Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse

A s'exposer sans cesse à un danger, on finit par le subir.

Origine

D'aucuns prétendent que ce proverbe traîne depuis longtemps une faute de transcription et qu'en réalité, il évoque l'histoire d'une jeune fille très niaise qui, à force d'exposer ses charmes à la piscine, avait quand même fini par y trouver un mari ("tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se case").
Mais il n'est est rien, bien entendu, même si ce genre d'histoire peut parfaitement arriver.

Il s'agit bien ici d'un récipient, en général en terre cuite, servant à contenir des liquides divers, dont de l'eau.
Un tel récipient n'a pas une durée de vie infinie et, à force de l'utiliser, il finit bien par arriver un moment où il se casse, non par usure mais par une maladresse de son utilisateur.

L'image est donc facile à comprendre.
Elle semble naître au XIIIe siècle où on la trouve sous la forme "tant va le pot au puits qu'il casse". Puis, dans le Roman de Renart on trouve : "tant va pot à l'eau que brise".

Exemple

« Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle casse. Elle périt par usage prolongé. Non par usure : par accident. C'est-à-dire, si l'on préfère, par usure de ses chances de survie. C'est un ustensile qui périt par une sorte particulière d'usure : l'usure de ses chances de survie. Ainsi la cruche, qui a un caractère un peu simple et plutôt gai, périt par usage prolongé. »
Francis Ponge - Pièces

« Ah ! voilà notre imbécile avec ses vieux proverbes ! Eh bien, pédant, que dit la sagesse des nations ? Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin… — Elle s'emplit. »
Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais - Le mariage de Figaro

Compléments

A propos des cruches (les pots en terre, pas les blondes), il existe un proverbe chinois bien vu (Lao-Tseu ? Confucius ?) qui dit quelque chose comme : "Si tu tapes une cruche contre ta tête et que tu entends un son creux, n'en déduit pas forcément que c'est la cruche qui est vide".
Alors ne tentez surtout pas l'expérience avec une cruche pleine, pour deux raisons :
1. Ca peut faire très mal
2. Le très long écho du son creux qui suit peut rendre sourd.
Croyez-en mon expérience...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Един път, два пъти за вода и стомната се счупOn va une fois, deux fois à l'eau, et la cruche se casse
Allemagnede Der Krug geht solange zum Brunnen, bis er bricht.Tant va la cruche au puits qu'à la fin elle se casse
Angleterreen If you keep playing with fire you must expect to get burntSi tu continues à jouer avec le feu tu dois t'attendre à être brûlé
États-Unisen The pitcher will go to the well once too oftenLa cruche ira au puits une fois de trop.
Angleterreen Enough is enoughAssez est assez
Espagnees Tanto va el cántaro a la fuente, que al final se rompeTant va la cruche à la fontaine qu'à la fin elle se casse
Hongriehu Addig jár a korsó a kútra, míg el nem törik.La cruche va à l'eau jusqu' elle se casse.
Italieit Tanto va il parpaglione sopra il fuoco ch'egli si ardeTant va le paillon sur le feu qu'à la fin il se brûle
Italieit Tanto va la brocca alla fontana che alla fine si rompeTant va le broc à la fontaine qu'à la fin il se casse
Italieit Tante volte al pozzo va al secchia ch'ella vi lascia il manico, o l'orecchiaTant (de fois) va le seau au puits qu'il y laisse le manche, ou l'oreille
Italieit Tanto tona (o va) la gatta al lardo che vi lascia la zampaTant revient (ou va) la chatte au lard qu'elle y laisse la patte
Latinla Cantharus assidue gestatus perdidit ansamLa cruche souvent employée perdit son anse
Pays-Basnl De kruik gaat zo lang te water tot ze barst La cruche va à l'eau si longtemps qu'elle se casse
Polognepl puty dzban wode nosi puki mu sie ucho nie urwietant la cruche porte l'eau que sa anse ne se casse
Portugalpt Tanto vai o pote à bica, que um dia se la ficaTant va la cruche à la fontaine, qu'un jour elle y reste
Portugalpt Tantas vezes o cântaro vai à fonte que alguma vez lá fica a asaLe vase va si souvent à la fontaine qu'il risque d'y laisser ses anses
Roumaniero Ulciorul nu merge de multe ori la apăLa cruche ne va pas beaucoup de fois à l'eau.
Serbiesr Krcag ide na vodu dok se ne razbijeTant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse
Suèdesv Krukan går så länge efter vatten tills den sprickerLa cruche va à l'eau jusqu'à ce qu'elle se casse
Belgique (Wallonie)wa On s' tind tant on coron qu'i casseOn étire tant un bout de fil qu'il rompt
Belgique (Wallonie)wa Di foice do pouget, onn' cruche portant s' casseA force de puiser, une cruche pourtant se casse

Déformée

Tant va l'autruche à l'eau qu'à la fin elle se noie
Tant va l'autruche à vélo, qu'à la fin, moi je me casse

Vos commentaires
Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse
... c’est un proverbe et non une expression, non ? je n’ai rien compris aux subtilités entre les deux ... lol

Ce n ’ est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première cruche . ( P . Desproges )

Quand Dieu a-t-il donne une âme aux femmes ? Aux noces de Cana, lorsque Jésus a dit : "remplissez-moi ces cruches" (encore lui ! ... Desproges)

mysogine aussi Desproges ? ... il aurait aussi trouvé une bonne place sur Expressio !!!
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 00h20 : Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse .....
MEUUUH NON, ma cocotte ! Misogynes, nous ? jamais ! Et c’est pas notre bon père Yannou qui me contredira !
Ceci dit, je pensais que l’expression du jour était la chute d’une fable de ce bon monsieur de La Fontaine. Comme quoi, vive expressio pour corriger certaines incultures !
Abazour à tous, bonne zournée !
A propos des cruches (les pots en terre, pas les blondes), il existe un proverbe chinois bien vu (Lao-Tseu ? Confucius ?) qui dit quelque chose comme : "Si tu tapes une cruche contre ta tête et que tu entends un son creux, n’en déduit pas forcément que c’est la cruche qui est vide".
Alors ne tentez surtout pas l’expérience avec une cruche pleine, pour deux raisons :
1. Ca peut faire très mal
2. Le très long écho du son creux qui suit peut rendre sourd.
Croyez-en mon expérience...
Ce que notre Godemichou adoré ne dit pas, c’est que, suite à cette expérience, soit on en meurt, soit on en reste idiot!
Dans le fond, qu’est-ce qu’une cruche, sinon une gourde?
file_au_logis ne signera JAMAIS

mise_au_Gyne (essai)
Gynécée ?
Oh malheureux, ne t’y frotte surtout pas !
Une cruche, ça va,
Une tripotée de cruches, bonjour les dégâts...

@ la noctambule Turpinic : Si desproges était encore des nôtres, même l’incomparable Chirstian serait dépassé, je crois.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 05h41 : MEUUUH NON, ma cocotte ! Misogynes, nous ? jamais ! Et c’es...
je pensais que l’expression du jour était la chute d’une fable de ce bon monsieur de La Fontaine.
c’était la chute du lait, la cruche n’est même pas cassée !!! il n’y a que son rêve de brisé ... pauvre petite qui, comme toutes les jeunes filles, se berce d’illusoires espoirs.

Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats.
Notre laitière ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de son lait, en employait l’argent,
Achetait un cent d’oeufs, faisait triple couvée ;
La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m’est, disait-elle, facile,
D’élever des poulets autour de ma maison :
Le Renard sera bien habile,
S’il ne m’en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s’engraisser coûtera peu de son ;
Il était quand je l’eus de grosseur raisonnable :
J’aurai le revendant de l’argent bel et bon.
Et qui m’empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
La dame de ces biens, quittant d’un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,
Va s’excuser à son mari
En grand danger d’être battue.
Le récit en farce en fut fait ;
On l’appela le Pot au lait.
(et non la cruche ou la gourde !!! )
Une cruche qui s’ignore est une femme pensante.
Elle dit allô dans le combiné et à la fin, n’obtenant pas d’autre réponse que des bips-bips, elle se casse.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 05h41 : MEUUUH NON, ma cocotte ! Misogynes, nous ? jamais ! Et c’es...
@ Rikske Patavi : Misogyne moi ? Certes pas. J’aime trop la femme pour la briser quand en écho, elle me répond que je suis le plus doux des hommes. Or, le misogyne n’aime pas les femmes. D’ailleurs, ici, nous sommes plus machos que misogynes… J’espère.
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 08h24 : je pensais que l’expression du jour était la chute d’une fabl...
La femme, impôt laid ? Oui au vu de ce qu’elle nous coûte… mais dans la vie, il faut savoir ce que l’on veut me rétorquerez-vous… Vous auriez raison Melle Turpinic.
réponse à . file_au_logis le 02/10/2006 à 07h09 : A propos des cruches (les pots en terre, pas les blondes), il existe un proverbe...
Coup de chance, je ne suis pas mort !
Je sens que la journée va être riche en cruchdités aujourd’hui !
Hum
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 08h29 : Une cruche qui s’ignore est une femme pensante. Elle dit allô dans ...
Elle dit allô dans le combiné
tant fait la cruche "allo" qu’à la fin elle m’les brise
ou aussi
tant fait la cruche "allo" qu’à la fin elle raccroche
réponse à . borikito le 02/10/2006 à 07h45 : Gynécée ? Oh malheureux, ne t’y frotte surtout pas ...
Si desproges était encore des nôtres, même l’incomparable Chirstian serait dépassé,
y a pas photo, pas moyen de soutenir la comparaison, une seule minute (de monsieur Cyclopéde) ! Je me console seulement de mon insignifiance en pensant que je préfére tout de même être un chirstian vivant qu’un Desporges mort.
Et à ce propos une petite anecdote : visitant le Pére Lachaise il y a quelques années, je cherchais la tombe de Desproges. De loin je vois un groupe important juste devant, photos etc... et je me réjouis de voir qu’il n’est pas oublié. En fait c’est la tombe en face de la sienne qui attire le public (un Musset ou Chopin , sais plus, mais un connu internationalement !) . La sienne en face, était à l’abandon complet , sale ... Je l’ai nettoyée comme j’ai pu. Je pense qu’il aurait été le premier à en rire...
c’est l’huitre qui se casse, parce qu’elle a fait la cruche t’assez !
réponse à . file_au_logis le 02/10/2006 à 07h10 : Dans le fond, qu’est-ce qu’une cruche, sinon une gourde?...
Peut être aussi UN pichet non ?
Je crois, moi, que cela veut dire que quand la blonde en a marre de boire de la flotte, elle se casse
A s’exposer sans cesse à un danger, on finit par le subir.
cette définition ne me convient pas. God va invoquer ses sources, et je n’oserai répondre :" tant va la cruche à la source que..." , par respect pour sa divinité, mais je ne perçois pas la notion de "danger" dans cette expression proverbiale.
Pour moi le sens est plutôt de : "tout a une fin" , "à trop tirer sur la ficelle elle finit pas se rompre" , "à entrer trop souvent dans le vif du sujet, il n’est préservatif qui ne pête", "tout passe, tout casse" etc...
Parce qu’enfin , sauf s’il s’agit d’une cruche militaire (presque un pléonasme) qui monterait à l’ass’ eau, sous la mitraille , sinon je ne vois pas d’acte d’héroïsme de la part de cette petite cruche à aller se remplir.
Idem si j’actualise en "tant va la carafe au robinet qu’à la fin..."
Répétition oui, danger, non !
Le collectif des curches.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 09h21 : Je crois, moi, que cela veut dire que quand la blonde en a marre de boire de la ...
bref rien de plus qu’une banale histoire d’O ...
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 09h34 : A s’exposer sans cesse à un danger, on finit par le subir. cette ...
God va invoquer ses sources

