Pousser des cris d'orfraie - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Pousser des cris d'orfraie

Hurler, pousser des cris stridents (souvent sans réelle justification, avec une certaine disproportion entre l'acte et la réaction).
Protester violemment.

Origine

L'orfraie est un rapace piscivore (il ne mange pas des piscines, mais des poissons !) aussi appelé aigle de mer ou pygargue à queue blanche (Lien externe). Et ses cris ne sont pas plus stridents que ceux d'un autre grand rapace diurne, ce qui ne justifie pas vraiment la naissance de cette expression au XVIe siècle.

En réalité, ce qui explique probablement notre locution, c'est la confusion de nom entre l'orfraie et la chouette effraie (Lien externe) ; certains disent bien aussi par erreur de compréhension "pousser des cris d'orfèvre" !
Même si cet oiseau, qui est un rapace crépusculaire et nocturne, vole et capture ses proies silencieusement, il peut, dans certaines conditions (face à un prédateur, par exemple), pousser des hurlements qui, en des temps reculés, pouvaient effrayer le voyageur nocturne seul au fond des bois.

Le sens initial de l'expression était lié au fait d'être effrayé (normal pour une effraie !). Maintenant, si, en plus de l'effroi on l'utilise aussi en cas de forte réprobation, on associe fréquemment une notion de réaction disproportionnée par rapport à l'acte ayant causé la peur ou le désaccord.

Exemple

« La servante de Ra'hel essaya de forcer la consigne; les javelines lui tombèrent en cadence sur la tête comme des marteaux de l'enclume. Elle se mit à pousser des cris d'orfraie plumée vive. »
Théophile Gautier - Le roman de la momie

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pousser des cris d'orfraie » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne / Autrichede Wie am Spieß brüllenHurler comme à la broche
États-Unisen To scream bloody murder / blue murderCrier au meurtre sanglant / bleu
Argentinees Gritar como un condenadoCrier comme un condamné
Espagnees Gritar como un descosidoCrier comme un décousu
Canada (Québec)fr Pousser des cris de mort.
Pays-Basnl Gillen als een speenvarkenCrier comme un cochon de lait
Pays-Basnl Gillen alsof je levend gevild wordtCrier comme si on était écorché vif
Pays-Basnl Moord en brand schreeuwenCrier meurtre et feu
Turquietr Yaygara yapmakHurler pour protester
Belgique (Wallonie)wa Crier comme ine aveûle qu' a pierdou s' baston / s' chinCrier comme un aveugle qui a perdu son bâton / son chien
Belgique (Wallonie)wa Braire comme ine aique / on vaiCrier comme un aigle / un veau

Vos commentaires
la chouette effraie

La photo de Tyto, enfin, et pas floutée ! merci my God, et bonne journée à tous...
Je ne savais pas qu’il fallait donner une tape sur les fesses de ce métal jaune, à peine sorti du ventre de la terre, pour le faire crier.
Pousser des cris d’or frais.
Enfin une explication godemichéenne digne de ce nom!
réponse à . syanne le 04/02/2008 à 07h00 : la chouette effraie La photo de Tyto, enfin, et pas floutée ! merci ...
Et bé, ca m’effraie un peu, là:
dis-moi, Tyto, te reconnais-tu dans la description qui suit:
(copier-coller de la page de référence):

Citation: L’effraie des clochers a les parties supérieures brun clair, tachetées de noir et de blanc. Les ailes arrondies et la queue courte sont blanches ou brun très clair, et sont couvertes d’un plumage duveteux. Les parties inférieures sont blanc grisâtre. Les longues pattes blanches sont légèrement emplumées, jusqu’aux doigts gris.
Ailes arrondies et queue courte? Dis-moi, est-ce bien toi?
certains disent bien aussi par erreur de compréhension "pousser des cris d’orfèvre" !

Serait-ce ésotérique, du genre du cri que pousserait l’orfèvre devant la pierre philosophale qui ruinerait son fonds de commerce ? Ne serait-ce pas plutôt "pousser des cris d’or-fève", du genre que pousserait celui qui trouverait la fève d’or cachée dans sa galette pour faire fuir les concupiscences ?

