Essuyer les plâtres - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Essuyer les plâtres

Subir les désagréments d'une situation nouvelle, expérimentale, où tout n'est pas encore rodé

Origine

Si certaines métaphores nous viennent indubitablement de la marine, en voilà une qui nous vient clairement du bâtiment.
Dans une maison récemment terminée, où le plâtre des murs n'est pas encore complètement sec, outre l'humidité et l'odeur particulière qu'il dégage, il ne fait pas bon s'y frotter ou "l'essuyer" avec ses vêtements sous peine d'y obtenir de belles traces blanches.
Bien entendu "les plâtres" désigne les différents murs recouverts de ce matériau.

Si cette locution existe depuis la fin du XVIIe siècle avec son sens propre, le figuré nous vient de 1835.
Le passage d'un sens à l'autre, par extension, est parfaitement compréhensible, la maison neuve et son plâtre fraîchement étalé symbolisant la situation nouvelle où tous les problèmes potentiels ne sont pas encore connus.

Mais Claude Duneton donne une explication complémentaire sur les désagréments de la fraîcheur du vrai plâtre.
Il cite en effet un certain Louis-Sébastien Mercier qui dans "Tableau de Paris", en 1783, évoque les nombreux inconvénients attribués alors au plâtre frais comme "des influences meurtrières, des paralysies et autres maladies" ; au point d'ailleurs que les maisons neuves étaient d'abord occupées par des filles publiques (car on se moquait bien de ce qu'elle pouvaient attraper, en plus des maladies vénériennes), dont Théophile Gautier rappelle qu'on les surnommait aussi des "essuyeuses de plâtres".

Exemple

« Rien de plus vrai. Une femme ne peut aimer passionnément qu'après avoir été mariée. Si je la pouvais comparer à une maison, je dirais qu'elle n'est habitable que lorsqu'un mari a essuyé les plâtres. »
Guy de Maupassant - Mademoiselle Fifi

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Essuyer les plâtres » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Eine Sache ausbadenTrinquer pour une chose
Angleterre / Australieen To deal with the teething problemsS'occuper des problèmes de la poussée des dents
Argentinees Pagar derecho de pisoPayer droit de sol
Espagne (Catalogne)es Pagar la patentaPayer la patente
Espagnees Pagar la novatadaPayer la brimade / le bizutage
Espagnees Pagar el patoPayer le canard
Italieit Fare le spese di qualcosaFaire les dépenses de quelque chose
Pays-Basnl Kinderziektes hebbenAvoir des maladies infantiles
Brésilpt Ser a cobaiaÊtre le cobaye
Brésilpt Pagar o patoPayer le canard

Vos commentaires
Je connaissais l’expression sans connaître sa signification !
Merci à votre site !
Ah, mon ami, mon frère, ce bellâtre,
Quand il décidait d’essuyer les plâtres,
Mon Dieu, il se faisait petit comme un pâtre,
et se couchait, les pattes en rond, devant l’âtre.

Lui, d’habitude à l’humeur folâtre,
Il pouvait parfois devenir acariâtre.
Il prenait alors un teint blanchâtre,
et -croyez-le ou non - ce n’était point du théâtre!

Ni marâtre, ni mulâtre, ce pedopsychiâtre,
Arrivait - rien que pour moi - à se mettre en quatre,
(sans accent, cette fois!), et tant il était opiniâtre,
ce qu’il avait essuyé, il le transformait en albâtre!
"situation nouvelle, expérimentale, où tout n’est pas encore rôdé".
Rodé, si je ne me trompe pas. Le circonflexe paraît de trop.
Peut-être faut-il chercher une explication dans une déformation du verbe ressuyer qui signifie faire sécher.
Quoi qu’il en soit, le plâtre en train de sécher donne une ambiance tellement humide que vous ne pouvez en installer dans une maison en bois sous peine de voir le bois travailler de façon anarchique et ... destructrice, et que cela fut l’épanouissement de la profession de plaquiste au détriment de celle de plâtrier.
Bonne journée ! je file ! Les vacances sont faites pour bricoler ! Dès que j’ai fini mon éléctricité, j’attaque le placo ™ !
réponse à . <inconnu> le 22/12/2008 à 08h11 : "situation nouvelle, expérimentale, où tout n’est pas encore...
God avait un éclat de plâtre dans l’œil, ce mâtin (quel site !)  
réponse à . Emeu29 le 22/12/2008 à 08h16 : Peut-être faut-il chercher une explication dans une déformation du ...
Je pense comme toi que tel qui essuie les plâtres ne fait qu’en absorber l’humidité et la nocivité ainsi que les malheureuses filles publiques auxquelles God fait référence.

