Passez, muscade ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Passez, muscade !

Le tour est joué !

Origine

La muscade (Lien externe) est une épice qui sert à accommoder différents plats et dessert (et même certains cocktails). Elle peut être dangereuse puisqu'il suffit d'en avaler deux noix pour passer de vie à trépas.
Elle se présente sous la forme de petites noix ovoïdes faisant jusqu'à 3 cm de long pour 2 cm de diamètre.

Le lien que cette épice peut avoir avec notre expression n'est pas évident.
Il vient des pratiques des escamoteurs ou prestidigitateurs à partir du début du XVIIIe siècle. En effet, pour leurs tours de passe-passe, ils utilisaient des boules de liège dont l'apparence était très comparable à celle de la noix de muscade.

À la fin du XVIIIe, l'expression "partez, muscade !" ponctuait habituellement la disparition de cette boule de liège.
Elle s'est ensuite progressivement déformée en "passez, muscade !" tout en s'étendant au figuré à d'autres usages pour signifier que le tour était joué.

Exemple

« J'avais donc raison de penser que leurs larmes, qui leur valent tant, ne leur coûtent rien. Elles se tamponnent un peu : passez muscade ! Encore une grande douleur suivie d'un petit gâteau. »
Henry de Montherlant - Le songe

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Passez, muscade ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Aus und vorbeiFini et passé
États-Unisen Presto, change-o!Presto, transformato !
Angleterreen now you see it, now you don'tlà vous le voyez, là vous ne le voyez plus
Angleterreen Hey presto !Hé presto !
Espagnees Et voilà (en français dans le texte)Et voilà
Espagnees Ya no hay vuelta de hoja.Il n'y a plus de tour de feuille.
Argentinees Y a otra cosa mariposa!Et change de sujet papillon!
Italieit Il gioco è fatto !Le jeu est fait !
Belgique (Flandre)nl 't is binnenc'est rentré
Pays-Basnl Hocus pocus (pas) en weg is ieHocus pocus et il est parti
Roumaniero Les jeux sont faits! (en français dans le texte)-

Vos commentaires
Brèfle, si je comprends bien, God, il faut une noix de muscade pour réussir au bonneteau ? Et alors, je mets quoi, moi, dans mes patates ? Hmmm ?
QUESTION :

Peut-on passer la muscade en peignant la girafe ?
Je pensais, mais je n’ai aucune preuve de ce que j’avance, que l’on employait la muscade pour atténuer l’odeur des viandes un peu trop "avancées", et les faire ainsi passer pour mets délectables.

Une anecdote : je vais à l’épicerie de mon village un dimanche matin y chercher de la muscade en poudre (puisque l’autre y se décarcasse, on va pas s’embêter la vie). La pseudo-commerçante de l’époque me toise et me dit : "Madame, quand on sait cuisiner, on râpe sa muscade soi-même !". Ebaubie par cet argument imparable, je n’ai plus jamais remis les pieds dans cette épicerie que j’ai quittée à reculons, bien entendu, en saluant bien bas, bien sûr ... 

Elle a fait failliteu
Maint’nant elle vend des friteus
En faisant la lippeu
De midi à midi trois
Dans son troquet à la noix

où personne n’vaaaaaaaa ! Encore ! où personne n’vaaaaaaaaaaaaaaa !
Elle peut être dangereuse puisqu’il suffit d’en avaler deux noix pour passer de vie à trépas.
Ben oui, avez-vous déjà essayé d’avaler deux noix de muscade enti`res, non râpées, en une fois? Ca doit vous rester en travers de la gorge, non? C’est de l’étouffe-chrétien, cela!

Question sérieuse (hem?): est -ce que le "musc" sent aussi mauvais que la "muscade"?
Même corneille racine?
Pasque, je vous dis, moi qui ai beaucoup vé-cul! - la muscade, en overdose, c’est vache!

Bon, je dois vous laisser, l`. Je m’en vais prendre le train. Vous retrouverai ce soir. Soyez sage, spa!
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 07h28 : Elle peut être dangereuse puisqu’il suffit d’en avaler deux no...
Je ne savais pas que la muscade fut toxique, -qu’est-ce qu’on en apprend sur merveilleux site- mais Desproges confirme :
" Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l’avaler, c’est toxique). Si vous n’avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette."
Pierre Desproges

A rajouter aux trucs contre le mal de mer de Pepe.
Je ne vous ai même pas dit bonjour : Bonjour de ce jour à toutes et tous !
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 07h28 : Elle peut être dangereuse puisqu’il suffit d’en avaler deux no...
En réponse à ta question, je cite ici le TLFi :
"MUSCADET, subst. masc.
(...)Prononc. et Orth.: . Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1415 «vin qui a un goût musqué» (Arch. JJ 170, pièce 1 ds GDF.); 2. 1473 «cépage blanc» (Arch. JJ 194, pièce 370, ibid.). Dér. de muscade*; suff. -et*. Cf. aussi (vin) muscadé (fin du XIIIe s., Desputoison du vin et de l’igue ds T.-L. < :mandé>) et (vin) muscadel, muscadeau (XVe s. ds GDF.), empr. au prov. muscadel, adj. et subst., «raisin, vin muscat» (dep. le XIVe s. ds LEVY Prov.), dont muscadet pourraît être une réfection d’apr. le suff. -et.

Par contre je n’ai pas trouvé de référence au musc dans l’étymologie de muscade.
réponse à . momolala le 03/04/2007 à 07h54 : En réponse à ta question, je cite ici le TLFi : "MUSCADET, su...
Ah ben dis donc, Momolala : le vin poétisé par le TLFi, ça donne envie de râper de la noix de muscade... qui, effectivement, dégage plus d’arôme lorsqu’on la râpe au dernier moment. Moi, j’ai les deux formules, tu penses : l’industrielle pour tous les jours, et l’artisanale pour le dimanche, quand on fait la fête avec un écrasé de pommes de terre au beurre d’Isigny... (traduis "une purée de patates", quoi...)
Bonjour bonjour, les gosses ! Bien dormi ? Alors, à l’école ! Je sens que le devoir d’aujourd’hui, pour la trirème, ça va être coton, hein ? Quoique... les Moluques...
Allez, trempez vos plumes dans vos encriers, et passez muscade !
réponse à . momolala le 03/04/2007 à 07h54 : En réponse à ta question, je cite ici le TLFi : "MUSCADET, su...
Bonjour, Momo, bonjour à tous (et vive les vacances !)

Voici ce que j’ai trouvé dans le Bloch et Wartburg :
Muscade, XIIIe (noiz muscade. Emprunté de l’ancien provençal (noiz) muscada, dérivé de musc.

Sans plus de précision, cependant.

*

Et voici un petit poème improvisé avec Petit Robert, (toujours bon pied bon oeil sur mon bureau, celui-là):


Tours de passe-passe et tours de main,
Passez muscade, magicien…

Au bout du mot, j’ajoute un –t :
Et c’est du vin.
J’ôte le –de, je gard’ le –t :
C’est du raisin.
Et maintenant, l’-ade enlevé :
C’est un parfum.

Supprimons l’-e, ajoutons l’-in :
Voici le dandy le plus vain
Entre –a et –d mettons un –r :
Le dandy d’un rongeur a l’air.
Un –e de plus, c’est : mort aux vers !
Dans les limbes envoyons l’–r :
C’est un chocolat praliné.
De –dine à –ri, le tour est joué :
Voyez la belle liliacée.
Si je lui mets un petit –ne :
Nous serons tous intoxiqués.

Jeux de mots et jeux de malins
Passez muscade, magicien…

(Muscadet, muscat, musc, muscadin, muscardin, muscardine, muscadine, muscari, muscarine)
réponse à . momolala le 03/04/2007 à 07h47 : Je ne savais pas que la muscade fut toxique, -qu’est-ce qu’on en app...
Je connaissais les vertus apaisantes du clou de girofle pour les gencives des bébés, mais pas celles de la muscade contre le mal de mer...