Eh bien moi, à tous ces cris et hurlements, je préfère le silence et les chuchotements. Belle journée d’hiver à tous !
"...dans certaines conditions (face à un prédateur, par exemple), pousser des hurlements ."

Face aussi à d’autres effraies. En effet, en début de chasse (normalement, mais pas toujours, de nuit) l’effraie parcourt son territoire en poussant deux ou trois cris pour avertir les autres qu’elle est toujours là et leur signifier qu’elles feront bien de se tenir à distance. Elle le fait aussi, plus rarement, en fin de chasse pour confirmation.
Ne serait-ce pas plutôt "pousser des cris d’or-fève", du genre que pousserait celui qui trouverait la fève d’or cachée dans sa galette pour faire fuir les concupiscences ?

ou bien parce qu’il se serait cassé une dent dessus ? 

La confusion entre l’orfraie et l’effraie ne semble faire aucun doute, d’autant que, si on en croit le gars Robert, le nom de la deuxième pourrait être une altération de celui de la première (vous suivez toujours ?), avec l’influence du verbe "effrayer".
Toutefois, l’aspect effrayant de la magnifique effraie n’est pas tant son cri que son vol. Elle plane silencieusement et l’on ne voit alors que son ventre blanc et sa face de lune, le reste étant invisible dans la nuit.
Hou! hou!
réponse à . syanne le 04/02/2008 à 07h00 : la chouette effraie La photo de Tyto, enfin, et pas floutée ! merci ...
Ne suis-je point belle ?
Et pour file_au_logis, tu auras noté que je suis monogame. 

Ceux et celles qui ne le sauraient pas encore n’ont qu’à cliquer sur le son pour s’apercevoir que tous les hiboux et chouettes ne font pas "hou, hou, houhou". 

Je ne vais pas pousser un cri d’orfraie, ni d’effraie mais je félicite God pour son travail d’orfèvre. Hier, en deux coups de cuiller à pot, il a retrouvé deux expressions qui s’étaient égarées par monts et par vaux. Le calendrier des anniversaires est donc reviendu  . Et mon expressio du jour est arrivée à l’heure ou presque.
réponse à . tytoalba le 04/02/2008 à 09h05 : Ne suis-je point belle ? Et pour file_au_logis, tu auras noté que j...
Ne suis-je point belle ?

Si, t’es chouette ! J’ai même entendu parler d’un grand duc qui bout de te connaître.

Ecoute-le crier d’amour à cette page

... plus précisément à cette page
Je ne savais pas que l’orfraie était le pygargue à queue blanche ! C’est un oiseau majestueux au bec très fort qui lui confère une physionomie moins agréable que l’aigle.
Celui a tête blanche est l’emblème américain. C’est marrant comme le rapace séduit les empires
Je préfère l’effraie !Chez nous en Bretagne on ne trouve que le sous espèce Tyto alba alba tandis que chez Ricske on trouve la sous-espèce guttata au ventre brun orangé (la première en photo en haut à gauche de la fiche)
C’’était la minute ornithologique ! Je suis z’émeu ! (la foule) Vive Zémeu !
réponse à . tytoalba le 04/02/2008 à 09h05 : Ne suis-je point belle ? Et pour file_au_logis, tu auras noté que j...
Mais oui, t’es belle ! Allez !
En fait, Cette expression vient de pousser des cris d’Auffray, un jour qu’il s’était disputé avec son agent pour une question de tournée, (qu’il a finit par lui mettre d’ailleurs)
Hugues, si tu nous entends, on te salue !
réponse à . syanne le 04/02/2008 à 10h00 : Ne suis-je point belle ? Si, t’es chouette ! J’ai mê...
merci pour ce site, je le recherchais depuis quelques temps déjà.