mais non, God ne dit absolument pas où il va remplir sa cruche, ... à quelle fontaine ?
à celle de la rue du Baron Horta, de la rue de l’Amigo ou celle du Renard  ? à moins que ce ne soit à la Porte de Ninove ou à l’une des fontaines de vos nombreuses places bruxelloises ... : Place de la Monnaie, Place Stéphanie, Place Rouppe, etc ... il en existe tant à Bruxelles et évidemment, nous aussi, à l’extérieur de la Belgique, nous avons nos sources, nos fontaines et nos puits*
*Expressio = puits de Science, où chacun peut remplir sa cruche, selon sa soif, sans se "casser" pour autant (sauf les cruchons imbéciles, bégueules ou "coincés")
A l’âge de 19 ans, je "baisais" tant et plus avec une fille du même âge que moi, et je me souviens que mon père m’avait dit : fais bien attention, car à force de lancer des pierres sur un toit, pour finir il en reste une.
Ce qui est d’ailleur arrivé.
Donc, tant va la cruche à l’eau que pour finir elle se casse, c’est presque inévitable.
Bonne semaine à tous.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 09h55 : A l’âge de 19 ans, je "baisais" tant et plus avec une fille du m&ec...
à force de lancer des pierres sur un toit, pour finir il en reste une.
ton papa devait évoquer un toit recouvert de tuiles, il aurait dû dire qu’il allait t’en tomber une sur le nez !
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 10h16 : à force de lancer des pierres sur un toit, pour finir il en reste une.ton...
Comme Ben Hur en somme.
Ce qui oblige par la suite à conduire des chars dans la "Reine".

Une femme est toujours une tuile dans une existence ; on s’en accommode ou on en change mais en tout état de cause, nous payons toujours une ardoise, une sorte de dû comme une pension compensatoire, alimentaire...

Moralité : Pour éviter tuiles et ardoises, autant mettre d’emblée de la paille sur son toit et y dormir dessus car être sur la paille ne signifie qu’une chose, qu’on pourra se faire aspirer un brin mais ce sera alors tout.
Astérix et ses compagnons avaient compris cela. Leurs toits étaient en chaume et qui chaume ne fait rien, donc n’a rien à se faire piller nom d’un petit bonhomme.

Tant va la blonde au divorce qu’à la fin elle se fait déboutée...
C’est le régime avocat ça.
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 09h50 : God va invoquer ses sources mais non, God ne dit absolument pas où il va ...
Vu la distance entre chez moi et Bruxelles, il n’est pas question que j’aille remplir ma cruche aux fontaines de là-bas. Ca ferait très cher du litre d’eau.
Sans compter qu’une cruche en terre cuite pleine d’eau dans les bagages en avion, ça craint un peu ! Tant va la cruche à l’avion qu’en peu de temps elle se casse.
réponse à . God le 02/10/2006 à 11h01 : Vu la distance entre chez moi et Bruxelles, il n’est pas question que j&rs...
Turpinic !
Votre mission, si vous l’acceptez :
Vous rendre à Bruxelles et en ramener de l’eau.
Afin d’éviter tout dommage physique vous vous déguiserez en gourde pélerine (cette page) qui, elle, n’a pas la réputation de casser.
réponse à . God le 02/10/2006 à 11h01 : Vu la distance entre chez moi et Bruxelles, il n’est pas question que j&rs...
faites excuses, siou plaît ! j’avais lu, dans un moment d’égarement quelques pages d’humour d’un certain Georges Planelles qui disait : (je cite)
j’aime trop les blondes (surtout quand elles sont belges)
alors bêtement, j’avais cru que notre God allait souvent s’encanailler en Belgique ...

De toutes façons, je n’ai cité quelques fontaines à Bruxelles, que pour épater les Belges expressionautes, et pour étaler ma science toute neuve, depuis ma visite et un regard sur les quelques 3.000 photos de ce site : http://www.eric-maerschalck.be/Bruxelles/bruxelles.php
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 11h34 : faites excuses, siou plaît ! j’avais lu, dans un moment d&rsquo...
Mais c’est peut-être le cas ! God s’encanaille bien quelque part, en Belgique ou ailleurs.
Les Dieux vont à droite comme à gauche et ensuite déposent leurs rejetons sur la terre, c’est bien connu...
réponse à . borikito le 02/10/2006 à 11h30 : Turpinic ! Votre mission, si vous l’acceptez : Vous rendre &agra...
cette "GOURDE PELERINE"n’est qu’une "CALEBASSE coureuse",
j’accepte de la mettre dans ma besace, lors de ma prochaine apparition en Jolie Gik ...et je" m’exposerai au danger"
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 10h54 : Comme Ben Hur en somme. Ce qui oblige par la suite à conduire des chars ...
"Une femme est toujours une tuile dans une existence ; on s’en accommode ou on en change mais en tout état de cause, nous payons toujours une ardoise, une sorte de dû comme une pension compensatoire, alimentaire..."

Hou hou hou j’aime pas du tout cette façon de généraliser... Personne n’oblige personne et tout le monde est responsable du choix de son ou sa compagne et de l’entretien ou du non entretien de la relation.
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 11h40 : cette "GOURDE PELERINE"n’est qu’une "CALEBASSE coureuse", j’a...
Vous êtes prête à danser avec des Belges ? Vous n’en reviendrez pas…
Vendez tout avant de vous expatrier Melle Turpinic.
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 11h34 : faites excuses, siou plaît ! j’avais lu, dans un moment d&rsquo...
quelques 3.000 photos de ce site
A quoi ça sert que le bourre-ikito y se décarcasse ?
Et la balise "insérer une URL", hein ? elle sert à quoi ?
Allez, au coin !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 12h45 : "Une femme est toujours une tuile dans une existence ; on s’en accomm...
Je suis d’accord ! Pourquoi je dis ça ? J’sais pas... Peut-être que ce que je dis trouvera une résonnance pour quelqu’un ici ? Va savoir...

Personnellement, tout baigne.
réponse à . borikito le 02/10/2006 à 12h47 : quelques 3.000 photos de ce siteA quoi ça sert que le bourre-ikito y se d...
Ca me fait penser que je n’ai pas encore étudié tout ça. Des cadres, balises, crochetx machins... Suis jeune et encore rebelle mais ça va venir...
est-il possible de dire plus sur cette expression que Boris Vian cette page ?
en cliquant sur "Lettre au Provéditeur-éditeur sur la sagesse des Nations (25 mordre 80 = 11 juin 1953)"

PS : 2011: j’ai actualisé le lien : il ne faut pas rater ce chef d’oeuvre !
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 11h34 : faites excuses, siou plaît ! j’avais lu, dans un moment d&rsquo...
En parlant de fontaines, tu oublies de citer la plus célèbre, notre "menneke" national ! Ouh la vilaine !
tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse, certes, mais :

tant va la cruche au frig’eau qu’à la fin elle se glace
tant va l’eau à la cruche qu’à la fin le rat s’casse.
tant va l’autruche à l’oeuf qu’à la fin il se casse.
tant va le café au lait qu’à la fin il se tasse (à café)
tant va et tant vient la Veuve Poignet qu’à la fin j’explose
tant va le chat à l’eau chaude qu’à la fin il craint l’eau froide
tant va la main d’ma soeur à la culotte du zouave qu’à la fin on en fait toute une histoire.
tant... et tant ...
chirs tant
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 12h49 : Je suis d’accord ! Pourquoi je dis ça ? J’sais pas....
Peut-être que ce que je dis trouvera une résonnance pour quelqu’un ici ?
sachez Môssieur Yannou qu’ici on ne résonne pas... on raisonne !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 09h55 : A l’âge de 19 ans, je "baisais" tant et plus avec une fille du m&ec...
A l’âge de 19 ans, je "baisais" tant et plus avec une fille
c’est parce qu’elle s’appelait Guillemette qu’il te fallait des guillemets pour baiser ?
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 11h40 : cette "GOURDE PELERINE"n’est qu’une "CALEBASSE coureuse", j’a...
cette "GOURDE PELERINE" n’est qu’une "CALEBASSE coureuse"
S’agissant d’une promotion, cela vous pose-t-il problème, Agent Turpinic ?
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 14h31 : Peut-être que ce que je dis trouvera une résonnance pour quelqu&rs...
Parfois on claironne aussi...
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 13h44 : est-il possible de dire plus sur cette expression que Boris Vian cette page ...
Est-ce bien du Boris Vian ? On jurerait du Chirstian !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 12h45 : "Une femme est toujours une tuile dans une existence ; on s’en accomm...
Ma relation est bien entretenue, madame. Je l’astique* tous les jours, même dans les coins!

Ne pas confondre:
je l’astique
avec
je joue - allez - l’astique
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 12h51 : Ca me fait penser que je n’ai pas encore étudié tout ç...
belle et re-belle
belle-otte, re-belle-otte-et dix de der!
réponse à . Rikske le 02/10/2006 à 14h25 : En parlant de fontaines, tu oublies de citer la plus célèbre, notr...
sans oublier siouplé notre Jeanneke...
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 13h44 : est-il possible de dire plus sur cette expression que Boris Vian cette page ...
Merci, Christillian de nous avoir rappelé le grand Beau Risse !! Déjà que son grand père avait fabriqué une pendule qui sonnait midi à quatorze heures pour Edmond Rostand en sa villa de Cambo les Bains.

