Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Rôtir le balai

Mener une vie de débauche.
Anciennement, vivre dans la pauvreté.

Origine

Que voilà une bien étrange expression ! Parce que je ne sais pas pour vous, mais moi, parmi les quelques utilisations normales que je connais d'un balai (outil pour nettoyer le sol, arme pour frapper un importun, véhicule pour sorcières...), je n'en vois aucun où cet objet doit être rôti.
Heureusement, les lexicographes sont là pour éclairer partiellement notre lanterne.
En effet, c'est grâce à ces fouille-livres qu'on comprend que le sens ancien, celui en vigueur à partir du XVIe siècle, signifie en réalité "être tellement pauvre que, à défaut de bois, on en est réduit à brûler le balai".
Autrement dit, si on 'rôtit' le balai, ce n'est pas dans le but de le savourer (vous préférez votre balai grillé avec de la mayonnaise ou du ketchup ?), mais simplement dans celui de se réchauffer avec le peu de combustible qui reste disponible.
C'est au XVIIIe siècle que le sens change du tout au tout, chez Rousseau.
Et là, malheureusement, il n'y a pas de certitude quant à l'explication de cette nouvelle signification. Mais nombreux sont ceux qui supposent qu'il y a une allusion aux sorcières qui, chevauchant leur balai pour se rendre au sabbat, lieu propice à toutes les débauches, se rapprochent des flammes de l'enfer au contact desquelles leur balai roussit quelque peu.
Cette relation aux sorcières pourrait aussi expliquer que l'expression s'appliquait surtout aux femmes débauchées.

Exemple

« Notre hôtesse elle-même avait rôti le balai : il n'y avait là que moi seul qui parlât et se comportât décemment. »
Jean-Jacques Rousseau - Les confessions

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Rôtir le balai » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Angleterre Anglais To lead a fast and furious life Mener une vie frénétique
Angleterre Anglais To lead a life of debauchery Mener une vie de débauché(e)
États-Unis Anglais To burn the candle at both ends Brûler la chandelle par les deux bouts
Espagne Espagnol Andar siempre de juerga Faire constamment la fête / la bringue
Panama Espagnol Quemar la vela por los dos cabos Brûler la bougie par ses deux bouts
Italie Italien Fare una vita sregolata Faire une vie déréglée
Pays-Bas Néerlandais Boemelen Faire la noce (pas de traduction littérale)
Pays-Bas Néerlandais De bloemetjes buiten zetten Mettre les petites fleurs dehors
Pays-Bas Néerlandais Onder de bezem trouwen Marier sous le balai
Pays-Bas Néerlandais Op een houtje bijten Mordre une pièce de bois
Pays-Bas Néerlandais Pierewaaien Ribouldinguer
Brésil Portugais Ficar solto na buraqueira Tomber dans la trouée
Ajouter une traduction

Voir aussi

Déformée

  • Le rôt tire le palais.

