De France et de Navarre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

De France et de Navarre

De partout.

Origine

Pour ceux qui, comme les oeufs, sont un peu brouillés avec l'histoire de France ou pour ceux qui ne sont pas Français, il est important de savoir que les frontières de la France d'aujourd'hui sont relativement récentes.
La morphologie de notre pays a subi de nombreuses modifications au cours des siècles.

Entre autres régions qui n'en faisaient pas partie, la Basse-Navarre était un petit royaume situé au nord des Pyrénées, sur la côte Atlantique (une partie de l'actuel département des Pyrénées Atlantiques). Cette région était issue d'un découpage de la Navarre, la partie au sud des Pyrénées ayant été rattachée de force à la Castille par les Espagnols.
Pendant la seconde moitié du XVIe siècle, c'est le roi Henri III, de la lignée des Bourbon, qui dirige ce royaume alors qu'en France, c'est également un Henri III (Lien externe), mais de la dynastie des Valois-Orléans, qui a en mains la destinée du pays.

À la mort d'Henri III, qui laisse la couronne sans héritiers (il aimait pourtant aussi les femmes, contrairement à la légende), c'est à Henri de Navarre qu'elle échoit : sa grand-mère était en effet la soeur de François Ier ; d'autre part, sa mère étant l'épouse d'Antoine de Bourbon, c'est ainsi que les Bourbon accèdent au trône et que commence leur dynastie.
Henri de Navarre devient alors Henri IV, roi de France et de Navarre (Lien externe), mais seulement après quelques batailles victorieuses et une conversion au catholicisme.

Plus tard, bien que Louis XIII, fils d'Henri IV, ait tenté en 1620 un édit rattachant la Basse-Navarre à la France, ce n'est finalement qu'en 1790, juste après la révolution, que cette portion de territoire est réellement annexée et devient un département français.
Autrement dit, depuis Henri IV, chaque roi de France était roi de France et de Navarre.

Il n'en a pas fallu plus pour que l'expression de France et de Navarre devienne synonyme de "de partout", car, à l'époque, ne parler que de la France, c'était oublier ce bout de terre pourtant placé sous la même couronne.

Exemple

« Acheminé simultanément dans les cafés, les restaurants et chez les cavistes de France et de Navarre mais aussi dans toute l'Europe, aux États-Unis, jusqu'en Australie et à Hong Kong, chaque troisième jeudi de novembre, le beaujolais primeur s'écoule en trois mois à peine »
Magazine Que Choisir ? n° 233 de novembre 1987

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « De France et de Navarre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy O Fôn i FynwyDe Anglesey à Monmouthsire
Allemagnede WeltweitDans l'étendue du monde
Irlandeen From all arts and partsDe tous les coins de toutes les régions
États-Unisen From coast to coastD'une côte à l'autre
Angleterre / États-Unisen here, there, and everywhereici, là-bas, et partout
Espagnees A diestro y siniestroA droite et à gauche (= Partout)
Espagnees De acá y de allá / De aqui y de allíDe ci, de là (= De partout)
Espagnees De aquí a Pekín.D'ici à Pékin.
Pays-Basnl Van her en derD'ici et de là-bas
Pays-Basnl (ze kwamen) overal en nergens vandaan(Ils venaient) de partout et de nulle part
Pays-Basnl komen uit alle windstrekenvenir des quatre points cardinaux, (de toutes les régions)
Pays-Basnl van heinde en ver(re)de près et de loin
Brésilpt Do Oiapoque ao ChuiDe Oiapoque (ville la plus au Nord du Brésil) au Chui (ville la plus au Sud du pays).
Roumaniero De pe toate meleagurileDe toutes les régions
Roumaniero Din toate colturille lumiiDe tous les coins du monde

Vos commentaires
c’est passé deux fois ??
Mais "de partout" en France uniquement je suppose passque de partout c’est très vaste. Le "de partout" implique-t-il l’ "ailleurs" aussi, j’veux dire au-delà des frontières de France (sans Navarre mainant) ? et si c’est le cas, n’est-elle pas de mauvais aloi, et même qu’elle sonnerait éventuellement très mal à l’oreille ? Ca fait très "Folie des Grandeurs", remarque il est bien question de royauté là-dedans, alors tout s’expliquerait !
Mon cher Godemichou adoré, je le sais, oui, je le sais, je vais te faire une grande peine... Je sais que je ne devrais pas, que je devrais mettre des gants pour cela, ne pas être brutal, te préparer un tant soit peu à l’énorme tristesse que je vais occasionner en toi, mais voilà, je dois aussi aller travailler, et ce, avant demain, alors, voilà, je me jette à l’eau:
ton explication est tout ce qu’il y a de plus bancale.
C’est en fait une expression qui est née au siècle des lumières, quand le Sieur Poquelin Jean-Baptiste écrivit son Tartuffe (ce qui - en passant - donna naissance à la Tartuflette, vendue chaude à l’entracte). Quand le sourdingue du quartier lui demanda qui pourrait être les parents de ce Tartuffe, il répondit: "C’est le fils de France(*) et de l’Avare".
(*) France étant, on s’en souvient certainement, une des précieuses ridicules, qui tenait souvent compagnie à la Royal, dans ses rêves les plus fous... On dirait aujourd’hui: deux boudins et des boulettes...
Et le sourdingue s’en alla répéter l’information à qui voulait bien l’entendre, après l’avoir déformée un tant soit peu.
Et voilà comment l’on rétablit une vérité à tout le moins historique...
Je suis désolé, mon petit Godemichou adoré, mais je pense que je devais cela à nos lecteurs attentifs...
L’Austro God
J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les commentaires de God, (et ceux de Filo du haut de ses montagnes enneigées). Je savais que la Révolution avait réalisé l’unité de la nation, mais j’ignorais à quel point. Heureusement car aujourd’hui nous dirions de France et de Navarre et d’Alsace et de Lorraine et de Nice et de Savoie, au moins...

J’aime bien Henri IV parce que c’est un homme qui aimait les femmes. Il a reconnu presque tous ses "bâtards", ce que ses descendants n’ont pas toujours fait. J’ai découvert en lisant sa biographie sur cette page que le Grand Condé, dont j’ai toujours cru qu’il était un bourgeois, était une de ses fils illégitimes. Je me demande comment il a pu faire un fils aussi coincé que Louis XIII ! Je sais, n’importe quel psy me renverrait à la première phrase de ce paragraphe, mais vertudieu ! cela reste quand même incongru !
réponse à . momolala le 26/02/2007 à 08h05 : J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les commentaires de God...
"J’aime bien Henri IV parce que c’est un homme qui aimait les femmes."

T’as quelque chose contre les hommes qui aiment les hommes ou les femmes qui aiment les femmes ou même Henri III qui aimait les deux sexes ?
Ou les bonobos ?
Ah ! au fait, Louis XIII aussi était bi.
Ce cher Vert Galant traitreusement assassiné par une Cadillac, elle même démembrée par une 4 cv grâce à qui les méandres de l’histoire ainsi que les fluctuations frontalières rendirent la poule au pot Française comme ils permirent que Napoléon ne fut point Italien et par là même apportèrent une autre flamme à notre gastronomie : le veau Marengo !
Il en a laissé des traces dans l’histoire le bon roi Henri, l’un de ses successeurs le grand Louis XIV n’a t’il pas déclaré en parlant de lui " Il n’y a plus de pire aîné "? et n’est il pas un ascendant direct de ce Béarnais actuel qui rêve de conquérir l’Elysée en Massey-Fergusson ?

Bonne journée à tous
imaginez que vous avez la musique qui va avec :
"je tire ma révérence
et m’en vais au hasard
sur les routes de France
de France et de Navarre..."
l’origine marine est attestée par l’expression initiale , qui disait que le phare d’Ouessan indiquait une zone particulièrement dangereuse (qui voit Ouessan ...):
"le phare et la navrance"
dont on a fait la contrepetrie :" la France et la Navarre"
et pour vous faire profiter de ma science toute récente : le navarin (ragoût de mouton aux pommes de terre et aux navets) n’a rien à voir avec la Navarre. Le terme vient de "navet" par déformation burlesque de Navarin, ville grecque auprès de laquelle avait eu lieu une bataille célèbre en 1827.

Quant à l’origine de "Navarre" , je ne l’ai pas trouvé : j’attends les lumières des hispanisants. Sinon je mettrai l’inspecteur Navarro sur le coup ...
L’omniscience de notre God et son talent à la faire partager m’époustouflent : avec lui, on n’apprend pas qu’à améliorer sa connaissance de la langue, on enrichit aussi son savoir. Merci !

Merci aussi à tous ceux qui, souvent avec humour, parfois talentueusement, toujours dans la bonne humeur, l’encouragent quotidiennement par leurs apports à poursuivre avec persévérance ce qui pour lui ne doit pas être qu’un jeu… même s’il lui arrive d’y prendre beaucoup de plaisir.

Déconner, c’est très bien. Un peu de sérieux, parfois, ne messied point… 
réponse à . Condorcet le 26/02/2007 à 09h57 : L’omniscience de notre God et son talent à la faire partager m&rsqu...
Condor sait... probablement beaucoup de choses, mais pas que le sérieux dans la déconne, ça existe aussi ! c’est moins austère et moins froid ! c’est le nec plus ultra, tous les originaux, les non-conformistes, les phénomènes, les excentristes, les fantaisites, de France et de Navarre le diront...
réponse à . eureka le 26/02/2007 à 10h14 : Condor sait... probablement beaucoup de choses, mais pas que le sérieux d...
Si, Eureka, il le sait parfaitement… son clin d’œil en disait d’ailleurs long.

