Il y a de l'orage dans l'air / Ça tourne à l'orage - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Il y a de l'orage dans l'air / Ça tourne à l'orage

Une dispute, une querelle s'annonce.
La situation s'aggrave.

Origine

Que voilà de belles métaphores météorologiques !
Un orage, tout le monde sait ce que c'est (même Corneille, pour qui il était désespérant[1]).

C'est au cours d'un orage que se produisent ces manifestations naturelles parmi les plus impressionnantes que sont les éclairs, immédiatement suivis de coups de tonnerre, pour peu qu'on en soit très proche.
Quand un bel orage est en cours, ça barde et ça hallebarde.

Lorsque les éclairs se produisent, c'est en des endroits où l'air est chargé d'électricité. Or, ne dit-on pas, par une autre métaphore, qu'il y a de l'électricité dans l'air lorsque que la tension[2] monte entre deux individus, au risque de provoquer de véritables éclats.

Ce rapprochement aisé, entre "l'atmosphère" qui règne entre les deux personnes et cette électricité qui se trouve dans l'atmosphère et qui va probablement provoquer l'éclair puis le tonnerre, manifestations de la nature qui se fâche, est bien évidemment à l'origine de nos expressions. Et ce, depuis le XVIIIe siècle.

La deuxième expression s'applique aussi à une situation qui est en train de se détériorer : l'orage, l'explosion de la nature, n'a pas encore eu lieu, mais on sent bien qu'il se prépare.

[1] N'est-ce pas en effet dans Le Cid que Don Diègue s'exclame "Ô rage, ô désespoir..." ?

[2] Encore un mot qui s'applique aussi bien à l'électricité qu'aux relations humaines.

Exemple

« Il y avait de l'orage dans l'air. J'avais trop vite auguré de la bonne tenue de la maison Philibert. Mme Philipert cramoisie s'efforçait en vain de rétablir l'ordre. »
Jean Lorrain - La maison Philibert - 1979

« (...) on s'amuse beaucoup au Louvre car Catherine de Médicis se soucie de la représentation royale, d'autant que pour elle et sa famille, l'atmosphère politique tourne à l'orage. »
Janine Garrisson - 1572, la Saint-Barthélémy - 2000

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il y a de l'orage dans l'air / Ça tourne à l'orage » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Der Haussegen hängt schiefLa bénédiction du foyer pend (est suspendue) de travers
Allemagnede Es ist dicke Luft.L'air est épais.
Angleterre / États-Unisen There's a storm brewingIl y a de l'orage dans l'air
États-Unisen Trouble is brewing / There's trouble a-brewingDes ennuis brassent / Il y a des ennuis qui brassent
Espagnees Se masca la tragediaOn mâche la tragédie
Espagnees Se masca la tensión en el ambiente On mâche la tension dans l'ambiance
Argentinees Se viene la tormenta / La cosa está que ardeL'orage arrive / Ça brûle !
Espagnees Se corta el aire con un cuchilloOn pourrait couper l'air avec un couteau
Espagnees Se avecina tormentaL'orage approche
Pays-Basnl de spanning is te snijdenon peut couper le suspense avec un couteau
Pays-Basnl Er broeit iets...il se mijote qqch....
Pays-Basnl dat geeft gelazer in de porseleinkastcela donne de l'orage (lire: ennuis, conflits, emmerdes) dans le cabinet de porcelaine
Pays-Basnl Er zit onweer in de lucht / Dat wordt onweerIl y a de l'orage dans l'air / Ça devient de l'orage
Pays-Basnl Er is heibel op kostLe boucan arrive
Pays-Basnl Daar komt gedonder van!Le tonnerre arrive !
Pays-Basnl Dat wordt trammelantÇa attire des ennuis
Catalunyaother En ve una de grossaUne de grosse arrive
Polognepl Coś wisi w powietrzuQuelque chose est suspendu dans l'air
Roumaniero Plutește furtuna în aerL'orage flotte dans l'air
Serbiesr GrmeceÇa tourne à l'orage
Suèdesv Det är åska i luftenIl y a du tonnerre dans l'air

Vos commentaires
Bonjour (!) à toutes et à tous !

Quelques vers très libres, pour montrer rapidement que je ne prends pas la place uniquement pour dire bonjour, même si cela me fait toujours un petit plaisir.

Dans l’air, il y aurait comme un parfum d’orage.
En effet, si j’en crois mon gentil entourage,
Pour God et expressio j’aurais de l’amour- rage,
Et mon esprit brumeux vaudrait bien un curage !

Peut-être une suite plus tard ???
1. Présentation
Les tontons flingueurs, film de G. Lautner (1963), d’après Grisbi or not grisbi de A. Simonin.

2. Extrait des dialogues de Michel Audiard :

Scène : M. Fernand dîne dans la salle de séjour
- (Pascal) Vous la voyez, ce coup-là, l’embrouille ? Dans le monde des caves on appelle ça , un cas de conscience, nous on dit : un point d’honneur. Entre vous et les Wolfoni, il va faire vilain temps. En supposant que ça tourne à l’orage, Bastien et moi on est sûr de se retrouver face à face, flingue en pogne, avec l’honnêteté qui commande de tirer. Ah non ! Un truc à décimer une famille.

Pour ceux que les dialogues des Tontons Flingueurs intéresseraient, on les trouve à cette page.
La parole est à cotentine, à qui j’ai un peu grillé la politesse après l’apparition de l’expression du jour "vers" minuit, et par galanterie (on ne se refait pas).
Elle nous a raconté deux jours où il y avait de l’orage dans l’air :.
Voir cette page, #5
La parole est maintenant, sur le même sujet, à notre marin préféré,
Voir la même page, #27.


@ Elpepe
1) Tu peux envoyer un mail à Dufour et Kârcher pour leur demander une petite rallonge pour publicité clandestine. Nous deux, nous trouverons toujours un arrangement.
2) Ton ami, c’était le célèbre Saint-Cyrien ? Ca a dû lui mouiller les plumes du casoar !
Bonjour mon cher deLassus et tous les autres !
Bravo pour ce petit monologue très instructif, qui fait preuve d’une grande recherche.
Mais je me dépêcher de valider, pour avoir le grand "honneur" d’être le 2ième intervenant...  
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 16/12/2009 à 08h42 : Bonjour mon cher deLassus et tous les autres ! Bravo pour ce petit monologu...
Bonjour, et ravi d’avoir un peu de compagnie.

Tu as pu remarquer que tu n’es pas le 2ème intervenant, mais le 5ème. Dans l’ordre d’apparition :
- Ton serviteur , pour 4 alexandrins seulement
- Audiard
- cotentine
- Elpepe

Mais quelque chose me dit qu’après un petit café ton serviteur va revenir !
Lien brisé >>> contribution annulée. Sorry !
Serait-ce que tout le monde est gelé sous sa couette ce matin ?
Il n’y a pas trop de risque d’orage pourtant par le temps qui fait !

Pour ma part j’ai gardé en mémoire un magnifique orage en mer (sous lequel je n’étais pas, heureusement pour moi), mais je le voyais depuis la terrasse d’une villa qui donnait sur la mer, à Bandoles. Cela fait fort longtemps, puisque j’étais encore jeune (et oui je n’avais pas encore 20 ans...).
Je regardais donc les éclairs qui zébraient magnifiquement le ciel, lorsque l’un d’eux à eu la forme du trident de Poséidon, comme si il sortait de la mer. Je regardais ça avec des yeux zémerveillééééé... C’était nettement mieux qu’un spectacle pyrotechnique !!!

