Panier à salade - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Panier à salade

Voiture de police cellulaire, normalement destinée à transporter des prévenus ou des prisonniers.

Origine

Ceux qui ne sont plus très jeunes ont connu les paniers à salade métalliques, sortes de boules de grillage avec des poignées et destinées à secouer la salade mouillée afin de l'essorer.
Des versions plus élaborées de ces objets ont également existé (Lien externe).

De ces paniers, il faut garder l'idée d'un récipient à claire-voie dans lequel la salade est extrêmement secouée.

Les premières voitures cellulaires du XIXe siècle, tirées par des chevaux, étaient constituées de parois à claire-voie (ce n'est qu'un peu plus tard qu'elles ont été remplacées par des parois pleines).
Les routes de l'époque n'ayant pas encore la surface lisse des nôtres, les prisonniers qui étaient transportés dans ces véhicules pendant de longs trajets sur des routes en partie défoncées y étaient tellement secoués, qu'ils ont vite été assimilés à cette pauvre salade dans son panier.

Par extension, le véhicule est devenu lui-même un panier à salade, les parois pleines et le confort qu'ont aujourd'hui ces moyens de transport n'ayant pas suffi à leur faire perdre leur surnom.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Panier à salade » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Danemarkda SalatfadPanier à salade
Allemagne (Bavière)de Zeiserleswagen..Voiture de tarin.
Allemagne (Berlin)de Grüne MinnaMinna verte
Angleterreen Meat-waggonChariot à viande
États-Unisen Paddy wagonChariot irlandais
États-Unisen Black MariaMaria noire
Espagnees Coche, furgon celularVoiture, fourgon cellulaire
Espagnees Una lechera.Une laitière. (Fam).
Pays-Basnl Een zespijperUne six-buses (d'après les six conduites de ventilation sur le toit du fourgon)
Pays-Basnl BoevenwagenVoiture de bandits (cellulaire)
Portugalpt RamonaPanier à salade = vehícule policier
Brésilpt tintureiroteinturier

Vos commentaires
Bon anniversaire ! Bonobo !
Pas de salades entre nous ! tu ne peux panier, ça fiche toujours un coup !
Mais bon voyons le bon côté des choses ! Encore une année de passée et le bonobo n’a pas encore disparu ! Veillons au grain
Quand je pense à la vieille anglaise… euh non, à tous ceux qui depuis des mois nous ont vendu leurs salades à toutes les sauces possibles et imaginables. C’est un grand réceptacle qu’il faudrait pour contenir tout ça. En tous cas, il y a une semaine, le dessus du panier était bien content mais encore faudra t’il qu’il ne se transforme pas en panier de crabes sinon gare aux feuilles de choux bien grasses. Celui que le canard menotté aime bien.

Ca rappelle que le Maréchal Ney devait ramener l’empereur dans une cage de fer à Paris mais lui, fidèle, n’a pas mangé de ce pain là. Comme quoi, les couards et les traîtres ne mangent eux que des salades composées mais parfois savamment traîtresses. On susurre dans les milieux bien informés, autorisés que finalement le mammouth va être dégraissé, un peu de salades par-dessus et le plat sera servi. Va falloir avaler ça les copines. Pour ce que Jean dit… du moment qu’elle soit bio la salade, c’est ça le plus important.

Laitue président ? Oui dit l’intéressé ; allons sur les Champs vérifier sa cote de popularité.

Bon Anniversaire Bonobo. Monter un gâteau dans l’arbre, exercice périlleux quand même. Descends un peu sur terre.
En Etats-Unis on a toujours dit "Paddy wagon," ce qui n’est pas tres PC parce qu’il y a des irlandais qui le trouvent pejoratif. Ainsi, au lieu de dire ca, on utilise aujourd’hui le terme "Party wagon." Je me demande si en France il n’y a pas des vegetariens qui trouvent le terme "Panier a salade" pas PC aussi.
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 01h53 : En Etats-Unis on a toujours dit "Paddy wagon," ce qui n’est pas tres PC pa...
En France on ne pratique pas le communautarisme, tous les chasseurs, Bretons, Auvergnats (tiens, on a perdu le nôtre !) Provençaux, végétariens, Bouddhistes, Gascons, PARISIENS, ... te le diront ! Le panier à salade est un ustensile partagé par tous les Français, un "lien visible" de notre grande nation culinaire.

Celui de l’expression du jour fait partie de la mémoire collective des "soixante-huitards" dont je ne fus pas puisqu’il y a 39 ans aujourd’hui, alors que débutaient les grandes manifestations, je mettais au monde ma première fille ! Bon anniversaire Bonobo !
réponse à . momolala le 13/05/2007 à 07h12 : En France on ne pratique pas le communautarisme, tous les chasseurs, Bretons, Au...
I was kidding.
C’est le privilège de la jeunesse que de trouver des mamies nées avant elle ! Mais bon pied, bon oeil et le reste aussi, la mamie ! A croire que nous avons pris un bain de jouvence dans les années 68, Rosette, Cotentine et quelques autres ne me démentiront pas. Je ne suis pas prête à renoncer à tout ce qui a changé ces années-là, quitte à me trouver quelque jour prochain dans un panier à salade pour le défendre !
réponse à . momolala le 13/05/2007 à 08h11 : C’est le privilège de la jeunesse que de trouver des mamies n&eacut...
A croire que nous avons pris un bain de jouvence dans les années 68
Je confirme ! ... pour ma part j’étais tellement certaine, avec la naïveté de la jeunesse, que tout allait s’améliorer dans notre société, qu’à peine descendue des "barricades" ... j’ai mis "en route" un fiston ...en supposant qu’il apprécierait la vie dans cette France si libérale ...
38 ans plus tard, on y trouve toujours aussi présents les "paniers à salade", certes plus confortables qu’aux temps des diligences, mais toujours conduites par le même genre d’hommes, même si leur dénomination a changé : la maréchaussée est devenue les "keufs" en passant par la "rousse" (non pas Larousse !), les "flics", les "poulets", etc ...
hum, une bonne salade de poulet à l’aneth ... quel régal ! 
J’étais 68-tard moi aussi, mais à Bruxelles. Nous avons chahuté aussi, à notre manière, moins bruyante, peut-être, moins efficace, sûrement... Résultat, le p’tit nouveau - vraissemblablement plus "petit" que "nouveau" - ferait qund même bien de se souvenir que 68 fut un grand millésime, et que cela pourrait se reproduire... Le pied. Revoir Cohn-Bendit sur les barricades, aaaaahhhhhh, le rêve!

