Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Autant en emporte le vent

Se dit des choses auxquelles on s'engage ou qu'on se promet à soi-même et qu'on n'exécute jamais.

Origine

Cette expression était déjà employée au XIIIe siècle.
C'est depuis le XVIe siècle qu'elle a un sens proche de celui d'aujourd'hui, lié à la vanité, à la fugacité des choses et aux promesses sans suite, par allusion aux oeuvres humaines fragiles que le vent balaye en n'en laissant aucune trace, les faisant tomber dans l'oubli ("...et le vent les emporta sans qu'aucune trace n'en fut trouvée." dans l'Ancien Testament).

Compléments

On voit que cette expression ne date pas de M'âme Scarlett et de son Retth Butler détesté/préféré.
Elle pourrait être très utilisée par ceux qui se promettent d'arrêter de fumer, de maigrir un peu ou de se mettre à une activité sportive, et ne le font jamais.
On peut aussi l'associer aux hommes politiques, habitués des promesses qu'ils ne tiennent jamais, surtout ceux qui deviennent présidents...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Autant en emporte le vent » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe Yensef fel hawa Il souffle dans l'air/dans le vent
Allemagne Allemand Vom Winde verweht Éparpillé par le vent
Grèce Grec Όσα παίρνει ο άνεμος (Òssa pèrni oànemos) Tout ce que le vent emporte
Angleterre Anglais It's a pie in the sky (or, a castle in the sky) C'est une tarte dans le ciel (ou un château dans l'air)
États-Unis Anglais Gone with the wind Autant en emporte le vent
Espagne Espagnol Las palabras se las lleva el viento Les paroles sont emportées par le vent
Espagne Espagnol Lo que el viento se llevó Ce que le vent a emporté
Italie Italien Via col vento Au loin avec le vent
Latin Latin Sed mulier cupido quod dicit amanti, in vento et rapida scribere oportet aqua Catullus Carmen LXX : ce qu'une femme dit à son amant passionné, on doit l'écrire dans le vent et l'eau rapide
Pays-Bas Néerlandais IJdele beloftes Des promesses vains
Pays-Bas Néerlandais Luchtkastelen bouwen Bâtir des châteaux en Espagne
Pologne Polonais S?owa rzucane na wiatr Les mots jetés au vent
Brésil Portugais Palavras soltas ao vento Mots lâchés au vent
Roumanie Roumain Vorbe in vant Des paroles dans le vent
Albanie Albanais Fjalët i merr era Les mots c'est le vent qui les prend
Turquie Turc Rüzgar gibi geçti Il (elle) est passé (e) comme le vent
Belgique Wallon Tu peux toudi chuffler Tu peux toujours siffler
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Autant en emporte le vent » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 05/11/2006 à 00:21
    Youhouhouhhh, Cotentine ! Après tout, "autant en emporte le vent", si j’suis l’premier, non ? Coucou à tous !
  • #2
    • cotentine
    • 05/11/2006 à 01:23
    • En réponse à <inconnu> #1 le 05/11/2006 à 00:21 :
    • « Youhouhouhhh, Cotentine ! Après tout, "autant en emporte le vent", si j’suis l’premier, non ? Coucou à tous ! »
    il en faut bien un pour démarrer ! 😉
    La petite pluie d’hier a chassé le grand vent ... c’est bien joli, mais ce vent a emporté autant qu’il pouvait. Que va-t-il rester ? hein ? je vous le demande ! 😢
    Scarlett O’Hara reverra-t-elle Rhett Butler ? ...
    (je me suis laissé emporter par cette romance au point de lire 3 fois ce livre offert pour mes 20 ans)
  • #3
    • borikito
    • 05/11/2006 à 07:49*
    • En réponse à cotentine #2 le 05/11/2006 à 01:23 :
    • « il en faut bien un pour démarrer ! 😉
      La petite pluie d’hier a chassé le grand vent ... c’est bien joli, mais ce vent a emporté autant qu’il... »
    C’est bien ce que je pensais : Tu as dans les 50 ans.
    Je démontre : un livre offert à 20 ans, que tu as relu 3 fois. Sachant que chaque lecture t’occupe pendant 10 ans, 30 ans de lecture plus 20 au départ : 50.
    Me trompeuj ?
    J’ai une pensée émue pour tous ceux qui ont subi la panne "Monoumantal" d’hier soir. Qui n’était même pas due à un coup de vent plus puissant que les autres et qui aurait tout emporté mais plus simplement à une surcharge (même pas pondérale, Lamone) du côté de nos voisins teutons.
    C’est une fois de plus la démonstration que nous traînons une dizaine d’années de retard sur les States qui se sont offert ce genre de panne bien avant nous.
    Mais c’est aussi la preuve que nous progressons. 😛
    Je constate avec émerveillement que mon "Expressio.fr" m’a été servi sur un plateau à l’heure habituelle comme en semaine.
    Merci God. Et bon dimanche à tous. 🙂
  • #4
    • momolala
    • 05/11/2006 à 08:32*
    Prévert disait si joliment, puisque God nous garde dans la météo de saison :
    "[...]Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
    les souvenirs et les regrets aussi.
    Le vent du nord les emporte dans la nuit froide de l’oubli..
    ... et la mer efface sur le sable les pas des amants désunis. "
    Je penche plutôt pour cette version des choses : le vent efface le regret de ce que nous avons perdu, ou n’avons pas fait, plutôt que nos intentions bonnes ou mauvaises.
    Mais je ne regrette rien quant à moi, préférant de loin le remord (occasionnel et limité) ! La vie est devant nous et on voyage mieux léger.
    Je vous offre en partage une belle journée très ensoleillée (et fraîche) à tous !
  • #5
    • <inconnu>
    • 05/11/2006 à 09:13
    .........Et si Scarlett ne l’a pas dit à son Retth Buttler c’est que c’était la guerre entre eux et qu’elle avait déjà fait cessession...............................BOF !
  • #6
    • OSCARELLI
    • 05/11/2006 à 09:31*
    • En réponse à cotentine #2 le 05/11/2006 à 01:23 :
    • « il en faut bien un pour démarrer ! 😉
      La petite pluie d’hier a chassé le grand vent ... c’est bien joli, mais ce vent a emporté autant qu’il... »
    (je me suis laissé emporter par cette romance au point de lire 3 fois ce livre offert pour mes 20 ans)