Donne le tuyau à Eureka, qui en aura peut-être besoin, après l’anniversaire et la nuit de pleine lune... Hein, Eureka ?
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 08h15 : Ah ben dis donc, Momolala : le vin poétisé par le TLFi, &cced...
Tiens, c’est drôle, c’était "purée artisanale", chez moi hier, j’avais cru que c’était dimanche... Il y a un parfum que j’adore, c’est le "musc Koublaï Khan" . Ne sent, ni le muscadet, ni la muscade et contre le mal de mer il doit y avoir mieux. mais à celle qui le porte on n’a pas envie de dire "passez muscade"...
mon petit dessin du jour est: "haut comme trois pommes". Mais pour ne pas "soulever de tempête dans un verre d’eau", je ne vous donne pas d’adresse, je pense que , si elle vous intéresse, vous savez où la trouver...
réponse à . momolala le 03/04/2007 à 07h54 : En réponse à ta question, je cite ici le TLFi : "MUSCADET, su...
la parenté muscade- musc ne semble pas contestable. Dans le Nicot édition de 1606 :
"Muscade. adj. f. Qui a une odeur approchante du musc. Ainsi on appelle, Rose muscade, Une espece de rose blanche qui a une odeur tres-agreable; Et, Noix muscade, Une sorte d’espice qui est à peu aprés de la forme d’une petite noix."

à noter que muscade était alors un adjectif.
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 00h10 : Brèfle, si je comprends bien, God, il faut une noix de muscade pour r&eac...
Brèfle, si je comprends bien, God, il faut une noix de muscade pour réussir au bonneteau
le bonneteau désigne seulement la manipulation avec 3 cartes retournées. Le jeu est toujours pratiqué -notamment au Marché aux Puces- avec comparses et guetteurs (parce que la police n’apprécie pas). L’astuce est simple, mais parfaitement imparable, et le jeu ne peut donc pas entrer dans la catégorie des jeux de hasard. Avec les muscades, le principe est le même , mais il s’agit de retrouver la noix sous 3 cornets renversés. Il y faut beaucoup plus de dextérité, et si la noix est légère et légérement collante, elle est plus facile à manipuler.
On essaye : où est la noix de muscade ?
. _ . _ . _
/0 \ / \ / \
on disait "passez muscade" parce que la noix était supposée être sous un premier cornet, et "passer" sous un autre de façon invisible.
A noter d’ailleurs que le jeu a été modernisé, avec des tables truquées permettant un "passage" réel d’objets d’une place à une autre.

#8 joli le poème , Syanne !
Je lis aussi dans le trésor du Moyen-français :
muscadelle, ou muscatelle : 1. Variété de poire qui a un goût un peu musqué. - 2. Sorte de vin : Il vaut mieux pres beau feu boire muscadelle Qu’aller sur un rempart faire la sentinelle (Basselin).
(Je suis bien d’acord avec cet exemple, d’ailleurs !).
Plus loin : muscadilles (XVIe,Olivier de Serres) : Poires si petites que, réunies et confites en bouquets, on peut en mettre plusieurs à la fois dans la bouche : d’ailleurs on les appelle aussi sept en gueule

N’y a-t-il pas aussi un vin d’Espagne qui s’appelle le Moscatello ? (je ne suis pas sûre du tout de l’orthographe)
Le tour est joué !
sans doute aussi le sens de "ni vu ni connu, j’t’embrouille ..."
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 08h15 : Ah ben dis donc, Momolala : le vin poétisé par le TLFi, &cced...
dans le resto, au bord de la mer : "et hop ,passez mouclade"
réponse à . chirstian le 03/04/2007 à 09h21 : Brèfle, si je comprends bien, God, il faut une noix de muscade pour r&ea...
Et tu nous fais le coup du bonneteau des mots plus souvent qu’à ton tour, Chirstian ! Tu es le roi du "passez muscade", l’illusionniste lexicographe de service, grand arnaqueur de la langue devant God : on en redemande !
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 08h20 : Bonjour, Momo, bonjour à tous (et vive les vacances !) Voici ce que...
Joli ! Tiens, n’en vlà un autre :

A Alger nous allions tous à Pointe Pescade,
Déguster quelques frites à la noix de muscade.
Puis le maître d’école, debout sur son estrade,
Appelait au tableau, fallait qu’on escalade.

Quand on ne savait pas, raconter des salades
N’était pas le bon plan : à la moindre incartade,
Les doigts nous en cuisaient jusqu’à l’heure du stade,
Où le grimper de corde nous paraissait fade.

Le soir, je rêvassais en contemplant la rade,
Où quelques lamparos y traquaient la daurade,
Tandis que des pêcheurs encombraient l’estacade.

Ö fraîcheur vespérale ! Sous toutes les arcades,
Les amoureux tombaient comme en une embuscade
Qu’aurait tendue Eros pour porter l’estocade.

Bonne journée, camarades !
réponse à . momolala le 03/04/2007 à 07h54 : En réponse à ta question, je cite ici le TLFi : "MUSCADET, su...
Bonjour Momo, bonjour à tous. On trouve toutes les explications en tapant tout simplement Musc sur Google, puis Wikipédia nous dit tout, tout, tout.
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 09h41 : Joli ! Tiens, n’en vlà un autre : A Alger nous allions t...
J’en suis sonnée ! Quelle régalade (c’est pas des galéjades...)
réponse à . <inconnu> le 03/04/2007 à 09h48 : Bonjour Momo, bonjour à tous. On trouve toutes les explications en tapant...
J’ suis allée voir, Claudine... Eh bien ! la muscade aurait des effets psychotropes dûs à des alcaloïdes aux jolis noms.
Jugez vous-mêmes : myristicine, safrole et élémicine. C’est digne de la mandragore et autres hellébores...
Comment voulez-vous que les magiciens ne s’en soient pas emparés !
la muscade est une variété de mouton , proche du mérinos, je l’affirme et je le prouve sémantiquement et scientifiquement :
- d’abord , la similitude des expressions : "passez muscade" et "pissez mérinos"
- ensuite le fait que l’on dise : les pisses de mérinos, et l’épice de muscade.
Il est vrai que l’on tond le mérinos, alors qu’on râpe la muscade, mais vous n’allez pas pinailler pour si peu, non ? Si ? Eh m...
Allez,tchao, je suis en retard !
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 09h49 : J’en suis sonnée ! Quelle régalade (c’est pas des...
C’est une boutade ?
Tiens, là, j’ai "Votez Marcel Candidat à la présidence Découvrez son programme". Je vais voir, et je reviens !
Super ! Pour une fois qu’on s’amuse avec le bandeau pub dégoût-gueule : cette page

Marceeeeeeeeeeeeeel ! Un double !
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 09h56 : J’ suis allée voir, Claudine... Eh bien ! la muscade aurait de...
alors il a raison God de déconseiller d’en avaler 2 noix de muscade, il vaut mieux écouter le proverbe d’ Euréka : avalez une noix de coco ! quoique ... (dans ce proverbe-là, il est ajouté qu’il faut faire confiance à son anus) 

@ Elpepe (22) amusant ... j’ai voté sans crainte et sans remords !
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 09h28 : Je lis aussi dans le trésor du Moyen-français : muscadelle, o...
N’y a-t-il pas aussi un vin d’Espagne qui s’appelle le Moscatello ? (je ne suis pas sûre du tout de l’orthographe)
A ma connaissance, il existe le moscatel qui, comme son nom l’indique est un vin muscat.
le mot "musc" venant -d’après TLFI - soit du sanskrit - «testicule», soit de l’iranien muska «testicule».
et muscade venant de musc,
le terme de noix se justifie donc pleinement pour les testicules.
Alors, venez pas me les briser, hein !

