Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire faux bond

Ne pas répondre aux attentes, manquer à un engagement.
Ne pas aller à un rendez-vous.

Origine

Cette expression est attestée au XVIe siècle comme signifiant "faire banqueroute", peut-être par malentendu avec "faire faux bon (de paiement)", pratique pouvant mener à la faillite.
A la même époque, "jouer un faux bond" ne signifiait pas quelque chose comme 'décevoir' mais plutôt comme 'trahir' ou 'nuire'.
L'origine de ce faux bond, qu'on le joue ou qu'on le fasse, vient du jeu de paume () où une balle peu franche, qui rebondit mal ou qui rebondit en déviant ne peut être renvoyée.
La personne qui fait faux bond est, par métaphore, assimilée à cette fichue balle qui déçoit profondément de n'avoir pas rebondi comme il le fallait.

Compléments

Vous aurez compris qu'ici, le 'bond' est un rebond ; il n'est ni le James, ni le saut.
Et pourtant, celui est est au bord d'une faille profonde et qui doit sauter de l'autre côté n'a vraiment pas intérêt à faire un faux bond.
Il doit donc bien prendre son élan, à supposer qu'il ait pu en emmener un avec lui, car vu la taille et le poids de l'animal (), c'est difficile à caser dans l'avion en bagage accompagné...
Et puis malheureusement, aucun manuel du genre du Kamasutra n'indique comment il faut le prendre, son élan, avant de s'envoyer en l'air avec lui au-dessus du précipice.
Sans compter que le poids de la bête (500 kg, excusez du peu !) ne facilite pas le saut...
En conclusion, si vous êtes au bord d'une faille profonde, ne cherchez surtout pas à passer de l'autre côté, quitte à faire faux bond à celui qui vous y attend ; en effet, avec élan, vous courez à la cata et sans élan, c'est pareil.
Et ne croyez surtout pas qu'un caribou () fera l'affaire à la place de l'élan, car malgré son poids deux à trois fois moindre, personne n'a jamais prétendu prendre son caribou avant de sauter.

Exemple

« À cause de Robert qui lui a fait faux bond, Bernard va être obligé d'écrire lui-même un article sur Brecht. »
Françoise Mallet-Joris - Le jeu du souterrain

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire faux bond » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Rhoi cawell i rywun Donner cage à quelqu'un
Allemagne Allemand Jemanden hängen lassen (bei der Erledigung einer Aufgabe) und : Jemanden versetzen (bei einem Treffen) Laisser pendre qn. (pour une tâche) Déplacer qn. (pour un rendez-vous)
Allemagne Allemand Jemanden im Stich lassen Laisser qn. dans le pique
Angleterre Anglais To let someone down Laisser tomber [décevoir] quelqu'un
Angleterre Anglais To stand someone up Faire faux bond à quelqu'un, le laisser tomber
États-Unis Anglais To leave someone in the lurch Laisser quelqu'un dans une embardée
Argentine Espagnol Dejar plantado Planter la quelqu'un
Argentine Espagnol Hacer la pera Faire la poire
Espagne Espagnol Dar un plantón a alguien Donner un plant à quelqu'un (planter quelqu'un = poser un lapin)
Espagne Espagnol Salir rana Sortir une grenouille (Ne pas répondre aux attentes)
Espagne Espagnol Ser un malqueda Être celui qui ne se présente pas à un rendez-vous
Hongrie Hongrois Otthagyni, mint szent Pál az oláhokat Quitter comme Saint-Paul les Valaques
Italie Italien Dare buca Donner un trou
Italie Italien Mancare ad un appuntamento Manquer un rendez-vous
Belgique Néerlandais Iemand in de steek laten Laisser tomber quelqu'un
Pays-Bas Néerlandais Dat is 'knudde' (intraduisible) C'est nulle, ça ne vaut pas un clou (se dit p.ex. de la qualité de travail de quelqu'un)
Pays-Bas Néerlandais Iemand een blauwtje laten lopen Laisser courir un bleu à quelqu'un
Pays-Bas Néerlandais Iemand in de steek laten Laisser quelqu'un dans le steek ('steek' est intraduisible)
Pays-Bas Néerlandais Iets is 'beneden peil' Quelque chose sous le niveau, en dessous de la norme (en somme : presque merdique)
Brésil Portugais Dar um bolo Donner un gâteau (ne pas aller à un rendez-vous)
Roumanie Roumain A da plas? Donner filet (maillage)
Roumanie Roumain A se da inapoi Se donner en arrière
Roumanie Roumain A se trage pe fund Se tirer sur le derrière
Roumanie Roumain A trage clapa Tirer le clapet
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Faire faux bond » Commentaires

  • #1
    • borikito
    • 25/08/2006 à 08:16
    Il doit donc bien prendre son élan, à supposer qu’il ait pu en emmener un

