ils soient chinois, arabes, indiens, européens, ou d’autres parties du monde: vive les porteurs de Culture!
et sur ce point je ne peux qu’approuver !
Par contre rattacher la culture égyptienne à la civilisation arabe, me gêne quand même un peu : la langue arabe remonterait (oral ) au II siècle, au VI pour l’écrit. Que les arabes aient conquis l’Egypte au VIIs, et que depuis, les égyptiens soient arabes, certes, mais faire remonter la culture arabe à l’Egypte des pharaons ... !
En ce qui concerne les "chiffres arabes" , il faut rappeler que ces chiffres d’origine indienne, et utlisés uniquement en Tunisie, Algerie et Maroc, auraient été importés en Europe de Bougie (kif kif cette qualité de cire de chandelle). Les pays arabes orientaux utilisaient d’autres chiffres (appelés à tort chiffres indiens).
réponse à . chirstian le 07/01/2007 à 09h58 : Et on la pose comment, la bougie, quand on la brûle par les deux bouts&nb...
C’est amusant, car Filou raisonne comme toi, alors que cette situation ne m’est pas venue à l’esprit. Pas davantage ta version du (5) : cette chandelle là j’aime mieux l’éteindre par le bon bout, ... quoi que ... 

Serait-ce une analyse spécifiquement masculine ? Je ne saurais me poser en modèle, j’attends donc d’autres participations féminines pour vérifier !
réponse à . chirstian le 07/01/2007 à 10h19 : Qu’ils soient chinois, arabes, indiens, européens, ou d’autr...
TTTTTtttttt ! Les Egyptiens sont arabisés comme beaucoup d’autres, mais ne sont pas arabes ! Les Espagnols aussi d’ailleurs, comme nous-mêmes au moins jusqu’à Poitiers (paraît-il) !

Je ne crois pas que Filou ait imaginé des liens verticaux entre les différentes cultures qu’il évoque, mais plutôt des courants parallèles qui ont fini par diffuser et se fondre dans la Culture, ce qui est TANT MIEUX !
Deux citations pour alimenter la culture du jour et le débat :
La première est dédiée à Yannou :
"Pour voir la lumière de Dieu, éteignez votre petite chandelle."
Thomas Fuller

La seconde est dédiée à "la bande de joyeux drilles qui informent, interrogent ou délirent chaque jour dans la zone ’Commentaires’ de l’expression du jour sur le site", God compris,

"La chandelle qui va devant éclaire mieux que celle qu’on s’est mise dans le derrière."
Professeur Choron

Les deux m’ont "interpellée". Je voulais les partager avec vous.
réponse à . chirstian le 07/01/2007 à 10h19 : Qu’ils soient chinois, arabes, indiens, européens, ou d’autr...
Je me suis peut-être mal exprimé! Je ne voulais par là que signaler que la médecine "occidentale" a ses racines en Ancienne Egypte, puis que les Arabes - après les Grecs - ont continué à la développer. Je ne voulais certainement pas faire ce genre d’amalgame, faites excuses, mon Bon Monsieur!

