Se peler le cul, le jonc / Ça pèle ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Se peler le cul, le jonc / Ça pèle !

Avoir très froid / Il fait très froid !

Origine

Cette expression argotique nous vient d'une simple constatation physiologique : lorsque notre peau est soumise pendant un moment à un froid intense (et pire encore lorsqu'elle subit des chaud et froid), elle desquame, elle se détache par petits lambeaux. Autrement dit, elle pèle.

C'est en 1918, alors que la première guerre mondiale se termine, qu'on trouve la première attestation de "un froid qui pèle".
Mais c'est plus tard que la forme s'inverse ("peler de froid"), se simplifie (on jette aux oubliettes le 'froid' qui devient sous-entendu) tout en se 'pronominalisant' ("se peler").
Puis, pour renforcer familièrement l'expression, on y ajoute certaines parties du corps généralement situées sous la ceinture, car on déteste y avoir froid, comme les fesses, le pénis (le jonc) ou les testicules ("on se les pèle !").

Exemple

« Mais arrête ! Mavis est une femme comme une autre. Là, pendant que nous parlons d'elle, elle est en train de se peler le cul sur la route. »
Catherine de Saint Phalle - N'écartez pas la brume ! - 1994

« L'est content... Pas moi ! D'abord je me les pèle, ensuite j'ai envie de dormir. »
Bauman - Branq' a part - 1980

Compléments

"Peler le jonc", non pronominal, a le sens de déranger, importuner vivement.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se peler le cul, le jonc / Ça pèle ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Sich den Arsch abfrierenSe geler les fesses (jusqu'à ce qu'elles tombent)
Angleterreen Cold enough to freeze the balls off a brass monkey!Assez froid pour geler / casser les boules d'un singe de bronze !
Espagnees Pelarse de frío.Se peler de froid.
Espagnees Cagarse de frío.Se chier de froid.
Espagne (Galice)es Fai un frío de caralloIl fait un froid de bite / un putain de froid
Espagne (Valence)es Fa un fred que pelaFait un froid qui pèle
Canada (Québec)fr Se geler le cul
Italieit Si (con)gela!On gèle
Italieit Fa un freddo cane!Il fait un froid de chien!
Pays-Basnl Blauw van de kou zijnÊtre bleu(e) du froid
Suèdesv Frysa arslet av sigAvoir tellement froid qu'on perd le cul

Voir aussi

Vos commentaires
C’est fini, le printemps est là ! Plus personne ne va se les peler ... jusqu’à l’hiver prochain ... à moins qu’aux Saints de glace*, une vague de froid ne revienne pour geler les fleurs, les bourgeons et les joncs !
*Ste Estelle, St Achille et Ste Rolande (11, 12 et 13 mai) à l’Ascension, cette année cette page Nous les jardiniers y sommes attentifs ...
Aïe ! Aïe ! Aïe ! Avec une telle expression, les garnements du site vont s’en donner à cœur joie ! Ça va déraper, c’est sûr !
réponse à . DiwanC le 22/03/2010 à 04h39 : Aïe ! Aïe ! Aïe ! Avec une telle expression, les ...
Mais non ! Nous allons sagement rester dans le sujet !
Et pour commencer, des nouvelles de la petite couronne parisienne : 6° d’après mon ordinateur à cette heure >>>>>>>>>> On se les pèle encore, et je me demande en pareil cas si j’ai bien raison d’aérer mon studio, machinalement, dès mon petit lever, en toute saison.

Mauvaise nouvelle pour moi : a priori, je ne vais pas pouvoir vous dégoter de ces petits liens littéraires que j’aime, car Google Livres est un peu à l’écoute des éditeurs : les livres récents sont bien numérisés, mais pas disponibles à l’affichage.
Il va falloir biaiser... et comme on se les pèle, pas facile !
Comme je m’y attendais, ça sera dur de trouver un texte contenant "se peler le ..."
D’ailleurs, Mesdames, dites-vous "On se pèle la ..." ?

Par contre, après une petite promenade chez mon pote Google, une question se pose : si le phénomène (la peau pèle quand il fait très froid) est attesté dans les livres de bonne heure, il y a des divergences sur l’origine du mot peler :
- certains disent que le froid pèle l’écorce des arbres,
- d’autres la peau des oignons,
- d’autres la coquille des oeufs durs, comme celui-ci dans cette page

Avis aux amis amateurs de charades à tiroirs : cette référence est un extrait du livre De pièces et de morceaux, de Vidal-Ponsin, dit Médéric, qui leur est dédié.
L’aperçu sur Google est limité, mais il contient de très larges extraits savoureux.
Voici le lien (page blanche, mais ne vous en faites pas, le sommaire est juste au dessous !) : cette page
Enfin un sujet porteur: le FROID. Je DETESTE le FROID. D’ailleurs, le plus souvent, ce sont les doigts, que je me pèle. Avez-vous entedu parler du Syndrome de Raynaud? pas Fernand, l’autre. Le petit autre, mon petit autre à moi. Donc,dans la magnifique région dans laquelle je vis, on se les gèle souvent et longtemps. Du coup, le sang ne circule plus dans mes doigts, qui deviennent tout blancs. Première explication: lorsque j’étais une femme préhistorique (ce qui ne m’empêche pas d’être barbare aujourd’hui), la Nature décidait pour moi qu’il valait mieux que je perde une phalange plutôt que je ne meure. Dont acte. Le sang affluait donc vers les organes vitaux (coeur, etc vous noterez que je ne fais aucune allusion à mon cerveau, vu que je suis une vraie blonde).Explication valable de nos jours: les angoissés sont atteints de ce syndrome. Je cherche encore....
Puis... on y ajoute certaines parties du corps, généralement sous la ceinture, car on déteste y avoir froid