Les Papis de 68 vous saluent bien!

Bonobo, bonobanniv’

Le panier ne m’inspire aucune salade...
Je m’en vais donc, avec toute la troupe, fêter les 90 ans de not’ maman bien à nous. On se revoit donc plus tard...
La bise à Momo, Cotcot et toutes les autres...
Une poignée de main virile à tous les hommes...
Et pour les Middlesex, ils se reconnaîtront...
réponse à . momolala le 13/05/2007 à 07h12 : En France on ne pratique pas le communautarisme, tous les chasseurs, Bretons, Au...
Bonne fête à toi, mère (car en Belgique, on fête les mères aujoud’hui !).
Bon anniv’ à Bonobo , j’aime bien ton pseudo, qui est celui d’un animal en voie de disparition : un de ceux qui résoud les problèmes sociaux par l’accouplement.
Make love , not war (pardon, God) : ceci nous ramène subtilement à mai 68, et aux mois qui l’ont précédé avec les hippies.

Nous, on va fêter notre mère et ses 90 ans, Filololo et moi (et tous les autres).
Belle journée à tous !
Ah, ben ça alors, il a un pc le Filou !
Mai 68 : on s’est fait baiser sur toute la ligne, voilà mon avis Cohn Bendit, pourri comme les autres ! Mai 68, le putsch qui n’a pas voulu dire son n om !!

Fils-Hobbes
réponse à . file_au_logis le 13/05/2007 à 10h20 : J’étais 68-tard moi aussi, mais à Bruxelles. Nous avons chah...
Le panier ne m’inspire aucune salade...

philolo a acheté un "saladier à panne" ? 
Dans le panier à salade, si l’on entasse, on n’est pas tous dans le même panier, même si les apparences sont contre nous. Dans ce cas, il vaut mieux être sur le dessus du panier. C’est moins étouffant et c’est plus faciel de s’en extirper.
Justice à deux vitesses ?

Ma fille Marine (c’est son prénom - aucune allusion à la trirème - LPP si tu m’entends) a inscrit, hier, pour son équipe, 7 paniers. Pas de salades, Ils ont gagné haut la main (... au panier?).
Sans constester l’explication de God, je voudrais y rajouter un "chainon manquant" :
"le panier " c’était initialement la " Caisse d’osier fixée à l’arrière d’une diligence ou d’un coche destinée à recevoir les paquets et les bagages (ou les voyageurs trop pauvres pour payer une place de voiture )."
de sorte que ces voyageurs s’y faisaient effectivement secouer d’abondance, vu l’état des routes. Par analogie, le panier à salade désigne donc, dès le XIX siècle, une" Voiture inconfortable ", mais sans référence particulière aux prisonniers.

C’est dans un second temps que le terme s’applique plus spécifiquement à la voiture de police que Victor Hugo décrit ainsi :"... un de ces odieux véhicules que les gamins de Paris appellent métaphoriquement paniers à salade ..." (1842), sans doute ,effectivement, à cause de leurs parois grillagées.

Mais je ne cherche pas à vous vendre mes salades aujourd’hui : seulement vous présenter leur panier !
Autre chaînon ...manquant ?
Le panier désignait aussi un appareil formé de cerceaux d’acier fin et souple cousus sur une jupe de toile et destiné à donner de l’ampleur aux jupes.
Je conçois aisément que de se retrouver dans cette sorte de panier puisse engendrer des salades, sourtout si c’est celui de la femme du voisin.
réponse à . file_au_logis le 13/05/2007 à 10h20 : J’étais 68-tard moi aussi, mais à Bruxelles. Nous avons chah...
se souvenir que 68 fut un grand millésime
petite leçon d’histoire, pour les jeunes qui n’ont pas connu : les rues du Quartier Latin étaient encore pavées, à cette époque. De sorte que les étudiants voyagaient de façon inconfortable, dans les véhicules aimablement fournis par les CRS* qui venaient les chercher à la sortie de l’école (pour leur sécurité).
(... et qui s’appelaient des "paniers à salade" : je ne m’éloigne naturellement pas de l’expression du jour. )
De sorte qu’en mai 68 (au moment où les pavés fleurissent) les étudiants se mobilisèrent pour retirer ces pavés. Ce fut une immense rêve-partie , avec échange de pavés entre des gens qui ne s’étaient jamais parlé avant. La face du monde n’en a pas été changée. La face de quelques uns, oui !
Mais, depuis, les rues sont goudronnées, et on peut y circuler de façon confortable. C’est un acquis incontestable que l’on désigne sous le nom de "héritage de mai 68".
Et personne ne le remet en question !