L’écume-des-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 08h32 : @ Rikske Patavi : Misogyne moi ? Certes pas. J’aime trop la femm...
nous sommes plus machos que misogynes
le féminin d’un "macho misogyne" est probablement une "machine mise au chaud" , je brûle, non ?
au XV siècle  : "tant va la cruche à l’eaue que le cul y demeure" (le Chevalier de la Tour)
au XVI siècle : " la cruche va si souvent à la fontaine, qu’à la fin elle se rompt le col" (Desperiers)
comment est-on passé, en un siècle, du "cul" au "col" ? En serrant un peu les fesses ...
réponse à . file_au_logis le 02/10/2006 à 16h49 : belle et re-belle belle-otte, re-belle-otte-et dix de der!...
Comme dit le proverbe :
Mieux vaut être belle et rebelle
que moche et remoche !
bonsoir !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 19h58 : Comme dit le proverbe : Mieux vaut être belle et rebelle que moche et...
Il y a quelques années, en Israël, il se murmurait :
Il vaut mieux être jeune et riche
Que Moche et Dayan.
réponse à . borikito le 02/10/2006 à 20h11 : Il y a quelques années, en Israël, il se murmurait : Il vaut mi...
@48 et 49
Il vaut mieux être Blanche de Castille
que Rouge et de Lille!
réponse à . file_au_logis le 02/10/2006 à 20h24 : @48 et 49 Il vaut mieux être Blanche de Castille que Rouge et de Lille!...
@ 48 49 et 50

il vaut mieux être
que pas
Et si j’osais : That is the question !
* Il vaut mieux être riche et en bonne santé!!! qu’être pauvre et malade ! ... Coluche
* Il vaut mieux être plusieurs sur une bonne affaire que seul sur une mauvaise. ... (le même)
* Il vaut mieux être cocu que veuf : il ya moins de formalités ! (toujours Coluche)
* Il vaut mieux être bête comme tout le monde que d’avoir de l’esprit comme personne. (ANATOLE FRANCE)
* Il vaut bien mieux être jeune, riche et beau que ... Patrick Topaloff
* il vaut mieux être "saoul" que con, ça dure moins longtemps ! - proverbe
* il vaut mieux que je me taise pour ne pas être classée parmi les "cruches", alors je me casse !
réponse à . borikito le 02/10/2006 à 15h24 : cette "GOURDE PELERINE" n’est qu’une "CALEBASSE coureuse"S’agi...
Tant va la cruche au Maréchal des Logis ?
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 21h02 : * Il vaut mieux être riche et en bonne santé!!! qu’être...
@48 49 50 51 52 53

il vaut !
Oué mais franchement, c’est pas la plus significative, ni la plus... élégante, newô ? Personnellement, je l’ai jamais beaucoup aimée. C’était plus un gag d’étudiants attardés ou de soixante-huitards (très tards), mais ça n’a aucun lien avec le folklore bruxellois. Hugh, j’ai dit, et hips! je résiste !
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 18h49 : au XV siècle  : "tant va la cruche à l’eaue que le cul ...
C’est un coup de l’humeur Russe, bien connue pour les moments de spleen que l’emprunt du mot duquel dont au sujet qu’il s’agit ici est la cause pleine et entière. Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre, ou si c’est-il qu’y faut répéter pour ceux du fond, près du poële (à leurs zoutes), hein ? Non, mais ! Hips !
réponse à . file_au_logis le 02/10/2006 à 20h24 : @48 et 49 Il vaut mieux être Blanche de Castille que Rouge et de Lille!...
Allons z’enfants... au lit !
je viens de relire (en diagonale) "Eugénie Grandet" de notre honoré Balzac ...
"Vous êtes plus habile que je ne le suis ... répondait monsieur Cruchot"
l’abbé Cruchot était l’homme le plus insinuant du monde, et femme contre moine la partie se trouvait égale. "Ils sont manche à manche", disait un bel esprit de Saumur.

moi, Cotentine, qui suis de la Manche, j’affirme que "cruche/ eau" est une expresion qui lasse ou que le moine et la femme s’en lasse et qu’à la fin, ça casse !
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 22h38 : je viens de relire (en diagonale) "Eugénie Grandet" de notre honoré...
Bon, maintenant Turpi : Ta sucette, ton doudou, un petit coup de talc,
ET AU LIT.
Gros poutous
réponse à . borikito le 02/10/2006 à 22h56 : Bon, maintenant Turpi : Ta sucette, ton doudou, un petit coup de talc, ET A...
encore "échappée" du peloton ! (voir demain !)
pas ma faute si je suisseule et insomniaque ...
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 21h02 : * Il vaut mieux être riche et en bonne santé!!! qu’être...
Il vaut mieux être cocu que veuf : il ya moins de formalités ! (toujours Coluche)
Désolé, mais celle-là est d’Alphonse Allais. Voir cette page, dernière citation de la page.
réponse à . cotentine le 02/10/2006 à 08h24 : je pensais que l’expression du jour était la chute d’une fabl...
En vérité Perrette est allée au bord de la rivière mais comme elle était miraude elle n’a pas vu que le mec qui la draguait était moche alors çà a donné:
Perette et le poteau laid........
Avec le temps...
Avec le temps, va...
Avec le temps, va,
Tout s’en va...

Avec le taon, va...

Avec le tant va...

Allo, coupez pas!

Les Eaux Feraient...
Proverbe auvergnat

Le pendant de :

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se case

Est:

Tant va le pote au Puy qu’à la fin il se case
La calebasse, qui n’ est pas une cruche mais une gourde, va à la case.
De circonstance

Tant va le front aux élections qu’à la fin il casse tout.

Bon c’est pas tout ça, il faut que j’y aille: aujourd’hui j’ai le choix entre réélire mon conseiller général socialiste ou ne pas voter pour l’écologiste puisqu’il s’est désisté alors qu’aucun autre candidat n’a atteint le pourcentage requis pour se maintenir.
Ô arrangement d’appareil…
Tel homme voulant prendre épouse choisit une greluche aux courbes sympathiques et au regard vaste et profond de vache bourguignonne*. Il se plut et se complut à s’oublier dans des préliminaires savants qu’il concluait hélas si brièvement (Aaah !) que la pauvrette s’émulsionnait de ne jamais atteindre au pinacle pourtant promis par maman. Or, un jour que le mari confiant sans sa cruche était absent, s’en vint le livreur de mazout. Il avait un cheveu sur la langue qui ne rendait que plus suave son propos caressant comme ses mains. Il sut y faire et la remplit d’aise. Ainsi firent le plombier aussi et l’électricien. Auprès du mari l’émulsion retomba tout à fait, l’eau ne restant plus qu’à la bouche de la dame, qui s’envola avec avec le facteur. Morale de cette fable pour les misogynes maladroits : tant la cruche a l’eau à la bouche qu’à la fin elle se casse.

*Les normandes ont l’oeil plus vif, grâce à la moutarde.
Citation tronquée:

…pour le bonheur des futurs archéologues.
Sans aller forcément à l’eau...

Ne nous associons qu’avecque nos égaux,
Ou bien il nous faudra craindre
Le destin d’un de ces Pots.

La morale du pot de terre et du pot de fer.La Fontaine.
Encore une coquille à la traduction du latin:
La cruche souvent employée perdit son anse
erratum: il fallait lire :

La cruche souvent employée perdit son ange.
la gargoulette, la purée d’elle, à force qu’elle va à l’oued, à la fin elle est niquée ! proverbe pied-noir
ce matin à 7H je ne voyais pas de raison de me lever. Mais en fait il était 8H. Et je suis resté au lit. Je ne vois pas ce que cela change.
Mais je ne cherche pas à comprendre : je préfère économiser mon énergie.  
bon, je sais que je ne devrais pas, mais comme je remarque tous les jours que le nombre des messages précédents dissuade de tout relire,(d’où les innombrables redites), pour ceux à qui mon #34 aurait échappé, je le répète ici : on ne peut pas citer ce proverbe sans lire l’explication de textes de Boris Vian (Lettre au provéditeur-éditeur sur la sagesse des nations) sur cette page. God tu dois l’intégrer dans mon explication , sans quoi Boris finira par se désabonner. Et ce serait bien triste.
Bonjour et bon dimanche à toutes et à tous!
Tant va la cruche à l’eau que bec casse.
C’est-à-dire qu’on envoie à la fontaine les plus dé-gourdes,dis.
(où au moins crus-je qu’il fut ainsi).
À Jérusalem, celui qui cassait une cruche se faisait cruche-ifier.
réponse à . chirstian le 27/03/2011 à 09h36 : bon, je sais que je ne devrais pas, mais comme je remarque tous les jours que le...
Et tant va le Krupp au canon à eau qu’ à la fin....il plie sous les saints dicats !
réponse à . patrickonthenet le 27/03/2011 à 09h04 : Citation tronquée: …pour le bonheur des futurs archéologues....
Erreur... les archéologues préfèrent trouver des poteries entières que des tessons qu’ il leur faut recoller...surtout si on ne retrouve pas tous les morceaux, ce qui prouve, d’ ailleurs, qu’ on a, de tous temps, cassé la vaisselle.
Deux orthographes possibles :
Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se CASE.
Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se CASSE (avec le maître nageur).
réponse à . GenteGouyat24 le 27/03/2011 à 11h27 : Deux orthographes possibles : Tant va la cruche à l’eau qu&rsq...
Elle peut aussi se caser avec le maître nageur. Rien ne prouve que la cruche (ou son maitre-nageur) ne sont pas célibataires.
réponse à . joseta le 27/03/2011 à 10h08 : À Jérusalem, celui qui cassait une cruche se faisait cruche-ifier....
Parce que les marchands du temple vendaient des poteries ?
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 09h13 : Si desproges était encore des nôtres, même l’incompara...
La tombe de Desproges est à l’ abandon en partie parce qu’ il l’ a désiré ainsi, il n’ y figure même aucun nom. Il avait, parait-il, dit avec humour, que la vieille grille qui l’ entoure pouvait éventuellement servir de porte-manteau (mais je n’ ai aucune certitude en ce qui concerne cette assertion)... Et, pas en face, mais presque, repose Michel Petrucciani. Même allée, quelques pas à faire seulement ! Musset et Chopin sont du côté de l’ allée face à la porte principale. La tombe de Musset est facilement reconnaissable au saule qui l’ ombrage... et qu’ il faut remplacer régulièrement parce que le sol manque d’ eau à cet endroit, si bien qu’ il ne peut "tenir le coup"...Donc tant manque le saule d’ eau qu’ à la fin il dépérit !
Une cruche qui se casse est un pot pourri. 
Petites annonces

Porteur d’eau vend - cause cessation d’activité - cruches à peine ébréchées.

Profitez des soldes ! - 70 % sur les puzzles « Cruches en vrac et autres pots cassés ».Fabrication soignée. Editions Kelyeaus - Coll. Les bords du Nil.
Le rat aime l’eau, on dit souvent le radeau. Mais le rat sait nager, quand il tombe à l’eau il se casse d’où la rascasse. Oui d’accord c’est un peu cruche comme histoire ça vole pas eau, hein Cruchot ?
La cruche ne se casse pas partout: elle se fêle à Sion.
réponse à . mitzi50 le 27/03/2011 à 11h45 : La tombe de Desproges est à l’ abandon en partie parce qu’ il...
Chopin est presqu’en face de Desproges (à droite, une tombe plus loin), et effectivement ils ont bien Petrucciani comme voisin. En fait Desproges a été incinéré, mais il avait demandé que ses cendres soient dispersées sur cette tombe.
Comme dirait monsieur Cyclopéde : Étonnant non ?
tant va le cache à l’eau, qu’à la fin c’est assez !
réponse à . chirstian le 27/03/2011 à 15h31 : Chopin est presqu’en face de Desproges (à droite, une tombe plus l...
Merci du renseignement, je ne savais pas qu’ il avait été incinéré ! (et encore moins, bien sûr, que ses cendres avaient été dispersées sur cette tombe qui semble à l’ abandon). Il me semble que Cherubini n’ est pas très loin non plus. Mais ça fait bien 12 ans que je n’ y ai pas mis les pieds, alors je peux me tromper...Par contre je sais où est le tombeau (mais est-ce un tombeau ou un cénotaphe ?) d’ Héloïse et Abélard. Logiquement, il devrait être à Argenteuil ! Un peu cruche, tout de même, d’ avoir bâti ça là....Et quand je pense qu’ on a mis Baudelaire dans la même tombe qu’ Aupick, qu’ il détestait (mais ça c’ est à Montparnasse)...Y’ a pus d’ respect, mon pôv’ mossieu !
réponse à . mitzi50 le 27/03/2011 à 11h45 : La tombe de Desproges est à l’ abandon en partie parce qu’ il...
il n’ y figure même aucun nom.