Merci Momo, ta bonde va dans mon sens 
Avec ses deux grands yeux bien ouverts, le hibou gît dans les bois. Il crapahute, il lanterne, en quelque sorte!
Il avance quand même, sort de la futaie et arrive dans les prés. Marie le voit arriver dans le champ d’elle, le prend sous son aile, le réchauffe dans son sein puis le llibère et le sermone: "Encore nique ta lope, et je ne t’aiderai plus! Viens plutôt chez moi, j’aime être brulée par les deux bouts!"
réponse à . momolala le 07/01/2007 à 10h37 : Deux citations pour alimenter la culture du jour et le débat : La pr...
"La chandelle qui va devant éclaire mieux que celle qu’on s’est mise dans le derrière." Professeur Choron
Elle éclaire mieux mais elle soigne moins bien !
un remède de grand’mère (qui ne doit rien à la médecine chinoise citée en 9 et 17) que je vous soumets : "Si tu as mal aux dents*, mets-toi une pomme entre les dents et une chandelle allumée dans le derrière,quand la pomme est cuite , tu n’as plus mal aux dents"
* ce remède est valable pour tout ce qui touche aux problèmes du système digestif. 
Devrai-je préciser à l’honorable assistance que les filles de Camaret(1), qui se disent toutes vierges, quand elles sont dans mon lit, préfèrent tout de même mon vît de mulet(2) à un cierge (voir cette page) ?
C’était la touche marine du jour, God. Te fâche pas, je m’en vais, BB m’attend pour brûler ma chandelle par les deux bouts (mais sa technique est secrète, aussi vous la célerai-je céans, peu de ménagères osant chercher par où allumer la mèche, au cul de la bougie).
Bon dimanche, les djeunes ! Et ne faites pas de bruit, que Pépé va faire sa sieste.
(1) Quoi qu’on fasse, on revient toujours à la mer originelle, ou au bord d’elle...
(2) Le vît-de-mulet est la pièce qui, fixée au mât, supporte l’axe qui permet à la bôme de pivoter sur près de 180°. Par extension, cet axe lui-même.
L’expression du jour enseigne sous un éclairage spirituel qu’il est important d’utiliser l’outil qu’est la bougie donc la lumière, pour œuvrer. Gaspiller ce temps si précieux serait donc le fruit d’une démarche inconséquente, illogique, voire dangereuse. L’élément Feu étant à double emploi, bien utilisé, il est comme un outil, mal utilisé, il devient menace et dispersion.

Cela revient à dire pour cadrer un peu plus : « Prête-moi vie le temps nécessaire à ma dévotion ou à mon œuvre sur terre »… qui peut être spirituelle, intellectuelle, manuelle ou autre. En effet, ce qui éclaire sur terre est de l’ordre du bref et dans cet espace-temps somme toute court, le devoir d’atteindre des objectifs gagnants n’en est que plus serré, ardu.

Prise de conscience donc du temps qui passe qui nous est si précieux.
Mesdames, Messieurs, au terme de votre existence, aurez-vous la sensation d’avoir bien utilisé votre temps imparti sur terre (comme sur mer Elpépé) ?
Aurez-vous la sensation d’avoir gâché ici ou là de bonnes occasions de mieux faire ?

Bizarre, les mourants et pas seulement eux, expriment là et très souvent un regret du temps trop vite passé...

@ Momolala : "Pour voir la lumière de Dieu, éteignez votre petite chandelle."
Thomas Fuller
Cela voudrait-il dire qu’il faille se faire humble (renoncement de soi) pour accéder à un plan de conscience supérieur ? Je le pense. Notre avenir au Ciel n’est certes pas dans l’individualisme.
réponse à . file_au_logis le 07/01/2007 à 09h50 : @ intervenant 1, 2 et 3: vous brülez la chandelle / bougie par les deux bou...
Toute science commence pour moi par l’expérimentation et l’observation.

Avezvous vous même tenté d’allumer une bougie par les deux bouts ? Quelque soit la position où vous "tenez la chandelle", l’efet le plus remarquable est que la cire fondue subie la dure loi de l’apesanteur, et à au moins l’une des extrémités, quitte le dispositif sans avoir brulé et founi de la lumière. La durée de vie de l’engin s’en trouve dramatiquement racourcie.

Si vous souhaitez d’avantage de lumière, le moyen le plus efficace est de couper en deux (par le milieu) votre chandelle et d’allumer les deux parties (moitiés) dans leur partie haute.

