Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

En son for intérieur

Dans le secret de sa pensée

Origine

Avec l'arrivée d'Internet et de ses lieux de discussion écrite appelés 'forum', beaucoup ont tendance à oublier le sens initial du mot qui, en latin, désignait un lieu public, place ou marché, où se discutaient aussi bien les affaires publiques que privées, ce qui explique que le mot a aussi pris le sens de 'tribunal', lieu où était rendue la justice.
Le 'for' est issu de 'forum' au début du XVIIe siècle[1], avec la dernière acception citée, en ne s'appliquant d'abord qu'à la juridiction ecclésiastique (les tribunaux de l'Église).
Quant au "for intérieur" (aussi appelé "for de la conscience"), il désignait à l'époque ce qu'on appelait "le tribunal intime de la conscience", chacun jugeant en secret ses actes selon ce que lui dictait sa conscience.
C'est à partir du XVIIIe siècle que le "for extérieur", locution maintenant désuète, a qualifié la juridiction civile, le "for intérieur" gardant son sens précédent.
Aujourd'hui, le mot 'for' ne s'emploie plus que dans notre locution qui se limite à signifier "dans le secret de sa pensée", sans être obligatoirement associé à une notion de jugement.
[1] Mais selon le Robert, il existait déjà en gascon au début du XIIIe, avec le sens 'loi' ou 'coutume'.

Exemple

« Comment veut-on que des hommes à qui l'on ordonne le meurtre et l'incendie gardent dans leur for intérieur une idée nette du droit et du devoir ? »
Numa Denis Fustel de Coulanges - Questions contemporaines - 1916

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « En son for intérieur » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand In seinem Innersten Dans son plus intérieur
Allemagne Allemand In seinem tiefsten Inneren En son intérieur le plus profond
Angleterre Anglais Deep inside En son intérieur profond
Angleterre Anglais In one's heart of hearts Dans son coeur des coeurs
Argentine Espagnol En su fuero interior En son for interieur
Espagne Espagnol En su fuero interior En son for intérieur
Espagne Espagnol En su fuero interno En son for intérieur
Espagne Espagnol Para sus adentros Intérieurement (= En son for intérieur)
Italie Italien Nel profondo del suo animo Dans la profondeur de son âme
Italie Italien Nell'intimo Dans son for intérieur
Belgique Néerlandais Diep in zijn hart Dans la profondeur de son coeur
Belgique Néerlandais In zijn binnenste Dans son plus intérieur
Pologne Polonais W głębi duszy Dans la profondeur de son âme
Brésil Portugais Em seu foro íntimo En son for intime
Roumanie Roumain În forul său interior En son for intérieur
Ajouter une traduction

Déformée

  • Dans sa Ford intérieure

Commentaires sur l'expression « En son for intérieur » Commentaires

  • #1
    • DiwanC
    • 04/05/2010 à 00:42*
    Houhou ! Y’a quelqu’un ?
    Fort bien ! Puisque c’est ainsi, je me barricade à l’intérieur de ce merveeiillleux site ! J’en ai assez d’errer la nuit dans les couloirs déserts pourchassant les secrets d’une pensée qui ne cesse de m’échapper !
  • #2
    • DiwanC
    • 04/05/2010 à 01:09
    Dans le silence de la nuit, suis allée fureter dans les tiroirs de God qui dissimule quelques info. (à moins qu’il ne nous les laisse pour qu’on ait l’impression de les découvrir. Quelle abnégation !). J’ai donc lu que « for » apparaît dans l’écrit en 1611*, désignant sans doute l’enclos autour de la maison avant de prendre le sens de « place publique, etc. ». « For intérieur » apparaît - dans l’écrit toujours - en 1635*.
    • Dico. historique de la langue françoise
  • #3
    • deLassus
    • 04/05/2010 à 03:06*
    • En réponse à DiwanC #2 le 04/05/2010 à 01:09 :
    • « Dans le silence de la nuit, suis allée fureter dans les tiroirs de God qui dissimule quelques info. (à moins qu’il ne nous les laisse pour q... »
    Il faut que nous coordonnions davantage nos horaires d’insomnies !
    Et puisque, armée de ton dico magique, tu mets le pied sur "mes terres", je vais commencer en vous emmenant ailleurs.
    "En son for intérieur, quel charmant hémistiche !
    Qu’en ferai-je ? Un sonnet, peut-être un acrostiche ?",
    Se dit en se levant le bienheureux rimeur
    Que l’expression du jour met de très bonne humeur.