rappel : la morale de Florian (la guenon, le singe et ses noix)
"Votre mère eut raison, ma mie :
Les noix ont fort bon goût, et il faut les chérir.
Souvenez-vous que, dans la vie,
Sans un peu de travail on n’a point de plaisir."
Bonjour bonjour à tous mes camarades en ce jour de "passez muscade" !
J’vous raconte pas ! Ma mère, dieu ait son âme, me disait toujours "petite tête" ! Là je crois que ces termes étaient proférés en anticipation à des jours comme çui-ci. C’est comme si ma tête était dans un étau, j’la sens tellement p’tite qu’on dirait une muscade...avec le halo et les senteurs qui se doivent ! Mais passez muscade...pour c’t’année, et l’année prochaine inchallah on’sait pas de quoi é aura l’air....d’un grain de poivre p’têt ?
réponse à . momolala le 03/04/2007 à 06h44 : Je pensais, mais je n’ai aucune preuve de ce que j’avance, que l&rsq...
Alors comme ça, ma momo, une chef comme toi ! tu sais pas qu’y faut raper la muscade ? jusqu’à présent ou la bonne femme t’a tellement vexée que tu ma mets toute entière là ?
Moi, j’en gratte un peu sur la purée mais aussi dans la blanquette de veau en fin de cuisson qu’ça lui donne un goût exquis.
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 07h28 : Elle peut être dangereuse puisqu’il suffit d’en avaler deux no...
La muscade sent mauvais ?? Bizarre, mais bon hein, les goûts et les odeurs ça s’discute pas !
Mais peut-être fait-on allusion au musc qui provient du bas-latin muscus pour désigner ce cervidé mâle par métonymie compte tenu de la glande qui sécrète un parfum : le porte-musc ou chevrotain porte-musc (nom sc. Moschus moschiferus)? issu du grec moskhos. En provençal le mot est devenu musc, en espagnol musco, en italien musco, muschio, en arabe almosk, et en portugais almiscar (l’article "al" emprunté à l’arabe). L’origine de musc en fait provient du persan mosq et du sanskrit mushka, « testicule », mais la glande dont on parle n’en est pas un, elle se trouve dans l’abdomen. On apparente métaphoriquement muscade à l’orchidée, à cause du parfum ?
Bon, mais jusque là on n’a jamais vu une chevrotaine s’plaindre de la mauvaise odeur que dégage son mâle musqué.
réponse à . chirstian le 03/04/2007 à 12h37 : le mot "musc" venant -d’après TLFI - soit du sanskrit - «tes...
venez pas me les briser
juste te les râper menu...
De la muscade au musc, il n’y qu’un pas, vous l’avez dit: et c’est à un charmant animal porteur de musc comme son nom l’indique que l’on aimerait dire "passez muscade" afin qu’il disparaisse comme par enchantement à l’approche de ses prédateurs! La glande de cet animal, qui contient environ 30 grammes de musc, sert non seulement à la confection d’un remède des maladies du sang en Orient, mais entre aussi, en Occident, dans la composition des parfums qu’il sert à fixer. La France importe chaque année, en provenance de Hongkong, plusieurs kilos de musc, pour lesquels il a fallu abattre des centaines d’animaux..
Découvrez-le surcette page
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 09h49 : J’en suis sonnée ! Quelle régalade (c’est pas des...
Moi, c’est vous deux qui me sonnez : toi avec les pizzicati de ta tocata du musc et Pepe avec sa ballade romantique.
réponse à . chirstian le 03/04/2007 à 10h03 : la muscade est une variété de mouton , proche du mérinos, j...
Tu as bien fait de t’arrêter un peu ! Pepe a raison de te désigner comme l’illusionniste du mot ! Mais, dans un autre domaine, un voici un qui fait "passer muscade" à l’envi et nous laisse comme deux ronds de flan (merci Peinard_best) sur cette page
réponse à . eureka le 03/04/2007 à 13h04 : Alors comme ça, ma momo, une chef comme toi ! tu sais pas qu’y...
Je sais bien ma toute belle, mais je l’achète râpée parce que chez ma mère je me suis assez râpé le bout des doigts ; et puis je fais comme tout le monde depuis que l’homonyme de notre Amiral se donne du mal pour qu’on en n’ait plus. Cette cougourde avait une épicerie qui ressemblait à un magasin roumain un jour de pénurie parce qu’elle ne voulait pas avoir de stock ! Comme elle fait pareil dans son restaurant, elle n’a personne car elle ne peut même pas proposer ce qu’elle a au menu à plus de 5 personnes à la fois. Par contre l’addition, c’est pas "passer muscade", tu as du mal à l’avaler !
Fort heureusement, il existe des substituts au musc animal :

Musc végétal, nom donné à l’huile essentielle de la muscatelline, de la mauve musquée (malva moschata, L. malvacées) et du mimulus moschatus, Dougl. (scrophularinées).

Musc artificiel, espèce de résine jaune.

Musc indigène, fiente de vache séchée au soleil.

Herbe au musc, plante qu’on appelle aussi ambrette.

Et, encore une poire pour la soif:

Gros musc d’hiver, poire d’hiver, longue et verte, qui a beaucoup de parfum, mais qui est fort pierreuse. Au plur. Des gros muscs.
réponse à . chirstian le 03/04/2007 à 12h37 : le mot "musc" venant -d’après TLFI - soit du sanskrit - «tes...
Je suis tout à fait en accord avec ce bon Florian, fin connaisseur des choses de la vie !
En l’an de grâce 14 cent et des broutilles, Vasco de Gama quitta le Portugal et se dirigea à l’est. Il fut le premier navigateur à avoir eu du bol en réussissant le contournage (s’pas Mon Amiral ?) du cap de Bonne-Espérance et finit par atteindre l’inde par la mer (pfff, bien sûr par la mer ! comme s’il pouvait le faire en jép 4x4 !!). L’était tellement content qu’il invita tous ses matafs à s’foutre les deux pieds sur la table pour un diner bien arrosé, et ensuite à pisser et à cracher en chœur contre le vent, mais comme y en avait beaucoup c’jour là, j’te raconte pas l’état du rafiot question odeurs et dégueulasseries urino-buccales. Lui en grand homme naval se contenta de porter une petite boucle d’oreille à la gauche et de pisser un coup histoire de faire comme ses sous-fifres et qu’on le traitât pas de bêcheur !

Les Portouguiches purent ainsi découvrir de nouvelles épices telle que la cannelle à Ceylan, plus à l’est, il occupèrent l’archipel des épices qu’est "les Moluques" en Indonésie et installèrent un Big Commercial Center, genre Comptoir Géant à Malacca, en Malaisie, et purent ainsi envoyer des colis postaux d’épices vers Lisbonne, dont poivre, clous de girofle, noix de muscade et macis.

Tout le monde sait qu’à l’époque les voyages étaient très longs et périlleux, alors le commandant Gama, voulant bien mener les affaires de sa p’tite barque et grand joueur invertébré, pour faire passer le temps et faire oublier tous les éventuels périls à ses matafs, leur inventa et leur permit d’inventer des jeux en utilisant tous les moyens du bord, les jeux vidéos et toutes les play-staichones étant restées à terre pour cause d’excès de bagages, même qu’y leur faisait faire des petits travaux manuels, genre déco sur papyrus avec des grains de poivre, du collage de macis sur des bouts de toile déchirés sur les voiles de la caravelle, qu’à la fin du voilliage, y roulaient plus qu’à une voile et demi sur les dix voiles prévues au départ, c’est vous dire ! Les bâtons de cannelle servaient au jeu de lOie et du Monopole Y Cavalho, les noix de muscades sur lesquelles on grattaient des chiffres ou on faisait des p’tits creux servaient de dés, à la roulette ou au Rummy poker. Bien entendu, y avait des règles et y jouaient pas pour d’l’argent. Le matafs jouaient fébrilement car y avaient tellement la trouille d’entendre le Gamma crier « passez muscade » ils savaient en quoi cela résultait ! çui qui perdait c’était le tonneau, c’était la règle du jeu et le seul amusement et ....récompense du gagnant! Moi j’pense aux ceusses là malheureux aux jeux ! Ne dit-on pas malheureux au jeu heureux en amour ? J’vois la tête du moussaillon qu’était toujours perdant le pôv, si on lui avait dit ça à l’époque….
réponse à . Marcek le 03/04/2007 à 14h38 : Fort heureusement, il existe des substituts au musc animal : Musc vé...
Je crois qu’on fait l’élevage de rats musclés...
réponse à . eureka le 03/04/2007 à 14h53 : En l’an de grâce 14 cent et des broutilles, Vasco de Gama quitta le ...
Alors là, mon Eureka d’amour : chapeau bas ! Et la trirème de course, avec. Pour avoir écrit qu’en partant du Portugal et en navigant vers l’Est, il l’avait fait en caravelle et non en 4X4...
Petit détail complémentaire : Gama était un magicien de la navigation, qui ne s’énervait jamais. D’ailleurs, ses équipages ne disaient-ils pas de lui :
- Gama ? Un génie sans bouillir... 
Et hop ! Passez muscade !
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 16h12 : Je crois qu’on fait l’élevage de rats musclés......
Et pour camoufler le rat musclé, on lui met un masque à rat. Quelle mascarade !
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 16h19 : Et pour camoufler le rat musclé, on lui met un masque à rat. Quell...
Alors là, moi, je pique mon fard. Comme naguère, dans le désert lybien, le général Rimmel.
réponse à . eureka le 03/04/2007 à 14h53 : En l’an de grâce 14 cent et des broutilles, Vasco de Gama quitta le ...
Bon, j’attendais, embusquée comme un rat musclé, que l’Amiral t’ait remis la médaille pour te faire révérence : jeux et voyages dans le temps et l’espace, difficile de faire plus presdigitatif pour illustrer l’Expressio du jour.