Pour ceux qui ont besoin d’une lumière encore plus intense, il pourront choisir un diviseur plus grand et couper la bougie en trois quatre, cinq… morceaux. Reste à parier qu’ils seront rapidement amenés à faire des "économies de bouts de chandelles" s’ils poussent trop avant l’expérience.
réponse à . flexique le 07/01/2007 à 14h50 : Toute science commence pour moi par l’expérimentation et l’ob...
s’ils la coupent ainsi que tu le dis, ils finiront par avoir (et voir) 36 chandelles, non ?
Finalement l’usage de la chandelle est donc bien délicat :
brûlée par les deux bouts : vie dissipée...
économie de bouts de chandelles : vie chiche de pingre...
la solution : l’énergie renouvelable  !...
Et la Mélanie de Brassens ? elle la brûlait comment.
(je ne sais pas comment faire le lien "cette page" mais vous trouverez bien ??
réponse à . mident le 07/01/2007 à 15h13 : Et la Mélanie de Brassens ? elle la brûlait comment. (je ne s...
facile, tu utilises les crochets l’un ouvert (Alt Gr + 4) et l’autre fermé (Alt Gr + touche + et =), de chaque coté de ton lien copié/collé et ça donne cette page
C’et une chanson osée ... sur ce site si prude ! 
réponse à . cotentine le 07/01/2007 à 15h24 : facile, tu utilises les crochets l’un ouvert (Alt Gr + 4) et l’autr...
accolade, pas crochet, cotentine !
Meuuuh noooon ! C’est simplement un cas de résurrection mal comprise, c’est tout : au Moyen-Age, une sorcière maigre comme l’auriculaire d’un mannequin mal nourri, qu’on avait mise sur le bûcher, refusait de trépasser. Et on disait : Brûlée, La Chandelle parlait debout !

Si je comprends bien les contribs précédentes, tout nous vient des arabes : les bougies, les chiffres pour les compter et le pétrole pour tout polluer ...

Chandelle à 4 citrons !

Bises à tous 
réponse à . cotentine le 07/01/2007 à 15h24 : facile, tu utilises les crochets l’un ouvert (Alt Gr + 4) et l’autr...
Merci Cotentine pour le tuyau et la rectification de notre God. Ca m’est très utile mais voilà... je n’arrive pas à trouver les pages des paroles de chansons.
Plus béotienne que moi, tu meurs.
réponse à . mident le 07/01/2007 à 17h36 : Merci Cotentine pour le tuyau et la rectification de notre God. Ca m’est ...
Miracle ! Merci God, ça marche !

Pour trouver des paroles de chansons, il y a la compil. : "36 bouts de chandelles" à acheter
mais le mieux, voici :
* 20.000 textes de chansons en français, c’est un bon commencement … : http://www.paroles.net/

* Les chansons paillardes t’intéressent ? : http://homepages.ulb.ac.be/~xhubaut/chorale/liste.htm
(certains chant sont avec musique, partoches, variantes, etc …

* si tu préfères chercher par auteur, y’a un browser alphabétique : http://www.radins.com/linker.php?id=4598&q=180599

* ou les chansons traditionnelles populaires : http://www.rassat.com/normale/page1/page1.html

* etc … il y a tellement de sites, je peux même en indiquer d’autres ! 
réponse à . momolala le 07/01/2007 à 09h20 : Et on la pose comment, la bougie, quand on la brûle par les deux bouts&nbs...
Remarque sensée de momolala ! Depuis le temps que les gens ressassent les explications de cette expression personne ne s’était encore demandé "comment fait-on" ? Pas pratique en effet, ces deux bouts d’une chandelle tenue horizontalement qui brûlent en laissant certainement tomber trop de cire, ou tenue non horizontalement et qui vous brûlent les doigts !

Celui qui a inventé l’expression avait donc certainement un message spirituel - et il faut se rappeler que depuis que les chandelles existent la vie humaine a été comparée à elles. La mort, c’est la chandelle qui s’éteint, à bout de suie ou parce que quelqu’un l’a soufflée, la maladie, c’est la chandelle qui vacille, etc.
réponse à . <inconnu> le 07/01/2007 à 19h09 : Remarque sensée de momolala ! Depuis le temps que les gens ressassen...
Yannou sera content de lire ta contribution ! La spiritualité est son domaine d’excellence, et en plus, c’est vrai !

A l’évidence, la chandelle qu’a choisi d’évoquer Pepe est symbole de vie et de vigueur ! La brûler ou l’éteindre revient effectivement à mener une vie exclusivement spirituelle ! 

