Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Etre un ours mal léché

Fuir la société, être grossier, mal élevé.

Origine

L'expression avec sa signification actuelle, date du XVIIIe siècle.
Au XVIIe siècle, elle désignait un homme au physique ou un comportement grossier, puisqu'il était connu à l'époque, que le bébé ours, né informe, était façonné par sa mère qui le léchait abondamment.
Et l'ours étant un animal solitaire, celui qui fuit la société l'est aussi.

Exemple

« Il avait vécu dans le monde; il avait des talents, quelque savoir, de la douceur, de la politesse; il savait la musique, et comme j'étais de chambrée avec lui, nous nous étions liés de préférence au milieu des ours mal léchés qui nous entouraient. »
Rousseau - Les confessions

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre un ours mal léché » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Ein ungehobelter Kerl sein Être un type mal dégrossi
Grèce Grec San vlahos Comme un Valaque (ancienne ethnie proche de la Moldavie réputée pour ses manières rustres)
Angleterre Anglais To be a boor Etre un boer (un sud africain d'origine hollandais)
Argentine Espagnol Ser un animalito salvaje Être un petit animal sauvage
Espagne Espagnol Ser huraño Être bourru / Fuir les gens
Espagne Espagnol Ser un cerdo mal cenado Être un cochon mal dîné
Espagne Espagnol Ser un hurón Être un huron
Canada Français Avoir l'air bête comme ses pieds (bête veut plutôt dire l'air désagréable, peu amène)
Canada Français Avoir une face de 2 X 4 (madrier)
Italie Italien Essere un orso mal leccato Être un ours mal léché
Italie Italien Èssiri ùrsu Être ours
Belgique Néerlandais Een ongelikte beer zijn Etre un ours non léché
Pays-Bas Néerlandais Een boeren kinkel Un paysan rustre/grossier
Pays-Bas Néerlandais Een ongelikte beer zijn Être un ours non léché
Pays-Bas Néerlandais Een proleet Un goujat
Pologne Polonais Nieokrzesany Grossier
Roumanie Roumain A fi necioplit Être mal ciselé
Roumanie Roumain A fi b?d?ran/ ghiorlan/ grobian/ grosolan/ mârl?noi/ mitocan/ mocan/ mocâr?an/ mocodan/ mocofan/ mocof?nos/ modârlan/ modârl?u/ modoran/ mogâldan/ mojic/ negreblat/ p?dure?/ râtan/ ??r?noi/ ?oap?/ ?opârc?/ ?opârlan/ Être malappris, grossier, ordinaire, vulgaire, mal élevé
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Etre un ours mal léché » Commentaires

  • #1
    • OSCARELLI
    • 29/06/2006 à 21:18
    Avec la mode actuelle, des beaux et phèbes glabres, ils ne peuvent être dorénavent des ours mâles léchés, car le glabre, c’est pile, tandis que la gomme (dans les cheveux) c’est face.
  • #2
    • <inconnu>
    • 28/01/2007 à 21:17
    • En réponse à OSCARELLI #1 le 29/06/2006 à 21:18 :
    • « Avec la mode actuelle, des beaux et phèbes glabres, ils ne peuvent être dorénavent des ours mâles léchés, car le glabre, c’est pile, tandis... »
    A l’origine, l’expression était: "étre un ours qui mal se léche" . Il faut savoir déja, qu’un ours étant un ours, que quand un ours ne peut pas se lécher, il "faut pas le faire chier". D’ailleurs, vous connaissez l’histoire de l’ours et du lapin qui se proménent dans la forêt?
  • #3
    • momolala
    • 29/01/2007 à 06:30
    le bébé ours, né informe, était façonné par sa mère qui le léchait abondamment.