Aussi propose-je qu’à la trirème de course on ajoute un kilo de noix muscades, une râpe toute neuve dédicacée par Momo, un jeu de bonneteau avec le mode d’emploi calligraphié par Chirstian, trois bouteilles de muscadet de mon prochain vignoble, une de Moscatel offerte par le beau-Rikito, une belle paire de rats musclés directement importés de l’élevage personnel de Pépé, de l’ambrette de Marcek et du Koublaï Khan de Memphis...
Ah, c’est vrai, c’était hier ! Pas grave, joyeux non-anniversaire, Eureka-malice.
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 16h40 : Bon, j’attendais, embusquée comme un rat musclé, que l&rsquo...
Euh... je peux rajouter une clé de 12 ?
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 16h24 : Alors là, moi, je pique mon fard. Comme naguère, dans le dé...
Tant que tu ne piques pas le fard à Hon!

Hon,athlète bien connu des Egyptiens, qui pratiquait la farappe sur les Pyramides...
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 16h24 : Alors là, moi, je pique mon fard. Comme naguère, dans le dé...
je pique mon fard. Comme naguère, dans le désert lybien, le général Rimmel.
le général Rimmel nous déclare : j’ai un bon à Lybie. Et passez muscade!
Poussez, poussez l’escarpolette,
vociférait l’infirme, hier.
Poussez, poussez l’eschare, Paulette,
Voici Ferré, l’infirmière.

Et hop ! Passez la pince à disséquer !
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 08h20 : Bonjour, Momo, bonjour à tous (et vive les vacances !) Voici ce que...
On sent que tu t’es bien amusée !
Excellent Syanne
... et bonjour tardif à tous !
réponse à . Marcek le 03/04/2007 à 17h29 : Tant que tu ne piques pas le fard à Hon! Hon,athlète bien connu d...
HON, Pierre, Paul, Prude (1758-1823). Il fut l’esclave d’Amenophis IV, entre 1353 et 1337 av J-C, pour lequel il devait chaque jour monter une pierre de taille sur son dos, en tricotant des pinceaux. C’est à lui qu’on doit les peintures intérieures de la pyramide de son maître, comme le célèbre portrait de Joseph Inn, de beau harnais.
Et hop ! Passez muscade !
L’origine de musc vient en fait provient du persan mosq et du sanskrit mushka, « testicule »
d’ou l’expression : "Passade musquée" 
... et hop" Passez muscade" ! 

Amis contrepoètes, b’soir ! 
réponse à . <inconnu> le 03/04/2007 à 19h05 : L’origine de musc vient en fait provient du persan mosq et du sanskrit mus...
C’est du joli ! Bonsoir, Peinard_best. Tu arrives trop tard pour concourir !
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 09h41 : Joli ! Tiens, n’en vlà un autre : A Alger nous allions t...
Des frites à la noix de muscade: beeeuuurrrkkkkkkkkkk!
T’es jamais venu en Belle Gique manger de bonnes frites bien de chez nous, n’est-ce-pas?
Et encore, pas les grosses frites bien grasses du pays borain, non, les vraies, fines, croquantes et sèches...
(A tout hasard, je signale que le pays borain est à cheval sur la frontière franco-belge. Ca doit être de là, cette invasion de ce genre de frites, sur laquelle, sans doute, tu te sens obligé de mettre de la noix de muscade...
De l’extrat de jus de putois ferait - je crois - le même effet...
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 09h28 : Je lis aussi dans le trésor du Moyen-français : muscadelle, o...
et ici, en Autre Riche, il y a le Muskatelle. C’est du vin blanc de muscat... Très sucré, pour les ceusses qui aiment...
Moi, ca me met les cloches de Pâques sous la calotte qui n’est alors plus glacière...
réponse à . eureka le 03/04/2007 à 13h24 : La muscade sent mauvais ?? Bizarre, mais bon hein, les goûts et les ...
et en continuant ton Tour de France des sources étrangères, on peut ajouter aussi l’allemand "muschel", tranduit dans notre belle langue hexagonale par "coquillages" (terme générique" ou "moules", terme particulier. Vous comprendrez dès lors sans doute pourquoi je dis que cela sent pas bon...  
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 19h33 : et en continuant ton Tour de France des sources étrangères, on peu...
Non, sérieux maintenant:
tant qu’il n’y a qu’un soupcon de muscade dans la purée - ou dans la blanquette, je te suis, Eureka - génial.
Tant qu’il n’y a qu’un soupcon de cannelle sur la tarte aux pommes, d’accord, cela intensifie le goût des ingrédients de base. Et c’est le but visé...

Dès que les quantités s’inversent, alors, là, alors là,
beeeeeuuuuurrrrrrkkkkkkkk, je reviens bientôt....
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 19h25 : Des frites à la noix de muscade: beeeuuurrrkkkkkkkkkk! T’es jamais ...
Si la frite était une invention belge, la fine équipe de Bush n’aurait pas proposé d’en rebaptiser l’appellation. Oui, j’en ai mangé des comme tu dis, place de Brouckère, et j’ai trouvé que, décidément, c’est encore à Rouperroux-le-Coquet qu’on fait les meilleurs frites ! Cocorico !
Bon, fallait quand même que je place la noix de muscade dans mon pouhème, hein ? Et va faire un alexandrin, toi, avec "manger un écrasé de pommes de terre au beurre d’Isigny et à la noix de muscade", hmmm, gros malin ?
Donc : il s’agit là d’une licence poétique. Sublime, incontestable. D’une licence IV, même, c’est dire...
Marceeeeeeeeeeel ! Deux fines, c’est pour Filou !
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 16h18 : Alors là, mon Eureka d’amour : chapeau bas ! Et la trir&e...
Alors là God va falloir m’faire quéque chose hein ! depuis 3h que j’rame à vouloir répondre à tous mes aminches et qu’j’y n’arrive pas ! chaque fois c’est passez muscade qu’on m’interlocute, reviens plus tard !

Merci Mon Amiral, c’est mega-chouette ta décoration, tu me combles, comme toujours !!
réponse à . eureka le 03/04/2007 à 19h42 : Alors là God va falloir m’faire quéque chose hein ! dep...
Mais elle te revenait de droit et de gauche, de la tête et des épaules, et de la quille à la pomme de mât, au vu de ta brillante relation maritime, mon Eureka d’amour.

RÉCLAME :

