Etre sous les feux de la rampe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Etre sous les feux de la rampe

Être sur scène.
Être publiquement exposé ou célèbre (au moins temporairement).

Origine

Il existe plusieurs sortes de rampes.
Mais oublions de suite le plan incliné qui relie deux plans horizontaux ou bien la balustrade placée le long d'un escalier pour en faciliter l'ascension ou la descente, et venons-en à celle du théâtre ou d'une salle de spectacle.

Autrefois, dans les théâtres du XVIIe siècle, l'éclairage de la scène était assuré par quelques chandelles placées au fond du décor.
Mais les acteurs apparaissant plus comme des silhouettes que comme de vrais personnages, ces chandelles furent ensuite déplacées vers l'avant de la scène, posées sur des lattes en bois qui donnèrent à l'éclairage le nom de 'rampe'.
À la fin du XVIIIe siècle, les acteurs obtinrent de faire remplacer les chandelles puantes et enfumantes (la mèche trempait dans de l'huile de pied de boeuf) par des bougies.
Puis arriva l'éclairage au gaz et, enfin, la fée électricité qui avait en outre un avantage non négligeable, celui d'éviter les risques d'incendie.

C'est de cette 'rampe' d'éclairage qu'est venue notre expression.
Signifiant d'abord simplement "être sur scène", c'est au XXe siècle qu'elle a pris un sens bien plus large pour désigner les personnes qui, même sur une courte durée, passent dans la 'lumière' de l'actualité comme les acteurs le sont dans la lumière des feux de la rampe.

Exemple

« Souvent soupçonné, jamais contrôlé positif. Lance Armstrong, septuple vainqueur de la Grande Boucle, se retrouve aujourd'hui sous les feux de la rampe pour autre chose que ses exploits sportifs. »
L'équipe

« Nicolas Sarkozy promet alors de ne plus mettre sa famille en avant. De fait, Cécilia ne revient pas sous les feux de la rampe. Tout au long de la campagne présidentielle, elle reste en retrait, n'assistant pas aux meetings de son mari. Elle ne réapparaît que le jour du premier tour, venant voter en famille. »
Le nouvel observateur - Article du 23/10/1007

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre sous les feux de la rampe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Gwneud rhywbeth ar bennau'r taiFaire quelque chose sur les toits
Allemagnede Im Rampenlicht stehenSe tenir dans les feux de la rampe
États-Unisen To be in the spotlightÊtre dans la lumière du projecteur
Angleterreen To be in the public eyeEtre sous l'œil du public
Angleterreen In the limelightDans la lumière du carbonate de chaux (employé pour éclairer les scènes de théâtre en l'absence de gaz)
Espagnees Estar en el candeleroÊtre sur le chandelier
Argentinees Estar en el podioÊtre sur le podium
Argentinees Estar en la miraEtre sur le viseur
Canada (Québec)fr être sous le feu des projecteursou être sous les projecteurs
Hongriehu A rivaldafényben van.Etre dans les feux de la rampe.
Italieit Essere sotto le luci della ribaltaÊtre sous les lumières de la rampe
Pays-Basnl in de spots staanêtre sous les projecteurs
Belgique (Flandre)nl Voor het voetlicht komenVenir dans les feux de la rampe
Pays-Basnl alle(r) ogen gericht op Kwatta....Tous les yeux sont visés sur Kwatta.... (Anc. publicité pour Kwatta. Chocolat hollandais/Belge, Breda 1883, cacao d'une plantage au Suriname,
Pays-Basnl In het zonnetje worden gezetÊtre mis dans la lumière du soleil
Pays-Basnl Voor het voetlicht staanEtre sous les feux de la rampe
Pays-Basnl In de schijnwerpers staan.Être dans la lumière des projecteurs.
Polognepl Być na świecznikuÊtre sur le chandelier
Brésilpt Sob os holofotesSous les feux des projecteurs
Roumaniero În luminile rampeiDans les lumières de la rampe

Vos commentaires
Des microbiologistes se sont amusés à placer des souches de virus et autres bactéries sous les feux de la rampe de lancement* d’une fusée Saturn-V. Et bien, il paraît que certaines souches vedettes ont résisté... 

* Ah ben oualà : il fallait tout bien verrouiller ton laïus, God...
Être publiquement exposé ou célèbre (au moins temporairement).
pa s(ou plus) envie ! 
Ne confondons pas:

"Etre sous le fieu de la crampe"

et

"Etre sous les feux de la rampe"

Aïe-Hobbes
PS: mon bonjour matitudinal à tousses !
C’est amusant : aujourd’hui les rampes d’éclairage semblent réservées aux aquariums et aux acteurs muets et colorés que sont leurs habitants. Sans doute les scènes éclairées à la chandelle ne permettaient-elles aux spectateurs d’entendre les dialogues que s’ils se trouvaient eux-mêmes sous les feux de la rampe, -les acteurs étant au-dessus-, les autres pouvant de plus loin admirer costumes et gesticulations et en déduire les mouvements de l’action, ...comme nous le faisons devant l’aquarium.

Belle journée à tous !
Bonjour et bonne journée à vous. Nous avons tous été un jour sous les feux de la rampe. Distribution des prix à l’école, fancy-fair, baptème,communion, mariage ou autre cérémonie. Souvent à notre corps défendant, parfois en versant des larmes de crocodile. Memphis, nous fera sans doute un joli tableau pour illustrer cette expression.


iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
                 
pour illustrer "l’esprit d’escalier" j’avais essayé de pasticher Devos. Comme c’est la saison des soldes, je vous le sers en réchauffé (aux feux ... de la rampe d’escalier)

Hier je descendais l’escalier. J’entendais pas…
Je tends l’oreille : j’entends des pas .
C’était l’escalier qui montait. Sa cage avait du rester ouverte.
J’ai dit : attention, vous marchez sur vos marches ! Il m’a dit : je monte des cendres en haut. Des cendres ? Oui, celles des feux de la rampe.
Et effectivement il y avait une flamme rampante qui menaçait déjà les fleurs de la trémie (des roses trémières).
Je lui ai dit : mais pourquoi faites-vous cela ? Il m’a répondu : c’est pour aider. Je pensais qu’il me faisait marcher, et puis je me suis souvenu que c’était un escalier de service.
Moi je descendais mon thé en bas parce que j’avais besoin d’un remontant.
J’ai constaté : nous n’allons pas pouvoir nous croiser : il y a un problème et je ne sais pas quelle des marches adopter pour le pallier.
Il m’a dit : pour le pallier il n’y a qu’une solution : c’est le palier. Alors nous nous y sommes croisés. Puis sans se démonter il a repris sa montée fort descente, et arrivé en haut il a fermé la marche.
Moi j’ai repris ma descente avec mon thé. Arrivé en bas j’ai fermé la porte de la cage d’escalier pour en empêcher la volée.
Et je me suis dit que j’avais manqué d’esprit... d’à propos.
réponse à . momolala le 29/01/2008 à 07h59 : C’est amusant : aujourd’hui les rampes d’éclairage...
Ben, et l’acoustique, t’en fais quoi, Momolala ? Hmmm ? Non, avant les micros, dans les salles de théâtre en tout cas, on entendait très bien, et jusqu’à la corbeille. D’ailleurs, au théâtre, on n’utilise toujours pas de microphones. Kif-kif dans le phare, où il faut juste crier "Claudiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine !" pour qu’elle rapplique, à l’heure de la Perrot, que, tiens, je ne vois plus...
Petulaaaaaaaaaaaaa ! Ici, tout de suite !
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 09h17 : pour illustrer "l’esprit d’escalier" j’avais essayé de ...
********************************* Post-It *********************************
T’as mis ton postiche, au moins, pour pasticher le grand Raymond ? Tu pourras l’ôter en sortant de scène, à l’heure du Pastis.
En général, la Générale se déroule sous les feux de la rampe, et il n’est pas bon que la gênée râle.
réponse à . tytoalba le 29/01/2008 à 09h01 : Bonjour et bonne journée à vous. Nous avons tous été...
Bonjour à tous. Je te parie cent balles que Memphis va le faire.  
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 09h17 : pour illustrer "l’esprit d’escalier" j’avais essayé de ...
je me suis dit que j’avais manqué d’esprit... d’à propos.
Mais, comme d’habitude, pas d’esprit, tout court 
Dans la Marine, après avoir rendu les honneurs à un matelot mort à bord, avant d’immerger son corps, on place le cercueil sur la rampe des feus.
Pourquoi dit-on "sous les feux de la rampe" alors que la rampe est, à l’origine, en bas? D’autant plus qu’une perspective en contre-plongée -conforme à la manière dont on voit un acteur de théâtre- mettrait davantage en valeur l’individu illuminé.

