Il y a (il n'y a pas) péril en la demeure - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Il y a (il n'y a pas) péril en la demeure

Il y a (il n'y a pas) des risques à rester sans agir, à ne pas trouver une solution à un problème.

Origine

Voilà une expression souvent mal comprise et mal utilisée.
Avec notre vocabulaire d'aujourd'hui, on peut croire que la maison (la demeure) est devenue dangereuse, peut-être à cause des esprits maléfiques qui y rôdent (pour ceux qui y croient) ou du tremblement de terre qui l'a fragilisée...

Mais notre demeure ici est en réalité le substantif du verbe demeurer, rester.
Avec ce sens ancien de demeure, l'expression indique bien que l'inaction peut devenir (ou pas) source de danger, et ce, depuis le XVIIe siècle.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il y a (il n'y a pas) péril en la demeure » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen It's not a matter of life or death.Ce n'est pas une question de vie ou de mort.
France (Franche-Comté)fr On est pas au feu !
Canada (Québec)fr Il n’y a pas de quoi s'en faireIl n'y a pas à s'inquiéter
Canada (Québec)fr Il n'y a pas le feu !
Pays-Basnl De zaak gedoogt geen uitstel.L'affaire ne tolère pas du retard.
Pays-Basnl haastige spoed is zelden goedurgence exagérée est rarement bonne
Pays-Basnl ik moet (niet) gaan hooienje (ne) dois (pas) aller faire les foins
Belgique (Wallonie)wa I gn'a co dè timps d'vant qu'i fasse nuteIl y a encore du temps avant qu'il fasse nuit
Belgique (Wallonie)wa Il n'y a rin qui broûleIl n'y a rien qui brûle

Vos commentaires
Bonjour, Monsieur,

Je reviens consulter cette expression, après avoir entendu, ce matin, à la RTBF (radio belge), l’émission "Le jeu des dictionnaires" (je vous en ai parlé lors de mon commentaire sur l’expression "Le jeu n’en vaut pas la chandelle").
Il était question de l’origine de l’expression "mettre (mise) en demeure" signifiant : obliger quelqu’un à faire quelque chose.
Dans le langage juridique, la "demeure" a le même sens que ci-dessus, le fait de ne rien faire.
"Mettre quelqu’un en demeure de ..." signifiait donc que le tribunal lui attribuait la responsabilité (et donc les conséquences) de son inaction.

Plus précis que le Petit Larousse, Le Petit Robert de 2002 mentionne :
En demeure de : Loc. adj. (XIIIe) (DROIT) : responsable de l’inexécution de son obligation.
Mise en demeure : (expression courante) : obligation faite au débiteur de se libérer. => commandement, sommation
Mettre qqn en demeure : => enjoindre, exiger, ordonner, signifier, sommer.

Une suggestion pour une prochaine expression ?

Bien à vous.

Bonjour Monsieur God,
Tout ce que je peux vous dire sur cette expression, c’est qu’elle n’a certainement pas été inventée par un homme marié.
Je vous prie d’agréer, Monsieur God, l’expression de ma considération distinguée.

(pleurez pas les filles c’est juste de la provoc) quoique...
Il n’y aura plus péril
En mon ultime demeure
Admettons qu’un jour je meure
Je n’me ferai plus de bile
Y aura plus l’feu au bocal
Qui renfermait mes idées
Et mes pauvres vers bancals
Quand c’est qu’j’aurai décédé

Quand c’est qu’j’aurai décidé
De ne plus compter mes heures
De ne plus être baiseur
De ne plus jamais bander
Mais y a pas encore le Feu
Accolé au patronyme
Et je jouis tant qu’il se peut
De cette nuance infime

Veuillez graver sur ma dalle
"J’ai terminé ma cavale
Les jours s’en vont, je demeure...
et m’emmerde à cent sous d’l’heure"
Larousse de 1929 donne aussi une définition semblable à celle de Carpe_Diem.
Demeure = "En droit:
-retard apporté par le débiteur dans l’exécution de son obligation, constaté par une interpellation du créancier.
- En droit romain, pour que le débiteur fût in mora (c’est-à-dire mis en demeure), il fallait une interpellation. La mise en demeure du créancier avait pour effet de permettre au débiteur de se débarasser de la chose par un dépôt ou autrement, et de le décharger des risques."
Les risques étant sans doute la visite du huissier dans un premier temps. 