Métaphoriquement, un de mes amis grand séducteur comme Maupassant pense également que les femmes sont plus épanouies et aimantes quand elles ont divorcé au moins une fois. Un bémol cependant à propos de Maupassant : il est mort jeune de la siphylis alors qu’il avait contracté plusieurs maladies véréniennes depuis ses quinze ans. Qu’appelait-il vraiment "amour passionné" chez les femmes ?
réponse à . <inconnu> le 22/12/2008 à 08h11 : "situation nouvelle, expérimentale, où tout n’est pas encore...
Exact !
Je l’ai donc oté...
il ne fait pas bon s’y frotter ou "l’essuyer" avec ses vêtements sous peine d’y obtenir de belles traces blanches.
c’est vrai, mais il ne fait pas meilleur s’y frotter quand le plâtre est sec , car il est alors tout aussi efficace que la craie !
quand on travaille le plâtre on dit qu’on le gâche. Le terme correspond bien au résultat quand on s’y risque pour la première fois ! Le plâtre est démoniaque : pendant de très longues minutes il est trop liquide, impossible à travailler. Et puis , soudain, il "prend" et en 5 minutes il devient compact. Trop tard !
Et le mystère profond, invraisemblable, c’est que le plâtre qui sèche si vite dans son auge, même en forte quantité, mette autant de temps avant d’être sec sur le mur, même en faible épaisseur.
Après avoir essuyé la table, j’ai essuyé la vaisselle pour la poser dessus.

Mais j’ai essuyé un échec car un pot rare en grès, m’a glissé des mains et c’est brisé à terre. Je l’ai ramassé car je n’allais pas essuyer le pot cassé ... Un pot cassé que j’avais moi-même payé !

Mais au bruit du bris tu as rappliqué et j’ai du essuyer tes reproches. J’ai essuyé une tempête de reproches et c’est dur à essuyer une tempête !

Mais alors que j’essuyais des affronts, des outrages, le feu nourri de tes critiques, tu as eu une crise d’apoplexie. Tu es restée figée là, comme tétanisée.
Foudroyée ! Toi pour qui j’avais jadis eu le coup de foudre !

Qu’allais-je faire de ton corps maintenant que tu n’étais plus là ?
Alors je t’ai entièrement recouverte de plâtre... Tu es devenue une statue fort originale dans mon salon.

Et de temps en temps, j’essuie ton plâtre...
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 09h41 : Après avoir essuyé la table, j’ai essuyé la vaisselle...
Et tu essuies une larme à son souvenir, sûrement 
réponse à . momolala le 22/12/2008 à 08h33 : Je pense comme toi que tel qui essuie les plâtres ne fait qu’en abso...
God nous dit
Subir les désagréments d’une situation nouvelle, expérimentale
Mais les filles publiques étaient parfois aussi nouvelles, et elles en subissaient aussi les désagréments.
Les traces blanches ne devaient avoir du plâtre que le nom!
Oui. 
J’avais initialement prévu d’utiliser l’expression "essuyer une larme", mais dans le feu de l’écriture, je l’ai oubliée.
Tu as été plus rapide que moi, mais j’en suis ravi. 