    Bravo! Je n’aurais jamais pu imaginer que tu lises aussi vite que cela! C’est vrai que le bouquin est gros...
  • #7
    • OSCARELLI
    • 05/11/2006 à 09:43
    ... ...
    Hé, Dieu, si j’eusse étudié
    Au temps de ma jeunesse folle,
    Et à bonnes moeurs dédié,
    J’eusse maison et couche molle,
    Mais quoi! je juyoie l’école
    Comme fait le mauvais enfant;
    En écrivant cette parole
    A peu que le coeur ne me fend.
    ... ...
    Francois Villon, Regrets
  • #8
    • OSCARELLI
    • 05/11/2006 à 09:44
    • En réponse à <inconnu> #5 le 05/11/2006 à 09:13 :
    • « .........Et si Scarlett ne l’a pas dit à son Retth Buttler c’est que c’était la guerre entre eux et qu’elle avait déjà fait cessession......... »
    tu veux sans doute dire Sécession?
  • #9
    • OSCARELLI
    • 05/11/2006 à 09:54
    A propos de Scarlett et Reth, ce qui est dommage, dans toute cette histoire, c’est que la madame Harriet Becher Stowe qui l’a écrite n’a jamais mis les pieds dans les Etats du Sud, ni de son vivant, ni avant, ni après...
    Elle a écrit ce bouquin sur base de "on-dits", de récits - réels, mais malgré tout bien souvent exagérés, d’esclaves qui s’étaient enfuis, ... et avec raison!, des plantations du Sud.
    Je ne discute pas le fait que l’esclavage est mal. C’est un fait. Point.
    Je discute ici simplement le fait que tout n’était pas mauvais dans le Sud, comme tout n’était pas bon dans le Nord. Comme tout non plus n’était pas bon ou mauvais chez nous-z-en Europe: il y a eu des exactions partout, il y en a encore de nos jours, et je crains même que cela n’est pas près de s’arrêter.
    Mais si l’on veut lire quelque chose de bien sur le sujet de la Guerre de Sécession, et sur la situation des travailleurs noirs et blancs - esclaves ou non - dans les plantations du Sud et dans les industries et les mines du Nord, il vaut mieux s’adresser à d’autres références, comme par exemple Racines, de Alex Haley.
  • #10
    • <inconnu>
    • 05/11/2006 à 10:00
    Bon dimanche à tous.
    C’est comme ceux qui pensent de force instaurer ici ou là, la paix et l’harmonie « idéale » et qui constatent à leurs dépends que le vent du désert a raison de tout, que cela soit de la folie prétentieuse des hommes comme de leur intelligence à rationaliser ce qui ne peut être en définitive qu’à peine palpable : une évanescence arabe née, il y a des milliers d’années au beau milieu d’un désert : je parle ici d’un état d’esprit si particulier qui échappe à l’homme occidental.
    « Autant en emporte le vent » s’accouple aisément avec « Qui sème le vent récolte la tempête ».
  • #11
    • momolala
    • 05/11/2006 à 10:06*
    ..."Pauvre sens et pauvre mémoire
    M’a Dieu donné, le roi de gloire
    Et pauvre rente
    Et droit au cul quand bise vente
    Le vent me vient, le vent m’évente
    L’amour est morte
    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta
    Rutebeuf (1230-1285)
    Pour le plaisir du vent qui passe
  • #12
    • borikito
    • 05/11/2006 à 10:07
    • En réponse à <inconnu> #10 le 05/11/2006 à 10:00 :