    C’est une pratique instinctive chez la plupart des mammifères, et chez certains humains jugés souvent sauvages. Mais, toute réflexion faite, si nous cessions de considérer que nous mettons au monde le plus beau, le plus joli, le mieux fini des bébés en regardant cette petite chose frippée et rouge à grosse tête qu’on nous a enfin posée sur le ventre (et que ça, messieurs, vous ne saurez jamais le bonheur que c’est), peut-être les regarderions-nous avec plus de réalisme et les élèverions-nous avec plus d’humilité. Enfin, c’est toujours plus facile à dire après, quand on ne risque soi-même plus grand chose !
  • #4
    • <inconnu>
    • 29/01/2007 à 09:51
    Je ne connais pas l’origine mais en gaumais (qui est un patois lorrain- de la Lorraine belge et d’une partie de la Lorraine française), les vieux disent volontiers:"C’est un ours madadaï".
  • #5
    • <inconnu>
    • 30/01/2007 à 15:18
    Asocial l’Ours ? Pas de sa faute. Ne vit-il pas associé avec la Banque ISE ?
    Iceberg
    Surface
    Enneigée
    Il est comme nous tous, il cherche son étoile polaire et sa grande Ourse par la même occasion et fuit les huissiers. Mieux, il mangent, dévorent les outrecuidants.
  • #6
    • cotentine
    • 22/12/2007 à 07:12
    je ne vais pas fuir la société, comme un ours mal léché, mais je vais vous abandonner quelques jours ...pour cause de Noël chez mes jeunes où je suis invitée (dans l’Est) ...
    Passez tous de bonnes fêtes en bonne compagnie ! 😉
  • #7
    • <inconnu>
    • 22/12/2007 à 07:23
    Alleï, Noël c’est dans 2/3 jours.(je prends mes précautions car y en a qui trouveraient encore a redire sur mon décompte) Vous me trouvez bien amer, bof, quand il y a une responsabilité a assumer, personne ne se sent jamais concerné.
    Bon, c’est la trêve des con-fiseurs, alors beaucoup de joie, de convivialité, de bonheur pour tous. Passez de trés bonnes fêtes de fin d’année et racontez nous vos joies a la rentrée, car je me doute que le site va être un peu déserté pendant quelques jours.
    Pour moi, suis d’astreinte, donc toujours là.
    Big bisous aux meufs et amitiés aux mecs.😄
  • #8
    • God
    • 22/12/2007 à 08:23
    • En réponse à <inconnu> #7 le 22/12/2007 à 07:23 :
    • « Alleï, Noël c’est dans 2/3 jours.(je prends mes précautions car y en a qui trouveraient encore a redire sur mon décompte) Vous me trouvez bi... »
    je me doute que le site va être un peu déserté pendant quelques jours

    Bien vu ! Et rien qu’avec les préparatifs, ça se voit déjà sur le nombre de visites quotidiennes, en chute libre. Alors les lendemains d’agapes, je te dis pas...
    Ça prouve au moins que le pourcentage de ceux qui préparent et participent aux fêtes est important.
  • #9
    • ThanhBach
    • 22/12/2007 à 08:48*
    Ours mal léché ?
    Mal léché, mal léché, est-ce-que j’ai une gueule (d’ours, pardi) de mal léché ?
    D’abord un ours mal léché, c’est souvent un ours(on) adoré des bambins qui les lèchent et les couvrent de baisers. Donc bien ou mal léché, c’est un compagnon inséparable !
    La langue (qui lèche) vieillit, il faudra que des ours lui refassent savoir bien lécher.
    Ouais, désormais un "ours mal léché" sera tout le contraire du vieil "ours mal léché" son ancêtre, gros plantigrade, devenu à l’insu de son plein gré le héros de cette expression ... rétrograde. Ouais, désormais si l’on vous dit "ours mal léché", ce sera à votre gré de l’accepter, mais - oh que non - ce ne sera point forcément à prendre en mal élevé !
    Langue ancienne,
    Morne plaine,
    Langue de petits beurs,
    Hauts les grands coeurs !
    Ouais, ouais, mes amis, nous sommes tous des ours mal léchés !
    Pour terminer une histoire-énigme