*CRS : Ceux qui Raccompagnaient en Sécurité
réponse à . chirstian le 13/05/2007 à 11h12 : se souvenir que 68 fut un grand millésime petite leçon d’h...
époque à laquelle se rattache les expressions :
"sautez au yeux, comme un pavé à la gueule d’un flic" et "sous les pavés, la plage"
A cette époque, Le Morlaisien qui chantait "Quelle est belle ma Bretagne quand elle pleut" écrivait cela:
"La branche a cru dompter ses feuilles
Mais l’arbre éclate de colère
Ce soir que montent les clameurs
Le vent a des souffles nouveaux
Au royaume de France
(...)
La branche a cru dompter ses feuilles
Mais elle en portera le deuil
Et l’emportera au tombeau
L’automne fera pas de cadeau
Au royaume de France"

Maxime Le Forestier la chanta en 73 à Bobino
réponse à . chirstian le 13/05/2007 à 11h00 : Sans constester l’explication de God, je voudrais y rajouter un "chainon ...
Voir message suivant
réponse à . chirstian le 13/05/2007 à 11h00 : Sans constester l’explication de God, je voudrais y rajouter un "chainon ...
Merci de cette précision sur le chaînon manquant. Est-ce que la présence des voyageurs indigents dans le caisson est supposée ou attestée ?

Cela ouvre une autre piste. Vers 1800, le sens normal de salade était encore mélange (comme dans quelle salade !), et si on commandait une salade au bistrot on se faisait servir une ensalada de légumes et de lard salés à la casserole. On peut alors se demander (pardon, God) si panier à salade=caisson rempli d’objets disparates secoués n’a pas été la vraie origine de panier à salade=voiture cellulaire remplie d’individus plutôt disparates. Dans le TLF ce sens-ci est antérieur d’une trentaine d’années à l’autre.

Bien entendu, ce petit périple historique n’empêche pas que dans l’imaginaire contemporain l’association immédiate ne soit celle de l’égouttoir à salade de laitue.
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 10h50 : Dans le panier à salade, si l’on entasse, on n’est pas tous d...
Ma fille Marine (c’est son prénom - aucune allusion à la trirème - LPP si tu m’entends)
Peux pas faire moins que décerner la trirème du jour au père de la Marine qui n’en croit pas ses deux yeux, moi... Pas vrai, les djeunes ? Bon, ils sont d’accord.
Pour ta gouverne, Peinard_best, évite, à l’avenir, de confondre panier à salade et salière à panade : j’ai connu un masseur qui avait mis sa main au panier d’un Zouave, et qui s’est retrouvé dessalé et dans la panade, avec ses salades.
Et comme ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace : bon anniversaire, Bonobo.
Le panier à salades ne désignerait-il pas un journal type quotidien ...?
Ils en contiennent de belles parfois souvent !
Joyeux anniversaire Bonobo. Mais tu n’es pas là ? On t’as pas embarqué dans le panier à salades au moins ? J’ai un ami qui s’appelle Bono, il est beau et bon, il est avocat. Il pourrait t’aider si tu es dans le panier à salades.  Ne fais pas trop la fête, attention au radars.
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 11h59 : Merci de cette précision sur le chaînon manquant. Est-ce que la pr&...
ma citation ( y compris " ou les voyageurs trop pauvres pour payer une place de voiture ") est tirée du TLFI ( cette page mais attestée aussi par d’autres sources.
On ne la peut donc panier...
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 16h28 : Joyeux anniversaire Bonobo. Mais tu n’es pas là ? On t’a...
Claudiiiiiiiiiiiiiiiiiiine ! Et il est Malgache, Bono ?
En cuisine, on trie la salade avant de la mettre dans le panier.
En justice, on trie la salade à la sortie du panier : les musiciens vont au violon, les terrassiers au trou, les sportifs au ballon, les médecins au bloc, les carrossiers en taule, les menuisiers au clou, les fêtards en boîte, les biologistes en cellule, etc.

PS. Bon anniversaire et bonne année libertaire, Bonobo !
Un bon conseil : ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier à salade, surtout s’il est percé.
réponse à . syanne le 13/05/2007 à 17h51 : En cuisine, on trie la salade avant de la mettre dans le panier. En justice, on...
etc.
Et les péripatétiputes ? Au cul-de-basse-fosse ?
Je me demande s’il vaut mieux manger du crabe dans un panier à salade ou une salade dans un panier de crabes.
Attention : si vous essorez votre laitue dans un panier à salade, vous risquez de mouiller les poulets.
Bon, les gosses : Pépé retourne chercher BB à son stand d’atelier d’écriture "Plumes et pinceaux", sur le quai qui fait face à la magnifique enceinte gallo-romaine de la cité cénomane. Grande manifestation annuelle où elle tient un stand de son atelier d’écriture (Écritures en liberté), tandis que les peintres du dimanche et artistes locaux peignent en "live" ladite muraille, sous les yeux esbaudis* des chalands médusés par les Géricault** en herbe.
Je vous raconte ça pour le principe, car aujourd’hui, vu la météo, les peintres ont tous plié leur chevalet avant midi, et tous les flyers ont été emportés au vent mauvais, deci-delà, pareils à la lettre morte : pas un chat !
Allez, au lit ! Les mains sur la chaufferette... Brrr !
* Eh bah, hi hi !
** Oui ?
réponse à . Elpepe le 13/05/2007 à 18h20 : Bon, les gosses : Pépé retourne chercher BB à son stan...
on se croirait à une réunion d’anciens combattants. Je n’ai connu mai 68 que de mon lointain lycée de Belgique.
"Sous les pavés la plage" me fait penser au "panier de crabe" dans lequel se vautrent tous les "paniers percés" politiques.

Je profite de mon passage pour souhaiter une bonne fête à toutes les mamans où qu’elles soient.
réponse à . Elpepe le 13/05/2007 à 12h00 : Ma fille Marine (c’est son prénom - aucune allusion à la tri...
J’en ai connu un, qui n’était pas ma sœur, qui en mettant sa main au panier (pas à salade) à perdu tous ses doigts.
Il était tombé sur une culotte bouffante ! Bien fait !
réponse à . tytoalba le 13/05/2007 à 19h11 : on se croirait à une réunion d’anciens combattants. Je n&rsq...
on se croirait à une réunion d’anciens combattants

Oh mais que oui, même si je n’avais pas l’emploi du temps adéquat ! A cette époque, ma jolie, les femmes venaient d’obtenir le droit de travailler sans l’autorisation de leur mari, les malheureuses inconscientes (1965), et on nous pensait encore toutes dans le panier des "incapables mineures" : bien que majeure à l’ancienne mode j’ai dû obtenir l’autorisation de me marier de la directrice de l’Ecole Normale où j’étudiais sous l’oeil prudent de la République (malheureuse inconsciente encore !). Ce ne sont pas des salades, et des comme celles-là, j’en ai un plein panier !