Quittons la 3ème personne. Je me suis toujours efforcé, dans mes activités professionnelles – puisque j’en suis réduit à personnaliser cette intervention –, de pratiquer scrupuleusement cette “maxime” :

« Ceux qui peuvent très bien faire le con peuvent aussi être sérieux quand il faut ; ceux qui sont toujours sérieux, c’est parce qu’ils sont toujours cons. »

À méditer…
réponse à . Condorcet le 26/02/2007 à 10h29 : Si, Eureka, il le sait parfaitement… son clin d’œil en disait d&rs...
Que voilà que c’est bien dit !

Citoyens, citoyennes de France et de Navarre, prenez-en de la graine !
Et bien, moi qui habite tout à côté de la Navarre, je peux vous dire qu’ici dans le sud-ouest quand on est béarnais, bigourdan, basque, landais ou autres curiosités on est de là avant d’être de France. Et même d’une vallée à l’autre les gens sont des essstrangés...
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 10h55 : Et bien, moi qui habite tout à côté de la Navarre, je peux v...
Comme ici en Cotentin, on reste, non pas un essstrangé, mais un" Horsain" si on n’y a pas été précédé par 2 ou 3 générations d’ancêtres ! 

Par contre les ancêtres des rois de Navarre étaient les rois de Pampelune ...

J’aime à croire que Pampelune en a fait rêver plus d’un(e) ... avec sa célèbre fête de San Fermin qui dure plus d’une semaine, avec des flots de touristes, d’alcool, de chants, de danses (sans oublier de "courir" les taureaux)

et à la maternelle, c’est le royaume des comptines ... et on y retrouve plus Pampelune que Navarre ! comptine à compter ou à jouer ... 1, 2, 3 ... 
PAMPELUNE
Une lune brune,
Deux sous de cheveux,
Trois méchantes prunes,
Dis ce que tu veux
voir à Pampelune:
Une vache en or,
Deux tours en argent,
Trois toréadors?
Hé! tu es dedans,
moi, je suis dehors.

1, 2, 3, soleil !

1, 2, 3, soleil,
A Marseille.
4, 5, 6, étoile,
A Montréal.
7, 8, 9, la lune,
A Pampelune.
10, 11, 12, tu as gagné,
Où veux-tu aller ?
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 10h55 : Et bien, moi qui habite tout à côté de la Navarre, je peux v...
Que dire de plus sur cette expression bien expliquée par God ?

Peut-on souligner qu’aujourd’hui, les frontières ne veulent plus dire grand-chose, surtout d’avion ? Les frontières sont-elles des obstacles à l’harmonie européenne ? Quelques siècles en arrière, les esprits étaient-ils plus étriqués que les nôtres ?
Que de questions !

Comme tu le soulignes Lamone (bonjour), dès qu’une aspérité se présente, aux yeux des uns, ceux qui se trouveraient de l’autre côté seraient des ennemis en puissance, des étrangers. Tout ceci suscitant la méfiance mais aussi la convoitise. L’homme pour l’homme est un prédateur et les terrains de chasse se disputent et se revendiquent comme on revendique une femme puisqu’on parle beaucoup des femmes dans et autour de l’expression et de ses origines.

Il y a quelque chose de charnel qui se dégage de tout ça, voire en exagérant, une atmosphère de viol vient s’y coller. Quelques commentaires le sous-entendent.

Bon, je dis ça, c’est un ressenti mais c’est aussi pour relancer la discussion entre-nous, nous qui sommes de chez nous et aussi un peu "d’ailleurs". En nous sommeille un grand état éclatant mais aussi un petit état souvent lié à l’état de nos nerfs… celui qui se doit (?) de rester dans l’ombre et comme la Navarre, en bas à gauche sur la carte, notre part de fragilité doit-elle rester, elle, at vitam eternam, en notre for (fort) intérieur ? Libérons les énergies mêmes négatives, ça soulage !

De France et de Navarre aurait pu aussi être de France et de Belgique ou de France et de BRETAGNE (Anne de Bretagne en crie encore de douleur…) mais se fera une raison.
chanson pour adultes aussi ... (que l’on n’entend plus guère) mais qui doit avoir un rapport avec la Marine, puisqu’il faut "Larguer les amarres et Hisser haut les voiles"!  dans le refrain ... Texte : Olivier Py Musique : jean-Yves Rivaud

DANS LES JARDINS DE PAMPELUNE

O grands départs inassouvis
eS’il faut répondre à votre appel
Je vous sacrifierai ma vie
Pour que repousse enfin mes ailes.
Je perdrai tout ce qu’il me reste
avec un mépris délicieux
comme le ballon perd du lest
Pour monter au plus haut des cieux.
Refrain :
Larguez les amarres!
Hissez haut les voiles!
Hurle la fanfare!
Brillent les étoiles!
Je cracherai sur mes parents
Perché au clocher de l’ivresse
Dans un plaisir désepérant
Je leur exhiberai mes fesses.
Jusqu’au matin je danserai
Et lorsque mes pieds saigneront
La terre enfin désaltérée
fera pousser des liserons
Refrain
Envole-toi de mes épaules
Poussière des destins trahis
Je m’en vais conquérir le pôle
devant leurs regards ébahis
En brossant mon manteau d’hiver
D’un grand geste majestueux
je caresse l’espoir pervers
D’un chemin fou et tortueux.
Refrain
Là-bas murit le fruit fatal
Qui fera de moi un prophète,
Un bouffon, un seigneur brutal
Un chien, un cadavre, un poète.
Dans les jardins de Pampelune
Si serrés sont les citronniers
Que parfois on prendrait la lune
Pour un fruit rouge prisonnier.
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 11h28 : Comme ici en Cotentin, on reste, non pas un essstrangé, mais un" Horsain"...
"sans oublier de "courir" les taureaux"

Tu libères tes énergies toi aussi Cotentine ! C’est bien. Je te dis ça comme ça mais je suis Taureau Ailé, dès fois queue tirer le p’tit diablotin te soulagerait. 
réponse à . Condorcet le 26/02/2007 à 09h57 : L’omniscience de notre God et son talent à la faire partager m&rsqu...
Déconner, c’est très bien. Un peu de sérieux, parfois, ne messied point…
 :en d’autres termes :
"il m’esseyait assez que vous essayassiez,
de taquiner la langue sans trop nous l’écorcher..."
Bonjour Condorcet, vous vous fîtes rare, céans !
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 11h44 : chanson pour adultes aussi ... (que l’on n’entend plus guère)...
Si ça, ce n’est pas un appel du pied marin pour obtenir la 3M, tiens, je mange mon clavier. Cotentine, tu cherches à amadouer le "pépé" et tu vas y arriver si tu continues à fredonner ainsi. Bravo pour la sagacité de tes cordes vocales.
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 08h13 : "J’aime bien Henri IV parce que c’est un homme qui aimait les femmes...
Rien contre, tout juste une préférence. Mais plus que ça, les hommes qui aiment les femmes et qui ne craignent pas de le montrer (je ne parle pas des pistachiers, qui ne sont que des chasseurs) sont souvent ceux qui assument le mieux leur part de féminité et me sont par conséquent d’un abord plus facile.
Sans doute parce qu’il ne s’était pas trouvé lui-même. Cette remarque non plus n’est pas critique, ni exclusive : on peut aussi être bi par choix personnel et s’il y a bien un domaine qui relève de l’intime c’est celui-là, et l’intime, je respecte infiniment.
La morphologie de notre pays a subi de nombreuses modifications au cours des siècles.
"morphologie" ?
réponse à . Condorcet le 26/02/2007 à 10h29 : Si, Eureka, il le sait parfaitement… son clin d’œil en disait d&rs...
La mienne est -bonjour Condorcet- pas besoin de se prendre au sérieux pour faire les choses sérieusement. En addendum : le sérieux est souvent le masque des cons.
réponse à . chirstian le 26/02/2007 à 12h20 : La morphologie de notre pays a subi de nombreuses modifications au cours des si...
Géographie, non ?
morphologie géographique ??? 
morphologie et géographie ne sont pas incompatibles ! voir cette page
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 12h42 : morphologie géographique ???  morphologie et géographie ...
incompatibles ? Sans être tout à fait certain, je dirais que le terme "morphologie" désigne la science des formes et structure des organismes vivants, et par extension du langage. En science de la terre on parle aussi de morphologie climatique et de morphologie structurale, pour les formes du relief (et c’est le cas de la page que tu cites).
Mais je suis surpris de voir utiliser le terme pour des changements de frontières.
réponse à . chirstian le 26/02/2007 à 14h00 : incompatibles ? Sans être tout à fait certain, je dirais que l...
Cela pourrait se concevoir en se référant à la "silhouette" de notre pays, mais ce ne serait qu’une image.
On ne peut pas dire qu’y a affluence de France et de Navarre ce jour...
Quèssequisepassetil ? Sont ils allés chercher en Hispanie les "lumières" que Chirs attend depuis c’matin ?
réponse à . eureka le 26/02/2007 à 14h35 : On ne peut pas dire qu’y a affluence de France et de Navarre ce jour... Qu...
à la spécialiste des expressions étrangères :
que penses tu de : "de Franco à Navarro" pour la version espagnole ?
Bonjour bonjour, les gosses,
Bien : Ré, capitulons, comme dirent les troupes angloises devant celles du marquis de Thoiras, qui les avaient baisées en cane (et en sandwich) avec Loulou le 13ème.
-mon Eureka d’amour_55 de samedi, la date anniversaire de Chirstian_sybillin_52 du même jour est immortalisée, sur la liste récapitulative officielle du 23/02/07_89. Et qu’aspers-je alors ? Chirstian et Cotentine sont jumeaux ?!?!?!
Commentaire sur vos commentaires d’hier :
On a beaucoup parlé de Santiago de Compostella… de Campus Stella, du champ des étoiles… Et personne n’a fait le rapprochement avec la navigation !
Comment ? L’expression était diabolique ? Ah, bon…
Bon, allez, on passe à aujourd’hui : ben dites, Riton IV le Navarrin, c’était pas un agneau, hein ? Mais, pour rester dans l’Histoire, n’oublions pas non plus que Chirac est, avec Juan-Carlos 1er, co-prince d’Andorre… Sans commentaire.
Chirstian_9 : à toi la trirème du jour, qui te sera épinglée au revers par le Contre_Pétamiral Peinard-best, œuf corse. Mais qui voit Ouessan voit son san, Chirstiant ?
réponse à . Condorcet le 26/02/2007 à 10h29 : Si, Eureka, il le sait parfaitement… son clin d’œil en disait d&rs...
Merci, Con d’Orsay Condorcet...
J’ajouterai cette autre maxime, que je suis du plus près possible également (je suis la tienne aussi, bien sûr):