Si , si cette page
réponse à . mitzi50 le 27/03/2011 à 15h48 : Merci du renseignement, je ne savais pas qu’ il avait été in...
Logiquement, il devrait être à Argenteuil
parce que c’est là qu’ont été enterrés ses bijoux de famille ? Oui, ça se défend ! Mais Héloïse avait choisi de son vivant le Paraclet comme lieu de repos éternel et c’est donc très logiquement qu’ils y ont été enterrés.
Le seul motif de ce transfert en 1817 au Père Lachaise semble avoir été le désir de promouvoir ce nouveau cimetière qui était dans un quartier trop populaire pour être à la mode. C’est pour cette même raison qu’y ont été transférés alors les restes de Molière et de la Fontaine.
Et perso, je trouve que c’est une belle idée, parce que ce cimetière est un lieu magique.
réponse à . chirstian le 27/03/2011 à 18h35 : Logiquement, il devrait être à Argenteuil parce que c’est ...
Cent pour cent d’accord avec toi ! C’est un lieu étrange et fascinant, où l’on oublie son époque. Il y avait, il y a quelques années, un guide anglais extraordinaire, qui connaissait "nos" célébrités sur le bout of his tongue, et nous baladait dans le temps (et le jardin) avec autant de mélancolie que d’humour... Magique, en effet.
réponse à . chirstian le 27/03/2011 à 18h35 : Logiquement, il devrait être à Argenteuil parce que c’est ...
C’ est une leçon d’ histoire en forme de balade mélancolique. Jusqu’ à Jean-Baptiste Clément, son "Temps des cerises", la Commune, etc.... Pas seulement le lieu de repos de célébrités. Il y a aussi des célébrités au cimetière Montparnasse (Baudelaire, Henri Langlois...) et à Montmartre (Wilde...) ainsi qu’ au cimetière de Passy, plus aristocratique comme emplacement. "Petit mais bien fréquenté" (je ne sais plus de qui est cette appréciation). On y trouve Costes-et-Bellonte (non, pas dans la même tombe !) Eugène Manet, frère d’ Edouard et la femme de celui ci, Berthe Morisot, Claude Debussy, Gabriel Fauré, pas mal d’ hommes politiques, de personnalités des lettres, et Fernandel (non, il n’ est pas à Marseille !) Plus le monument funéraire qui semble "écraser" toutes les autres sépultures, élevé à la mémoire de Marie Bashkirtsev... Plusieurs verseuses d’ eau, de ci, de là (pas forcément des cruches) et une curieuse Jeanne d’ Arc (enfin souvent confondue avec... qui n’ est que la représentation d’ une artiste de music-hall dans un de ses costumes de scène !)
Bonjour.

On retrouve cette expression en version jamaicaine, dans la très connue chanson de Bob Marley: I shot the sheriff

Everyday the bucket a go a well
One day the bottom a go d*op out
réponse à . mitzi50 le 28/03/2011 à 09h37 : C’ est une leçon d’ histoire en forme de balade mélanc...
Au cas (sait-on jamais) où tu aurais peur d’oublier quelqu’un : cette page, cette page et cette page !

Bonnes visites !
réponse à . syanne le 28/03/2011 à 21h20 : Au cas (sait-on jamais) où tu aurais peur d’oublier quelqu’un...
Merci... Mais je suis néanmoins sûre d’ oublier beaucoup de monde. Y’ en a trop. Enfin, je sais que ce n’ est pas la peine d’ y chercher Paul Valéry, il est à Sète...
réponse à . mitzi50 le 29/03/2011 à 10h46 : Merci... Mais je suis néanmoins sûre d’ oublier beaucoup de m...
Mais je suis néanmoins sûre d’ oublier beaucoup de monde. Y’ en a trop
Crois-tu... :&rsquo)
Donc, on sait déjà que P. Valéry est à Sète... Ajoutons qu’il est en compagnie de J. Vilar et de G. Brassens,
Roger Salengro est à Lille, tandis que Rouget à une stèle à Chosiy-le-Roi (94),
Pagnol est à Marseille et Goya fut d’abord à Bordeaux, avant Madrid...
Tu as raison : y’en a trop ! On n’aura jamais fini avant la Toussaint !
D’ailleurs on peut dire que tant va la cruche au nain qu’à la fin il vomit
Il ne me semble pas avoir jamais entendu l’expression en « casse », mais seulement : « Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise », et Google donne une légère majorité à la variante en « brise » sur la variante en « casse ».
L’eau ne manque pas dans les textes du beau Georges (l’autre !)… l’eau de la claire fontaine… l’eau sur laquelle navigue le bateau des copains… l’eau qui tombe sur le parapluie prometteur de coin de paradis… mais point de cruche !

Sauf peut-être...
Si elle était intelligente
Je dirais : "Tout n’est pas perdu,
Elle est vache, c’est entendu,
Mais c’est une femme savante."
Malheureusement elle est très bête
… [un peu cruche quoi !]
Et tout à fait analphabète.

À cette page, la chanson ; à celle-ci, les paroles.
À plus tard Bouba !… j’apporterai les croissants du samedi ! 
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 13h44 : est-il possible de dire plus sur cette expression que Boris Vian cette page ...
Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse : cette expression s’adresse-t-elle aux buveurs d’eau ? Est-ce la raison pour laquelle Boris a dû enlever le "É" de Évian ? Le Coyote de Bouba s’entend-il avec Bison futé ? Je vous rappelle que Boris Vian signait parfois de l’anagramme "Bison ravi".
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 02h19 : L’eau ne manque pas dans les textes du beau Georges (l’autre !)...
Mouais, c’est à voir !
Moi je dis qu’en capillotractant à don’f ça doit pouvoir le faire.

Tu prends ces paroles

Ne cherche plus longtemps de fontaine,
Toi qui as besoin d’eau,
Ne cherche plus: aux larmes d’Hélène,
Va-t’en remplir ton seau


et cette musique en présence d’une Nana qui, si elle était sotte, pourrait être qualifiée non de cruche mais d’amphore puisqu’elle est Hellène.

Tu imagines qu’Hélène est apicultrice et qu’elle va visiter ses ruches.

Il fait chaud, c’est l’été, elle emporte de l’eau........dans quel récipient ?
Dans une cruche pardi..........Bé voui, pour que ça rime avec ruche !

Voilà sinon ça s’est bien passé pendant la semaine. Bon, hier je me suis un peu loupé alors de suite y a momolala qui m’est tombée dessus à bras raccourcis........."Hé voui.......et le Pont des z’arts........et pattin et couffin !"
Boudiou maman, qu’est ce que j’ai pris !.......

Non, mais allo, koaaaa !

Allez je te raconte tout ça au café....
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 08h54 : Elle dit allô dans le combiné tant fait la cruche "allo" qu&rsquo...
Et tu ne connaissais pas encore Nabila ! 
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 13h44 : est-il possible de dire plus sur cette expression que Boris Vian cette page ...
Pour celles et ceux qui oublient parfois de remonter dans le passé expressionaute, ne manquez surtout pas le lien de Chirstian. Surtout pas. Ce serait dommage.
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 06h03 : Mouais, c’est à voir ! Moi je dis qu’en capillotractant ...
Gonflé tu es petit scarabée, non mais ! Je me suis étonnée que tu aies oublié d’honorer matutinalement ton idole et pis c’est tout. Voilà, inquiète-toi pour les potes et on t’accuse de maltraitance ! 
réponse à . momolala le 26/10/2013 à 06h19 : Gonflé tu es petit scarabée, non mais ! Je me suis éto...
C’était juste le plaisir de lire ta réaction......
Tu passes prendre le café ?
......Bouba beatle.......
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 06h22 : C’était juste le plaisir de lire ta réaction...... Tu passes...
Bon, ben je boude un peu, mais je ne me casse pas ... 
réponse à . momolala le 26/10/2013 à 06h23 : Bon, ben je boude un peu, mais je ne me casse pas ... ...
Rhôôôôôôô......faut rigoler, quoi !
C’est un spectac’ comic’...........
Chausse tes lunettes roses et regarde :    !

Aujourd’hui sera sans doute l’occasion de faire couler l’encre des cruches qui n’ont pas encore compris qu’en octobRE on REtarde et qu’en AVril on avance les montres... Cruches, pas tant que ça ... si on écoute les explications belges données ailleurs par notre Jonayla, qui ne vient plus hélas ici. Personnellement, n’étant pas outillée pour ça , je ne saurais dire que le changement d’heure me les brise, mais j’aurais préféré rester à l’heure d’été. Qu’est-ce qu’on va faire demain matin de cette heure en plus, nous les lève-tôt ?
réponse à . momolala le 26/10/2013 à 06h46 : Chausse tes lunettes roses et regarde :    ! Aujourd&...
Moi j’aurais préféré rester à l’heure d’hiver parce que j’ai du mal à m’endormir en été quand il fait encore clair.
Cette histoire de changement d’heure perturbe les gens et même les animaux et ne fait rien gagner en consommation d’énergie.
Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle casse l’anse.
Armstrong
Je suis bien de ton avis quant aux résultats économiques de l’opération. Les enfants aussi ont du mal avec l’heure d’été. Il faut croire que la cruche qui a pondu ça a eu la vie dure puisque c’est la règle aujourd’hui dans de nombreux pays. Mais elle n’a pas dû se mouiller beaucoup et envoyer suffisamment de sous-fifres pénétrés de leur mission partout pour convaincre les puissants d’alors de leur généreuse contribution à la protection de la Planète. Enfin, aux hommes et femmes libres reste le droit d’ignorer la pendule !

Belle journée bleue, rose, selon votre humeur et votre coeur, à tous !
DEVINETTE
Pourquoi le viticulteur qui a les plus mauvaises caves se fait traiter de cruche ?
- Pourquoi quand j’ai récité le texte que j’ai composé, je me suis fait traiter de cruche ?
- à cause du récit Pyan !
Quand on casse une cruche, on n’a pas de pot. 
A Lille, on disait :"Tant va la cruche à la Catho qu’à la fin, elle se case !"
(La Catho : faculté catholique)
réponse à . momolala le 26/10/2013 à 06h46 : Chausse tes lunettes roses et regarde :    ! Aujourd&...
Explications d’une limpidité.........Oui le grand pouroucontre bisannuel est arrivé.....On va en débattre quelques jours entre Léonarda et les hausses fiscales, puis on le rangera dans la naphtaline pour l’hiver et on le ressortira au printemps.......
réponse à . momolala le 26/10/2013 à 06h46 : Chausse tes lunettes roses et regarde :    ! Aujourd&...
La série télévisée Faux Contact – présentée par Manu Thoreau qui nous a quittés beaucoup trop tôt – pastichait l’émission télévisée Contact de l’Institut Belge de la Sécurité Routière. Voici un de mes épisodes préférés : cette page et cette page pour Bouba.
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 08h38 : A Lille, on disait :"Tant va la cruche à la Catho qu’à ...
Hé les potes, j’en tiens un !!!!!!..........Un nouveau !!