Je n’ai aucun souvenir désagréable de ce genre. Par contre, comme je l’ai déjà raconté je ne sais quand sur Expressio, je me suis littéralement pelé les mains à l’armée, en maniant longuement par des températures pire qu’hivernales, un fusil : la peau des mains restait, par plaques entières, collée à la culasse, et je touchais la crosse en bois pour avoir, vaguement, l’impression de me réchauffer.
Il paraît que longtemps après le service militaire, on ne se souvient que des bons moments... Mon problème, c’est que je n’en ai aucun.
Et on lui pèlera le jonc,
comme au bailly du Limousin,
Qu’on a pendu un beau matin
Qu’on a penduuu ... avec ses triiiipeuuu !
Bonne journée à tous !
réponse à . Purdey le 22/03/2010 à 06h44 : Enfin un sujet porteur: le FROID. Je DETESTE le FROID. D’ailleurs, le plus...
Je DETESTE le FROID

Voilà un point commmun qui nous rapproche infiniment et définitivement.
Tu fais quoi cet après-midi, disons entre 17 et 19 h ?
réponse à . Emeu29 le 22/03/2010 à 06h56 : Et on lui pèlera le jonc, comme au bailly du Limousin, Qu’on a pend...
Pour ma part j’espère bien que ça ne caillera plus pour un petit moment,
ça peut bien meuler, mais trop point n’en faut, les froids de canard c’est vraiment pas
le panard :)
Bonne journée :)
Eh bien, moi qui me les pelais encore samedi matin avé un petit 0°C á l’aéroport de Séoul, sous un crachin à beau minable et un brouillard à ne pas retrouver ses oeufs, brouillés sans doute, je suis arrivé enmitouflé et tout et tout à Vienne avec 15°C! Ce n’est que maintenant que je me réchauffe... Avec le décal-âge aux raires en plus...
Mais bon, me voici à nouveau ici. Cet hiver fut très long: première neige vécue perso à environ 500m d’altitude (!) le 15 octobre dernier, dernière neige le 18 mars 2010 au niveau de la mer... Pas très froid, jamais sous -12°C, température réelle,m ais parfois sentie plus froide, à cause du vent mauvais!
s: Monsieur Météo
réponse à . Purdey le 22/03/2010 à 06h44 : Enfin un sujet porteur: le FROID. Je DETESTE le FROID. D’ailleurs, le plus...
Si c’est bien de ça cette page que tu parles, ça ne donne pas envie même d’en sourire. J’ignorais cette maladie, qu’on la pèle ou non syndrome. C’est une abomination.
Pour ce qui est du jonc, je découvre cette page extrêmement bien documentée  pour éviter tout désagrément à nos messieurs. Peut-être que "texturé" tient chaud au solitaire ?
réponse à . DiwanC le 22/03/2010 à 04h39 : Aïe ! Aïe ! Aïe ! Avec une telle expression, les ...
En profiter ? Certainement, d’une certaine manière tout au moins...
Étant que c’est le printemps, il n’est pas du tout recommandé d’illustrer l’expression.. Surtout concernant la “version” jonc
Sinon, impossible de s’occuper des jonc quilles !
On se pèle le ...

Allez, il fallait bien que quelqu’un s’y colle, et comme j’ai une vocation de chartiste nettement contrariée, autant que ce soit moi. De plus les commentaires des résultats électoraux, entendus depuis 5 h du mat’, commencent à me gonfler (... le ?)

A. Arbalète
B. Bâton, barre, baveux, bidule, bébête, berlingot, biroute, bite, braquemart, biloute, bistouquette, bitoune, bizoune, boursoule, bras d’enfant, braque, baguette
C. Chibre, colosse, chinois, cigare à moustaches
D. Dard, diot, didine
E. Engin
F. Flamberge, flûte
G. Gourdin, gaule
H. Haricot
J. Jonc
K. Kiki
L. Lingam
M. Membre, mentule, mandrin, manche, mât, mérinos, manivelle
N. Noeud, noville
O. Organe
P. Pénis, petit Jésus, petit oiseau, pine, priape, popaul, phallus, paf, pieu, petit soldat, petit frère, polduk, petit chose, pic de jade
Q. Quéquette, queue, quiqui
R. Robinet, ramoneur
S. Sexe
T. Tête chercheuse, trique, teub (verlan de bite), torpille, tige
V. Verge, vit, vipère de broussaille
Z. Zizi, zézette, zigouigoui, zob, zobi, zozio, zigounette

1) Je n’ai pas trouvé de site satisfaisant sur les noms de nos amis francophones
2) J’ai renoncé faute de courage à respecter l’ordre alpha dans chaque ligne
3) Tout enrichissement est bien sûr le bienvenu, et sera intégré à mon inventaire

