Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe

La calomnie la plus vile ne peut ternir une réputation sans tache.

Origine

Ce proverbe s'emploie généralement par ironie pour rejeter une calomnie ou une insulte par le mépris.
À la droite du ring, en le regardant depuis les tribunes Sud, nous avons le crapaud (), pataud, pustuleux et laid, dégoulinant de bave, qui ne sait que se traîner à terre.
À la gauche du ring, nous trouvons la colombe, symbole biblique du Saint-Esprit, donc pure et gracieuse, parfaitement capable de s'élancer dans les airs pour passer très loin de la portée du crapaud.
Comment voulez-vous que la bave du crapaud, symbole du vice et de la laideur, puisse atteindre la blanche colombe (même si toutes les colombes ne sont pas blanches), symbole de la pureté et de la beauté puisque, même s'il est capable de sauter, jamais l'horrible animal ne pourra s'approcher suffisamment de l'oiseau pour l'atteindre de ses postillons verts et gluants ?
Depuis 1840, la "bave du crapaud" est une métaphore désignant des propos médisants. Autrement dit, de tels propos ne peuvent atteindre celui qui n'a rien à se reprocher (la colombe).

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Gall carreg neu ffon roi briw i'm bron, ond anair ni'm niweidia Une pierre ou un bâton peut me blesser la poitrine, mais il n'en est pas ainsi de la calomnie
Allemagne Allemand Was kümmert's die Eiche wenn die Sau dran schabt Le chêne ne se soucie pas du cochon qui se frotte contre lui
Grèce Grec Καθαρός ουρανός αστραπές δε φοβάται Le ciel clair ne craint pas les éclairs
Angleterre Anglais Sticks and stones may break my bones, but words will never hurt me Les bâtons et les pierres peuvent casser mes os, mais les mots ne me blesseront jamais
États-Unis Anglais Never wrestle with a pig. You'll only get dirty and the pig likes it. [Une variante parmi plusieurs.] Ne fais jamais du catch avec un cochon. Tu ne feras que te salir et ça fait plaisir au cochon
Espagne Espagnol ¡ No ofende quien quiere sino quien puede ! N'offense pas celui qui veut, mais celui qui peut ! (= La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe)
Espagne Espagnol No ofende quien quiere si no quien puede N 'offense pas celui qui veut, mais celui qui peut
Canada Français La pluie de tes insultes n'atteint pas le parapluie de mon indifférence Je me fous de tes commentaires arrogants
Israël Hébreu Klalot mipive chel adam moushhat einan pogot bemi chehamonitine shelo lelo revave Les insultes d'un corrompu ne portent pas atteinte a la personne connue pour son integrite
Italie Italien I cani abbaiano alla luna Les chiens aboient à la lune
Catalogne Autre Els brams de l'ase no arriben al cel Les Cris de l'ane n' arrivent pas au ciel
Brésil Portugais O que vem de baixo não me atinge Ce qui vient de dessous ne m'atteint pas
Roumanie Roumain Câinii latra, caravana trece Les chiens aboient, la charrette passe
Belgique Wallon Liégeois : li ci qu' disfêt s' narène gåte si vizèdje Médire c'est ce ravaler soi-même
Belgique Wallon Wallon liégeois : Quî djåse po-drî mi djåse a m' cou Qui me décause parle à mon derrière
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 03/07/2007 à 00:37
    nous avons le crapaud, pataud, pustuleux et laid, dégoulinant de bave, qui ne sait que se traîner à terre.
    Tout est relatif ! le crapaud, laid ? mais combien de princesses n’en ont-elles pas embrassé un sur la bouche (sans crainte de sa soit-disant bave) et l’ont vu se transformer en prince charmant ?