En ces temps de fêtes, je vous souhaite à toutes et à tous d’avoir les "bonnes" boules :
                      ()
vvvv
.-" "-.
.’___ `.
/ /_/_/ \ ____
| /_/_/ | .%%%%%%.
| | /%/_/%%%%\_
\ .::::.%%%%%%%%(_{}-o
`. .::::::::%%%%%%%%/
`-._/:/_/::::::\%%%%%’
o-3_)::::::::::|""""
\::::::::::/
`::::::::’
`````’
Si certaines métaphores nous viennent indubitablement de la marine, en voilà une qui nous vient clairement du bâtiment.
Mais non, mais non, trop facile. Assertion gratuite. La preuve:

"Un boursier nous parle de ses terres cuites, se sauve, revient et nous met dans les mains un plâtre moulé d’après un groupe de Marin "(GONCOURT, Journal, 1858, p.442).
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 09h41 : Après avoir essuyé la table, j’ai essuyé la vaisselle...
Pôôôvre Sagesse.
Tu vas être obligé d’essuyer les plâtres avec une nouvelle. Je comprends que tu aies les boules. A l’avenir achète un lave vaisselle, tu économiseras du plâtre. A moins que tu commences une collection de statues.
J’imagine les réflexions,
- de tes amis ! Sagesse quel talent il sculpte des statues de ses femmes.
- de la police ! Sagesse quel talent on a pas le corps du délit
- de tes élèves ! Sagesse quel talent il dessinait à la lettre, mainan il fait disparaître les inconnues.

Sagesse je te souhaite une bonne paire de fêtes.
Alors que les Français distinguent les torchons (pour essuyer la vaisselle) des serviettes (pour essuyer la peau), les Belges utilisent souvent, pour les deux usages l’essuie :

-- "Nathalie épongeait de petites larmes avec un essuie de cuisine" (André-Marcel Adamek, Le fusil à pétales, 1996).

-- "Andreï la prend dans ses bras, il la frictionne dans l’essuie, elle tremble plus encore." (Pascale Tison, Le velours de Prague, 1996).

Je pense (donc j’essuie) que ce mot essuie est (suis au moins!) très mignon. 
Le comble du matheux : découvrir une belle inconnue et ne pas arriver à lui appliquer son système !
je ne veux pas en faire tout un plâtre, mais n’oublions pas ces expressions :
en cuisine : mettre les petits plâtres dans les grands...
la Belgique : le plâtre pays où je (ne) suis (pas) né...
à la montagne : le petit plâtre et ses moutons...
tu avais bien le droit de rôder avant d’essayer une "situation nouvelle" qui, elle n’était pas encore rodée ! 
J’ai failli avoir un plâtre au poignet le mois dernier (suite d’une chute) mais chut ! l’infirmière a hésité, car je lui en demandais un en couleur, comme pour les enfants, afin que ce soit plus gai pour les fêtes ... elle m’a répondu que ce genre de plâtre était en résine ... qui ne me permettrait pas de plonger dans la piscine ... Je me suis donc contentée d’une attelle de contention bleue (pour cacher les hématomes aubergines et maintenir le poignet) pas eu besoin d’essuyer le plâtre ! 
réponse à . cotentine le 22/12/2008 à 12h14 : tu avais bien le droit de rôder avant d’essayer une "situation nouve...
en réalité rodé devrait s’écrire rôdé pour rappeler la disparition du "s". L’origine est le verbe : éroder , qui s’écrivait érosder. Eros-der , c’était le der des der d’Eros : la dernière étreinte de la nuit, celle qui laisse l’homme usé , au point que son sexe semble réduit.
Le sculpteur Rôdin en a fait une très belle représentation en marbre : un cas rare, exposé à Rhôdes .
Selon une évolution très classique en français, le "s" est tombé. L’accent circonflexe le rappelait. Mais l’érosion a continué, et l’accent s’est à son tour érodé. Y a plus !
La même évolution se retrouve dans le "rôdéo". Le cow-boy a essayé en vain de garder son chapeau sur la tête, mais l’a perdu très vite, de sorte que -une fois rodé- il termine le rodéo, la cul par terre. Et la vache rit. Quelle vacherie ! Mais au moins, on sait pourquoi elle rit !
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 11h17 : je ne veux pas en faire tout un plâtre, mais n’oublions pas ces expr...
On peut aussi ajouter (pour les fanas du PSG, ou de l’OM au choix).

Au foot : être battu à plâtre couture.

Tout cela me fait penser aux sculptures de Mickeylange :
-- Il a fait un(e) moule à plâtre. 
-- Il a fait une sculpture d’un os d’épaule ressemblant à un homme et intitulée «L’homme au plâtre».  
-- Il a fait une sculpture intitulée «Plate en plâtre» représentant la poitrine de Jane Birkin.

Bon je m’en vais manger mon plat de pâtes. Le pire c’est que c’est vrai !   