I. Passa-Otrechose
réponse à . file_au_logis le 22/03/2010 à 07h27 : Eh bien, moi qui me les pelais encore samedi matin avé un petit 0°C &...
Avec le décal-âge aux raires en plus...
“raires”; pour les bretonnants merci de nous traduire ce mot, humm... 
Parce que, sinon, on va rester la tête dedans !
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 08h28 : On se pèle le ... Allez, il fallait bien que quelqu’un s’y co...
zigounette ? cigare à moustaches ? zizi ? (Pierre Perret) torpille ? là, c’est l’expression tiré d’un film. «replié, c’est une grenade, dégoupillé, c’est une torpille». Sinon relire San Antonio...
J’allais oublier, la chanson des visiteurs, premier opus... Voilà, au moins, sur ce point, personne ne pourra me griller...
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 08h28 : On se pèle le ... Allez, il fallait bien que quelqu’un s’y co...
Ah la la la la ! C’est God qui le dit, pas moi !
Puis, pour renforcer familièrement l’expression, on y ajoute certaines parties du corps généralement situées sous la ceinture, car on déteste y avoir froid, comme les fesses, le pénis (le jonc) ou les testicules ("on se les pèle !").
. Pour qui voudrais-tu me faire passer, hein, hein ? A se demander pourquoi Il se décarcasse !
réponse à . <inconnu> le 22/03/2010 à 08h32 : zigounette ? cigare à moustaches ? zizi ? (Pierre Perret) ...
Pourquoi, on fait la course ?  Et qu’est-ce qu’on gagne ?
réponse à . Purdey le 22/03/2010 à 06h44 : Enfin un sujet porteur: le FROID. Je DETESTE le FROID. D’ailleurs, le plus...
Je ne l’ai plus !
Mais j’ai choisi d’aller vivre plus au chaud.
C’est l’horreur ce syndrome là!
Souvenir si horrible d’un retour de la France profonde en plein hiver, par les plateaux des Causses et ce sacré Raynaud qui se manifeste...
Plus de main, plus de pied...Congélation montante et impression de mourir à petit feu...
J’eus beau courir autour des rochers Caussenards et des lavognes...rien n’y fit.
Il me fallut attendre d’être en bas et de plonger mes menottes zé petons dans une cuvette d’eau bouillante.
Pas rigolo!
Mais passons à l’idée du jour!
Je reviendrai car j’en ai des mots pour désigner le sexe féminin...empruntés à Tonton Georges!  
réponse à . <inconnu> le 22/03/2010 à 08h27 : En profiter ? Certainement, d’une certaine manière tout au moi...
Le jonc c’est aussi cet anneau d’or qu’on offre à sa dame et il paraît que c’est typiquement Français et même Provencal.
A l’étranger on trouve des anneaux d’or mais pas des joncs.
Il serait important d’avoir l’avis sapiteur d’une spécialiste sur "se peler le jonc"