Rogers145 qu’il se pseudome.......

On te souhaite la bienvenue Rogers145 et surtout n’hésites pas à te joindre à nous.......Tu verras, on est une bande de d’jeuns et on rigole.......

A bientôt j’espère......
cruche
croche
coche
cache
crache
crasse
crisse
crosse
cosse
casse
...
plouf!
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 08h38 : A Lille, on disait :"Tant va la cruche à la Catho qu’à ...
Salut, Ginger, et... welcome!
Comme dit plus haut, on est une bande de loufs! Viens donc souvent déconner rigoler avec nous

Mais laisse ton Colt45 à la porte avant d’entrer, hein... ;.)
réponse à . joseta le 26/10/2013 à 08h16 : DEVINETTE Pourquoi le viticulteur qui a les plus mauvaises caves se fait traiter...
Réponse
- parce qu’il a les pis chais.
Merci les amis, mais je suis le forum depuis des années, sans intervenir ; tous les matins, à peine levé, je ris de vos pitreries, après m’être cultivé !
Roger’s de Douai, FR Nord.
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 09h07 : Merci les amis, mais je suis le forum depuis des années, sans intervenir&...
Roger ("bien compris" en phonie internationale).
Perrette sur sa tête avait un pot tolé qui chut (pas chut avec l’index qui barre verticalement les lèvres, mais chut de choir comme la bobinette cherra de cette cruche de chaperon)
Tolé en tôle car comme les vaches ondulées on pouvait ainsi le remplir........de lait.
Oui, parce que dans un pot on peut mettre de l’eau, du lait, du miel, des fleurs, du beurre, des olives, du vin, du sirop de framboise, de la crème fraîche, des cornichons, de la confiture d’abricot, du tabac et s’il est de chambre........bon, vous savez quoi.

Tout ça pour vous dire que cette cruche a fait choir le pot.
Mais imaginez qu’elle ait eu une cruche sur la tête, La Fontaine qui en a vu beaucoup venir chercher de l’eau qu’à la fin même elles se cassaient, et même de l’eau gazeuse puisqu’il s’inspira de Bonaventure des Périers pour sa Perrette, n’aurait pu écrire l’affable car une cruche ayant une cruche sur la tête, çà le fait pas......

Comme quoi ça tient à peu de choses......*

*Vous trouvez pas que c’est aussi clair que les explications du pseudo gendarme belge de faux contact ?
DEVINETTE
Pourquoi, quand au tribunal, les avocats de l’armée de l’air britannique, défendent leurs cas, ils se font traiter de cruches ?
- parce que c’est les cas RAF
Allons, tu n’as pas besoin de "l’âme à Douai".
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 09h07 : Merci les amis, mais je suis le forum depuis des années, sans intervenir&...
Hé ben main’nant te faudra interviendre.........et pis c’est tout.....

message perso
J’ai de la famille à Douai, si tu les croises tu leur remet le bonjour.......
Merci......
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 09h07 : Merci les amis, mais je suis le forum depuis des années, sans intervenir&...
Ça ne te change pas beaucoup...
Tu as ton site à Douai et tu es sur un site de doués ! 
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 09h14 : Perrette sur sa tête avait un pot tolé qui chut (pas chut avec l&rs...
Ne te laisse pas influencer par les humoristes belges (sauf par Mintaka); suit plutôt les pas de ton maître si tu tiens à briller en société !   
réponse à . joseta le 26/10/2013 à 09h31 : Ça ne te change pas beaucoup... Tu as ton site à Douai et tu es su...
Ça, c’est sûr, doués ! 
réponse à . joseta le 26/10/2013 à 09h34 : Ne te laisse pas influencer par les humoristes belges (sauf par Mintaka); suit p...
De toute façon vous resterez toujours mon maître, Maître.......
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 09h07 : Merci les amis, mais je suis le forum depuis des années, sans intervenir&...
– D’où es-tu ?
– Douai.
dans le vortex, le salut on n’arrête pas le progrès ! je vous recommande le petit texte explicatif (!) qui s’est probablement inspiré des illustres disparus mentionnés plus haut Vian ou Desproges 
réponse à . momolala le 26/10/2013 à 06h46 : Chausse tes lunettes roses et regarde :    ! Aujourd&...
le changement d’heure me les brise

D’accord, mais tu ne vas pas cette page

Fallait la placer celle-là, non ? 
Aussi prémonitoire que God à cette page
il évoque l’histoire d’une jeune fille très niaise qui, à force d’exposer ses charmes à la piscine, avait quand même fini par y trouver un mari

J’avais une autre version de la piscine : la fille niaise se faisait régulièrement jeter à l’eau par les garçons, ce qui a donné tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse, sans doute parce qu’elle en avait marre.
UNE DRÔLE DE CRUCHE


C’est moi la cruche de service
Qui fait subir des sévices
À la langue des bourgeois
Je sers le vin chez Clovis
Je cuisine les clovisses
Et subis maint rabat-joie.

Qu’y puis-je si je suis blonde
Si les homm’ lâchent la bonde
À leurs instincts pervertis ?
Même si je suis gironde
Je ne suis pas de leur monde
Maman m’a bien avertie !

Quand on m’ traite de radasse
Je m’ casse
Quand on m’ traite de pétasse
Je m’ casse aussi
Quand on m’ traite de gourdasse
Alors là la corde casse.

C’est moi que je leur tabasse
Le croupion à coups d’ godasses
Et c’est eux qui se ramassent.
Tout ça c’est pas trop la classe.
Que voulez-vous que j’vous dise
Je n’aime pas qu’on m’ les brise.

Moralité :
Qu’on se le dise : une cruche
N’est pas une gourde ni
Un cruchon ni une bûche
Manquement sera puni.

(Bof! Le grand Vian avait déjà tout dit. Merci à ceux qui l’ont signalé! Ah! L’existence qui précède l’action ou l’inverse...)
réponse à . momolala le 26/10/2013 à 07h56 : Je suis bien de ton avis quant aux résultats économiques de l&rsqu...
Bravo. C’est ce que je fais.
Aussi bonne que brève. Mais comment fait-il?
J’aurais préféré rester à l’heure solaire !
Dans ma jeunesse, le village, encore très agricole, ne vivait qu’à "l’ancienne heure", l’heure "ed chés c’mins d’fér" et les publications officielles étaient obligées de noter : heure officielle sur les convocations.

Finalement, c’est assez facile de vivre à l’heure allemande : il suffit de savoir que le journal télévisé est à 18 heures !

Au fait, celui qui a eu cette idée folle un jour d’inventer l’école l’heure d’été, c’est Benjamin Franklin en 1784.
COMPLÉMENTS
Certains ont affirmé que notre allô viendrait d’une déformation du ’allons’ français.
Même la revue Historia l’a écrit.
Il est temps de rendre justice à cette pauvre cruche de Perrette, accusée à tort d’avoir cassé son pot à lait :
Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée

Où lisez-vous que le pot a cassé ?
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2013 à 10h22 : Il est temps de rendre justice à cette pauvre cruche de Perrette, accus&e...
Entre les lignes ?
réponse à . <inconnu> le 26/10/2013 à 10h21 : COMPLÉMENTS Certains ont affirmé que notre allô viendrait d&...
Mintaka collé samedi !
cette page
Il s’inspire beaucoup de mÔa !............
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 06h03 : Mouais, c’est à voir ! Moi je dis qu’en capillotractant ...
Alors là, ça c’est du tirer par les couettes, du tracter par les crins, du haler par la toison !
C’est beau à pleurer :&rsquo)
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 06h03 : Mouais, c’est à voir ! Moi je dis qu’en capillotractant ...
Voilà sinon ça s’est bien passé pendant la semaine…
Je sais à quel point la précision, la concision sont appréciées sur ce mêêêrveilleux site. Je sais combien d’amionautes sont attachés à la brièveté des réponses… combien certains apprécient qu’une intervention soit sobre, sans fioritures, dépouillée de tout un superflu parfois insupportable mais qu’on lit pourtant en ouailles appliquées… combien d’autres fulminent devant des répliques alambiquées qu’ils parcourent d’une colère contenue devant un verbiage qui s’étire avant qu’enfin s’entrevoit la conclusion.

Sachant tout cela - et pour n’importuner personne - je te réponds simplement : « Bien ».
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 09h07 : Merci les amis, mais je suis le forum depuis des années, sans intervenir&...
Voilà… tu as passé le pont. Il t’a suffi de trois petits bonds pour que commence l’aventure ! Bienvenue à bord !
réponse à . saharaa le 26/10/2013 à 09h53 : dans le vortex, le salut on n’arrête pas le progrès ! je...
Boudiouuuuuuuuu........Moi je prends une bouteille de rosé de Provence, je l’oublie une nuit au frigo et quand j’enlève le bouchon ça fait "POP !"
C’est moins compliqué que le Vortex et après on voit la vie sous un autre angle.......
REPONSES

# 147:
# 148:

God, Hé Goooooooooooooooooooooooooood, la touche "répondre" elle beugue !
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 11h55 : Voilà… tu as passé le pont. Il t’a suffi de trois petits b...
Voiiiiiiiiilààààààààààà !!

God, Hé Goooooooooooooooooooooood ça débeugue !
Quel talent pour versifier... mais comment fait-elle ?
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 11h55 : Boudiouuuuuuuuu........Moi je prends une bouteille de rosé de Provence, j...
" Le vortex permet d’oxygèner l’eau et d’en équilibrer le PH. Il la nettoie par la dissolution des mémoires, des informations et des empreintes électromagnétiques des polluants qu’elle contient et qui demeurent même après une filtration aussi fine soit-elle."
La dissolution des mémoires de l’eau, la célèbre fumisterie d’un médecin payé par les laboratoires Boiron pour "expliquer" l’efficacité de l’homéopathie.
Mais personne n’a encore découvert la mémoire du rosé de Provence. Demande à ton coyote de chercher. Il a la mémoire des radars, il doit bien avoir la mémoire du rosé ! 
Admirateur de Maurice, le danseur, ce potier n’avait que des cruches brun clair:
beiges jarres...
Indécision. Yves, le serveur et le buveur de jarres de bière:
- Vous partez ?
- non, jarre Yves !
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 12h00 : REPONSES # 147: # 148: God, Hé Goooooooooooooooooooooooooood, la touch...
#148 →
Oups... qu’ai-je écrit qui te confusionne à ce point ?
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 12h51 : #148 → Oups... qu’ai-je écrit qui te confusionne à ce...
Bah, tu m’as dit que mon post était bien..........voiloù c’est tout
réponse à . mickeylange le 26/10/2013 à 12h13 : " Le vortex permet d’oxygèner l’eau et d’en équi...
Mais il l’a déjà......quand on rentre au supermarché il fonce droit au rayon des vins !
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 12h56 : Bah, tu m’as dit que mon post était bien..........voiloù c&r...
Bouba, on n’va pas passer la journée là-dessus - cela risquerait de fatiguer tes admirateurs - mais il me semble que ce n’est qu’en #147 que je te dis combien est admirable* ton étirement capillaire !