Commentaires sur l'expression « Rôtir le balai » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 06:23
    Alors là, God, ton explication sur Rousseau ne te dédouane pas de nous en brosser un tableau plus précis, mon Coco. Quand tu parles à tous crins de faire rôtir le balai, est-ce par les poils, ou par le manche ? Qu’on sache enfin à quelle sorcière se vouer, en fonction de ses goûts, tu comprends ?
  • #2
    • OSCARELLI
    • 17/06/2008 à 07:34
    C’est Rousseau qui nous parle d’un balai roussi? C’est balaise, non?
  • #3
    • OSCARELLI
    • 17/06/2008 à 07:35*
    • En réponse à Elpepe #1 le 17/06/2008 à 06:23 :
    • « Alors là, God, ton explication sur Rousseau ne te dédouane pas de nous en brosser un tableau plus précis, mon Coco. Quand tu parles à tous c... »
    C’est comme la chandelle, Elpépé: c’est par les Debout!
    Debout, Rousseau: même con bas! Pas vrai, Chantal?
    Mais non, Chantal, pleure pas, j’ai jamais dis que tu es petite, pas vrai, Jean-Jacques?
  • #4
    • momolala
    • 17/06/2008 à 07:56
    Rousseau était un hypocrite ou un maladroit, ou un jaloux dépité que son hôtesse n’eût point rôti son propre balai. "Cachez, cachez cette q... que je ne saurais voir !" Quand on sait que ce moraliste fit un enfant qu’il abandonna pour mieux écrire son traité sur l’éducation, on se demande en quelle estime il tenait son manche ... à balai. Freud est né trop tard !
    Cette expression ne sert d’ailleurs que les maladroits qui sont aux choses de l’amour ce que la fanfare est à la symphonie : quand ils ne font pas monter madame au ciel, c’est qu’elle est frigide ; quand elle y monte avant eux, elle a le feu quelque part, leur rôtit le balai et ils se demandent où elle a pu apprendre "ça" ! Le plaisir de la femme est aujourd’hui accepté mais il fut longtemps coupable et l’est encore malheureusement ancré dans les esprits des partisans de l’excision.
    Cela ne concerne évidemment PERSONNE sur ce merrrveilleux site ! Belle journée bleue à tous !
  • #5
    • chirstian
    • 17/06/2008 à 08:08
    jamais entendu cette expression ! Existe-t-il un "plumer le plumeau" ? ou un "pomper l’aspirateur" ?
    Moi j’ai l’impression qu’il y a eu une confusion au départ : le balai servant à chasser les moutons, surtout sous les lits, on a voulu rôtir le mouton, et on a rôti le balai. C’est bête, hein ? L’Aid el Kebir et son hécatombe de balais ! Pauvres innocents !
    Au moins les râteaux, eux, ils ont des dents pour se défendre.
    Ou pour bouffer les balais ?
    Le monde est sans pitié : le râteau est un loup pour le balai ! 😐
  • #6
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 08:14
    - Ali oit l’arbre.
    - Rialto blairé.
    - Il barrit à Léo.
    - L’otarie Blair.
    - Ô, la Rita, Blier !
    - Bitai rare, LOL !
    - Râ, il bite oral.
    - Ai baril et l’or.
    - Ô R.I.B., il l’a raté.
    - L’Arbi l’a rôtie.
    - Il bat Roi Lear.
    - Ali, Robert ! Ali !
    - Ortie Barilla®.
    Anna Gramme
  • #7
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 08:23
    • En réponse à chirstian #5 le 17/06/2008 à 08:08 :
    • « jamais entendu cette expression ! Existe-t-il un "plumer le plumeau" ? ou un "pomper l’aspirateur" ?
      Moi j’ai l’impression qu’il y a eu une... »
    Pour plumer le plumeau, il faut d’abord pincer le pinceau.
    Henri Julien Félix, gabelou.
  • #8
    • <inconnu>
    • 17/06/2008 à 08:32
    • En réponse à chirstian #5 le 17/06/2008 à 08:08 :
    • « jamais entendu cette expression ! Existe-t-il un "plumer le plumeau" ? ou un "pomper l’aspirateur" ?
      Moi j’ai l’impression qu’il y a eu une... »
    Au moins les râteaux, eux, ils ont des dents pour se défendre

