Prendre le contrepied / À contrepied - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Prendre le contrepied / À contrepied

Faire le contraire / En sens contraire

Origine

Commençons par une grave question qui a dû immédiatement turlupiner l'esprit de certains lecteurs dès la vue de l'expression : faut-il un trait-d'union (contre-pied) ou pas ? Eh bien certains dictionnaires n'en mettent pas et, si on respecte la nouvelle orthographe (Lien externe), on ne doit plus en mettre.

Ce doute évacué, il est intéressant de savoir qu'au XVIe siècle, le contrepied désignait aussi celui qui vivait aux antipodes, "la tête en bas".
Mais c'est de la vènerie (terme de chasse à courre, pas mot en verlan pour celui qui est 'vénère' donc énervé !) que nous vient cette expression.

En effet, au XVIe siècle, toujours, le contrepied désigne le parcours effectué par les chiens qui suivent par erreur le chemin inverse de celui de la fuite de l'animal.
C'est cette idée de 'sens inverse' qui, par métaphore et au XVIIe siècle, a donné le sens de notre expression dont la première forme proposée sous-entend aussi une notion d'opposition volontaire, alors que la version oubliée "courir le contrepied" qui voulait dire "faire le contraire de ce qu'il faudrait" sous-entendait plutôt qu'on le faisait par erreur, comme les chiens qui se trompent de sens.

Exemple

« Mon intention est de faire voir que dans le traitement de la petite vérole naturelle, l'on prend le contre-pied de ce que l'on devrait faire. »
Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts 1776

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Prendre le contrepied / À contrepied » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterre / États-Unisen To take the opposite tackPrendre le bord opposé
Espérantoeo Kontraŭstari opinion / KontraŭdirekteS'élever contre une opinion / En direction contraire
Espagnees Ir contracorrienteAller à contre-courant
Espagnees Ir a contra peloAller à contre-poil
Italie (Sicile)it Pigghiàri 'n contra-pèdiPrendre en contrepied
Roumaniero A fi prins pe picior greșit / Pe picior greșitEtre pris sur le faux pied / Sur le faux pied

Vos commentaires
Je ne sais pourquoi l’expression du jour m’évoque irrésistiblement le Nombre 69?
Prendre le contre pied un 1er avril ! voilà qui va donner des idées aux joyeux lurons de ce site.
Ne confondons pas :

"à contre pied"

et

"à contre pet"

Fish-Hobbes
Heureux d’être de retour dans notre communauté dont mon FAI m’avait privé durant près de trois semaines !
Une nouvelle orthographe le 1er avril, serait-ce un poisson ? Je crains bien que non. Je ne vais pas me laisser gâcher la journée et ignorerai donc encore un certain temps cette nouveauté. Je décide donc de prendre le contrepied et de garder mes bonnes vieilles habitudes acquises au fil de mes années d’étude.

Bonne journée à tous, je vous lirai à mon retour ce soir. 
réponse à . HoubaHOBBES le 01/04/2009 à 06h23 : Ne confondons pas : "à contre pied" et "à contre pet" Fis...
S... de FAI ! Pour citer Lovendric dans le texte : "Que Dieu vous tue par l’esprit de sa bouche !" Façon de parler seulement bien sûr, dieu pour moi étant certains jours un poisson d’avril. Je lis un bouquin de Michel Folco, très jubilatoire, dont le titre lui-même est un contrepied : "Même le mal se fait bien". Provocateur comme tout contrepied, mais jubilatoire et rabelaisien en diable !
réponse à . <inconnu> le 01/04/2009 à 00h19 : Je ne sais pourquoi l’expression du jour m’évoque irré...
Parce que c’est une bonne manière de prendre ton pied, envers et contre tout !
réponse à . HoubaHOBBES le 01/04/2009 à 06h23 : Ne confondons pas : "à contre pied" et "à contre pet" Fis...
Moi c’est pareil depuis que God a vendu à Google je ne reçois plus qu’un jour sur deux mon message du jour.
ayant voulu faire un pied de nez apres avoir été pris à contre pied, je me retrouve avec un torticolis ..c’est pas le pied du tout !!
Panenka ,joueur tchèque,tirait ses penalties souvent à contre pied..de beaux contre pieds..Il n’était pas pied bot, non plus..ni manchot .
quoique pour un footeux, etre manchot et faire de beaux contre pieds, ça peut rapporter des coui..en or..
réponse à . HoubaHOBBES le 01/04/2009 à 06h23 : Ne confondons pas : "à contre pied" et "à contre pet" Fis...
Un p’tit bonjour du boulot....

il ne faut pas, non plus, con_fondre un contrepied triste avec une contrepèterie.
Les contrepèteries ne sont (presque) jamais tristes. Même les contrepèteries de salon (c-a-d sans mots grivois) sont gaies, et même celles composées avec des sots ministres mots sinistres ! !

