Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Etre coutumier du fait / Une fois n'est pas coutume

Avoir l'habitude d'agir d'une certaine manière, de faire une certaine chose / Changer une fois ses habitudes est une exception qui n'engage pas l'avenir

Origine

Il ne faut pas confondre le joyeux fêtard, coutumier de la fête, avec notre coutumier du fait.
Le 'fait' est ici "ce qui est fait" ou l'acte, l'action.
Quant à 'coutumier', adjectif qui date du XIIe siècle et qui n'est maintenant presque plus employé que dans notre locution, il est bien sûr dérivé de 'coutume', mot qu'on comprend aujourd'hui comme "une manière d'agir à laquelle une collectivité ou une majorité se conforme" (selon le Grand Robert) ou, mieux encore, comme une "habitude collective d'agir, consentie à l'origine par ceux qui l'observent, et transmise de génération en génération" (idem), mais qui a d'abord désigné une manière ordinaire d'agir, signification maintenant couverte par le mot 'habitude' et qu'on retrouve dans notre deuxième expression qui est souvent utilisée pour excuser un excès très peu fréquent.

Exemple

« D'autant plus que sa Majesté, assez coutumière du fait, avait tenu à lui faire la surprise »
Marcel Proust - À l'ombre des jeunes filles en fleurs - 1918
« Dame ! elle sort si rarement, cette enfant! Une fois n'est pas coutume ! Elle m'a témoigné ce matin un si grand désir d'aller avec nous !... »
Théodore César Muret - Mademoiselle de Montpensier: histoire du temps de la Fronde - 1836

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre coutumier du fait / Une fois n'est pas coutume » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Un wennol ni wna wanwyn Une hirondelle ne fait pas le printemps
Allemagne Allemand Einmal ist keinmal Une fois n'est aucune fois
Grèce Grec Μια φορά δεν χάλασε ο κόσμος Une fois, le monde ne s'est pas abîmé
Angleterre Anglais Be a creature of habit / One swallow does not a summer make Être créature d'habitudes / Une hirondelle ne fait pas une été
Angleterre Anglais It's his usual trick C'est son truc habituel
Angleterre Anglais To be used to Être accoutumé
Espagne Espagnol Estar-hi abonat Y être abonné
Espagne Espagnol La cabra tira al monte La chèvre cherche la brousse (= Chassez le naturel, il revient au galop)
Espagne Espagnol Por un avez que maté a un gato ; me pusieron matagatos Pour une fois que j'ai tué un chat ; on m'appelle tuechats
Espagne Espagnol Sin que sirva de precedente Que cela ne constitue pas un précédent
Espagne Espagnol Una vez no hace hábito Une fois n'est pas coutume
Italie Italien Una rondine non fa primavera Une hirondelle ne fait pas le printemps
Pays-Bas Néerlandais Een gewoontedier zijn / Eenmaal gedaan is nog geen gewoonte Être un animal de coutume / Une fois fait n'est pas encore une coutume
Pays-Bas Néerlandais Een zwaluw maakt nog geen zomer Une hirondelle ne fait pas l’ete
Pays-Bas Néerlandais Eenmaal is geen maal Une fois n'est pas fois
Pays-Bas Néerlandais Ergens een handje van hebben Avoir la petite main de quelque chose
Brésil Portugais Uma vez não são vezes Une fois n'est pas beaucoup de fois
Roumanie Roumain O dată vede nașul puța finului Une fois voit le parrain la queue du filleul
Russie Russe один раз не в счет Une fois ne se compte pas
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Etre coutumier du fait / Une fois n'est pas coutume » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 06/10/2009 à 00:55
    Sacré God, qui nous sert sur le même plateau deux expressions qui ont bien un air de famille mais qui signifient exactement le contraire l’une de l’autre! Il n’est pas coutumier du fait, notre cher God, et une fois n’est pas coutume.
    Les lève-tôt se réveilleront-ils à temps?
  • #2
    • HoubaHOBBES
    • 06/10/2009 à 05:59
    • En réponse à <inconnu> #1 le 06/10/2009 à 00:55 :
    • « Sacré God, qui nous sert sur le même plateau deux expressions qui ont bien un air de famille mais qui signifient exactement le contraire l’u... »
    A propos de se lever à temps, j’ai entendu hier un gars répondre au téléphone (portable) "je n’ai pas eu le temps de me réveiller ce matin"; curieux, non ?
    Allez, je file à la clé anglaise (de douze), on m’attend au bureau ...
    Stakhan-Hobbes
  • #3
    • Elpepe
    • 06/10/2009 à 06:53
    Un pointu : tes focs à musée. Un pou asticoté, Ness fume. Si tu es fou, as ne compte. Fou nu nie : t’es pas costume ! Un mou sent puces et a soif. PS : un toucan toisé se fume. Si une pouf te suce ton Sam, tapeuse : tu suces mon fion, c’est Simone ; saute un pouf !
    Anna Lhabitude
  • #4
    • Elpepe
    • 06/10/2009 à 07:00
    • En réponse à HoubaHOBBES #2 le 06/10/2009 à 05:59 :
    • « A propos de se lever à temps, j’ai entendu hier un gars répondre au téléphone (portable) "je n’ai pas eu le temps de me réveiller ce matin";... »
    Ouais, et dépêche-toi d’aller cotiser pour ma retraite, hein ! Non mais quel feignant ! T’as vu l’heure ? Tu vas encore être en retard. Une fois n’est pas coutume, mais toi, c’est tous les jours ! Ach...
  • #5
    • Emeu29
    • 06/10/2009 à 07:50
    une foi est coutume (Jacques Prévert)
    Bonne journée à tous !
  • #6
    • syanne
    • 06/10/2009 à 08:47
    Après la lune de miel, le couperet est tombé, une fois n’est pas coutume...
    Comment, c’est- un- peu- court-jeune-homme-on-pouvait-dire-bien-des-choses-en-somme ?
    D’abord je ne suis pas Cyrano, ensuite je file-au-boulot alors je fais "trois en une", pour rattraper mes retards expressionnistes.
    Heureusement, les ténors de ce site enchanteur vont donner de leur belle voix grave, une fois de plus !
    Bonne journée.
  • #7
    • OSCARELLI
    • 06/10/2009 à 09:01*
    Changer une fois ses habitudes est une exception qui n’engage pas l’avenir