Il y a de l’orage dans l’air
Il y a de l’eau dans le gaz cette page
Entre le jazz et la java, nous disait ce grand poète Claude Nougaro.
Est-ce pour ça qu’on en "chie des bulles" ?
C’est marrant qu’on parle tous les deux de Nougaro, mais avec des chansons différentes !

tu n’es pas le 2ème intervenant, mais le 5ème
Peut-être, mais c’est parce que tu es très bavard, et que tu occupes le terrain avec des "copier/collé". Maintenant que tu sais faire !!  :&rsquo)
Dans un registre beaucoup moins électrique... (encore que ...) Je suis allé voir hier soir en avant-première le fabuleux film de James Cameron "Avatar", en 3D.
Franchement on en a pour son argent ! C’est du très très grand spectacle, l’histoire est très bien ficelée, et on est en permanence dans le coeur de l’action et des décors qui sont magnifiques.
Ce n’est pas une de ces nouvelles Américonneries habituelles!
ben ditdon... si on était pas là tous les 2, ça serait le grand calme plat sur Expressio en ce beau jour un peu brumeux!!!
Faut dire aussi que pour le moment je n’ai pas trop de boulot, alors je me permet quelques petites incursion sur ce site sans beurre et sans brioche (le Bayard du net...), mais il manque aussi les croissants (ce qui est dommage, parce qu’avec un Expressio, qu’est-ce que c’est bon !!!)
J’aime bien toutes ces métaphores mises en lumière par God dan l’explication de l’expressio du jour; qu’il s’agisse de l’électricité, de la tension ou même de l’atmosphère, tout cela nous rappelle - et c’est parfois bien nécessaire - que nous sommes qu’un infime élément faisant partie de la Nature. Il est parfois bon de s’en rappeler, afin de ne pas "péter plus haut que son cul" et provoquer un quelconque orage...(qui atteindra les oreilles, les narines ou le coeur, selon le type d’orage.)
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 16/12/2009 à 09h55 : ben ditdon... si on était pas là tous les 2, ça serait le g...
le grand calme plat
Tu contres un peu l’expressio du jour, là !!! 
Bon Allez ! Tonnerre et trompettes pour souhaiter Bon Anniversaire à Hacyran et souhaitons-lui qu’il n’y ait aucun orage dans l’air pour fêter cette journée dans la sérénité 
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 16/12/2009 à 09h26 : C’est marrant qu’on parle tous les deux de Nougaro, mais avec des ch...
c’est parce que tu es très bavard...
Moi, bavard ???
réponse à . horizondelle le 16/12/2009 à 10h09 : le grand calme platTu contres un peu l’expressio du jour, là !...
Bienvenue au club ! J’étais en train de finir mon ènième roman quand tu es arrivée.
Dit-on "triopole"?
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 07h53 : La parole est maintenant, sur le même sujet, à notre marin pr&eacut...
Ah non, sur ce coup-là, j’étais avec un ancien de la Calypso, çui grâce auquel on jouit des voiliers du club nautique de la Marine à Toulon, dont Cocotte, Momolala, Mickey, SagesseFolie, Juju, God et Godess en connaissent les quais et les voiliers depuis que je leur ai assuré une visite guidée avec BB, le 31 juillet 2008 à partir de 15h32. Et comme ce fut la toute première fois que les disciples précités rencontraient God himself, il y avait de l’aura dans l’air ! Et c’est depuis lors qu’on porte l’auréole des Saints évangélistes d’Expressio, avec les privilèges y afférents : la clé de 12 et le chèque mensuel pour moi, un mot d’excuse de BB pour Mickey quand il est collé samedi, etc...
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 08h50 : Bonjour, et ravi d’avoir un peu de compagnie. Tu as pu remarquer que tu n...
Ce qu’il y a de bien, mainant, c’est qu’on peut rester couché, et tu nous fais intervenir. Mais je remarque que c’est la deuxième fois que tu avoues caviarder. A la troisième, il n’y aura pas d’orage dans l’air, juste le carnet de colles dans la main !
«Et après qu’il soit tombé: des seaux, des cordes, des hallebardes, que peut-il tomber d’autre ? oui, mais c’est plutôt rare !». Pierre Dac.
réponse à . horizondelle le 16/12/2009 à 10h07 : J’aime bien toutes ces métaphores mises en lumière par God d...
[inutile >>> supprimé en 2018]
Quant à moi ce serait plutôt "action de grasse... matinée, mâtinée" avec une adorable greffière grise dénommée Isis...
réponse à . <inconnu> le 16/12/2009 à 10h43 : Quant à moi ce serait plutôt "action de grasse... matinée, m...
Pour mater le matou, Isis ose iris ?
réponse à . Elpepe le 16/12/2009 à 10h25 : Ce qu’il y a de bien, mainant, c’est qu’on peut rester couch&e...
tu avoues caviarder

D’abord j’avoue, et faute avouée ...

Ensuite je ne caviarde pas vraiment, j’élimine ce qui n’est pas utile au sacro-saint SUJET DU JOUR. Tu peux le vérifier avec mon "hommage" matinal à ta prose de 2007.
Pas mal du tout... non, Mlle s’appelle comme ça après que j’eu hésité entre Cléo, Bastet ou Isis qui est le nom grec de la déesse égyptienne Aset. Osiris aussi est un nom grec. Peut-être à cause des Ptolémée, dynastie d’origine grecque ???
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 10h52 : tu avoues caviarder D’abord j’avoue, et faute avouée ... Ens...
Mais non, je déconne ! Ne prends pas tout au pied de la lettre, ni de Cocotte, ni de moi... ni d’un autre. J’ai fait une réponse_104 à Cocotte ce jour-là. Mon drame ? j’ai tant de couenneries à dire, et la vie est si courte, hein ? Et comme dit le proverbe de la Marine : après la pluie vient le beau temps.
De toute façon, [slurp]le laïus godesque de l’expression du jour est tellement mal fagoté qu’il est à démonter et à repeindre bien ficelé qu’il n’y a rien à ajouter[/slurp]. Alors...
une querelle s’annonce
y’en a partout des querelles ou de l’agressivité ... et même la foudre avant les foudres ... comme la statuette qui a démoli le nez et les dents de Berlusconi ou encore ... les djeunes qui s’enflamment devant le clip proposé hier cette page

Merci DeLapsus de m’avoir citée, je ne t’en chercherai pas querelle, même si j’avais déjà oublié m’être autant répandue ! 
réponse à . Elpepe le 16/12/2009 à 11h10 : Mais non, je déconne ! Ne prends pas tout au pied de la lettre, ni d...
Parce que moi je ne déconne pas peut-être ?

Tu crois que je crois tout ce que j’écris ?
cf Pour qui croassent ces crorbeaux qui crimpent sur vos crinières ?
réponse à . cotentine le 16/12/2009 à 11h19 : une querelle s’annoncey’en a partout des querelles ou de l’agr...
Merci DeLapsus de m’avoir citée...

Si c’en est un, c’est le plus beau lapsus que j’ai lu en 3 mois d’expressio !
Si c’est volontaire, c’est la plus élégante vanne que l’on m’y ait balancée !