Pardonne-moi ! D’habitude, je me tiens mieux. Nous ferons davantage connaissance au fil des jours, j’espère !
réponse à . cotentine le 07/01/2007 à 18h53 : Miracle ! Merci God, ça marche ! Pour trouver des paroles de ...
MERCI MERCI MERCI, Cotentine,merci
réponse à . <inconnu> le 07/01/2007 à 13h41 : L’expression du jour enseigne sous un éclairage spirituel qu’...
Une pensée spéciale pour toi, à méditer cette nuit :
"Si les anges volent, c’est parce qu’ils se prennent eux-mêmes à la légère."
réponse à . momolala le 07/01/2007 à 19h28 : Une pensée spéciale pour toi, à méditer cette nuit&n...
Erreur, madame, la citation correcte est:
"Si les anges volent, c’est qu’eux aussi sont cleptomanes."
réponse à . momolala le 07/01/2007 à 19h28 : Une pensée spéciale pour toi, à méditer cette nuit&n...
Le régime allégé leur va si bien.
Forcément, ils n’ont pas ou plus à porter le poids de fautes, mais le sérieux est tout de même de rigueur lorsqu’ils volent en rangs serrés, prêts à fondre auprès de nous si besoin s’en fait sentir.

Merci Momolala.
réponse à . Elpepe le 07/01/2007 à 00h59 : Bonjour bonjour, les djeunes, Bon, tout le monde dort, et je suis devant un prob...
Et le moteur diesel , il n’est pas utilisé dans la marine ??
Hein ?
Comment oses-tu nier cette filiation quasi-directe ?

Vengeur-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 08/01/2007 à 09h53 : Et le moteur diesel , il n’est pas utilisé dans la marine ?? H...
Quasi, seulement, OpprHobbes. Quasi...
réponse à . <inconnu> le 07/01/2007 à 13h41 : L’expression du jour enseigne sous un éclairage spirituel qu’...
"éteignez la chandelle"
Je ne suis pas sûr de relever le niveau de ces remarquables débats par la petite histoire antillaise qui illustre ce propos : pour la déguster, il faut juste savoir qu’il existe dans ces contrées des "lolos" petites boutiques en voie de disparition où les gens autrefois pouvaient acheter par exemple 2 cuillers d’huile, un oignon, ou même une demi-orange. Dans un de ces lolos donc, un petit garçon entre et demande à la patronne une tranche de chandelle.
Ah non, mon garçon, la chandelle se vend à l’unité, mais pas par tranche.
Mais mon papa a encore dit hier soir à maman : Eteins la chandelle, on va s’en payer une tranche !
réponse à . jurass le 09/01/2007 à 20h52 : "éteignez la chandelle" Je ne suis pas sûr de relever le niveau de ...
Question : ils font comment pour les ramener, les deux cuillers d’huile ? Dans la bouche ?
... euh... et comment on fait déjà pour se rendre à Camaret ?
réponse à . ipels le 17/09/2016 à 01h32 : ... euh... et comment on fait déjà pour se rendre à Camaret...
Je suppose que c'est l'intervention de l'Amiral (@ 20) qui te fait poser cette question... Alors embarquement immédiat !

S'il n'y a pas de bougie chez not' Georges, il y a les cierges qu'affectionne cette coquine de "Mélanie" (évoquée par Mident (@ 24) et de nombreuses chandelles, à commencer par celles-ci qu'on ne risque pas de brûler par les deux bouts !

Aux lueurs des fausses chandelles
Enlevant ses fausses dentelles,
Elle a dit, mais ce n'était pas
Sûr, tu es mon premier faux pas.


Voulez-vous connaître toute l'histoire ? C'est ici !
Et si vous voulez écouter le beau Georges, ♫♪♪♫♪ c'est là !
Encore une à peine entamée de 2007..... ils en ont remonté une poignée du fond du sac les gars de Rever-pressio ?

Bon hé ben puisqu'on a brûlé les chandelles et autres bougies chez Georges, il nous reste les cierges qui coulent

Et menacé's de la vérole,
Parole, parole,
Et menacé's de la vérole


Pas très fin me direz vous comme tirage de couettes......

Allez je me fais pardonner en faisant un bon café....
réponse à . ipels le 17/09/2016 à 01h32 : ... euh... et comment on fait déjà pour se rendre à Camaret...
On peut y aller comme ça...ou comme ça
Hé les copains vous avez vu ça?

Ça en fait des chandelles !

Et après on dira qu'on n'est pas des foudres de guerre en Provence !
-Elle a brûlé les planches à la soirée pour les enfants hier soir
-Qui ça ?
-Chantal Goya, les enfants adorent les chants d'elle
-C'est vrai que les Debout sont bons pour ce genre de textes....