"Celui qui n’est pas capable de rire de soi-même n’a pas le droit de rire des autres."
Ah mais, dites, hé!
réponse à . file_au_logis le 26/02/2007 à 16h07 : Merci, Con d’Orsay Condorcet... J’ajouterai cette autre maxime, que ...
Con d’Orsay
OK, OK...
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 14h52 : Bonjour bonjour, les gosses, Bien : Ré, capitulons, comme dirent les...
nous sommes effectivement jumeaux, mais nous ne nous connûmes point. En effet, père la venda dès son premier cri et ne gardi que moi qui granda en âge et en sagesse. Il falla le hasard d’Expressio et la ressemblance hallucinante de sa photo floutée avec la mienne quand je me regarde dans la glace en enlevant mes lunettes, pour que la vérité s’imposît : j’ai retrouvu la jumelle que j’avais perdie.
réponse à . chirstian le 26/02/2007 à 16h37 : nous sommes effectivement jumeaux, mais nous ne nous connûmes point. En ef...
Pardi ! Je m’en doutis, aussi...
une formule moderne de l’expression "de France et de Navarre" n’a-t-elle point été : "de Dunkerque à Tamanrasset" ?
sight !...
réponse à . eureka le 26/02/2007 à 14h35 : On ne peut pas dire qu’y a affluence de France et de Navarre ce jour... Qu...
N’oublie pas que Peinard et Syanne ont repris les chemin de l’école ce matin et que d’autres, ont retrouvé leur collier sans toujours pouvoir s’esbigner pour jeter un oeil sur Expressio, pendant le boulot  !

@ 32 ... ce n’est pas une surprise pour moi, j’ai toujours senti qu’il me manquait une moitié ... j’ai essayé de compenser mais ce sont des pensées cons qui sont venues ou qu’ont venu ! Il a tout pris ! ne m’a laissé que des miettes ! Il a pris la beauté, l’intelligence, et tant de qualités qui m’eussent été utiles dans ma pauvre vie de victime ... Heureusement, personne ne m’a enlevé la bosse du rire, ni la malice !!! hi, hi, hi !!!
réponse à . chirstian le 26/02/2007 à 16h48 : une formule moderne de l’expression "de France et de Navarre" n’a-t-...
Et même que la formule est également d’un roi de France : Charles l’Unique. Lequel a aussi été l’inventeur du Québec libre, ou de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural... On a vérifié, après coup(s), la justesse de ses notions géographiques !
réponse à . chirstian le 26/02/2007 à 11h53 : Déconner, c’est très bien. Un peu de sérieux, parfoi...
"Bonjour Condorcet, vous vous fîtes rare, céans !"

Normal : El Condor passa... Yes I would, if I only could, I surely would...
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 16h55 : Et même que la formule est également d’un roi de France ...
alors je propose que nous utilisions désormais la formule : "d’Europe et de Navarre" (car "du Monde et de Navarre" serait un peu excessif. Quoique , quoique...)
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 16h50 : N’oublie pas que Peinard et Syanne ont repris les chemin de l’&eacut...
La moitié qui te manque, Cotentine, et que Chirstian t’a prise, n’est ni la beauté ni l’intelligence, à l’évidence (du ventre). Juste un bas-morceau de rien du tout... Mais n’oublie pas qu’il est ton frère, et que les relations incestueuses ne sont pas de mise (!) sur Expressio, hein ? 
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 14h52 : Bonjour bonjour, les gosses, Bien : Ré, capitulons, comme dirent les...
Cotentine et Chirstian...des "ex aequi" exquis !

Ah qu’enfin, nos mousquetaires reviennent de sur les routes de France et de Navarre ! Les Mousquetaires du Roi God, Roi d’Expressio-Fr.anceetdenavarre !
"Franco e Navajo", excellentissimo !
mais je préfère de loin Columbo
réponse à . chirstian le 26/02/2007 à 17h00 : alors je propose que nous utilisions désormais la formule : "d&rsquo...
Non : en référence au Royaume d’Expressio, disons plutôt de France, de Bretagne et de Normandie, de Navarre et d’Aquitaine, de Nice et de Savoie, de Bourgogne et de Gascogne, d’Alsace et de Lorraine, d’Austro-Belgique et du Québec, de Puyricard et de Rouperroux-le-Coquet, et j’en passe...
L’origine maritime de l’expressio.fr du jour est absolument évidente, même si elle rappelle de très douloureux souvenirs. J’ai longtemps hésité avant de vous en faire part, afin de ne pas vous gâcher cette belle journée pluvieuse, humide et froide, sous quelques flocons de neige ce matin (quel journal!) qui n’ont pas résisté, eux non plus, aux ravages du temps.

Bon, donc, je me jette à l’eau.

Il fut un temps, que les moins de vingt ans se doivent de reconnaître, où la marine civile francaise avait un beau fleuron bien de chez vous: le France.
Puis, un beau jour, quelqu’un décida de le désarmer et de le vendre...

Et depuis lors, quand on parle de lui, de ce monument des mers qui oscille quelque part: on parle de France et de nave, erre...

Snifff!
Et une minute de silence, siouplé...
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 16h50 : N’oublie pas que Peinard et Syanne ont repris les chemin de l’&eacut...
Fallait pas attendre qu’il va viendre ton jumelhomme s’pas ! moi qu’j’aurais eu t’été à ta place, au lieu de pleurer sur mon sort, j’eusse passé des annonces, j’m’eus même pointue à la téloche chez les retrouveurs de perdus, j’eus été sillonner toutes les routes de France et de Navarre (avec une halte dans les relais-bars tous les quarts d’heure) pour qu’on se retrouvimes ensemble. A c’t’instant de ce moment là, vous vous furent heureux, et après partageâtes c’qu’il a tout gardé ! Tu eusses riré encore plus !

et c’est pas momo qui corrigeront, elle- même, comme l’a si bien dit not’Roi, ne savant pas parler le français.
réponse à . file_au_logis le 26/02/2007 à 17h23 : L’origine maritime de l’expressio.fr du jour est absolument é...
Pas du tout ! Pas du tout ! Tu n’y es pas !
L’expression est bien marine, mais en ces termes :

Sur son fier voilier, de France est le navarque
La voile au vent gonflée, il sait mener sa barque.
Sur tous les océans, il a laissé sa marque,
L’amiral Elpépé qui souque et qui étarque.


Cette expression, contemporaine du chevalier de Haddoque, fut galvaudée par la suite par quelque jaloux de cet amiral, dont il ne reste, à ma connaissance, aujourd’hui, qu’un unique descendant, aux qualités maritimes vantées dans l’almanach du marin breton 2008, page 36.
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 18h04 : Pas du tout ! Pas du tout ! Tu n’y es pas ! L’express...
Mais c’est joli, ça, mon petit Peinard-best ! Très joli... Seulement, hein, j’ai déjà refilé la trirème du jour à Chirstian_9, et tu te vois en train de lui désépingler du revers pour te l’accrocher au tien ? Hmmm ?
Bon, tiens, en récompense, je t’envoie un joli pps de croisière dans ta bal. Et à quelques autres mâles marins, aussi...
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 18h04 : Pas du tout ! Pas du tout ! Tu n’y es pas ! L’express...
Ah ouais ! l’Amiral Pepo le Mojo di Franco e Navajo
réponse à . eureka le 26/02/2007 à 17h51 : Fallait pas attendre qu’il va viendre ton jumelhomme s’pas ! mo...
J’me garderons bien de m’intromiscer dans un moment de temps si émotionné. La famille, c’est sacré !
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 18h20 : Mais c’est joli, ça, mon petit Peinard-best ! Très joli...
Pas grâv’ !
La contrepèterie de chirstian me plaisait bien aussi !
je retourne noyer mon chagrin dans un Islay pas piqué des hannetons, quoique... non c’est pas dimanche, on va se contenter d’un petit whyskey (blackbush... rien à voir avec un quelconque ancêtre africain de deubeuliou)
Car"qui voit Ouessant, voit son sang"
mais un ex Lorientais comme moi qui connait " Ty beudeff" te répondra :
"Qui voit Groix, voit son foie" (proverbe breton haut-vannetais)
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 18h04 : Pas du tout ! Pas du tout ! Tu n’y es pas ! L’express...
Juste une question, nav-arque, comme enarque ? Théoricien diplômé es navigation ? 
réponse à . eureka le 26/02/2007 à 18h26 : Ah ouais ! l’Amiral Pepo le Mojo di Franco e Navajo...
Non, non, Elpépé le Moko de la casbah d’Alger...
réponse à . momolala le 26/02/2007 à 18h32 : Juste une question, nav-arque, comme enarque ? Théoricien diplô...
navarque
n. masc. Dans la Grèce antique, commandant d’un navire, d’une flotte.
Ah mais çui là c’est l’descendant ...où déjà ?
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 18h04 : Pas du tout ! Pas du tout ! Tu n’y es pas ! L’express...
l’almanach du marin breton 2008, page 36
Je n’ai que le 2007, qui dit, en page 36 : "Vent du Nord, poissons dans le port".
L’usine marémotrice de la France aide la nav ? Ach, so... (p’tite con’rie du roi Charles l’Unique, à cette page)