Pas amusante cette expression, de quoi foutre le cafard.

J’aurais voulu vous mettre un petit soleil, mais le coeur y est. 
Aujourd’hui, je sens qu’il va y avoir du puéril dans la demeure Expressio... pour le plus grand plaisir de tous !!!  Bonne journée !
Ici, il y aurait plutôt péril en la demeure: ma meilleure moitié s’impatiente...
Et pour une fois qu’il y a du soleil, faut que j’y aille.

A +, les pitchounes...
Mais notre demeure ici est en réalité le substantif du verbe demeurer, rester.
en 1050 "demorer" c’est d’abord : tarder , puis vers 1100 "demurer" : « rester un certain temps là où l’on se trouve ». Au XIV le " demorant" c’est ce qui subsiste , d’où la locution ’adverbiale " au demourant" = « au reste », ou encore : le "demeuré " qui est resté à un stade de développement mental inférieur.

Quant à la "demeure" au XII c’est d’abord "un certain laps de temps", d’où ensuite un "retard". En 1273 "estre en demore" = « être en retard pour s’acquitter d’une obligation ». Ce n’est qu’à la fin du XIII qu’elle prend le sens de "le lieu où l’on séjourne".

Mais les deux sens peuvent parfaitement se combiner : il n’y a pas péril en la demeure = il n’y a pas péril à attendre. Attendre où ? Attendre où l’on est, c’est à dire "en sa demeure". Ou se contrarier : pour un SDF il y a péril en la demeure à rester dehors par ce froid.
Il y a persil en ma demeure...ça tombe bien: au menu, moules et beurre à l’ail..
bisous à tous...de loin, trèèèèèèèèès loin...! ail, aîe, aîe!
réponse à . <inconnu> le 03/04/2006 à 07h06 : Bonjour, Monsieur, Je reviens consulter cette expression, après avoir en...
Mettre qqn en demeure : => enjoindre, exiger, ordonner, signifier, sommer.
très exactement, je crois : "estre en demore" = « être en retard pour s’acquitter d’une obligation ». De là : "mettre en demore" : faire constater par le tribunal l’état de "demore". C’est le constat du délit qui permet de demander qu’il y soit mis fin.

Je vous mets en demeure de quitter ma demeure...
Ah ! La beauté de Nicole Garcia dans "Péril en la demeure" !
Snif !
Bowie Kane Athos !
Notre Tonton Georges (pas God, l’autre...), qui pesait ses expressions, a employé celle-ci dans "Mourir pour des Idées", ou son sens était évident, mais aussi dans "Concurrence Déloyale" où elle prend (en tous cas pour mézigue) toute sa justesse (situation d’urgence quasi dépassée...), ainsi éclairée...
Et quand on dit"Il n’y a pas le feu au lac",c’est plus poétique et ça veut dire presque la même chose,non?
En tout cas chez nous,cette expression ne devrait pas être employée au négatif!Avec tous les problèmes communautaires...qui ne proviennent pas de la population d’ailleurs mais des dirigeants bornés...Ca me grisaille le moral...
réponse à . subbuteo le 19/07/2008 à 08h49 : Aujourd’hui, je sens qu’il va y avoir du puéril dans la demeu...
Puéril en la demeure
Excellent ! 

