Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Etre aux abonnés absents

Être absent.
Ne pas donner signe de vie, ne pas répondre.
Être parti, évanoui, inconscient.

Origine

On se demande comment, sur le plateau de Gizeh, le Sphynx a un beau nez absent alors que les Égyptiens ne connaissaient pas le téléphone.
Car c'est bien à cause de cet objet moderne que notre expression est née.
En effet, aujourd'hui, la magie des technologies modernes nous fait souvent oublier qu'autrefois le fonctionnement de certains services était loin d'être simple.
Et le téléphone fixe en a été un bon exemple puisque si, maintenant, la mise en relation de l'appelant et de l'appelé se fait automatiquement via des circuits électroniques dans les auto-commutateurs placés dans les centraux téléphoniques, elle était auparavant faite de façon manuelle : une opératrice (qui ne s'appelait pas obligatoirement Manuelle) recevait un appel de monsieur Dupont qui lui disait vouloir joindre monsieur Durand au numéro 22 à Asnières () ; cette charmante dame, en utilisant un système de câbles terminés par des fiches à enquiller dans un panneau mural plein de trous (), se chargeait d'établir la connexion filaire et physique entre les deux personnes.
À cette époque, pas si lointaine que ça, puisqu'on trouvait encore en France des opératrices téléphoniques au moins jusque dans les années 1960, lorsqu'un abonné au téléphone s'absentait de chez lui un bon moment, il ne disposait pas encore de répondeur chargé de prendre les messages, mais il avait la possibilité de signaler son absence au service des abonnés absents. Ceci permettait à l'opératrice chargée d'établir la communication avec le numéro de l'absent d'informer l'appelant que son interlocuteur n'était pas joignable.
Pratique pour l'époque, ce service a maintenant disparu, mais par une image plaisante et depuis le milieu du XXe siècle, on pouvait dire de toute personne qui ne donnait pas signe de vie ou qui ne répondait pas, quelle qu'en soit la cause (personne réellement absente ou bien inconsciente), qu'elle était aux abonnés absents.

Exemple

« Mais il suffisait de la voir vivre, pour le coup... Traîner... Rêver... Se mettre aux abonnés absents, pour toutes les femmes qui le relançaient. »
Bernard-Henri Lévy - Le diable en tête

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre aux abonnés absents » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe ما بان عليه حتا خبر / maban 'lih hata khbar Aucune information n'est annoncée au sujet de son absence
Maroc Arabe لا مجيب لمن تنادي Nul répondant à l'appelé !
Tunisie Arabe Moula_ ddar mouch houni Le propriétaire de la maison n'est pas là
Pays de Galles Gallois Bod allan ohoni Être en dehors
Allemagne Allemand Vom Erdboden verschluckt sein Avalé par le sol
Angleterre Anglais To be unaccounted for Manquer/ ne pas pouvoir être comptabilisé
États-Unis Anglais (To seem) to have dropped off the face of the earth (Sembler) être tombé de la surface du monde
États-Unis Anglais Not to be in the land of the living Ne pas être dans le pays des vivants
Argentine Espagnol Estar ausente con aviso Être absent avec avertissement
Argentine Espagnol Estar ido Être parti
Espagne Espagnol Estar en paradero desconocido Être en un endroit inconnu
Espagne Espagnol No dar señales de vida Ne pas donner des signes de vie (= Ne pas se manifester / Ne pas donner de ses nouvelles)
Espagne Espagnol No donar senyals de vida Ne pas donner de signes de vie
Italie Italien Non farsi vivo Ne pas se montrer vivant (= Ne pas donner signe de vie)
Pays-Bas Néerlandais Geen levensteken geven Ne pas donner de signe de vie
Pays-Bas Néerlandais Geen sjoege geven Pas réagir (sjoege de l'hébreu tesjouwa, ou de schogach)
Pays-Bas Néerlandais Niet (meer) in het land der levenden zijn Ne plus être dans le pays des vivants
Pays-Bas Néerlandais Niet thuis geven Donner pas chez-soi
Pays-Bas Néerlandais Pleite gaan Partir, ficher le camp, se barrer
Pologne Polonais Nie dawać znaku życia Ne pas donner signe de vie
Brésil Portugais Fingir-se de morto Se feindre de mort
Brésil Portugais Não dar sinal de vida Ne pas donner signe de vie
Portugal Portugais Desaparecer da circulação Disparaître de circulation
Russie Russe Уйти в подполье Se cacher dans la cave
Ajouter une traduction