Et dis donc, y’a un avis de grand frais (Bulletin Météorologique Spécial = BMS) n° 70, prévu chez toi (écoute France Inter Grandes Ondes 162 kHz (1852 m) vers 20 h 30, France-Info Brest 1404 kHzvers 6 h 47, ou ta VHF canal 16/79 par le CROSS Corsen pour l’île de Batz, à 5 h 15, 7 h 33, 11 h 33, 16 h 03 et 19 h 33.
Sale temps pour emprunter le passage à terre de l’île de Batz !
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 18h36 : navarque n. masc. Dans la Grèce antique, commandant d’un navire, ...
Alors enarque, comme navarque !
Je me suis interrompue avant la fin... pour le suffixe.
C’était très beau ce que tu as écrit quand même :

Ô combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis, joyeux, pour des courses lointaines
Comme sur son fier voilier, de France est le navarque
La voile au vent gonflée, il sait mener sa barque.
Sur tous les océans, il a laissé sa marque,
L’amiral Elpépé qui souque et qui étarque.

Tu as vu, remis dans le contexte, le souffle que ça a ! Bravo, Peinard ; Victor lui-même s’incline !
réponse à . momolala le 26/02/2007 à 18h50 : Alors enarque, comme navarque ! Je me suis interrompue avant la fin... pour...
Mais pourquoi diantre faut-il attendre 18:50:43, pour aller mater par la fenêtre d’Expressio, le seul site d’expressions de France et de Navarre ayant pignon sur rue et vue sur mer ? Hmmm ? Que je n’ai plus de trirème à distribuer, moi...
réponse à . momolala le 26/02/2007 à 18h50 : Alors enarque, comme navarque ! Je me suis interrompue avant la fin... pour...
Merci Momo, c’est trop !
L’oeil était dans la tombe et regardait Hugo !
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 19h06 : Merci Momo, c’est trop ! L’oeil était dans la tombe et r...
Elle est pas un tantisoit cahin-caha, ta mémoire, là ?
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h02 : Mais pourquoi diantre faut-il attendre 18:50:43, pour aller mater par la fen&eci...
c’est que tu vas finir par ramer pour la distribuer ta M&M’s...
Quelle galère royale !
Marceeel, remet-z-y un coup de fouet au Pépé avec un Glen de derrière tes barriques !
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h08 : Elle est pas un tantisoit cahin-caha, ta mémoire, là ?...
"Mon oeil  ! " (dewaere, Patrick)
RÉCLAME

Expressio : le seul site d’expressions de France et de Navarre ayant pignon sur rue ET vue sur mer

(comme convenu/d’habitude, God, tu fais transiter par Johnny)
réponse à . momolala le 26/02/2007 à 18h50 : Alors enarque, comme navarque ! Je me suis interrompue avant la fin... pour...
Merci Victor, aussi ! (il m’a bien aidé sur ce coup-là, et on est jamais trop aidé, dans la vie)
réponse à . <inconnu> le 26/02/2007 à 19h14 : Merci Victor, aussi ! (il m’a bien aidé sur ce coup-là,...
Et oulà qu’y r’commence !
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h11 : RÉCLAME Expressio : le seul site d’expressions de France et d...
Aqueux, je suis d’accoeur !
et la vue sur mer, aqueuse c’est "OOO p’tite d’Émile"
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h02 : Mais pourquoi diantre faut-il attendre 18:50:43, pour aller mater par la fen&eci...
Tu m’as déjà décerné une fois la trirème, c’est une fois pour toutes que je l’ai reçue ; c’est déjà bien. J’essaierai d’en être digne, Amiral, peut importe l’heure !
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h11 : RÉCLAME Expressio : le seul site d’expressions de France et d...
Ce serait bien pour changer, en haut de page. Non, que Gilles Sainte-Croix ait failli, mais pour changer ! J’aime bien changer, pas toi, God ?
Nan nan nan... Une trirème toute neuve, astiquée par une petite main chinoise (j’ai délocalisé mon usine de production, les coûts de main d’œuvre, ma brave dame...), TOUS LES JOURS ! Histoire de garder la vue sur mer, que sinon, vous allez vous renfermer entre vos quatre murs (achetés, aime-elle ?).
De la brise et des embruns, voilà qui est bon à votre teint, doulce mie, et apporte un souffle nouveau à toute expression, qu’elle fut de France, pays d’Histoire maritime s’il en est, ou de Navarre, pays aousqu’on avait des anchois, sous notre bon roi Anchois Pommier, mais qu’on n’en a plus, cause que ces salauds d’Ibères (pas nous ! Pas nous !) ont tout ratiboisé dans le golfe de Gascogne...
réponse à . eureka le 26/02/2007 à 18h36 : Ah mais çui là c’est l’descendant ...où d&eacut...
Et alors, t’es passée où ?

Avant de me retirer en cuisine pour chauffer ma soupe, non mon potâââge*, je voudrais dire à Gold 30 que sa contrib 7 m’a beaucoup amusée. Pas eu le temps ce matin.

* Quand j’étais à l’Ecole Normale, j’ai fait un stage à la maternelle du Parc des Princes (Paris XVIème) où j’avais fait préparer ce que j’appelais une soupe, comme à la maison, avec les légumes du marché à mes tous petits élèves. Madame la Directrice et Mâdâme mon professeur principal avaient noté dans leur rapport que je confondais "deux mets différents, la soupe où l’on trempait du pain, et le potâââge". Heureusement, dans la vraie vie, on appelle la soupe de légumes SOUPE et elle vient toute seule à table !
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h29 : Nan nan nan... Une trirème toute neuve, astiquée par une petite ma...
Alors, comme ça, je consens, mais juste parce que c’est toi.

Bonsoir de ce soir. Belle soirée et douce nuit et à demain peut-être !
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h08 : Elle est pas un tantisoit cahin-caha, ta mémoire, là ?...
A propos de mémoire.... Inconditionnelle des Questions pour un Ch.... ?, il m’arrive de m’étonner devant l’ignorance de certains candidats ( français ) sur l’Histoire de France. J’ai lu avec intérêt les liens proposés si généreusement par notre indispensable God. Les notions de cette Histoire que nous apprenons en Belgique sont celles reliées à notre Histoire, qui est assez souvent bien imbriquée dans la Française ce qui fait que chez nous, sans complexes, on sait pas, na.
Maintenant, comme votre Grand Charles, je dirai "je vous ai compris" !
réponse à . mident le 26/02/2007 à 19h38 : A propos de mémoire.... Inconditionnelle des Questions pour un Ch....&...
Y’a pas plus simple : une question d’Histoire ? gabuzomeu@expressio.fr et
Vous voilà renseignés aussitôt, en Belgique !
Voyez-vous, moi, je dis : l’internet, c’est magique :
Pas besoin d’heures de colle, ni même de coups de trique,
D’Histoire portugaise en guerre au Mozambique...
Non, non, un vieux whisky, du fond d’une barrique,
Un petit mail de God, et hop : c’est historique !
réponse à . Elpepe le 26/02/2007 à 19h59 : Y’a pas plus simple : une question d’Histoire ? gabuzomeu@...
moi, je dis : l’internet, c’est magique
c’est bien ce que je disais hier, il suffit d’un "clic" ! 
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 20h09 : moi, je dis : l’internet, c’est magique c’est bien ce que...
et moi je vous dis "mer..hic".
Exact : c’est plus souvent merdique que magique,
Mais ce n’est que logique : ça nous vient d’Amérique...
réponse à . mident le 26/02/2007 à 19h38 : A propos de mémoire.... Inconditionnelle des Questions pour un Ch....&...
Qu’même Béru, qu’on dit qu’c’est pas une lumière, il l’a connaissait par coeur c’t’histoire.....Hein ppAAA ??
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 20h09 : moi, je dis : l’internet, c’est magique c’est bien ce que...
Et tout le monde sait qu’un petit clic vaut mieux qu’une grande claque! 
réponse à . eureka le 26/02/2007 à 20h48 : Qu’même Béru, qu’on dit qu’c’est pas une lu...
Véridique, même qu’il en a écrit un livre, le San-A : l’Histoire de France selon Bérurier. Un chef-d’œuvre...
Allez, bise à toutes, je vais lire "Excel pour les Nuls", j’y trouve encore des mines d’astuces pour mieux m’en servir en m’amusant. Et après, "Capitaine Tempête", de Jean Bulot (Ed des Equateurs), qui raconte des anecdotes de sa carrière dans les remorqueurs de haute mer (Cie Abeille International) : savoureux. Le tout en attendant le prochain numéro d’Expressio, dans une paire d’heures...