    Comme vous voyez, pour l’acrostiche on verra plus tard, peut-être...
  • #4
    • deLassus
    • 04/05/2010 à 03:47*
    • En réponse à DiwanC #2 le 04/05/2010 à 01:09 :
    • « Dans le silence de la nuit, suis allée fureter dans les tiroirs de God qui dissimule quelques info. (à moins qu’il ne nous les laisse pour q... »
    J’ai le plus grand respect pour le Dico hist. de la langue française, mais il me semble qu’il y va un peu "fort" en disant que forum viendrait de for, alors qu’il me semble évident que for vient de forum. Je suis en celà les analyses [/slurp] de God, et accessoirement celles du TLFi, largement repris par [/reslurp] God .
    Voir FOR :
    Étymol. et Hist.
    J’ai trouvé une des sources du TLFi : L’histoire du Béarn par de Marca
    Dans l’introduction, page aiiij (pagination en bas à droite), on trouve la formule : "Comme on l’a fait glisser dans les fors du Palais" Mais désolé, je n’arrive pas à la mettre en valeur.
    cette page
  • #5
    • deLassus
    • 04/05/2010 à 05:29*
    Pour changer un peu de la routine, un texte récent sur le "for intérieur" :
    cette page
    Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je lis ce genre de prose j’ai toujours tendance à la prendre au second degré, comme une bonne blague...
    Mais c’est parce que je suis d’humeur badine ce matin !
    PS : Celui qui, dans son fort intérieur, se dit :"Je mangerais bien un boeuf ce matin" a pour moi le for intérieur plus gros que le ventre !
  • #6
    • <inconnu>
    • 04/05/2010 à 06:24
    God, il dit: locution désormais désuète... Heu... moi, j’ai des fors intérieurs très fréquents, hein...
  • #7
    • BeeBee
    • 04/05/2010 à 08:19
    • En réponse à <inconnu> #6 le 04/05/2010 à 06:24 :
    • « God, il dit: locution désormais désuète... Heu... moi, j’ai des fors intérieurs très fréquents, hein... »
    Il me semble que c’est plutôt le " for extérieur " que notre Godemichou adoré qualifie de désormais désuet. Le "for intérieur " que vous évoquez s’apparenterait plutôt au fameux "Sur-moi " dont Freud dit qu’il s’agit d’une intériorisations des interdits parentaux nous permettant de ( là, je schématise ! ) trouver nos repères et de nous y référer, d’où découlerait la notion de culpabilité et tutti quanti..... Bref, ce qui fait que nous sommes des humains et non pas des animaux, quoique, pour certains, la question se pose !!! Ouh là là, me voilà bien docte de si bon matin, bizarre, bizarre !😄
  • #8
    • deLassus
    • 04/05/2010 à 08:26
    • En réponse à BeeBee #7 le 04/05/2010 à 08:19 :
    • « Il me semble que c’est plutôt le " for extérieur " que notre Godemichou adoré qualifie de désormais désuet. Le "for intérieur " que vous évo... »
    Oh là là !
    Tu veux que je me recouche ou quoi ?
  • #9
    • syanne
    • 04/05/2010 à 08:34
    • En réponse à deLassus #3 le 04/05/2010 à 03:06* :
    • « Il faut que nous coordonnions davantage nos horaires d’insomnies !
      Et puisque, armée de ton dico magique, tu mets le pied sur "mes terres",... »
    En son for intérieur DeLassus méditait
    Ne sachant pas quel acrostiche il nous ferait.
    Syanne là-dessus décide qu’elle s’y met,
    Ouvre son grand cahier, encre sa blanche plume
    Ne sait pas quoi écrire, et soupire à la lune,
    Fait trois alexandrins, qui comptent pour des prunes,
    Oublie le temps qui passe et l’heure de l’école,
    Retarde son départ, bien peu sage, un peu folle,
    Imite le poète et pour bien travailler,
    N’oublie pas de remettr’ vingt fois sur le métier,
    Tous les vers maladroits qu’ell’ se met à tisser,
    Et pour qu’ils aient bien tous le bon nombre de pieds
    Recompte les syllabes, élide les e muets,
    Invite la rim’riche et la bonne césure,
    En appelle à Rimbaud, à Marcek, à Saussure.
    Un acrostiche laborieusement en naît
    Retaillé, recompté, pas terrible en effet.
    (A ce soir…)
  • #10
    • BeeBee
    • 04/05/2010 à 08:35
    • En réponse à deLassus #8 le 04/05/2010 à 08:26 :
    • « Oh là là !
      Tu veux que je me recouche ou quoi ? »
    Et, bin pourquoi pas, vu que tu disais plus haut que tu étais d’humeur "badine " ce matin ! 😉
