Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Au diable vauvert

Extrêmement loin.

Origine

Quand vous voyez une vache rouge, vous pensez inévitablement 'Vache qui rit'®. Si c'est une vache mauve, c'est Milka® qui vous vient à l'esprit. Mais si c'est un veau vert, à quoi devriez-vous penser ? Probablement que vous avez des problèmes d'orthographe ou de vision(s) !
Notre vauvert (en un seul mot et sans 'e') date du début du XIXe siècle, mais son origine n'est pas claire.
Au départ, ce mot banal ne désigne qu'un 'vert vallon' ou 'val vert', le 'vau' se retrouvant toujours actuellement, non pas à l'étable, mais dans "à vau-l'eau" et dans "par monts et par vaux" (deux expressions également disponibles dans ces pages).
Dès le XVe siècle, "faire le diable de Vauvert" signifiait "s'agiter comme un beau diable", mais sans qu'aucune notion de distance ne s'y rattache.
Cela n'explique donc pas non plus le pourquoi de ce vauvert lointain et le diable qui s'y accroche.
Ce nom était aussi celui d'une abbaye de Chartreux située au sud de Paris, à peu près là où se trouve actuellement le carrefour Denfert-Rochereau (). Il faut d'ailleurs reconnaître que, pour aller au diable, la première partie du nom du carrefour n'est pas mal du tout... Cette abbaye aurait été le théatre de manifestation plus ou moins dialoliques, peut-être orchestrées par les moines eux-mêmes pour que le roi Louis IX leur fasse donation du domaine.
Il existait également un château de Vauvert à Gentilly qui aurait servi de repaire à des bandits redoutés. Il y avait aussi un Vauvert près de Nîmes, où les protestants ont détruit un sanctuaire dédié à la Vierge.
Il est donc possible qu'un de ces 'Vauvert' considérés comme éloignés de Paris à l'époque, et dans lesquels des évènements 'peu catholiques' se produisaient, a donné naissance à cette expression en le mêlant à "au diable" qui, dès le XVe siècle, voulait déjà dire "très loin".

Compléments

Aujourd'hui (voir Giono, par exemple) on emploie aussi l'expression "au diable vert" pour parler d'un lieu ou de quelqu'un à la fois loin et à la campagne, mélange de "au diable" et "au vert".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Au diable vauvert » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Jwd (jott we de = abréviation de "janz weit draußen") Très loin en dehors
Allemagne Allemand Wo der Pfeffer wächst Là où pousse le poivre
Allemagne Allemand Wo sich Fuchs und Hase gute Nacht sagen Où renard et lièvre se disent bonne nuit
Grèce Grec Στου διαόλου τη μάνα Chez la mère du diable
Angleterre Anglais In the middle of nowhere Au milieu de nullepart
Angleterre Anglais Miles from anywhere À des "miles" de n'importe où
Canada Anglais Over the hills and far away Au delà des collines et loin
Argentine Espagnol Donde el diablo perdió el poncho Où le diable a égaré son poncho
Argentine Espagnol La loma del diablo La colline du diable
Espagne Espagnol A la quinta forca À la cinquième forca
Espagne Espagnol Al quinto pino Au cinquième pin
Espagne Espagnol Al quinto pino Au cinquième pin
Espagne Espagnol Donde el viento da la vuelta Là où le vent fait demi-tour
Espagne Espagnol En el quinto pino Vers le 5e pin (= Extrêmement loin)
Finlande Finnois Jumalan selän takana Derrière le dos de Dieu
France Français À Pouzzoule
Suisse Français A Plan-les-Ouates Càd dans la commune la plus à l'Ouest en Suisse, dans le canton de Genève. Expression valaisanne
Hongrie Hongrois Isten hàta mögött Derrière le dos de Dieu
Italie Italien A casa di Dio À la maison de Dieu
Italie Italien all'altro capo del mondo de l'autre bout du monde
Belgique Néerlandais In Verweggistan En Lointain-istan
Pays-Bas Néerlandais Aan de andere kant van de wereld A l'autre bout du monde
Pays-Bas Néerlandais Naar Verweggistan reizen Voyager vers Verweggistan (pays imaginaire)
Catalogne Autre A la quinta forca Au cinquième gibet
Pologne Polonais Gdzie diabeł mówi dobranoc Là où le diable dit bonne nuit
Pologne Polonais Gdzie raki zimują Là où les écrevisses passent l'hiver
Pologne Polonais Tam gdzie diabel ma mlode Là où le diable a ses jeunes (ou ses petits)
Brésil Portugais Onde Judas perdeu as botas Où Judas a perdu les bottes
Roumanie Roumain De la mama dracului trei col?uri De chez la mère du diable encore trois tournants
Roumanie Roumain La dracu'n praznic Là où le diable fait la fête
Roumanie Roumain La mama naibii Chez la mère du diable
Roumanie Roumain Unde ?i-a în??rcat dracul copiii Là où le diable a sevré ses enfants
Roumanie Roumain Unde a dus mutu' iapa Là où le muet a (em)mené la jument
Russie Russe Ou tchiorta na koulitchikakh Chez le diable, à Koulitchiki [quartier imaginaire]
Turquie Turc Cehennemin dibinde Au fond d'enfer
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Au diable vauvert » Commentaires