Pour le moment, c’est plutôt le péril jaune en la demeure olympique ...
réponse à . Muscat le 19/07/2008 à 10h22 : Et quand on dit"Il n’y a pas le feu au lac",c’est plus poétiq...
Sondage express : le 21 juillet 2008 sera-t-il la dernière fête nationale ?
La météo n’a même pas prévu de drache nationale pour ce jour-là. Tout fout le camp ... Il reste la zwanze, l’auto-dérision et l’humour des gens "normaux" (= non politisés)
L’approche spirituelle de l’expression désigne bien le lieu où réside en nous notre esprit d’entreprise et qui se doit d’aller au contact des autres, du monde, se frotter pour progresser, évoluer. Ne pas le faire, c’est justement le mettre en danger. L’immobilisme voit passer les occasions, en l’occurrence, comme les vaches qui regardent passer les trains, l’homme, à l’identique n’est alors acteur de rien et se niche là le péril, dans cette vue de l’esprit à vouloir se surprotéger. Frilosité d’apparat.
Péril en la demeure commence par se couper du monde et offre, peu à peu, le terrain propice aux prémices de la douce folie, celle qui fait dire : « faut l’isoler, ou bien lui trouver un asile ».
Le péril, on l’attire surtout à force de vouloir l’éviter. Le courage, le vrai, c’est encore celui qui consiste à demeurer dans l’esprit des autres afin d’échanger, idées, opinions, Savoir et cela s’appelle le partage, l’échange, actes qui bien réalisés, évitent justement le péril de l’hypothétique pillage intellectuel, spirituel… celui qui laissera votre demeure (esprit) blessée jusqu’au plus profond de son âme.
Paix-Rires, ferments de l’insouciance qui à l’extrême peuvent s’avérer mortels ! Le maître-mot est bien l’attente, cet optionnel réflexe qui est supposé ne pas prendre en défaut notre libre-arbitre. Et rendre ainsi coupable un fâcheux fichu destin… De quoi ensuite, s’en prendre, a priori, légitimement à Dieu, si on y croit bien évidemment.
Évidemment, tonton Georges avec Y a péril en la demeure, depuis que les femmes de bonnes mœurs, ces trouble-fêtes... avait bien situé d’où venait le danger...
réponse à . <inconnu> le 19/07/2008 à 11h53 : L’approche spirituelle de l’expression désigne bien le lieu o...
Ah, te revoilou le Yannou ! Finie la retraite, tu reprends enfin le collier Expressionaute et avec esprit, bien sûr !  Voici donc un ami dont on ne se demande plus ce qu’il est devenu, au contraire d’Eureka : ...les jours s’en vont, nous demeurons. (cette page ou cette page pour l’intégrale).
bonjour à toutezéatous ! Après 3 semaines de vacances, ça fait plaisir de retrouver notre espressio quotidien !
Il est intéressant de noter qu’en 2006 l’expression du jour n’avait suscité qu’un commentaire !

Bonne fin de journée à tous !
réponse à . AnimalDan le 19/07/2008 à 04h16 : Il n’y aura plus péril En mon ultime demeure Admettons qu’un ...
Mécréant, que fais-tu du Paradis ? et de ceux de l’Enfer ? De l’occupation en perspective dans chaque cas ! Perso, je choisis de partir en cendres que ma fille aura la bonté de répandre au premier Mistral. Avant qu’ils m’attrapent, anges ou démons !
réponse à . <inconnu> le 19/07/2008 à 11h53 : L’approche spirituelle de l’expression désigne bien le lieu o...
L’immobilisme voit passer les occasions, en l’occurrence, comme les vaches qui regardent passer les trains,
le train est-il une occasion pour les vaches, qu’elles laissent passer au lieu de la saisir ? J’ai peur que vouloir saisir un TGV soit pour elles péril plus grand que la demeure, non ?
Content de te relire , tu nous as snobé, ou bien tu étais en péril loin de ta demeure ?
le père il est en la demeure quand la mère elle n’y est pas. Mais on n’en parle pas ! Sauf sur cette page
vous avez vu " Sur la route de Madison". Au début il y a Merryl en la demeure, et puis Clint arrive, et pour son couple il y a péril en la demeure. Heureusement tout finit mal, et on pleure beaucoup. J’ai adoré. 
réponse à . momolala le 19/07/2008 à 15h10 : Mécréant, que fais-tu du Paradis ? et de ceux de l’Enfe...
J’ai même vu un hibou dans ton jardin des délices. 
réponse à . chirstian le 19/07/2008 à 16h23 : vous avez vu " Sur la route de Madison". Au début il y a Merryl en la dem...
Superbe film d’un superbe Clint. As-tu vu qu’il se prend à écrire non seulement la musique de ses propres films mais également celle de films d’autres cinéastes ? Et c’est parfait. Il aura tout fait dans ce vaste métier et qu’on ne nous dise pas que l’âge lui pèse. Il y aurait péril en la demeure et dans le jardin de celui qui oserait le lui affirmer. On ne plaisante pas avec Harry !
réponse à . tytoalba le 19/07/2008 à 18h45 : J’ai même vu un hibou dans ton jardin des délices. ...
J’ai passé un temps fou devant le panneau central de ce tableau qui était exposé au Prado à Madrid. C’est une oeuvre surréaliste des plus extraordinaires et probablement la plus précoce dans le genre. Je suis surprise que Jérôme Bosch n’ait pas été excommunié après une telle production ! Sans doute les protestants étaient déjà plus tolérants ou plus réalistes sur les choses de la vie, et le bonheur.