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 12h41 : On peut aussi ajouter (pour les fanas du PSG, ou de l’OM au choix). Au fo...
Il a fait un(e) moule à plâtre.
et le modèle doit essayer le moule, pour s’assurer qu’il est conforme à ses mensurations (ou absences de, dans le cas de Jane)
L’expression correcte est d’ailleurs : "essayer les plâtres".
réponse à . Emeu29 le 22/12/2008 à 08h19 : God avait un éclat de plâtre dans l’œil, ce mâtin...
comme moi hier !
J’ai essuyé les plâtres de ma trop grande sensibilité (au premier degré)
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 12h50 : Il a fait un(e) moule à plâtre. et le modèle doit essayer ...
L’expression correcte est d’ailleurs : "essayer les plâtres".

C’est vrai. Il arrive même que parfois on essuie les plâtres en essayant les moules. 
lustres pelés, rayés
les parures stylées

Anna Plâtre
Ô combien de maçons, combien de plâtriers,
Qui ont crépi joyeux le mur de l’escalier,
Dans une morne gâche, noyés, ont péri !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans ce cloaque blanc, par une nuit sans lune,
Sous la prise du plâtre à jamais enfouis !

Totor et Elpépé
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 09h13 : il ne fait pas bon s’y frotter ou "l’essuyer" avec ses vêteme...
Point même n’est besoin de se frotter aux murs du salon ovale pour avoir des traces blanches sur sa robe.
Monika
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 09h41 : Après avoir essuyé la table, j’ai essuyé la vaisselle...
c’est dur à essuyer une tempête
Dans la Marine, quand on essuie une tempête, on se débrouille pour l’étaler. Mais pas du tout comme du plâtre sur un mur*, bien qu’elle y aille à grands coups de taloche sur le bordé.

* ni comme une poule, sur le même mur, qui picorait du pain dur.
réponse à . mickeylange le 22/12/2008 à 10h23 : Si certaines métaphores nous viennent indubitablement de la marine, en vo...
Assertion gratuite
Autant que fallacieuse : quand God parle de bâtiment, il oublie de préciser si c’est un bâtiment de Marine, comme une amirauté, par exemple.
Autrement dit, son laïus est un emplâtre sur une jambe de bois. De pirate !
Sagesse je te souhaite une bonne paire de fêtes
Ça jette ! 
Ah ben tiens, c’est kif-kif le bateau pirate en maraude, qui a le mât rôdeur, pardi !
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 13h30 : L’expression correcte est d’ailleurs : "essayer les plâtr...
Les moules en plâtre ?!? Sec, le plâtre ? Ah ben, bon courage, et surtout bonne chance !
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 13h35 : lustres pelés, rayés les parures stylées Anna Plâtre...
E... Pas sur les élytres !

Anna collée au ptère
quand les froussards ont fait dans leur culotte, il convient d’essuyer les pleutres.
j’ai suis laid, plat ... reuh ! mais je me soigne  
réponse à . Elpepe le 22/12/2008 à 14h19 : E... Pas sur les élytres ! Anna collée au ptère...
Sale style pressuré.
Prêtresse salue Lys.
Les lustres repayés.
Le style repasseur !
Réessayer tes pulls.

Anna tout essuyé.
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 10h22 : Oui.  J’avais initialement prévu d’utiliser l’expr...
Merci pour les boules. 3 ??? Quelle FolieSagesse 
Le père Noël? Il essuie la suie en passant dans la cheminée et ... plâtr-a-tra..., il tombe dans les bottes à l’arrivée!
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 09h32 : quand on travaille le plâtre on dit qu’on le gâche. Le terme ...
C’est vrai qu’avec les plâtres actuels on ne peut espérer tenir que 3/4 d’heure.
Il y a toujours la possibilité de rajouter de l’eau et de le battre, euh, comme plâtre.
Ne pas s’étonner après si aucune cheville ne tient dedans.

Un plâtrier m’a dit que l’urine dans le mélange de départ retarde la prise, je n’ai jamais essayé et mon urine contient certainement moins de bière que la sienne !
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 15h10 : Sale style pressuré. Prêtresse salue Lys. Les lustres repayé...
T’es sûr ?
Alors, imagine la tête de la vache après un rôdéo de sous-papes !
Lyse les très apurés.
Erésypèles sur l’tas.
Ruse-les y, les pâtres.
Pelles tarées sur Ys.

Anna Cordesidey
sais-tu quelle est la différence entre un curé et un sapin de Noël ?

Non ?

Dans les 2 cas, les boules ne sont là que pour la décoration  !
réponse à . horizondelle le 22/12/2008 à 15h20 : Le père Noël? Il essuie la suie en passant dans la cheminée e...