    • « Bon dimanche à tous.
      C’est comme ceux qui pensent de force instaurer ici ou là, la paix et l’harmonie « idéale » et qui constatent à leurs d... »
    " Qui sème le vent récolte la tempête "
    ou
    Qui sème le vent devrait s’abstenir de consommer des féculents.
  • #13
    • <inconnu>
    • 05/11/2006 à 10:11*
    • En réponse à OSCARELLI #9 le 05/11/2006 à 09:54 :
    • « A propos de Scarlett et Reth, ce qui est dommage, dans toute cette histoire, c’est que la madame Harriet Becher Stowe qui l’a écrite n’a jam... »
    Même si tout n’était pas mauvais, bonne analyse Filo, le soumis a vocation à briser ses chaînes. Peu importe l’effet dominos si je puis dire… c’est toujours ainsi. Au nom de l’autodétermination de l’Etre Humain.
    Je pense qu’au final, le jeune peuple Us a pu égaliser, uniformiser dans la douleur sa mentalité nationale.
    On ne fait pas d’omelette sans casser les burnes au général Lee.
    Sur ce direction piscine en eau de mer pour bouger muscles et articulations. Ca vous requinque un homme quelques brassées audacieuses devant parterre mouillée de dames se pâmant sous quelques jets d’eau puissants comme ceux évoquant quelques feux de l’Amour encore mal éteints. Après tout, elles prennent le plaisir là où il se trouve et moi, ça me fait des vacances.
  • #14
    • momolala
    • 05/11/2006 à 10:15
    • En réponse à borikito #12 le 05/11/2006 à 10:07 :
    • « " Qui sème le vent récolte la tempête "
      ou
      Qui sème le vent devrait s’abstenir de consommer des féculents. »
    Voir le 11 pour le remède !
  • #15
    • <inconnu>
    • 05/11/2006 à 10:27
    • En réponse à borikito #3 le 05/11/2006 à 07:49* :
    • « C’est bien ce que je pensais : Tu as dans les 50 ans.
      Je démontre : un livre offert à 20 ans, que tu as relu 3 fois. Sachant que chaque lect... »
    Bon, moi un jour j’ai bien dit que je mesurais 1m50 et que je faisais 110 kg. C’est pas de la surcharge pondérale ça Beauquiritôt !!! C’est juste un peu d’embonpoint.
  • #16
    • amapola
    • 05/11/2006 à 10:28
    Si je me souviens bien, du temps où j’écoutais et où je chantais dans une chorale et un quatuor des chansons de la Renaissance, l’une d’entre elles disait : "Autant et plus en emporte le vent".
    Cette expression en effet ayant des origines bibliques est archi employée de façon plus ou moins directe et transformée.
    En tout cas vu tout ce qu’on nous annonce en fait de bouleversements climatiqiues, on n’a pas fini de voir des choses diverses et variées vivantes ou non emportées par le vent.
    Chez moi (à la campagne dans le Gers), une mini-tornade (heureusement mini) avait causé une pluie de paille dans ma cour et sur la mare. Curieux mais pas dangereux, au moins.
  • #17
    • God
    • 05/11/2006 à 10:33
    • En réponse à <inconnu> #10 le 05/11/2006 à 10:00 :
    • « Bon dimanche à tous.
      C’est comme ceux qui pensent de force instaurer ici ou là, la paix et l’harmonie « idéale » et qui constatent à leurs d... »
    « Autant en emporte le vent » s’accouple aisément avec « Qui sème le vent récolte la tempête »