Bonne journée ...
réponse à . HoubaHOBBES le 01/04/2009 à 06h23 : Ne confondons pas : "à contre pied" et "à contre pet" Fis...
Fish-Hobbes? Tu veux dire que cette expression vient de la marine 
C’est elpépé qui va être content, tous les poissons vont prendre le contrepied et venir se coller dans son dos 

Fait plaisir de te retrouver 
Dans la marine on peut être contre le pied du mât mais c’est pas un contrepied. Au près (avec le vent de face) on peut être pris à contre mais c’est pas le pied.
Au (contre)programme ce soir : foot ! Il faut gagner si non c’est la fin de la (contre)saison pour les Français. La partie (contre)allée), c’était pas le (contre)pied

C’est donc le (contre)jour où il ne faut pas faire de (contre)revers. Le lithuanien qui (contre) ruse, cherchera la (contre)riposte. Au (contre)coup de sifflet c’est-à-dire à la (contre)ouverture de la (contre)partie, il faut que la France (contre)attaque, (contre)charge, (contre)perce la défense et fasse subit la (contre)pression aux adversaire de tout son (contre)poids pour (contre)planter des buts. Il faudra faire des (contre)appels de balles, des (contre)passes (contre)basses, faire une guerre de (contre)tranchée, être (contre)maître sur le terrain pour la bonne (contre)marche des (contre)opérations.

Si nous ne gagnons pas, inutile de (contre)soupirer, on prendra le (contre)sens de la (contre)sortie et notre sort sera (contre)sceller


A la (contre)fin du (contre)temps, Raymond fera (contre)tenir une (contre)déclaration autour d’une (contre)table sur une (contre)terrasse.

Ayant épuisé le (contre)sujet et pour éviter des éventuelles (contre)accusations de monopolisation du site du (contre)Amiral Elpépé que nous aimons de tout (contre)cœur (c’est bien (contre)balancé non ?) je cesse mon (contre)propos avec la (contre)promesse de ne pas recommencer. Si non par (contre)sûreté, le sus nommé qui est entre la (contre)digue et la (contre)bitte me jettera au (contre)sol du (contre)puit du phare.
Mais tout le monte s’en (contre)fiche.
réponse à . <inconnu> le 01/04/2009 à 15h03 : Au (contre)programme ce soir : foot ! Il faut gagner si non c’es...
Far(contre)paitement !
PS: les p’tits (ô combien !) Belges doivent aussi gagner ce soir...
réponse à . momolala le 01/04/2009 à 07h44 : Parce que c’est une bonne manière de prendre ton pied, envers et co...
Oui, contre et tout contre. Comment as-tu deviné?
réponse à . tytoalba le 01/04/2009 à 07h21 : Une nouvelle orthographe le 1er avril, serait-ce un poisson ? Je crains bie...
Je ne sais pas si les non-Français sont concernés (ou consternés) par cette "nouvelle" réforme de l’aurtograf.
Il s’agit de celle de 1990 cette page
On a , paraît-il, le droit d’écrire ’événement" comme "avènement".

C’est encore l’idée que le Français ne se décrète qu’à Paris.
Dakar, Bruxelles ou Lafayette, fermez-la.
réponse à . Rikske le 01/04/2009 à 15h10 : Far(contre)paitement ! PS: les p’tits (ô combien !) Belges...
Oui...Les p’tits Belges vont devoir jouer du bon pied...Je sais que ce n’est pas René qui court après le ballon,mais je me demande quel pied de nez il nous fait depuis quelques saisons....Les joueurs devraient peut-être prendre à contrepied tout ce qu’il dit...Amis Français,ne vous moquez pas de nous,on vous a donné Raymond il n’y a guère!!!
au XVIe siècle, le contrepied désignait aussi celui qui vivait aux antipodes
Je lis ceci

une exposition d’un photographe néo-calédonien
Des images qui mettent de prime abord mal à l’aise, qui ont vocation à prendre le public à contre-pied. Aux antipodes du reportage au quotidien, il présente là le fruit d’un travail personnel .