En Suisse vous mettez les bottes à l’intérieur de la cheminée ? Vous n’avez pas froid ... aux pieds ?  
Ah ... C’est pour amortir la chute du Père Noël ! Pour pas qu’il s’enquille dans une buche...
Que d’attentions... Je trouve sabot.

__________________
(__________________)
|=_/\ /\ /\ /\ =|
|- \ \\ \\ \\ \_-|
|=-(_/(_/(_/(_/_=|
|_| (.’.) |=|
|=| o _\~~\ o |=|
_|-| !(__,__| ! |-|_
/==_| ! _,_.__ ! |=_-\
|sage|/^\^=^^=^/^\|fou|
CRISE DU BÂTIMENT ! Lafarge : 42.60€ (-66% depuis le 1/1/08).
Ceux qui font les plâtres les essuient ...  
réponse à . <inconnu> le 22/12/2008 à 16h43 : sais-tu quelle est la différence entre un curé et un sapin de No&e...
Dans les 2 cas, les boules ne sont là que pour la décoration  !
j’ai entendu le Pape regretter que ce n’ait pas toujours été le cas des curés, mais je n’ai entendu personne émettre des doutes quant aux sapins de Noël !
Subir les désagréments d’une situation nouvelle, expérimentale, où tout n’est pas encore rodé
ce fût azurément le cas de Jean Baptiste de Rosier, premier aérostier français (cette page )
Il en mourut et puisqu’il avait essuyé les plâtres des voyages aériens, on l’appelle depuis : Plâtre de Rosier .
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 17h46 : Subir les désagréments d’une situation nouvelle, expé...
Il s’est emplâtré, faute d’avoir mis, sous son ballon, un pilastre de plâtre planté dans les rosiers. Et lors de sa chute, il fut le premier homme à hurler "Bandes... Aïe !"
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 17h46 : Subir les désagréments d’une situation nouvelle, expé...
Ici azurément nous avons Eric de Montgolfier, et le Mistral n’arrive pas à lui faire traverser la Manche.
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 17h46 : Subir les désagréments d’une situation nouvelle, expé...
Et bien, tu vois, celui-là, je n’aurais jamais rosier le faire
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 17h32 : CRISE DU BÂTIMENT ! Lafarge : 42.60€ (-66% depuis le 1/1/0...
laisse béton!
Emplâtré les ai, suis!
God est un petit verni, car, pour l’aider à finaliser l’éditeur de partoche pour Noël :

Asus prête les lyres !

Anna Bucco de Verdi
réponse à . SagesseFolie le 22/12/2008 à 17h12 : En Suisse vous mettez les bottes à l’intérieur de la chemin&...
Je sais pô, j’ai pô de cheminée 

Mais je peux te dire que si l’on a froid aux pieds, on n’a en tous cas pas froid aux yeux
(je sais...pour les bottes, ça change rien )
réponse à . horizondelle le 22/12/2008 à 21h13 : Je sais pô, j’ai pô de cheminée  Mais je peux te ...
Essuyer les plâtres : ce n’est pas une expression de la marine, par contre cela pourrait être une expression de la montagne.
Aujourd’hui là où je suis il y a plein de plâtre partout !
Et on l’essuie avec des grandes truelles qu’ils appellent ici « ski » pour les grandes truelles étroites, et « surf » pour les truelles plus larges.
Le matin leur plâtre est très dur. En milieu de journée, il devient un peu plus tendre, et dans l’après-midi, cela ressemble un peu à de la soupe. Heureusement il redurcit pendant la nuit.

Quand le plâtre vient de se déposer, il y a un phénomène assez dangereux qui peut arriver : ils appellent cela « avalanche » dans la région.
Sinon quand il y a du plâtre partout c’est magnifique. En particulier sur les sapins.

La technologie évoluant, ils ont même des canons à plâtre, au cas où le plâtre naturel ne suffit pas.
Et pendant la nuit ils ont de grandes machines, qu’ils appellent « track » pour essuyer les grandes quantités de plâtre, et les rendre plus plates. Ensuite, on peut fignoler le travail avec les petites truelles dont je parlais au début.

Sinon ici les anciens disent qu’ils n’ont plus vu autant de plâtre tomber depuis 1978 !

Sinon, ici quand on se blesse dans le plâtre, on peut être évacué en barquette, puis en ambulance, voire en hélicoptère. Mais c’est quand c’est grave !
Et chez le docteur ou à l’hôpital, il vous mettent le pied dans la neige. Ensuite il n’y a plus qu’à se déplacer avec des canes ! Mais pour lisser le plâtre, c’est râpé ! Il faut en général attendre l’année suivante, sauf pour les gars du pays qui s’y remettent plus vite !

Voilà pour les nouvelles du front.
réponse à . PtiPat le 22/12/2008 à 21h52 : Essuyer les plâtres : ce n’est pas une expression de la marine,...
Tu arrives à te débrouiller pour trouver un plâtrier qui te prête son PC pendant que tes chaussures de ski ressuient?