Il est vrai que nous ne sommes pas nombreux à tenir la permanence d’Expressio ce ouiquinde mais bon, il n’y a pas péril en la demeure justement : c’est l’été, les vacances, la bronzette, les apéros et le collé-serré. Pas pour Cotcot en panne d’internet et de téléphone, punie par FT mais vous la retrouverez sur cet écran dès mercredi, sous le soleil !
réponse à . momolala le 19/07/2008 à 19h27 : J’ai passé un temps fou devant le panneau central de ce tableau qui...
J. Bosch ne s’est jamais gêné pour provoquer, dans la tentation de saint Antoine on peut voir sur la gauche, une chouette perchée sur la tête d’un individu. Il paraît que la chouette symbolisait l’hérésie. cette page. Peut-être qu’il vivait à une époque où la tolérance était de mise. Je ne connais pas sa biographie, encore un truc qu’il faudra que j’examine.

Les vacanciers, ce n’est sans doute pas de la mise en demeure qu’il font mais de la mise en perce. Apéro, pousse-café et puis ce ne sont pas les occasions qui manquent.
Bonne soirée à tous, et à lundi au Parc Royal de Bruxelles pour voir le feu d’artifice !
En Belgique, il y a péril en la demeure!
Erreur 
réponse à . chirstian le 19/07/2008 à 16h14 : L’immobilisme voit passer les occasions, en l’occurrence, comme les...
le train est-il une occasion pour les vaches, qu’elles laissent passer au lieu de la saisir ?
Pourtant, une peau de vache ne laisse rien passer sinon, elle ruminerait sans faim/fin. Cela méthanerait encore plus… donc.

J’ai peur que vouloir saisir un TGV soit pour elles péril plus grand que la demeure, non ?
Cela peut inspirer la vache de se dire, tiens une des nôtres qui file à un train d’enfer. TGV = Très Grosse Vache !!! CQFD 

Content de te relire , tu nous as snobé, ou bien tu étais en péril loin de ta demeure ?
J’étais en exil loin de mon labeur… mais j’avoue ne plus pouvoir consacrer autant de temps à expressio. Il m’a fallu réorganiser mes points d’intérêts... En fête, je voue un culte à plusieurs dieux et déesses, autant dire que god aurait des petits frères et des cousins cousines… ça sent le banquet à Babel Web et d’après Adam, il y a queue de Gilles en la rumeur. Eve ne ment qu’au coup par coup et Adam, livide, Père il interroge sur son travail de Création au rythme des 3X8… car de mœurs, il s’agira.
Et Voici et Voilà tu feuilletteras, Gala ou pas, en France-Dimanche ou non…
Cela ne veut rien dire mais la base syndicale sceptique penche déjà pour la grève.

Franchement, avez-vous besoin de moi pour déblatérer des conn…. ? La palme à toi Chirstian, Amigo, car tu es le plus sérieux des déconneurs et le plus déconneur des sérieux sur ce site et je t’en félicite. Amitiés à tous et toutes.
réponse à . <inconnu> le 20/07/2008 à 15h12 : le train est-il une occasion pour les vaches, qu’elles laissent passer au ...
Franchement, avez-vous besoin de moi pour déblatérer des conn…. ?
On a besoin de toi tout court 
Bonne continuation ici et ailleurs, quoi qu’il en soit
L'expression ne manque pas dans les textes du cher Georges… Don, je n'ai aucun scrupule à me servir !

Et quand l'un d'entre nous meurt
Qu'on nous met en demeure
De débarrasser l'hôtel
De ses restes mortels
Quelle est celle qui r'mu tout Paris
Pour qu'on lui fasse, au plus bas prix
Des funérailles gigantesques
Pas nationales, non, mais presque ?
C'est pas la femme de Bertrand
Pas la femme de Gontran
Pas la femme de Pamphile
C'est pas la femme de Firmin
Pas la femme de Germain
Ni celle de Benjamin
C'est pas la femme d'Honoré
Ni celle de Désiré
Ni celle de Théophile
Encore moins la femme de Nestor
Non, c'est la femme d'Hector


Écoutez…



En bonne Québécoise, je pense que chez nous ça veut dire 'Il n'y a apas le feu'! Inutile de s'en faire...
« Il n’y a pas le feu «  veut dire qu’il n’y a aucune urgence. Quand une personne trop pressée demande de faire quelque chose, on lui répond pour l’inciter à la patience « calme-toi, il n’y a pas le feu! »
Il y a également l'expression "il n'y a pas le feu au lac". Ce jour-là, ce n'était pas le cas, puisque j'ai eu les mains gravement brûlées dans un accident de pédalo.