@emeu-9 :
C’est marrant comme le rapace séduit les empires
Le hibou ou chouette est ausi le symbole de beaucoup de bibliothèques et librairies. Souvenons-nous aussi de Merlin l’enchanteur (de Disney) qui avait son hibou Archimède et plus récemment de Harry Potter.
cette page explique le symbolisme de cet oiseau. Je retourne boubouler. 
réponse à . file_au_logis le 04/02/2008 à 07h29 : Je ne savais pas qu’il fallait donner une tape sur les fesses de ce m&eacu...
Pousser des cris d’or frais
j’ai couché avec Laurence.
Comment aurais-je pu m’attendre à ce que l’or rance pousse des cris d’or frais ?
réponse à . tytoalba le 04/02/2008 à 11h26 : merci pour ce site, je le recherchais depuis quelques temps déjà. ...
Tu as raison, j’ai oublié le mot diurne, le rapace nocturne représentant plutôt la sagesse, plus précisément, chez les grecs (chez qui on peut aussi aller se faire voir, dans certains cas) c’est la représentation d’Athéna, Athene noctua étant si mes souvenirs sont bons la chouette chevêche.
Bonjour j’aimerais ajouter un point concernant la famille du pygargue: habitant en Alsace j’ai eu plusieurs fois l’occasion d’aller à "La Volerie des Aigles", haut lieu touristique, où on peut admirer entre autres rapaces de superbes pygargues... vocifères. Nom mérité puisque son cri percant est laché sans raison apparente.
Ca peut être une autre piste, je pense. Voilà bonne journée à tous et toutes.
réponse à . chirstian le 04/02/2008 à 11h56 : Pousser des cris d’or frais j’ai couché avec Laurence. Comm...
Y’a-t-il une once de vérité dans ce que tu chuchotes ?
L’or, anse à moindre prix est à vendre.
S’adresser à la concession Ferrari.

@ Karasu quatre-vingt dix-neuf : Suis passé devant mais trop peu de temps... hélas.
réponse à . tytoalba le 04/02/2008 à 11h26 : merci pour ce site, je le recherchais depuis quelques temps déjà. ...
Le Hibou est aussi l’emblème des sentinelles... qui poussent des cris effrayants lorsque l’ennemi approche.
Aux z’armes !!!
Etc.
L’orfraie muet

1 080204 1235
As-tu déjà rencontré un orfraie muet ?
Celui qui pousse ses cris assourdissants ... en silence
Tu ne peux les entendre qu’avec de ton coeur, l’intelligence
Oh toi qui passes et connais bien cet immuable secret.

2 080205 0912
Tu lui emprunteras sa voix éteinte pour
La porter à l’aube vierge, au clair de lune,
Dans la profonde nuit noire ou en plein jour,
Sur les chemins du monde aux écoutes opportunes.

3 080205 0916
Orfraie muet à force d’être silencieusement bâillonné,
Sans toit ni voix, toute ma tendresse sera à tes côtés,
Pour cheminer ensemble sur le champ d’étoiles sillonné,
Chanter ce monde meilleur, vainqueur des iniquités.
réponse à . file_au_logis le 04/02/2008 à 07h29 : Je ne savais pas qu’il fallait donner une tape sur les fesses de ce m&eacu...
Je ne savais pas qu’il fallait donner une tape sur les fesses de ce métal jaune, à peine sorti du ventre de la terre, pour le faire crier.
Pousser des cris d’or frais.

Pour avoir bonne mine... certainement !
Bonne pioche ! 
réponse à . Emeu29 le 04/02/2008 à 10h13 : Je ne savais pas que l’orfraie était le pygargue à queue bla...
C’est marrant comme le rapace séduit les empires
C’est à la suite d’une guerre célèbre entre deux empires qu’il y a eu la bataille entre les rapaces et les voraces, non?
réponse à . karasu99 le 04/02/2008 à 11h57 : Bonjour j’aimerais ajouter un point concernant la famille du pygargue: hab...
Très bel endroit où j’aime me rendre régulièrement (sans oublier le détour par la montagne des singes, toute voisine, où l’on peut entendre aussi de sacrés cris d’orfraie!)...