    Expressio typiquement belge, s’il en est, allei!
  • #8
    • Elpepe
    • 06/10/2009 à 09:16
    • En réponse à OSCARELLI #7 le 06/10/2009 à 09:01* :
    • « Changer une fois ses habitudes est une exception qui n’engage pas l’avenir
      Expressio typiquement belge, s’il en est, allei! »
    Expressio typiquement belge

    Euh... de la Marine belge ?
  • #9
    • mickeylange
    • 06/10/2009 à 09:50
    Une fois n’est pas costume.
    Donald Cardwell (un copain)
    Mickey
  • #10
    • mickeylange
    • 06/10/2009 à 09:55
    Mickey collé samedi, c’est ça être coutumier du fait. Samedi dernier il a levé ma colle, une fois n’est pas coutume.
  • #11
    • chirstian
    • 06/10/2009 à 10:02
    être costumier de fesses. (Dim)
  • #12
    • chirstian
    • 06/10/2009 à 10:07
    cette expression prolonge celle d’hier, et rappelle à juste titre que pour le condamné à mort, on peut être guillotiné une fois, sans que cela devienne une habitude.
    Je dirais même que l’addiction au couperet est un phénomène finalement très rare -sauf chez les bourreaux.
  • #13
    • Elpepe
    • 06/10/2009 à 10:14
    • En réponse à mickeylange #10 le 06/10/2009 à 09:55 :
    • « Mickey collé samedi, c’est ça être coutumier du fait. Samedi dernier il a levé ma colle, une fois n’est pas coutume. »
    Bon : je lève aussi ta colle du samedi 26 décembre. Merci qui ?
  • #14
    • Elpepe
    • 06/10/2009 à 10:43
    Pour un fils de Premier Ministre, comme pour un fils de Président, une fois n’est pas coutume. La guillotine, non ! Le rappel à la Loi, oui !
    - Et entre les deux, y’aurait quoi ?
    - Casse-toi, pôv con !
  • #15
    • deLassus
    • 06/10/2009 à 11:10
    Dans le Nord du Maroc, et en général dans le Levant, les hommes étaient il n’y a pas si longtemps coutumiers du fez.
    Tandis que les ramasseurs de fagots étaient coutumiers du faix.
  • #16
    • Elpepe
    • 06/10/2009 à 11:27
    • En réponse à deLassus #15 le 06/10/2009 à 11:10 :
    • « Dans le Nord du Maroc, et en général dans le Levant, les hommes étaient il n’y a pas si longtemps coutumiers du fez.
      Tandis que les ramasseu... »
    La femme de ménage de phare est coutumière du "fée du logis", ça c’est sûr.
    Marcelle est coutumière du "fais ce que dois", mais là je ne suis pas sûr de l’orthographe.
  • #17
    • chirstian
    • 06/10/2009 à 12:11
    la vendeuse de ce parfum qu’à vue de nez, je trouvais trop cher, et qui m’a dit : "une fois n’est pas coût : hume !" a su me convaincre.
  • #18
    • chirstian
    • 06/10/2009 à 12:20
    le latin consuetudo « habitude = genre, manière d’agir d’un peuple » a donné "coutume" mais aussi "costume" :"« manière de se vêtir conforme à la condition sociale, à l’époque »(1747)
    L’importance de la mode vestimentaire comme signe de reconnaissance, d’appartenance à une groupe est donc bien confirmée par l’étymologie.
    Un costume en sapin ? Un bois n’est pas costume ! (Borniol)
  • #19
    • Elpepe
    • 06/10/2009 à 12:20
    • En réponse à chirstian #17 le 06/10/2009 à 12:11 :
    • « la vendeuse de ce parfum qu’à vue de nez, je trouvais trop cher, et qui m’a dit : "une fois n’est pas coût : hume !" a su me convaincre.... »
    Hune : Foix n’est Pâques où t’humes ?
    L’Amiral de l’Arriège pacifique
  • #20
    • mickeylange
    • 06/10/2009 à 12:27
    En 1999 Francisco Rabaneda y Cuervo a prédit que la station MIR allait s’écraser sur Vincennes ce qui me plaisait qu’à moitié car j’habitais Vincennes à l’époque.
    Mais heureusement il était couturier du fait le Paco Rabanne et depuis il a acquis une réputation située entre le mythomane et l’illuminé, ce qui éclaire l’image de cette ancienne putain royale (sic) sous un jour nouveau.