Expressio : le seul site où on vous emmène en croisière à l’œil !
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 16h40 : Bon, j’attendais, embusquée comme un rat musclé, que l&rsquo...
T’es un amour de fille ma douce Syanne, mais c’est une vraie liste de mariage que tu m’offres là .... c’est du passez muscade garanti !! Je suis heu...reuse, et en prime une clé de 12 proposée par mon AAA !! Faut l’faire, je suis doublement comblée.
réponse à . eureka le 03/04/2007 à 19h53 : T’es un amour de fille ma douce Syanne, mais c’est une vraie liste d...
Et si on y ajoutait un raton laveur, pour te promener, les pieds nus dans la rosée du matin, au milieu des prés verts?
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 19h33 : et en continuant ton Tour de France des sources étrangères, on peu...
Affirmatif Mon Adjudant-Colonel, je veux bien ! Noix de muscade en allemand "Muskatnuss" a été, comme le néerlandais "muskaat", emprunté au français. Quant à l’anglais il n’a pas repris "la muscade", mais noix de musc "nutmeg". Le mot latinisé se trouve encore en portugais noz-moscada, en espagnol nuez moscada, en portugais noce moscata. Mais je ne vois toujours pas le rapport avec les moules !!! Et quand bien même il en aurait, les moules ne sentent pas toutes mauvais que je le susse non ? A moins, à moins qu’ce soit très spécial avec toi et qu’tu sois tombé qu’sur les celles qui cognent.... Pôvre homme...ou p’têt pas qui sait ?
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 19h36 : Non, sérieux maintenant: tant qu’il n’y a qu’un soupcon...
Ah oui, j’allais oublier passez muscade (rapée direct hein Momo) su’la première couche de purée du hachis parmentier et vous m’en donnerez des nouvelles !
Mais Filolo, tout abus est à gerber non ?
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 19h38 : Si la frite était une invention belge, la fine équipe de Bush n&rs...
T’en es resté Bush-bée avé ces frites là non ?
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 18h50 : HON, Pierre, Paul, Prude (1758-1823). Il fut l’esclave d’Amenophis I...
Si Pierre Paul Prude Hon fut l’esclave d’Amenophis IV entre 1353 et 1337 avant J-C, moi je
suis, en 2007 après J-C l’ esclave docile d’Amen Au FISC qui ne va pas tarder à me relancer, d’ailleurs!
Et quant à mes pauvres économies, après sa ponction: passez muscade !(Elles seront passées à la casserole, si tu préfères )
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 16h18 : Alors là, mon Eureka d’amour : chapeau bas ! Et la trir&e...
Pour avoir écrit qu’en partant du Portugal et en navigant vers l’Est, il l’avait fait en caravelle et non en 4X4...
eh oui, en partant vers l’Ouest c’eût été must difficult en 4X4 !!! à moins d’un tour de "passe-passe"-muscade ... la dérive des continents ne lui permettant plus de passer à l’Ouest facilement ... et le triangle des Bermudes avec les courants l’aurait entraîné vers l’Alantide peut-être ??? on peut tou imaginer .... à cette époque, les cartes marines n’étaient pas fiables ...
réponse à . cotentine le 03/04/2007 à 22h16 : Pour avoir écrit qu’en partant du Portugal et en navigant vers l&rs...
Mais non , ma cocottentine, parles pas d’cartes z’en avaient pas ces mecs là, z’étaient guidés à l’oeil nu par le compas du lalbatros voyageur, mais quand même c’était une condition sine qua non de s’gourer à bon escient (tu mates le paradoxe ma grande !) pou’ pouvoir découvrir une découverte hein ! Lui le Vasco l’a dit Cricri il a pris à droite au lieu de tourner à gauche eh ben t’as vu c’qu’il a trouvé le rital ? Eh oui ! de..la..muscade dans l’Amazone indienne qu’elle a la peau rouge, mais là c’te muscade l’était beaucoup plus grosse s’pas et les indiengènes l’appelaient coco dans leur patois ! Alors il en a fait autant tu comprends, et l’a réussi à trouver l’ot’ côté d’la barrière du State (oui un seul, à l’époque), à savoir les ot’s indiens qu’c’est une ot’ marque d’indiens. Mon Amiral lui, tout ça l’a bien compris s’pas !
réponse à . file_au_logis le 03/04/2007 à 19h33 : et en continuant ton Tour de France des sources étrangères, on peu...
En parlant d’odeur, un p’tit proverbe wallon qui en dit long sur une certaine catégorie de personnes :
"Qwand on stron est divnou ine le-moscâde, i n’ si sét pus oder" =
Quand un étron est devenu une noix de muscade, il ne peux plus se sentir !

A mediter !!
Passez muscade !

Il était brun, il était beau
Un jeune loup au regard chaud
Une bouche aux tendres contours
Des mains douces comme velours
Passez muscade !

Quand j’arrivai du Continent
Dans son île un soir de printemps
Je ne savais rien de l’amour
Mais j’aurais voulu des « toujours »
Passez muscade !

Innocente comme l’agneau
Je suis tombée dans le panneau
Et le soir au premier regard
Mon cœur fut pris, c’était trop tard
Passez muscade !

Premier bal, premier rendez-vous
J’étais dans la gueule du loup
Mais, accrochée à ma vertu
A son désir n’ai répondu
Passez muscade

Malgré tous nos baisers ardents
Et la passion de nos vingt ans
Il a su se montrer sérieux
Et je l’ai trouvé merveilleux
Passez muscade !

On a attendu juste un an
Et sans le dire à nos parents
De ma rose il a eu la fleur
Une grande nuit de bonheur
Passez muscade !
Bon, les gosses : Pépé amène au fisc aussi, a tout bien lu les cartes marines, connaît le phare à ions comme sa poche... Mais n’entrave que tchi au Wallon de son Eureka d’amour. Va falloir lui donner des cours, les filles du fin fond du Brabant, là...
Allez, tiens, je vais mater la nouvelle expression, râper un peu de muscade dessus, et aller au lit.
Les mains sur les couvertures...
Moi en tout cas je ne pourrais pas me passer de Muscadet.........
Le tour fut bien joué, le tour de tous les mots avec le vibrato de l’esprit et l’aria de la culture dans une harmonie fastueuse de coloratures uniques et complémentaires.

Ah Boubacar, ton petit muscadet sympathique tombe un peu à plat après cette symphonie. Il est un peu tôt pour lever nos verres, Marcel dort encore. Mais, difficile, dès l’aube, de se mettre au diapason, n’est-ce pas ?
réponse à . borikito le 03/04/2007 à 11h57 : N’y a-t-il pas aussi un vin d’Espagne qui s’appelle le Moscate...
Réponse de l’en-deça:
il existe le Muskateller, en Autriche (vin de muscat).
réponse à . file_au_logis le 05/07/2010 à 07h28 : Réponse de l’en-deça: il existe le Muskateller, en Autriche ...
et un petit Muscadet bien frais ? avec une bonne poëllée de cèpes, bolets et girolles, puis une douzaine de petits gris à la Provençale, miam...
Pfff... encore une expression à la noix !
... et donc faite pour toi, qui vogue sur une coquille de noix... 
réponse à . file_au_logis le 05/07/2010 à 08h30 : ... et donc faite pour toi, qui vogue sur une coquille de noix... ...
Je ne t’autorise pas, à traiter mon ferry-boite de "coquille de noix".
Non mais des fois !
Le seul ferry-boite Européen qui marche encore à la vapeur. La fameuse scène de La Canonnière du Yang-Tse, avec la fameuse réplique "manette admission vaaaapeur" a été tournée sur mon ferry-boite en 1966, Môôôssieur l’austro-Dog*. 

* austro- Dog et non pas God, car il est AutriCHIEN.
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 09h03 : Je ne t’autorise pas, à traiter mon ferry-boite de "coquille de noi...
Gardez le précieusement ! que le nôtre , le seul , le vrai , maintenant qu ’il fonctionne à l ’énergie solaire , les jours de mistral il se prend un peu pour le Pitalugue le pauvre 
Je ne voudrais pas passer pour puriste
– quoique, finalement, je ne vois pas où serait le mal... ? –
mais pourquoi ne pas simplement parler de "noix muscade" ou de "noix de muscadier",
au lieu de cet inexplicable « noix DE muscade » à la noix,
que même les plus laxistes des petits dicos courants hésitent à tolérer...
réponse à . <inconnu> le 05/07/2010 à 09h16 : Gardez le précieusement ! que le nôtre , le seul , le vrai , ...
Non, non, mon ferry-boite il n’a pas d’hélice comme le Pitalugue, mais des roues à aubes, comme sur le Mississippi. Si j’ai un client, comme le Filo, je mets les gaz et il fait une galipette. (le ferry pas Filo, qu’il préfère les quais de gare pour ça)
réponse à . jiemde le 05/07/2010 à 09h23 : Je ne voudrais pas passer pour puriste – quoique, finalement, je ne vois pas o...
Le "DE" aide quand même à la précision ...
Je me vois mal me passer de cette préposition dans la majorité des cas, surtout en gastronomie : une noix de beurre, de cajou, de pécan, de veau (chair du cuissot coupée en long), etc. 
Z’êtes déjà tous en cuisine ?
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 09h30 : Non, non, mon ferry-boite il n’a pas d’hélice comme le Pitalu...
Souvenir*… dialogues mitonnés avec juste ce qu’il faut d’accent, de sourire, de galéjade, une pointe d’aïl… et peut-être un rien de muscade !

*cette page
réponse à . DiwanC le 05/07/2010 à 11h24 : Souvenir*… dialogues mitonnés avec juste ce qu’il faut d’ac...
que du bonheur, cette vidéo !