hein Jonayla ?
Je connais l’expression "se peler", "se peler le cul", mais je l’emploie dans le sens de "s’ennuyer (à mourir)". Y’en a d’autres ?
réponse à . momolala le 22/03/2010 à 07h51 : Pour ce qui est du jonc, je découvre cette page extrêmement bien do...
Contrairement à celui qui s’appelle "sensation de ne rien porter" T’imagine, par -12° ? Gla gla gla :&rsquo)
réponse à . momolala le 22/03/2010 à 08h40 : Ah la la la la ! C’est God qui le dit, pas moi ! Puis, pour renf...
Ok, j’ai rectifié à la baisse.
Bonne journée.
réponse à . Purdey le 22/03/2010 à 06h44 : Enfin un sujet porteur: le FROID. Je DETESTE le FROID. D’ailleurs, le plus...
Tous les hivers, mon homme avait un doigt (l’annulaire...si vous aviez l’intention de déraper vous z’autres...) gelé qui restait tout blanc pendant des heures avant de reprendre vie. Cela a complètement disparu depuis qu’il a arrêté de fumer 
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 08h28 : On se pèle le ... Allez, il fallait bien que quelqu’un s’y co...
Boujou.
H. Haricot (pas terrible)
V. Vipère de broussaille(s)
réponse à . rip357 le 22/03/2010 à 09h36 : Boujou. H. Haricot (pas terrible) V. Vipère de broussaille(s)...
Merci
Intégrés.
réponse à . horizondelle le 22/03/2010 à 09h15 : Tous les hivers, mon homme avait un doigt (l’annulaire...si vous aviez l&r...
Heureusement que tu précises. On aurait pu croire que cela a cessé le jour où il enleva l’anneau... 
réponse à . <inconnu> le 22/03/2010 à 08h30 : Avec le décal-âge aux raires en plus... “raires”; pour ...
Mais il suffit de emander, mon bon Monsieur:
The Recognition Awards for the Integration of Research and Education (RAIRE)
Maintenant, avec cela, on fait ce qu’on veut, spa...
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 08h28 : On se pèle le ... Allez, il fallait bien que quelqu’un s’y co...
et
Tige, Baguette ou Pic, de jade
réponse à . <inconnu> le 22/03/2010 à 08h32 : zigounette ? cigare à moustaches ? zizi ? (Pierre Perret) ...
J’avais oublié "cigare à moustaches" que je ne connaissais pas.
Je complète et te remercie.
Merci, et bonne journée.
réponse à . mickeylange le 22/03/2010 à 09h00 : Il serait important d’avoir l’avis sapiteur d’une spéci...
Certes, Mickey, certes. Mais le questionnement fondamental que m’inspire cette expression grelottante est la suivante : a-t-on jamais observé une pine d’huître se peler le jonc ?
Une étude sérieuse de la question pourrait puissamment aider la conchyliculture en crise du bassin d’Arcachon, non ?
réponse à . Elpepe le 22/03/2010 à 10h48 : Certes, Mickey, certes. Mais le questionnement fondamental que m’inspire c...
Dans la marine chinoise on dit se peler la jonque.
Et l’empannage chinois, tu connais ? Essaie d’en faire un avec ta bôme, en virant lof pour lof, et tu verras l’état de ton vît-de-mulet...
Pas utile que mainant mon intervention elle veut plus rien dire ! Halte à l’autocensure, moi je dis ! On hassume jusqu’au bout de la journée, non mais !
réponse à . Elpepe le 22/03/2010 à 10h48 : Certes, Mickey, certes. Mais le questionnement fondamental que m’inspire c...
Faudrait le demander à Oin Oin sur cette page !
réponse à . Emeu29 le 22/03/2010 à 06h56 : Et on lui pèlera le jonc, comme au bailly du Limousin, Qu’on a pend...
Il semble clair que cette chanson n’a rien à voir avec l’expression, mais quelqu’un en aurait-il l’origine/contexte historique ?
réponse à . Elpepe le 22/03/2010 à 10h48 : Certes, Mickey, certes. Mais le questionnement fondamental que m’inspire c...
L’huître n’a pas de pine, mais un certain nombre d’espèces de la famille des muricidés portent le nom de bigorneaux perceurs.
Il s’agit d’animaux prédateurs, s’alimentant essentiellement à partir de bivalves.(huîtres, moules) Trois d’entre eux sont très régulièrement désignés sous cette appellation en raison des dégâts importants qu’ils peuvent provoquer dans les élevages de moules.
Le terme de bigorneau perceur peut être employé dans un sens générique. Au Québec, par exemple, Ocenebrellus inornatus est nommé « bigorneau perceur japonais ». Par ailleurs, deux muricidés invasifs, Rapana venosa, également originaire de la mer du Japon et Urosalpinx pépérea, en provenance des côtes de l’Afrique du Nord, sont parfois, par extension, qualifiés de bigorneaux perceurs en dépit de la taille de leur sexe très supérieure à celle d’un bigorneau classique.Cette espèce s’accouple six à dix fois par jour selon la disponibilité de ses partenaires. Il aime beaucoup s’envoyer en l’air avec des bigornettes. De là, le surnom que BB, non rien...
réponse à . momolala le 22/03/2010 à 08h41 : Pourquoi, on fait la course ?  Et qu’est-ce qu’on gagne&nb...
le droit de revenir demain! ainsi que les jours suivants ! :&rsquo)
Ah, non, pas lui ! Qu’avec les velléités actuelles de mini-remaniement-recentrage sur les fondamentaux, il pourrait se retrouver ministre de la Culture !
réponse à . renwar le 22/03/2010 à 11h08 : Il semble clair que cette chanson n’a rien à voir avec l’expr...
C’est un passage du film Les visiteurs :

cette page
réponse à . file_au_logis le 22/03/2010 à 09h53 : Mais il suffit de emander, mon bon Monsieur: The Recognition Awards for the Inte...
En breton (en gaélique, pas en gallo ni en françois): le raire, veut dire le cul ! Donc avoir la tête dans le cul est le cas de tous les parisiens (qu’ils soient bien réveillés ou non...), qui prennent le RER tous les jours...
En son temps cela a bien fait rigoler:
- mon beau-frère (breton) que ma frangine à engueulée, mais qui était rigolard...). Et mon neveu quelques temps plus tard l’a ressorti, croyant avoir fait une trouvaille (16 ans à l’époque).
- mes collègues bretons...
- et pis c’est tout 
réponse à . mickeylange le 22/03/2010 à 11h19 : L’huître n’a pas de pine, mais un certain nombre d’esp&e...
Le bigorneau perceur japonais, du fait de la génétique, en a une minuscule, avec l’œil bridé. D’ailleurs, ne dit-on pas du marin de l’Empereur qu’il est hétéroclite aux ris ?
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 10h00 : J’avais oublié "cigare à moustaches" que je ne connaissais p...
Heu, un truc: est-ce que les barbudos, à Cuba -qui ont ou non le cul-bas ou le cul-haut (enfin certains, les amateurs, quoi...), le fument ? 
réponse à . mickeylange le 22/03/2010 à 11h19 : L’huître n’a pas de pine, mais un certain nombre d’esp&e...
en raison des dégâts importants qu’ils peuvent provoquer dans les élevages de moules.
Oh, là, là: faut porter des slips blindés dans certains lieux de baignades ? 
réponse à . Purdey le 22/03/2010 à 06h44 : Enfin un sujet porteur: le FROID. Je DETESTE le FROID. D’ailleurs, le plus...
Je connais, puisque je souffrais des mêmes effets et qu’un médecin m’avait dit que c’était cette maladie. Les examens effectués n’ont détecté ni syndrome de Raynaud, ni syndrome du canal carpien. Après recherches un autre médecin a pensé à un écrasement des artères sous claviaires. Il m’a prescrit une rééducation par un kiné. C’était bien ça et petit à petit j’ai ressenti une amélioration. Maintenant je n’ai plus rien. Mais il y a des traitements efficaces, j’espère que tu iras mieux bien vite.
Ça remarche, les filles !
réponse à . cotentine le 22/03/2010 à 00h36 : C’est fini, le printemps est là ! Plus personne ne va se les p...
En Provence les Saints de glace sont plus précoces ; voici un dicton en " lengo nostro " :
" Jourget , Marquet , Troupet , Crouset
Soun li quatre cavalié de la fre "