    Peu de chance avec un élan, peutêtre ! Mais avec un caribou-bien-couillu (tabernacle !) il pourrait y avoir une petite chance.
  • #2
    • cotentine
    • 25/08/2006 à 08:23
    question de grammaire : un faux bond devient-il, au féminin, une fausse blonde ?
    je sais, mon joke est au ras des pâquerettes ! c’est juste le temps de replacer mes neurones le matin au réveil ...
  • #3
    • OSCARELLI
    • 25/08/2006 à 08:42*
    l’élan, le quart-hibou, cher Maître, que vous me décevez!
    Et que penser du renne alors? Déjà qu’en Bretagne, il y en a plein les stocks (de Rennes), qu’à la nouvelle année, tout le monde en reçoit, des et-rennes, amenées par le Père Noel, sur son traîneau, tiré par - je vous le donne en Emile - mais, oui, bon sang, mais c’est bien sûr, des rennes en chaleur, sautant allègrement de petit nuage rose en petit nuage bleuté ( mais oui, les nuages femelles et les nuages mâles, à ne pas confondre avec les visages pâles).
    Avec un renne, donc, pas question de faire faux bond, si l’on lui tient bien les rênes et qu’on lui tend la reine à bon escient.
    Le texte ci-dessus est bien la preuve que je ne me prénomme pas Bernard: je n’ai pas écrit sur Brecht. Ou alors, je ne me souviens plus, ou alors il sentait pas bon, enfin, je ne sais plus...
    @2: ne t’inquiète pas ma poulette (de Brest): remet d’abord tes neurones à l’heure... Cela te passera. Enfin, je te le souhaite... Les pâquerettes, tu les fumes, ou les consommes déjà par la racine?
  • #4
    • chirstian
    • 25/08/2006 à 08:43*
    Sanglé dans mon alpaga noir, je traversais la salle enfumée de l’estaminet belge où étaient réunis les membres de la confrérie d’Expressio. Sur mon passage les conversations s’arrêtaient, les gestes se figeaient. Je sentais dans mon dos le regard des mâles inquiets de sentir le frémissement de désir qui agitait leurs compagnes.
    Je m’inclinais vers la plus belle, en qui j’avais deviné Louisann, et ma voix rauque, rompit ce silence si intensément belge :
    « je n’ai pas pu être à la gare, le jour du Meyboom, suis-je pardonné ? »
    et comme l’esta-minette me regardait sans comprendre, j’ajoutais négligemment : « Je m’appelle Bond , Faux Bond ! »…
    Dans ses yeux noisettes qui déjà décortiquaient les miennes, je pus lire « Bond ? j’aime c’Bond ! »
    La salle s’embrasit* : Borikitovitch et Yannoutchesko, les affreux du Spectre venaient d’ouvrir le feu… »
    Ian Fleming
    « 009. Le scout erre, éternel » (page 103)
    • tu y étais ?
  • #5
    • chirstian
    • 25/08/2006 à 09:46
    l’AFP communique :
    La police a démantelé un gang de faux bonnayeurs qui imprimaient des faux bons à Cadaqués .
  • #6
    • chirstian
    • 25/08/2006 à 09:48*
    • En réponse à chirstian #5 le 25/08/2006 à 09:46 :
    • « l’AFP communique :
      La police a démantelé un gang de faux bonnayeurs qui imprimaient des faux bons à Cadaqués . »
    l’AFP nous prie de bien vouloir rectifier :il fallait lire :
    La police a démantelé un gang de faux bonbonnayeurs qui fabriquaient des faux bonbons t-au jus de pataqués.
  • #7
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 10:19
    En anglais, un "bon de paiement" est un "bond". Ce qu’on peut bancairement traduire par "obligation". C’est ainsi que "faire faux bond" revient à ne pas "souscrire" à ces obligations. Cqfd.
  • #8
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 10:28*
    Prendre un caribou en guise d’élan...celà semble en effet bien "orignal"
    (re-tabarnak ! et gros bec à R’né)
  • #9
    • chirstian
    • 25/08/2006 à 10:47
    comment distinguer un lapin d’un lièvre vous demandez-vous ?
    Voici un test simple : posez l’animal indéterminé au sol et faites le sauter en observant son bond : si c’est un faux bond : vous avez posé un lapin. Sinon vous avez posé un lièvre.
  • #10
    • chirstian
    • 25/08/2006 à 10:53
    • En réponse à borikito #1 le 25/08/2006 à 08:16 :
    • « Il doit donc bien prendre son élan, à supposer qu’il ait pu en emmener un
      Peu de chance avec un élan, peutêtre ! Mais avec un caribou-bien-... »
    avec un ’bout de cartilage’ on mesure l’ ’age du caribou’
  • #11
    • chirstian
    • 25/08/2006 à 10:57
    • En réponse à <inconnu> #7 le 25/08/2006 à 10:19 :
    • « En anglais, un "bon de paiement" est un "bond". Ce qu’on peut bancairement traduire par "obligation". C’est ainsi que "faire faux bond" revi... »
    "faire faux bond" revient à ne pas "souscrire" à ces obligations