Politiquement mai 68 n’a pas changé grand chose au fond, mais socialement beaucoup de choses ont évolué. Souvenirs, souvenirs mais aussi expérience d’avant, comme nos grands-mères, et d’aujourd’hui, comme nos filles. Très adaptables finalement les 68tards !

@Chirstian et Peinard, Syanne et Pepe : chapeau-champagne !
réponse à . momolala le 13/05/2007 à 19h47 : on se croirait à une réunion d’anciens combattants Oh mais q...
La permission de se marier ?? A moi ça me parait abhérrant, je vous félicite pour votre courage, momo, vraiment (sans ironie aucune) !!!
J’ remercie toutes ces femmes qui se sont battues pour notre liberté aujourd’hui, c’est pas encore la parité totale, mais c’est déja beucoup mieux !!!!
Oh et puis ne parlez pas trop de plage sous les pavés, ça me donne de fausses illusions de vacances....nan mais vous comprenez, avec nos rues goudronées maintenant...hi hi !
réponse à . momolala le 13/05/2007 à 19h47 : on se croirait à une réunion d’anciens combattants Oh mais q...
C’était une manière de plaisanter. Je ne suis pas née de la dernière pluie, mais n’ayant que 15 ans à cette époque (à vos calculettes), j’étais plus intéressée par les beatniks et autres hippies que par la politique.
Il est vrai qu’au point de vue social bien des choses ont changé, même si parfois, j’ai l’impression qu’on fait marche arrière. Merci Benoït.

Pour ce qui est des bizarreries, j’en ai subi une aussi. En 1981 et 1983, lorsque j’ai eu mes enfants, j’ai dû à ma sortie de la maternité aller les reconnaître à l’hôtel de ville. Tout cela parce que je n’étais pas mariée. Ce qui fait que le premier extrait de naissance mentionne la reconnaissance par le père puisque j’avais signé le papier mais mentionnait "non reconnu de (moi)". C’est un comble. Heureusement cela a changé il y a quelques années.
Je suis dans la panade, j’ai perdu mon panier,
Mon panier plein d’salade, pour nourrir mon vannier,
Mon vannier qu’est malade et veut d’la chicorée,
D’la chicorée sauvage, ou d’la laitue pommée,
Car comm’le dit l’adage, de toute éternité :
« Qui mange de la salade, jamais plus n’est malade ».
Si j’nourris pas l’malade, on croira que j’l’ai tué,
Dans l’panier à salade, alors on va m’emmener.
Si j’débite ma salade, on m’croira folle à lier,
Y diront qu’j’les balade, et je n’pourrai pas nier.
Ah quelle dégringolade, pour un foutu panier  !*


* Variante pour âmes moins sensibles :
Ah quelle dégringolade, pour un foutu vannier !
réponse à . momolala le 13/05/2007 à 08h11 : C’est le privilège de la jeunesse que de trouver des mamies n&eacut...
Ah que oui, momolala (non, Johnny n’est pas mon idole). Je ne me souviens pas d’avoir lancé un seul pavé à l’époque (ni plus tard, d’ailleurs). Par contre, j’ai beaucoup manifesté, je compte continuer et je tiens à ce que jamais JAMAIS aucune injustice ne me laisse indifférente. Nous avons été quelques-uns à rêver de changer le monde. On ne peut pas dire que nous ayons beaucoup réussi. Mais il y a eu des avancées. Nous en étions. Nous continuons.

S’pas ??????
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 11h29 : époque à laquelle se rattache les expressions : "sautez au ye...
En hommage à Maxime, justement, il y a deux chansons que j’adore (entre autres) : d’abord la fabuleuse, chichiteuse et géniale FONTENAY AUX ROSES, avec son voussoiement subtil, quii amène à la chute... Et puis LA ROUILLE avec cette belle rime si "peace and love" :

"La rouille aurait un charme fou si elle ne s’attaquait qu’aux grilles"...
réponse à . syanne le 13/05/2007 à 20h53 : Je suis dans la panade, j’ai perdu mon panier, Mon panier plein d’sa...
Bravo, Ssyanne. Pour tâcher d’être à la hauteur et te répondre, un de ces jours, il va falloir que je m’entraîne sérieusement !

Mais j’en ai très envie...

Bonne nuit.
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 01h53 : En Etats-Unis on a toujours dit "Paddy wagon," ce qui n’est pas tres PC pa...
Chez moi, en Angleterre, on dit "Paddy wagon" très rarement (et certainement non pas à la compagnie des irlandais). En général, l’expression "Black Maria" ou même "prisoner transport vehicle" (c’est à dire "Véhicule pour le transport des prisonniers") est beaucoup plus commun.

Alors, pourquoi on utilise l’expression américaine "paddy wagon" en Angleterre quand il n’y a pas de policiers irlandais comme aux États-Unis? C’est parce qu’ici les irlandais sont dedans.
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 22h05 : Chez moi, en Angleterre, on dit "Paddy wagon" très rarement (et certainem...
C’est parce qu’ici les irlandais sont dedans.
C’est un joke, j’espère ! ... alors dans ce cas, il faut faire comme les copains, il vaut mieux ajouter un smiley ! dans le genre  ou  ...et ainsi, on est tous dans le même panier (à salade ou pas) on se moque des belges ... qui se moquent de nous et réciproquement et de toutes sortes d’ autres "z’animaux" singuliers comme les BONOBO(s) dont c’est aujourd’hui l’anniversaire ... Happy birthday ! ami Bonobo ... 
Chers amis, l’anniversaire de Bonobo me ramène vers vous par- delà la mer Méditerranée, ohé, ohé, ohé!
Triste panier à salade que celui dont on nous parle aujourd’hui: pour égayer l’atmosphère, je vous propose ma salade coquine, laissant la parole à mon cher Octave...BON ANNIVERSAIRE BONOBO (ou Beau NOBO...)