Ce lac n'est pas très rigolo,
Ce n'est donc pas le lac clément,
Il est plein de catamarans,
De mazout et de pédalos.

Déformée
Il y a du puéril en le demeuré
C'est dans ce très beau texte que je vous invite à lire même si vous n'aimez pas Georges qu'on trouve l'expression d'aujourd'hui...

Jugeant qu'il n'y a pas péril en la demeure,
Allons vers l'autre monde en flânant en chemin
Car, à forcer l'allure, il arrive qu'on meure
Pour des idées n'ayant plus cours le lendemain
.

J'avais la musique sous la main....

Ecoutez pendant que je fais le café....
réponse à . Mintaka le 02/05/2017 à 03h46 : Il y a également l'expression "il n'y a pas le feu au lac&...
j'ai eu les mains gravement brûlées dans un accident de pédalo
Le réservoir d'essence a pris feu ? Une durite débranchée ?

Troisième tentative
Le skieur alpin n'était pas à l'abri du danger chez lui, pourquoi ? parce que
Guy Périllat en la demeure...
réponse à . tytoalba le 19/07/2008 à 07h12 : Larousse de 1929 donne aussi une définition semblable à celle de C...
Les risques étant sans doute la visite du huissier dans un premier temps.
Dans un premier temps, c'est la saisie conservatoire. L'huissier établit la valeur des biens qui pourront solder la dette. Dans un deuxième temps, il y a péril, c'est la saisie exécutoire, les biens sont emportés pour être vendus et gare s'ils ne correspondent pas à la liste établie à la première visite.
réponse à . God le 02/05/2017 à 08h54 : j'ai eu les mains gravement brûlées dans un accident de p&eacu...
Troisième tentative

Ah ! T'as vu comme c'est chiant !!!........

(Du premier coup !........Yessssssss !!)
réponse à . mickeylange le 19/07/2008 à 01h20 : Bonjour Monsieur God, Tout ce que je peux vous dire sur cette expression, c&rsqu...
cette expression ... n’a certainement pas été inventée par un homme marié
Ou une femme mariée. On sait (ou on ne sait pas) qu'en France 90% des meurtres ont lieu à domicile et entre les membres de la même famille.
C'est moins dangereux d'aller au bistrot.
Je n'ai jamais compris comment on pouvait faire un métier pareil....

Comment peut on aller dépouiller des gens qui n'ont plus rien et qui sont bien souvent dans la plus grande détresse ...

Moi je n'aurais pas pu.....
Farpaitement !.........Hips !
réponse à . SyntaxTerror le 02/05/2017 à 09h34 : cette expression ... n’a certainement pas été inventé...
Tant qu'il restera des bistrots, des rades avec des gens sympas ce sera bien.
- Ce matin, j'ai vu Hermann un peu stressé...
- c'est le problème d'être Hesse...
- détresse ? n'éxagérons rien quand même...
réponse à . God le 02/05/2017 à 08h54 : j'ai eu les mains gravement brûlées dans un accident de p&eacu...
Le réservoir d'essence a pris feu ? Une durite débranchée ?
Non, il c'est juste brûlé avec le pot* Belge. Tout ce qui a des pédales est dopé en Belgique même le pédaleau. Ils ont aussi des lacs en pente pour faire du ski nautique. Mais il n'y a pas de pédaleau sur ces lacs, car il n'y a pas de frein sur un pédaleau.
* Pot d'échappement
Première tentative 
Deuxième tentative Yessssssss !
Avec les problèmes de validation sur expressio, il n'y a pas péril en la demeure.
Mais faut quand même reconnaître que ça donne pas une bonne image de marque de Reverso !
Première tentative 
Deuxième tentative Yessssssss !

Je suis pas informatichien mais je pense que la partie de programme qui permet de "Ajouter" une contribution doit ressembler comme deux gouttes d'eau à celle qui permet de "Modifier" qui elle marche très bien. Il ne doit pas être trop compliqué de comparer les deux pour trouver où ça déraille.
Zavez vu l'astuce ? suffit d'ajouter des commentaires au lieu de faire une nouvelle contib !
réponse à . mickeylange le 02/05/2017 à 11h01 : Avec les problèmes de validation sur expressio, il n'y a pas péril...
Je suis pas informatichien mais je pense que...
Ne pense pas trop… ça fatigue !