Qu’est-ce qu’un contre-pied aux antipodes ?
réponse à . SyntaxTerror le 01/04/2009 à 15h36 : Je ne sais pas si les non-Français sont concernés (ou constern&eac...
On a , paraît-il, le droit d’écrire ’événement" comme "avènement"
Ben oui ! On l’écrit maintenant comme ça se prononce, et ça ne me semble pas particulièrement idiot.
réponse à . God le 01/04/2009 à 15h55 : On a , paraît-il, le droit d’écrire ’évén...
J’ai pas dit que c’était idiot !
En ce qui me concerne, je prononce "événement" comme ... "événement" et pas comme toi.
Ce sidi, la langue a parfaitement le droit d’être changée par ses utilisateurs.
réponse à . God le 01/04/2009 à 15h55 : On a , paraît-il, le droit d’écrire ’évén...
Je vois que tu as lu attentivement la réforme puisque tu écrit "vènerie"

Les conclusions de Maurice Druon n’ont pas du t’échapper
Telles sont nos conclusions. Elles ne visent pas à un
bouleversement de la langue, ce qui serait fâcheux et tout
à fait contre-productif

avec un trait d’union !
Moi je fais des pieds et des mains pour arriver à voler à votre hauteur, mais il me faudrait en plus des ailes. Alors je me contente d’apprécier la plupart du temps.
Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-t-y leur faire un poiscaille d’Avril à mes potes ? J’me monologue là, tu l’auras remarqué s’pas ? Mais tu m’connais j’ai horreur de faire dans le conventionnel, le style de conneries que l’on fait d’habitude en ce jour où l’on se farcit les uns les autres (et oui se farcir vient de farce), genre ta femme te fais cocu avec l’éboueur en chef (quand même) que j’viens d’le voir y faire la fête dans la benne à ordures, l’ordure ! ou ton matelas là qu’tu planques ton oseille depuis 40 piges, avec la cabane entière sauf le toit qui tient on ne sait par quel miracle (ça c’est juste pour atténuer l’immensité et le grandiosisme du drame, finalement on est jamais méchant à 100% quand même, becoz le mec est cardiaque, hypertentionnel et cholestérolique, six infarctus et un AVC, un seul, à son palmarès, tu vois) le chien, la chatte (à qui ? m’en cogne moi), et la belle-doche dedans en prime (tu m’diras ça c’est pas à contrepied de ses envies les plus folles, secrètes chais pas, une belle mort quoi ! et pi’ une bonne nouvelle dans un tas de catas, hein, ça te recharge les batteries à plat du mec, qui malgré le scénario de l’année dernière à la même heure, y croit dur comme …quoi déjà ? et s’offre un 7è infarctus, mais pas mortel heureusement, mais il a frôlé la tombe à deux pouces).
Moi j’veux faire dans l’original, l’inattendu et même l’inespéré, le contrepied de l’ordinairement commun, qu’j’ai vu tous les aminches, que God me les garde, s’encquérir de mon absence (à l’insu de mon propre gré de volonté), me chercher désespérément comme une aiguille dans une botte de foin, allumer un cierge (là où ils l’ont jugé utile), consulter les manitous de France et de Navarre, implorer God qu’y fasse des interventions auprès de ses seins, de ses siens, de ses saints, affréter des chaloupes de secours avec leurs vaillants Amiral et matafs, des fois que je serais dans le bide de la baleine qui j’aime autant vous dire qu’elle rira pas avec moi dedans. Bref, qu’un seul de ces ceuss et icelles à qui j’ai pensé tout le temps et en catimini, dise que je leur ai pas manqué, et j’me rebarre, je n’en ai cure !!!! Meuh non, ça c’est un poisson d’Avril !

Un coup de braguette magique et voilà ! que j’leur dirai, et me revoici, et hop j’leur balance la sauce dans les gencives qu’y n’y croiront pas ! Le contrepied du poisson d’avril, qu’a rien d’un maquereau, d’une moule ou d’une poire melba à la fraise, pfff mais quesse j’raconte moi ?? Faites pas gaffe, sûr c’est l’adrénaline !

