Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

C'est de l'hébreu / du chinois / de l'iroquois

C'est complètement incompréhensible

Origine

Pour les deux premières langues, au vu des caractères non latins utilisés, il suffit de les voir écrites pour savoir immédiatement qu'on n'y comprendra rien, sauf si on les a apprises. Pour l'iroquois, je réserve mon opinion, n'en ayant jamais sous sa forme écrite qui, paraît-il, n'existait de toute façon pas à l'origine[1], l'écriture de certaines langues amérindiennes ayant été inventée soit par des missionnaires, soit par un homme-médecine cherokee. Et je confirme que la forme écrite du cherokee, une des langues iroquoianes, est effectivement tout aussi lisible que les deux premières citées.
À propos de l'iroquois, les spécialistes vous diront qu'il s'agit d'une langue polysynthétique et agglutinante, ce qui fait incontestablement progresser notre savoir et nous permettra sans aucun doute de mieux réussir les spaghettis à la carbonara à la prochaine tentative.
Et même si de nombreuses autres langues auraient pu être candidates et sélectionnées pour des variantes de notre expression, dans les deux premiers cas, c'est bien la difficulté de lecture de ces langues écrites qui est à son origine.
La variante avec l'hébreu date du XVIe siècle (c'est de l'hébrieu, disait-on alors à l'époque).
Celle avec le chinois est plus récente puisqu'elle nous vient de la fin du XVIIIe siècle.
Quant à l'iroquois (une appellation qui, dans la langue de ce groupe d'indiens d'Amérique du Nord, signifie « vraies vipères », selon le [TLFI]), la variante date du milieu du XIXe siècle et vient de la forme vocale du langage. Mais dès le XVIIe siècle, au Canada, le qualificatif iroquois était déjà péjoratif, désignant un style poétique grossier, puis une personne au comportement bizarre.
[1] Il ne faut pas confondre les glyphes amérindiens comme le fameux Kokopelli (), par exemple, avec une véritable écriture.

Exemple

« Proudhon. - (...) En résumé et pour préciser davantage ma pensée sur la justice, cette haute prérogative de l'homme, je vous dirai : QUE LA JUSTICE A POUR GARANTIE ET SANCTION LA JUSTICE. Comprenez-vous?
Colins. - Nullement. C'est de l'hébreu pour moi. »
A. Hugentobler - Extinction du pauperisme - 1868
« Elle a un mari, lui il est drôlement sérieux, il parle comme moi et vous, et d'autres fois il s'exprime avec des mots incompréhensibles, qu'elle dit ma mère. Maman dit que pour elle, c'est du chinois ou de l'hébreu, alors là encore, il va falloir qu'elle se décide ou pour l'un ou pour l'autre. »
Monique Cluzeau - La Ninise, Béberte, Coco et moi - 2005
« Dans la même représentation, pas un des acteurs chargés de donner la réplique à Ligier, ne fut en état de dire de suite quatre vers convenablement et sans les fausser. Car, c'est encore une remarque à faire, que, nulle part, hormis au Théâtre-Français, les comédiens n'ont conservé la tradition des vers et le mode de diction qui leur convient. Pour eux aussi, c'est de l'iroquois. »
Léonard Boitel, Aimé Vingtrinier - Revue du Lyonnais - 1864