Même la grande Dalida ne s’y est pas trompée, et modestement, a placé les feux de la rampe si ce n’est en dessous, tout du moins au même niveau qu’elle  : " Moi je veux mourir fusillée de laser Devant une salle comble. Moi je veux mourir sur scène DEVANT les projecteurs."
réponse à . Elpepe le 29/01/2008 à 09h17 : Ben, et l’acoustique, t’en fais quoi, Momolala ? Hmmm ? No...
Voilà voilà, tu m’appelles ? Moi les feux de la rampe me rappelle Limelight film de 1952, je crois le dernier de Charlie Chaplin.
avant la générale (Leclerc de Haute Cloque ?) il y a la coup tue rièrent

oups ! je crois m’être plantée : Leclerc n’était-il pas maréchal et non pas général  ?
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 09h50 : Bonjour à tous. Je te parie cent balles que Memphis va le faire.  ...
Il ne faudrait pas que Memphis s’emballe . A combien estimes-tu la balle? Si c’est celle d’un Tsonga ou mieux encore d’une Henin, elle vaut sans doute de l’or.
Je pense, mais je n’engage que moi, que Memphis nous la fera gratis, cette illustration.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 09h57 : Voilà voilà, tu m’appelles ? Moi les feux de la rampe m...
mais non, ce ne fut pas son dernier film ! cette page
Tu m’as devancée de quelques minutes pour l’évocation de ce film ... qui m’a fait verser des larmes ... devant ce "ver de terre amoureux d’une étoile" et j’ai un air qui me trotte dans la tête ; " 2 petits chaussons de satin blanc / sur le coeur d’un clown ... etc. cette page Charlie Chaplin et Buster Keaton ... nostalgie ! 
Cette expression me fait penser au grand Charlie Chaplin et son film "les feux de la rampe" (Limelights)cette page qui est son dernier film et qui est émouvant (à ne pas confondre avec city lights, les lumières de la ville)
Chapeau Charlot !

et m.... je tape pas assez vite moi !
réponse à . Emeu29 le 29/01/2008 à 10h19 : Cette expression me fait penser au grand Charlie Chaplin et son film "les feux d...
son dernier film fut la comtesse de Hong Kong en 67. Pas terrible d’ailleurs !
Peut-être un film de trop ?
réponse à . Emeu29 le 29/01/2008 à 10h19 : Cette expression me fait penser au grand Charlie Chaplin et son film "les feux d...
Je vais pas soulever un lièvre, mais c’est la tortue qui gagne, à la fin... 
réponse à . Yadlapomme le 29/01/2008 à 09h56 : Pourquoi dit-on "sous les feux de la rampe" alors que la rampe est, à l&r...
Y a pas que d’la pomme, y a d’la betterave aussi. Claude François lui est mort sur les projecteurs.
Effectivement la Générale est plutôt sous les feux de la rampe en ce moment avec ses petits milliards de perte.
réponse à . cotentine le 29/01/2008 à 10h12 : mais non, ce ne fut pas son dernier film ! cette page Tu m’as devanc&...
Oui tu as raison, c’est le dernier film "américain "cette page
Moi aussi j’ai adoré ce film. Je vais fredonner " 2 petits chaussons....toute la journée.
réponse à . memphis le 29/01/2008 à 09h52 : je me suis dit que j’avais manqué d’esprit... d’à...
Et toi pas d’à propos.  
réponse à . Yadlapomme le 29/01/2008 à 09h56 : Pourquoi dit-on "sous les feux de la rampe" alors que la rampe est, à l&r...
Pourquoi dit-on "sous les feux de la rampe"
Bonjour, Yadlapomme. Dis voir, ton pseudo, c’est rapport au dialogue d’Audiard dans Les Tontons flingueurs ?
Bon, je me fâche pas, j’explique (autre répartie de Lino, façon Audiard) :
On dit "sous les feux de la rampe" comme on emballe "sous vide". Le vide étant, par définition, intégralement composé de rien du tout, mais extrêmement dense, emballer sous vide consiste donc à ne pas emballer, ce qui est bon pour diminuer nos déchets domestiques.
De même, il est faux de penser que la rampe serait en feu : dans ce cas, la salle aurait été évacuée, les comédiens auraient pris la poudre d’escampette, et le pompier de faction dans les coulisses y serait seul avec son extincteur à poudre.
Je te l’emballe, ou c’est pour consommer sur place ?
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 10h35 : Effectivement la Générale est plutôt sous les feux de la ram...
Sept milliards : ridicule. Moi, je viens d’en gagner douze, à cliquer sur Chichou comme une bête !
Bon, God, tu nous la vires, hein ? Moi, à la place, je verrais bien l’éditeur de partoche, pile-poil sous les feux de la rampe.
réponse à . tytoalba le 29/01/2008 à 10h09 : Il ne faudrait pas que Memphis s’emballe . A combien estimes-tu la balle? ...
Ce sera gratis, c’est certain, mais il faudra sans doute pour le voir aller sur son sitecette page
Surtout qu’en se moment elle est "sous les feux de la rampe".  
réponse à . Elpepe le 29/01/2008 à 10h50 : Pourquoi dit-on "sous les feux de la rampe"Bonjour, Yadlapomme. Dis voir, ton ps...
J’ai rien compris à ton explication. Elle a raison yadlapomme pourquoi "sous" ??
Pour son pseudo je me demande si elle ne serait pas du 11° arrondissement. Dans ce cas son prénom commencerait par " Y ". Tu as pas compris ? C’est la réponse du berger à la bergère. 
Peut-être qu’elle ne comprendra pas non plus, si je me suis pommée.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 11h08 : J’ai rien compris à ton explication. Elle a raison yadlapomme pourq...
Fastoche : sous les feux de la rampe, on est sur le grill. Tu mords ?
Exercice suivant : démontrez que l’expression du jour vient de la Marine.
- Sous-préfet : le luxe de sa mare.
- Sur sexe de la fée, MST loupera*.

Anna Gramme

* proverbe de Merlin
réponse à . Elpepe le 29/01/2008 à 10h50 : Pourquoi dit-on "sous les feux de la rampe"Bonjour, Yadlapomme. Dis voir, ton ps...
Bonjour, Yadlapomme. Dis voir, ton pseudo, c’est rapport au dialogue d’Audiard dans Les Tontons flingueurs ?

Pssst ! Va voir en 21

@Claudine_28

Surtout qu’en se moment elle est "sous les feux de la rampe".

Pssst ! Va voir en 22
l’actrice Jeanne d’A. était connue pour ne pas travailler ses rôles. Lors de son dernier spectacle, à Rouen, elle a découvert qu’elle aurait mieux fait de bucher sous les feux de la rampe que de ramper sous les feux du bucher.
Mais c’était trop tard !  
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 11h19 : Bonjour, Yadlapomme. Dis voir, ton pseudo, c’est rapport au dialogue d&rsq...
Vu ! Aurait-on des références culturelles similaires ?
PS : de la pomme de terre ? Y’en a aussi ! Nom de God, quelle cuite !
"Touche pas au grisbi, salope !" (Daniel Bouton)
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 11h41 : l’actrice Jeanne d’A. était connue pour ne pas travailler ses...
Cauchon, va...
il y a ceux qui rêvent de mourir sur scène : feu l’acteur sous les feux !
Mais le feu ne fait pas fantasmer tout le monde : mois je préfèrerais : la pompe funèbre d’un dernier pompier.
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 11h54 : il y a ceux qui rêvent de mourir sur scène : feu l’acteu...
Ça, mon petit Chirstian, c’est du resucé... 
Tiens, vous avez maté l’actu ? Le lundi de Pentecôte, brillante raffarinade, est sous les feux de la rampe... cette page.
En pratique, l’idée gouvernementale de cette journée de solidarité est de travailler plus pour ne rien gagner du tout. Tu mords ?
Être sur scène. Être publiquement exposé ou célèbre (au moins temporairement).