* …de lapin ! Huit jours sans Expressio : j’ai des excuses !
réponse à . Rogers145 le 26/10/2013 à 08h38 : A Lille, on disait :"Tant va la cruche à la Catho qu’à ...
Sans doute à cause du boulevard "vaut ban" (à la mairie).
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 11h55 : Boudiouuuuuuuuu........Moi je prends une bouteille de rosé de Provence, j...
Tu m’étonnes !
Je comprends mieux ton attirance pour les radars !
Entre l’estomac qui crie grâce et les effets, le lendemain, du "Château Mal-au-crâne", on doit avoir du mal à voir les panneaux.

Croyez m’en, mettez vous au cidre, vous garderez les idées claires et les points qui vont avec.
réponse à . chirstian le 02/10/2006 à 08h54 : Elle dit allô dans le combiné tant fait la cruche "allo" qu&rsquo...
Je viens de changer à la fois de téléphone mobile et d’ opérateur, jonglant entre mon ordi et mon smartphone... J’ ai vraiment, hier, eu parfois l’ impression que la cruche, c’ était moi, qui ne parvenait pas à dire "allo" ! Mais faut croire que je suis subitement devenue intelligente. Ca fonctionne !
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 13h03 : Bouba, on n’va pas passer la journée là-dessus - cela risque...
Bah voui, t’as raison.........ben chais plus alors pourquoi j’ai bissé.......
l’äge sans doute.........:-[
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2013 à 13h58 : Tu m’étonnes ! Je comprends mieux ton attirance pour les radar...
T’es gentil avec ton cidre mais bon si a l’occasion je crache pas dessus, chipos-merguez-cotes de porc au cidre....je préfère un petit Bandol.

Bon, tu me diras un Ricain est fichu d’accompagner une daube de sanglier au Coca....M’enfin, c’est pas une raison pour qu’on tombe aussi bas......
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 14h24 : T’es gentil avec ton cidre mais bon si a l’occasion je crache pas de...
chipos-merguez-cotes de porc au cidre....je préfère un petit Bandol.

C’est bien ce que je pensais, ce gars est irrécupérable.
réponse à . mickeylange le 26/10/2013 à 12h13 : " Le vortex permet d’oxygèner l’eau et d’en équi...
Le vortex permet d’oxygèner l’eau et d’en équilibrer le PH.
Je serais bien curieux de savoir comment on modifie le pH d’une eau en la faisant tournicoter. Une chose est sure : pour le mortier et le béton, c’est totalement inefficace.
Il la nettoie par la dissolution des mémoires, des informations et des empreintes électromagnétiques
Faudrait peut-être que j’essaie avec les cartouches d’encre !
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2013 à 14h42 : chipos-merguez-cotes de porc au cidre....je préfère un petit Bando...
Si être irrécupérable c’est aimer bien boire et bien manger alors oui
JE SUIS IRRECUPERABLE*........

*de lapin à la moutarde avec un petit Gigondas !........
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2013 à 14h48 : Le vortex permet d’oxygèner l’eau et d’en équili...
Cherche pas à comprendre......y en a qui enterrent un os de poulet au pied d’un chêne un soir de pleine lune en faisant 3 fois le tour de l’arbre à cloche pied pour faire disparaître une verrue.......
Alors l’eau qui tournicote dans la cruche, y sont pas à çà près !!........
Depuis ce matin je me disais bien que cette expression me rappelait un roman.......Ca vient subitement de me tilter.
C’est l’inénarrable* Fréderic Dard qui, dans un San-A, avait nommé un couple d’aristos: les Tanvat-Lacruchalot

Peut être des cousins aux Desgrands-Lacour ?

Ca te dit rien, Diwan ?

*de lapin aux pruneaux avec un petit Vacqueyras !........
Avec les vingt-sept dernières… ou presque.
Pour lalibellule qui sait ce que c’est que se battre avec deux belles dizaines d’expressions !…
et cadeau de Bonaniversaire à Richard68 !… (c’était hier 25 octobre)


- Mais je ne t’ai rien demandé mon p’tit vieux ! Et pis je commence à en avoir ma claque de tes remarques ! Pour qui te prends-tu ? Toujours à essayer de me faire perdre la face, toujours à vouloir mettre ton grain de sel partout !

- Allons ! allons ! Ne t’énerve pas pour si peu, tempère Daniel, derrière son comptoir.

- Pour si peu ! M’enfin tu l’as entendu comme moi, Daniel ! Y ferait mieux de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de me parler ! Ça fait un moment qu’y me chauffe avec ses questions ! C’est un enculeur de mouches, un chieur de pendule de première, et pis c’est tout !

Et c’est reparti ! pense Daniel en essuyant paisiblement ses verres. Quand il est comme ça, vaut mieux le laisser dire le gars Yvon, et ronger son frein en silence. Sinon, ça fera pas un pli, il cherchera l’embrouille et finira par trouver la bagarre.

Faut dire que le gars Yvon, comme il l’appelle, cela fait plus de quarante ans qu’il le connaît, depuis la communale. Les tours pendables des deux chenapans ne se comptent plus sur le port et c’est bien souvent Yvon qui s’accusait, sauvant Daniel des colères paternelles.

Je lui dois quelques fières chandelles ! reconnaît-il. Adolescents, on a continué nos bêtises. La plupart du temps, c’était moi le mauvais génie, la cheville ouvrière des coups foireux. Il ne m’a jamais fait faux bond le gars Yvon. À peine un appel du pied, un coup d’œil en catimini, et on se comprenait. L’arnaque, c’était dans nos cordes ! Quand je dis " arnaque", ce n’était jamais bien méchant, des gamineries des potaches que nous étions devenus. Les rares fois où on s’est fait pincés, Yvon ne m’a jamais laissé tomber. Sont pas légion les copains comme ça… "Mais non, je vous assure, j’étais seul", affirmait-il avec conviction. Nos accusateurs doutaient-ils ? Yvon leur faisait révérence zébrant l’air d’un imaginaire chapeau emplumé et leur assenant un "L’erreur est humaine !" moqueur qui nous valait un coup de pied au cul chacun !

Le temps a passé… j’ai épousé Jeanne, la fille de l’instituteur et j’ai repris le bar paternel. Si je lui demandais de l’aide pour décharger une livraison, Yvon n’était jamais le dernier à mettre la main à la pâte.

Lui avait choisi d’être marin-pêcheur. Il partait de longues semaines en mer en demandant à Mariette d’être patiente : "Bientôt nous nous marierons, je te le promets. Laisse-moi le temps de mettre assez d’argent de côté pour acheter notre bateau". Ah ! sa Mariette ! Impossible de compter les étoiles dans ses yeux quand il en parlait !

Seulement un soir de tempête, pour laisser passer le plus gros d’une averse, Mariette s’est réfugiée sous un porche… Des gredins de la ville l’ont surprise, se sont amusés longtemps, trop longtemps avec elle. Elle n’a pas supporté la honte ; elle est rentrée chez elle et s’est pendue. C’est en sortant du cinéma - où Jeanne et moi étions allés rêver avec Scarlett et Reth en regardant "Autant en emporte le vent" - qu’on a appris le drame.

Sept ou huit jours plus tard, quand le bateau d’Yvon a été annoncé, suis allé sur la jetée, attendre mon copain. Il savait déjà et rien n’était plus malheureux que lui, même pas les pierres. On a pleuré tous les deux, agrippés dans les bras l’un de l’autre, en se foutant du regard des autres. Et puis, on est rentrés au bar, on a passé la nuit à parler, à boire. On n’était pas trop de deux pour noyer son immense chagrin.

Mais Yvon, lui, ne s’est plus jamais arrêté… À chaque escale, l’argent qu’il gagne, il le dépense chez moi ou ailleurs à offrir des tournées générales. Il ne l’achètera pas son bateau… À quoi bon ?

- Yvon, arrête !

Mais rien n’y fait, il invite tout le monde, clients de passage, inconnus ou connus, tel le vieux réfugié catalan qui parle français comme une vache espagnole et passe son temps assis sur la banquette du fond du bar, regardant ses pauvres mains qui tremblent comme s’il sucrait des fraises, l’air plus ahuri que s’il revenait de Pontoise.

- Yvon, arrête… il est tard, tu devrais regagner tes pénates.
- Fais pas chier, Daniel.

je vous laisse faire du pied "au marc le franc" dont je ne sais que faire
Et pis, s’cusez-moi d’avoir dépensé tant d’encre pour un petit plaisir personnel.

réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 17h23 : Avec les vingt-sept dernières… ou presque. Pour lalibellule qui sait ce...
Clap, clap, clap pour les 27 et merci pour l’anniv.
Salut tout le monde. 
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 16h44 : Depuis ce matin je me disais bien que cette expression me rappelait un roman.......
Euh... chez les Desgrands-Lacour, je ne connais que la branche cadette. Le reste de la famille, si nombreuse, est pratiquement incommensurable*...
*...de lapin aux herbes de Provence ! une recette d’Alphonse D. 
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 17h23 : Avec les vingt-sept dernières… ou presque. Pour lalibellule qui sait ce...
Chapeau bas.....comm’ d’hab’.........rien à jeter, du grand art !
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 18h11 : Euh... chez les Desgrands-Lacour, je ne connais que la branche cadette. Le reste...
. 
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 17h23 : Avec les vingt-sept dernières… ou presque. Pour lalibellule qui sait ce...
je vous laisse faire du pied "au marc le franc" dont je ne sais que faire

Daniel, derrière son comptoir servait un alcool pas piqué des hannetons.
C’est son copain Bruno qui lui fournissait. C’était un marc de Bourgogne, Lefranc qui s’appelait le copain qui le distillait. Il avait aussi un bistrot, le tord boyaux dont un certain Pierre P. avait fait une chanson.