La salade (Souvenirs d’Octave)






Dans la cuisine, à pas de loup
Si ce n’est à pas de matou,
J’aimais pénétrer par surprise
Tandis que la gentille Lise

Se consacrait à maintes tâches.
Je sentais frémir mes moustaches
En détachant son tablier
Alors qu’appuyée à l’évier

Elle rinçait quelque salade.
Et mes mains partaient en balade
Sous sa robe. Je retroussais
Ses jupons. Elle protestait

Mais moi, je n’en tenais pas compte !
Aujourd’hui je l’avoue sans honte
Est-ce le parfum des épices
Qui me suggérait les supplices

Auxquels Lise se soumettait ?
Et quand son chignon s’écroulait
Sous mes attaques surprenantes
Je la tenais presque mourante

Dans mes bras .Alors, j’embrassais
Sa nuque offerte et ses épaules
Et puis je reprenais mon rôle
De jeune homme bien élevé

En attendant le déjeuner…
réponse à . cotentine le 13/05/2007 à 23h27 : C’est parce qu’ici les irlandais sont dedans.C’est un joke, j&...
Vous avez raison! Ce n’est qu’une blague, smiley ou non. En fait, c’est nous anglais qui font des champs de batailles de nos villes chaque weekend à cause de notre amour de la bière.

Quant aux belges, même ici on connaît la plaisanterie laquelle traite du "Canard WC"... ;)
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 22h05 : Chez moi, en Angleterre, on dit "Paddy wagon" très rarement (et certainem...
Whereabouts in England are you from? Comme je l’ai dit, je sais que chez nous on dit plus souvent "party wagon" -- but I don’t know this from personal experience, at least not yet... I take a dim view of political correctness (in all its forms), and your comment made me laugh (and I needed a good laugh). I hope to "meet" you more often on his forum.
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 22h05 : Chez moi, en Angleterre, on dit "Paddy wagon" très rarement (et certainem...
Whereabouts in England are you from? Comme je l’ai dit, je sais que chez nous on dit plus souvent "party wagon" -- but I don’t know this from personal experience, at least not yet... I take a dim view of political correctness (in all its forms), and your comment made me laugh (and I needed a good laugh). I hope to "meet" you more often on this forum.
Oh, dang! My comment was posted twice--my apologies to everyone. I’m sure it’s boring enough to have to read me once...
réponse à . <inconnu> le 14/05/2007 à 01h02 : Oh, dang! My comment was posted twice--my apologies to everyone. I’m sur...
Hola, hola, boys, ici, c’est un site francophone. Nous n’avons rien contre le fait de lire un mot de temps en temps en angliche, mais, s’il-vous-plaît, continuons àa utiliser la lange de JJRousseau et de Voltaire!
Et alors, posté en double, c’est du vice, là - c’est du pousse-au-crime, ce qui nous mettrait dans le panier à salade, avec toutes vos salades... 
réponse à . file_au_logis le 14/05/2007 à 09h48 : Hola, hola, boys, ici, c’est un site francophone. Nous n’avons rien ...
continuons àa utiliser la lange de JJRousseau et de Voltaire!
Ne pas confondre la langue de Rousseau et de Voltaire avec la lange de Jessica (voir cette page pour lever le doute).
réponse à . file_au_logis le 14/05/2007 à 09h48 : Hola, hola, boys, ici, c’est un site francophone. Nous n’avons rien ...
Vous avez raison. Meme si j’ai des erreurs en francais, ce n’est pas grave. A vrai dire, je suis tres tres fiere que vous reussissez comprendre ce que j’ecris, parce que j’ai appris le francais par moi-meme. Et la double poste n’etait pas fait expres, je le jure--excusez moi.

lorangoutan--lorsque j’ai lu "Jessica," j’ai pense a Jessica Simpson--berk. Jessica Lange est une bonne actrice, non?
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 07h14 : Vous avez raison. Meme si j’ai des erreurs en francais, ce n’est pa...
Jessica Lange est une bonne actrice, non?
Mais je n’ai pas dit le contraire!
C’était une boutade (non, elle, c’est une actrice, mais bon, faut suivre, quoi...)!
réponse à . <inconnu> le 13/05/2007 à 11h29 : époque à laquelle se rattache les expressions : "sautez au ye...
Mon Popa, quand il appréciait particulièrement les douceurs dominicales (toutes pâtissières, s’entend..!) de ma Moman, commentait béatement: "Ca fond dans la bouche comme un pavé sur la g... d’un flic...", jouant ainsi sur les deux sens du verbe "fondre"...
réponse à . tytoalba le 13/05/2007 à 19h11 : on se croirait à une réunion d’anciens combattants. Je n&rsq...
J’aime "bien" (litote...) la nuance péjorative de ce "anciens combattants"... surtout -sans préjuger de ton cas, Tytoalba...- quand il est manié par des gens qui n’ont jamais rien combattu. Etre soixante-huitard ne sera jamais pour moi déshonorant. Tous n’ont pas succombé aux "charmes" douteux de l’ascencion sociale ou de la charentaise... Sur la brèche (brêche..?) plus que jamais, et.. Oh, nie, soit..! qui mal y pense...
réponse à . file_au_logis le 14/05/2007 à 09h48 : Hola, hola, boys, ici, c’est un site francophone. Nous n’avons rien ...
c’est un site francophone

Eh bien! C’est pour ça que je suis ici, et J’apprécie l’honneur de partager au monde francophone. Je conviens qu’il y a deja assez de mots anglais lesquels ont infiltré dans la langue français; c’est impossible d’écouter le journal de France24 sans y écoutant "stopper" quand on veut dire "arrêter".