On offre sa liberté à la célébrité comme une virginité au premier venu et puis ensuite on la réclame en vain et à corps perdu à cette même flamme devenue récalcitrante.
Célèbre, anonyme, entre les deux, j’erre comme un pauvre hère.
A trop me regarder, je ne me vois plus moi-même que comme une ombre blafarde, une cicatrice ouverte sur les autres.
Dissimulé, mon esprit, ma raison chancellent puis tapent indéfiniment l’éclat mat ou brillant des interprétations devenues fallacieuses ; alors, je n’aspire plus qu’à me voir nu et évanescent.

Je fus célèbre mais sans jamais parvenir à me conquérir moi-même.
Décidément, les champs terrestres ne seront jamais autre chose que les coulisses de la Gloire.

Désiré de Buy, Comte d’Artignac (« Les experts du Métier »)
Viroflay 1902
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 11h08 : J’ai rien compris à ton explication. Elle a raison yadlapomme pourq...
Pour son pseudo je me demande si elle ne serait pas...

Et pourquoi elle ? Parce que c’est une pomme ? Moi j’aurais plutôt vu un mâle sous ce pseudo. Allez ma pomme, fais cesser ce suspense insensé, dévoile-nous ton sexe. Enfin... c’t’une image s’pas.
réponse à . HoubaHOBBES le 29/01/2008 à 05h44 : Ne confondons pas: "Etre sous le fieu de la crampe" et "Etre sous les feux de...
Etre sous le fieu de la crampe"

Ben oui, mais là, il faut s’accrocher courageusement...
La jouissance elle-même n’est qu’une gigantesque mais délicieuse crampe. 
Sous l’effet de la Rance, l’usine marémotrice.
réponse à . momolala le 29/01/2008 à 07h59 : C’est amusant : aujourd’hui les rampes d’éclairage...
aujourd’hui les rampes d’éclairage semblent réservées aux aquariums et aux acteurs muets et colorés que sont leurs habitants.

La poiscaille a la mansuétude du public même si tout tourne indéfiniment en queue de poisson… cela "n’arête" pas leur spectacle aquatique.
En outre, l’aquarium : c’est Branchie ! 
réponse à . tytoalba le 29/01/2008 à 09h01 : Bonjour et bonne journée à vous. Nous avons tous été...
Nous avons tous été un jour sous les feux de la rampe.

Et aussi de la trempe...
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 09h17 : pour illustrer "l’esprit d’escalier" j’avais essayé de ...
Joli ! Un peu à vis cet escalier mais je ne porterai pas plinthe !
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 09h50 : Bonjour à tous. Je te parie cent balles que Memphis va le faire.  ...
Je te parie cent balles

Cymbale avec l’accent… ?
Samba sous le feu du Carnaval.
Rio un peu.

Claudine légèrement vêtue s’avance en se tortillant…
réponse à . Elpepe le 29/01/2008 à 11h17 : Fastoche : sous les feux de la rampe, on est sur le grill. Tu mords ? ...
démontrez que l’expression du jour vient de la Marine.
peut être un rapport avec le hareng fumé : "être saur, les feux de l’hareng"  ?  
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 12h37 : Nous avons tous été un jour sous les feux de la rampe. Et aussi de...
Là je dois reconnaître modeste (et ponpon) que je n’ai pas saisi le sens. J’ai beau retourner l’expression. Pourrais-tu éclairer ma lanterne que je ne meure pas idiote. 
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 12h48 : démontrez que l’expression du jour vient de la Marine. peut &ecir...
Tu brûles, tu brûles...
Sous les feux de la rampe, Chirstian brûle les planches. Il est un pyromane du verbe, moi je dis.
être saur les fe(a)ux de l’AA rampe ?
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 09h17 : pour illustrer "l’esprit d’escalier" j’avais essayé de ...
Faut pas cracher dans la soupe. C’est comme certains plats, c’est encore meilleur réchauffé.
réponse à . Elpepe le 29/01/2008 à 13h13 : Sous les feux de la rampe, Chirstian brûle les planches. Il est un pyroman...
Et les pompiers, avec la rampe à incendie, ils ne jouent pas avec le feu...de la rampe?
L’acteur voudrait tirer sa rampe dans la craie, ce qui déclanche un feu de poutre.

Ponte requêteur.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 11h19 : Bonjour, Yadlapomme. Dis voir, ton pseudo, c’est rapport au dialogue d&rsq...
J’ai lu. Tu as vu l’heure ? on a envoyé notre contribution tous les deux à 9h39mm54secondes (c’est précis comme l’horloge parlante.) Ton intervention étant plus complète la mienne est arrivée avant. Amoins que ce soit par galanterie.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 12h20 : Pour son pseudo je me demande si elle ne serait pas... Et pourquoi elle ? P...
Peut-être bien.Yadlapomme réponds vite. Nous voudrions bien savoir.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 14h08 : J’ai lu. Tu as vu l’heure ? on a envoyé notre contributi...
Euh... Claudine il faudrait arrêter de fumer les harengs dont auquel Christian il a causé. En fait 09h39mn54, c’est l’heure où LPP a posté sa contribution à laquelle nous avons tous deux répondu, moi à 10h35mn15 et toi à 10h57mn48. Mais je ne t’en veux pas le moins du monde, moi aussi je fume pour oublier que je bois !
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 12h45 : Je te parie cent balles Cymbale avec l’accent… ? Samba sous le feu...
Claudine légèrement vêtue s’avance en se tortillant…
Alors là, tu rêves, je ne suis plus assez souple pour me tortiller.  
réponse à . tytoalba le 29/01/2008 à 13h09 : Là je dois reconnaître modeste (et ponpon) que je n’ai pas sa...
Sous le feu de la trempe ! (la fessée, la cogne ou la caresse, c’est selon…)
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 14h31 : Claudine légèrement vêtue s’avance en se tortillant…...
Question de motivation sous le feu de la passion.
Qui se tortille, frétille et s’offre ainsi au dévolu sous le feu de la vamp... qui peut-être sommeille en toi… 
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 14h25 : Euh... Claudine il faudrait arrêter de fumer les harengs dont auquel Chris...
C’est bon, je me suis trompée de ligne. J’arrête rien mais je change de lunettes.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 14h00 : L’acteur voudrait tirer sa rampe dans la craie, ce qui déclanche un...
Un feu de poutre ou de poutrelles en chaleur…
Quand le char est sur la pente, la pente se débat pour finir par suivre le char… sous la tente !
(eh !)
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 14h35 : Question de motivation sous le feu de la passion. Qui se tortille, frétil...
Voilà, c’est malin, tu as fait revenir la pub sur le club de rencontres.  
réponse à . Elpepe le 29/01/2008 à 13h13 : Sous les feux de la rampe, Chirstian brûle les planches. Il est un pyroman...
Il est un pyromane du verbe, moi je dis.

N’importe quel sujet va en prison pour ça !

@63 >>> Une annonce "Wanted" "mort ou vif" avec récompense, ce serait mieux ? Sous le feu de l’attente...
réponse à . tytoalba le 29/01/2008 à 13h09 : Là je dois reconnaître modeste (et ponpon) que je n’ai pas sa...
Lanternons, lanternons ; sous le feu de la soupente… 

@ Elpp 42 >>>
Sous l’effet de la Rance, l’usine marémotrice.

Tu turbines sec sous le peu de la marée montante ? 
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 14h32 : Sous le feu de la trempe ! (la fessée, la cogne ou la caresse, c&rsq...
ah oui, ok, je n’avais pas percuté. Voilà qui est fait grâce à toi.

Lanternons, lanternons ; sous le feu de la soupente…
dit le lampyre à sa luciole et non le vampire à sa lucie.
réponse à . tytoalba le 29/01/2008 à 15h08 : ah oui, ok, je n’avais pas percuté. Voilà qui est fait gr&ac...
je n’avais pas percuté.