  • #1
    • Sophie
    • 05/02/2006 à 12:39
    C’est d’ailleurs pourquoi on ne met généralement pas d’eau de Valvert dans les bénitiers.
  • #2
    • God
    • 05/02/2006 à 14:01
    • En réponse à Sophie #1 le 05/02/2006 à 12:39 :
    • « C’est d’ailleurs pourquoi on ne met généralement pas d’eau de Valvert dans les bénitiers. »
    Désolé, mais les véritables raisons sont qu’elle est beaucoup plus chère que l’eau du robinet et que les grenouilles n’aiment pas les bulles, qu’elles soient de bénitier ou d’ailleurs.
  • #3
    • <inconnu>
    • 06/02/2006 à 09:21
    • En réponse à Sophie #1 le 05/02/2006 à 12:39 :
    • « C’est d’ailleurs pourquoi on ne met généralement pas d’eau de Valvert dans les bénitiers. »
    En êtes-vous certaine Sophie ? J’habite à 5 km de la source Valvert(Belgique) et je me renseigne auprès des autorités ecclésiastiques. Sachez que l’eau de Valvert est la plus chère des eaux minérales.Si je n’ai pas répondu avant, c’est parce que je faisais partie du lot qui n’avait pas reçu l’expression du jour.A titre d’information, Valvet, c’est Perrier-Contrex-Nestlé et autres...
  • #4
    • <inconnu>
    • 07/02/2006 à 10:31
    • En réponse à <inconnu> #3 le 06/02/2006 à 09:21 :
    • « En êtes-vous certaine Sophie ? J’habite à 5 km de la source Valvert(Belgique) et je me renseigne auprès des autorités ecclésiastiques. Sache... »
    Richard bonjour,
    Merci de ces infos sur la source de Valvert et son appartenance au groupe Nestlé.Bien plus que le fait qu’elle soit la plus chère des eaux, cette information est déterminante dans les orientations d’une consommatrice citoyenne et vigilante.Soyez bénis mais je vous souhaite que ce soit par des eaux plus clémentes que le groupe Nestlé de sinistre mémoire.
    Bien à vous
  • #5
    • cotentine
    • 25/02/2007 à 00:42
    ce vauvert lointain et le diable qui s’y accroche.
    ne serait-ce pas dans ta région, Momo ? en petite Camargue ... là où y’a plus de taureaux en arènes que de diables ! (vu du Cotentin, ce n’est pas à 150 km. près) voir cette page
  • #6
    • <inconnu>
    • 25/02/2007 à 00:43
    Bonjour à toutes et tous. L’expression fera t’elle long feu aujourd’hui tant elle semble pliée en quatre ???
    Voici l’explication relatée par le Sénat sur son site : cette page
  • #7
    • cotentine
    • 25/02/2007 à 01:26
    • En réponse à <inconnu> #6 le 25/02/2007 à 00:43 :
    • « Bonjour à toutes et tous. L’expression fera t’elle long feu aujourd’hui tant elle semble pliée en quatre ???
      Voici l’explication relatée par... »
    après lecture de cette page, j’inclinerai bien à croire à ce Diable Vauvert ... au Luxembourg au Moyen-Age 😉 ... mais il existe tellement de "Vauvert" que même la diable y perdra son latin !
  • #8
    • borikito
    • 25/02/2007 à 07:44*
    J’ai, parmi mes ancêtres, des Valverde , ehbien j’ai encore vérifié dans ma glace ce matin : je suis loin de ressembler à un veau. Quant à la verdeur.... souvenir, souvenir...
    D’autant que "Valverde" signifie val vert.
    Je vous souhaite tous un dimanche hors cyclones.
  • #9
    • <inconnu>
    • 25/02/2007 à 07:58
    on m’a raconté qu’à l’époque des pélérinages vers St Jacques de Compostelle, les pélerins s’arrêtaient à Aix en Provence; ceux qui voulaient "s’amuser" par exemple avec des filles dites de petite vertu, pour ne pas être vus des autres pélerins, s’en allaient "au diable" à Vauvert, la ville voisine. JP
  • #10
    • momolala
    • 25/02/2007 à 08:01
    • En réponse à cotentine #5 le 25/02/2007 à 00:42 :
    • « ce vauvert lointain et le diable qui s’y accroche.
      ne serait-ce pas dans ta région, Momo ? en petite Camargue ... là où y’a plus de taureau... »
    C’est plus près de chez God, comme il se doit un dimanche !
  • #11
    • momolala
    • 25/02/2007 à 08:05
    • En réponse à <inconnu> #9 le 25/02/2007 à 07:58 :
    • « on m’a raconté qu’à l’époque des pélérinages vers St Jacques de Compostelle, les pélerins s’arrêtaient à Aix en Provence; ceux qui voulaient... »
    Bienvenue à toi koskos ! avec boulettes et merguez ? Excuse-moi, mon humeur facétieuse est revenue avec le jour nouveau!
  • #12
    • momolala