Je fais mes excuses pour mon traitement de la langue de vos Grand Ecrivains, et j’espère qu’il n’y aura trop d’infractions contre les lois de grammaire. Ou peut être je deviendrai un autre victime des escadrons de mort entretenu par l’Academie Française pour éliminer les malfaiteurs.

En réponse aux questions de M. americano, et n’importe qui qui s’intéresse, je vis au nord-ouest d’angleterre, dans la campagne qui entoure la ville de Manchester. Je suis enchanté de faire votre conaissance et je suis sûr que nous nous rencontrerons parmi ces commentaires de temps en temps.
réponse à . <inconnu> le 16/05/2007 à 00h08 : c’est un site francophone Eh bien! C’est pour ça que je suis ...
Mâtin, quel site !

@lecardinal et americano
Je ne me risquerais pas à aller sur un site anglophone même pour n’écrire qu’une recette de cuisine ! Merci et bravo à vous de venir enrichir nos échanges de votre propre regard sur notre petit monde. Vos éventuelles erreurs de syntaxe ou de vocabulaire y ajoutent de la poésie. A très bientôt de vous retrouver, j’espère !
@ lecardinal
@ americano
Pas d’excuses, s’il-vous-plaît! Je n’étais pas fâché...
J’aimerais parler anglais comme vous maniez notre belle langue...
Dans le fond, c’était peut-être un peu de jalousie de ma part ... 
reste à savoir dans quel panier à salade, du véhicule ou de l’ustensile, la fameuse envie de pisser ne tient pas...
LA RUBRIQUE 'EXEMPLE'

Saint François d’Assise et saint Antoine de Padoue, s’ils venaient prêcher aujourd’hui à Paris, risqueraient fort d’aller dans le panier à salade au dépôt de la Préfecture. — (Anatole France, La Justice civile et militaire dans Opinions sociales, G. Bellais, 1902, t. 2, chap. 5)
L'a peut-être bien connu les cahots du panier à salade not' Georges quand à 17 ans, il est arrêté, menotté, mis en garde à vue au commissariat de Sète, en compagnie de copains – jeunes écervelés – qui ont dérobé des bijoux dans quelques boutiques et dans les tiroirs familiaux !
Georges s'est contenté "d'emprunter " une bague et un collier à sa sœur...

Brassens père viendra chercher son fils à sa sortie. Pas de reproche, pas de sermon, pas de morale... Il tend à son fils sa blague à tabac, manière très brassénienne de lui dire sans les mots : "Bienvenue dans le monde des adultes". raconte Jacques Vassal dans Brassens, le regard de "Gibraltar", autrement dit Pierre Onténiente, l'ami de toute une vie.

Les chats fourrés, quand ils l'ont su,
M'ont posé la patte dessus
Pour m'envoyer à la Santé
Me refaire une honnêteté.


écrira Brassens dans Celui qui a mal tourné, récit tout fictif celui-là !

Écoutez...

Il y a l'attitude généreuse de M Brassens vis-à-vis de son fils, genre : La leçon est reçue, pas la peine d'en rajouter...
Et il y a celle, étrange, du père de Patrick Modiano :

- Vous racontez, que votre père, pour se débarrasser de vous, vous a fait embarquer dans un panier à salade. Est-ce vrai ?

– Oui. Cet épisode, qui a eu lieu en 1963, j’avais donc 18 ans, m’a beaucoup marqué. Mais je le raconte sans aucun ressentiment. J’étais à un moment vraiment critique. J’avais besoin d’argent pour survivre. [...] et de manière très calme, sans aucune agressivité, j’avais demandé à mon père de m’aider et il avait aussitôt appelé la police, qui nous a embarqués tous les deux. C’est une impression très étrange que de se retrouver avec son père dans un panier à salade. Au commissariat, mon père m’a chargé et m’a traité de voyou. Après quoi les flics l’ont laissé repartir et m’ont gardé. Pas longtemps, mais ça a été un choc symbolique.


La si grande difficulté qu'a l'écrivain à s'exprimer en paroles viendrait-elle de là ? Me d'mande...

Écoutez...

Petite rectification vers midi, grâce à Gérard (@59) que je remercie.
réponse à . DiwanC le 12/10/2016 à 04h19 : L'a peut-être bien connu les cahots du panier à salade not' Georges...
Il aurait pu aussi goûter du panier à salade le jour où l'Etranger lui a souri....

Toi, l'Étranger, qui sans façon
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris


Je prépare le café et je vous laisse, il y a collecte au village aujourd'hui....
réponse à . DiwanC le 12/10/2016 à 04h44 : Il y a l'attitude généreuse de M Brassens vis-à-vis de son ...
Ben alors Germaine ! On se mélange les crochets.
réponse à . DiwanC le 12/10/2016 à 04h19 : L'a peut-être bien connu les cahots du panier à salade not' Georges...
On pouvait écouter Les Quatre Bacheliers
Sur le champ de courses
- Tu vois la fille là-bas ? ben, c'est sa lad, hein, Lucien ?
- oui, elle est ma lad...
- malade ? la pauvre ! qu'est-ce qu'elle a ?
Entre réalisateurs
- Je ne sais pas à qui donner le rôle principal de mon dernier western...tu peux me suggérer quelqu'un ?
- écoute ça: Ladd !
- oh, ben, si c'est des salades, j'écoute pas !
Vu le problème du nombre de syllabes, votre Georges a du convertir la salade, mais il a pu rester dans les légumes quand même.

[Et qu'on nous emmène en panier
de salade à la Santé ...]

