Etre un as - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Etre un as

Être le meilleur dans son genre, dans l'activité qu'on exerce.

Origine

Aujourd'hui, l'as est la plus forte des cartes, mais il n'en a pas toujours été ainsi.
Le un, ou as en latin, a très longtemps été un moins que rien, sans valeur.

La transformation de la perception de l'as vient de la guerre de 14-18 où les pilotes d'avion, lorsqu'ils avaient du temps à perdre entre deux missions, jouaient à la manille (Lien externe), jeu de cartes inventé à la fin du XVIIIe siècle, où l'as vient juste avant le 10, la plus forte carte.
Ainsi, lorsqu'un pilote approchait du dixième ennemi abattu, il devenait un as, par assimilation à son jeu préféré.
Cette expression réservée aux pilotes s'est ensuite étendue à tous les domaines.

Compléments

L'as des as est un champion d'exception dans son domaine, comme Georges Guynemer (Lien externe) avec ses 54 victoires.
Mais attention, un "as du volant" n'est pas celui qui réussi à envoyer 10 autres automobilistes dans le décor !

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre un as » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Tayyara !Un avion !
Angleterreen To be (an) aceÊtre un as
Espagnees Ser un asÊtre un as
Grècegr Είναι άσος (Ìne àssos)Être (un) as
Italieit Essere un assoÊtre un as
Brésilpt Ser um asÊtre un as

Vos commentaires
Je sais si c’est un "as" , ce petit jeune !
Être le meilleur dans son genre
c’est le seul que je connaisse, capable de jouer avec sa bouche, ses cordes vocales, etc ... ,cette page 
réponse à . cotentine le 05/02/2009 à 12h03 : Je sais si c’est un "as" , ce petit jeune ! Être le meilleur da...
Ah!...
Et c’est sur un site Kébékois!  
Lorsqu’enfant, ma grand-mère me disait que « j’étais fagoté comme l’as de pique », cela signifiait que j’avais commis une bévue dans la manière de m’habiller, le plus souvent, avoir mal boutonné ma chemise et « mis le bouton du lundi, celui du col, dans la boutonnière du mardi », ce qui se prolongeait jusqu’en bas, le bouton du dimanche ne trouvant plus de boutonnière, cela ne me troublait pas outre-mesure mais grand-mère exigeait de rectifier. Bien plus tard, m’intéressant au symbolisme, je me suis amusé que les chemises aient sept boutons et que l’as de pique des jeux de cartes, particulièrement celui du tarot soit une carte fort positive qui annonce stabilité, chance, sécurité matérielle et intellectuelle!!!
Qui dira par quel mystère ce mot qui a eu de tout temps un sens négatif a pris le sens élitiste qu’on lui connaît aujourd’hui. L’as romain était une piécette sans valeur, alors qu’être plein aux as atteste aujourd’hui d’une particulière opulence. De même nous dit God la carte à jouer à un seul point a-t-elle vu sa valeur inversée. A noter que le mot "astuce" qui n’a rien à voir sémantiquement avec le mot "as" a évolué dans le même sens. L’astucieux Renart qui bernait Ysengrin et les marchants est ainsi passé du rôle de traître à celui de héros.

Je note, ce qui expliquerait que je n’y comprenne goutte, que le TFLi énonce qu’un as serait, par extension (évidemment) une "personne généralement du sexe masculin excellant dans un domaine. Ex : C’est un as (Ac. 1932)... "
Un as sans soeur pour les chats faux...........je sais, çà ne veut strictement rien dire mais çà m’amuse ...........
Et n’oublions pas l’as de la chasse française de 39/45, Pierre Clostermann, récemment disparu à 85 ans, qui obtint 33 victoires au sein de la RAF et son excellent livre autobiographique "Le grand cirque"
Nuées art
Âtre nues
Sun ratée
un astrée

Anna Thème
réponse à . BOUBA le 13/09/2009 à 07h53 : Un as sans soeur pour les chats faux...........je sais, çà ne veut...
Noooon, ce n’est pas nul du tout, au contraire. Dément, peut-être, mais il fallait l’oser, tu l’as fait et c’est génial. Merci. J’ai bien ri!
Un as, donc - presque un moins que rien, à l’origine, tout au moins.
D’accord!
C’est pour cela qu’en anglais, on dit ass et en allemand arsch, sans doute