Faut-il se heurter au père cul-terreux pour saisir la fesstialité de la chose ?
Ne pas laisser Lucie faire... sous le jeu de la hampe !
ça y est : j’ai trouvé !
Un roi de France avait comme animal familier une salamandre. Et ce bellâtre, lui montrant le bel âtre ordonnait  : sous les feux de là : rampe!
Résultat la salamandre se roussissait les poils de Q, car, contrairement à la légende, la salamandre n’est pas moins bustible que n’importe quel autre con.
Et le rapport avec la marine ? C’est naturellement qu’il s’agissait du roi anchois 1° !
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 15h24 : ça y est : j’ai trouvé ! Un roi de France avait co...
Une de ses devises :
« Souvent femme varie. Et bien fol qui s’y fie »

Sous le feu de l’outrecuidance !
Mais n’a-t-il point raison ?
Ben si ! Ben non ! Ben si un p’tit peu quand même non ?
Pas lui qui a dit « Souvent les femmes varoises varient. Et bien fol qui s’y vasectomie. » ???
Possible ! Stérile, l’histoire s’interroge encore…  
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 10h35 : Effectivement la Générale est plutôt sous les feux de la ram...
Effectivement la Générale est plutôt sous les feux de la rampe en ce moment avec ses petits milliards de perte.

Ha, oui,

il est vraiment phénoménal, la la la la la la la la la la
il travaill’ à la Général’ la la la la la la la la la la

Où sont partis tous les milliards ? ne rime pas, z’avez une idée de rime pas bancale ?
réponse à . SyntaxTerror le 29/01/2008 à 15h45 : Effectivement la Générale est plutôt sous les feux de la ram...
"Etre sous le feu de la Générale…"
Jérôme Kerviel est un breton comme moi et Peinard ; têtu, il a voulu bien faire.
Sa tante a dit : « Jérôme porte un chapeau (rond) bien trop grand pour lui… ».
Total des courses, cela aurait pu être pire. Et pire que pire, c’est un empire qui vacille... Ca reste un gars bien car au fond, plaie d’argent n’est pas mortelle. 
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 10h04 : avant la générale (Leclerc de Haute Cloque ?) il y a la cou...
Il était Général mais a été élevé au grade de Maréchal à titre posthume. Les rues portant son nom sont : rue Général Leclerc (en général).
Ouais, pas confondre avec : « le rond-point du Leclerc »…
Ce ne sont pas les mêmes marchands de (prix) canons.
Et l’un ne vaut pas l’autre…
réponse à . momolala le 29/01/2008 à 07h59 : C’est amusant : aujourd’hui les rampes d’éclairage...
les rampes d’éclairage semblent réservées aux aquariums et aux acteurs muets et colorés que sont leurs habitants
Toutes ces dames qui se poudrent le nez - on ne sait toujours pas pourquoi - sous les feux de la rampe au néon de l’armoire à glace de la salle de bains, sont-elles toutes des poisons ?
C’est ce que semble penser Yannounours...
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 16h51 : Ouais, pas confondre avec : « le rond-point du Leclerc &raq...
Toutafé !

En général, un Carrefour n’est pas une intersection !
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 16h58 : les rampes d’éclairage semblent réservées aux aquariu...
Pas du tout !
Quand le canon se poudre, il faut avoir du nez.
Et quand la poudre à canon est de mèche, il n’y a plus alors qu’à allumer la flamme.
Une bonne soirée fût et fît du raffut !

Etre sous les vieux de la chambre…

@ Saint Taxe à toute allure > doucement sur la pédale ! 
Et être sous les jeux de la vamp, hein, z’y avez pensé? 
Ben moi, oui...  
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 15h24 : ça y est : j’ai trouvé ! Un roi de France avait co...
il s’agissait du roi anchois 1°
Anchois POMMIER ! Collé samedi ! 
réponse à . file_au_logis le 29/01/2008 à 17h25 : Et être sous les jeux de la vamp, hein, z’y avez pensé? ...
M’étonne pas d’toi, l’Artiste !
réponse à . file_au_logis le 29/01/2008 à 17h25 : Et être sous les jeux de la vamp, hein, z’y avez pensé? ...
Quand Olympe pique, Filosprint sans mettre !
Capotant ! 
Bonjour à toutes zé à tous.
j’ai peut-être trouvé comment a fait thanhbach hier pour:" cette page". essai:
Je me voyais déjàJe voyais déjà. non, c’est pas ç’a, je ne vois pas.

ç’a y est, je savais bien que je trouverais.
Si thanhbach l’a fait, je devais y arriver aussi
La vie est compliquée, non ? Tiens , par exemple : descendre un escalier ! On dit : tiens bien la rampe. Mais si on tient la rampe, on ne peut pas descendre.Il faut bien la lâcher, non ? Ou alors on glisse la main sur la rampe, juste pour se guider. Encore que se guider... tu en connais qui se sont perdus dans un escalier? Oui, une fille de temps en temps, mais on met un con cierge dans l’escalier, et Dieu pardonne... Mais bon, admettons ! Alors la main glisse sur la rampe. Oui, mais la peau s’échauffe. On croit que c’est le feu de la rampe, mais c’est juste une ampoule. Le feu de la lampe, quoi !Remarque, il y a des lampes qui chauffent vachement : un jour, j’ai dit à ma femme : je vais bronzer. Je n’ai pas été cru. Eh bien, je me suis mis sous les feux de la lampe. Et une fois cuit elle m’a cru. Mais ça marche pas toujours. Même dans un escalier.
réponse à . tytoalba le 29/01/2008 à 09h01 : Bonjour et bonne journée à vous. Nous avons tous été...
Memphis, nous fera sans doute un joli tableau pour illustrer cette expression.
Quand on aime, on ne compte pas. Extraits des presque 1000 dessins de mon blog qui va entrer dans sa 4ème année...
cette page
J’oubliais: merci Elpépé de ta visite "chez moi". J’espère ne pas être collée samedi, sans fards dans le phare avec pour repas un far breton...
réponse à . memphis le 29/01/2008 à 19h32 : J’oubliais: merci Elpépé de ta visite "chez moi". J’es...
Bouh !
Pourquoi, tu n’aimes pas les pruneaux d’Agen ?
Le Phare a sa nécessité tant qu’il sera visité…
Chacun son angle de vue dans la longue-vue terrestre. 
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 19h23 : La vie est compliquée, non ? Tiens , par exemple : descendre un...
Eh bien, je me suis mis sous les feux de la lampe. Et une fois cuit elle m’a cru.

Qui trop embrase mal éteint !
il interprète notre Charles ! Aznavour(hi han) ... en haut de l’affiche, ça la fiche mal, si tu n’es pas sous les feux des projecteurs de la rampe ! 
réponse à . <inconnu> le 29/01/2008 à 20h28 : Bouh ! Pourquoi, tu n’aimes pas les pruneaux d’Agen ? Le ...
J’adore les pruneaux et les effets qu’ils produisent sur mes petits intérieurs. Quant au phare, ses fards et le far, c’est parce que l’amiral est venu consulter les homonymes de Memphis. Voilà tu sais tout 
réponse à . chirstian le 29/01/2008 à 09h17 : pour illustrer "l’esprit d’escalier" j’avais essayé de ...
Sincèrement, je l’avais gardé, ce texte-là : il est excellent !
Merci de nous le resservir avec autant d’à-propos, mon cher Crhsitain ! Si on ne devait retenir qu’un seul extrait de toutes les élucubrations, je sui certain que le tien figurerait dans le trio de tête, avec les deux sur le scooter rose sans doute ...
Non , je blague !
Bravo encore et à plusse,

Admirati-Hobbes
Ne confondons pas :

"être sous les feux de la rampe"

et

"être sous l’évier de la chambre"

Plombier-Hobbes
réponse à . memphis le 29/01/2008 à 21h01 : J’adore les pruneaux et les effets qu’ils produisent sur mes petits ...
J’adore les pruneaux et les effets qu’ils produisent sur mes petits intérieurs.