Georges ( non , pas God ) ( 23/04 ) , Marc ( 25/04 ) , Eutrope ( 30/04 ) , Croix ( 03/05 ) , sont les chevaliers du froid .
réponse à . <inconnu> le 22/03/2010 à 13h55 : En Provence les Saints de glace sont plus précoces ; voici un dicton...
C’est pas les mêmes ! Ceux-là datent de la dernière glaciation !
réponse à . cotentine le 22/03/2010 à 00h36 : C’est fini, le printemps est là ! Plus personne ne va se les p...
les "seins de glace": ceux d’Estelle et de Rolande et surtout ceux de Mireille dans le film éponyme (Achille, lui, se pelait le jonc, bien justement).
réponse à . cotentine le 22/03/2010 à 00h36 : C’est fini, le printemps est là ! Plus personne ne va se les p...
Normalement, c’était Mamers , Pancrace et Servais.
Mamers est parti en Mayenne (ou à Bègles), Pancrace se les gèle à Londres et Servais était confondu avec Gervais, à cause des ... glaces !
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 06h04 : Comme je m’y attendais, ça sera dur de trouver un texte contenant "...
il y a des divergences sur l’origine du mot peler

C’est aussi un truc bien connu des cuisinières : pour éplucher les patates à l’eau, rien ne vaut un bon coup de froid qui fait partir la peau comme une coquille.
Super, God, la connection est reviendue ! Merci à Ta Grandeur.
Je vais pouvoir placer ma botte secrète, que je prépare depuis le milieu de l’après-midi.
Il semble bien que l’origine de notre expression du jour POURRAIT être provençale.
Je trouve en effet dans Les mots de Gap ceci :

cette page

Avec la caution morale de Mistral en plus ! Ca me semble, depuis 16 h, tenir à peu près la route.

Mais peut-être se trouve-t-il à cette heure parmi nous un(e) provençal(e) qui confirmera cette expression "fai un fre que pelo" qui doit s’employer en Provence 2 ou 3 jours tous les 10 ans.
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 07h02 : Je DETESTE le FROID Voilà un point commmun qui nous rapproche infiniment ...
redemande-moi ça demain
4 heures 30 de black-out.
Redémarrage (de dent) du serveur après changement de la carte mère.
J’espère que le problème était bien là et qu’il n’y a pas d’autres soucis cachés sur mon serveur...
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 07h02 : Je DETESTE le FROID Voilà un point commmun qui nous rapproche infiniment ...
Oops, je t’ai répondu depuis l’adresse de mon géniteur. Je disais donc, redemande-moi ça demain.
réponse à . <inconnu> le 22/03/2010 à 13h36 : Je connais, puisque je souffrais des mêmes effets et qu’un mé...
oui, merci, ne pas s’inquiéter
réponse à . horizondelle le 22/03/2010 à 09h15 : Tous les hivers, mon homme avait un doigt (l’annulaire...si vous aviez l&r...
mais nom de nom,je ne vais pas m’y mettre! 
réponse à . God le 22/03/2010 à 21h46 : 4 heures 30 de black-out. Redémarrage (de dent) du serveur après c...
Félicitations !
Tu as bien vérifié qu’il n’ait pas de souci aussi SOUS le serveur ? C’est parfois là qu’ils se cachent, les sournois.
réponse à . God le 22/03/2010 à 21h46 : 4 heures 30 de black-out. Redémarrage (de dent) du serveur après c...
soucis cachés sur mon serveur...

Salaud de Marceeeel ! collé samedi.
réponse à . mickeylange le 22/03/2010 à 23h04 : soucis cachés sur mon serveur... Salaud de Marceeeel ! collé ...
Nan nan nan... C’est pas Marcel, c’est les composants de cartes-mères, filles, nièces et cousines fabriqués en Chine, je soupçonne. Et de temps en temps, même avec un bon niveau de contrôle qualité, un condensateur, une résistance claque dans un coin de chipset tout rikiki et hop ! T’as plus rien qui marche.
Marcel, lui, n’est jamais en panne. Heureusement, hein !
A mon avis, cette panne, c’est un coup bas (bord) de l’amirauté vexée que l’expression ne vienne pas de la marine.
Et pis c’est tout.