J’ai découvert qu’un film avait été tourné avec ce titre "passez, Muscade" avec W.C. Fields ... cette page
Le Muscadet est fait avec les noix de muscade plus assez fraîches pour être consommées râpées (d’où l’expression Bretonne "c’est râpé")
Il faut faire macérer les noix, pour obtenir un brou de noix (de muscade) ne confondez pas avec le brou de noix des magasins de bricolage qui sert à noircir le bois, alors que le muscadet noircit le bricoleur.
Si vous voulez un muscadet de course, il faut le laisser se reposer. Vous obtenez ainsi, si vous malaxez bien les noix pendant la sieste un muscadet sur lit, de première bourre.
Demandez à notre spécialiste, Germaine si vous me croyez pas.
Hein Germaine ?
Brel a écrit :
Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s’ensommeillent, leurs pianos sont fermés
Le petit chat est mort, le muscat du dimanche ne les fait plus chanter
mais il voulait dire :
Le petit chat est mort, la muscade du dimanche les aide à tré-passer
réponse à . eureka le 03/04/2007 à 13h24 : La muscade sent mauvais ?? Bizarre, mais bon hein, les goûts et les ...
L’origine de musc .. provient du persan mosq et du sanskrit mushka, « testicule »... On apparente métaphoriquement muscade à l’orchidée, à cause du parfum ?

Euh ... et l’origine d’"orchidée", ça viendrait pas des fois du grec "orchis" ?
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 14h04 : Le Muscadet est fait avec les noix de muscade plus assez fraîches pour &ec...
Honte sur toi, Souriceau ailé ! D’abord, je sieste dans un lit-clos, que donc tu peux pas savoir ce que je malaxe ! (ou alors, c’est parce que tu es venu lorgner par les coulisses de la porte !!!)
Sache que lorsque j’astique, fourbis, polis, c’est que j’encire mes vieux meubles dont je prends grand soin. Et pis c’est tout !
Et ne confie jamais en pays celtique que tu muscades sur la lie : armés de fourches, de grelinettes, de faux affûtées, « ils » te poursuivront jusqu’à ce que tu sois hors des frontières de la Cornouaille, pôvre buveur de rosé ! Y’a des choses avec lesquelles on ne plaisante pas…
Germaine
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 14h04 : Le Muscadet est fait avec les noix de muscade plus assez fraîches pour &ec...
Ben dis donc, mon Lapin ! Elle t’a servi une déferlante la mythée ! Moi, suis sûre que tu dis la vérité !
Petit message pour l’Amiral : merci d’avoir créer la Germaine. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver, mais que de sourires grâce à toi...
réponse à . Elpepe le 03/04/2007 à 09h41 : Joli ! Tiens, n’en vlà un autre : A Alger nous allions t...
Très belle évocation du port d’Alger...et des promenades sous les arcades.
Quelqu’un qui m’est très proche a connu tout cela. J’ai si souvent écouté ses récits que je crois m’y être promenée avec lui...
Cela me fait monter les larmes aux yeux.
Merci pour cette réédition!
Puisqu’il faut, une fois de plus, répéter que la France est aussi un pays de cidre, sachez qu’il existe trois espèces de pommes à cidre appelées "Muscadet" : Muscadet de Lense, Muscadet de Bernay et l’incomparable "Muscadet de Dieppe".
réponse à . SyntaxTerror le 05/07/2010 à 15h30 : Puisqu’il faut, une fois de plus, répéter que la France est ...
Et donc, répétons qu’il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes : n’est pas "muscadet" qui le dit ! Allez ! on met ce que l’on veut dans nos verres et on trinque !
réponse à . chirstian le 03/04/2007 à 09h21 : Brèfle, si je comprends bien, God, il faut une noix de muscade pour r&ea...
A supposer que le manipulateur soit honnête et rapide, tu n’as déjà qu’une chance sur trois de trouver. S’il triche, en effet, ce n’est plus du tout du hasard.
réponse à . cotentine le 05/07/2010 à 13h06 : que du bonheur, cette vidéo ! J’ai découvert qu’...
C’est le dernier film de Fields, où il est question de noix de muscade.
Le titre original pourrait se traduire par "ne donnez jamais sa chance à un crétin (sucker)" (it sucks = ça craint)
réponse à . SyntaxTerror le 05/07/2010 à 15h53 : A supposer que le manipulateur soit honnête et rapide, tu n’as d&eac...
que nenni ! d’abord un manipulateur honnête, c’est comme un homme politique honnête : un oxymoron.
Ensuite, le fait qu’il triche ou qu’il soit rapide, ou les deux, ou parfaitement nul ne change rien au fait qu’à l’arrivée tu as 1 chance sur 3 de désigner le bon gobelet.
réponse à . DiwanC le 05/07/2010 à 15h44 : Et donc, répétons qu’il ne faut pas mélanger les torc...
Muscadet, dixit Wikipédia: cette page
extrait:
Le muscadet est une appellation d’origine contrôlée (AOC) du vignoble de la Vallée de la Loire qui produit des vins blancs secs issus d’un cépage unique : le melon de Bourgogne. Cette appellation est classée AOC depuis 1937 (dernières modifications par le décret du 19 septembre 2001) et couvre une superficie de 13 000 hectares dans la région Pays de la Loire, principalement au sud de Nantes dans le département de la Loire-Atlantique et débordant sur ceux de Maine-et-Loire et de la Vendée
réponse à . <inconnu> le 05/07/2010 à 17h05 : Muscadet, dixit Wikipédia: cette page extrait: Le muscadet est une appell...
Je sais tout cela ! Le muscadet est un produit du pays nantais* même si l’hermine (symbole breton) est autorisée sur l’étiquette principale, sur le blason nantais et sur la collerette. Ce n’est pas un grand vin, son seul mérite (ou presque !) est de bien accompagner les fruits de mers.

Tout cela n’est que pour sourire : je ne suis pas Bretonne !!! Mais j’aime ce beau pays, ses habitants qui furent nobles dans l’adversité, ses magnifiques côtes, sa lumière si particulière (ce n’est pas pour rien que des peintres s’installèrent à Pont-Aven) ; les landes - couvertes de bruyères, d’ajoncs, de genets - où s’égarent les chapelles ; la mer sage ou rageuse ; le vent et… les huîtres et le muscadet !

*même si certains voudraient rattacher Nantes à la région bretonne. Vieux débat dans lequel la noix de muscade n’a pas sa place !

P. S. : je te laisse un p’tit mouchoir pour M’sieur Ubbleu : en général, mes « discours » - lorsqu’il les lit, restons humbes - le font pleurer de rire !
:&rsquo)
réponse à . DiwanC le 05/07/2010 à 17h54 : Je sais tout cela ! Le muscadet est un produit du pays nantais* même ...
Le muscadet est un produit du pays nantais
le muscadet est pour les Nantais et le bon vin pour les nantis ? Aie, je vais me faire des ennemis ! 
réponse à . DiwanC le 05/07/2010 à 17h54 : Je sais tout cela ! Le muscadet est un produit du pays nantais* même ...
(ce n’est pas pour rien que des peintres s’installèrent à Pont-Aven)