Quand on nous prend la main
Sacré bon dieu dans un sac
Et qu'on nous envoie planter
Des choux à la santé ...
Il y a des barres-aux paniers à salade d'où le terme de salad bar. On ne peut panier cette évidence.
Salute
Je me souviens d'une phrase d'Alonso Quichano dans le 'Don Quichotte' de Cervantes qui fait allusion à mettre sa salade. Dans le contexte il s'agissait manifestement d'une pièce de son armure, d'un heaume plus précisément.
Et de fait : "Une salade est un casque de forme ronde, porté du XVe siècle au XVIe siècle. Le mot vient du bas-latin caelum, qui signifie « ciel », « coupole », et qui a donné le vieil italien celata, francisé en salade.
Alors vu que c'est en métal, que ça doit peser son poids, être glacial au froid et brûlant à la chaleur, bref le genre d'article à réservé au combat et à 'chausser' au dernier moment, il semble logique qu'il eut été trimballé
dans un récipient de préférence léger et ajouré (un panier) et attaché au troussequin d'une selle et donc passablement secoué. Cette extrapolation a au moins le mérite de l'antériorité  ! ;) - Vale
réponse à . joseta le 12/10/2016 à 08h01 : Entre réalisateurs - Je ne sais pas à qui donner le rôle pri...
Les discours des écolos sur les OGM, ce ne sont que des salades (d'ailleurs aux cartes ils ne jouent qu'avec les trèfles sous prétexte d'avoir la main verte).
DEVINETTE
Le cuisinier prend son ardoise et met à la craie son entrée de salade...
De quelle salade s'agit-il ?
- Qui c'est là-bas, au loin, qui plante des laitues...est-ce Carole ?
- des laitues et scaroles ? je sais pas...
- Salut, où tu vas avec ce panier ?
- cueillir des salades au bois, hier tu m'as dit qu'il y a des chicorées...
- meuh non sot ! je t'ai dit chics orées ! en deux mots !
réponse à . tytoalba le 13/05/2007 à 19h11 : on se croirait à une réunion d’anciens combattants. Je n&rsq...
"Sous les pavés la plage"
Ça a été une surprise pour moi de découvrir que nombre d'étudiants de l'époque (1968) ont découvert que les pavés sont calés sur un lit de sable. Ce dernier a tendance a se déformer sous l'influence du temps et des précipitations, ce qui rend les routes cahoteuses.
A cette époque, au "mille kilos" Renault, je préférais le célèbre et plus confortable "véhicule H" Citroën dit "tube" parce qu'il avait pris la suite du TUB.
réponse à . joseta le 12/10/2016 à 09h32 : DEVINETTE Le cuisinier prend son ardoise et met à la craie son entr&eacut...
De la salade de mousse de menhir enrhumé ?
presque 
Réponse
- cresson (craie son)
Pendant environ un an j'ai tenté de vendre des crêpes en tant que marchand forain... et j'avais un tube rallongé acheté chez un magasin "l'économique" car le gérant cessait son activité. Le tube était solide mais le commerce bien moins !
réponse à . BOUBA le 12/10/2016 à 05h21 : Il aurait pu aussi goûter du panier à salade le jour où l�...
il y a collecte au village aujourd'hui
Heureux de nous trouver un autre point commun.
Dans mon bled, c'est jeudi que j'ai donné.
Double emploi avec ce panier.
1 pour la salade
2 pour faire cuire les frites. Le panier plongé dans une cocotte en fonte. Je précise que le panier était en inox à l'époque. Dur d'en trouver d'aussi bonne qualité aujourd'hui !
Au resto
- Dites, comment vous servez, le poulet ?
- sur lit de verdures...
- ben moi, ce sera poulet frites, et pis sans lit...
- poulet frites et pissenlits, pour monsieur ?
Duteil et un copain
- Dis, quelles sont tes montagnes préférées ?
- Les Andes Yves...
- J'ai dit 'montagnes', pas 'salades' !
réponse à . le gone le 12/10/2016 à 10h05 : Double emploi avec ce panier. 1 pour la salade 2 pour faire cuire les frites. L...
pour faire cuire les frites
Ce devait être commode pour les égoutter. Quelqu'un a-t-il essayé de plonger une essoreuse en PVC dans de l'huile portée à 180 degrés ?
Oups... ils ont dû glisser du panier accroché...
Merci !  Vais épousseter tout ça.

réponse à . sansculotte le 12/10/2016 à 08h19 : Vu le problème du nombre de syllabes, votre Georges a du convertir la sal...
...votre Georges...
Parce que ce n'est pas également le tien ? 
réponse à . gonalzako le 12/10/2016 à 10h03 : il y a collecte au village aujourd'huiHeureux de nous trouver un autre poi...
Bien !
Ce matin 80 poches récoltées...une bonne collecte.
réponse à . joseta le 12/10/2016 à 09h36 : - Salut, où tu vas avec ce panier ? - cueillir des salades au bois, ...
- meuh non sot !
Hier on disait :
- Il est sot comme un panier...
Aujourd'hui, on s'écrit :
- Il est complètement secoué !
Vint la retraite*.
Vie quiète et sans secousse... Journées partagées entre l'apéro chez Marcel, mes cultures maraîchères, les après-midi belote, les soirées télé. Et tous les mois, un repas entre soixante-huitards...
Ainsi, pas plus tard qu'hier dans la cuisine :
- Où qu'il est le panier à salade ?
Regard étonné d'un des copains en visite :
- Raymond ! Me dis pas que t'as repris du service !
- Mais non ! C'est juste pour secouer la romaine !
- On a encore le droit de faire ça ?
m'a demandé un autre, plein de nostalgie...
____________
* Extrait de "Souvenirs d'un flic".
Sais plus où est passé ce bouquin... 
Précision pour les non jardiniers.