Et tiens, God, pour info : je n’ai pas reçu le mail d’aujourd’hui, donc les automatismes sont légèrement vérolés, hmmm ? Ou alors, les mails se perdent dans l’Ether ?
Petit conseil simple aux nonos : conservez un vieux mail d’Expressio avec son lien magique et, une fois dans la page, dans le bandeau en haut à gauche, cliquez sur l’expression "Aujourd’hui".
Je viens d’apprendre qu’il y a une France, douce France, et Navarre qui rime avec Avare. Un-avare qui se réclame de cette auguste France aurait affaire plutôt à une F-rance. Car tout avare a, a priori, l’haleine rance, faute d’utiliser suffisamment de pâte à se curer les dents. Ce que je dis, vous n’allez pas y piger beaucoup, car je glane mes mots de France et de Navarre, et je les restitue de par-toux, comme semble bien le signifier l’expression.
Ca me flatterait un commentaire venant d’une âme de Navarre. J’aime le pittoresque. La France, elle, se passe de commentaire.
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 11h28 : Comme ici en Cotentin, on reste, non pas un essstrangé, mais un" Horsain"...
Ah, Pampelune! Faisant référence à l’expressio.fr d’hier, c’est une suite toute logique! Bien ou mal pampelunée?
Pampelune: se dit de la Lune quand elle a enfilé ses couches-culottes. Pour n’arroser ni la France, ni la Navarre.
tiens, God se repaye une petite semaine de vacances ? En France ou en Navarre ? 
Bonjour de ce beau jour ! La magnifique "cousinade" de ce ouiquinde m’a permis de rencontrer plein de nouveaux membres de ma famille de France et de tout les là-bas, et il y en a beaucoup dans notre monde ! Le français parlé avec l’accent brésilien, roumain, tahitien, mais aussi aveyronnais, alsacien, parisien... un régal pour les yeux, les oreilles, la mémoire et les coeurs !

Bon, revenons à nos moutons pyrénéens, ceux que l’ours n’a pas encore dévorés ! Napoléon s’est donné les moyens que n’avait pas eus le roi au cheval blanc : il a fondé un empire. Il eût mieux valu peut-être/sans doute qu’il se contentât d’être *** de France et de Corse. La face du Maure en eût été changée.
et moi je dis qu’il ne faut pas confondre la Navarre avec le Var, na ! (ainsi nommé parce que le Var coule ... dans le département voisin des Alpes Maritimes)
Autrement dit, depuis Henri IV, chaque roi de France était roi de France et de Navarre.
objection votre Honneur : c’est depuis Henri IV que chaque roi de Navarre était roi de France et de Navarre. Et il faudra effectivement attendre 1790 pour que la France soit définitivement annexée et devienne un département Navarrois.
réponse à . chirstian le 31/08/2009 à 08h52 : et moi je dis qu’il ne faut pas confondre la Navarre avec le Var, na ...
(ainsi nommé parce que le Var coule ... dans le département voisin des Alpes Maritimes)

On ne se moque pas ! Tout ça, c’est à cause du petit napoléon qui a voulu faire comme tonton et agrandir la France de la Savoie et du Comté de Nice en 1860. Napoléon avait créé un beau grand département dont la frontière orientale était le Var, fleuve côtier qui prend sa source à Thorenc. Là s’arrêtait la belle France. Et le comté de Nice était minuscule, insignifiant alors on a tranché dans le vif du Var et on a repoussé sa limite vers l’ouest, jusqu’aux premiers reliefs : le Tanneron et l’Estérel. Et maintenant on ne sait toujours pas comment appeler notre belle région à cause de la Côte d’Azur qui n’est plus la Provence. Voili, voilou.
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 08h44 : Bonjour de ce beau jour ! La magnifique "cousinade" de ce ouiquinde m&rsquo...
Napoléon s’est donné les moyens que n’avait pas eus le roi au cheval blanc.

Même qu’il s’appelait Panache le canasson de Riton.
Tu prends un pot, ma poule ?
Pour tout savoir sur Riton IV cette page
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 09h00 : (ainsi nommé parce que le Var coule ... dans le département voisin...
On s’en fout, d’aousque coule le Var ! Entrecasteaux, c’est pas le Var, mais Bresque. Désormais, et à compter de dorénavant, tu habites le département de la Bresque. Merci qui ?
Bon, les gosses : l’Amiral file à l’Amirauté. La vraie, celle de Trébeurden, aousque Souezh attend sagement qu’on vienne étalonner ses nouveaux instruments de navigation enfin installés. A la semaine prochaine, pour de nouvelles aventures maritimes de France et de Navarre réunies.
Bien avant le roi Henri III ou IV,selon que l’on choisit l’énoncé de God ou celui de Chirstian en 86, bien avant disais-je, l’empereur de France s’attribua la Navarre au son du cor comme il est démontré sur cette page pour les paroles et ... c’est tout car je n’ai pas retrouvé la musique. De toute façon, sans éditeur de partoche  
réponse à . Elpepe le 31/08/2009 à 11h02 : On s’en fout, d’aousque coule le Var ! Entrecasteaux, c’e...
En vrai, le Var devrait s’appeler aujourd’hui l’Argens, père de la Bresque. Mais tu as raison, on s’en fout d’autant que bientôt il ne devrait plus y avoir de départements ! Un beau foutoir à venir en France et en Navarre !
réponse à . Elpepe le 31/08/2009 à 11h02 : On s’en fout, d’aousque coule le Var ! Entrecasteaux, c’e...
T’as raison un peu d’Eire, ça fait toujours Dublin !
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 12h01 : Bien avant le roi Henri III ou IV,selon que l’on choisit l’én...
... attribua la Navarre au son du cor...

Joli contrepet. Bravo Momo. 
réponse à . cotentine le 26/02/2007 à 11h28 : Comme ici en Cotentin, on reste, non pas un essstrangé, mais un" Horsain"...
Rien à voir avec l’expression.Je poursuis avec Cotentine...une dernière comptine:

"1,2,3 de bois
4,5,6 de buis,
7,8,9 de boeuf,
10, 11, 12, de bouze
Va-t’en à Toulouse !" 
réponse à . SagesseFolie le 31/08/2009 à 12h58 : ... attribua la Navarre au son du cor... Joli contrepet. Bravo Momo. ...
Pau Pau Pau Pau... la Navarre, le pays du conflit de canards !
réponse à . SagesseFolie le 31/08/2009 à 12h58 : ... attribua la Navarre au son du cor... Joli contrepet. Bravo Momo. ...
J’ai vu hier que tu étais joliment revenu, compère ! Je ne contrepoète que par hasard, n’ayant pas la virtuosité de Cotentine dans cet art, et encore moins la tienne ni celle de l’émeu peinard. Sans doute votre talent me gagne-t-il peu à peu, à l’insu de mon plein gré !
N’empêche que...La Navarra Española a plus de soleil, plus de vigne, et ses églises Romanes sont mieux conservées, because le climat plus sec.
Ah! Ces pyrénnées qui font de l’ombre à notre Navarre.
Savez-vous que ( bien sûr que vous le savez , vous les érudits), le bon roi Henry lV ne buvait que du Jurançon pour arroser sa poule au pot ?
(Au fait ça fait drôle...Jurançon...Jura...D’ou vient cette ressemblance? Y’en a-t-il une ? )
Y’a aussi "Labourages et pâturages..." Bon j’arrête.
réponse à . mickeylange le 31/08/2009 à 13h17 : Pau Pau Pau Pau... la Navarre, le pays du conflit de canards !...
"Une véritable révolution n’est possible que dans les périodes où ces deux facteurs - les forces productives modernes et les formes de production bourgeoises - entrent en conflit les unes avec les autres."
Les Luttes de classes en France (1850)
Citations de Karl Marx

C’est donc pas demain la veille qu’ils s’arrêteront et, en vérité je vous le dis, tant que dureront les conflits de canards, nous nous régalerons !
réponse à . <inconnu> le 31/08/2009 à 13h22 : N’empêche que...La Navarra Española a plus de soleil, plus de vigne...
Je n’ai point trouvé de lien entre Jura et Jurançon sinon que l’on peut servir un vin de paille (du Jura) en lieu et place du Jurançon et inversement. Ai-je fait avancer ton schmilblick . Par contre je pense que tes Pyrénées gagneraient en soleil si tu leur ôtes l’n que la nuit y a oublié. Labourages et pâturages, c’était ce bon Sully qui bossait pendant qu’Henri, là (ou ailleurs) bourrait et pâturait joyeusement !
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 13h26 : "Une véritable révolution n’est possible que dans les p&eacu...
La baise, est peut-être une spécialité de karl Marx, mais la baise en canard est une spécialité de la Navarre.
Ah! les aminches. Je me marre. Y a Google tout en haut qui a reconnu que cette page est en français (oui, oui, je ne blague pas!) et qui offre de la traduire aussi sec. J’ai pris mon pied, j’ai accepté l’offre et j’ai essayé de comprendre ce que la traduction googleisée en allemand (enfin, j’ai cru reconnaître cette belle langue de Goethe et Schiller réunis) offrait. Tiens, si vous pouvez faire de même, et par exemple aller voir ces traductions automatiques en anglais, espagnol, crêtois du nord ou ch’ti méridional, à mon avis, vous allez pas vous embêter, là!