    Le crapaud, comme l’âne, est diffamé ! Il est timide, affectueux, se laisse carresser sans réticence ... c’est l’ami de nos jardins, de nos légumes et salades en nous débarrassant des vers de terre, limaces, chenilles, coléoptères, fourmis et j’en passe et des meilleur(e)s ! C’est le gardien de ma maison et souvent le soir, j’en prends un dans ma main pour le remercier. En septembre dernier, avec les enfants nous en avons dénombré 17 autour de ma terrasse ! Le plus gros vit ici depuis au moins 26 ans ! ... et n’est pas au bout du rouleau.
    Qui n’a pas entendu la "flûte" des crapauds, le soir ? qui n’a pas reconnu cette mélodie ? ... on croirait entendre chanter les courlis ! et quand j’étais môme, j’aimais chanter la "chanson des crapauds" en voici les paroles à cette page
  • #2
    • <inconnu>
    • 03/07/2007 à 05:50
    Pour fairedans le ferroviaire il y a aussi: Le train de tes insultes roule sur les rails de mon indifférence et s’arrête à la gare de mon mépris.
    Cà fait smart, non ?
  • #3
    • OSCARELLI
    • 03/07/2007 à 07:23*
    • En réponse à <inconnu> #2 le 03/07/2007 à 05:50 :
    • « Pour fairedans le ferroviaire il y a aussi: Le train de tes insultes roule sur les rails de mon indifférence et s’arrête à la gare de mon mé... »
    Et pour faire dans le maritime, hein?
    Les galères de tes insultes flottent sur l’océan de mon indifférence et sombreront d’elles-mêmes dans la mer des Sargasses de mon mépris...
    A ne pas confondre: une galère n’est pas une trirème, n’est-ce-pas [slurp] mon Elpémichou adoré [/slurp]?
    La mer des Sargasses n’est pas, mais alors là pas du tout la mère des sales garces, ni d’ailleurs la mer des sarcasmes...
  • #4
    • tytoalba
    • 03/07/2007 à 08:15*
    • En réponse à <inconnu> #2 le 03/07/2007 à 05:50 :
    • « Pour fairedans le ferroviaire il y a aussi: Le train de tes insultes roule sur les rails de mon indifférence et s’arrête à la gare de mon mé... »
    il existe plusieurs versions dirait-on . Ces propos glissent sur la carapace de mon indifférence jusqu’au gouffre de mon mépris. Qui dit plus ?
    Le crapaud est bien sûr un animal utile . Je lui sais gré de manger tous les moustiques qui sinon me feraient ressembler à une énorme pustule. Mon filleul qui est brésilien d’origine me dit que dans son pays, les crapauds (qui sont plus gros que les nôtres) circulent librement dans certaines maisons débarassant ainsi les habitants des insectes.
    @rikske : on parle déjà de l’omegang à la radio, sainte Claire mériterait quelques oeufs pour que le soleil soit présent. 🙂
  • #5
    • God
    • 03/07/2007 à 08:44
    • En réponse à <inconnu> #2 le 03/07/2007 à 05:50 :
    • « Pour fairedans le ferroviaire il y a aussi: Le train de tes insultes roule sur les rails de mon indifférence et s’arrête à la gare de mon mé... »
    Désolé, mais une Smart, ça ne roule pas sur des rails.
    Pas le droit de revenir en deuxième semaine...
  • #6
    • God
    • 03/07/2007 à 08:47
    • En réponse à tytoalba #4 le 03/07/2007 à 08:15* :
    • « il existe plusieurs versions dirait-on . Ces propos glissent sur la carapace de mon indifférence jusqu’au gouffre de mon mépris. Qui dit plu... »
    Très utile contre les moustiques, ce sont les chauve-souris !
    Elles sont capables d’en bouffer 600 dans la nuit. J’en ai une paire chez moi et je n’ai pratiquement pas de moustiques alors qu’il y en a dans les environs. Braves bestioles !
  • #7
    • God
    • 03/07/2007 à 08:51
    (sans crainte de sa soit-disant bave)