Dans l’un ou l’autre cas, deLassus t’exprime son admiration.
En mer, quand on voit l’orage se pointer à l’horizon de l’hémisphère Nord, on tâche de mettre la barre à droite pour le laisser à bâbord au portant, et on prend un ris avant d’être dedans, en illustrant ce proverbe breton :
"si tu veux faire un vieux marin, arrondis les caps et salue les grains".
La pub Google me propose de tester mon QI celui d’Albert et de Nicolas étant de 161.
A mon avis le leur est plus proche de celui de Pimprenelle car dans le bandeau pour m’inciter à aller les voir je lis (sic)

) Le plus populaire test IQ du monde.
) Apprend ton propre resultats!
) montrez ton resultats a collegues

Comme le disait Coluche "ils vendent de l’intelligence et il ont pas un échantillon à faire voir"
réponse à . Elpepe le 16/12/2009 à 11h46 : En mer, quand on voit l’orage se pointer à l’horizon de l&rsq...
"si tu veux faire un vieux marin, arrondis les grappes et salue les catins".

Bacchus
réponse à . mickeylange le 16/12/2009 à 11h47 : La pub Google me propose de tester mon QI celui d’Albert et de Nicolas &ea...
Là, tu vas t’attirer les foudres élyséennes ! Heureusement, la fine fleur de notre contre-espionnage, le général Rondot, "n’a pas un QI de pétoncle", lui !
Mais personne ne le lui avait reproché non plus, hein ? Mon QI varie de 20 à 120, et ça me fait marrer !
réponse à . Elpepe le 16/12/2009 à 11h46 : En mer, quand on voit l’orage se pointer à l’horizon de l&rsq...
Liens brisés >>> contribution annulée...
Ça vous fait des vacances !
Il était question du Dictionnaire de l’ancien français de Godefroy.
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 12h04 : Liens brisés >>> contribution annulée... Ça vous fait des v...
Non, pour avoir une trirème regarde comment il faut faire:

Orage ! ô désespoir ! ô averse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette pluie ?
Et ne suis-je trempé dans les travaux marin
Que pour voir en un jour mouiller tant de lauriers ?
Mon bras qu’avec respect tout Expressio admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé ce site,
Tant de fois nettoyé le trône de son roi,
Trahit donc ma quenelle, et ne fait rien pour moi ?
ô cruel souvenir de ma gloire passée !
Nav de tant de jours en un jour effacée !
Nouvelle averse fatale à mon bonheur !
Précipitation élevée où tombe mon honneur !
Faut-il de votre éclair voir triompher l’orage,
Et mourir sans vengeance, et vivre dans la boue ?
God, sois de mon prince à présent gouverneur ;
Et toi, de mes exploits glorieux instrument,
Mais d’un corps tout de glace inutile ornement,
Eclair jadis tant à craindre, et qui, dans cette pluie,
M’as servi de parapluie, et non pas de défense,
Va, quitte désormais le dernier des marins,
Passe, pour me venger en de meilleures mains.
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 12h04 : Liens brisés >>> contribution annulée... Ça vous fait des v...
suis-je le dernier des 23000 abonnés à avoir découvert ce trésor ?
Oui.
Le Mohican Diraton
réponse à . mickeylange le 16/12/2009 à 11h47 : La pub Google me propose de tester mon QI celui d’Albert et de Nicolas &ea...
Je trouve ça limite insultant pour la pauvre Pimprenelle, car même si elle est un peu nunuche, elle n’atteint pas ce degré d’inculture quand même ...  
Et qui plus est (toujours selon le même site) Einstein n’aurait jamais passé de test de QI, alors comment savoir si il n’aurait pas crevé le plafond et atteint 162... au moins ...
réponse à . mickeylange le 16/12/2009 à 12h15 : Non, pour avoir une trirème regarde comment il faut faire: Orage ! ...
J’ai fait beaucoup de tournois de brige en duplicate dans une toute autre vie.

Dans des cas comme celui-ci, on posait ses cartes, on levait la main et la tête, et on criait " ARBITRE !"
Ca voulait dire que le coup était trop beau pour être tout à fait honnête.
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 12h04 : Liens brisés >>> contribution annulée... Ça vous fait des v...
"Sigles avaint par bel orage
A Bistrod pernent lur rivage"
Encore des qui se sont perdus au bar du phare. Maaaaarcel, remet la tournéeeee !
réponse à . mickeylange le 16/12/2009 à 12h15 : Non, pour avoir une trirème regarde comment il faut faire: Orage ! ...
Oh, comme c’est beau, on dirait du Corneille  :&rsquo)
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 11h31 : Merci DeLapsus de m’avoir citée... Si c’en est un, c’es...
hello delassus
toujours aussi galant auprés des femmes, Il va y avoir de l’orage dans l’air et tu vas recevoir les foudres de la jalousie pour certains(es) , mais je suis comme contentine , j’aime le savoir vivre des hommes de ce monde .....
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 16/12/2009 à 12h37 : Oh, comme c’est beau, on dirait du Corneille  :&rsquo)...
Mais non ça vaut pas un coup de cid.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 16/12/2009 à 12h26 : Je trouve ça limite insultant pour la pauvre Pimprenelle, car même ...
Moi, en matière de QI, j’aime bien la formule du regretté Jean Yanne :

"Moi, mon QI est à peu près celui du bulot."
Après le camp du drap d’or, il y a donc maintenant le camp Diraton...
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 12h42 : Moi, en matière de QI, j’aime bien la formule du regretté Je...
Il est très vrai que le Q n’est très loin du I... qq cm à peine...
Cela me rappelle aussi, avoir entendu Jean Yanne être qualifié «d’anarchiste de droite» !?!
Ce rapprochement aisé, entre "l’atmosphère" qui règne entre les deux personnes
Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère?

Mais non, ma poule,
Il y a d’l’orage dans l’air,
T’as la gueule de travers...
réponse à . <inconnu> le 16/12/2009 à 12h53 : Il est très vrai que le Q n’est très loin du I... qq cm &agr...
être qualifié «d’anarchiste de droite»

Et alors? Tu m’fais de LePen: la Marine n’en est pas une, peut-être?
réponse à . <inconnu> le 16/12/2009 à 12h53 : Il est très vrai que le Q n’est très loin du I... qq cm &agr...
J’ai des éléments de réponse à une question que tu as posée hier.

Voir Des vertes et des pas mûres, 15/12/09, # 73
Je préfère quand il y a de la rumba dans l’air que de l’orage, au sens où God l’entend. Sinon ils peuvent l’un comme l’autre être très sensuels. J’aime beaucoup l’orage, cette dernière sauvagerie de la Nature dans nos paysages domestiqués.
Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfart
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au phare (d’Expressio...)