Alors, rien que pour rire, voici la traduction offerte de mon intervention précédente:
Ah! die aminches. Ich bin müde. Es gibt die oben Google hat anerkannt, dass diese Seite in Französisch ist (ja, ja, ich bin kein Scherz!) Und bietet zu übersetzen als trocken. Ich habe mir den Fuβ, nahm ich das Angebot und versucht, was googleisée Übersetzung ins Deutsche zu verstehen (gut, ich dachte, ich erkannte die schöne Sprache von Goethe und Schiller trafen) angeboten. Nun, wenn Sie das gleiche tun können, und zum Beispiel gehen sehen diese automatischen Übersetzungen in Englisch, Spanisch, kretische ch’ti Norden oder Süden, meiner Meinung nach, werden Sie sich nicht die Mühe you there! - Copyright: Google traduction
réponse à . mickeylange le 31/08/2009 à 13h48 : La baise, est peut-être une spécialité de karl Marx, mais la...
Comme tu y vas, toi ! Laisse les canards s’idéologiser comme ils veulent du moment que leurs conflits nous profitent ! Entre ton petit bocal et les rillettes du Pépé, on a une belle démonstration de la gastronomie de la France et de la Navarre réunies : c’est l’essentiel.
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 13h56 : Comme tu y vas, toi ! Laisse les canards s’idéologiser comme i...
Un beau cal, des beaux culs?
réponse à . mickeylange le 31/08/2009 à 13h48 : La baise, est peut-être une spécialité de karl Marx, mais la...
et voici la délicieuse traduction de ton intervention:
Die Küsse kann eine Spezialität von Karl Marx, sondern die verdammte Ente ist eine Spezialität von Navarra. Copyright: Google traduction
Ce qui reviendrait à dire en français:
Les baisers peut une spécialité de Karl Marx, cependant le damné canard est une spécialité de Navarre.
C’est bien sûr ce que tu nous avais écrit, spa?
réponse à . mickeylange le 31/08/2009 à 12h51 : T’as raison un peu d’Eire, ça fait toujours Dublin !...
un peu d’Eire, ça fait toujours Dublin !
joliii !
s’il est vrai que l’expression "de France et de Navarre" signifie "de partout" , il faut ajouter qu’elle ne se conçoit pas en dehors du contexte français. (On dit franco-français maintenant, pour être sûr de se faire comprendre ! )
Sur la Lune nous ne l’utilisons jamais, comme vous pouvez vous en douter. Mais imaginez-vous le compte-rendu d’un sommet africain dont les dirigeants seraient venus de France et de Navarre ? Ou Obama promettant une couverture sociale pour les américains de France et de Navarre ?
réponse à . chirstian le 31/08/2009 à 15h18 : s’il est vrai que l’expression "de France et de Navarre" signifie "d...
C’est ce que confirme, s’il en était besoin, cette chanson de 1935 à écouter sur cette page illustrée d’images de l’époque, très franco-françaises... d’ailleurs j’ai cru discerner sur une affiche de film un illustre nom contemporain, très contemporain. Le verrez-vous ?
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 16h19 : C’est ce que confirme, s’il en était besoin, cette chanson de...
Ouiiiiii: le Tchad! Qu’est-ce que j’ai gagné?
Parce que le restant, hein, c’est flou!
Filou
réponse à . file_au_logis le 31/08/2009 à 16h47 : Ouiiiiii: le Tchad! Qu’est-ce que j’ai gagné? Parce que le re...
C’est flou OK, mais creuse un peu , va voir en dessous c’est pas toujours très beau, mais c’est l’aspect laid au logis.

Ach !!!
enfant crève dare-dare
révérend entra façade
vendra ancêtre fardée
canard fêtard énervée
enverra cafard édenté
cadre fenêtre véranda

Ana porte quoi !
réponse à . file_au_logis le 31/08/2009 à 16h47 : Ouiiiiii: le Tchad! Qu’est-ce que j’ai gagné? Parce que le re...
Chausse tes bésicles et regarde la distribution du deuxième film du samedi... Mais au fond comme le dit Mickey, quelle importance ? C’était juste pour faire la maligne, tu me connais, ô toi avec qui je pris le premier mon pied !
réponse à . chirstian le 31/08/2009 à 18h41 : enfant crève dare-dare révérend entra façade vendra...
Enfant crève dare dare ...
La faute aux politicards

Révérend entra façade
N’avait pas bu d’la limonade

Vendra ancêtre fardée
Enfin, peut toujours essayer

Canard fêtard énervé(e)
L’en devient bisexué(e)

Enverra cafard édenté...
Là j’aime mieux éviter

Cadre, fenêtre, véranda
Quelle belle publicité là !

Ana et moi, voili voilà
réponse à . chirstian le 31/08/2009 à 18h41 : enfant crève dare-dare révérend entra façade vendra...
vendra ancêtre fardée
enverra cafard édenté
cadre fenêtre véranda

Monsieur, je suis fort intéressée par votre annonce du 31/9, notamment par les trois produits ci-dessus référencés. J’ai cependant quelques questions à vous poser sur l’état des marchandises :

1) L’ancêtre est-elle vendue avec dentier?
2) Le cafard est-il envoyé sans fard ?
3) N’auriez-vous pas, plutôt qu’un cadre de fenêtre de véranda, un chambranle de porte de remise ?

J’ai de mon côté, si cela vous intéresse, une lampe de phare et de navrance en provenance de Fort de France (ou de Navarre, j’ai un doute).

Au plaisir de vous rencontrer pour faire éventuellement affaire.
Cet avare de Fernand Ré
Ava tarde, René rend Fec *

*(fleurs et collier)

Anna Stésie
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 19h39 : Chausse tes bésicles et regarde la distribution du deuxième film d...
C’est plus clair à cette page.
Ah que oui ! Merci amionaute de la nuit !
réponse à . momolala le 31/08/2009 à 13h31 : Je n’ai point trouvé de lien entre Jura et Jurançon sinon qu...
Ah! Merci pour la rectification sur les mamelles de la France ! 
Vive Henri IV
Vive ce roi vaillant..; Souvenir d’antan.
N’empêche que pour fêter son mariage les catholique n’en n’ont fait qu’à leur guise.
C’est ce qui a permis au roi (pas le Henri Iv non Georges) de chanter Don Juan:
Et gloire à ce curé sauvant son ennemi
Lors du massacre de la Saint-Barthélémy !
Ce coté Histoire avec un grand H me fait penser à ce que je répond lorsqu’on me fait le reproche de ne pas ranger au choix mes outils,mon bureau, mes affaires enfin bref d’être bordélique:
C’est parfaitement rangé comme un livre d’histoire dans l’ ordre chronologique .
Le roi Henri IV"Ralliez-vous à mon panache blanc"
L’autre roi (Georges):Tous les coeurs se rallient à sa blanche cornette, dans La Religieuse
Les paroles
Dis donc, l’est en forme le Gégé ce matin............

Bon alors juste un petit coucou pour vous proposer Georges en Basque..........

Pas trop le temps de converser. Les donneurs de sang, on organise notre concours de boules carrées annuel et y a du taf..........

C’est qu’il commence a avoir du succès notre concours, on peut pas dire qu’on vient de France et de Navarre* pour y participer mais on est contents ..........

Alors je vous laisse le café au chaud et je vous dis à demain.

Euskadi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

*Yesssssssssssssssss............
Juste çui là, y m’est venu soudainement:

Harpagon n’était pas Basque pourtant c’était un avare............

J’ai bon, Maître ?.........

Bon, là faut que j’y vas sinon le président de l’association Irun dans les brancards.......
réponse à . BOUBA le 31/08/2014 à 06h15 : Dis donc, l’est en forme le Gégé ce matin............ Bon a...
Pas trop le temps de converser. Les donneurs de sang, on organise notre concours de boules carrées
Savais pas qu’on jouait aux boules avec des morceaux de savon de Marseille
réponse à . BOUBA le 31/08/2014 à 06h30 : Juste çui là, y m’est venu soudainement: Harpagon n’&...
C’est bon, mon disciple, mais si tu m’ permets:
Harpagon étant le roi des avares, on pourrait donc dire:
Harpagon n’était pas basque pourtant c’était un avare roi ! .
Pour Joseta:
Le phlébologue fâché contre sa patientèle ne veut plus voir un navaricieux
Henri IV écoutait les conseils de son oreiller... et ’dessus l’ lit’. 
Gentilé
Les habitants de Pau mangeaient la poule et ’pas l’oie’. 
Rediffusion
Tous les hivers, Henri IV se munissait de plantes potagères qu’il apportait à manger aux yacks dans les froides forêts; il appelait ça:
les raves à yacks.
réponse à . joseta le 31/08/2014 à 07h46 : Gentilé Les habitants de Pau mangeaient la poule et ’pas l’oi...
Mangez de la poule ! C’est la loi, palois !
Henri IV (à Pau)
- Grâce à mon bon roi, je vois ma poule au pot tous les dimanches...
- moi aussi je vois ma poule à Pau tous les dimanches...
Henri IV a souffert pour conquérir la Basse-Navarre...logique:
c’était le petit royaume ’sous France’ !
Pour une France unie de la Navarre à l’Alsace une recette spéciale été pourri 2014 :le (Saint Jean)Pied de Porc Farci à l ’Alsacienne
C’est un peu dur pour de p’tit dèj’ on verrat verra çà à midi
J’"adoooore" votre vision du monde : les Français et mes non-Français. On ne vous changera décidément pas.

Par ailleurs chez nous en Belgique ) et je ne suis pas sûr que l’inverse soit vrai - l’histoire de votre pays fait partie des programmes d’Histoire de notre enseignement moyen (12-18 ans).Ce programme la prend depuis le Moyen-Âge jusqu’au XXè siècle.
Et chez les non-Français il y a aussi des brouillés... avec l’Histoire de France ou d’ailleurs, pour ne pas utiliser l’expression en cours.
Oui, et s’il est bi, c’est falle!
réponse à . jlx29886 le 31/08/2014 à 09h51 : J’"adoooore" votre vision du monde : les Français et mes non-F...
Délicieuse expression avec son air désuet ! Un petit air d’autrefois, un temps où l’on ne voyageait qu’en coche tiré par six forts chevaux se déplaçant sur les chemins malaisés... un temps où l’on prenait le temps, même si la vie était aussi difficile que celle d’aujourd’hui pour les vilains et les gueux.