(En attendant je trouve que c’est plus rapide qu’avant.)
réponse à . mickeylange le 22/03/2010 à 23h45 : A mon avis, cette panne, c’est un coup bas (bord) de l’amiraut&eacut...
As-tu bien pris tes gouttes, ce soir, mon tout-petit ? Hmmm ?
réponse à . mickeylange le 22/03/2010 à 23h04 : soucis cachés sur mon serveur... Salaud de Marceeeel ! collé ...
Suffisait d’attendre un peu et ne pas se mettre Marcel Martel en tête ! et tant pis pour le jonc ... Jeanneton s’en occupera mieux que le froid ... cette page
Ouf, je pensais que c’était mon PC qui foirait. Tout est donc bien qui finit bien. Nous voilà avec un serveur tout neuf. On peut voir la photo ?
réponse à . file_au_logis le 22/03/2010 à 09h50 : Heureusement que tu précises. On aurait pu croire que cela a cessé...
Raté ! on n’en a jamais eu (d’anneau) 
Ah, ben non alors ! Ce serait bien dommage. A ce propos, cette page, à ne manquer sous aucun prétexte 
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 21h24 : Il semble bien que l’origine de notre expression du jour POURRAIT êt...
Exact je l ’ai ajoutée pour God dans la rubrique " Ailleurs " ; cet hiver on l ’a employée trop souvent :(-
réponse à . <inconnu> le 23/03/2010 à 09h39 : Exact je l ’ai ajoutée pour God dans la rubrique " Ailleurs " ...
Merci beaucoup.
réponse à . Emeu29 le 22/03/2010 à 06h56 : Et on lui pèlera le jonc, comme au bailly du Limousin, Qu’on a pend...
Je pensais justement à cette charmante chanson, issue directement des Visiteurs, et dont je ne connaissais que le premier "vers". Merci de l’avoir citée entièrement.
réponse à . Emeu29 le 22/03/2010 à 06h56 : Et on lui pèlera le jonc, comme au bailly du Limousin, Qu’on a pend...
Montjoie ! Saint Denis ! Dieu le veut ! Que trépasse si je faiblis !
Monsieur Ouille, pas avec votre Poncho !
Accourez vite, a pas l’air commode ...
N’y a-t-il pas quelque poularde ? Ces amuse-bouche m’ont mis en appétit !

Aaaah, merci pour ce voyage dans le temps des Visiteurs 
réponse à . mickeylange le 22/03/2010 à 09h00 : Il serait important d’avoir l’avis sapiteur d’une spéci...
Comme disait feu mon père, qui était chauffagiste, "l’essentiel, c’est la chaleur humaine" 
réponse à . horizondelle le 23/03/2010 à 08h44 : Ah, ben non alors ! Ce serait bien dommage. A ce propos, cette page, &agrav...
j’y vais, je vole et je reviens!
réponse à . horizondelle le 23/03/2010 à 08h44 : Ah, ben non alors ! Ce serait bien dommage. A ce propos, cette page, &agrav...
EX-CEL-LENT! c’est cool et rebelle, hein, bande de nases! bon, je retourne à mes bons vieux Carambar!
réponse à . file_au_logis le 22/03/2010 à 09h53 : Mais il suffit de emander, mon bon Monsieur: The Recognition Awards for the Inte...
raire, c’est aussi réer, ie appeler la biche; tous les cruciverbistes vous le diront!
La femme, à Sacha Guitry: "Et alors, Maître, je vous plais?"
Et Sacha, toujours galant: "Chère Madame, hier, vous me peliez, aujourd’hui, vous m´appelez, et demain, vous me polirez tout autant!"
Ça pèle :
Le sapèle de Noïn dans la froidure de l’hiver…
tout en se ’pronominalisant’ ("se peler").
En tout cas, moi je mets de l’eau ’pronominalisée’ dans ma batterie !
Se peler le cul, le jonc / Ça pèle !
Tout ça pêle-mêle !
Toussa : Pall Mall.
Tout s’appelle mail.
F, R, O, I, D : je me l’épelle.
DEVINETTE
J’aime la chaleur et achète mon lait dans le nord, alors je prends bien soin de bien le chauffer. Pourquoi ?
- je n’aime pas lait froid du nord.
Avoir très froid
Froid moi ? jamais !
Signé Damart
PS : je vous recommande la petite vidéo de Brian Joubert, aussi mauvais dans cette pub qu’il l’est sur la glace ! 
Pour continuer sur la lancée de #1 #49 #52
il y en a d’autres
Se peler le cul
Pourquoi, en hiver, les guerriers enlèvent la peinture de leur bouclier?
- parce qu’ils se pèlent l’écu.
réponse à . joseta le 02/02/2013 à 09h14 : Se peler le cul Pourquoi, en hiver, les guerriers enlèvent la peinture d...
oui, mais cela, c’était il y a quelque temps. Maintenant, on pèle l’euro...
Dicton extrait du lien wiki : Marquet, Georget et Philippet sont trois casseurs de gobelets » ou « Geourgeot, Marquot, Philippot, Crousot et Jeannot sont cinq malins gaichenots [garçonnets] qui cassent souvent nos goubelots [gobelets].

d’où il ressort une autre façon de se peler de froid : casser les gobelets ! 
Quand on se les pèle, c’est qu’on se les gèle.
Pas vrai, Mam’zelle Angèle?
Au contrôle d’immigration, le policier à une étrangère au nom à coucher dehorscette page

- Vous m’épelez ?
Et l’autre : Vous mé plais aussi beauoup !
Vulcain, lui, ne se pèle pas le jonc (et pour cause, puisqu’ il était le dieu romain du feu...). Mais dans une chanson de carabins, il se "polit le chinois" pour se consoler de l’ infidélité de Vénus, son épouse.... Voir "Le plaisir des dieux" (non, je ne parle pas de cette spécialité fromagère assez insipide...), ou l’ écouter à cette page . Y’ a un peut de chahut, mais ça fait partie du lot !
Ach !

Un expresso en douceur, sans "i" ni sucre svp, aujourd’hui 80 % d’arabica du Langbiang et 20 % de robusta de Guantanamo ... Ah que c’est délicieux, en lisant la verve joyeuse des expressionautes matinaux.