Essaie de ne pas finir dans le plâtre.
Et comme SagesseFolie, je te souhaite les bonnes boules...de neige. 
réponse à . horizondelle le 22/12/2008 à 22h36 : Tu arrives à te débrouiller pour trouver un plâtrier qui te ...
Et oui !
Je vais essayer de ne pas essuyer trop de plâtre !

Tant qu’à faire autant profiter du grand air, plutôt que de l’air des chambres d’hôpital ! Surtout si c’est une chambre neuve, où le plâtre n’a pas été essuyé !
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 09h32 : quand on travaille le plâtre on dit qu’on le gâche. Le terme ...
Cela me rappelle effectivement des souvenirs de galère ! Et pourtant ce n’était pas dans la marine !

Pour arriver à boucher un trou dans un mur, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois avant d’arriver à le boucher correctement ! Je l’ai essuyé un paquet de fois avant de l’avoir plat !

Un autre truc du même genre, c’est "essuyer" les joints qu’il y a entre les carrelages ! Si on ne laisse pas sécher avant de nettoyer avec l’éponge, c’est un truc à devenir dingue ! ...
réponse à . horizondelle le 22/12/2008 à 09h54 : God nous dit Subir les désagréments d’une situation nouvelle...
Ah, c’était des péripatéticiennes de montagne ?
Les traces blanches sont des traces de neige ?
Oui, elles ont reçues des boules de neige. Ce sont donc des traces de boules !
3 boules ? Etrange en effet.
Il y en a peut-être une fausse en plâtre ?  
(Et pourquoi pas les 3 en plâtres, espèce de petit vicieux !)
Moi c’est le gars qui s’occupe de mes skis, qui essuie leurs semmelles avec du fart ce soir !
Et moi je commence à essuyer des petites larmes de fatigue en baillant !
Donc je vais essuyer la touche "arrêt" de mon ordinateur, et vous dire à la prochaine !
(Au fait vous aviez sûrement déjà vu qu’il faut aller sur "Démarrer" pour Arrêter le PC. Super logiques les concepteurs de PC ! Ils ont essuyé les plâtres à la conception, et n’ont jamais corrigé !)  :&rsquo)
God, je vois qu’il est presque minuit. (C’est l’heure du démon de minuit !)
A quelle heure donnes-tu la nouvelle expressio habituellement ?
(Si pour une fois je pouvais être dans les premiers, au lieu de toujours être dans les derniers )

Mais ce n’est pas God qui a dit que les derniers seraient les premiers ?
Bonne nuit ...  
réponse à . PtiPat le 22/12/2008 à 23h59 : God, je vois qu’il est presque minuit. (C’est l’heure du d&eac...
Tu peux quand-même être le premier. Tu cliques sur celle du jour d’avant et sur la gauche, tu vas soit dans "accueil, soit dans "aujourd’hui", et tu y es avant de l’avoir reçue. 
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 09h32 : quand on travaille le plâtre on dit qu’on le gâche. Le terme ...
En effet, je suis plus convaincue par cette explication ! Ca paraît moins capillotracté  
réponse à . Elpepe le 22/12/2008 à 14h02 : Assertion gratuiteAutant que fallacieuse : quand God parle de bâtimen...
Je m’associe tout à fait au commentaire d’Elpepe.
réponse à . <inconnu> le 22/12/2008 à 05h06 : Je connaissais l’expression sans connaître sa signification ! M...
Moi, je connaissais la signification, mais pas l’expression ! 
Parfois en plus des plâtres, il faut essuyer les affronts.
réponse à . chirstian le 22/12/2008 à 09h32 : quand on travaille le plâtre on dit qu’on le gâche. Le terme ...
C’est parce qu’il y a deux fractions dans l’eau.

La 1re se lie chimiquement avec le plâtre (et n’apparaît plus sous forme d’eau) en dégageant de la chaleur : c’est la prise.

La 2e doit s’évaporer (elle est restée sous forme d’eau) en nécessitant de la chaleur : c’est le séchage.
– Ressayer plus leste
– Resurpasse le style

Ça fait rien si resurpasser n’existe pas ? Je remplace ma femme Ana qui est souffrante.

Zénobe Gramme
Si certaines métaphores nous viennent indubitablement de la marine, en voilà une qui nous vient clairement du bâtiment.
Et comme quand on parle d’un bateau on dit un batiment, on peut donc affirmer que cette expression vient bien de la marine...CQFD !!
Bon dimanche à tous.
réponse à . <inconnu> le 22/12/2008 à 08h11 : "situation nouvelle, expérimentale, où tout n’est pas encore...
Sauf s’il s’agit d’un... rôdeur, donc rôde et non rhodes...
réponse à . BOUBA le 04/03/2012 à 07h08 : Si certaines métaphores nous viennent indubitablement de la marine, en vo...
Bel hommage (?) aux # 30 et # 66 !
réponse à . BOUBA le 04/03/2012 à 07h08 : Si certaines métaphores nous viennent indubitablement de la marine, en vo...