Le noyau dur, parlons-en ! 
réponse à . HoubaHOBBES le 29/01/2008 à 21h34 : Ne confondons pas : "être sous les feux de la rampe" et "êtr...
"être sous l’évier de la chambre" - Plombier-Hobbes
Déjà un tour du mickey !
Germaine 
réponse à . DiwanC le 16/02/2011 à 03h44 : "être sous l’évier de la chambre" - Plombier-HobbesDéj...
Ah, bin, ça commence fort, il va être sous les feux de la rampe l’artisssss de ce meeeeeerveilleux site ! :&rsquo)
Hier soir, Ariane a loupé les feux de la rampe (de lancement - pour en remettre une couche sur l’intervention prémonitoire du Pépé en #1)
"(la mèche trempait dans de l’huile de pied de boeuf)"
Je connaissais monsieur Piedboeuf brasseur de bière (non peut-être, voir cette page), mais fabricant d’huile... ?  
réponse à . Rikske le 16/02/2011 à 08h12 : "(la mèche trempait dans de l’huile de pied de boeuf)" Je connaissa...
Ben, oui, évidemment!
A quoi penses-tu donc? Il y a quand même l’huile Lesieur, non?
Si tu veux avoir la phrase complète, tu lis: l’huile fabriquée par le sieur Piedboeuf.
Oualà, oualà, oualà...
Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe! Elle a une conscience professionnelle, celle-là! Tout est prêt pour sa candidature à la Présidence... Le Canard Enchaîné tient l’oie déchaînée et ne la lachera pas de si tôt! Une belle corrida en vue!

Ah, les jolies colonies de ouacances,
Merci maman, merci papa, ...
Tous les ans, je voudrais qu’ca r’commen-hen-hen-hence,
Youkaidi, aidi, aida...

Elle va avoir le choix, à la prochaine fin d’année: Iran, Yéman, Algérie... Faudrait dire aux peuples de ces pays d’attendre un peu, que MAM puisse encore y aller en fin d’année...
Si elle veut aller au Yemen, elle chantera "Oh Sanaa, que ton nom est saint..."
Beaucoup de choses ont déjà été écrites.... Mais à propos de la "Générale", qui a lieu sous les feux de la rampe, elle n’ a pas que des traders mégalomanes, il lui faut aussi un "Mécano" pour la conduire....et, pendant le tournage, les éclairagistes étaient certainement très sollicités !

Je n’ en reviens pas .... Des pubs de sites pour "trader" en ligne défilent dans le bandeau de droite.... Toréador Google noir te regaaaaaarde !
réponse à . file_au_logis le 16/02/2011 à 08h50 : Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe! Elle a une ...
Je la traiterais plutôt d’ oie engluée. Et lui conseillerais aussi Bahrein (là-bas les femmes ont le droit de conduire et de ne pas se voiler...)
Jadis j’avais participé à un forum outre-mer, c’était "le fort rhum" de la Martinique. Je l’ai quitté parce que j’étais constamment mis sous pression. Ici je peux jouir de "l’ex-pression".
Ceci dit (en guise de présentation), voyons ce qui nous occupe aujoud’hui...
Ça commence bien, je me suis déjà levé sous l’effet de la c-rampe (à mon nez car j’ai "des crampes au nez".
Une analyse rapide nous permet de voir que: feu est synonyme de décédé et rampe l’est de pente. Ainsi nous pouvons conclure que "feux de la rampe" signifie: le décés de ceux qui étaient sur la mauvaise pente.
réponse à . joseta le 16/02/2011 à 09h23 : Jadis j’avais participé à un forum outre-mer, c’&eacut...
Ici je peux jouir
Sache partager ton plaisir, et envoie-nous des cartes postales du Rhâââ Lovely Land.
Ca veut dire : exprime-toi le plus souvent possible. Et ne crains pas d’être sous les feux de la rampe : ici, le public est bon.
Il arrive que sous les feux de la rampe , on finisse par cette page. Mais attention, tous les feux peuvent brûler !
réponse à . joseta le 16/02/2011 à 09h23 : Jadis j’avais participé à un forum outre-mer, c’&eacut...
"feux de la rampe" signifie: le décés de ceux qui étaient sur la mauvaise pente.
Mon Dieu, mes petits enfants sont en train de faire du ski ! Pourvu qu’ils ne se trompent pas de piste !
En réponse au texte DE LÀ SUS- pendu ci-haut: je ma ferais un plaisir d’augmenter le nombre de mes interventions, mais mon travail me l’empêche.
PS Je te remercie pour la défense de mon calembour -chat éperon rouge- mais je n’ai pas tenté de patenter car je crois aux coincidences. Par ailleurs, je me sens flatté quand qelqu’un comme Christian partage mon idée
venons-en à celle du théâtre ou d’une salle de spectacle.
une origine originelle originale nous est donnée dans le dictionnaire de l’académie (édition 1872-77) :
CASTIL-BLAZE, Hist. de l’Ac. de musique, t. I, p. 282: Ce nom vient de ce que les petits maîtres autrefois se plaçaient volontiers sur le théâtre ; et, comme ils n’avaient pas toujours la tête libre à l’heure du spectacle, une rampe en fer les empêchait de tomber dans l’orchestre ; de là ce nom de rampe donné à cette partie de l’avant-scène
cette page
Il en ressort clairement que si l’on a donné " à l’éclairage le nom de ’rampe" c’est tout bêtement parce qu’il était placé sur la partie de la scène qui s’appelait déjà la rampe.
réponse à . deLassus le 16/02/2011 à 10h19 : Ici je peux jouirSache partager ton plaisir, et envoie-nous des cartes postales ...
Ma réponse se trouve au 104.
et mes excuses sont au 64 ... d’hier : je n’essayais pas de gagner mes éperons en te plagiant ! 
réponse à . chirstian le 16/02/2011 à 12h23 : venons-en à celle du théâtre ou d’une salle de specta...
Très intéressant, mais ça n’explique pas les feux.
Ou alors la rampe était-elle en fer, et il s’agissait des feux de l’en-fer ?
réponse à . deLassus le 16/02/2011 à 13h34 : Très intéressant, mais ça n’explique pas les feux. Ou...
on pourrait imaginer que ceux qui n’étaient pas retenus par la rampe tombaient dans la fosse d’orchestre et en mourraient : d’où feux les maladroits ...
Mais pour être sérieux, le fait qu’étaient placés sur la rampe des éclairages est indiscutable, et le sens de l’expression est limpide. Le seul élément important tiré du Castel-Blaze c’est que cette partie de la scène s’appelait déjà rampe, parce qu’elle était protégée par une rampe -c’est à dire une balustrade.
Pour l’anecdote : le Dict de l’Ac édition 1694 nous dit aussi :On dit prov. Des spectacles & des autres choses qui attirent un grand concours de monde, qu’On y court comme au feu; " Le feu et les spectacles se rejoignaient donc dans plus d’une expression . N’est-ce pas normal quand on pense que le feu dans la cheminée devait être le spectacle favori des familles, et que la veillée, avant de se dérouler devant la TV, se passait devant l’âtre !
réponse à . deLassus le 16/02/2011 à 13h34 : Très intéressant, mais ça n’explique pas les feux. Ou...
Au XVII è siècle, les comédiens étaient exclus de l’ Eglise, par contre les "grands" s’ installaient de chaque côté, sur la scène, pour mieux profiter du spectacle....Si les chandelles ou les bougies dela rampe cramaient, ils risquaient de brûler avec... et d’ avoir assez de place, pour sépulture, d’ un enfeu. Il en existe d’ ailleurs pas mal dans les murs des églises anciennes. Ne t’ inquiète pas, ce n’ est qu’ une explication hautement fantaisiste, à ne pas prendre au sérieux !
réponse à . chirstian le 16/02/2011 à 13h59 : on pourrait imaginer que ceux qui n’étaient pas retenus par la ramp...
et avant de relâcher la mouche : pourquoi "sous" les feux ? Les feux étaient d’abord posés au sol. A cette époque on aurait donc du dire : "être aux feux de la rampe" , ou "devant les feux". Mais pas "sous". L’expression doit donc être plus récente : de l’époque où les chandelles étaient hissées vers les cintres. On comprend bien aujourd’hui "être sous les projecteurs" vu leur position.
pour éteindre les feux de la rampe, il fallait souffler. Car moucher les chandelles n’eut pas été assez discret. Chaque théâtre avait donc son souffleur. Avant de faire carrière, il lui fallait faire son trou. Généralement placé au milieu de la rampe. La rampe devenait donc le trou d’accès aux feux, et le trou en devenait la rampe d’accès. Il y avait les accès-jour, assez peu utilisés, et les accès-soirs. L’accessoiriste était souvent en même temps souffleur. Les souffleurs ont rarement été sous les feux de la rampe, alors qu’ils étaient sous la rampe des feux. Mais nous avons sur cette page la photo d’un souffleur du théâtre de Clermont-Ferrand.
Je répare donc ici une injustice. 
réponse à . mitzi50 le 16/02/2011 à 14h09 : Au XVII è siècle, les comédiens étaient exclus de l&...
C’est en effet une explication un peu fantaisiste : les comédiens n’étaient pas systématiquement exclus de l’Église. Vois à cette page (Un site bien fait, au demeurant, pour ceux qui veulent mieux connaître Molière, qui n’est pas mort, comme on le dit souvent, sous les feux de la rampe).
Quant à la place des spectateurs "huppés", elle est aussi, à cette époque, sur le devant du parterre (le peuple étant debout en retrait des spectateurs de haut rang), et dans les galeries latérales.
réponse à . file_au_logis le 16/02/2011 à 08h50 : Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe! Elle a une ...
Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe!