En langue des signes, l’expression du jour se traduit par "pousser des cris d’orvet" (si, si) , n’est ce pas ThanhBach ? (Encore un Alsacien ou bien?)
sans oublier le détour par la montagne des singes

As-tu vu Bonobo ? Et Eurêka, disparue dans la montagne elle aussi ?
réponse à . file_au_logis le 04/02/2008 à 14h28 : C’est marrant comme le rapace séduit les empires C’est &agra...
Ca a laissé Thrace dans l’histoire ?
Plus terre à terre mais approchant : Gueuler comme un goret !
Des rapaces et des singes, il y en a aussi dans le Quercy … Mais ils crient en occitan : ça effraie moins (pour preuve, la chouette effraie s’appelle la beulòli, joli nom, non ?)

cette page

cette page
réponse à . <inconnu> le 04/02/2008 à 14h51 : Plus terre à terre mais approchant : Gueuler comme un goret !...
Sans oublier "brailler comme un putois"!
certains disent bien aussi par erreur de compréhension "pousser des cris d’orfèvre"

En tant que résidant du Noyonnais, je m’en tiendrai à cette version, en ajoutant "à la Saint Eloi".
Chacun sait que "trois orfèvres, à la Saint Eloi s’en allèrent diner chez un autre bourgeois".
Bizarrement chez nous on dit brailler comme un sourd alors que ce sont plutôt les malvoyants qui ont l’habitude de brailler.
réponse à . SyntaxTerror le 04/02/2008 à 15h43 : certains disent bien aussi par erreur de compréhension "pousser des cris ...
Certes et si l’on en croit l’histoire, ils furent très bien accueillis par toute la famille, y compris le chat.
Et dans ces cas-là, on met un ’cette page’ avec un lien vers la page correspondante d’une excellent site dédié aux expressions.
réponse à . Emeu29 le 04/02/2008 à 11h57 : Tu as raison, j’ai oublié le mot diurne, le rapace nocturne repr&ea...
la représentation d’Athéna, Athene noctua étant si mes souvenirs sont bons la chouette chevêche.
Pour le savoir, tu prends une pièce de 1 € grecque, tu la lances en l’air, si elle retombe du côté chouette, tu as gagné sinon tu me la fait parvenir par retour du courrier. 


@syanne -25 :
la chouette effraie s’appelle la beulòli, joli nom, non ?
en wallon, beuler c’est crier. Le dictionnaire wallon cite même comme exemple que la vache beule quand on ne vient pas la traire. Je tiens donc à dire que beule au lit, je ne fais point.  
Oups !!! Loupé l’anniversaire de Memphis hier...

Alors bon annivershier !
réponse à . momolala le 04/02/2008 à 08h28 : certains disent bien aussi par erreur de compréhension "pousser des cris...
Ah, le cri des Trois Orfèvres (cette page), le soir, au fond de Saint-Eloi...
Enfin, ça raconte kekchose comme ça. Bonjour bonjour, les gosses. Je continue ma lecture de vos apports culturels (qui rime riche avec truelle, notez bien) 

Ah ben, je vois que SyntaxTerror et Alcalin ont le même bréviaire que moi... bravo !
Je vais en ces lieux rendre à César ce qui appartient à César et rendre au pygargue ce qui est à lui . Voir cette page
- Sas froid pour Descrières.
- Prusse : faire crisser dodo.
- Corridor de fausses ripes.
- Priser rousse à fric, de dos.

Anna Gramme
réponse à . Emeu29 le 04/02/2008 à 10h21 : En fait, Cette expression vient de pousser des cris d’Auffray, un jour qu&...
Aufray, c’est "Epervier, piou, piou, épervier, paow, paow", pas comme sur cette page d’ailleurs... Voyons ..!
réponse à . SyntaxTerror le 04/02/2008 à 15h43 : certains disent bien aussi par erreur de compréhension "pousser des cris ...
... et le Béru à not’San-A parle des "cris de beurre frais"..!
il en est resté la légende d’orfraie aux enfers.
Se faire huer par une chouette, c’est effrayant non ? Jusqu`à prendre la hulotte pour un chat huant.
Bonne nuit PetulaPerrot 

Ach ! Que c’est môffais ! Ach ! Votre orfet d’Alsssssassse !
C’est le cri d’orfet ... noir !