C’est un peu (beaucoup ?) capillotracté...
réponse à . BOUBA le 04/03/2012 à 07h08 : Si certaines métaphores nous viennent indubitablement de la marine, en vo...
Bon, ben comme tu es plus matinal que moi, je n’ai plus rien à dire.
A notre prochaine rencontre,
s: Le Grand Esprit*


* avant de me faire traiter de ...: c’est parce que les grands esprits se rencontrent...
Pourquoi, t’as trop bu, hier soir? T’as mal aux cheveux? 
Tu essaies de nous mener en bateau avec tes bâtiments !
réponse à . <inconnu> le 04/03/2012 à 08h13 : Tu essaies de nous mener en bateau avec tes bâtiments !...
Ne pas écrire "bâteau" et "batiment", par contre Jacques1949 a raison avec "rode" et "rôde" (et pas Hérode).
Et voici venue l’heure de   La Minute informatic-tac  

Question : Ne trouvez-vous pas que les cartouches d’encre que l’on trouve dans le commerce sont beaucoup trop chères ?

Réponse : Pas du tout. En fait, ce sont les fabricants d’imprimantes qui ont le cœur sur la main, ils nous vendent certaines machines au prix des cartouches.

Et voilà, simple et efficace ! À demain pour une nouvelle question !

"La Minute informatic-tac" vous a été offerte par Lagon Bleu, l’apéro rigolo qui vous fait pisser bleu !
En Espagne, on met du plâtre dans les arènes:
c’est pourquoi on parle de l’arène blanche de Castille.
Il y a très longtemps, les femmes thraces parcouraient les Balkans, et comme ces montagnes contenaient du plâtre, celà laissait les thraces blanches.
- Attention! tu vas essuyer les plâtres..
- Ouf! merci, j’aurai eu chaux...
– Peut-on dire que les plafonneurs ont une vie de coq en plâtre ?
– En tout cas le coq nous a mitonné de bons petits plâtres.
réponse à . joseta le 04/03/2012 à 08h47 : En Espagne, on met du plâtre dans les arènes: c’est pourquoi...
– Quelle a été la réaction de la reine devant tant de plâtre ?
– Elle est restée de marbre.
Anciennement, on faisait des trucs en stuc. cette page
A la Légion, quand ils avaient été garder les chèvres, il fallait essuyer les plâtres.
Plâtre –> albâtre
Excusez-moi, je fais ce que je peux, mais ma femme Ana est de plus en plus malade.
Zénobe Gramme.
Pour ceux qui ne les auraient pas déjà, voici mes coordonnées :
fr.wikipedia.org/wiki/Zénobe_Gramme
- C’est à cette heure-ci que tu rentres ?
- Oui, chérie, je suis allé me "faire essuyer les plâtres".
Ce Louis-Sébastien Mercier attribuait au plâtre ce qui n’ était dû qu’ à la pauvreté. En effet, dans les "beaux quartiers" de la capitale, les hôtels particuliers et immeubles étaient construits en pierre. Du reste, le baron Haussmann a continué... Mais dans les quartiers populaires (Ménilmontant, par exemple) les immeubles étaient construits en blocs de plâtre. Il en existe d’ ailleurs toujours, inutile de dire qu’ ils se sont dégradés et se dégradent encore plus vite... Dans la plupart des constructions récentes on ne peut essuyer que le placo... Sans risque aucun.
Millexkusses, pas eu le temps de tout lire avant de commentationner........
Bah, pourquoi ??
réponse à . file_au_logis le 04/03/2012 à 07h50 : Bon, ben comme tu es plus matinal que moi, je n’ai plus rien à dire...
Hugh !!
réponse à . <inconnu> le 04/03/2012 à 08h18 : Et voici venue l’heure de   La Minute informatic-tac   Questio...
ils nous vendent certaines machines au prix des cartouches
et lycée de Versailles.

ClipX est super, et facile d’utliisation. Merci encore.
réponse à . <inconnu> le 04/03/2012 à 08h17 : Ne pas écrire "bâteau" et "batiment", par contre Jacques1949 a rais...
Ne pas savoir où placer l’accent circonflexe sur ces deux mots est une difficulté vieille comme mes robes.
"Crème d’emplâtre à la graisse de hérisson !" tonitruait le capitaine Haddock
tonitruait le capitaine Haddock
Truelle pour le plâtre, évidemment.
Je suis content que tu le sois de ClipX.
les maisons neuves étaient d’abord occupées par des filles publiques
Je comprends pourquoi le dictionnaire, au mot "plâtre", donne comme exemple boucher un trou avec du plâtre
réponse à . BOUBA le 04/03/2012 à 10h55 : Millexkusses, pas eu le temps de tout lire avant de commentationner...........
Et je te signale que le #66, c’était moi ! Maintenant, je dois essuyer non pas les plâtres, mais cet affront. (Je l’ai déjà mis en 68, pas en mai 68).
réponse à . charmagnac le 04/03/2012 à 10h58 : ils nous vendent certaines machines au prix des cartouches et lycée de Ve...