Au tord boyaux
Le patron s’appelle Bruno
Rien qu’à humer l’mironton
T’as la gueule pleine de boutons

Il s’agit d’un boui-boui bien crado
Où les mecs par-dessus l’calendo
Se rincent la cloison au Kroutchev maison
Un marc Lefran pas piqué des hannetons
Cet endroit est tellement sympathique
Qu’y a déjà l’ tout Paris qui rapplique
Un p’tit peu déçu d’pas être invité
Ni filmé par les actualités

Au tord boyaux
Le patron s’appelle Bruno
Allez vite le voir avant
Qu’il s’achète la Tour d’Argent
Que se passe-t-il ? Je suis d’accord avec le commentaire de God !
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 17h23 : Avec les vingt-sept dernières… ou presque. Pour lalibellule qui sait ce...
Et pis, s’cusez-moi d’avoir dépensé tant d’encre pour un petit plaisir personnel.
Rhôô ! Y’a pas d’mal à s’faire du bien, hein ?
Un p’tit plaisir solitaire de cette ampleur, et qui profite aussi aux autres, ça le fait !
réponse à . <inconnu> le 26/10/2013 à 18h42 : Que se passe-t-il ? Je suis d’accord avec le commentaire de God ...
Un coup de chaud ?
réponse à . mickeylange le 26/10/2013 à 18h34 : je vous laisse faire du pied "au marc le franc" dont je ne sais que faire Daniel...
Lefranc qui s’appelait le copain qui le distillait
Alors, il devait faire ça à La Courneuve !
C’est faire beaucoup d’hommage au "coteau de Bercy", le Kroutchev (gros rouge) que d’en faire un marc de Bourgogne.
(le coteau de Bercy comprenait au moins 90 % de vin d’Algérie avant qu’il ne se transforme en vin du Jura dans les années 80).
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 11h53 : Voilà sinon ça s’est bien passé pendant la semaine...
Je sais combien d’amionautes sont attachés à la brièveté des réponses
Un un mot, c’est de l’amiosynthèse ?
réponse à . God le 26/10/2013 à 18h59 : Et pis, s’cusez-moi d’avoir dépensé tant d’encre...
Merci Ta Divinité !
Quand je parlais de petit plaisir personnel, j’évoquais celui de l’écriture, ’videmment !
:&rsquo)
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2013 à 19h10 : Lefranc qui s’appelait le copain qui le distillaitAlors, il devait faire &...
C’est faire beaucoup d’hommage au "coteau de Bercy", le Kroutchev (gros rouge) que d’en faire un marc de Bourgogne.

licence poétique alcoolique ! hic
réponse à . mickeylange le 26/10/2013 à 19h36 : C’est faire beaucoup d’hommage au "coteau de Bercy", le Kroutchev (...
Oups, j’ai voulu dire "beaucoup d’honneur", je me demande si ma phrase a un sens !
réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 19h32 : Merci Ta Divinité ! Quand je parlais de petit plaisir personnel, j&...
Pourquoi, y en a d’autres ?........
N’oubliez pas de retarder d’une heure vos montres, portables,pendules, horloges, réveils, micro-ondes, horloge de voiture, de moto......bref tout ce qui est susceptible de vous donner l’heure......
Demain nous entrons dans la nuit de l’automne, la froidure de la mauvaise saison, le chrysanthème toussainteux (Marguerite des morts selon Georges, l’autre ! ) .........
Je vais me coucher pour oublier mon desespÔar des beaux jours qui s’enfuient......Bouuuuuuh.........Quelle saison exécrable*

*de lapin rôti avec un petit Châteauneuf du Pape..........

Bon’nuit.......

(Et alors, j’ai bien le droit de péter le boulard, non ? )
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 21h03 : N’oubliez pas de retarder d’une heure vos montres, portables,pendule...
portables
 ?
Les ordinateurs se mettent à l’heure tout seuls de puis W95.
Les mobiles aussi, s’ils captent le réseau.
Je ne comprends pas ton intervention.
réponse à . BOUBA le 26/10/2013 à 21h03 : N’oubliez pas de retarder d’une heure vos montres, portables,pendule...
Fais péter ! cette page
Il semble...
Tel le plaisir démodé qui fait danser le Daniel et la Jeanne de l’histoire, joue contre joue... Il y a aussi le plaisir enfantin de voir des héritiers marrons marcher dans le crottin ! conte le beau Georges (l’autre !)...
Paraît que la liste est longue... Renseigne-toi ! 
Je te rappelle la tienne :
Que se passe-t-il ? Je suis d’accord avec le commentaire de God !
Tu en as l’air stupéfactionné. Je te demande donc si c’est simplement parce que tu as eu un coup de chaud (très passager) qu’une chose aussi étonnante puisse t’arriver.
réponse à . God le 26/10/2013 à 22h30 : Je te rappelle la tienne : Que se passe-t-il ? Je suis d’accord ...
C’est l’expression "un coup de chaud" que je ne connais pas. M. Google non plus, d’ailleurs.
chose aussi étonnante
Si je ne suis pas toujours de ton avis, je suis toujours l’avis de ton Fred.
J’espère que les réacteurs nucléaires ne sont pas trop comme les cruches à l’eau...
Je ne suis pas d’accord avec sergio66 pour la version suédoise. En fait, ce proverbe n’existe pas en suédois! Apparemment rien ne se casse chez nous...
réponse à . file_au_logis le 26/10/2013 à 08h48 : cruche croche coche cache crache crasse crisse crosse cosse casse ... plouf!...
Précurseur de Chrisor ?
Attention aux tignasses ! Ça va tracter !

Dans un vieux quartier de Paris, il existe un bistrot, genre bougnat des années 50...

Question hygiène, faut pas être trop exigeant... l'essuie-verre mériterait bien une lessive plus fréquente... Mais les habitués n'ont que faire de la blancheur du torchon. Ils viennent pour trinquer avec les copains et pis... pour reluquer un brin la femme du patron.

À peine tu la regardes que t'es séduit par la grâce de cette fée qui a fait de ce bouge un palace. Mais la belle est sage et ses appas, il n'y a que son homme qui les enlace.
Quelques audacieux, quelques sots, quelques niais qui n'ont pas plus de cervelle qu'une cruche, ont essayé de la charmer. Seulement :

Si tu fais ta cour,
Tâch' que tes discours
Ne l'agacent.
Sois poli, mon gars,
Pas de geste ou ga-
Re à la casse


Ça tire hein ! Je sais ! Mais vous avais prévenus ! 

Si vous voulez toute l'histoire, c'est là. Et si vous voulez écouter, c'est ici.
Il avait porté un pot à Marinette

Quand j'ai couru porter mon pot d' moutarde à Marinette

Bon d'accord c'était un pot de moutarde mais il pouvait casser quand même après tout....

Pourvu que Perette soit pas assez cruche pour à nouveau casser son pot, on a besoin de lait pour le p'tit déj' avec le café.
jeune fille très niaise

Ça me fait penser à cette fille peut être pas niaise mais qui n'avait pas été gâtée par la nature.
Tandis qu'elle se lamentait de ne pas avoir encore trouvé de mari, quelqu'un pour la consoler lui dit:

"Ne vous en faîtes pas en cherchant bien on trouve un couvercle à toutes les cruches"

Ça partait d'un bon sentiment.......
réponse à . BOUBA le 08/02/2016 à 05h25 : Il avait porté un pot à Marinette Quand j'ai couru porter m...
Dis-moi... on est deux à tirer sur les couettes, ce matin ! Parce que ton histoire de pot de moutarde qui pourrait prendre des allures de cruche que Perette pourrait casser... !  
réponse à . DiwanC le 08/02/2016 à 05h32 : Dis-moi... on est deux à tirer sur les couettes, ce matin ! Parce qu...
Ben oui, y a des jours comme ça. Mais si on veut éviter de bisser il faudra capillotracter de plus en plus souvent.

mais bon, tant qu'on s'amuse.....
réponse à . BOUBA le 08/02/2016 à 05h37 : Ben oui, y a des jours comme ça. Mais si on veut éviter de bisser ...
Et pis l'étirement des frisettes n'est pas si facile qu'on pourrait le croire...
Comment faire pour faucher le pot de moutarde du bistrot et dire que c'est une simple cruche dans laquelle on va quérir de l'eau ?
C'est vrai que ça devient un jeu, qu'on s'amuse.
Et pis pendant ce temps-là, on ne dit pas de mal des autres et on n'emmernuit pas le monde avec des histoires abracadabrantesques !

réponse à . DiwanC le 08/02/2016 à 05h49 : Et pis l'étirement des frisettes n'est pas si facile qu'on pourrait le cr...
Farpaitement, ça mange pas de pain et puis c'est devenu une institution...

Y en a un qui nous a dit y a pas longtemps que c'était lourdingue ces allusions à Georges mais après on l'a plus revu...tant mieux !........De toute façon on le 

De toute façon on n'oblige personne à nous lire alors on fait qu'est ce qu'on veut....
- Tiens Perrette, prends cette cruche ...
- qu'y a-t-il, dans la cruche ?
- eau Perrette
- une opérette dans une cruche ?

Excusez-moi, je ne suis pas encore bien réveillé...
Deux auvergnats, dans un troquet:
- J'ai envie de 'picher'...
- un pichet de vin ?
- non,non, je vais aux 'W.CHÉ' !

Non... ça va pas mieux...Bouba, café double s'il-te-plaît !
réponse à . BOUBA le 08/02/2016 à 05h31 : jeune fille très niaise Ça me fait penser à cette fille peu...
"Ne vous en faîtes pas en cherchant bien on trouve un couvercle à toutes les cruches"
Pour l'orthodoxie de ce site honorable ( de lapin à la Sarriette, avec un petit Côtes du Ventoux... voir plus haut, c'est toi qu'a commencé ... ) il conviendrait de citer l'origine de l'exacte expression :
Chaque pot a son couvercle
par Zézette épouse X.
réponse à . BOUBA le 08/02/2016 à 07h05 : Farpaitement, ça mange pas de pain et puis c'est devenu une institut...
Si tu t'imagines que je lis encore les passages consacrés à Brassens ! Trop, c'est trop, ça devient indisposant ! 
À ce soir.
réponse à . Mintaka le 08/02/2016 à 08h55 : Si tu t'imagines que je lis encore les passages consacrés à B...
Alors là mon camarade, j'imagine rien.
Tu fais un peu ce que tu veux.......peu me chaut que tu lises ou non......
Soit la combinaison Ctrl + F ne fonctionne plus, soit personne n'a fait remarquer que la formulation actuelle de l'expression est :
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse, pov' con.
Sens différé : Quelqu'un qui en a marre d'entendre toujours les mêmes demande afin que le demandeur perçoive quelques faveurs va prononcer cette expression. Mais existe déjà en # 18 !
LE JEU DES MOTS CACHÉS (150)
Trouvez, dans le texte ci-dessous, 14 synonymes de cruche en tenant compte que j'ai utilisé les deux acceptions, à savoir: récipient et imbécile.
Bon, j'me casse...

- Depêche-toi Anne, faut qu'on passe chez le boucher, et pis, chez le notaire...
- Oh, je me goure de bas, ceux-là, en laine, c'est des bas lourds...je vais mettre quelque chose
de plus léger...
- Tu abuses, ça fait une demi-heure que je t'attends ! En plus, il fait froid, il vaudrait mieux que tu protèges bien tes gambettes pour ne pas que tu chopes la tremblote, comme l'autre jour...
- Le froid, c'est vrai, je n'y ai pas pensé...
Anne était encore une belle femme à ses quarante ans, joli corps, nichons bien fermes et elle aimait
se saper de manière élégante...
- Au fait qu'est-ce qu'il te faut de la boucherie ?
- Dinde...ou jars...je vais faire ça aux marrons...
- Mais cette fois, la viande, sans peau, je tiens à éviter les graisses non nécéssaires...
- Voilà, je suis prête...
- Tout va bene ! Il n'est pas si tard que ça finalement...et comme tu es ravissante ! Dis-donc, il ne te plairait pas un peu le notaire ?
- C'est beau qu'à voir, pas à toucher ! Hi,hi,hi...
réponse à . SyntaxTerror le 08/02/2016 à 09h16 : Soit la combinaison Ctrl + F ne fonctionne plus, soit personne n'a fait rem...
Maintenant la cruche c'est lui ! Plus personne n'en veut. Ouf !
Alors ne tentez surtout pas l'expérience avec une cruche pleine, pour deux raisons :
1. Ca peut faire très mal
2. Le très long écho du son creux qui suit peut rendre sourd.
Croyez-en mon expérience...
Faut vraiment être Godiche pour avoir essayé de se rendre sourd par ce supplice chinois. Nous autres, occidentaux, avons une méthode, plus longue, certes, mais plus agréable, que dis-je... plus jouissive pour arriver au même résultat.
Croyez-en mon expérience !
Les explications ont d'ailleurs été amplement commentées ici
Hors sujet
Pour Chrisor Ta passion c'est donc la phonétique et/ou la phonologie ?
réponse à . le gone le 08/02/2016 à 09h19 : Sens différé : Quelqu'un qui en a marre d'entendre toujours l...
existe déjà en # 18
On trouve une histoire semblable en Luc 18, je n'ai pas trouvé l'évangile selon Hachetague :