Et une fois arrivés, vous avez fait la bringue ? Maaaaarcel, une tournée de cid....
(A propos de la saint-Barthélémy)
l’atmosphère politique tourne à l’orage

Non, juste une taquinerie des catholiques !
la tension monte entre deux individus, au risque de provoquer de véritables éclats

On n’apprendra à personne que la tension est une différence de potentiel. Il arrive que les éclats surviennent alors que les deux individus ont un potentiel élevé et que donc la tension soit quasi-nulle.Va comprendre Charles ...
Hors sujet ! Hors sujet ! Cocooooooote !
réponse à . SyntaxTerror le 16/12/2009 à 15h43 : (A propos de la saint-Barthélémy) l’atmosphère politi...
L’ont toujours fait bon ménage, le sabre et le goupillon, hein ! Le massacre de la Saint-Barthélémy, c’était une répétition du Gott mit Uns : un détail de l’Histoire.
JMLP
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 02h35 : 1. Présentation Les tontons flingueurs, film de G. Lautner (1963), d&rsqu...
Tout aussi hors-sujet, la scène qui parodie un western de l’époque, où, pour nous faire comprendre que les deux cow-boys sont gays, ils comparent la taille ... de leur revolver.
Dans "Les tontons flingueurs", le dialoguiste a même réussi à glisser un slogan publicitaire du temps : le prix s’oublie, la qualité reste. Tout le monde a oublié de quel produit il s’agissait !
réponse à . SyntaxTerror le 16/12/2009 à 15h55 : la tension monte entre deux individus, au risque de provoquer de véritabl...
Et d’une, ça dépend à quelles bornes tu la mesure, la tension. Et de deux, tu peux avoir deux forts potentiels bornés sévèrement burnés, c’est pas incompatible non plus.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 16/12/2009 à 09h55 : ben ditdon... si on était pas là tous les 2, ça serait le g...
mais il manque aussi les croissants

Normal, les rassemblements de plus de un croissant sont désormais interdits, surtout au pied des minarets.
Moi, quand il y a de l’orage dans l’air avec BB, je dresse le paratonnerre, histoire de canaliser la foudre. Kif-kif au salon rose, qui est une espèce de cage de phare à dais. Tu mords ?
réponse à . SyntaxTerror le 16/12/2009 à 16h24 : Tout aussi hors-sujet, la scène qui parodie un western de l’é...
Comment ça hors sujet ???
J’ai passé une heure, en pleine nuit, à trouver dans les 25 pages de texte LA page où se trouvait l’expression du jour, que j’ai amoureusement recopiée avec mes doigts émus, en mettant en gras l’objet tant convoité...
Je ne vous ai pas obligés, vous tous, à lire la totalité des dialogues !
Mais je vous pardonne, car la tentation était forte.
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 17h57 : Comment ça hors sujet ??? J’ai passé une heure, en plei...
the best car in the world
The best car in the world is the Isetta of Mickey.
Jean-Pierre R.
une seule chose me semble sûre : c’est qu’il y a de l’R dans "l’oRage"
réponse à . deLassus le 16/12/2009 à 11h31 : Merci DeLapsus de m’avoir citée... Si c’en est un, c’es...
je m’amuse, si je ne m’abuse, de tes jeux de mots !
je te titille, histoire de chatouiller tes ... commentaires !
suis désolée d’avoir gratté une cicatrice lors de ton BAC ... "hors sujet" ?
waouh ... on y passe notre temps chez GOD ... sans vraie punition ! 
Ah, il y a de l’orage dans l’air et de l’eau dans le gaz ! Je découvre avec stupéfaction que dans la liste des prochaines à venir "dans le désordre"
Il y a actuellement 0 expressions ou locutions en attente de publication.
. De quoi demain sera-t-il donc fait ? Le néant nous guette .... Je vais me coucher inquiète.
N’est-ce pas en effet dans Le Cid que Don Diègue s’exclame "Ô rage, ô désespoir..." ?
Hautrage , ô désespoir…


Avis à tous :

Il y en a qui décernent la trirème du jour et d’autres qui collent les gens en retenue au fond du cul de basse-fosse.
Pour ma part, je n’hésiterai désormais pas à envoyer Bételgeuse !
L’orage n’est pas toujours source de querelle… tout au moins chez Georges (l’autre !).
C’est parfois même un cadeau...

Un soir de pluie, v’là qu’on gratte à ma porte
Je m’empresse d‘ouvrir, sans doute un nouveau chat !
Nom de Dieu, l’ beau félin que l’orage m’apporte
C’était toi, c’était toi, c’était toi…


Et on ne saurait taire la belle histoire de cet orage jupitérien :

Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps
Le beau temps me dégoute et m’fait grincer les dents
Le bel azur me met en rage
Car le plus grand amour qui m’fut donné sur terr’
Je l’dois au mauvais temps, je l’dois à Jupiter
Il me tomba d’un ciel d’orage


Peut-être à très plus tard. 
Nous revoilà donc avec ces énormes nuages d’orage qu’on appelle les cunnilingus.
DÉFORMÉES
Ça tourne à la prise d’otages
Proverbe onirique orionique : Orage dehors, rage dedans.
réponse à . DiwanC le 21/02/2013 à 02h50 : L’orage n’est pas toujours source de querelle… tout au moins chez ...
Et Georges (l’autre!) de chanter aussi ce merveilleux poème de Paul Fort:
Le petit cheval dans le mauvais temps
Qu’il avait donc du courage
C’était un petit cheval blanc
Tous derrière et lui devant

Et puis, il n’y a pas d’orage sans vent annonciateur:
[i]Le jeu dut plaire à l’ingénue
Car, à la fontaine souvent
Ell’ s’alla baigner toute nue
En priant Dieu qu’il fit du vent
Qu’il fit du vent...


... Mais un jour, dans le mauvais temps
Un jour qu’il était si sage
Il est mort par un éclair blanc
Tous derrière et lui devant...[/i]

Courage devrait rimer avec orage...

Et puis Claude (oui, aussi), celui qui est aussi du Sud-Ouest (côté Toulouse*, Sète assez clair?), qui a chanté:
Quand le jazz est
Quand le jazz est là
La java s’en
La java s’en va
Il y a de l’orage dans l’air
Il y a de l’eau dans le gaz
Entre le jazz et la java


* Merci, Mickey!
Il pleuvait beaucoup à Stratford-upon-Avon, et chez Shakespeare, l’eau pénétrait à l’intérieur...Y’en a qui assurent l’avoir entendu dire:
- J’en ai marre d’ôter l’eau ! 
réponse à . file_au_logis le 21/02/2013 à 08h09 : Et Georges (l’autre!) de chanter aussi ce merveilleux poème de Paul...
Et puis Claude (oui, aussi), celui qui est aussi du Sud-Ouest (côté Toulon, Sète assez clair?)