Las, trois fois hé l’as, ach, que c’est maufais!
Expressio, on ne s’en l’as pas...
L’as des as est un champion d’exception dans son domaine, comme Georges Guynemer
ou comme notre Bebel, dans un film bien sympathique ! cette page
réponse à . file_au_logis le 13/09/2009 à 09h30 : Noooon, ce n’est pas nul du tout, au contraire. Dément, peut-ê...
Merci beaucoup pour cette flatteuse appréciation.........
Aujourd’hui, l’as est la plus forte des cartes, mais il n’en a pas toujours été ainsi.
il semble toutefois que l’as ait toujours eu la valeur la plus haute au jeu de dés, et dans la plupart des jeux de cartes, avant la belote ou la manille qui en ont perturbé l’ordre.L’ Unique était au dessus du roi.
S’il en avait été autrement, l’as n’aurait jamais été conservé dans les jeux de 8 cartes, ou l’on commence avec le 7.
Quant à l’origine militaire Alain Rey indique qu’il a désigné d’abord " le cavalier du premier peloton, et par extension un soldat de valeur" avant de s’appliquer en 14-18 au pilote qui avait abattu officiellement 10 avions ennemis. Conjuraient-ils ainsi le risque de passer à l’as et de en repas d’as-ticots ?
Hélène hél-as se lasse de Ménélas et quand Paris, l’as des as l’as-saille elle succombe à son as-saut. Ceci nous mène-hélas à la guerre de Troie : Giraudoux n’y pourra rien changer.
réponse à . file_au_logis le 13/09/2009 à 09h33 : Un as, donc - presque un moins que rien, à l’origine, tout au moins...
L’as hélas est seul
Et l’asshole itou* ?

(Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ?)

* l’asshole itou, ça n’existe pas
Un bourreau des cœurs a été as-sassiné et laissé sur le carreau.
réponse à . Jonayla le 13/09/2009 à 09h25 : Nuées art Âtre nues Sun ratée un astrée Anna Th&egra...
Sans oublier la Sénateur a senteur es nature que la rente usa et qui resta nue faisant un passage Sénat --> Rue !

Anne à thème, Chris sans thème.
réponse à . <inconnu> le 13/09/2009 à 12h33 : Un bourreau des cœurs a été as-sassiné et laiss&eacut...
Un bourreau des cœurs a été as-sassiné et laissé sur le carreau.
Tu veux sans doute dire qu’il a recu un coup de pique et qu’il est tombé dans un champ de trèfles...
[slurp]Par définition, l’Amiral est un as : qu’on se le dise [/slurp]
réponse à . mickeylange le 13/09/2009 à 15h44 : [slurp]Par définition, l’Amiral est un as : qu’on se le ...
tu parles de l’asmiral ?
Evidemment, c’te couennerie !!!!!
répondit l’écho !
Bon God, mais c’est bien sûr...
C’ezst pas bientôt fini, oui ? Collé samedi !
?
Avec un A on peut aimer ou adorer
Aromatiser à l’absinthe les anacondas azurés,
Agacer les abeilles, aboucher les amants,
Allumer des arcs-en-ciel abasourdissants

Avec l’S sifflent les serpents de nos sens
Sinueux et suaves, sulfureux mais sublimes,
Soufflent les simouns sombres au sein sec des sables,
Sourdent les sources scintillant sous les sapins

Pour quelques as, on asservit et on assujettit
On assassine, assomme, assaille ou asphyxie,
On aspire assidûment à assouvir son asocial aspect.