Vais contacter Iznog0d, écrivait God (@169).

Et, à mon "Alléluia !" enthousiaste, il répondait (@176) :
Ne te réjouis pas trop vite ! Rien ne dit qu'il y aura réaction d'abord, puis correction ensuite. Le blème étant aléatoire (c'est ma deuxième écriture, je viens encore de me faire piéger), la cause ne sera pas forcément aisément localisée, et sans cause, point de salut.

Patience donc... et patience angélique recommandée !

réponse à . BOUBA le 02/05/2017 à 09h29 : Troisième tentative Ah ! T'as vu comme c'est chiant !!!...........
Et si tout ceci était voulu par M'sieur IznoG0d ?
Des petits moments de pur plaisir qu'il distillerait au cours de la journée et au p'tit bonheur la chance...
Car on est tellement content quand ça marche au premier coup qu'on en "Yeeessss !" d’allégresse !


Chaque message est comme la blague de la blonde avec le clignotant,ça marche, ça marche pas... Réussi à la première fois ! ouaiissss !!!
réponse à . le gone le 02/05/2017 à 12h07 : Chaque message est comme la blague de la blonde avec le clignotant,ça mar...
Et au bout de vingt-cinq "ouaiissss !!!", tu gagnes un abonnement gratuit à Expressio !
Est-il généreux ce M'sieur Reverso !

Ah l'orage arrive... je m'absente alors...
Avec les cinq dernières... mais z'êtes pas obligés de lire !

À peine avait-il franchi la porte de la chèvrerie, que Blanquette attaqua bille en tête :

- M. Seguin, ça ne peut pas durer comme ça ! J'ai beau avoir de longs poils blancs qui me font comme une houppelande, je me caille ! Fait un froid de gueux ici !

- Mais enfin qu'est cette révolte ? Je te croyais heureuse ici. Et…

- Ouais… ben, je donnais le change… La vérité est là : on se les pèle ! Voilà ! … La bouffe, c'est toujours pareil, j'en ai ras les cornes zébrées… Sans compter que point de vue déco, c'est minable !

- Mais enfin ma toute belle, patiente… Bientôt viendra le printemps et…

- Oh ! vous m' lavez fait l'année dernière c' coup-là ! J'ai appris à vous connaître, vieux roublard ! Sais bien que vous avez plus d'un tour dans vot' sac ! Seulement, vous m'aurez pas ! Faut que je change d'atmosphère parce que mes jolis p'tits sabots noirs et luisants sont faits pour battre aut' chose que la semelle !

- Mais enfin ma Blanquette, je…

- Stop ! J' me tire et pis c'est tout !

- Ça, c'est le bouquet !
s'étouffa M Seguin qui – de saisissement – se laissa tomber le cul par terre sur la paille, triste, défait, abattu. La misérable ! me faire ça à moi qui lui parlais de soleil... qui la faisais rêver de voyages, au Liban ou ailleurs... qui l'éduquais, la caressais... qui lui enseignais... enfin bref... Scélérate !

S'cusez-moi M'sieur Daudet...

(Battre la semelle - Donner le change - Avoir plus d'un tour dans son sac - Bille en tête - C'est le bouquet).
LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº362) Synonymes
Aujourd'hui, quoique un peu tard, mais contre ma volonté, je vous propose de trouver 11 SYNONYMES DE DANGEROSITÉ . Vous les trouverez, pas de danger !
P.S. Attention, il y a un mot composé.