Toulouse, Filo, pas Toulon.
réponse à . mickeylange le 21/02/2013 à 08h24 : Et puis Claude (oui, aussi), celui qui est aussi du Sud-Ouest (côté...
Ben oui, quoi, tout le monde peut se tromper...
s.: Toulon-Lautrec
réponse à . joseta le 21/02/2013 à 08h20 : Il pleuvait beaucoup à Stratford-upon-Avon, et chez Shakespeare, l’...
Pour bien comprendre le théâtre de William (sans Kate), il vaut mieux le Lear!
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 07h08 : Proverbe onirique orionique : Orage dehors, rage dedans....
Elle t’a remonté les bretelles, gueuse?
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 02h36 : N’est-ce pas en effet dans Le Cid que Don Diègue s’exclame "&...
Pour ma part, je n’hésiterai désormais pas à envoyer Bételgeuse !
Deux Mintaka sur ce [slurp] merveilleux site[/c] tu n’as pas peur que ça fasse beaucoup ? :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 05h12 : Nous revoilà donc avec ces énormes nuages d’orage qu’o...
Quand il pleuvait, les gens couraient pour monter dans les mini-bus de la ville:
cumul aux nains bus !
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 07h08 : Proverbe onirique orionique : Orage dehors, rage dedans....
Je préfère être exposé à l’orage dehors qu’aux rages de dents...
Merci, mais j’ai l’habitude de comprendre mes propres feintes ! 
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 09h14 : Merci, mais j’ai l’habitude de comprendre mes propres feintes !...
Mintaka-Joséta même combat 
Quand je vois une fille du tonnerre, j’ai le coup de foudre !
Comme la terre est magnétique, et que les rayons cosmiques pénètrent dans l’ atmosphère, l’ air, même très sec, est toujours chargé d’ électricité. Notre corps en produit du reste aussi, sinon il serait impossible d’ effectuer un électrocardiogramme (entre autres). C’ est à nous de faire en sorte que l’ électricité ne se transforme pas... en orage (au sens figuré bien sûr). Je ne sais pas si l’ ambre (dont le nom grec a donné le terme "électricité") peut calmer nos humeurs atrabilaires mais on peut toujours essayer...
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 05h12 : Nous revoilà donc avec ces énormes nuages d’orage qu’o...
Je t’ai fait une réponse au # 176 d’hier. Et j’espère que tout ça ne tournera pas à l’orage 
Je pense que lorsaue Bételgeuse taquine Mintaka, il y a de l’orage dans l’air.
réponse à . file_au_logis le 21/02/2013 à 08h32 : Pour bien comprendre le théâtre de William (sans Kate), il vaut mie...
Un type qui vous oblige à lui lécher les bottes ne récolte que ce qu’ il a semé, du moins avec deux de ses filles, Goneril et Regan. La troisième ne l’ a pas envoyé paître, et elle a peut-être eu tort.....
réponse à . charmagnac le 21/02/2013 à 10h06 : Je t’ai fait une réponse au # 176 d’hier. Et j’esp&egra...
Comme je suis aussi destinataire de ton #176 d’hier, j’espère que tu n’avais pas pris mon "non" et les liens qui suivaient comme de l’agressivité.
Et sache que de mon côté, si j’avais eu à écrire cunnilingus sans en vérifier l’orthographe, j’aurais dit "sauf erreur, ce mot prend deux n". C’est un mot que je n’écris pas souvent...
réponse à . joseta le 21/02/2013 à 09h52 : Quand je vois une fille du tonnerre, j’ai le coup de foudre !...
Petite question : se prénomme-t-elle Barbara, et vient-elle de Brest ?
Quand un chef s’apprête à pousser sa gueulante, à vous souffler dans les bronches, à vous remonter les brettelles, à vous jouer un air de pipeau, etc effectivement il y a se l’orage dans l’air...
réponse à . deLassus le 21/02/2013 à 10h21 : Comme je suis aussi destinataire de ton #176 d’hier, j’espère...
Bien sûr ma réponse est d’abord pour Mintaka un [slurp] expressionaute dont j’apprécie les contributions[/slurp] (plus que celles du percepteur!), mais faute de temps pour vérifier...comme quoi il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Excellent rappel à l’ordre pour moi 
réponse à . mitzi50 le 21/02/2013 à 10h22 : Petite question : se prénomme-t-elle Barbara, et vient-elle de Brest...
Je ne connaissais pas cette chanson d’Yves Montand que j’ai écoutée avec plaisir. Merci.
Il y a de l’orage dans l’air,
le smoking de travers,
je ne suis pas dans cette galère,
ta vie tu ne peux pas la refaire...


C’est du Voulzy, non? Et là, je suis sûr, il y a 2 "n" dans "non"...
réponse à . joseta le 21/02/2013 à 11h07 : Je ne connaissais pas cette chanson d’Yves Montand que j’ai é...
Yves Monant interpète Barbara avec talent, c’est vrai, mais c’est quand même un poème grandiose de Prévert d’abord...
Et il n’y a pas de raton (laveur ou non) dedans...
C’est dans la forêt que je vis l’éclair hier. 
réponse à . file_au_logis le 21/02/2013 à 11h11 : Yves Monant interpète Barbara avec talent, c’est vrai, mais c&rsquo...
Je ne connaissais pas ce poème de Prévert, mais, comme j’avais dans un tiroir son livre "Paroles", je viens de le lire avec plaisir. Merci.
Il n’aimait pas les orages, donc il arrivait après la pluie, le Bothan.
réponse à . file_au_logis le 21/02/2013 à 11h11 : Yves Monant interpète Barbara avec talent, c’est vrai, mais c&rsquo...
Mis en musique par Joseph Josma !
163. Le 19/02/2013 à 18:47:54 par God

Et lÀ, oh joie oh bonheur, un AltGr+o te donnera un œ, un AltGr+Maj+o te donnera la mÊme chose mais majusculisÉ, alors qu’un AltGr+Maj+é te donnera un É ou un AltrGr+< te donnera un «, et ainsi de suite.
AltGr+Maj+je tiens à remercier AltGr+Maj+god pour ce truc qui me simplifie diantrement l’écriture. AltGr+Maj+bételgeuse s’associe à moi dans ces remerciements mais il est trop enrhumé pour y participer activement.
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 12h14 : 163. Le 19/02/2013 à 18:47:54 par God Et lÀ, oh joie oh bonheur...
AltGr+Maj+je confirbe que je suis trop enrhubé pour rebercier AltGr+Maj+god activebent.
Circulant par autoroute, on s’est arrêté à une aire de repos; j’avais besoin d’un bon cognac, et, justement y’avait de l’hors-âge dans l’aire.

(petite licence: je me suis permis de ne pas mettre le -d’- à hors-d’âge, ça n’en change pas le sens).
@ charmagnac & deLassus :

À défaut de voie d’affichage aux valves, vous devriez leur demander de deviner ce que vous dessinez avec vos papilles, bande de linguistes libidineux !
réponse à . joseta le 21/02/2013 à 12h34 : Circulant par autoroute, on s’est arrêté à une aire de...
Je prendrai ton intervention comme un hors-d’œuvre et non pas comme un hors-œuvre !
réponse à . <inconnu> le 21/02/2013 à 12h50 : Je prendrai ton intervention comme un hors-d’œuvre et non pas comme ...
Ce n’est pas un bon exemple; dans ce cas ça change le sens.
(Mais tu pourrais prendre mes interventions comme des chefs-d’oeuvre).
réponse à . joseta le 21/02/2013 à 13h06 : Ce n’est pas un bon exemple; dans ce cas ça change le sens. (Mais ...
Quand j’ai dit que je prendrai ton intervention comme un hors-d’œuvre, c’est parce que ça m’ouvre l’appétit à petit. Il va de soi que je continuerai à avaler tes cool-œuvres sans broncher ! Là, tu te poses en chef ! Et mal-œuvr’à qui dira le contraire !
Cela a vite tourné à l’orage quand le chef de Titan a jeté le gant l’autre jour à la figure du boss de Goodyear Amiens. La météo pour l’avenir : Une grande pluie de pneus chinois en France... 

P.S. Excusez-moi. Le gant avait été jeté plutôt à Arnaud Montebourg.