  • #11
    • chirstian
    • 04/05/2010 à 08:41
    • En réponse à syanne #9 le 04/05/2010 à 08:34 :
    • « En son for intérieur DeLassus méditait
      Ne sachant pas quel acrostiche il nous ferait.
      Syanne là-dessus décide qu’elle s’y met,
      Ouvre son gra... »
    beau début ! Tu peux nous faire le" en son for extérieur un peu désuet" maintenant ? tes élèves attendront, à l’intérieur du fort. 🙂
  • #12
    • lafeepolaire
    • 04/05/2010 à 08:41
    A notre époque où tout un chacun étale sa vie, qui sur son blog, qui dans des émissions de télévision ..., bien sage est celui qui sait garder le fond de sa pensée dans son for intérieur.
  • #13
    • chirstian
    • 04/05/2010 à 08:52
    quand le Ministre de l’Extérieur pense en son fort intérieur, il est fort bon, mais quand le Ministre de l’Intérieur dépense en l’extérieur de son fort il est forban.
  • #14
    • DiwanC
    • 04/05/2010 à 08:59*
    • En réponse à deLassus #4 le 04/05/2010 à 03:47* :
    • « J’ai le plus grand respect pour le Dico hist. de la langue française, mais il me semble qu’il y va un peu "fort" en disant que forum viendra... »
    Promis deLassus ! Je retire mes gros sabots de tes terres !
    Je me suis sans doute mal exprimée, ce tôt matin, je rectifie donc. Voici ce qui dit précisément Alain Rey dans ce Dico.
    FOR n. m. est un emprunt (1611) au latin classique forum qui a sans doute désigné l’enclos autour de la maison, puis a pris le sens de "place publique", etc.
  • #15
    • chirstian
    • 04/05/2010 à 09:07
    "le tribunal intime de la conscience", chacun jugeant en secret ses actes selon ce que lui dictait sa conscience.
    le fait que -jusqu’à présent- le tribunal intime de ma conscience n’ait jamais condamné mes actes avec trop de sévérité ne prouve en rien qu’ils aient été vertueux. Cela prouve seulement qu’ils avaient un bon avocat.
    Ou que mon Ministère Public ne tenait pas tellement à me voir passer de damné con à condamné.
    Ou que j’avais acheté les juges.
    Mais il y a prescription. 🙂
  • #16
    • deLassus
    • 04/05/2010 à 09:07
    • En réponse à syanne #9 le 04/05/2010 à 08:34 :
    • « En son for intérieur DeLassus méditait
      Ne sachant pas quel acrostiche il nous ferait.
      Syanne là-dessus décide qu’elle s’y met,
      Ouvre son gra... »
    99/100 ! Bravo !
    Moi, je ne voulais pas y passer La nuit de Mai !
  • #17
    • chirstian
    • 04/05/2010 à 09:15
    en son for intérieur Mr Roman Polanski considère qu’il a payé sa dette vis à vis de sa victime -en lui donnant de l’argent-, et vis à vis de la société -en effectuant 42 jours de prison.
    En son for intérieur il se considère donc comme une malheureuse victime injustement persécutée par la justice américaine.
    Et son opinion est parfaitement respectable.
    Mais pourquoi ne la garde-t-il pas dans son for intérieur ? 😐
  • #18
    • BeeBee
    • 04/05/2010 à 09:27
    • En réponse à DiwanC #14 le 04/05/2010 à 08:59* :
    • « Promis deLassus ! Je retire mes gros sabots de tes terres !
      Je me suis sans doute mal exprimée, ce tôt matin, je rectifie donc. Voici ce qui... »
    Ah bon, y en a qu’ont des terres sur ce meeeerveilleux site ?
  • #19
    • BeeBee
    • 04/05/2010 à 09:32
    • En réponse à chirstian #17 le 04/05/2010 à 09:15 :
    • « en son for intérieur Mr Roman Polanski considère qu’il a payé sa dette vis à vis de sa victime -en lui donnant de l’argent-, et vis à vis de... »
    En voilà une question qu’elle est bonne, et merci de l’avoir posée ! Mais, c’est peut-être son for intérieur qui lui susurre à l’oreille de ne pas la garder en son for intérieur ! On n’en sort décidément pas.....😉
  • #20
    • BeeBee
    • 04/05/2010 à 09:45
    • En réponse à lafeepolaire #12 le 04/05/2010 à 08:41 :
    • « A notre époque où tout un chacun étale sa vie, qui sur son blog, qui dans des émissions de télévision ..., bien sage est celui qui sait gard... »
    ça c’est bien vrai, que même des fois, ça nous reposerait de ne pas entendre des gens semer ( comme La Rousse ) à tout vent leur histoires qui, en fin de compte, ne passionnent pas grand-monde, si ce n’est eux ! 🙂