Et si certains, et Tyto en particulier pour mes « ailleurs », moi qui suis ailleurs (je te renviendrais là-dessus plus tard), comprennent peau d’balle à mon langage, je leur dis ceci dit, qu’y z’aillent surtout pas sur gougueule pour traduire ce que je couche, eh oui, je couche … mais sur ce papier magnifiquement fin qu’est mon expressio de bon dieu de God de p… de b… de « * !:; »%µ*ù » que j’aime tant. N’ont qu’à demander à ceux qui me traduisent sans dico ! JE VOUS AIME TOUS, ET EN PARTICULIER…. TOUS !

A suivre....
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
Sept infarctus (ou infarcti, ancienne conjugaison) ?
Le record du monde approche.

Calà dit, je ne sais pas ce que tu prends, mais s’il en reste, mets-en de côté.
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
Eh bé, ça c’est de la jolie intervention. Ca fait plaisir de te lire une fois la semaine, j’ai envie de dire "en vrai", car jusqu’à maintenant, je n’en ai eu l’occasion que lors des rediffusions des weekends.
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
Eureka is back !
Signé : Hal & Louya
réponse à . SyntaxTerror le 01/04/2009 à 16h20 : Je vois que tu as lu attentivement la réforme puisque tu écrit "v&...
avec un trait d’union !

Pour ça, j’aurais bien besoin d’aide. Avec ou sans trait d’union pour quand même (je crois qu’il n’y en a pas, mais j’ai quand-même envie d’en mettre un!) Et plein d’autres mots pour lesquels je ne sais pas si c’est avec ou sans. Y a-t-il une règle concernant le trait d’union ?
réponse à . SyntaxTerror le 01/04/2009 à 16h20 : Je vois que tu as lu attentivement la réforme puisque tu écrit "v&...
Je vois que tu as lu attentivement la réforme puisque tu écrit "vènerie"
Ben oui ! Je prononce évènement et vènerie. Alors cette orthographe me va plus que bien (comme à cette page)
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
Alors là moi je dis    Tout le monde sur le pont siouplé ! Euréka est là !
réponse à . horizondelle le 01/04/2009 à 17h25 : avec un trait d’union ! Pour ça, j’aurais bien besoin d&...
D’après ce que j’ai compris, dans la nouvelle orthographe qui ne m’intéresse qu’à demi puisqu’on conserve le droit de pratiquer l’ancienne nouvelle, il n’y a pratiquement plus de traits d’union, sauf exception, évidemment !  J’ai lu le truc en diagonale et, encore une fois, ni l’usage ni le bon sens ne justifient certaines modifications. Mais il faut bien que les "jeunes" académiciens laissent leur trace, n’est-ce pas.
réponse à . momolala le 01/04/2009 à 17h49 : D’après ce que j’ai compris, dans la nouvelle orthographe qui...
Mais je ne parle pas de la nouvelle orthographe, qui m’intéresse aussi qu’à demi, je ne sais vraiment pas quand il faut ou non mettre un trait d’union. Toi, comment écris-tu (celui-là j’en suis sûr) "quand-même" ou "week-end" ou "parti-pris"...?

J’ai trouvé cette page mais ça n’est pas beaucoup plus clair. 
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
Ne nopus quiiiitte plus
Ne nous laisse plus
Devenir l’ombre de notre ombre
L’ombre de ton chien
de ta main, de je ne sais plus quoi

Bref ! Reste, et ne change pas de dope, surtout !
réponse à . momolala le 01/04/2009 à 17h49 : D’après ce que j’ai compris, dans la nouvelle orthographe qui...
Connais-tu Renaud Camus et son "Répertoire des délicatesses du français contemporain" ? Un peu réac, sans doute, mais si joliment écrit, et prenant avec un humour si subtil le contrepied d’une langue facile et terne, et la défense du beau langage... Mais je suis hors sujet : il n’y s’agit pas d’orthographe.
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
Et si certains, et Tyto en particulier pour mes « ailleurs », moi qui suis ailleurs (je te renviendrais là-dessus plus tard), comprennent peau d’balle à mon langage,
C’est quand tu veux. Je n’envoie d’ailleurs jamais rien dont je ne sois sûre, je vérifie toujours dans différentes sources. Et sur le wallon, je sais qu’il n’est pas parlé de la même façon dans toute la wallonie. Nous sommes un petit pays mais nous avons différentes formes d’expression selon les régions. C’est pour cela qu’on emploie les langues officielles : le français, le néerlandais et l’allemand dans nos régions. Si tu as déjà vu l’allocution de notre roi pour la fête nationale ou la fin d’année, tu sauras qu’il fait son discours dans les trois langues officielles.