J’aurais dû vérifier les faits avant de faire un commentaire... 
Tu veux dire Joseph Kosma, me trompé-je?
réponse à . lalibellule1946 le 21/02/2013 à 16h07 : Cela a vite tourné à l’orage quand le chef de Titan a jet&ea...
Si tu permets :

"J’aurais dû vérifier les faits
Avant de faire un commentaire..."
>>>
Ton post-scriptum me satisfait :
L’erreur était involontaire.
Je me souviens...
S’il n’est pas bouilli, stérilisé, ultra-haute-températuré, le lait, ça tourne à l’orage.
De quoi en être tout dépité.
Dépit de l’eau, c’est laid
Dépit de lait, c’est beau
enfin... presque, à cette page
réponse à . deLassus le 21/02/2013 à 17h29 : Si tu permets : "J’aurais dû vérifier les faits Avant ...
J’avoue que ton simple couplet me plaît *
Tes mots aux miens sont complémentaires.

* Si c’était le subjonctif qu’il fallait,
On doit recommencer et tout refaire.  
réponse à . lalibellule1946 le 21/02/2013 à 17h50 : J’avoue que ton simple couplet me plaît * Tes mots aux miens sont co...
Si tu permets encore :

Tout simple, ton couplet me plaît,
Car nos vers sont complémentaires.

C’est l’indicatif qu’il fallait
Et nul besoin de tout refaire...

Comme on dit chez toi : cette page.
Mais revenons à notre orage !!!
réponse à . deLassus le 21/02/2013 à 18h07 : Si tu permets encore : Tout simple, ton couplet me plaît, Car nos v...
Sur ce site quel est le but, "the aim?"
C’est n’importe quoi ! Tout est "fair game."
réponse à . joseta le 21/02/2013 à 09h52 : Quand je vois une fille du tonnerre, j’ai le coup de foudre !...
Heureusement que tu as mis un dé plutôt qu’un thé!
Dis moi, ça tourne alors, Raj ?

On fait ce qu’on peux...
Tout à fait. Je dois avouer que je ne sais pas me relire. Je projette ce que j’ ai voulu écrire... et quand je mets le doigt à côté je ne me rends pas compte de mes c.... ries !
Les gros nuages d'orage, ce sont les cunnilingus.
réponse à . joseta le 21/02/2013 à 09h52 : Quand je vois une fille du tonnerre, j’ai le coup de foudre !...
Rien à voir, désolé Mintaka, juste un peu de blues ce soir
Si jamais j'oublie
Si jamais j'oublie, dis moi pourquoi je suis en vie
Au Vietnam il y avait de l’Agent Orange dans l’air. L’Orange a tourné à l’orage de plaintes après.
M'étonnerais que l'orage de Georges n'ait pas déjà été cité. ...
Je vais donc pas risquer le bissement....
Et puis j'ai encore des problèmes d'ordi..
Alors vu que ça me soule et qu'il y a de l'orage dans l'air entre l'informatique et moi je vous dis à plus tard, mais alors à trèèèès plus tard....si un jour je fais réparer cet engin infernal dans l'éventualité où je ne suis pas allé le foutre à la baille avec un parpaing pour qu'il coule bien profond..
At'chao.....
Pour attendre efficacement que la Grande Faucheuse daigne libérer ton âme de l'enveloppe charnelle qui l'emprisonne, ce qui constitue une réponse cinglante au fait d'être né sans avoir rien demandé. 
Pour nous, ce fut hier dans la soirée. Au-dessus de Vienne et de la Basse-Autriche, selon les relevés de l'Institut, il y eut 66.000 éclairs en 3 heures. Je vous dis pas le nombre de paparazzis qu'ils ont dû engager pour l'occasion...
Comment? Ce n'était pas des paparazzis? Mais quoi, alors? Ah, les radars qui auraient flashé la foudre ? Ah, chouette alors. Bouba, ton ... euh, ... machin, là, pour détecter les radars, ... y va plus servir à grand-chose, alors ...
réponse à . Bouba le 03/05/2018 à 06h25 : M'étonnerais que l'orage de Georges n'ait pas déj&a...
Coucou Bouba
Bienvenue au club et dire que y'en a qui s'moque 
Bon et le kawa ? C'est aussi tchao bye? 
Le 3 mai 68, y avait d'l'orage et des pavés dans l'air 
les éclairs, immédiatement suivis de coups de tonnerre, pour peu qu'on en soit très proche.
ma grand-mère m'avait appris comment calculer la distance de l'orage. Ensemble nous comptions les secondes entre l'éclair et le bruit de la foudre. Il ne fallait pas compter trop vite : prendre le temps de dire "et" entre chaque nombre. Ensuite, c'est moi qui divisais par 3 et annonçais fièrement le résultat en km ! Alors elle précisait : 3km vers le nord : c'est vers chez les Martin. Ils doivent pas être à la noce hein ! Le coup d'après était plus loin: l'orage s'éloignait : ça ne serait pas pour nous ! S'il se rapprochait, elle me serrait la main plus fort, et je devenais son protecteur. Bien sûr, en ville vous ne savez pas ce que ça peut faire un orage! précisait-elle, avant de justifier sa peur par l'incendie d'une grange quand elle était petite..
- Dès qu'on m'a présenté cette philosophe, j'ai eu le coup de foudre...
- qui c'est, elle ?
- je suis fou d'Royer !
- oui, oui, foudroyé, mais de qui ?
- Lors d' une réunion de météorologues, à Moscou, j'ai vu une demi-douzaine de soviétiques qui regardaient et étudiaient les nuages...
- six russes ?
- non...stratocumulus !
- On va faire un tour ?
- ça va pas ? Il pleut à flots, con...
- à flocons ? Il neige, alors !
PUB brestoise
La meilleure encre en poudre pour votre imprimante:
TONERS DE BREST
On est toujours en Mai 
Le chant des partisans
Faut pas je perde la Main 
Un brin de violon pour vous faire swinguer 
Levons nos verres
Tchinnnnnn 
Vous avez bien dit que j'allais vous saouler 
La cancoillotte
Thiéfaine qui a bercé mon ado rebelle, mais cette p'tite là, elle est rigolote, non ?
- Tiens, salut...où tu vas ?
- à la pâtisserie du coin, ils ont des éclairs du tonnerre !
réponse à . Kyrikou le 03/05/2018 à 12h03 : Vous avez bien dit que j'allais vous saouler  La cancoillotte Thi&eacu...
Eh ben dis donc, y en bien de fait ! Les binettes te sont familières... les liens sont acquis... les encadrés n'ont plus de secret pour toi... Te v'là devenu expressionaute à part entière ! 
réponse à . Bouba le 03/05/2018 à 06h25 : M'étonnerais que l'orage de Georges n'ait pas déj&a...
Houlà... je n'aimerais pas m'appeler M'sieur Darty quand tu vas débouler chez lui... Sûr que ça va tonner... 
- Vivement l'orage ! ai-je souvent souhaité quand à la fin d'un moite et trop chaud après-midi, le ciel grisaille enfin. Curieusement, il se fait comme un silence... arbres immobiles, oiseaux taiseux... Le chat rentre, pressé ; il sait lui aussi qu'il se prépare quelque chose qui va l'effrayer car ça gronde un peu dans le lointain...

Et voici qu'une première goutte s'écrase, énorme, presque immédiatement séchée tant la pierre est chaude du soleil de l'été. Une et puis deux, et puis dix. Pendant quelques secondes, on pourrait les compter et soudain, c'est un déluge de pluie, d'éclairs, de tonnerre et de vent mêlés !