    "Ne pas lui donner du lait, c’est très mal le Che!" - Rapporté par l’ADENOME,
    Association de Défense de l’Espace Naturel des Ours Mâles ... Ecce !
    Ach, ce qu’il est mauvais celui-là ! Ozyva, plus mauvais que ça, tu meurs !
    Ha ha ha ha ha ha ha !
  • #10
    • momolala
    • 22/12/2007 à 08:53
    • En réponse à cotentine #6 le 22/12/2007 à 07:12 :
    • « je ne vais pas fuir la société, comme un ours mal léché, mais je vais vous abandonner quelques jours ...pour cause de Noël chez mes jeunes... »
    Joli Noël avec ton ourson ! que les petites oursonnes ne tardent pas trop à venir se faire bien lècher auprès de lui !
    Quand même, je m’interroge sur le côté visionnaire de Tyto qui disait hier qu’elle ne faisait pas de bruit quand elle lèchait, et , pan nous voilà avec cette expression qui revient. Ce n’est pas la première fois. Alors, Tyto, connexions avec la Léa Toire de God, hmmmm ?
  • #11
    • OSCARELLI
    • 22/12/2007 à 09:19
    Bien le bonjour en ce jours griseux, venteux et froideux.
    Je crois que je vais retourner me faire lécher sous la couette, où il fait si bon vivre...
    Je m’en lèche déjà les babines...
  • #12
    • tytoalba
    • 22/12/2007 à 09:22*
    • En réponse à momolala #10 le 22/12/2007 à 08:53 :
    • « Joli Noël avec ton ourson ! que les petites oursonnes ne tardent pas trop à venir se faire bien lècher auprès de lui !
      Quand même, je m’inte... »
    je me disais aussi qu’au vu des derniers commentaires d’hier, cela avait inspiré God. Le plus amusant là-dedans, c’est que mon totem est grizzly affectueux. Il n’y aurait donc pas de hasard. Ceux et celles qui me connaissent depuis mon arrivée en mai, savent que je suis parfois un peu grognon, soupe au lait. Pour l’expression du jour, seul God pourrait nous dire s’il y a hasard ou inspiration.
    @ cotentine : passe de bonnes fêtes en compagnie de ceux qui t’aiment et que tu aimes.
    J’en souhaite autant à tous les expressionautes qui ne passeront pas sur ce site dans les prochains jours. Il est évident que le site va un peu se vider mais c’est pour faire le plein de bonheur et je ne doute pas que dès janvier, nous retrouverons tout le monde de bonne humeur et le cerveau pétillant.
    @momolala : expressionaute avec un ou deux n , je ne sais.
  • #13
    • chirstian
    • 22/12/2007 à 09:48
    après "les cénobites tranquilles" (lâchez nous la grappe) , d’hier, voici "léchez nos ours tranquilles" : le changement dans la continuité ?
  • #14
    • momolala
    • 22/12/2007 à 09:52
    • En réponse à tytoalba #12 le 22/12/2007 à 09:22* :
    • « je me disais aussi qu’au vu des derniers commentaires d’hier, cela avait inspiré God. Le plus amusant là-dedans, c’est que mon totem est gri... »
    J’en aurais mis deux, mais ici il est habituel de n’en mettre qu’un. Après tout, pourquoi deux, hein, messieurs de l’Académie ? 😉
  • #15
    • chirstian
    • 22/12/2007 à 09:54
    Et l’ours étant un animal solitaire, celui qui fuit la société l’est aussi.
    mais pendant longtemps les russes ne pouvaient pas fuir l’oURS, faute de lécher passer.
  • #16
    • chirstian
    • 22/12/2007 à 10:11
    le bébé ours, né informe, était façonné par sa mère qui le léchait abondamment.
    chez nous c’était la sage femme qui façonnait les enfants :
    "l’enfant lui plaît-il? Sa tête est-elle bien faite ? Sinon, l’ossature étant encore fragile, notre sage-femme n’hésite pas à remodeler le visage du nouveau né. Certaines ne connaissant pas leur force, l’enfant se retrouvera parfois avec une tête quelque peu biscornue et un physique peu reluisant à l’âge adulte. Sous le second Empire la tradition semble perdurer, au point que les médecins la rendent responsable de certains troubles mentaux..." (Comment vivaient nos ancêtres, de Beaucarnot)
  • #17
    • AnimalDan
    • 22/12/2007 à 10:31
    • En réponse à cotentine #6 le 22/12/2007 à 07:12 :
    • « je ne vais pas fuir la société, comme un ours mal léché, mais je vais vous abandonner quelques jours ...pour cause de Noël chez mes jeunes... »
    Bonnes fêtes, Cotentine... C’est pas un Est genre extrème, plein de mal-lêchés qui fêtent Ursy-Day, j’espère ..?
  • #18
    • marilou
    • 22/12/2007 à 10:31
    • En réponse à chirstian #16 le 22/12/2007 à 10:11 :
    • « le bébé ours, né informe, était façonné par sa mère qui le léchait abondamment.
      chez nous c’était la sage femme qui façonnait les enfants :... »
    bonjour à tous...
    et le nounours de notre enfance alors ? abusait-il des petits enfants dans leur sommeil ? cette histoire de lèchouilles...
    et avec la complicité du marchand de sable pour nous jetter de la poudre aux yeux ?
    deux dealers en somme... snif
    mon coeur de pimprenelle se brise... 😉
  • #19
    • God
    • 22/12/2007 à 10:32
    • En réponse à tytoalba #12 le 22/12/2007 à 09:22* :
    • « je me disais aussi qu’au vu des derniers commentaires d’hier, cela avait inspiré God. Le plus amusant là-dedans, c’est que mon totem est gri... »
    Pour l’expression du jour, seul God pourrait nous dire s’il y a hasard ou inspiration.

    De mon côté, c’est le pur hasard de l’aléatoirité.
    Mais de ton côté...
  • #20
    • AnimalDan
    • 22/12/2007 à 10:35
    • En réponse à <inconnu> #7 le 22/12/2007 à 07:23 :
    • « Alleï, Noël c’est dans 2/3 jours.(je prends mes précautions car y en a qui trouveraient encore a redire sur mon décompte) Vous me trouvez bi... »
    Toi, à entretenir la rogne et la grogne, tu vas finir par en prendre pour ton planti-grade..!
    Je bouge pas non plus de devant le pc, je suis en hibernation actice, comme qui dirait. Je sors plus, y’a des "asti de gros lutins de marde" partout pendus aux fenêtres, ça fait peur...