Mais après le départ de Notre Dame de la Gare de Lyon, nous redoublons d’effort pour gagner plus, en qualité, cela va de soi ...
On ne se pèle pas le cul à Bercy, vu que la peau du cul est chère et ... chair chèrement interdite au travail, en principe, tout en sachant qu’il y a plus que des exceptions qui confirment la (oserait-on dire les) règle(s), plus d’un dominicain vous le dirait mieux que quiconque.

PS - Interrogation métapataphysique ...

Si le cul est un trou (de trésorier, de financière ou simplement noir) il me semble assez difficile d’en enlever la peau, logiquement et topologiquement parlant.

Ach !
réponse à . deLassus le 22/03/2010 à 08h28 : On se pèle le ... Allez, il fallait bien que quelqu’un s’y co...
il fallait bien que quelqu’un s’y colle
Sacré deLassus ! Toujours à se mettre en avant en 2009 et 2010 !
Depuis cette tentative d’inventaire, je me suis procuré le Dictionnaire d’argot de Doillon (sur le conseil de Purdey que je ne remercierai jamais assez).
Il contient, pour les appellations argotiques du pénis, 700 références !!!
Je nous en épargne la retranscription ici...
Les esquimaux dorment sur une grande peau de loup qu’ils appellent ’high loup’.
C’est inouï’t !!!
Pour ne pas pleurer quand on se pèle l’oignon* il suffit de se le peler assis.
Les émanations qui font pleurer ne s’élèvent plus jusqu’à vos yeux mais devant vous.

*tous ceux qui pensent sodomie quand on parle d’oignon sont des gros...

Marcelle
Rediffusion de mon jeu de mots 87543
Il faisait très froid, le sol était gelé et le camion qui transportait une cloche de couleur verte patina: il dérapa avec le ’vert glas’.
Aujourd’hui, il fait un peu plus frisquet qu’hier et – nous affirme-t-on – bien moins que demain…

Il y a donc fort à craindre que certains vont se cailler les meules, se transir les joyeuses, se glacer les noix [ou les noisettes pour les plus timides], se givrer les deux sœurs, se geler les ouïes, se friper les olives, se refroidir gravement les bijoux de famille, se congeler les valseuses, tandis que d’autres les auront à glagla et trembleront des précieuses…

À tous ceux-là, il est conseillé de porter des gants : ne faudrait qu’en plus ils aient les doigts gourds. Courage ! le printemps reviendra.
Conseil aux petits jeunots:
La pratique de la cravate de notaire est vivement déconseillée les jours des seins de glace...

"Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal." (La Fontaine)
réponse à . file_au_logis le 22/03/2010 à 09h53 : Mais il suffit de emander, mon bon Monsieur: The Recognition Awards for the Inte...
Un "raire" (orthographe... heu...) veut dire un "cul" en Breton... 

On pourrait, aussi, la chanson des Visiteurs:
«... et lui pèlera le jonc comme au bailli du Limousin...»
réponse à . ThanhBach le 02/02/2013 à 11h00 : Ach ! Un expresso en douceur, sans "i" ni sucre svp, aujourd’hui 80 ...
On ne se pèle pas le cul à Bercy de la même manière qu’à Neuilly où – dit-on – on n’imagine pas se l’exposer à la bise*, où on prend grand soin de réchauffer ses arrières sur quelques moelleux coussins de soie après s’être exclamé avec distinction : Morbleu ! ne sortez pas cher ami : il fait un froid à peler le jonc d’un gueux !
*à moins que Marcelle… Ach !  
Les élèves habitaient entre deux montagnes, et, en hiver il faisait tellement froid pour aller à l’école qu’on les surnommait: les caillés des cols.
Je connaissais un type affreux qui aimait fabriquer du fromage en hiver, parce que le laid caille facilement.
Eh bien, c’est ce qui aurait dû nous arrriver ici du 21 au 27 janvier à -28 mais non, il faut croire que nous avons le c.. coriace au Québec.  
réponse à . mickeylange le 02/02/2013 à 11h44 : Pour ne pas pleurer quand on se pèle l’oignon* il suffit de se le p...
Paraît que le peler sous un filet d’eau a le même effet. Les délicats peuvent utiliser de l’eau tiède ainsi ils ne se les* gèleront pas.

*les doigts bien sûr. À quoi pensiez-vous donc Marie-Alice !  
réponse à . DiwanC le 02/02/2013 à 14h13 : On ne se pèle pas le cul à Bercy de la même manière q...
Tu aurait pu ajouter: "ça fait du bien d’avoir un cul pour s’asseoir". 
réponse à . DiwanC le 02/02/2013 à 13h42 : Aujourd’hui, il fait un peu plus frisquet qu’hier et – nous affirm...
Il y a donc fort à craindre que certains vont se cailler les meules, se transir les joyeuses, se glacer les noix [ou les noisettes pour les plus timides], se givrer les deux sœurs, se geler les ouïes, se friper les olives, se refroidir gravement les bijoux de famille, se congeler les valseuses, tandis que d’autres les auront à glagla et trembleront des précieuses…

J’aurais jamais pensé qu’une comtesse puisse se dévergonder de la sorte !
réponse à . mickeylange le 02/02/2013 à 15h19 : Il y a donc fort à craindre que certains vont se cailler les meules, se t...
Dévergonder ? Que nenni !

À part « glagla », quelque peu familier je te l’accorde, le reste n’est que vocabulaire de bon aloi. Je n’ai employé ni ..., ni ..., ni …
Ne faudrait pas risquer de désabonnements, Sa Divinité nous le reprocherait.