Hélas, elle n’est pas la seule.
L’expressio du jour est à rapprocher de "avoir la berlue" qui signifie "monnayer les faveurs d’une prostituée mineure".
réponse à . chirstian le 16/02/2011 à 14h35 : pour éteindre les feux de la rampe, il fallait souffler. Car moucher les ...
Et celui-ci comme souffleur né-natif de Clermont-Ferrand, y pue d’la gueule ?
réponse à . SyntaxTerror le 16/02/2011 à 17h01 : Et celui-ci comme souffleur né-natif de Clermont-Ferrand, y pue d’l...
Résumé de mes lectures-apprentissages du jour : si l’on tient à "sous", la bonne expression devrait être "sous les lumières de la herse".
Voir par exemple herse et rampe dans cette page
La herse est munie de miroirs permettant l’éclairage de la scène.
Je n’arrive pas à trouver s’il y a eu des herses constituées de bougies, ou bien s’il a fallu attendre le gaz, puis l’électricité. Merci pour vos lumières, c’est le cas de le dire.

Désolé, ce n’était pas une réponse au # 115, mais je m’ai trompé de bouton.
réponse à . syanne le 16/02/2011 à 14h45 : C’est en effet une explication un peu fantaisiste : les comédi...
Pas un peu fantaisiste, complètement farfelue (et j’ assume !). En fait, celles qui n’ étaient pas admises à pratiquer leur art dans les églises étaient les chanteuses, réputées (à tort ou à raison) être de petite vertu. D’ où le recours aux castrats pour les voix aigües, ou bien, à défaut, aux voix de jeunes garçons n’ ayant pas encore mué...Cette pratique a tout de même duré, hélas, un certain temps, avec beaucoup de suites d’ opération mortelles, et très peu de "grandes" voix qui pouvaient réellement monnayer leur art. Pour un Farinelli, combien y avait-il de gamins mutilés... pour rien au bout du compte ? Mais il me fallait bien une entrée en matière pour placer l’ enfeu. Et l’ église n’ était pas forcément toujours bienveillante envers la profession d’ acteur en général...
réponse à . SyntaxTerror le 16/02/2011 à 15h39 : Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe! Héla...
J’ croyais que l’ expression était... "c’ qu’on nie" pour les amours tarifées...avec ou sans "rubis"?
réponse à . chirstian le 16/02/2011 à 14h35 : pour éteindre les feux de la rampe, il fallait souffler. Car moucher les ...
Ah, la culture française sous les feux de la rampe. Mervéeeeeeeeeilleux. Je veux dire l’agri-culture bien chou-r.
réponse à . mitzi50 le 16/02/2011 à 17h35 : Pas un peu fantaisiste, complètement farfelue (et j’ assume !)...
Et l’ église n’ était pas forcément toujours bienveillante...
Je crois que c’est Guitry qui a dit que l’Eglise s’est vengée de tout ce qu’elle devait au théâtre (par exemple le théâtre religieux, les mystères, au Moyen Age).
réponse à . SyntaxTerror le 16/02/2011 à 17h01 : Et celui-ci comme souffleur né-natif de Clermont-Ferrand, y pue d’l...
Cela me fait penser à une émission d’Alfred Hitchcock où la beauté est considerée comme laide et la laideur comme belle. Une belle femme une fois arrivée parmi les gens aux gueules de cochon est bannie. Point de comédie ici, c’était saisissant le moment où la femme se voit dans une glace et elle se rend compte de son sort. Peut-être que Hitchcock a été influencé par La Bougie ou vice versa.
réponse à . mitzi50 le 16/02/2011 à 17h35 : Pas un peu fantaisiste, complètement farfelue (et j’ assume !)...
...à pratiquer leur art dans les églises étaient les chanteuses, réputées (à tort ou à raison) être de petite vertu. D’ où le recours aux castrats pour les voix aigües, ou bien, à défaut, aux voix de jeunes garçons n’ ayant pas encore mué...Cette pratique a tout de même duré, hélas, un certain temps, avec beaucoup de suites...
Les églises, les jeunes garçons qui n’ont pas encore changé de peau, d’autres qui ont trouvé leur voix (leur voie?), les pratiques qui perdurent, beaucoup de suites...
Penses-tu à quelque chose en particulier, ou est-ce seulement pour faire avancer le Schmilblick?
réponse à . file_au_logis le 16/02/2011 à 20h31 : ...à pratiquer leur art dans les églises étaient les chante...
Oh, entre autres, à Antonio Vivaldi, dit "le prêtre roux"... Dont la chevelure flamboyait sûrement sous les feux de la rampe... Il a composé suffisamment d’ opéras pour ça !
Il les a connus les feux de la rampe. Un récital de Georges c'était salle comble assurée et Coquatrix se frottait les mains...
Mais le bonhomme était discret, le "moi-je" c'était pas son truc et je crois bien qu'il n'y a que dans ce texte qu'il y fait allusion.

D'ailleurs moi qui te parle, avec mes chansonnettes,
Si je n'avais pas dû rencontrer le succès,
J'aurais, tout comme toi, pu virer malhonnête,
Je serais devenu ton complice, qui sait


Aujourd'hui c'est jour des croissants et autres viennoiseries, en les attendant je mets le café sur le feu...
Les personnes prises sur cette photo n'étant sûrement plus de ce monde on peut parler de feus de la rampe...

D'ailleurs le photographe étant placé en contrebas, il était sous les feus de la rampe...

Mais au fait pourquoi antepose*-t-on le mot feu devant le nom d'une personne nouvellement décédée ?
Demandons à M'sieur Rey.

Vient du latin, "fatatus" - qui a accompli sa destinée- qui nous a donné fatal et tous ses dérivés.

*Si, si ça se dit...je fais pas péter ma science je viens de l'apprendre pour l'occasion..

Oui, je sais (Elpépé, #12,2008)...mais il ne s'agit pas de la même rampe...


-"Feu à volonté !"
-"Cessez le feu !"
-"Etre sous le feu de l'ennemi"
-"A mon commandement, feu !"
-"Monter au feu"


Ce mot est pratique quand il s'agit d'armes à feu (sans X au pluriel j'ai vérifié) mais comment les chefs donnaient ils les ordres du temps des arbalètes, arcs, balistes, catapultes trébuchets et autres couillards ?

Jules Cesar devant Alesia:
-"Feu !"
-"Mais mon général on n'a pas encore inventé les armes à feu"
-"Ah oui pardon, flèche !....Hé vous là, j'ai dit flèche !"
-"Mais mon général nous on a des pilums"
-"Bon hé bien pilums alors, faites un effort mon vieux, qu'on en finisse."


C'était pas une sinécure chef à cette époque là...

NB:
arbalètes, arcs, balistes

"Arbalète" est une contraction de arc-baliste....

Quant au couillard pas besoin d'explications....