Mais bon, pour vous remercier, voici "la vie peut être très belle, avec une âme d’enfant, une musique chantante et le soleil complice"
réponse à . tytoalba le 04/02/2008 à 11h26 : merci pour ce site, je le recherchais depuis quelques temps déjà. ...
cfr aussi "The owl of Minerva", de Hegel.
réponse à . chirstian le 04/02/2008 à 11h56 : Pousser des cris d’or frais j’ai couché avec Laurence. Comm...
Comment aurais-je pu m’attendre à ce que l’or rance pousse des cris d’or frais ?
Ne sais-tu donc pas que l’or dure (pas seulement aujourd’hui mais naguère aussi) ? 
réponse à . syanne le 04/02/2008 à 14h55 : Des rapaces et des singes, il y en a aussi dans le Quercy … Mais ils crient en...
Est-ce parce que Madame Effraie,
A l’heure où chacun se lève,
"Beugle: ’au lit..!’ à son mari
’ J’t’emmène au pays des rêves..!’ ..?
réponse à . ThanhBach le 05/02/2008 à 00h28 : Bonne nuit PetulaPerrot  Ach ! Que c’est môffais ! A...
Merci de cette jolie video que je viens de prendre le temps de découvrir. L’or frais de l’enfance réjouit un coeur qui crie.
réponse à . ThanhBach le 04/02/2008 à 12h35 : L’orfraie muet 1 080204 1235 As-tu déjà rencontré u...
J’ouvre donc ce jour nouveau de l’orfraie qui crie pour saluer ton poème qui nous laissa autrefois muets d’aise.
Bon, alors, debout là-dedans ! Cueillez dès aujourd’hui l’or frais de ce nouveau jour en souvenir de celui d’hier et sans attendre à demain. Que cette journée vous soit douce et gaie !
Moi j’aime bien, je trouve pas qu’il pousse des cris, Hugues.....
Santia-a-a-a-a-no !!!!!!!!!!!!!
- Tiens, voilà ta chambre.
- Merci, mais...mais la fenêtyre ne ferme pas...me dit-il en hurlant.
- Oh! Ça va! Pousse pas de cris, dort frais!
Chez les Teutons, on dirait: "bouser des gris d’or vrai".
Ah, les vaches!
L’orfraie? LES OISEAUX
Les habitants des îles CANARIS aiment tous les oiseaux parce que, disent-ils: un petit oiseau rend SERIN, un gros oiseau ÉMEU et un oiseau moyen, est CHOUETTE. Nous en PINSONS pour eux, affirment-ils.
Les CIGOGNES font leur nid sur les hauteurs par crainte que vous ne l’ECHASSIER. Elles ont, en outre, la particularité de ne se gratter qu’à moitié, d’où sa réputation d’oiseau mi-gratteur. Et, si elle construit son nid sur les clochers d’église, c’est parce que ses cousines, les GRUES ont aidé à construire les clochers.
Par ailleurs, beaucoup d’autres oiseaux utilisent les bâtiments ecclésiastiques, où les nids aBUSEnt de l’endroit. Voyez:
- le capucin et le cardinal font leur nid ici et là, ils ont traitement de faveur.
- mésanges: sur les statues.
- coucou: à l’horloge du clocher.
- condor: dans les chambres
- puffin: au réfectoire.
- rouge-gorge: près du choeur.
- linotte: près des cloches.
- jaseur: à la chaire.
- martin-pêcheur: au confessionnal.
Il y a également les nids de cygne de la croix et, s’il n’y a pas de place pour d’autres, tant PIE.
réponse à . joseta le 13/07/2011 à 09h06 : L’orfraie? LES OISEAUX Les habitants des îles CANARIS aiment tous le...
et tu as oublié les OIES-eaux, d’Alfred Hitchcock et les PAONS dans le mille... entre autres.