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est de l'hébreu / du chinois / de l'iroquois » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
République Tchèque Tchèque To je pro mně spanělská vesnice Tout cela est pour moi un village espagnol
Allemagne Allemand Das kommt mir spanisch vor Ça me semble être (de l') espagnol
Allemagne Allemand Ich verstehe Bahnhof (fam.) Je comprends gare
Grèce Grec Είναι κινέζικα (Ìne kinèzika) C'est du chinois
Angleterre Anglais Gobbledygook or gobbledegook Expression ou langage incompréhensible
Angleterre Anglais It's all Greek to me Pour moi c'est du grec
Angleterre Anglais It's double Dutch C'est du double hollandais
Angleterre Anglais Mumbo jumbo Bla-bla, baragouin, jargon spécifique et incompréhensible pour ceux hors du métier
États-Unis Anglais It's Greek to me Pour moi, c'est du grec
États-Unis Anglais It's like Chinese arithmetic C'est comme de l'arithmétique chinoise
Argentine Espagnol Chino basico Du chinois élémentaire
Argentine Espagnol Es chino C est chinois
Espagne Espagnol Es chino C'est du chinois
Espagne Espagnol No se entiende ni jota ! On n'y comprend pas un iota !
Mexique Espagnol Estar algo en chino C'est du chinois
Hongrie Hongrois Ez nekem kínai C'est du chinois
Italie Italien È arabo C'est arabe
Italie Italien È arabo C'est arabe
Italie Italien Parlare turco Parler turc
Italie Italien Per me è arabo Pour moi c'est de l'arabe
Italie Italien Xe ciausco! C'est de l'allemand / de l'autrichien
Belgique Néerlandais Dat is Chinees voor mij C'est du chinois pour moi
Belgique Néerlandais Dat is Chinees voor mij C'est du chinois pour moi
Pays-Bas Néerlandais Dat is abacadabra C'est abacadabra
Pays-Bas Néerlandais Dat is Chinees / Hebreeuws / Latijn C'est du chinois / de l'hébreu / du latin
Brésil Portugais É grego C'est du grec
Roumanie Roumain Parcă-i chinezește Il semble du chinois
Serbie Serbe Ti govoris kineski ? C'est du chinois ?
Suède Suédois Det är rena grekiskan/arabiskan C'est du pur grec/arabe
Ukraine Ukrainien це китайська грамота C'est une grammaire chinoise
Ukraine Ukrainien Це китайська грамота C'est la grammaire chinoise
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « C'est de l'hébreu / du chinois / de l'iroquois » Commentaires

  • #1
    • DiwanC
    • 12/11/2010 à 01:07*
    L’hébreu… N’était-ce pas la langue parlée par le p’tit Judas d’hier, lequel achetait du son au vieux chinois qui avait installé son échoppe près du saloon où Nuage Rouge venait boire l’eau de feu après avoir abattu dans la plaine le bison qui nourrirait Perle de Rosée, Coyote Rusé et Plume d’Aigle, le chef iroquois, pendant une lune entière ?
  • #2
    • DiwanC
    • 12/11/2010 à 02:03
    Uk jetki jtoivfdn ! Itognl, uti, eikfdazbvnol, keit ? Eitpiot… eti… etme.
    Z’avez rien compris ? C’est pourtant pas de l’hébreu !
  • #3
    • BeeBee
    • 12/11/2010 à 07:17*
    • En réponse à DiwanC #1 le 12/11/2010 à 01:07* :
    • « L’hébreu… N’était-ce pas la langue parlée par le p’tit Judas d’hier, lequel achetait du son au vieux chinois qui avait installé son échoppe... »
    Si, ça doit-être ça, mais n’y avait-il pas aussi Li Ming qui essayait de vendre, dans l’échoppe du vieux chinois, des fards aux demoiselles du saloon, dans lequel Nuage rouge s’était un peu trop attardé, alors que Perle de Rosée l’attendait pour cuire le bison, ce qui créa un différend entre eux et entraina une dispute, à la suite de laquelle, elle voulut retourner chez sa mère, la femme de Plume d’Aigle ? 😄
  • #4
    • BeeBee
    • 12/11/2010 à 07:18
    • En réponse à DiwanC #2 le 12/11/2010 à 02:03 :
    • « Uk jetki jtoivfdn ! Itognl, uti, eikfdazbvnol, keit ? Eitpiot… eti… etme.
      Z’avez rien compris ? C’est pourtant pas de l’hébreu ! »
    Non, c’est du chinois ! 😉
  • #5
    • OSCARELLI
    • 12/11/2010 à 07:20*
    Faudra que je vérifie l’assertion de not’ petit Godemichou adoré. Il nous assène:
    Et je confirme que la forme écrite du cherokee, une des langues iroquoianes