réponse à . joseta le 12/10/2016 à 07h55 : Sur le champ de courses - Tu vois la fille là-bas ? ben, c'est sa la...
sa lad, hein, Lucien
Saladin ne s'appelait pas Lucien mais Salah Ed-Dine Youssouf (ben Ayoub).
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2016 à 12h17 : pour faire cuire les fritesCe devait être commode pour les égoutter...
Je parle d'un maillage métallique à l'ancienne un peu comme une bourriche pour les poissons. A l'époque peu de choses étaient en plastique !
réponse à . DiwanC le 12/10/2016 à 13h58 : Vint la retraite*. Vie quiète et sans secousse... Journées partag&...
En 2018 nous pourrons chanter
♪♫ " Y a cinquante ans déjà, coucou nous revoilà  ! "♪♫
ou encore en ce temps là j'avais vingt ans.
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2016 à 14h30 : sa lad, hein, LucienSaladin ne s'appelait pas Lucien mais Salah Ed-Dine You...
Oui, et chez le vétérinaire, spécialiste en cervidés y'a:
salle à daims.
réponse à . le gone le 12/10/2016 à 15h39 : En 2018 nous pourrons chanter ♪♫ " Y a cinquante ans déjà...
Ou encore :
♪♫♪♪♫
Lorsqu'ils tenaient entre leurs mains
Cette richesse
Avoir vingt ans, des lendemains
Pleins de promesses...
V'là qu'un flic sur eux se penche
Pour un coup de batte blanche...
♪♫♪♪♫
S'cusez-moi M'sieur Charles...

réponse à . DiwanC le 12/10/2016 à 16h20 : Ou encore : ♪♫♪♪♫ Lorsqu'ils tenaient entre leurs mains Cette ric...
Les images qui accompagnent la vidéo de Pierre Bachelet montrent très bien cette époque et la vie d'alors je trouve. Aznavour c'est encore autre chose. D'autres encore vont nous rappeler d'autres choses... Quelle époque !
"La Soukhanovka, c'est l'ancien monastère Saint Catherine : deux corps de bâtiment, l'un où l'on purge les peines, l'autre où l'on subit l'instruction ; ce dernier comprend 68 cellules. Il faut deux heures de panier à salade pour y parvenir."
Alexandre Soljénitsyne (l'archipel du Goulag)
réponse à . le gone le 12/10/2016 à 16h58 : Les images qui accompagnent la vidéo de Pierre Bachelet montrent tr&egrav...
Quelle époque !... comme diront les jeunes d'aujourd'hui lorsque se profilera le temps de leur retraite.
réponse à . mickeylange le 12/10/2016 à 17h11 : "La Soukhanovka, c'est l'ancien monastère Saint Catherine&...
Là, on n'est pas dans le sourire.  
Ce livre - et quelques autres de Soljenitsyne - fut comme un coup de massue pour beaucoup d'entre nous.
On était un peu sonnés, secoués...
Je me souviens avoir pensé "je ne savais pas"... même phrase prononcée par d'autres en 1945... Honte.

Purée ! Là, on a bien plombé l'ambiance !

réponse à . le gone le 12/10/2016 à 10h02 : Pendant environ un an j'ai tenté de vendre des crêpes en tant ...
Je n'ai pas connu "l'économique". Chez nous, c'était Les Comptoirs Français, le Familistère, la Coop et ... la Ruche Picarde.
Le gars a bien fait d'arrêter, toutes les boites qui ont choisi les succursales au lieu des franchises se sont ramassées.
réponse à . DiwanC le 12/10/2016 à 18h09 : Là, on n'est pas dans le sourire.   Ce livre - et quelques autres de...
On était un peu sonnés, secoués...
Je me souviens avoir pensé "je ne savais pas"... même phrase prononcée par d'autres en 1945... Honte.

Le plus grave et le plus honteux, c'est qu'en 2016 il y ait encore des communistes.
Les millions de morts du Goulag, pas plus que les millions de morts de l'inquisition ne suffisent a convaincre les croyants. On peut légitimement se poser des questions !
Marceeel une vodka bien tassée.
réponse à . mickeylange le 12/10/2016 à 20h12 : On était un peu sonnés, secoués... Je me souviens avoir pen...
Tu aurais dit "des staliniens", j'aurais compris.
Oui, il y a encore des personnes qui pensent, entre autres les communistes, que le capitalisme n'est pas, comme on disait dans les "eighties" l'horizon indépassable de notre temps.
- Y'a des vers qui tuent la racine de mes laitues, je suis très en colère !
- l'es-tu ?
- oui, mes laitues !
- et ces vers laids tuent...
- ben oui c'est vers laitues qu'ils vont...
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2016 à 20h34 : Tu aurais dit "des staliniens", j'aurais compris. Oui, il y a enc...
Bien des communistes ont souffert au goulag parce qu'ils avaient osé critiquer le régime stalinien...
Bien des Allemands sont morts dans les camps parce qu'ils avaient osé dénoncer le nazisme naissant...
Il y eut dans notre beau pays de France de fervents croyants qui révélèrent à l'ennemi l'engagement de leurs voisins résistants tandis que de vibrants athées en faisaient tout autant... Et trop d'affaires "inexpliquées", Yann Piat, Robert Boulin,...

Partout dans le monde, tant de pères serrent les poings pour ne pas pleurer, tant d'enfants souffrent, tant de mères retiennent leurs larmes. J'entendais cet après-midi le témoignage de Corneille, père Ttusi, mère Hutu, famille massacrée... Bouleversant.

1789 a donné les droits de l'Homme... et des jours de Terreur...

Qui a la solution ?

Nous voici bien loin de la légèreté habituelle de ce site. S'cusez-moi M'sieur IznoG0d...
Les pionniers d'Expressio échangeaient souvent sur des sujets graves. Noblesse de ce forum que de pouvoir s'exprimer...



Si vous souhaitez savoir comment on dit « Panier à salade » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?