Alors, si l’assonance vous sied
Soyez astucieux et suite aimable signez ici.
réponse à . momolala le 13/09/2009 à 17h48 : Avec un A on peut aimer ou adorer Aromatiser à l’absinthe les anac...
Séduisante assonance, poésie sibylline
Est-ce assez dire, amie, que tes sons nous ravissent !
Saurons-nous susurrer romance cristalline
Aussi suavement, avec un tel délice ?
Je ne sais s’il est sûr, s’il est sain d’essayer,
De tes vers sans ciller d’essaimer,
Impossible, indicible, de t’atteindre je pense :
Lasse hélas, ce soir seul m’inspire le silence.
réponse à . momolala le 13/09/2009 à 17h48 : Avec un A on peut aimer ou adorer Aromatiser à l’absinthe les anac...
Avec l’S sifflent les serpents de nos sens
"Prière de l’aspic qui piqua Cléo de 5 à 7" ou "c’est pas tous les jours qu’on rebondit sur un serpent":

Chez les serpents de sable, la chose est légendaire,
il en est un mortel, je vais vous expliquer :
Il ne craint le chameau, ni même le dromadaire
c’est l’aspic : il ne fait rien d’autre que d’aspiquer.

Nulle chaussure jamais n’en protégeât le pâtre,
il sait guetter sa proie, des heures, sous une pierre.
C’est même lui, dit-on, qui piqua Cléopâtre
de là viendrait son nom : il n’en est pas peu fier.

Mais depuis il ne peut oublier sa beauté
son nez -certes un peu long- et sa chute de reins...
Notre aspic ne sait plus rien faire que s’astiquer
et même que c’est coton, quand on n’a pas de mains !

Mon Dieu, si je pouvais faire machine arrière
revenir au moment ou j’n’ai fait que piquer
sa fesse, sans profiter de son royal derrière :
on m’appellerait "asnic" pour l’avoir bien niquée.
réponse à . chirstian le 13/09/2009 à 20h50 : Avec l’S sifflent les serpents de nos sens "Prière de l’asp...
c’est n’importe quoi : j’ai encore abusé d’as-péritif ! Marceeeelllll : un p-as-tis sans eau !
réponse à . momolala le 13/09/2009 à 17h48 : Avec un A on peut aimer ou adorer Aromatiser à l’absinthe les anac...
ici 
Un as, en tout cas, c’est notre Rikske international, qui était comme d’habitude présent à une festivité des poepedrogers !
Maaarceeeeeel ! Tournée générale !
réponse à . chirstian le 13/09/2009 à 20h50 : Avec l’S sifflent les serpents de nos sens "Prière de l’asp...
C’est ici qu’on apprend, merci ô Sélénite
La racine d’un vers si souvent imité :
L’aspic regardant la lune de sa maîtresse,
Bien étonnée eût dit l’une de ses favorites
A Cléo seule à seule, en toute intimité :
« Pour qui est ce serpent qui siffle sur vos fesses ? »


PS qui n’a rien à voir (je présume) : qu’est-ce donc, chère Jon, qu’un "poepedroger" ? (pas un drogueur de poupées, j’espère, ce serait prendre des riskskes)
réponse à . syanne le 14/09/2009 à 07h37 : C’est ici qu’on apprend, merci ô Sélénite La rac...
Retour aux sources d’Expressio :

46. Le 06/08/2008 à 22:20:24 par Jonayla - 1 réponse (47)
(réponse à 42. momolala du 06/08/2008 à 19:33:11) Modification du commentaire réservée à son auteur

C’est passke c’est la veille de la Saint Laurent !
En fait, ce sont les compagnons de Saint Laurent qui ont aidé les bruxellois à se sortir des pattes des louvanistes, et c’est pour ça que chaque année, la veille de la Saint Laurent, on plante le Meyboom à Bruxelles en espérant que les louvanistes ne nous le chiperont pas.
ouala, ouala. Mais Rikske est bien mieux placé que moi tout te spliquer ça, puisqu’il est lui-même poepedroger ( = porteur de géant durant la procession).

Voili, voilou.
Si je me suis bien amusée à A et S faire assoner
C’est de grande qualité que vous fûtes inspirés
Pour A sévère suite donner.
L’expression As de l’aviation nous vient de Rolland Garros. Au début de la première guerre, ce français fut le premier aviateur a abbatre cinq avions ennemies en vol. Il fut lui même abbatu et fait prisonnier lors de sa cinquième victoire. Un journaliste français a écrit Ce Garros est un as. L’expression est restée et attribuée depuis à tout pilote qui obtient cinq victoire aériennes. Après coup on a dit que les victoires de Garros n’étaient pas toutes confirmées...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre un as » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?