    Or tout le monde sait - ou devrait savoir - que les Cherokees font partie des cinq tribus civilisées, ce qui est le terme qui désigne cinq nations d’Amérindiens aux États-Unis, considérées comme « civilisées » par la société blanche pour avoir adopté beaucoup de coutumes occidentales (dont la possession de plantations, de maisons à l’européenne et d’esclaves noirs) mais surtout pour avoir un code de justice et une écriture ainsi qu’une grammaire - tout cela grâce, entre autres - au chef Sequoyah. Ces cinq nations sont les Cherokees, les Chickasaws, les Choctaws, les Creeks et les Seminoles. cette page
    Ces cinq tribus vivaient dans le sud-est des Etats-Unis (à partir des Carolines jusqu’en Floride).
    Or, les Iroquois, eux, vivaient dans le nord-est des Etats-Unis, ce qui allait devenir la Nouvelle-Angleterre et encore plus au nord, dans le futur Canada... Donc, je n’y vois pas l’unité de lieu nécéssaire à une bonne pièce de théâtre...
    Après vérification sur Wikipedia, j’y lis:
    "Le tchérokî (ou chérokî ; cherokee en anglais ; ᏣᎳᎩ (tsalagi) dans cette langue) est une langue parlée aux États-Unis. Elle fait partie de la famille des langues iroquoiennes, le seul représentant des langues iroquoiennes du Sud à être encore parlé de nos jours."
    Donc, notre petit Godemichou adoré a sans (aucun) doute raison.
  • #6
    • God
    • 12/11/2010 à 08:07
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 12/11/2010 à 07:20* :
    • « Faudra que je vérifie l’assertion de not’ petit Godemichou adoré. Il nous assène:
      Et je confirme que la forme écrite du cherokee, une des la... »
    Pour toi qui speak english fluently, tu peux aisément trouver sur le net plusieurs ouvrages qui causent du sujet.
  • #7
    • Emeu29
    • 12/11/2010 à 08:40
    Contrepèterie du jour :
    Le rabbin écorchait l’Hébreu et sa femme l’Écossais.
    Y en a qui sont pas god pour les langues ! (god = doué en breton) 😄
  • #8
    • Rikske
    • 12/11/2010 à 08:59
    • En réponse à BeeBee #4 le 12/11/2010 à 07:18 :
    • « Non, c’est du chinois ! 😉 »
    Plutôt du moldo-valaque, non ?
  • #9
    • <inconnu>
    • 12/11/2010 à 09:00
    Je dirai que pour moi c’est l’informatique qui est du chinois, de l’hébreu, de l’iroquois.
    L’informatique englobant tous ces bidules clignotants qui encombrent mon bureau.
    Je n’en suis qu’au B-A-BA mais quoique je ba-fouille, balbutie et mer...doucie, cela me permet quand même de venir vous lire. :-l
  • #10
    • mitzi50
    • 12/11/2010 à 09:11*
    Pour l’ Iroquois, je ne sais pas, mais l’ hébreu et le chinois n’ ont pas grand-chose de commun... L’ hébreu est une langue polysyllabique et s’ écrit au moyen d’ un alphabet alors que le chinois est une langue monosyllabique utilisant, pour l’ écriture, des idéographes. Alors, pourquoi pas l’ arabe, le papou (dont je ne connais rien) ou le fuégien (ça a bien dû exister...) ? Sur ce, shalom ou nî hao, à votre guise ! (non, ce ne sont pas des injures, cela signifie tout simplement bonjour : "salut" pour l’ hébreu, "toi bien" pour le chinois - qui est du "petit-nègre", au point de vue grammatical).
    N.B. Je viens de lire l’ article sur le cheroquee et - surprise ! je me rends compte que son syllabaire, correctement adapté, pourrait être utilisé pour l’ écriture du... chinois !Un mot chinois, ça n’ a pas plus de deux syllabes (sauf les termes d’ origine étrangère passés dans la langue chinoise).
  • #11
    • <inconnu>
    • 12/11/2010 à 09:13
    • En réponse à BeeBee #3 le 12/11/2010 à 07:17* :
    • « Si, ça doit-être ça, mais n’y avait-il pas aussi Li Ming qui essayait de vendre, dans l’échoppe du vieux chinois, des fards aux demoiselles... »
    Ah j’adore lorsque toi et DiwanC vous débloquez ainsi !
    En ces jours sombres cela fait du bien 🙂
  • #12
    • mitzi50
    • 12/11/2010 à 09:22*
    • En réponse à <inconnu> #9 le 12/11/2010 à 09:00 :
    • « Je dirai que pour moi c’est l’informatique qui est du chinois, de l’hébreu, de l’iroquois.
      L’informatique englobant tous ces bidules clignot... »