    Quand on s’est pris un rateau, on ne peut pas rôtir son balai.
  • #9
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 08:39
    • En réponse à <inconnu> #8 le 17/06/2008 à 08:32 :
    • « Au moins les râteaux, eux, ils ont des dents pour se défendre
      Quand on s’est pris un rateau, on ne peut pas rôtir son balai. »
    Damned ! Encore rateau !
  • #10
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 08:55
    Elle avait tellement le feu au cul qu’elle passait son temps à rôtir le balai.
  • #11
    • Muscat
    • 17/06/2008 à 09:02
    • En réponse à Elpepe #10 le 17/06/2008 à 08:55 :
    • « Elle avait tellement le feu au cul qu’elle passait son temps à rôtir le balai. »
    Quand on lit"Histoires d’amour de l’Histoire de France"de Guy Breton,on y retrouve cette expression ainsi que beaucoup d’autres!
  • #12
    • <inconnu>
    • 17/06/2008 à 09:03
    • En réponse à Elpepe #9 le 17/06/2008 à 08:39 :
    • « Damned ! Encore rateau ! »
    Pourtant j’ai des ouvertures.
    Jean-Claude Dusse.
  • #13
    • sylphide
    • 17/06/2008 à 09:06*
    Amis de la poésie bonjour !
    Aussi, pour information j’ai lu il y a de cela peu " le fils unique" de Stéphane Audeguy que je vous recommande sur la vie de débauche du frére de jj Rousseau .
  • #14
    • chirstian
    • 17/06/2008 à 09:21
    • En réponse à Elpepe #6 le 17/06/2008 à 08:14 :
    • « - Ali oit l’arbre.
      - Rialto blairé.
      - Il barrit à Léo.
      - L’otarie Blair.
      - Ô, la Rita, Blier !
      - Bitai rare, LOL !
      - Râ, il bite oral.
      - Ai... »
    la loi arbitre
    rebatir la loi
    rire bat la loi
    bel roi il rata
    rot a ail libre
    Abel ira lotir
    manager man
  • #15
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 09:25
    • En réponse à <inconnu> #12 le 17/06/2008 à 09:03 :
    • « Pourtant j’ai des ouvertures.
      Jean-Claude Dusse. »
    Mais qu’est-ce qu’il se prend dans les dents !
  • #16
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 09:37
    • En réponse à chirstian #14 le 17/06/2008 à 09:21 :
    • « la loi arbitre
      rebatir la loi
      rire bat la loi
      bel roi il rata
      rot a ail libre
      Abel ira lotir
      manager man »
    Joli ! Tu t’y mets aussi, hein, à tout bien mélanger... 😄
    PS : la loi arbitre, certes, mais l’arbitre est souvent vendu...
  • #17
    • chirstian
    • 17/06/2008 à 09:58
    • En réponse à Elpepe #16 le 17/06/2008 à 09:37 :
    • « Joli ! Tu t’y mets aussi, hein, à tout bien mélanger... 😄
      PS : la loi arbitre, certes, mais l’arbitre est souvent vendu... »
    c’est un domaine où je ne rôtis pas le balai : ça va seulement quand le nombre de lettres est limité. Mais le pompon c’est la contre-petterie : non seulement je suis incapable d’en faire, mais je ne les trouve que quand les lettres à permuter sont soulignées : je suis un un balai sans crin qui a perdu son manche !
  • #18
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 10:20
    • En réponse à chirstian #17 le 17/06/2008 à 09:58 :
    • « c’est un domaine où je ne rôtis pas le balai : ça va seulement quand le nombre de lettres est limité. Mais le pompon c’est la contre-petteri... »
    Bah ! Ne sois donc pas comme ces rosières, qui doutent de leur foi...
  • #19
    • chirstian
    • 17/06/2008 à 11:10
    Que voilà une bien étrange expression !
    point du tout ! Le balai , étymologiquement, c’était d’abord le faisceau de genêts. (voir cette page ) . De là il ressort que "balai" et "des genêts" étaient parfaitement synonymes et que l’expression initiale était donc probablement : rôtir des genêts , ce qu’il faut comprendre : rôtir déjeuner.
    Vous n’êtes pas convaincus ? Alors du balai !...
  • #20
    • Elpepe
    • 17/06/2008 à 11:13
    • En réponse à chirstian #19 le 17/06/2008 à 11:10 :
    • « Que voilà une bien étrange expression !
      point du tout ! Le balai , étymologiquement, c’était d’abord le faisceau de genêts. (voir cette pag... »
    On dirait du Joachim Du Balai...