A mon avis c’est plus pour faire de la galette que pour la lumière !!!
J’en ai vu beaucoup à Pont-Aven qu’étaient pas des lumières.  :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 05/07/2010 à 17h54 : Je sais tout cela ! Le muscadet est un produit du pays nantais* même ...
Pont-Aven
les gallettes ! Phithiviers: gâteaux, Cambrai: bêtises... C’est comme cela que je retiens le mieux la géographie: grâce aux spécialités locales. Heu, c’est ce qui m’a fait prendre un peu de surpoids ces dernières années...
nantes et la Loire-Atlantique (ex Loire-Inférieure, puisque c’est le cours inférieur de la Loire) a toujorus (pour moi) fait partie de la Bretagne historique. Et s’il y a réellement réorganisation des régions, bien que n’étant breton, mon souhait est que la nouvelle -(sic) région Bretagne corresponde exactement à la Bretagne lors de sa plus grande extension territorial lorsqu’elle était encore indépendante !
Idem pour le Pays Basque: dans le cadre de l’UE avec un peu d’effort de la part de tous (il y a déjà quelques débuts entre villes belges/françaises, allemandes/françaises coupées en deux par le traité de Vienne de 1815), rien n’empêcherait de créer une région trans-frontalière réunissant/réunifiant les deux parties. Cela vaut, en ce qui me concerne, également pour la Catalogne !
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 18h14 : (ce n’est pas pour rien que des peintres s’installèrent &agra...
Ah ! non ! Pas toi ! Tu ne peux pas dire des choses comme ça ! Gauguin, lorsqu’il s’installe en Bretagne n’a pas le sou ! Aucun des Nabis non plus !
Bon… je me calme… tu as un peu raison : y’ a du pire et du meilleur… et même beaucoup de pire...
réponse à . DiwanC le 05/07/2010 à 18h30 : Ah ! non ! Pas toi ! Tu ne peux pas dire des choses comme ç...
Oui , mais Pont-Aven c’est le même cas de figure que pour Le Mans avec ses rillettes. Si il n’y avait pas la pub, pour nous faire croire que c’est bon, personne ne s’en apercevrait !
Bon je retourne peindre mon portor.
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 18h59 : Oui , mais Pont-Aven c’est le même cas de figure que pour Le Mans av...
Aujourd’hui, certes, la pub pour Pont-Aven vante surtout la galette et le kouign amann. De moins en moins les galeries de peinture, fermées l’hiver… Parfois, une jolie surprise : une belle affiche pour annoncer une expo. Ne désespère pas !
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 18h59 : Oui , mais Pont-Aven c’est le même cas de figure que pour Le Mans av...
Portor: cette page Une autre fois, merci de mettre (si possible) un lien pour les béotiens dont je fais partie en l’occurrence !
vous cherchez une passade musquée ? Passez muscade, je suis votre homme !
le français, langue riche, dispose d’un passé imparfait et de trois passés parfaits : le passé simple , le passé composé, et le passé muscade. Ce dernier est utilisé pour donner un peu de piquant à notre langue, avant de la tourner 7 fois dans la bouche de notre vis à vis.
Et plus bas, si affinité.
réponse à . <inconnu> le 05/07/2010 à 19h44 : Portor: cette page Une autre fois, merci de mettre (si possible) un lien pour le...
Mais main’nant tu sais ! Tu ignorais - tu as cherché - tu as trouvé - tu n’oublieras pas ! Quelque chose que l’on a découvert par le tâtonnement expérimental ; on s’en souvient sans effort. Méthode Freinet.
La noix de muscade par exemple : son goût ne m’intéresse pas trop… je cherche pas, donc je trouve pas, mais j’oublierai tout !
La belle noiseuse c’est Emmanuelle Béart dans ce film

merci qui ?
réponse à . mickeylange le 05/07/2010 à 20h32 : La belle noiseuse c’est Emmanuelle Béart dans ce film merci qui&nb...
Merci, Mon Ange ,toi qui ne regarde cela qu’avec ton oeil d’esthète et d’artiiss, ton grand âge et ton statut d’ange t’éloignant depuis toujours des choses bassement matérielles !!! :&rsquo)
réponse à . BeeBee le 05/07/2010 à 22h17 : Merci, Mon Ange ,toi qui ne regarde cela qu’avec ton oeil d’esth&egr...
Surtout que si je me souviens bien c’était pas mon genre !
réponse à . DiwanC le 05/07/2010 à 20h31 : Mais main’nant tu sais ! Tu ignorais - tu as cherché - tu as t...
comment peux-tu connaître la méthode Freinet, toi, une "jeunette’ ?
Mon père la pratiquait, j’ai tenté de toujours la mettre en application, mais avec tellement de "lois" en contradiction dans l’Éducation Nationale, il valait mieux ne pas s’en vanter dans les 30 dernières années ! cette page 
"On" ne disait rien et le tour était joué ... passez muscade, en loucedé, on continuait selon nos convictions !
réponse à . cotentine le 05/07/2010 à 22h49 : comment peux-tu connaître la méthode Freinet, toi, une "jeunette&rs...
Jeunette, jeunette... voudrais bien mais j’peux point !
Comment je connais la méthode Freinet ?… comme je connais la méthode Montessori, sans doute… Cela m’est tombé sous l’œil ou dans l’oreille… Deux méthodes intéressantes, controversées par certains, applaudies par d’autres, qui demandent un investissement entier de l’enseignant et qui connaissent des échecs.
Bon… il est minuit passé : on est enfin débarrassé de cette muscade à la noix !
réponse à . cotentine le 05/07/2010 à 22h49 : comment peux-tu connaître la méthode Freinet, toi, une "jeunette&rs...
"On" ne disait rien et le tour était joué ... passez muscade, en loucedé, on continuait selon nos convictions !
Alors ça Cotcot c’est un aveu.
Après nous avoir convaincu à force de manifestations banderolesques que le ministère c’était rien que des incompétents qui connaissaient rien au métier tu nous dit froidement que tu n’en faisait qu’à ta tête ! Il va falloir trouver un autre responsable mainant au problème de l’enseignement.
Tiens les parents et les élèves qui sont de plus en plus cons. :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 06/07/2010 à 07h55 : "On" ne disait rien et le tour était joué ... passez muscade, en l...
Sans affirmer qu’ils soient plus cons, mon bon Mickey, je suis sûre d’une chose : quand les parents laissaient les enseignants faire leur boulot et leur faisaient confiance, leurs agneaux étaient parfaitement gardés et enseignés. De l’autre côté de la porte de l’école, ces mêmes parents les éduquaient, et l’église restait au milieu du village. Des deux côtés de la porte de l’école les agnelets récalcitrants prenaient des taloches et des coups de pied au cul, et le monde tournait rond. Point trop n’en fallait bien sûr, mais, comme la noix muscade, une pointe suffisait, et le souvenir qu’elle laissait faisait le reste. Je te parle d’un temps où la Ségolène échevelée n’avait pas encore sévi en imposant la présence tous azimuth des parents dans nos écoles comme un droit en occultant les devoirs de réserve et le respect de l’institution qui allaient avec. Pour le reste, on enseigne comme l’on est parce qu’il est impossible de n’être pas soi-même 6 à 8 heures par jour en présence d’enfants ; on enseigne surtout comme ils sont. La bonne méthode est celle qui réussit, pour chacun. Freinet, Montessori, Piaget, de la bonne philosophie éducative pour réfléchir sur ses objectifs et déterminer ses moyens, mais soi, d’abord soi, et si on ne peut pas plaire à tout le monde, on doit pouvoir s’en moquer.
réponse à . momolala le 03/04/2007 à 07h54 : En réponse à ta question, je cite ici le TLFi : "MUSCADET, su...
Bonjour Momolala

Je crois avoir trouvé la réponse à votre question (Dict.Etymologique de Larousse)

MUSC (XIIIs.)- Simples Méd., du bas lat. muscus (IVs.,saint Jérôme), origine orientale (ar. misk).
MUSCADE XIIs., Guillaume d’Angl. (nois muscade), de l’ancien prov. (notz) muscada, noix musquée, dér. du préc.

^^^^^

Bon amusement !
réponse à . slCacou le 09/07/2010 à 09h47 : Bonjour Momolala Je crois avoir trouvé la réponse à votre ...
Ben, pas Cacou pour rien ! 
réponse à . momolala le 06/07/2010 à 08h13 : Sans affirmer qu’ils soient plus cons, mon bon Mickey, je suis sûre ...
Aaaaaaaaaahhhhhhhh c’que tu as raison Momo,j’ai pris des taloches,des coups de pieds au c..l et je n’en suis pas pour autant traumatisée,j’avais un père très sévère,on ne discutait pas les décisions et les maîtres avaient toujours raison,même si parfois je trouvais injuste une décision,jamais je n’aurais osé en parler à la maison, en ce qui concerne ma fille j’ai été très exigente,peut-être un peu plus cool,mais pas question de discuter les règles de savoir-vivre et quand elle se faisait ramasser à l’école,pas question que j’y mette mon grain de sel,et pourtant je travaillais dans son collège ,mais je n’aurais jamais accepté le moindre favoritisme,et mieux encore il m’est arrivé de la punir parce qu’elle faisait partie des chahuteurs,même si j’avais la soupe à la grimace à la maison !!!!!
réponse à . syanne le 03/04/2007 à 08h20 : Bonjour, Momo, bonjour à tous (et vive les vacances !) Voici ce que...
A 8h30 du matin ?
Félicitations, c'est très bien fait.
Signé "O" L'oncle Sophocle
Bon, ben là j'avoue .............je sèche !
Passez muscade, je vais me fiche dans les toiles...........