C’est malgré tout une belle paire, Formance!
réponse à . file_au_logis le 13/07/2011 à 09h37 : et tu as oublié les OIES-eaux, d’Alfred Hitchcock et les PAONS dans...
J’aurais pu suivre, mais je ne voulais pas vous lasser.
De ce que tu as écrit, je retiens une belle paire, okay? et, en cadeau, pour toi:
Au Japon, ils ont un perroquet qui imite le rire de l’homme. Ils l’appellent ara qui rit.
réponse à . momolala le 08/02/2008 à 06h52 : Merci de cette jolie video que je viens de prendre le temps de découvrir....
ce sont les dernières images du film : les enfants essayent de remplacer Orphée, et craignent de ne pas réussir à faire lever le soleil à sa place ! Un beau film et une belle fin , pleine d’espoir ! Carpe soleilem ...
euh... ici il pleut ! Cave flottam, carpe parapluim !
Le sens initial de l’expression était lié au fait d’être effrayé

Mauvais remède contre la peur: lait froid.
réponse à . tytoalba le 04/02/2008 à 09h05 : Ne suis-je point belle ? Et pour file_au_logis, tu auras noté que j...
Je ne vais pas pousser un cri d’orfraie, ni d’effraie
Et pourquoi donc? Cela ne m’effriae pas, moi qui ne fraie qu’avec que du beau monde, et pas du menu fraie-tin... Pas vrai, Germaine? Te souviens-tu, ce soir-là, chez les Dufond de Lacourt? Tu grimpas au rideau pour une main à peine déplacée. Depuis lors, la pauvre, elle ne retrouve plus sa place: c’est devenu une main courante!
-
d’un autre grand rapace diurne...
Ça n’a peut-être rien à voir, mais je viens d’y penser et je vous l’offre.
Le récipient qui recueille les voix est dit urne parce qu’on ne vote pas la nuit.
réponse à . file_au_logis le 13/07/2011 à 13h20 : Je ne vais pas pousser un cri d’orfraie, ni d’effraieEt pourquoi don...
Te souviens-tu, ce soir-là, chez les Dufond de Lacourt?
Ben... non...
J’ai bien le souvenir d’avoir claqué le beignet du Grand Duc, hululant partout que la Germaine n’était rien qu’une vieille chouette... Ça lui avait cloué le bec recta !
mais, c’est tout... 
Pour une fois ce n’est pas le texte, mais l’encre qui est sympathique!
réponse à . momolala le 13/07/2011 à 06h56 : J’ouvre donc ce jour nouveau de l’orfraie qui crie pour saluer ton p...
En effet, mais la présence de numéros de téléphone me perturbe !
réponse à . file_au_logis le 13/07/2011 à 09h37 : et tu as oublié les OIES-eaux, d’Alfred Hitchcock et les PAONS dans...
Alfred H. a aussi réalisé "Junon et le paon", en English "Juno and the paycock", jeu de mots avec "pay" et "peacock"
-
Concis tout en étant extrêmement précis ! Comment ne pas voir là un modèle de commentaire. En effet, point n’est besoin de développer longuement arguments et contre arguments, point n’est nécessaire de démontrer que les propos avancés ont ici une signification incontestable. Supposer qu’il pourrait en être autrement risquerait de faire offense - il ne faut pas craindre de l’écrire - au bon sens qui guide la pensée de l’auteur.

Ce résumé, indubitablement brillant, n’est pas sans rappeler l’exposé que fit récemment...
Qui c’est qui vient de crier Ta gue...le Germaine ! ? :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 13/07/2011 à 18h28 : -Concis tout en étant extrêmement précis ! Comment ne p...
Quand l’orfraie crie, certains ici mutent ou muent, enfin coitent... SE coitent ? Syanne !!! Enfin, quand Tyto sa cousine ouvre son large bec, les Sélénites et les anges, autres habitants du ciel, en ont le sifflet coupé.
réponse à . momolala le 13/07/2011 à 19h49 : Quand l’orfraie crie, certains ici mutent ou muent, enfin coitent... SE co...
...en ont le sifflet coupé.
Eh oui !
mais ça marche aussi dans l’autre sens : je viens d’écrire six lignes pour ne rien dire... rien que du creux, du verbiage insipide - les plumitifs appellent ça un "chieur d’encre" - du rien pour rire !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pousser des cris d'orfraie » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?