et lycée de Versailles.
Désolé, je comprends pas...
Ne pas confondre "plaquer sa maîtresse" et "plâtrer avec sa plâtresse". À moins que ce ne soit "plâtrer sa maîtresse" et "plaquer sa plâtresse" ?
réponse à . <inconnu> le 04/03/2012 à 12h21 : et lycée de Versailles.Désolé, je comprends pas......
cela signifie [par onomatopée, sans doute) "et vice-et-versa".
Je me demande d’ailleurs (et d’ici* aussi, par la même occasion**) si ce n’est pas Pierre Dac qui a lancé ce mollah***

* Ici, laid moulinot! (car comme tout le monde devrait le savoir, le moulinot est le petit de la moule, comme le cheminot est le petit du chemin)

** Occasion, même à l’état neuf

*** Mollah: ce mot-là non plus n’est pas de moi, mais sans dout aussi de madame John Lennon, qui est un peu ma topée (Yoko Ono)

s: Yaka Ana, femme de Zénobe (voir plus haut)
réponse à . file_au_logis le 04/03/2012 à 14h06 : cela signifie [par onomatopée, sans doute) "et vice-et-versa". Je me dema...
– Votre attitude est noble.
– Moi, Zénobe !
réponse à . file_au_logis le 04/03/2012 à 14h06 : cela signifie [par onomatopée, sans doute) "et vice-et-versa". Je me dema...
s: Yaka Ana, femme de Zénobe (voir plus haut)

– Ana, ’y a qu’à demander à Graham Bell. Téléphone-lui.
– Je te signale humblement qu’il n’a pas encore inventé le téléphone !
réponse à . <inconnu> le 04/03/2012 à 12h21 : et lycée de Versailles.Désolé, je comprends pas......
C’est Béru, le lieutenant de San A, qui employait cette expression à la place de vice versa souvent en l’appuyant d’un réciproquement et lycée de Versailles.

Ceci pour renchérir sur ta constatation selon laquelle les fabricants vendent les imprimantes au prix des cartouches et "les cartouches au prix des imprimantes".
réponse à . charmagnac le 04/03/2012 à 14h48 : C’est Béru, le lieutenant de San A, qui employait cette expression ...
Je n’aime pas trop San A., le langage est parfois un peu cru.
réponse à . <inconnu> le 04/03/2012 à 14h55 : Je n’aime pas trop San A., le langage est parfois un peu cru....
Je comprends que le style et le vocabulaire de Frédéric Dard puissent ne pas avoir que des fans, mais il faut lui reconnaître une imagination peu commune qu’ont servie un langage et une écriture qui peuvent être compris facilement. Outre les néologismes et les calembours typiques, les lecteurs assidus emploient volontiers certaines expressions déformées et certains a-peu-près. Moi-même j’ai utilisé plus haut, outre lycée de Versailles l’expression vieille comme mes robes pour vieille comme Hérode. On peut en être fier comme bar tabac pour fier comme Artaban
Vois cette page
Les plâtriers quittent le boulot de manière équilibrée: ils filent aplomb.
L’auge est un outil de maçon, mais seulement si le maçon est franc, on l’appellera "l’auge maçonnique".
Que pourrait faire un ancien maçon, chargé de la toiture, recyclé dans un théâtre?
- Il ne pourrait faire ’qu’ouvreur’.
réponse à . charmagnac le 04/03/2012 à 15h24 : Je comprends que le style et le vocabulaire de Frédéric Dard puiss...
Sorry, j’aurais dû mettre une icône démentant le texte. 
(L’icône qui pleure est facile à faire, : et / sont sur la même touche.)
Plâtres –> pilastre.
L’anagramme n’est pas bonne, n’empêche, il y a des pilastres de plâtre.

Zénobe
Le maçon-coffreur doit utiliser un marteau percutant, c’est-à-dire un marteau "qu’offre heurts".
réponse à . joseta le 04/03/2012 à 17h47 : Le maçon-coffreur doit utiliser un marteau percutant, c’est-à...
– Comment appelle-t-on un fou kleptomane ?
– Un marteau piqueur.
réponse à . <inconnu> le 04/03/2012 à 17h21 : Sorry, j’aurais dû mettre une icône démentant le texte....
J’ai interprété bien sûr au premier degré, mais comme je l’aurais fait si cela avait été réel. Tu remarqueras que j’accepte qu’un avis ou des préférences soient différents des miens et qu’on peut en discuter plus calmement que les politiciens !
 
Essuyer les plâtres: tâche difficile à réaliser dans les ’isba’ et les igloos...
"Un certain Louis Sébastien Mercier" Peste! Lisez ses Tableaux de Paris, c’est un régal...certain! Et en plus, jeté en prison par Robespierre à un moment où cela signifiait le raccourcissement du col à bref délai, il a survécu une bonne dizaine d’années à ce malfaisant, ce qui n’est pas un mince exploit, non?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Essuyer les plâtres » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?