Pfouuuuuuu il en sait des choses Bouba ! Enfin, il en apprend plutôt.
Quel merveeeeeeeeeeeeeeeilleux site qui permet de s'instruire tout en s'amusant !
Bon un peu à vous, je lâche la rampe un moment et je vais alimenter le feu..
Marie et Timothée, acteurs amateurs
- Aujourd'hui, vous montez sur scène... Marie, Tim ?
- non, non, aujourd'hui, on reste à Paris...
- Tu sais quel est le fleuve espagnol le plus connu ?
- c'est l'Èbre ?
- oui, le plus célèbre...tu sais ?
réponse à . joseta le 11/12/2016 à 07h29 : - Tu sais quel est le fleuve espagnol le plus connu ? - c'est l'&...
Et le plus sinueux ?
réponse à . joseta le 11/12/2016 à 07h29 : - Tu sais quel est le fleuve espagnol le plus connu ? - c'est l'&...
Bien vu on peut dire que tu est le pas sot del Ebro
réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 06h01 : Il les a connus les feux de la rampe. Un récital de Georges c'étai...
Aujourd'hui c'est jour des croissants...
Les v'là !
Désolée... ils ont eu un p'tit coup de feu...
réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 06h01 : Il les a connus les feux de la rampe. Un récital de Georges c'étai...
Mais le bonhomme était discret,...
Il a fallu que Patachou le pousse sur scène pour qu'il connaisse les feux de la rampe, lui qui préférait vivre à l'écart de la place publique, serein, contemplatif, ténébreux, bucolique... refusant d'acquitter la rançon de la gloire

Pour lui, les trompettes de la renommée étaient bien mal embouchées.
Écoutez ! 

réponse à . file_au_logis le 16/02/2011 à 08h50 : Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe! Elle a une ...
Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe! Elle a une conscience professionnelle, celle-là! Tout est prêt pour sa candidature à la Présidence...
Hé ben ! L'histoire ne se répète pas, elle bégaye.
réponse à . SyntaxTerror le 11/12/2016 à 09h30 : Et oualà, MAM est à nouveau sous les feux de la rampe! Elle a une ...
Ces gens là sont des égocentriques qui ne peuvent se passer d'être sous les feux de la rampe....

Quelque part de grands malades narcissiques ..

J'ai plus de chances moi d'être reçu en séance privée par le pape* qu'elle d'être élue, mais ça fait rien elle y va quand même..

*Façon de parler parce que je n'ai pas du tout l'intention de demander une audience à François

réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 06h27 : Les personnes prises sur cette photo n'étant sûrement plus de ce mo...
"fatatus" - qui a accompli sa destinée- qui nous a donné fatal et tous ses dérivés.

Je ne voudrais surtout pas pinailler; mais le mot latin qui nous a donné fatal et fatalité est :
Fatum, destinée, sens 2
Ou plus exactement fatalis, dérivé de fatum.
réponse à . deLassus le 11/12/2016 à 09h43 : "fatatus" - qui a accompli sa destinée- qui nous a donné...
"Fatalitas !" comme disait Cheri-Bibi....j'y perds mon latin, mon lapin...

réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 09h50 : "Fatalitas !" comme disait Cheri-Bibi....j'y perds mon latin, mon...
j'y perds mon latin
cé ton destain !
Bon, on n'est pas obligé de s'y soumettre, on peut aussi jeter au vent son destin.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº 324)
Trouvez-moi les 18 COMÉDIENS (IENNES) QU'ON A PU VOIR SUR UNE SCÈNE DE THÉÂTRE (siècles 20 et 21 ièmes) .
Pendant ce temps là, je vais prendre une infusion au coin du feu: le thé âtre.
P.S. Attention au mot gigogne !


- Tiens, bonsoir monsieur et madame Martin, où allez-vous ?
- Au cinéma...notre fils Guy trie les films et avant de partir au boulot, il nous passe sa liste; celui qu'on va voir, il l'a marqué de deux croix...
- Et les petits-fils ?
- La bru les surveille, elle n'aime pas le ciné, elle...Nous, nous veillons suffisamment sur eux !
- Ah bon ? Moi j'allais prendre un petit verre de rosé...où un kirsch, j'en sais rien encore, à la maison ma femme gueulait et je lui ai dit: “Je me barre au troquet !” J'aime voir la paix régner chez moi...Vous savez Brigitte a un aigre caractère parfois...
- Vous devriez l'emmener au cinéma plutôt...ça la distrairait...-dit madame Martin-
- On y est allé, mais hier...de toute façon, elle n'en raffole pas ! Vous avez le temps de prendre un verre avec moi ?
- Non, on doit se magner, on n'a pas les entrées...et puis comme je n'ai pas pris la Renault...
- C'est tout près Jean...
- Merci, sans façon...ce sera pour une autre fois !
- O.K ! Alors au revoir... et bonne soirée !
- Lorsqu'il se fut éloigné, madame Martin dit à son mari:
- Ce p'tit sot, il est un peu con sur les bords, non ?
- Oh, ce n'est pas de la mauvaise graine...
- Et...il boit ?
- Ça, bourré, je l'ai vu plus d'une fois ! Tiens, voilà le cinéma...je vais vite me mettre à la queue !
Si c'est une rampe de gaz c'est faire un four...
réponse à . SyntaxTerror le 29/01/2008 à 15h45 : Effectivement la Générale est plutôt sous les feux de la ram...
il est vraiment phénoménal, la la la la la la la la la la
il travaill’ à la Général’ la la la la la la la la la la

Où sont partis tous les milliards ? ne rime pas, z’avez une idée de rime pas bancale ?

Pas beaucoup de temps, mais je propose :
Il a décroché la timbal', la la la la la la la la
Et il mérite un piédestal, la la la la la la la la.
Je me souviens ! J'avais appris cette chanson au cours d'espagnol, il y a... ouuuh ! si longtemps... C'était au siècle dernier (j'étais collégienne, c'est te dire !).  
et...à mon tour de dire: 'Bien vu !'
Il y a aussi les poltergeist ! les esprits frappeurs quoi !
Tous les bidasses ont été sous le feu de la rampe un jour ou l'autre.
Dans le parcours du combattant, ils rampent sous le feu d'une mitrailleuse qui tire à l'horizontal pour pas qu'ils relèvent leurs culs. C'est seulement après qu'ils réalisent que la mite railleuse tirait à blanc.
Un des plus grands sous les feux de la rampe... (après plusieurs secondes de pub... )
réponse à . SyntaxTerror le 11/12/2016 à 10h05 : j'y perds mon latincé ton destain ! Bon, on n'est pas obligé ...
cé ton destain !

Giscard ?....
réponse à . DiwanC le 11/12/2016 à 11h04 : Je me souviens ! J'avais appris cette chanson au cours d'espagnol...
j'étais collégienne

Ah bon ? C'était sous Jules Ferry alors........

¿Usted habla el español?...¡ Que lindo !
Dans le monde ferroviaire, du temps des machines à vapeur ( lorsque Germaine était collégienne) on disait fondre le plomb....
Il n'était pas encore question d'électricité mais les locos qui étaient alors des cocottes minutes à roulettes étaient équipées de plombs de sécurité qui étaient calibrés pour fondre à une certaine température
Si le chauffeur poussait les feux plus que de raison, pour éviter que la cocotte n'explose les plombs fondaient inondant d'eau le foyer qui bien sûr s'éteignait évitant le grand boum....
A l'époque fondre le plomb était la pire des avanies pour une équipe de conduite...
Pourquoi pas Jules César tant que tu y es !
N'oublie pas que toi aussi tu dates du siècle dernier mon p'tit père... un temps que les moins de 16 ans ne peuvent pas connaître...
réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 13h00 : Dans le monde ferroviaire, du temps des machines à vapeur ( lorsque Germa...
Raconte encore... Grand-Papa Bouba ! 