Déformée

  • Être aux Gabonnais absents
  • Être au Japonais absent.

Commentaires sur l'expression « Etre aux abonnés absents » Commentaires

  • #1
    • SagesseFolie
    • 09/12/2008 à 01:01*
    La Reine Cléopâtre, la face ceinte d’un foulard,
    Osa apparaître, osa, beau nez absent,
    Devant son futur maître, le Général César
    Qui, chapeau n’pouvant mettre, osa bonnet absent.
    De l’union estivale de ces deux faunes, naquit un enfant en avril.
    Moralité : Les téléphones sans fil.
  • #2
    • potager
    • 09/12/2008 à 01:24
    • En réponse à SagesseFolie #1 le 09/12/2008 à 01:01* :
    • « La Reine Cléopâtre, la face ceinte d’un foulard,
      Osa apparaître, osa, beau nez absent,
      Devant son futur maître, le Général César
      Qui, chapea... »
    Le fruit de cette union; Cesarion ne se découvre pas d’un fil.
    C’est d’ailleurs là l’origine de son surnom:
    "S’il voit des bonnets présents Césarion aussi Ptolémée"
  • #3
    • cotentine
    • 09/12/2008 à 01:33
    • En réponse à SagesseFolie #1 le 09/12/2008 à 01:01* :
    • « La Reine Cléopâtre, la face ceinte d’un foulard,
      Osa apparaître, osa, beau nez absent,
      Devant son futur maître, le Général César
      Qui, chapea... »
    Belle audace, saGesse !
    Les amis, sur Skype, soyez patients ... "les z’abonnés absents", c’est lui ! cette page
    Skype aux abonnés absents...
    « Les utilisateurs de Skype ont depuis quelques heures des difficultés à utiliser le service, puisque celui-ci est en partie indisponible. Skype a d’ailleurs confirmé que des problèmes logiciels sur son réseau empêchent un certain nombre d’utilisateurs de s’authentifier, alors que d’autres utilisateurs du services parviennent parfaitement à se connecter. Les ingénieurs de Skype ont apparemment identifié le problème et travaillent déjà sur une solution si l’on en croit le blog Skype. Un retour à la normale du service est prévu dans les 12 à 24 heures prochaines. Durant ce laps de temps, le téléchargement du client Skype est interrompu depuis le site officiel.
    Certains ne pourront naturellement pas s’empêcher de raler quant à cette interruption de service mais il est intéressant de noter qu’en plusieurs années de service c’est la première fois que Skype est victime d’un phénomène de cette ampleur. De quoi malgré tout donner du grain à moudre aux détracteurs de la voix sur IP ?