Ravie de te revoir, je sais combien tu m’apprécies. Rendez-vous demain. 
réponse à . SyntaxTerror le 01/04/2009 à 17h12 : Sept infarctus (ou infarcti, ancienne conjugaison) ? Le record du monde app...
Il aurait eu un infarctio une fois j’dis pas, il aurait eu droit à des infarcti 7 fois, mais tant pis pour lui s’il a pris le contrepoid en choisissant l’infarctus. Hein Syanne, hein Momo ? Record, record, est-ce qu’il a une gueule de record ? Toujours est-il qu’on raconte qu’il brigue le guiness. Et pi’ quesse je m’en bats les flancs de ses vapeurs de jouvencelle colorées d’érythème printanier d’un 1er avril farci au TNT ? L’important c’est que je nous retrouve, My sweet Terror !
réponse à . horizondelle le 01/04/2009 à 17h21 : Eh bé, ça c’est de la jolie intervention. Ca fait plaisir de...
Ah ravie 1) de te connaitre, et 2) que tu apprécies, mais surtout que t’aies réussi à dechiffrer ma littérature hyéroglyphique. Mais bon, attend toi au "plus" pire !
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
Contente de ton retour Eureka. C’est pas un poisson d’avril au moins. Et Elpepe qui n’est pas là pour accueillir son Eureka d’amour. C’est pas facile de te lire mais c’est rigolo. 
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 19h08 : Ah ravie 1) de te connaitre, et 2) que tu apprécies, mais surtout que t&r...
Je ne me fais aucun souci quant au plussss pire. J’ai l’impression de t’écouter plutôt que de te lire, mais ça ne me pose aucun problème, bien au contraire 
réponse à . eureka le 01/04/2009 à 16h56 : Euh voyons voir à y voir ! Tu crois qu’là j’peux-...
OUF... que ça fait du bien !
Merci Eureka et bonne soirée à tous et toutes.
Bonjour. Pourriez-vous me dire qu’est-ce que signifie - naturelle - dans - la petite vérole naturelle - . Est-ce que *naturelle* veut dire *génétique* dans cette phrase? Merci beaucoup d’avance
réponse à . russe_mignonne le 02/04/2009 à 04h10 : Bonjour. Pourriez-vous me dire qu’est-ce que signifie - naturelle - dans -...
Pas génétique, spontanée ou contagieuse !

Les explications sont ici :
cette page

Petite vérole naturelle, celle que l’on gagne spontanément, par opposition à petite vérole artificielle, celle que l’on inocule.
Citation : Ils prétendent que six petites véroles artificielles produiront à peine autant d’effet pour la contagion qu’une seule petite vérole naturelle, D’ALEMB. , Oeuv. p. 424
réponse à . SyntaxTerror le 02/04/2009 à 08h46 : Pas génétique, spontanée ou contagieuse ! Les explica...
Merci beaucoup pour ton explication : )

Donc, une petite vérole naturelle c’est une petite vérole que est acquise par la voie naturelle? J’ai bien compris?

Et à quoi ça sert d’inoculer la petite vérole, c’est pour la science, pour les percées scientifiques?