Un petit air désuet, oui... mais qu’il vaut mieux ne pas employer face au policier :
- Nationalité ?
- De France et de Navarre.

C’est la cellule de dégrisement garantie !

Quand on l’utilise, on a l’impression d’habiter un graaand pays que nous envie la terre entière ! On ne vous changera décidément pas , dis-tu. Hélas, car ...écoute...
On attend la prochaîne sortie d’un film sur Henri IV. L’actrice Cécile de France aura pour partenaire José Navar: en Somme, un film de France et de Navar !
réponse à . gerard5253 le 31/08/2014 à 07h00 : Pas trop le temps de converser. Les donneurs de sang, on organise notre concours...
Savais pas qu’on jouait aux boules avec des morceaux de savon de Marseille.
Mais dès qu’ils trouvent des pavés sphériques, les Varois les jettent dans les mares ! Si, si ! Sont comme ça les Varois !

* Paraît que c’est un jeu belge ! Regarde !
réponse à . DiwanC le 31/08/2014 à 14h50 : Savais pas qu’on jouait aux boules avec des morceaux de savon de Marseille...
"Les boules carrées ou pétanque à boules carrées sont un jeu semblable à la pétanque à boules rondes et pratiqué principalement dans le Sud de la France et en Belgique."
Bouba, le vampire George Clooney d’expressio (Bouba is inside qu’elles disent les minettes de Puget qui font la collecte) va encore râler !
Déjà qu’il aimait pas que tu dises que Alphonse était provençal, si mainant les Belges sont champions de boules carrées !
Ceci dit comme haut lieu de la boule carrée, wiki cite Cagnes-sur-mer, Pierrefort, bagnols-en-forêt, la Belgique, mais pas Puget-sur-argens ni Roupérroux-le-coquet.
La seule différence avec les boules rondes c’est qu’ils embrassent pas la même Fanny. cette page
Les civilisations agraires de l’Orient Ancien disposaient de méthodes empiriques d’estimation des surfaces circulaires. Ainsi dans l’un des problèmes résolus donnés par le Papyrus Rhind (rédigé vers 1650 av. J.-C.), on donne le cube de côté 8 comme de même surface que la boule de diamètre 9, ce qui revient à prendre pour le nombre π la valeur approchée 3 + 1/9 + 1/27 + 1/81 = 3,16… De telles méthodes étaient le fruit d’une longue pratique, et suffisaient aux hommes de ce temps : on ne faisait alors pas encore la distinction entre connaissance utile et connaissance exacte.
L’un des premiers à signaler l’antiquité de ce problème est l’écrivain grec Plutarque, lequel rapporte que c’est le philosophe Anaxagore, emprisonné, qui aurait énoncé (ou dessiné) la quadrature de la boule, mais il ne dit rien de plus sur la construction d’Anaxagore.
La détention d’Anaxagore à Athènes pour « avoir lancé le bouchon trop loin» est placée généralement aux alentours de l’an 430 av. J.-C., date assurée de sa fuite en exil. Les sources les plus complètes sur les origines de cette énigme se trouvent surtout dans des commentaires tardifs des œuvres d’Aristote, autrement dit des écrits postérieurs de 900 ans aux événements : l’ordre dans lequel les travaux se sont effectués, et le cheminement des idées sont donc d’autant plus incertains. Les travaux les plus considérables du ve siècle av. J.-C. sont d’Hippocrate de Chios, Antiphon, Bryson d’Héraclée.
Le regain d’intérêt pour les mathématiques de l’Antiquité dans l’Europe chrétienne du xie siècle s’accompagna de spéculations originales sur la quadrature de la boule, qui cependant ne firent guère avancer sa solution. On peut même s’étonner rétrospectivement de ce qu’au Moyen Âge, l’approximation d’Archimède pour le nombre π, à savoir 22/7, ait pu être considérée comme exacte.
L’un des premiers auteurs de cette période à s’intéresser au Problème de la quadrature de la boule fut Francon de Liège. Son traité De quadratura circuli parut vers 1050. Francon expose d’abord trois solutions qu’il considère comme fautives. Les deux premières donnent, pour le côté de la boule carrée cherché, la valeur 7/8, et pour sa diagonale 10/8 du diamètre du cercle, ce qui correspond à des approximations médiocres pour π (3 + 1/16 et 3 + 1/8 resp.). La troisième méthode présuppose la rectification de la boule.
Hein vous rigolez plus, vous voyez que c’est vachement sérieux la boule carrée
réponse à . mickeylange le 31/08/2014 à 17h30 : Les civilisations agraires de l’Orient Ancien disposaient de méthod...
Hey, Mickey,
Hein vous rigolez plus, vous voyez que c’est vachement sérieux la boule carrée
va-t-en donc dire cela à ton contemporain, le Père Fouras. Tu verras, si La Boule te mettra pas la tête au carré!
réponse à . mickeylange le 31/08/2014 à 17h30 : Les civilisations agraires de l’Orient Ancien disposaient de méthod...
Eh ben... après ta comparaison - Bouba = le G. Clooney d’Expressio - et ta démonstration sur l’intérêt de la boule carrée, il va être intenable le Bouba ! Va se prendre pour le roi de France et de Navarre...
Faut dire qu’il en a dans la cafetière ! 
réponse à . DiwanC le 31/08/2014 à 19h15 : Eh ben... après ta comparaison - Bouba = le G. Clooney d’Expressio ...
Faut dire qu’il en a dans la cafetière !

Il aime bien les petits noirs aussi (au comptoir) !
réponse à . mickeylange le 31/08/2014 à 19h34 : Faut dire qu’il en a dans la cafetière ! Il aime bien les peti...
Il aime bien les petits noirs aussi (au comptoir) !
Honni soit qui Mali pense!
réponse à . mickeylange le 31/08/2014 à 17h30 : Les civilisations agraires de l’Orient Ancien disposaient de méthod...
... eh bien monsieur Mickeylange, chapeau, vraiment... ça c’est de la haute voltige... j’aime beaucoup vos échanges à tous, mais là je vous décline toute mon admiration...
réponse à . Slepi le 01/09/2014 à 00h31 : ... eh bien monsieur Mickeylange, chapeau, vraiment... ça c’est de ...
Et le Mickey qu’est maintenant congratulationné par la Madone des Sleepings!
Belle leçon d'Histoire donnée tout là-haut par God, et relayée par tous les habitants qui prenaient le frais aux fenêtres des étés 2007 et 2009 !
J’ai de mon côté, si cela vous intéresse, une lampe de phare et de navrance en provenance de Fort de France (ou de Navarre, j’ai un doute).
Il va falloir être très fort aujourd'hui pour trouver plus joli détournement que "lampe de phare ou de navrance" !
Syanne @113
Il n'était sans doute pas encore de Navarre ce roi qui boitait entre la France et l'Espagne :
Un roi d'Espagne, ou bien de France,
Avait un cor, un cor au pied;
C'était au pied gauche, je pense;
Il boitait à faire pitié.


Il est bien sûr imité par tous les courtisans... sauf un, moqué par la cour :
Tout le monde se mit à rire,
Excepté le roi qui, tout bas,
Murmura : "Monsieur, qu'est-ce à dire ?
Je crois que vous ne boitez pas."

"Sire, quelle erreur est la vôtre!
Je suis criblé de cors; voyez:
Si je marche plus droit qu'un autre,
C'est que je boite des deux pieds."


Écoutez...


En attendant Bouba et son café, je tire ma révérence...
L'intro. est un peu longuette... mais après on y parle "De France et de Navarre".

Et pis comme ça, j' l'ai eu ! 

C'est pour un clin d'oeil à la phrase célèbre que prononça le bon roi Henri de Navarre* que ce texte commence ainsi:

Tous les cœurs se rallient à sa blanche cornette.......

Ce n'était pas un avare Henri, la preuve il a donné une poule et un pot dominicaux à tout les français**...
Cette générosité lui fut fatale car il fût assassiné par un membre fanatique de la "ligue de protection des oiseaux" venu spécialement à Paris en Cadillac qu'il gara rue de la Ferronnerie....
Après l'attentat la Cadillac fut écartée par une quatre chevaux ....."Toujours la banane, toujours debout...Ta ta tannnnnn"...

*Ces mots auraient été prononcés par Henri de Navarre juste avant la bataille d'Ivry qui eut lieu le 15 mars 1590. Cette bataille opposa, en Haute-Normandie (aujourd'hui commune d'Epieds - pourtant il est réputé pour puer du bec), les Huguenots de Navarre aux Ligueux du duc de Mayenne, frère du duc Henri de Guise assassiné quelques mois auparavant.
Les deux armées s'affrontèrent dans le contexte de la mort du roi Henri III, assassiné par le moine jacobin Jacques Clément, avec pour objectif le trône de France.

L'avantage de notre époque c'est que nos politiques se bouffent le foie entre eux ( Bé dame la place est bonne ! ) et fichent la paix au peuple qu'ils n'entrainent pas à la bataille dans le sillage de leur mégalomanie, se contentant de l'envoyer aux urnes régulièrement pour lui donner l'illusion qu'il choisit sa destinée....

** Et Germaine des croissants !



Pas trop tôt pour le café ?.....