    Rassurez-vous, ça fonctionne à nouveau ! cette nouvelle défraîchie date de la Miaou !
    😉
  • #4
    • OSCARELLI
    • 09/12/2008 à 06:34
    • En réponse à SagesseFolie #1 le 09/12/2008 à 01:01* :
    • « La Reine Cléopâtre, la face ceinte d’un foulard,
      Osa apparaître, osa, beau nez absent,
      Devant son futur maître, le Général César
      Qui, chapea... »
    Après ces talentueux jeux de Meaulx, je n’ose plus rien.
    J’avais bien pensé à:
    - les abos Néhab sang
    - les ha! bonnets ab cent
    mais comme cela ne veut rien dire et que je ne peux les placer, je les retire donc et te laisse la place, SagesseFolie.
    Je vais donc m’y mettre de ce pas.
  • #5
    • Elpepe
    • 09/12/2008 à 08:11*
    - N’être abonnés aux bases T.
    - Réaux te bétonne sans bas.
    - BB aux tresses ânonne ETA*
    - Rat snob : Nat sexuée en bas.
    - Seaux en bonnes barattes.
    - Né très bon : aux ânes bâtés !
    - Bonnes à tenter aux bases.
    - Ta nonne tresse aux abbés.
    - Sa banane : très bon sexe tu.
    Anna Pulà
    • Estimated Time of Arrival (heure d’arrivée prévue), quand le GPS Marine fait le point de route vers une destination donnée, ou quand une compagnie de fret nous livre un éditeur de partoche au phare, par exemple**.
      • Au fait, God, c’est quoi, l’ETA de l’EDP ?
    God ?
    Il est aux abonnés absents, le cuistre !
  • #6
    • chirstian
    • 09/12/2008 à 09:16
    à Tokio, l’indice Nikkei se met aux Japonais absents.
  • #7
    • chirstian
    • 09/12/2008 à 09:20
    rappel des règles d’Expressio :(votre compte)
    "Si vous vous absentez plusieurs jours, il n’est pas nécessaire de vous désabonner ! Utilisez plutôt la fonction d’interruption temporaire des envois en bas de cette page ! "
    ... elle vous inscrira directement aux abonnés absents !
  • #8
    • subbuteo
    • 09/12/2008 à 09:26
    Moi de temps en temps, et de plus en plus souvent, je souhaite qu’un certain Nicolas S. soit ce nabot né absent... alors qu’ il n’est qu’en "dérangement" permanent.
    Bonne journée à tous !
  • #9
    • chirstian
    • 09/12/2008 à 09:29
    • En réponse à SagesseFolie #1 le 09/12/2008 à 01:01* :
    • « La Reine Cléopâtre, la face ceinte d’un foulard,
      Osa apparaître, osa, beau nez absent,
      Devant son futur maître, le Général César
      Qui, chapea... »
    De l’union estivale de ces deux faunes, naquit un enfant en avril.
    estivale ? Cesarion serait né le 23 juillet 47 avant Jésus-Christ, ce qui tendrait à prouver que déjà, à cette époque, mon bon monsieur, y avait plus d’saison ! Foutue bombe atomique !
  • #10
    • chirstian
    • 09/12/2008 à 10:01
    Pratique pour l’époque, ce service a maintenant disparu
    et la raison en est l’absentéisme chronique de son personnel - à qui je ne veux pas jeter la pierre, mais enfin !...
    Parce que, quand la préposée aux abonnés absents s’absentait, elle était obligée de se mettre aux abonnés absents. Or elle n’y était pas. Donc c’était la chienlit. Et le Général l’avait fustigé en particulier et en lui même , évoquant, dans un discours célèbre dont les accents raisonnent encore dans le combiné de notre mémoire :
    "Un pouvoir insurrectionnel s’est installé aux abonnés absents par un pronunciamiento téléphonique. Ce pouvoir a une apparence : un quarteron d’opératrices en goguette... " Et après, on avait entendu la Marseillaise. Et personne n’avait osé siffler dans les microphones, sauf Larsen qui cherchait déjà à faire son effet. 😐
  • #11
    • Elpepe
    • 09/12/2008 à 10:03
    • En réponse à subbuteo #8 le 09/12/2008 à 09:26 :
    • « Moi de temps en temps, et de plus en plus souvent, je souhaite qu’un certain Nicolas S. soit ce nabot né absent... alors qu’ il n’est qu’en... »
    Je voudrais pas cafter, mais y’aurait pas comme une atteinte à l’image, là ? Si tu l’écornes, en plus... tu vas te retrouver aux abonnés absents, dans un joli cul-de-basse-fosse de la pensée républicaine Une et Indivisible.
    Le grand veau doux
  • #12
    • Elpepe
    • 09/12/2008 à 10:07
    • En réponse à chirstian #10 le 09/12/2008 à 10:01 :
    • « Pratique pour l’époque, ce service a maintenant disparu
      et la raison en est l’absentéisme chronique de son personnel - à qui je ne veux pas... »
    Quel iconoclaste, Larsen ! Qu’on l’embastille ! Qu’on le lui coupe, le sifflet !
    Non mais des fois...
  • #13
    • SagesseFolie
    • 09/12/2008 à 10:10
    • En réponse à Elpepe #5 le 09/12/2008 à 08:11* :
    • « - N’être abonnés aux bases T.
      - Réaux te bétonne sans bas.
      - BB aux tresses ânonne ETA*
      - Rat snob : Nat sexuée en bas.
      - Seaux en bonnes ba... »
    Eut annexes absorbantes. (le vilain !)
    Absorbant : nuées texanes. (Ça veut pas dire grand-chose, ok.)
    Beaux ânes s’absenteront.
    Anna Peucémieuxquerien.
  • #14
    • <inconnu>
    • 09/12/2008 à 10:11
    Être absent.
    Ne pas donner signe de vie, ne pas répondre.
    Être parti, évanoui, inconscient.