Kesse t'en penses Maître ?...
Aujourd'hui c'est la St Renaud, bonne fête à toutes ses bougies
réponse à . BOUBA le 17/09/2016 à 07h06 : -Elle a brûlé les planches à la soirée pour les enfan...
Tout bon !
Rediffusion
Le souper du roi (et sa favorite)
Le roi (entre ses dents) - Préparez-moi la table pour un souper aux chandelles pour deux.
Le valet: - Vous dites, sire ?
Le roi: - Enlevez donc la cire de vos oreilles !
Le valet: - Sire, je suis dans le cirage...
L’ordre répété, le valet s’applique à disposer avec goût les chandelles sur une toile recouvrant la table.
Le roi: - Mais faites attention ! La cire tombe sur la table.
Le valet: Pardon, sire, maintenant, c’est la toile cirée...
Le roi: - Pendant que vous y êtes, cirez parterre aussi. C’est clair tête de noeud ?
Le valet: - Oui 'sire, concis'.
Le roi: - Ou bien je vous prête un crayon pour noter...
Le valet: - Un crayon de sire, j’oserais pas...
Sur ce, la favorite fait son apparition.
Le roi (à son valet) : - Vous allez rester là à tenir la chandelle ?
Le valet: - Bonsoir sire ! je vais...cirer vos bottes.
Fin du premier acte.
- Tu connais la dernière ? On a mit le feu aux champs de tournesols d'Elle Macpherson !
- Ça a été fait volontairement ?
- oui, oui, Ils ont brûlé, les champs d'Elle, par les deux bouts !
réponse à . BOUBA le 17/09/2016 à 07h06 : -Elle a brûlé les planches à la soirée pour les enfan...
Chantal Goyave, c’est l’ananas qui chante "Les Champignoux" pour les petits choux.
Les parcs d’éoliennes sont des champs d’ailes qui nous éclairent grâce à l'électricité.
réponse à . BOUBA le 17/09/2016 à 06h10 : Encore une à peine entamée de 2007..... ils en ont remonté ...
Pristi ! belle élongation de frisettes en effet ! 
Allez ! à très, très plus tard.

réponse à . Mintaka le 17/09/2016 à 10h28 : Les parcs d’éoliennes sont des champs d’ailes qui nous &eacut...
Joli !!!!
réponse à . DiwanC le 17/09/2016 à 10h38 : Pristi ! belle élongation de frisettes en effet !  Allez&n...
à très, très plus tard

Et allez donc......encore invitée au château de Parmonz-Eparvault chez les Desgrands-Lacour....
Ah ça, on peut dire qu'elle brûle la chandelle par les deux bouts not' Germaine .....
réponse à . BOUBA le 17/09/2016 à 11h16 : à très, très plus tard Et allez donc......encore invit&eacu...
Parmonz-Eparvault
Ma petite fille avait un travail à faire sur son ordinateur Dell et celui-ci ne répondait pas...
Ah, elle fume ! 'méchant Dell' ! disait-elle...
réponse à . joseta le 17/09/2016 à 11h40 : Ma petite fille avait un travail à faire sur son ordinateur Dell et celui...
Les fabricants de composants électroniques mettent de la fumée dedans. Quand celle-ci s'échappe, ils cessent de fonctionner.
"D'Ubu là-dedans !"

le comte de Sendormir
réponse à . BOUBA le 17/09/2016 à 06h30 : Hé les copains vous avez vu ça? Ça en fait des chandelles&...
ça...sait-on si les détonations de cette longue (en durée, pas en distance) foudre étaient entendues à Brest ?
réponse à . lalibellule1946 le 17/09/2016 à 18h53 : ça...sait-on si les détonations de cette longue (en durée, ...
Tonnerre de Brest ! en voilà une bonne question.....
Faudra demander à Germaine....
Pendant la visite des cuisines au sous-sol du Château d'Azay-le-Rideau la guide nous a expliqué que l'origine de cet expression venait de là et nous a montré un chandelier avec deux branches qu'on pouvait allumer en même temps. On nous a menti?
Ah bon, c'était pas "parler debout"? A m...! v'là donc qu'on la brûlerait assis ou couché à présent !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Brûler la chandelle par les deux bouts » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?