LE JEU DES MOTS CACHÉS (194) DÉPARTEMENTS FRANÇAIS-2
Cherchez, dans le texte suivant, les 25 départements que je vous propose.
Vous trouverez si vous ne perdez pas le nord...


- Ce n'est pas la peine que tu te creuses la cervelle, mon cher Harry, il faut faire installer le chauffage central...Réfléchis un peu... Fini, stères de bois à rentrer à la cave, fini le mal aux reins que t'attrapais...hein ? Qu'en dis-tu Harry, ai-je raison ?
“Sa voix est bien ferme et sonne de manière convaincante” pensa Harry.
- Tu as raison, chérie, nous la verrons bientôt cette installation, je vais m'en charger...et puis espèrons des hivers doux, autrement je devrai faire la manche pour payer les factures !
- Mais le bois est cher aussi, si tu l'achètes...Hélène, la voisine m'a dit que le chauffage est une petite merveille ! Et puis surtout, tu n'as plus l'âge de jouer les héros à rentrer
des tas de bois...Gare à ton dos, ton point faible...En somme, moi, je n'y vois que des bénéfices ! Bon, c'est pas le tout de ça, mais c'est l'heure de manger, j'ai du boeuf en daube d'hier...Où sont les enfants ?
- Je parie qu'ils sont dans leur chambre, à l'ordinateur...
- Tu peux leur dire qu'ils viennent s'il-te-plaît ?
- Yves, Line, maman dit que vous alliez à table !
Et voilà donc la réunion familiale autour de la table:
- J'ai mis une bouteille d'eau d' Seltz sur la table...tu veux du vin, chéri ?
- Merci, l'eau, ça ira...
- Vous savez quoi les enfants ? Papa va appeler pour qu'on nous installe le chauffage...et je ne sais pas ce qu'on va faire avec le bois qu'on a à la cave...
- Vendez-le !
- Ah, ben oui....
@ Germaine
Tu as deviné ! Cette famille a une CUISINIÈRE à bois.  
les frontières de la France d'aujourd'hui sont relativement récentes.
Nous disait God.
Que dire, alors, des frontières d'Europe centrale, Autriche et Pologne comprises ?
151. joseta à 10 h 06
La cuisinière aboie ?
Pauv' femme... Le surmenage sans doute 
La morphologie de notre pays a subi de nombreuses modifications au cours des siècles.
ANAGRAMME
France navrée de dater
réponse à . joseta le 28/04/2016 à 09h57 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (194) DÉPARTEMENTS FRANÇAIS-2 C...
S'lut les potes !

J'ai fait mon tour de France, je pense qu'il est complet et je crois bien qu'il ne passe pas par la Navarre ! 

Le voyage m'a permis de me rendre compte que j'avais beaucoup de mal à retrouver tous les départements français... 

J'ai trouvé un 26e département, mais je sais que la Direction me le refusera. 

Sans parler des Hauts-de-Seltz (Chef-lieu Nanmer) 

Après mon périple métropolitain, je me suis envolé pour de hautes et lointaines contrées... 

Sur ce, à peine arrivé je repars, "À +" !
- C'est vrai qu'Henri IV porte toujours une cape ?
- Oui, c'est sa dynastie qui veut ça...
- Quelle dynastie ?
- La capétienne !
- Je me doute bien que la cape est sienne...je te demandais la dynastie...
réponse à . joseta le 28/04/2016 à 09h57 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (194) DÉPARTEMENTS FRANÇAIS-2 C...
25 ! Sans l'aide de la cuisinière !
Et comme Ratanak, un 26e un peu tarabiscoté qui tu auras raison de refuser ! 

À propos de cuisinière, tes "Mots cachés" me font penser à l'élaboration d'une bonne recette : on passe une heure (ou plus) en préparation, en cuisson, etc. On apporte le plat à table et en cinq minutes, les assiettes sont vides !
:
Tu mets un "certain" temps à concocter tes cachettes et nous en quinze ou vingt minutes (ou plus !), on a tout déniché... ou presque tout !
réponse à . joseta le 28/04/2016 à 10h09 : @ Germaine Tu as deviné ! Cette famille a une CUISINIÈRE &agr...
Madame la Cuisinière,
Pourriez-vous - habilement... parce que parfois il est un peu... enfin pas très... bref il ne plaisante pas avec les corrections - pourriez-vous donc demander à votre patron-directeur* son indulgence pour notre petit camarade Slepi qui hier soir avait quitté sa place près du calorifère pour se rapprocher des tout premiers rangs.
Parce que - du Québec - retrouver 25 départements dans votre batterie de cuisine, ça doit pas être de la tarte, s' pas !
Bien à vous.

* qui connaît la France comme sa poche et a bien dû passer par la Navarre
Et toc ! un de plus !  
réponse à . joseta le 28/04/2016 à 09h57 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (194) DÉPARTEMENTS FRANÇAIS-2 C...
Aux États-Unis aussi ils sont beaucoup de départements : sales department, police department, fire department, Justice Department, Department of Defense… and so on. Seulement voilà, ils ne sont même pas numérotés comme en France.
réponse à . DiwanC le 28/04/2016 à 14h53 : Madame la Cuisinière, Pourriez-vous - habilement... parce que parfois il...
Qué bec le vôtre, et Québec le sien...Il est probable que votre défendu prenne une veste (dans ce cas une canadienne), mais eSt-ce LEs PIs présages pour le revoir près du radiateur jaune ? Je ne le crois pas car je sais de bonne source que La Direction est très sensible aux efforts de votre protégé et, au vu de certains thèmes, La Direction saura être indulgente.
Recevez, madame, mes salutations distinguées,
La cuisinière
réponse à . Mintaka le 28/04/2016 à 16h52 : Aux États-Unis aussi ils sont beaucoup de départements : sale...
Aux États-Unis, la route de la bière, n'est-ce pas la department ale ?
réponse à . Alnitak le 28/04/2016 à 17h13 : Aux États-Unis, la route de la bière, n'est-ce pas la departm...
L'Amérique ? ben mon 'colon'... tu vas loin  
réponse à . Mintaka le 28/04/2016 à 16h52 : Aux États-Unis aussi ils sont beaucoup de départements : sale...
And the Department Stores, du nom de certains rideaux que l'on peut y trouver, rideaux peu adaptés à l'usage qu'il arrive à Germaine d'en faire.
Qui a dit que sur ce site il n'y a 'pas de calés' ?

1) CREUSE (creuses)
2) CHER
3) FINISTERRE (fini, stères)
4) HAUT-RHIN (aux reins)
5) AIN (hein ?)
6) ARRIÈGE (Harry, ai-je...)
7) SAVOIE (sa voix)
8) ESSONNE (et sonne)
9) AVEYRON (la verrons)
10) DOUBS (doux)
11) MANCHE
12) AISNE (Hélène)
13) HÉRAULT (héros)
14) GARD (gare)
15) SOMME (en somme)
16) EURE (l'heure)
17) AUBE (daube)
18) PARIS (parie)
19) VIENNE (viennent)
20) YVELINES (Yves, Line)
21) ALLIER (alliez)
22) LA RÉUNION
23) AUDE (eau de Seltz)
24) LOT (l'eau)
25) VENDÉE (vendez-le)
Voilà !
Bon, j'avais bien tout trouvé (sans gougler ni ouikipédier  ), ce n'était quand même pas trop difficile aujourd'hui.

Petit précision, Joseta. C'est le (Cap) Finisterre espagnol qui s'écrit avec erre ; en français on a préféré l'orthographe parfaitement équivalente en ère. Cela vient (je crois me souvenir) du latin finis terrae, "fin des terres". Les Anglais ont eux le cap Land's end en Cornouailles.

Autre précision pour le Lot : "l'eau" est très approximative car le T se prononce impérativement, comme toutes les consonnes finales sauf exception en ces terres méridionales. Je dois dire que cela m'a un peu inquiété et que j'ai beaucoup cherché un autre département avant de me rabattre sur ce Lot.

Il y avait un 26ème département très caché dans ton texte : le département de la PETITE MER (petite merveille) ; parce que l'on a pas traduit le breton MOR-BIHAN quand on a nommé ce département. Celui-là n'est évidemment pas acceptable ; je pense que c'est aussi "le 26ème" de Diwan

Et maintenant, que diriez vous d'une excursion au NÉPAL (n'est pas la peine), qui jusqu'à preuve du contraire n'est pas un département français ? 
réponse à . Ratanak le 28/04/2016 à 18h53 : Bon, j'avais bien tout trouvé (sans gougler ni ouikipédier  )...
Fini s' taire, je dois parler pour te remercier !
Pour Lot, je croyais que la prononciation était optionnelle, je mérite une calot...
Quand à Samuel, il n'est pas mort Bihan.
Finalement, un jeu de mots sur le Népal, n'est pas laid.
réponse à . joseta le 28/04/2016 à 18h02 : Qui a dit que sur ce site il n'y a 'pas de calés' ? ...
Tout comme Ratanak, petite hésitation avec le "Lot"...

Dans la "petite mer(veille)", je n'ai point lu Morbihan (le seul département qui ne soit en "vrai" français). Phonétiquement, on en est un peu loin !

Mais mon 26e est tout aussi très beaucoup tire-couetté : dans "le bois est cher", j'ai cru voir couler le "Loir et Cher" !
réponse à . joseta le 28/04/2016 à 17h10 : Qué bec le vôtre, et Québec le sien...Il est probable que vo...
Trop gentil Joseta.
Pour ça, au dîner, je vais moi-même m'occuper de la ... euh ... du poêle à bois !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « De France et de Navarre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?