- Salut Mo, ton père est à la maison ?
- Non, mon père il est allé à son rendez-vous... avec son médecin...un docteur d'Angers, en qui il a une confiance absolue...il semble que sa douleur guérit et crois-moi que je l'ai vu souffrir...ah ! larmes de douleur même qu'il versait !
- Comment il se déplace ?
- En bus, en bus qu'a d'excellents conducteurs d'ailleurs...une compagnie d'autobus sérieuse...Au fait vous vouliez le voir à quel sujet ?
- Oh, ben justement pour l'emmener chez le toubib, il m'en avait parlé... mais j'avais la voiture chez le mécano, et pis, ai-je dit “si je peux récupérer la bagnole à temps, je viens te chercher”. Apparemment, j'ai dû me tromper d'heure. Euh...Mo, vais pas chercher d'excuse, c'est un malentendu sur l'heure, cependant dis-lui quand même que je suis venu, O.K. ? Dis-donc, tu t'es coiffée avec des tresses aujourd'hui, je te trouve bien jolie ainsi...
- C'est parce que mes pointes se hérissent que je les natte.
Sur ce, il mena ses pas vers la sortie du jardin, en rappelant: “Tu lui diras, hein ? Passe une bonne journée !”
- Également monsieur Durand, et ne craignez rien, je lui dirai !
réponse à . DiwanC le 02/05/2017 à 11h32 : Et si tout ceci était voulu par M'sieur IznoG0d ? Des petits moments...
Serions nous manipulés ?
Pourquoi y a péril en la demeure ?
réponse à . DiwanC le 02/05/2017 à 13h42 : Avec les cinq dernières... mais z'êtes pas obligés de lire&n...
J'ai lu....Bravo, comm' d'hab'....
Ben oui ! Je suppose que tu fais de même dans un cas similaire...
réponse à . joseta le 02/05/2017 à 17h05 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº362) Synonymes Aujourd'hui, quoiqu...
J'en vois 10 et me voilà tout décomposé !
réponse à . DiwanC le 02/05/2017 à 13h42 : Avec les cinq dernières... mais z'êtes pas obligés de lire&n...
La misérable ! me faire ça à moi qui lui parlais de soleil... qui la faisais rêver de voyages, au Liban ou ailleurs... qui l'éduquais, la caressais... qui lui enseignais... enfin bref... Scélérate !

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant

D'une chèvre inconnue, et que j'aime, et qui m'aime

Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même

Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.


Car elle me comprend, et mon coeur, transparent

Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème

Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,

Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.


Est-elle brune, blonde ou blanche ? - Je l'ignore.

Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore

Comme ceux des chèvres que la Vie exila.


Son regard doux est pareil au regard des statues,

Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a

L'inflexion des voix de chèvre qui se sont tues.

Marcelus Séguinus
1ère légion, 3ème cohorte, 2ème manipule, 1 ère centurie.
réponse à . DiwanC le 02/05/2017 à 13h42 : Avec les cinq dernières... mais z'êtes pas obligés de lire&n...
Tu ne connais point, toi, LE DÉFAUT DE LA CUIRASSE et tu pourrais élaborer ces jolis textes À DISCRÉTION; je ne m'en lasserais pas ! Et crois-moi, je ne dis pas ça pour te GRAISSER LA PATTE !  
(avec les 3 précédentes aux tiennes)
réponse à . joseta le 02/05/2017 à 18h57 : Tu ne connais point, toi, LE DÉFAUT DE LA CUIRASSE et tu pourrais é...
Merci !
Trois lignes, trois expressions ! Concis, efficace, rapide... tout ce que je ne sais pas faire...

réponse à . DiwanC le 02/05/2017 à 19h18 : Merci ! Trois lignes, trois expressions ! Concis, efficace, rapide... ...
Heureusement, ça nous permet de savourer pendant plus longtemps ta merveilleuse prose... 
réponse à . mickeylange le 02/05/2017 à 18h50 : La misérable ! me faire ça à moi qui lui parlais de so...
- Ah ! Marcelus Séguinus ! Il était grand, il était beau... il sentait bon le sable chaud... Il y avait du soleil sur son front qui mettait dans ses cheveux blonds de la lumière... Et pis surtout, il savait parler aux chèvres...

"Les Souvenirs de Blanquette" aux éditions Georges Kelyios. Préface de Raymond Asso, auteur bien connu.

réponse à . joseta le 02/05/2017 à 19h29 : Heureusement, ça nous permet de savourer pendant plus longtemps ta mervei...
Trop mignon toi tu sais... bien que "merveilleuse" soit un peu abusif !

Perry Mason et ses cors aux pieds:
Perry, lent, las, demeure...couché.