    • 25/02/2007 à 08:11*
    • En réponse à <inconnu> #6 le 25/02/2007 à 00:43 :
    • « Bonjour à toutes et tous. L’expression fera t’elle long feu aujourd’hui tant elle semble pliée en quatre ???
      Voici l’explication relatée par... »
    Donc, Vauvert signifie comme le dit Borkito, val vert et au diable, au diable, c’est à dire loin. Collectionnons-les avec amour et respect ces diables vauverts car nous ne sommes pas près d’en trouver de nouveaux ! Resteront-ils verts, s’ils le sont encore ? En tout cas, rien n’est plus loin de rien et le diable a dû se cacher ailleurs depuis longtemps, épié qu’il est depuis le ciel sous tous les angles par les (divines ? Yannou ?) caméras embarquées de satellites divers et bizarres. J’ai là-dessus une petite idée, mais chut...
  • #13
    • <inconnu>
    • 25/02/2007 à 08:21
    • En réponse à momolala #11 le 25/02/2007 à 08:05 :
    • « Bienvenue à toi koskos ! avec boulettes et merguez ? Excuse-moi, mon humeur facétieuse est revenue avec le jour nouveau! »
    on a bien le droit de s’amuser, no problem!
  • #14
    • chirstian
    • 25/02/2007 à 09:59
    Perrette trébuchant , ses rèves s’envolèrent
    adieu veau vache cochon couvée
    les voilà tous partis jusqu’au diable vauvert
    amis regardez bien, où vous mettez les pieds.
  • #15
    • chirstian
    • 25/02/2007 à 10:10
    oh, Diable ! Vos verres ... sont vides ! Allez , hips, on r’met ça ! C’est di , c’est didi, c’est dimanche !
  • #16
    • borikito
    • 25/02/2007 à 10:32
    • En réponse à <inconnu> #13 le 25/02/2007 à 08:21 :
    • « on a bien le droit de s’amuser, no problem! »
    Mais c’est qu’il deviendrait Royal, le Koskos ?
  • #17
    • <inconnu>
    • 25/02/2007 à 10:43
    • En réponse à borikito #16 le 25/02/2007 à 10:32 :
    • « Mais c’est qu’il deviendrait Royal, le Koskos ? »
    C’est celui qu’est plein de boulettes !
    Ahhhh ! la boulettitude, avec la graine et les merguez ! Sarko mence à m’chatouiller les papilles.
    Si vous allez à la Trinité/mer (56) comme moi hier, allez manger celui du Trimaran et dites à Patrick que vous venez de ma part.
  • #18
    • <inconnu>
    • 25/02/2007 à 10:53
    • En réponse à momolala #12 le 25/02/2007 à 08:11* :
    • « Donc, Vauvert signifie comme le dit Borkito, val vert et au diable, au diable, c’est à dire loin. Collectionnons-les avec amour et respect c... »
    Comme ton commentaire est bizarre ! Tu as dit bizarre ? Pourquoi dis tu bizarre ? Comme c’est étrange.
    Une petite idée pour éloigner le vauvert ? Brevette là !
  • #19
    • momolala
    • 25/02/2007 à 10:57
    • En réponse à <inconnu> #17 le 25/02/2007 à 10:43 :
    • « C’est celui qu’est plein de boulettes !
      Ahhhh ! la boulettitude, avec la graine et les merguez ! Sarko mence à m’chatouiller les papilles.
      S... »
    C’est au diable vauvert, ça !
    @Yannou
    Le vauvert où il se cache me sied, bel ami, à condition de choisir moi-même le diable à y tirer par la queue !
  • #20
    • borikito
    • 25/02/2007 à 10:58*
    • En réponse à <inconnu> #9 le 25/02/2007 à 07:58 :
    • « on m’a raconté qu’à l’époque des pélérinages vers St Jacques de Compostelle, les pélerins s’arrêtaient à Aix en Provence; ceux qui voulaient... »
    on m’a raconté qu’à l’époque des pélérinages vers St Jacques de Compostelle

    Le pèlerinage de St-Jacques de Compostelle se pratique toujours. Et les pélerins y convergent du diable vauvert par tout un réseau de "chemins" dont chacun porte son nom (cette page ). Et l’un d’eux passe tout près de chez moi ce qui me permet d’apercevoir de ces marcheurs infatigables, sac au dos, bien protégés des intempéries, s’appuyant souvent sur un long bâton, et arborant quelquefois une coquille st-jacques en sautoir.
    Même à partir de la frontière espagnole il faut encore compter environ 600 kilomètres avant d’y arriver… sans oublier de faire composter son carnet de route aux étapes.
    Un couple de mes amis dont l’objectif était d’accomplir ce pèlerinage s’y est entraîné longuement et sérieusement…(trop) puisqu’il a été victime d’une sérieuse tendinite et qu’ils ont dû y renoncer…(leurs coquilles ont atterri en cuisine).