Merci beaucoup d’avance
Donc, c’était cynégétique (comme "donner le change", j’ai vérifié). Dont acte. Mais il y a l’origine, et puis il y a la vie propre. Peut-être est-ce le secret d’un certain développement, ou d’une permanence - qui chasse donc encore ? De mon côté, je voyais plutôt l’expression dépendre du registre de la danse. Contretemps. Et l’idée qu’il y a, dans toute danse, des moments d’instabilité : ceux où l’on change de pied d’appui, où l’on est "entre deux"... Fragilité du déséquilibre, moment propice à la déstabilisation. On s’attend à... et il se produit autre chose. Etre pris à contrepied. On y revient quand même : c’est l’art de la guerre.
En Russe - Перечить, говорить (делать) поперёк avec le meme sens
Dans les années 90 son gendre l’a pris à contre pied, Noir.
Jadis, on a surpris Mata Hari à contre-épier!
Si je puis me permettre, поперёк prend deux ч quand il est placé après делать.......
Quand j’étais à Ouaga, il y avait des Chinois, mais pas des Russes. Tout fout le camp, mon brave monsieur...
Un beau développement de la partie "Origine" de God dans cette page
De l’expression à cotrepied, les anglais s’en contrefoot. 
réponse à . <inconnu> le 17/06/2012 à 07h50 : Quand j’étais à Ouaga, il y avait des Chinois, mais pas des ...
Et a Bamako ils pullulent aussi.......Quand la Chine prendra le monde à contrepied il tremblera !!
réponse à . joseta le 17/06/2012 à 08h09 : De l’expression à cotrepied, les anglais s’en contrefoot.&nbs...
Le très regretté Thierry Roland n’a pas réussi à prendre la camarde à contrepied. R.I.P.
Quand ils en ont assez d’être "la tête en bas", certains aux antipodes* font le trépied pour l’avoir en haut, ce qui est stupide. On les appelle les cons-trépieds.

* À ne pas confondre avec les antipodistes qui sont des jongleurs avec les pieds, couchés sur le dos.
réponse à . deLassus le 17/06/2012 à 08h18 : Le très regretté Thierry Roland n’a pas réussi &agrav...
De toute façon, depuis la nuit des temps, jamais personne n’y est parvenu alors pas de regrets........CQFD !
réponse à . <inconnu> le 17/06/2012 à 08h38 : Quand ils en ont assez d’être "la tête en bas", certains aux a...
En 2005 je suis allé à Ushuaïa et j’ai pu constater qu’on n’avait pas la tête en bas......Depuis je ne suis plus sur que la terre est ronde........
notre expression dont la première forme proposée sous-entend aussi une notion d’opposition volontaire,
je vois dans l’expression : "prendre à contre pied", non seulement une opposition volontaire, mais aussi une tactique qui profite que l’adversaire mobilise ses forces dans une direction et qu’il est donc vulnérable en l’attaquant dans l’autre.
C’est un grand classique du tennis où il est plus efficace, quand l’adversaire revient se placer de gauche au centre, de rejouer à gauche plutôt que de chercher à le déborder à droite.
un tweet qui prend le parti à contre pied ? C’est golène !
réponse à . chirstian le 17/06/2012 à 08h59 : un tweet qui prend le parti à contre pied ? C’est golèn...
Moi j’aurais dit c’est royal !
Les habitants de la Nouvelle-Zélande n’utilisent jamais les baladeurs numériques d’Apple: ils sont anti iPod. 
Il ne faut pas confondre contrepied et contrepet ( qui n’est pas une rétention de flatulence )
Le moinillon désobéit au chanoine........c’est le contrepied des stalles......
vu dans cette page

"Contre-pied a dévoilé sa première collection de chaussettes noires, la collection" Antonymes 2012 ".
La collection “ Antonymes “ est composée de paires de chaussettes noires portant toutes un petit mot sympa censé représenter l’humeur du jour."

Un petit mot sympa... l’humeur du jour........comme sur Expressio.fr 
Ainsi que Sa Divinité le signifie, voire le recommande, je prends scrupuleusement le sens contraire  : deipertnoc 
Le cavalier alla d’un côté, sa monture, de l’autre: l’étalon à contrepied.
Ah bon 
Dansoooooons ! Pied contre pieeeeed !
le contrepied désigne le parcours effectué par les chiens qui suivent par erreur le chemin inverse de celui de la fuite de l’animal.
C’est peut-être un contrepied, mais la piste, il la ’perd au nez’. 
Pour ma part je suis un piètre danseur et avec moi c’est surtout pied sur pied.......le problème c’est mes 0,117 tonnes !!.......
A cause de lui, les réunions étaient interminables ; on n’avançait pas, il s’opposait à toute proposition. Contre vents et marées, il cherchait à démontrer que lui seul avait raison, pesait le pour mais surtout le contre, et prenait ses interlocuteurs à contre-pied.