1) PÉRIL (père il)
2) ALÉA (allé à...)
3) DANGER (d'Angers)
4) ALARME (ah ! Larmes)
5) EMBUSCADE (en bus qu'a d'...)
6) PIÈGE (et pis,ai-je...)
7) MAUVAIS PAS (Mo, vais pas...)
8) DÉTRESSE (des tresses)
9) RISQUE (hérissent que...)
10) MENACE (mena ses...)
11) IMPASSE (hein ? Passe...)
Voilà !
réponse à . Mintaka le 02/05/2017 à 03h46 : Il y a également l'expression "il n'y a pas le feu au lac&...
Mes condoléances !
Nous connaissons aussi un capitaine de pédalo qui, a force de jouer l'attentisme, a fini carbonisé.
réponse à . joseta le 02/05/2017 à 20h05 : Perry Mason et ses cors aux pieds: Perry, lent, las, demeure...couché. ...
J'aurais dû me méfier.
C'est 'aléa' qui s'est éjecté !
réponse à . ipels le 02/05/2017 à 21h10 : J'aurais dû me méfier. C'est 'aléa' qui s'est éject&e...
Bien joué Jules César Slepi !
réponse à . ipels le 02/05/2017 à 21h10 : J'aurais dû me méfier. C'est 'aléa' qui s'est éject&e...
Tu connais le Directeur. Il va encore nous trouver une liste où "aléa" figure comme synonyme de "danger", alors que ça désigne le dé à jouer, le hasard.
réponse à . SyntaxTerror le 02/05/2017 à 21h49 : Tu connais le Directeur. Il va encore nous trouver une liste où "al&...
Oui, celle-là, par exemple...  
réponse à . ipels le 02/05/2017 à 21h10 : J'aurais dû me méfier. C'est 'aléa' qui s'est éject&e...
Damned ! je n'avais pas vu le péril... et encore moins l'aléa...

En revanche, je m'étais dit que derrière le "guérit et" pouvait se cacher un guerrier qui risquait d'être dangereux.

Je rêve ! Encore ce site merdique !
réponse à . DiwanC le 02/05/2017 à 22h03 : Damned ! je n'avais pas vu le péril... et encore moins l'a...
C'est encore nous les deux meilleurs !
réponse à . SyntaxTerror le 02/05/2017 à 21h49 : Tu connais le Directeur. Il va encore nous trouver une liste où "al&...
En ce cas, on peut dire que c'est la liste qui fair erreur, pas la direction. (slurp !)
réponse à . God le 02/05/2017 à 08h54 : j'ai eu les mains gravement brûlées dans un accident de p&eacu...
Troisième ! Même à God, il faut 3 (trois) tentatives pour que ça marche ! Ça me rassure, quelque part... L'autre soir, j'avais fait une jolie réponse à Bouba au sujet des sacs à main de dames, souvent pleins d'affaires d'hommes qui ne veulent pas porter les leurs... Mais bref. 3 essais sans succès aucun, j'avais dû faire pareil pour chacune des autres réponses, alors j'ai laissé tomber. De quoi vient-ce ? A mes heures tardives, le(s) système(s) fatigué(s) refuse(nt) d'en faire plus ?
Tant pis...
J'ai une question hors sujet, mais peut-être pas inutile (en ce qui me concerne). J'ai lu une fois ou l'autre que quelqu'un avait oublié de "fermer une balise"*. Est-ce grave docteur ? Comment le remarque-t-on ? Ça bloque tout ?
*fermer une balise", fermer une valise... La valise, je sais pourquoi je la ferme, ça m'évite de tout retrouver éparpillé !
Tu préfères peut-être cet autre site ? (Définition 2)  
réponse à . ipels le 02/05/2017 à 22h46 : En ce cas, on peut dire que c'est la liste qui fair erreur, pas la directio...
Merci Slurpi...
réponse à . ralalaaaa931 le 02/05/2017 à 22h47 : Troisième ! Même à God, il faut 3 (trois) tentatives po...
Bonsoir ! 

Apparemment, tu n'as pas eu le temps de lire les interventions du jour...

1. Les tentatives infructueuses : va voir "Mickeylange @ 48, 49. Tu constateras que des horaires tardifs n'ont rien à faire dans l'histoire !

2. Les balises : ce sont les signes - tels que [ et ] - que l'on utilise pour mettre un mot en gras →
[ g ], un texte en italique italique [ i ]. Balises qu'il faut fermer → [ / g ], etc. Le tout sans espace, videmment !

J'espère avoir été clair... Mais le mieux est que tu ailles voir à cette page : God te raconte tout, les balises, les binettes,... tout !


Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il y a (il n'y a pas) péril en la demeure » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?