    Pas d’histoires pornographiques sur ce site, pliz, sinon je zappe.
    [entre nous]Et est-ce qu’il auront beaucoup d’enfants ?[/entre nous]
  • #18
    • <inconnu>
    • 05/11/2006 à 10:34
    • En réponse à OSCARELLI #9 le 05/11/2006 à 09:54 :
    • « A propos de Scarlett et Reth, ce qui est dommage, dans toute cette histoire, c’est que la madame Harriet Becher Stowe qui l’a écrite n’a jam... »
    "c’est que la madame Harriet Becher Stowe qui l’a écrite n’a jamais mis les pieds dans les Etats du Sud, ni de son vivant, ni avant, ni après..."
    Ah ben, moi je discute ici le fait que tu nous parles d’une dame qui avant sa naissance ou après sa mort n’est pas allée quelque part... on s’éloigne du débat.
    Je ne te savais pas bouddhiste mais c’est bien de nous le préciser
  • #19
    • OSCARELLI
    • 05/11/2006 à 11:00
    • En réponse à momolala #11 le 05/11/2006 à 10:06* :
    • « ..."Pauvre sens et pauvre mémoire
      M’a Dieu donné, le roi de gloire
      Et pauvre rente
      Et droit au cul quand bise vente
      Le vent me vient, le ven... »
    et merci à Léo Ferré qui nous a mis cela en si belle musique...
  • #20
    • cotentine
    • 05/11/2006 à 11:20*
    • En réponse à momolala #4 le 05/11/2006 à 08:32* :
    • « Prévert disait si joliment, puisque God nous garde dans la météo de saison :
      "[...]Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
      les souvenirs... »
    je ne regrette rien quant à moi, préférant de loin le remord...

    faut pas confondre regrets z-et remords ... qu’est-il préférable ? ... vaste question débouchant sur une longue réflexion philosophique ! (à vos copies !)
    @ file_au_logis ... la guerre de Sécession a cessé, c’est sûr !
    @ borikito : presque deviné ... j’ai laissé passer 20 ans entre chaque lecture, juste le temps pour oublier assez et ensuite retrouver le plaisir de la re-découverte