2 Jésus dit : Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n'avait d'égard pour personne.
3 Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire : Fais-moi justice de ma partie adverse.
4 Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même : Quoique je ne craigne point Dieu et que je n'aie d'égard pour personne
5 néanmoins, parce que cette veuve m'importune, je lui ferai justice, afin qu'elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête.
Dans un resto de Saint-Tropez
- Comment voulez-vous votre steak, monsieur ?
- cru...chaud
- et que buvez-vous avec ça ?
- cruche...eau
- mais...je vous connais, je vous ai vu dans un film de gendarmes....quel était votre nom déjà ?
- Cruchot
- c'est ça ! le nom m'échappait....
Craaac...
- Ça y est ! t'as cassé la cruche !
- non, fêlée !
- fêlé toi-même. hé !
Une cruche à lait fêlée, fait laid.  
réponse à . joseta le 08/02/2016 à 09h45 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (150) Trouvez, dans le texte ci-dessous, 14 syn...
13...
Encore une fois, c'est le p'tit dernier qui me manque ! Aussi fourbe, aussi perfide que rusé !
L'autre jour, il s'était dissimulé dans une bouteille de Maranges. Et aujourd'hui ? Dans quelle gourde, dans quelle cruche se cache-t-il l'animal ?

Pour certain d'ici. Il se reconnaîtra ! 

Je ne voterai pas du tout
Car l'envie a semé d'embûches
Pour le génie et pour le goût
Cette urne d'où sortent des cruches.

Choses vues
- Victor Hugo


Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle s'encrasse...
réponse à . DiwanC le 08/02/2016 à 14h00 : 13... Encore une fois, c'est le p'tit dernier qui me manque ! Aussi fourbe,...
Tout pareil !
Je parie qu'une fois de plus, ce n'est pas le même qui nous manque ...
réponse à . <inconnu> le 02/10/2006 à 11h38 : Mais c’est peut-être le cas ! God s’encanaille bien quelq...
Mais c’est peut-être le cas ! God s’encanaille bien quelque part, en Belgique ou ailleurs.

Dodo la saumure m'a dit que GOD était l'anagramme de DSK.
Il avait un cheveu sur la langue qui ne rendait que plus suave son propos caressant comme ses mains. Il sut y faire et la remplit d’aise. Ainsi firent le plombier aussi et l’électricien.
Momolala en @68
Tu vois Germaine que t'es pas seule avec ton plombier. 
réponse à . mickeylange le 08/02/2016 à 14h34 : Il avait un cheveu sur la langue qui ne rendait que plus suave son propos caress...
Me d'mande si ce n'est pas le même... Car depuis que Momo a un plombier, je ne retrouve plus le mien !

"Le mien..." façon de parler, car ce serait plutôt le tien, ce plombier de malheur que tu as fictivement glissé dans ma vie ! L'est pire qu'un papier de bonbon !

N'empêche que c'était bien joli ce qu'elle nous contait Momo...

réponse à . DiwanC le 26/10/2013 à 17h23 : Avec les vingt-sept dernières… ou presque. Pour lalibellule qui sait ce...
... tant vont les expressions de God qu'à la fin elles nous grisent.
... mais dis, pourquoi toujours 27 ?
réponse à . ipels le 08/02/2016 à 16h03 : ... tant vont les expressions de God qu'à la fin elles nous grisent....
Parce que avant M'sieur IznoG0d - l'actuel webmaster - c'est not' God qui régnait en maître absolu. Mais ça tu le sais.

En ces temps déjà anciens (!), God affichait les expressions parues sur les quatre dernières semaines. Aujourd'hui, si tu ouvres à cette page, sur la liste de droite tu ne trouves que les cinq dernières. Encore faut-il savoir que ce sont les cinq dernières...

Donc j'essayais de faire entrer aussi naturellement que possible - et non en tirant sur les couettes comme certains matins avec Brassens ! - les 27 dans une histoire... la 28e étant celle du jour que j'utilisais ou non. Deux ou trois amionautes voulaient bien s'attarder à les lire...
Voilà... tu sais tout !

réponse à . DiwanC le 08/02/2016 à 16h57 : Parce que avant M'sieur IznoG0d - l'actuel webmaster - c'est not' God qui r&eacu...
Ah, tout s'éclaire.
Au final, c'est à cause de l'attraction de la terre et de la lune !

La lune, le ciel, les petis anges, les nuages lourds en forme d'autruche.

Euréka !
Tant vont les autruches à l'eau, qu'les séraphins s'effacent !



J'y refais un sot saut....
1.- ÂNE (Anne)
2.- BOUCHÉ (boucher)
3.- PICHET (pis, chez)
4.- GOURDE (goure de...)
5.- BALOURD (bas lourds)
6.- BUSE (abuse)
7.- BÊTE (gambette)
8.- CHOPE (chopes)
9.- NIAIS (n'y ai...)
10- CORNICHON (corps, nichons)
11- JARRE (jars)
12- POT (peau)
13- BENÊT (bene)
14- BOCK (beau qu'...)
Voilà !
réponse à . ipels le 08/02/2016 à 17h39 : Ah, tout s'éclaire. Au final, c'est à cause de l'attraction de la ...
Tiens ! pour toi, voici les cinq dernières !

- M'ssieurs dames ! salua Kevin en entrant dans la boulangerie.
- Bonjour jeune homme, répondit clairement Madame Poignet tandis que d'autres clients se contentaient d'un "B'jour" plus ou moins grommelé.

Depuis le décès de son mari, Madame Poignet, toujours vêtue de noir, lèvres pincées, œil sévère, faisait le bonheur des habitués du bar de la place qui de toute manière n'avaient jamais aimé cette femme venue de la ville.

Quand ils la voyaient passer, roide, guindée, comme empesée dans ses vêtements, ils ne pouvaient s'empêcher de se pousser du coude :
- Tu parles d'une rombière !
- Y devait pas s' marrer tous les jours les soirs le père Poignet !
- J' préfère encore ma main droite que cette veuve-là !
Et les rires gras fusaient.

En face dans la boulangerie, attendant d'être servi, Kevin appelait ses copains...

- Salut, c'est Kevin... Ouais... Ouais... OK d'ac ! Y aura des meufs ? Ouais... Ouais... mais le boloss de l'aut' jour qu'a voulu nous en mette plein la vue, tu y dis qui peut aller se faire foutre !
- Mais enfin, jeune homme, c'est insensé ! s'écria Madame Poignet qui avait la vulgarité en horreur. Quelle pauvreté de langage, quel français ! Une vache espagnole s'exprimerait mieux que vous !... et quel vocabulaire !
- Ben qu'est-ce t'a la vieille ? Qu'est-ce ça peut t' faire comment j' cause ? Tu veux que j' t'envoie au bain comme dit mon père ?

Madame Poignet n'eut pas à répondre. Avant que ça tourne vinaigre, le patron le saisissant par la peau du dos, poussa Kevin dehors.

- Tu reviendras chercher ton pain quand tu seras calmé, mon garçon ! S'cusez-le Madame...

Avec Envoyer au bain ; Parler français comme une vache espagnole ; En mettre plein la vue ; Tourner (au) vinaigre ; La veuve poignet.
réponse à . joseta le 08/02/2016 à 18h08 : J'y refais un sot saut.... 1.- ÂNE (Anne) 2.- BOUCHÉ (bouche...
C'est le bock qui me manquait !
Et si je n'avais pas de benêt, j'avais une dinde... que c'est un peu kif-kif non ?

J'aillais oublier : merci toi !
réponse à . joseta le 08/02/2016 à 18h08 : J'y refais un sot saut.... 1.- ÂNE (Anne) 2.- BOUCHÉ (bouche...
J'en suis arrivé à 15 !
Je n'ai pas vu (ni bu) le bock, mais j'ai trouvé un "qu'on" et une dinde.
D'après mes souvenirs de lycée, c'est Talleyrand qui, ayant épousé une Pondichérienne, disait : ma femme, elle est d'Inde.
... je l'aime bien la boulangère moi.

Kevin
Ouais...ça devient de plus en plus un jeu réciproque: d'une part, les mots que vous devez chercher et de l'autre ceux que vous proposez et que je n'ai pas vus...  
réponse à . joseta le 08/02/2016 à 19h16 : Ouais...ça devient de plus en plus un jeu réciproque: d'une p...
N'ébruitons pas l'affaire !
Il y en a qui serait capables de nous embrouiller la cervelle avec du dit et du non-dit, du moi et du sur-moi.
Tu n'aimes donc pas Madame Poignet ?
réponse à . SyntaxTerror le 08/02/2016 à 19h38 : N'ébruitons pas l'affaire ! Il y en a qui serait capables ...
Sans compter que poindrait rapidement le cerveau reptilien et le rôle de notre deuxième (troisième ?) cerveau (l'intestin), selon les dernières découvertes médicales !

... c'est ma maîtresse.
... mais ... suivons le conseil de Syntax !


réponse à . DiwanC le 08/02/2016 à 19h49 : Sans compter que poindrait rapidement le cerveau reptilien et le rôle de ...
Sans parler d'un éventuel intestin reptilien !
réponse à . ipels le 08/02/2016 à 20h33 : ... c'est ma maîtresse. ... mais ... suivons le conseil de Syntax&n...
Excuse-moi d'avoir fait d'elle ce portrait sévère...
Soyez heureux ! 
Si tu l'épouses, je vous offrirai une cruche en étain. Incassable !
Pour l'inconscient collectif langagier le signifiant' cruche évoque un mouvement dangereux (ch) produit (uc) la casse (cr) qui peut être celle de l'esprit (crétin, crazy). Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse... Surtout si la porteuse est également cruche!
.!
réponse à . Chrisor le 09/02/2016 à 17h40 : Pour l'inconscient collectif langagier le signifiant' cruche évoque un m...
la casse (cr) qui peut être celle de l'esprit (crétin, crazy)
Et comment se prononce Chrisor ? 
Je ne comprends pas très bien non plus les #320 et 322.
Les récipients en terre ou faïence cassent

cruche  : ch (mouvement dangereux) -uc (produit)- cr (la casse)

pot : ot (saute) p (explose). Dans le oman de Renart : "Tant pot à l'eau qu'il brise"

broc : oc (choc) - brise (br)

Ces 3 récipients sont des référents symbolisées par leur caractéristique cassante en cas de maladresse ou d'usage prolongé

Pour la caractéristique ''cassante'' elle est reprise dans d'autres mots  : cristal, craie, crayon, sucre...
L'usure de la hanche c'est l'ostéoarthrite
source : https://www.la-beautenaturelle.com/2017/09/quelles-sont-les-causes-usure-de-la-hanche.html

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?