    Ce n’est pas un peu faire la gueule ça ?
    A moins d’avoir rencontré une gisquette….😄
  • #15
    • SagesseFolie
    • 09/12/2008 à 10:20*
    L’absence est à l’amour ce qu’est au feu le vent,
    Il éteint le petit, il allume le grand.
    Roger de Bussy-Rabutin. (Histoire amoureuse des Gaules.)
  • #16
    • Elpepe
    • 09/12/2008 à 10:32*
    • En réponse à SagesseFolie #13 le 09/12/2008 à 10:10 :
    • « Eut annexes absorbantes. (le vilain !)
      Absorbant : nuées texanes. (Ça veut pas dire grand-chose, ok.)
      Beaux ânes s’absenteront.
      Anna Peucémi... »
    Si, si, c’est joli... Tiens, une anagramme de la tienne ?
    - annexes t’absorbent, seau.
    Non, rien : c’était juste pour faire avancer le schmilblick.
  • #17
    • Elpepe
    • 09/12/2008 à 10:39
    • En réponse à <inconnu> #14 le 09/12/2008 à 10:11 :
    • « Être absent.
      Ne pas donner signe de vie, ne pas répondre.
      Être parti, évanoui, inconscient.
      Ce n’est pas un peu faire la gueule ça ?
      A moin... »
    Une gisquette est à Valéry ce qu’une Claudette était à Cloclo ?
  • #18
    • Elpepe
    • 09/12/2008 à 10:47
    • En réponse à SagesseFolie #15 le 09/12/2008 à 10:20* :
    • « L’absence est à l’amour ce qu’est au feu le vent,
      Il éteint le petit, il allume le grand.
      Roger de Bussy-Rabutin. (Histoire amoureuse des Ga... »
    MESSAGE DE L’AMIRAUTÉ MÉLOMANE
    L’essence est à l’amure ce qu’étoffe le vent,
    Il étaie le petit et allume le goéland.
    Claude Debussy (raboute, hein !)
  • #19
    • horizondelle
    • 09/12/2008 à 10:52
    • En réponse à <inconnu> #14 le 09/12/2008 à 10:11 :
    • « Être absent.
      Ne pas donner signe de vie, ne pas répondre.
      Être parti, évanoui, inconscient.
      Ce n’est pas un peu faire la gueule ça ?
      A moin... »
    Ce n’est pas un peu faire la gueule ça ?

    Non!!!! J’étais aux abonnés absents hier, je le serai encore demain et après-demain, mais promis, juré, je ne fais pas la gueule. 😄
  • #20
    • horizondelle
    • 09/12/2008 à 10:55
    Je vous le dis déjà pour demain: cette page