Cinq minutes plus tard, c'est fini ! Les caniveaux prennent des allures de torrents... le chat réapparaît et s'assoit prudemment sur le bord de la fenêtre... les oiseaux recommencent à pépier... Venant de la ville, on entend la sirène des pompiers... L'orage ne fut sans doute pas clément pour tous...

Mais ici, enfin, on respire.

La situation s'aggrave...et soudain... Voulez-vous un bel exemple joliment conté par Colette ?

Proust vint un soir avenue Hoche avec un compagnon à peine plus âgé que lui, comme lui gracieux et chuchoteur. Venus ensemble, ils prirent ensemble congé, s’en allèrent du même pas. Derrière eux, Mme Arman de Caillavet, tournée à l’orage, éclata.

– Ah ! non, non, s’écria-t-elle, il n’est plus possible ! Vous avez vu ? Ces allures de jumeaux tendres ! Ces manières de perruches inséparables ! Vraiment ce petit exagère ! C’est de l’affichage... Encore si ce parti pris de scandaliser s’affranchissait du ridicule ! Qu’est-ce que vous en dites, monsieur France ? Je vous demande si vraiment... Eh bien, monsieur France ! Je vous adresse la parole ! Qu’est-ce que vous avez à me regarder ?

Notre silence unanime l’avertit enfin, et elle se retourna. Derrière elle, Marcel Proust, dans le cadre de la porte qu’il avait ouverte, s’appuyait au chambranle et perdait les couleurs délicates de ses joues et de ses lèvres.

– J’ai... Je voulais reprendre..., balbutia-t-il.
– Quoi ? Quoi ? Vous vouliez quoi ? aboya Mme Arman.
– Un livre que Schwob m’a donné... que j’ai laissé... Là, dans le fauteuil... Je vous demande pardon...

Il trouva la force de reprendre le livre, et de s’enfuir.
Le silence qui suivit ne fut agréable à aucun de nous. Mais notre valeureuse hôtesse eut tôt fait de secouer ses fortes épaules nues et parées de diamants :

– Ah ! et puis tant pis...


Que ça semble facile d'écrire ainsi... 
réponse à . chirstian le 03/05/2018 à 09h13 : les éclairs, immédiatement suivis de coups de tonnerre, pour peu...
ma grand-mère m'avait appris comment calculer la distance de l'orage.
Qui m'apprit à compter comme cela ? Mon père je crois... Je dois sans doute à ce jeu de ne jamais avoir eu peur de l'orage ni du tonnerre.
En tout cas, ce ne fut pas mes grands-mères ! L'une était si effrayée que - m'a-t-on raconté - elle se cachait sous la table de sa cuisine, un torchon sur la tête pour ne pas voir les éclairs ! 

Ne ferais-tu pas un "ménage" un peu trop strict ?
réponse à . chirstian le 03/05/2018 à 09h13 : les éclairs, immédiatement suivis de coups de tonnerre, pour peu...
Mon père m'avait appris à compter trois secondes entre l'éclair et le bruit du tonnerre. Tiens, une explication encore plus détaillée.

La lumière de l'éclair arrive presque directement dans votre oeil à environ 300 000 km/s. Le son, plus lent, arrive à la vitesse de 0,34 km/s dans l'air à une température de 15°C. Il faut donc compter l'écart de temps entre l'éclair (la lumière) et le tonnerre (le son). Le son met environ 3 secondes pour parcourir 1 km (2.94117647058824 secondes, nombre utilisé dans ce calcul). Pour connaitre la distance, il faut diviser par 3 le nombre de secondes entre l'éclair et le tonnerre et vous obtiendrez la distance approximative en kilomètres.
Allez... faut que j'y aille sinon vais être en retard chez les Desgrands-Lacour... Mais je ne vous laisserai pas sans le "Brassens" du jour :

Au ciel de qui se moque-t-on ?
Était-ce utile qu'un orage
Vînt au pays de Jeanneton
Mettre à mal son beau pâturage ?
Pour ses brebis, pour ses moutons,
Plus une plante fourragère,
Rien d'épargné que le chardon !
Dieu, s'il existe, il exagère,
Il exagère.

On l'écoute ? C'est Maxime qui s'y colle ! 

réponse à . Bouba le 03/05/2018 à 06h25 : M'étonnerais que l'orage de Georges n'ait pas déj&a...
M'étonnerais que l'orage de Georges n'ait pas déjà été cité
En voici un autre.
Te reste plus qu'à voir avec une association de consommateurs comment on fait pour se faire rembourser.
réponse à . DiwanC le 03/05/2018 à 13h04 : Houlà... je n'aimerais pas m'appeler M'sieur Darty quand t...
Et ça va dégommer 
réponse à . DiwanC le 03/05/2018 à 13h00 : Eh ben dis donc, y en bien de fait ! Les binettes te sont familière...
Les liens, ça vient, par contre les encadrés c'est pas ça du tout, du tout, ma belle 
il y a donc de l'orage dans l'air et du barrage dans l'eau. C'est logique, mais récent: au moyen âge il n'y avait ni haut, ni bas ! 
D'abord il y a le coup de foudre (coucou Benjamin) puis parfois quelques fritures sur la ligne amoureuse (scènes de ménage) et ensuite un avis de tempête. Si le phénomène perdure tout ceci risque de se conclure en faisant sombrer corps et biens une petite communauté... mais parfois le soleil revient. Ouf !
Bulletin de météo marine
réponse à . DiwanC le 03/05/2018 à 13h06 : - Vivement l'orage ! ai-je souvent souhaité quand à la fin d'...
Belle description. Et qu'est-ce qu'on est bien juste après un orage du genre juste énorme ! Tien, aujourd'hui avec ces trucs on débranche vite fait l'ordi, la télé et d'autres trucs... du temps de ma jeunesse c'était pas la peine, nous n'avions pas tout ces trucs.
réponse à . chirstian le 03/05/2018 à 14h49 : il y a donc de l'orage dans l'air et du barrage dans l'eau. C...
Tiens, Avenir Publicité existait délà au Moyen-Age ?
Je gage que Myriam doit être bien défraîchie, depuis lors !
réponse à . DiwanC le 03/05/2018 à 13h06 : - Vivement l'orage ! ai-je souvent souhaité quand à la fin d'...
C'est beau ! On dirait du Daudet !
réponse à . ergosum le 03/05/2018 à 15h17 : Tiens, Avenir Publicité existait délà au Moyen-Age ? J...
Mais on est pas en Septembre !!!
réponse à . DiwanC le 03/05/2018 à 13h11 : La situation s'aggrave...et soudain... Voulez-vous un bel exemple joliment cont...
tes deux textes -le tien et celui de Colette- comme la plupart de nos commentaires, concernent l'orage lui-même. Par exemple, Mm de Cavaillet est déjà "tournée à l'orage", et ,ici, Colette la montre en train « d'éclater".
En ce sens, nous sommes donc tous hors-sujet, car ce qu'exprime l'expression c'est seulement l'approche de la menace. L'orage arrive, toutes les conditions sont réunies pour que ça pète ! Ce n'est plus qu'une question de minutes, de secondes et la question n'est même plus "quand?" mais « quel sera le déclencheur ? », la goutte d'eau qui fera déborder le nuage !
Mais l'expression ne dit pas qu'il a lieu -et souvent, d'ailleurs, il finit par s'éloigner. Ou s'il a lieu, c'est dans des conditions qui n'ont plus rien d'intéressantes : c'est un orage, quoi !
Le passionnant -et l'expression au sens strict- c'est l'analyse des moments qui le précèdent. C'est l'escalade dans ses détails. Ce sont les manifestants cagoulés qui s'approchent, et provoquent, dans un mélange de violence et de jeu. Pas un cercle vicieux, mais une spirale vicieuse. Et ce moment où on se surprend à souhaiter que la foudre tombe enfin -même si on est de nature pacifiste- parce qu'on a le sentiment que rien ne sera pire que cette attente.
Il faisait connaissance avec une touriste de Lettonie, quand, soudain, l'orage éclate...et la lettonne l'étonne des tonnes:
- Je te dis au revoir, je rentre à l'hôtel, il tonne !
- Hôtel Hilton ? Ouah, le luxe !
réponse à . chirstian le 03/05/2018 à 15h34 : tes deux textes -le tien et celui de Colette- comme la plupart de nos commentair...
En ce sens, nous sommes donc tous hors-sujet, car ce qu'exprime l'expression c'est seulement l'approche de la menace.