Dans les couloirs, par dérision, on l’appelait « Monsieur le Contre » ; il le savait et il s’en amusa jusqu’au jour où il entendit quelqu’une murmurer : Je crois surtout qu’il est contre comme un balai.
Puisque c’est jour de vote dans l’Hexagone, citons le parti politique créé par Pierre Dac : le M.O.U. autrement dit, le Mouvement Ondulatoire Unifié, qui avait pour slogan « Pour tout ce qui est contre, contre tout ce qui est pour».
J’vous quitte et cours voter de mes propres ailes ! 
Les habitants de ce cap, cette page, l’appellent Tanjung tout court; ils sont contre Piai.
réponse à . DiwanC le 17/06/2012 à 11h37 : Puisque c’est jour de vote dans l’Hexagone, citons le parti politiqu...
Pierre Dac a effectivement dit celà, mais il me semble que le slogan du M.O.U. était : "Les temps sont durs, votez MOU !"
réponse à . BOUBA le 17/06/2012 à 11h14 : Pour ma part je suis un piètre danseur et avec moi c’est surtout pi...
faut pas s’offusquer comme ça y avait aucune arrière pensée je danserai seule
Lorsqu’ une cantatrice (même chauve) émet un contre-ut, elle contrevient aux bons usages qui sont... de ne pas casser tous les verres en cristal de ses hôtes (souvenez-vous du film Victor - Victoria....). Et si, d’ aventure, elle prend le contre-pied de l’ agent venu constater les dégâts, elle risque une contre-danse..;
réponse à . BOUBA le 17/06/2012 à 11h14 : Pour ma part je suis un piètre danseur et avec moi c’est surtout pi...
Là, tu m’étonnes, mettre un "s" à "tonne" alors que tu n’atteins pas l’unité !
Même OSS 117 n’aurait pas osé !
Que ça reste entre nous : j’ai compilé Boubacar et Bamako et voici le résultat : Boubamakobabar.
réponse à . <inconnu> le 17/06/2012 à 17h18 : Là, tu m’étonnes, mettre un "s" à "tonne" alors que t...
tu m’étonnes, mettre un "s" à "tonne" alors que tu n’atteins pas l’unité !
Problème intéressant : Boubacar devait-il écrire "le problème, c’est ma 0,117 tonne" ?
Comme disent les Javanais, j’avoue j’ai pas d’avis. Et vous ?
réponse à . deLassus le 17/06/2012 à 17h33 : tu m’étonnes, mettre un "s" à "tonne" alors que tu n’a...
Le problème se pose avec une acuité certaine : combien de mouches pour 0,117 tonne ?
Prendre le con sur un trépied.

Anna à cinq lettres près.
réponse à . <inconnu> le 17/06/2012 à 17h46 : Le problème se pose avec une acuité certaine : combien de mou...
Je remarque que tu bottes en mouche, alors que la France entière, que dis-je, toute la Francophonie, nous regarde, suspend son souffle, et ne tiendra pas jusqu’à 20 heures pour avoir le résultat...
réponse à . mickeylange le 17/06/2012 à 17h49 : Prendre le con sur un trépied. Anna à cinq lettres près....
Anna à cinq lettres près.

Gramm ?
réponse à . deLassus le 17/06/2012 à 12h12 : Pierre Dac a effectivement dit celà, mais il me semble que le slogan du M...
Si l’on en croit cette page, tu as sans doute raison... et je n’ai pas complètement tort.
Faire le contraire
Faire qu’un con qui, pour en tirer le lait, prend la vache à contrpied, c’est faire le con traire.
réponse à . deLassus le 17/06/2012 à 17h52 : Je remarque que tu bottes en mouche, alors que la France entière, que dis...
Ici, nous sommes focalisés sur la reconstitution de la bataille de Waterloo !
réponse à . mickeylange le 17/06/2012 à 17h49 : Prendre le con sur un trépied. Anna à cinq lettres près....
Phantasme... ou vengeance ? 
réponse à . mickeylange le 17/06/2012 à 17h49 : Prendre le con sur un trépied. Anna à cinq lettres près....
Mais pas "prendre son pied sur un très con".

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Prendre le contrepied / À contrepied » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?