    Pour moi aussi, mais par mauvaise volonté assumée. Faut que ça fonctionne un point c’ est tout. Comment ? J’ veux pas le savoir. Pour le chinois je peux au moins bafouiller "bonjour, merci, à votre santé, comment vous portez-vous", enfin quelques mots conviviaux. En informatique je ne sais faire que le ... triste minimum. Très triste.... 😢
  • #13
    • chirstian
    • 12/11/2010 à 09:35
    • En réponse à mitzi50 #10 le 12/11/2010 à 09:11* :
    • « Pour l’ Iroquois, je ne sais pas, mais l’ hébreu et le chinois n’ ont pas grand-chose de commun... L’ hébreu est une langue polysyllabique e... »
    idéographes ? Je ne connaissais pas le terme, et je découvre cette page. Décidément on apprend toujours quelque chose sur Expressio !
    Quant aux sinogrammes, il me semble que si l’amie de Delassus nous lit, elle pourra nous en dire plus. J’ai du mal à imaginer que l’usage d’idéogrammes ne change pas profondément l’approche d’une réalité, par rapport à notre écriture.
  • #14
    • chirstian
    • 12/11/2010 à 09:39
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 12/11/2010 à 07:20* :
    • « Faudra que je vérifie l’assertion de not’ petit Godemichou adoré. Il nous assène:
      Et je confirme que la forme écrite du cherokee, une des la... »
    l’Iroquois qui sort son petit chien, lui intime : "chie, roquet"
    (je tiens le détail de l’avant dernier des Mohicans, un indien dont on parla beaucoup, jusqu’à la naissance de son fils.)
  • #15
    • chirstian
    • 12/11/2010 à 09:42
    celui pour qui l’hébreu c’est du chinois, et le chinois c’est de l’iroquois ne s’y retrouvera que si l’iroquois est pour lui de l’hébreu.
  • #16
    • horizondelle
    • 12/11/2010 à 09:48*
    言论是一个非常好的网站 : c’est du chinois!
    C’est de l’hébreu. ביטוי הוא אתר מופלא
    Quoi ? vous n’y comprenez rien ?
    C’est normal, God nous dit que ça veut dire que " c’est incompréhensible".Dommage, car les deux textes veulent dire "Expressio est un merveilleux site". 😄
  • #17
    • horizondelle
    • 12/11/2010 à 09:50
    • En réponse à chirstian #15 le 12/11/2010 à 09:42 :
    • « celui pour qui l’hébreu c’est du chinois, et le chinois c’est de l’iroquois ne s’y retrouvera que si l’iroquois est pour lui de l’hébreu.... »
    Il manque la dernière case sans phylactère où Le Chat regarde au loin :’-))
  • #18
    • horizondelle
    • 12/11/2010 à 09:56
    L’iroquois, c’est son petit nom cette page Il faut dire qu’il a déjà la coiffure et que ça lui sied 🙂
  • #19
    • cornelius
    • 12/11/2010 à 10:22
    il y a aussi des iroquois locaux cette page dont je comprends mal le langage
    Pas tout à fait de l’hebreu ni du chinois mais pas du français -au sens où je l’entends - non plus
  • #20
    • mitzi50
    • 12/11/2010 à 10:23
    • En réponse à chirstian #13 le 12/11/2010 à 09:35 :
    • « idéographes ? Je ne connaissais pas le terme, et je découvre cette page. Décidément on apprend toujours quelque chose sur Expressio !
      Quant... »
    Les deux peuvent être employés. Ceci dit les différentes langues chinoises (il n’ y a pas que l’ officiel mandarin) et le japonais peuvent être compris de tous ceux qui les utilisent depuis (au moins) le Moyen-Age, avec comme vecteur l’ écriture. Celle-ci utilise des symboles et ne tient pas compte de la prononciation (par exemple hao, pour "bien" est constitué des symboles masculin et féminin accolés, signifiant la parfaite harmonie, d’ où le bien). Mais je n’ ai tenté d’ étudier le chinois que durant moins de 2 années (après, le prof est parti) donc ce dont je me souviens encore est proche de... rien. C’ est moins déconcertant que cela en a l’ air : un peu comme si, pour écrire : "la cabanne perchée dans les branches", nous utilisions le symbole du toit surmontant celui d’ un arbre. Cependant l’ écrit et l’ oral doivent toujours aller de pair... Par exemple, ce qui, en caractères latins, s’ écrit "ba" correspond à 4 idéogrammes différents et 4 prononciations différentes : huit, arracher, cible, et papa ! Par contre, parler de sinogrammes n’ est peut-être pas la meilleure expression. Si chinois et japonais ont pu communiquer (surtout en matière de commerce), c’ est bien parceque les symboles étaient les mêmes. Mais par l’ écriture seulement....