Au théâtre c'est le brigadier qui ouvre le spectacle et les feux follets paraît qu'il fallait s'en méfier.
réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 13h00 : Dans le monde ferroviaire, du temps des machines à vapeur ( lorsque Germa...
Dans l'imprimerie aussi (avec de l'étain et de l'antimoine) le plomb est fondu. On en fait même des saumons que je déconseille à table !
Tiens ce soir sur la 14 une femme couche avec les gens de droite pour qu'ils changent de parti ! Quelle idée de se frotter à des mythomanes ! Seront-ils sous les feux d'une rampe ? Si c'est sous ceux d'une rampe de lancement bon courage 
Humblement je me mets sous les feux de la rampe. Cette chanson, que je suis étonnée de retrouver ici (quelle culture!) est une des nombreuses versions chantées sous un même air qui nous vient ... des armées napoléoniennes. Une de ces versions est "Viva la quince brigada", chanté par Pete Seeger, icône du revival folk aux USA. La quinzième brigade était constituée de volontaires de nombreux pays venus spontanément combattre le régime espagnol (1937) . Elle fait partie des chansons que j'aime interpréter sur mon banjo 5 cordes. Vous n'avez jamais entendu un banjo? Taper "Pete seeger" et "Viva la quince brigada" sur You Tube. Ca n'a rien à voir avec la country!!
Je quitte les feux de la rampe historico culturelle sur la pointe des pieds
réponse à . DiwanC le 11/12/2016 à 13h05 : Pourquoi pas Jules César tant que tu y es ! N'oublie pas que t...
Aurais je prétendu le contraire ?.....
Il était une fois un vieux monsieur qui avait une chèvre.......etc etc
réponse à . JoBanjo le 11/12/2016 à 15h32 : Humblement je me mets sous les feux de la rampe. Cette chanson, que je suis &eac...
Tu t'en vas franco....comme ça...hé ben..
réponse à . le gone le 11/12/2016 à 13h21 : Dans l'imprimerie aussi (avec de l'étain et de l'antimoine...
Hé bien voilà j'ai à nouveau enrichi mes connaissances..Merci le gone et Expressio
réponse à . JoBanjo le 11/12/2016 à 15h32 : Humblement je me mets sous les feux de la rampe. Cette chanson, que je suis &eac...
En Espagne on connait la chanson sous le titre: ¡ Ay, Carmela !
réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 15h44 : Il était une fois un vieux monsieur qui avait une chèvre.......etc...
Puisque tu insistes, je continue ! 

M Seguin ne fut pas toujours le vieux sage, collectionneur de biquettes que l'on croit connaître.

Dans sa folle jeunesse, il faisait partie d'un groupe de rock : les Seguin Satanic Skin . Il avait connu le succès... enfin un certain succès... En fait, juste une petite réputation d'artisss dans un coin des Alpilles.
Puis les éphémères feux de la rampe s'étaient éteints et il s'était reconverti dans l'élevage caprin. Et les soirs d'été, sous les étoiles, il contait sa gloire passée...

- Ah ! Blanquette ! que j'étais joli dans mon costume de lumière, avec mes santiags vernies, ma barbe de cow-boy country et ma veste à franges blanches qui me faisaient comme une houppelande...

La Blanquette écouta une nuit... deux nuits... dix nuits... Puis,
- Euh... Écoute mon p'tit père, j'en ai ras les cornes zébrées de tes triomphes passés... Je m' tire !

Le lendemain, après deux ou trois pastagas, M. Seguin raconta...
- Et ta chèvre, elle t'a parlé ?
- Comme je te le dis...
- Oh ! Peuchère... il est fada...


L'Alphonse D. qui passait ses vacances dans la région entendit l'histoire qu'il narra dans une lettre à son copain Gringoire.

Et v'là !

- Tu as vu Daryl ?
- Laub ? scène...
- Mais non, il n'est pas obscène !


1) GUY (Guy trie)* [France, 1916-1954]
2) GUITRY (Guy trie)* [Sacha, 1885-1957]
3) MARQUAIS (marqué) [Michelle, promotion 1952]
4) BRULÉ (bru les) [André, 1879-1953]
5) VEILLON (veillons) [Paul-Antoine, 1992]
6) ROSAY (rosé) [Françoise, 1891-1974]
7) HIRSCH (kirsch) [Robert, 1925]
8) GENCE (j'en sais...) [Denise, 1924-2011]
9) BARRAULT (barre au...) [Jean-Louis, 1910-1994]
10) RÉGNIER (régner) [Georges-Henri, 1941]
11) NÈGRE (un aigre) [Pierre, 1924-1985]
12) MAYER (mais hier) [Henry, 1857-1941]
13) MAGNIER (se magner) [Marie, 1848-1913]
14) RENAUD (Renault) [Madeleine, 1900-1994]
15) PRÉJEAN (tout près Jean) [Albert, 1894-1979]
16) TISSOT (p'tit sot) [Alice, 1890-1971]
17) BAUR (bords) [Harry, 1880-1943]
18) SABOURET (ça bourré...) [Marie, 1924-1960]
Voilà !
réponse à . JoBanjo le 11/12/2016 à 15h32 : Humblement je me mets sous les feux de la rampe. Cette chanson, que je suis &eac...
... un même air qui nous vient ... des armées napoléoniennes.
Pour une fois j'aurais tendance à croire M. Wiki :
El paso del Ebro, également connue sous le titre ¡ Ay, Carmela !, est une chanson populaire espagnole, née en 1808 dans la Guerre d'indépendance espagnole contre Napoléon Ier.

Elle est reprise plus tard par les soldats républicains et par les volontaires des Brigades internationales pendant la Guerre civile (1936-1939), avec notamment sa variante Viva la Quince Brigada.


C'est à cette page.
Mais bon...
réponse à . DiwanC le 11/12/2016 à 17h31 : Puisque tu insistes, je continue !  M Seguin ne fut pas toujours le v...
Je suis scotché par tant d'imagination...
Respect...si, si...
Un copain m'a raconté qu'un jour, histoire de se rendre intéressant, il a attendu sa femme en faisant le mort (allongé, yeux mi-clos, langue sortie) étendu par terre ou sur le lit. Elle a eu la grosse peur et après un court moment il a éclaté de rire. Résultat hôtel du cul tourné pendant x jours 
réponse à . BOUBA le 11/12/2016 à 17h45 : Je suis scotché par tant d'imagination... Respect...si, si......
Privilège ou qualité de vieille collégienne d'un Charlemagne qui un jour eut l'idée folle d'inventer l'école ! 

réponse à . joseta le 11/12/2016 à 17h34 : - Tu as vu Daryl ? - Laub ? scène... - Mais non, il n'est ...
Je n'ai pas vu le premier Guy et suis passée bien loin du Baur... J'ai bu le rosé (tu me connais !) sans voir Françoise...
Mais j'avais "Martin" (Jacques) qui fit mille métiers sur les planches !
Quoi qu'il en soit, merci !
réponse à . JoBanjo le 11/12/2016 à 15h32 : Humblement je me mets sous les feux de la rampe. Cette chanson, que je suis &eac...
Taper "Pete seeger" et "Viva la quince brigada"
Ça donne ce résultat.
réponse à . DiwanC le 11/12/2016 à 18h03 : Privilège ou qualité de vieille collégienne d'un Charlemagn...
Meuuuuuuuuuuuh non ! ......rien à voir, la qualité on l'a à la naissance....
réponse à . joseta le 11/12/2016 à 17h34 : - Tu as vu Daryl ? - Laub ? scène... - Mais non, il n'est ...
Comme DiwanC, je n'ai pas vu France Guy mais j'ai pensé voir Jacques Martin.
Obligé de voir Baur, nous avons connu un Charles Baur qui s'était fait élire président du Conseil Régional de Picardie grâce à une alliance avec le Front National alors qu'une partie de sa famille était morte en déportation. Pas vraiment rancunier, le gars.
réponse à . DiwanC le 11/12/2016 à 18h06 : Je n'ai pas vu le premier Guy et suis passée bien loin du Baur... J'ai bu...
- Tu sais que la femme d'Harry Baur l'appelle 'mon Harry' ?
- 'Harry d'elle'...c'est bête
- mais quand même mieux que 'Baur d'elle' !
réponse à . SyntaxTerror le 11/12/2016 à 20h54 : Comme DiwanC, je n'ai pas vu France Guy mais j'ai pensé voir Ja...
Alors toi, tu as vu le Baur et le re-Baur, c'est ça ?
Jacques Martin n'est pas vraiment un acteur de théâtre, en outre, il ne m'amusait même pas en tant qu'humoriste.
Paradoxe
Claire Keim se trouve sur la scène quand, soudain, toutes les lumières s'éteignent...
et Claire rage !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre sous les feux de la rampe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?