Ad'taleur........
réponse à . BOUBA le 26/02/2015 à 01h19 : Bon, ben là j'avoue .............je sèche ! Passez musca...
Palsembleu ! Ventre saint-gris ! Et cornegidouille... même
On ne va pas se laisser abattre par une vieille noix du XVIIIe !

Commencer la journée sans un p'tit refrain du beau Georges ? Impensable...
Certes, va falloir tirer la frisette et tracter la couette !

Prenons par exemple la toison d'or qui prend racine sous la coiffe de Bécassine ...que l'on dit Bretonne.
Or, qu'est-ce qu'on boit en Bretagne ? Mmmmh ?

Tours de passe-passe et tours de main,
Passez muscade, magicien…
Au bout du mot, j’ajoute un –t :
Et c’est du vin.

... s'amuse syanne @8



réponse à . DiwanC le 26/02/2015 à 06h02 : Palsembleu ! Ventre saint-gris ! Et cornegidouille... même On ...
Ben comme vieille noix dans le XVIII °, je vois guère plus qu'elle que lui.........mais pour trouver une quelconque allusion à Georges, c'est plus les couettes qu'il faut tirer.........faut carrément scalper à l'aube !

Bon allez c'est rare avouez le mais là je sèche.........

On passe au café et je mets le Muscadet au frais pour l'apéro......
DEVINETTE
Que faut-il ajouter au musc pour avoir un mélange fort ?
- Bizarre ! pourquoi t'as appelé ton âne 'muscade' ?
- parce que l'âne oit !
Réponse
- du lait, on obtient un mélange 'musc-lait'
Réunion d'acteurs chez Victor Lanoux (à la cuisine)
- Quelqu'un a-t-il un peu de muscade ?
- Lanoux a muscade...
- oui, oui, la noix muscade...
réponse à . DiwanC le 26/02/2015 à 06h02 : Palsembleu ! Ventre saint-gris ! Et cornegidouille... même On ...
Or, qu'est-ce qu'on boit en Bretagne ? Mmmmh ?
Euuuuuh ... ce qu'on a sous la main ?
réponse à . DiwanC le 26/02/2015 à 06h02 : Palsembleu ! Ventre saint-gris ! Et cornegidouille... même On ...
Ces vers m'ont toujours "interpelé quelque part au niveau du vécu"
A sa bouche deux belles guignes
Deux cerises tout à fait dignes
Tout à fait dignes du panier
De madame de Sévigné
Le grand Georges n'avait jamais goûté de guigne.
C'est un petit fruit très foncé, presque noir, avec une grosse peau, un gros noyau et particulièrement amer. Quand les bigarreautiers sont envahis de merles et de moineaux, les guigniers sont déserts !
DEVINETTE
Dans quelle catégorie sportive joue Antonio ?
réponse à . joseta le 26/02/2015 à 11h01 : DEVINETTE Dans quelle catégorie sportive joue Antonio ?...
Réponse
- dans les cadets, parce que Lemuss, cadet
réponse à . SyntaxTerror le 26/02/2015 à 10h03 : Or, qu'est-ce qu'on boit en Bretagne ? Mmmmh ? Euuuuuh ... c...
Du chouchen !!.............
réponse à . SyntaxTerror le 26/02/2015 à 10h26 : Ces vers m'ont toujours "interpelé quelque part au niveau du v&eacut...
Mais t'as rien compris.........c'est de la poésie !
Un poète ça métaphore, ça image, ça suggère.......Allons, allons........


Rediffusion
Que faut-il manger pour avoir une santé de fer ?
- une pointe d'ail
- un clou de girofle
- Passe-moi un peu de thym...
- tiens !
- une feuille de laurier...
- voilà !
- une noix muscade
- là, c'est râpé...
- alors passe-moi la poudre....
- ??
Top models
- Samedi dernier, la Chanel m'a invitée chez elle, elle m'a fait un rôti excellent, et m'a avoué un secret: - 'j'ai mis une noix'...
- une noix de quoi ?
- chais pas moi...la noix de Coco !
réponse à . SyntaxTerror le 26/02/2015 à 10h26 : Ces vers m'ont toujours "interpelé quelque part au niveau du v&eacut...
Bien sûr, il y a la rime... mais si le Georges prenait quelques libertés avec la versification, en général il employait le mot juste quand il parlait de quelque chose.

Donc... j'ai fouillé !
D'abord dans les dictionnaires (Littré et autres) :
Guigne : Petite cerise à longue queue, de couleur rouge ou noire et dont la chair est ferme et sucrée.
Pour P. Guiraud : guigne → comme "griotte", cerise à saveur acide.

Ensuite, suis allée chez Rustica pour savoir ce que les jardiniers appelaient "guigne" ; et là, surprise car on ne parle que de cerises goûteuses. À cette page, on ne trouve "guigne" qu'une seule fois : Espèces et variétés [...] Les guignes ou cerises molles, douces et sucrées.

Et pis, le "petit fruit très foncé, presque noir" dont tu parles, avant d'être tout à fait mûr, ne passe-t-il pas par une jolie couleur vermillon ?
GB a dû faire la comparaison à ce moment-là !
Tu as déjà goûté à ce machin ?
Moi, oui... pour savoir. Mais je n'ai plus jamais recommencé !

Un conseil : si tu vas là-bas - dans ces contrées armoricaines, pour toi synonyme de "pays trèèèès lointains, forcément brumeux, peuplés de sauvages en sabots et chapeaux ronds" - ne bois pas ça !
Et si tu en bois quand même, ne viens pas te plaindre après !
réponse à . DiwanC le 26/02/2015 à 13h36 : Bien sûr, il y a la rime... mais si le Georges prenait quelques libert&eac...
Bon, allez, bénéfice du doute pour tout le monde !
De toutes façons, ne sont plus vendus sous le nom de cerises que les bigarreaux dont la chair ferme permet le transport.
Il existe aussi des "bidules" noirs et amers, des "machins" transparents et acides avec lesquels on fait les cerises à l'eau de vie et qu'il faut vite cueillir avant l'orage sinon ils pourrissent et les cerises "vraies" sucrées, molles et donc intransportables.

Pour l'érotisme de la scène j'aurais préféré qu'elle mangeât une fraise, mais comme je ne suis pas Brassens, je bloque sur "alèze" "blaise" ou "Speedy Gonzalez" ...
Un danger
Mortel sans le vouloir, exquis sans y songer,
Un piege de nature, une rose muscade
Dans laquelle l'amour se tient en embuscade!
Qui connait son sourire a connu le parfait.
Elle fait de la grace avec rien, elle fait
Tenir tout le divin dans un geste quelconque,
Et tu ne saurais pas, Venus, monter en conque,
Ni toi, Diane, marcher dans les grands bois fleuris,
Comme elle monte en chaise et marche dans Paris!

(Grâce à l'incomparable Edmond Rostand et son Cyrano qui avait de quoi apprécier une rose et qui savait lui aussi jouer un tour de passe-passe)
Non je n'en ai jamais bu mais j'irai un jour explorer ces contrées.

Lorsqu'au Mali on se rend dans un village, la première visite doit être pour le Dougoutigi "chef de village" à qui l'on porte la Cola en signe de respect.

Peut être un chef de village breton consentira t il contre quelques noix muscades à m'offrir une écuelle de Chouchen......

Chez nous en Provence, tu apportes deux Obut et un cochonnet et on te sert un Ricard......

Toutes les provinces ont leur folklore..........
réponse à . SyntaxTerror le 26/02/2015 à 15h41 : Bon, allez, bénéfice du doute pour tout le monde ! De toutes ...
C'est curieux comme on lit les choses...
Si je te comprends bien, tu penses qu'elle mange les guignes... moi j'imagine que chaque fruit est une de ses lèvres...

Après avoir trouvé un champ de blé sous la coiffe, il écrit qu'
Au fond des yeux de Bécassine
Deux pervenches prenaient racine


Cette fille-là a donc les cheveux blonds comme les blés... les yeux bleus couleur de pervenche et les lèvres rouges comme des guignes...

réponse à . BOUBA le 26/02/2015 à 17h26 : Non je n'en ai jamais bu mais j'irai un jour explorer ces contré...
Peut être un chef de village breton consentira t il contre quelques noix muscades à m'offrir une écuelle de Chouchen...
Il se peut aussi qu'un de là-bas t'ouvre sa porte sans rien te demander en échange... Sont capables de tout ces gens-là !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Passez, muscade ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?