Quand il rentrait, elle s'occupait déjà du dîner dans le calme de sa cuisine où - selon les jours - fristouillaient quelques légumes, mijotait un ragoût, bouillonnait à petit feu la poule qu'ils auraient dû manger dimanche.

Chaque soir, subitement, la maison s'emplissait de bruit parce que Louis claquait fort la porte, lançait le trousseau de clefs sur le buffet, jeté son manteau sur la table en s'exclamant :
- Hum ! ça sent bon ! Qu'est-ce qu'on mange ?

Chaque soir, Claire sursautait, agacée.
- Tu ne pourrais pas pousser la porte plus doucement ! Et puis, s'il te plaît, range tes affaires...
- C'est parce que j'ai hâte de te serrer dans mes bras ! Mais j' te promets de faire attention. Qu'est-ce qu'on mange ?


La promesse durait bien... trois soirs ! Et au quatrième, clac ! paf ! pan ! Et Claire sursautait, et de plus en plus, s'agaçait.
- T'es vraiment obligé de faire un boucan pareil !
- C'est parce que j'ai hâte de te serr...
- Fous-moi la paix !
- Houlà ma Clairette ! Y aurait-il de l'électricité dans l'air ?
plaisanta-t-il avant de lui promettre une fois encore d'être plus discret, s'enquérant de l'habituel : Qu'est-ce qu'on mange ?

Il tint parole une bonne semaine... jusqu'à l'inévitable clac ! paf ! pan ! Claire tressaillit si fort qu'elle laissa choir le petit vase de porcelaine qu'elle aimait tant !
- Putain ! tu comprends ce que je te demande ? T'es con ou quoi ? tonna Claire.

Cet orage-là laissa Louis pantois et plus surpris que par un soudain déluge.

* Inutile de demander : ce n'est pas du vécu !
réponse à . DiwanC le 03/05/2018 à 17h48 : En ce sens, nous sommes donc tous hors-sujet, car ce qu'exprime l'expression c'e...
tonna Claire.
voilà ! C'est Claire qui sent monter l'orage.Et c'éclair quand elle tonne ! 
réponse à . DiwanC le 03/05/2018 à 17h48 : En ce sens, nous sommes donc tous hors-sujet, car ce qu'exprime l'expression c'e...
Tiens, un épisode de la famille Duraton un grand classique que nous écoutions en famille. Et ça commençait toujours avec le bruit de la porte qui claque et "Il est pas là Jules ?" J'ai cherché sur l'INA et puis trouvé ailleurs ceci qui date... j'étais pas encore né. Je crois que cette émission a eu la palme de la plus grande longévité sans parler de l'audience.
Pour revenir à l'orage de Vienne de la nuit passé,la foudre a frappé près de 6.000 fois dans la moitié ouest de la ville. Le pimpons-pompiers nont pas beaucoup dormi la nuit dernière.
Il a plus plus durant ces 3 heures que durant un mois de mai complet, depuis que l'Institut relève les données. Enfin, c'est ce qu'ils disent dans la télévision, hein...
réponse à . le gone le 03/05/2018 à 18h25 : Tiens, un épisode de la famille Duraton un grand classique que nous &eacu...
Ah oui, en effet c'est pas tout jeune 
réponse à . file_au_logis2 le 03/05/2018 à 20h01 : Pour revenir à l'orage de Vienne de la nuit passé,la foudre a...
Bin en parlant de pimpons, j'sais plus dans quelle région, ils veulent baisser les indemnités des pompiers volontaires, actuellement à 5€, elle passerait à 2,50€ de l'heure 
Et ça tonne dans les casernes 
Tu m'étonnes 
Info également à la téloch 
Orage dans le Sud Est ce week , l'a dit la dame dans la lucarne 
réponse à . Kyrikou le 03/05/2018 à 20h11 : Bin en parlant de pimpons, j'sais plus dans quelle région, ils veulent ba...
C'est dans le Pas-de-Calais, au motif que "quand les pompiers volontaires sont en centre de secours, ils se reposent en attendant les interventions". Un peu comme les militaires en temps de paix !
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2018 à 20h44 : C'est dans le Pas-de-Calais, au motif que "quand les pompiers volontai...
Qui veut être de garde pour 2 balles ???
A attendre peut-être, parfois mais à intervenir même de jour comme de nuit
Y z'ont cas s'y coller ces bandes de bras cassés 
réponse à . Kyrikou le 03/05/2018 à 20h54 : Qui veut être de garde pour 2 balles ??? A attendre peut-être, ...
En intervention, les textes sont clairs :

Les missions à caractère opérationnel donnent lieu à perception d'indemnités calculées en fonction du temps passé en service. Celui-ci est décompté à partir de l'alerte du sapeur-pompier volontaire jusqu'au moment où il quitte le centre d'incendie et de secours après remise en état du matériel utilisé.
Pour ce type de missions, le montant de l'indemnité horaire de base du grade est majoré de 50 % lorsqu'elles sont effectuées les dimanches et jours fériés et de 100 % lorsqu'elles le sont de 22 heures à 7 heures du matin. Ces deux majorations ne sont pas cumulables.
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2018 à 20h59 : En intervention, les textes sont clairs : Les missions à caract&egr...
Tu as l'air plus calé que moi, malgré tout je trouve cela ridicule
Du pognon, y en a mais pas forcément bien utilisé ....
Et sans volontaires, y a plein de trucs qui tournerait plus 
réponse à . Kyrikou le 03/05/2018 à 21h13 : Tu as l'air plus calé que moi, malgré tout je trouve cela rid...
Tu as l'air plus calé que moi
Non, je lis le Journal Officiel.
Ceci étant, vu ce qu'on gratte sur la santé et la sécurité, on devrait avoir atteint l'os.
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2018 à 21h47 : Tu as l'air plus calé que moiNon, je lis le Journal Officiel. Ceci &eacut...
Oui, je sais....Je rajouterais l'éducation et tout le service qu'on dit encore public 
Mais Macron va arranger tout ça, y a pas douter 
- T'as vu comme elle est fâchée...Béatrice Dalle tonne !
- Dalton ? une soeur des ennemis de Lucky Luke ?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il y a de l'orage dans l'air / Ça tourne à l'orage » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?