Et pourtant c’est-lui-qu’a-dit-qu’il-fallait-décortiquer !
réponse à . DiwanC le 02/02/2013 à 13h42 : Aujourd’hui, il fait un peu plus frisquet qu’hier et – nous affirm...
Il y a donc fort à craindre que certains vont se cailler les meules, se transir les joyeuses, se glacer les noix [ou les noisettes pour les plus timides], se givrer les deux sœurs, se geler les ouïes, se friper les olives, se refroidir gravement les bijoux de famille, se congeler les valseuses, tandis que d’autres les auront à glagla et trembleront des précieuses…
Mais où vas-tu chercher ce délirant discours ?
Tu fais moins l’effrontée chez les Desgrands-Lacour...
Tu dis : "Dévergonder ? Que nenni !" Ah, farceuse !
Pour tes nombreux lecteurs tu es pervertisseuse.

réponse à . DiwanC le 02/02/2013 à 13h42 : Aujourd’hui, il fait un peu plus frisquet qu’hier et – nous affirm...
Il y a donc fort à craindre que certains vont se cailler les meules, se transir les joyeuses, se glacer les noix [ou les noisettes pour les plus timides], se givrer les deux sœurs, se geler les ouïes, se friper les olives, se refroidir gravement les bijoux de famille, se congeler les valseuses, tandis que d’autres les auront à glagla et trembleront des précieuses…
Pour éviter tout cela et les sept plaies d’Egypte réunis, il n’y a qu’un seul remède:
rendez-vous chez Marcel-leuuuuu
réponse à . deLassus le 02/02/2013 à 16h45 : Il y a donc fort à craindre que certains vont se cailler les meules, se t...
Grand merci deLassus pour ces alexandrins,
Et merci tout autant pour ce gentil quatrain !

Mais « pervertisseuse »… là, faut pas exagérer ! Surtout après ton déluge de joyeux synonymes déversés dès les premières heures du jour ! [@14]
Voir # 116.
réponse à . file_au_logis le 02/02/2013 à 17h13 : Il y a donc fort à craindre que certains vont se cailler les meules, se t...
S’il te plait de te réchauffer dans les bras de Marcelle…

On t’attendra chez Marcel où nous trinquerons en chantant ♪♫♪♪Bonaniversaire mident♫♪♫ que nous aurions dû fêter le 31. Mais il est vrai que ce jour-là, God nous recommandait d’être muets comme carpe.

À tout bientôt !
Un certain duc se munit d’un sifflet pour aller au théâtre, et, si la pièce représentée le laisse froid, avec l’appeau duc hue!
Les chances de succés pour ce genre d’examens sont connues comme:
les pots d’EFÉS. re
réponse à . DiwanC le 02/02/2013 à 17h30 : Grand merci deLassus pour ces alexandrins, Et merci tout autant pour ce gentil q...
Grand merci deLassus pour ces alexandrins
Puisque ça a l’heur de te plaire...

L’hémistiche parfait ("chez les Desgrands-Lacour"*),
Je songe à le caser depuis un bon moment.
J’ai même trouvé mieux, en cherchent patiemment :
"Je vais être en retard chez les Desgrands-Lacour".
Pour cet alexandrin, reçois ce compliment !

* Sais-tu que tu as droit, en exclusivité,
A cinq pages Google ? Et c’est bien mérité.
Voir cette page
réponse à . DiwanC le 02/02/2013 à 14h30 : Paraît que le peler sous un filet d’eau a le même effet. Les d...
les doigts bien sûr. À quoi pensiez-vous donc Marie-Alice !

Marie-Alice, celle que nous connaissons et qui est à côté de chez moi ?
réponse à . deLassus le 02/02/2013 à 18h27 : Grand merci deLassus pour ces alexandrinsPuisque ça a l’heur de te ...
Puisque ça à l’heur de te plaire...
... c’est toujours plaisant !
Quant aux pages Google, non, je ne savais pas. Je continuerai à me rendre chez les Desgrands-Lacour : outre qu’ils sont gens charmants, les pages googoliennes font indirectement de la pub pour Expressio. Et mine de rien, ce soir on vient d’en ajouter une nouvelle !
 
Un bon coup de soleil aussi, ça pèle LeJon.
réponse à . mickeylange le 02/02/2013 à 19h17 : les doigts bien sûr. À quoi pensiez-vous donc Marie-Alice ! ...
Elle-même !  Quel souvenir que celui de Marie-Alice !
Sur la table ronde du petit déjeuner, fume le pot du café qu’elle servira dans de grandes tasses de faïence anglaise... Les confitures qu’elle a confectionnées avec les fruits du verger accompagneront les petites brioches odorantes et les pains dorés...
Elle est déjà allée au jardin couper quelques roses blanches et elle accueille ses hôtes par de charmants propos. Après m’avoir dit :
- Bonjour chère amie ! Avez-vous passé une bonne nuit et réussi à prendre un bon repos malgrè les hululements de la chouette qui loge dans le parc ? La température a fraîchi pendant ces dernières heures...
et, tout en ajustant les pans de son écharpe de soie, je ne l’image pas ajouter : on risque de se geler le cul, aujourd’hui...
Colder than a witches tit !! Plus Froid que le teton d’une sorciere !!

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se peler le cul, le jonc / Ça pèle ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?