    donc à la fois " faux-bond" et "faux-jeton" avec un "fauss-air"... d’honnête homme
  • #12
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 11:50
    Et bien voilà, les vacances sont finies... dans les montagnes avec les télézélanfériques (et aussi à pieds) on a fait plein de bonds et c’était bon ! on est revenu gavé d’images et de chocolat suisse... ça fait plaisir de vous retrouver, Expressio c’est une valeur sûre qui ne fait pas faux bond !
  • #13
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 11:57*
    • En réponse à cotentine #2 le 25/08/2006 à 08:23 :
    • « question de grammaire : un faux bond devient-il, au féminin, une fausse blonde ?
      je sais, mon joke est au ras des pâquerettes ! c’est juste... »
    "Question de grammaire : un faux bond devient-il, au féminin, une fausse blonde ?" demande Turpinic.
    La réponse est oui !!! Si une fausse blonde fait faux bond, c’est que c’est vraiment une casse-cou…es ! (A rapprocher de casse-noisettes).
    Etes-vous inquiète Mademoiselle Turpinic ?
  • #14
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 11:59
    • En réponse à <inconnu> #12 le 25/08/2006 à 11:50 :
    • « Et bien voilà, les vacances sont finies... dans les montagnes avec les télézélanfériques (et aussi à pieds) on a fait plein de bonds et c’ét... »
    Vous étiez avec votre femme à Bondychérie ?
  • #15
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 12:03
    • En réponse à chirstian #10 le 25/08/2006 à 10:53 :
    • « avec un ’bout de cartilage’ on mesure l’ ’age du caribou’ »
    C’est idiot de le découper car le caribougonne…
    Suffit de lui demander.
    Chirstian, découpes tu tes semblables dès que tu as une réflexion relative à leur âge ?
    Serial Chirstian va !
  • #16
    • louisann
    • 25/08/2006 à 12:06
    Vous ne trouvez pas qu’il y en a un qui nous fait faux bond aujourd’hui?
    Vous savez un certain HoubaHobbe!
    Dis t’es malade?
  • #17
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 12:13*
    • En réponse à chirstian #6 le 25/08/2006 à 09:48* :
    • « l’AFP nous prie de bien vouloir rectifier :il fallait lire :
      La police a démantelé un gang de faux bonbonnayeurs qui fabriquaient des faux b... »
    L’AFP communique :
    Un petit plaisantin pour faire rire ses amis à pénétré (ça arrive) notre système informatique. La police enquête dans les milieux anarchistes où chacun le sait le Bond côtoie aussi l’Arlette Davidson.
    L’enquête progresse puisque, le Christ (ian à rien à tirer) est en garde à vue.
  • #18
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 13:46
    • En réponse à louisann #16 le 25/08/2006 à 12:06 :
    • « Vous ne trouvez pas qu’il y en a un qui nous fait faux bond aujourd’hui?
      Vous savez un certain HoubaHobbe!
      Dis t’es malade? »
    Peut-être fait-il un "pas de côté" auquel cas, lui pardonner, il faudra.
  • #19
    • <inconnu>
    • 25/08/2006 à 14:20
    "personne n’a jamais prétendu prendre son caribou avant de sauter."
    Sauf au Québec, où le Caribou est une espèce d’alcool très en vogue (chez les jeunes, surtout) (et, ma foi, assez dégueulasse [le caribou, pas les jeunes]) dans les manifestations carnavalesques hivernales, témoin d’une époque révolue. On prend donc régulièrement son Caribou avant de sauter. (sauter, vous l’aurez compris, ne fait pas ici référence à un précipice, mais bien à un ou une partenaire consentant(e). Il ne faut donc pas confondre avec "Boire son caribou et se faire sauter" car il n’y a que très peu de terroristes au Québec (depuis 1970, évidemment) et se faire sauter (exploser) est donc passé de mode.
  • #20
    • chirstian
    • 25/08/2006 à 14:23
    • En réponse à louisann #16 le 25/08/2006 à 12:06 :
    • « Vous ne trouvez pas qu’il y en a un qui nous fait faux bond aujourd’hui?
      Vous savez un certain HoubaHobbe!
      Dis t’es malade? »
    tu retardes : c’est plus HoubaHobbes, c’est cariboubaHobbes aujourd’hui..
    Moi celui qui m’inquiète aujourd’hui, c’est plutôt God ! Son délire à propos de l’élan...
    Je connaissais le goélan (Jonathan Livingston) , on a maintenant le god-élan et ça plane encore plus haut ! Et que penser de cet anticariboutisme primaire : hier il attaque Arlette Laguillier. Aujourd’hui les caribous ... Il faut prendre des mesures : l’arrêter vite car y bout !
    Si la France me le demande je suis prêt à assurer la relève, mais seulement parce que c’est vous, amis surdéveloppés du verbe et hyperthophiés du mot...
    l’élan, oui
    l’anticaribourugineux , non !