    Je ne voudrais pas jouer les chirstian, mais il me semble que j’aurais plutôt dit la ’prétendue’ bave, plutôt que la ’soi-disant’.
    Mais bon, c’est vrai que les crapauds embrassés parlent. Alors...
  • #8
    • chirstian
    • 03/07/2007 à 09:01
    La bave du crapaud, atteint-elle la colombe ?
    Voici donc la question que God ici nous pose
    Elle mérite bien que durant quelques plombes
    Nous en débattions, et le premier, moi, j’ose
    Affirmer, péremptoire : que nenni, c’est raté !
    Ou alors, si parfois, le crapaud réussit,
    C’est que cette salope, sous ses airs innocents
    Est venue à ses pieds, lui sucer le zizi…
    Je n’en dirai pas plus à cause des enfants.
    Crapauds, mes bons amis, bavez sans retenue
    Sur les blanches colombes ou bien sur les grenouilles
    Sur celles qui font bander quand elles arrivent nues
    Pour venir soulager votre paire de nouilles,
    A l’ombre du nénuphar, ou bien en plein soleil.
    Comment diable résister à de tels arguments ?
    Au fond de tout crapaud, le cochon qui sommeille
    Quand on lui prend la queue, ne dort jamais longtemps.
  • #9
    • chirstian
    • 03/07/2007 à 09:14*
    • En réponse à God #7 le 03/07/2007 à 08:51 :
    • « (sans crainte de sa soit-disant bave)
      Je ne voudrais pas jouer les chirstian, mais il me semble que j’aurais plutôt dit la ’prétendue’ bave... »
    Je ne voudrais pas jouer les chirstian, mais il me semble que j’aurais plutôt dit la ’prétendue’ bave, plutôt que la ’soi-disant’.
    j’aurais dit ça, moi ? Même pas vrai : dans "prétendue" il y a une notion de préparation (pré) et une indication de tension (tendue), qui sont toutes deux incompatibles avec l’idée de bave, spontanée, visqueuse...
    Je suis donc tenté de dire que cette réflexion est nulle, et si tu me réponds que la bave etc... tu sais ce qu’il te répondras le crapaud ?
  • #10
    • <inconnu>
    • 03/07/2007 à 10:00
    bonjour, je suis un nouveau.
    je connais aussi l’expression suivante assez proche:
    "les insultes glissent sur l’imperméable de mon indifférence"
  • #11
    • Rikske
    • 03/07/2007 à 10:05*
    • En réponse à <inconnu> #10 le 03/07/2007 à 10:00 :
    • « bonjour, je suis un nouveau.
      je connais aussi l’expression suivante assez proche:
      "les insultes glissent sur l’imperméable de mon indifféren... »
    Tout l’équipage te souhaite bienvenue à bord, machin ! Sauf l’Amiral, momentanément absent, mais il réparera ça dès son retour !
  • #12
    • tytoalba
    • 03/07/2007 à 10:06*
    • En réponse à God #6 le 03/07/2007 à 08:47 :
    • « Très utile contre les moustiques, ce sont les chauve-souris !
      Elles sont capables d’en bouffer 600 dans la nuit. J’en ai une paire chez moi... »
    voici la minute écologique. Vivant à la campagne, je cumule les crapauds, les chauve-souris et les hirondelles. Des vaches paissent juste derrière chez moi, malgré cela je n’ai presque pas de mouches . J’ai la chance d’avoir des hirondelles qui nichent dans la grange. De nombreux oiseaux égaient le jardin, pourtant, je suis envahie par les limaces et escargots qui se régalent des salades. 🙁 Alors si vous connaissez un remède non chimique, j’aimerais le partager avec vous.
    Bienvenue à Machin, on a tous et toutes été un jour, nouveau.
  • #13
    • Rikske
    • 03/07/2007 à 10:16*
    • En réponse à tytoalba #12 le 03/07/2007 à 10:06* :
    • « voici la minute écologique. Vivant à la campagne, je cumule les crapauds, les chauve-souris et les hirondelles. Des vaches paissent juste de... »
    Contre les limaces, un pote à moi emploie les fonds de tous les verres de bière de son bistrot favori, qu’il verse dans des fonds de bouteilles en plastique découpés. Il enterre ensuite ces fonds de bouteille au milieu des salades, en laissant bien entendu affleurer le bord. Comme piège à limaces, c’est radical !
  • #14
    • God
    • 03/07/2007 à 10:36
    • En réponse à tytoalba #12 le 03/07/2007 à 10:06* :
    • « voici la minute écologique. Vivant à la campagne, je cumule les crapauds, les chauve-souris et les hirondelles. Des vaches paissent juste de... »
    Le problème de la bière, c’est que les chats la boivent (c’est en tout cas le cas pour notre chatte !).
    Autre méthode : de la cendre récupérée au fond du barbecue et dispersée autour des lieux à protéger. Malheureusement à renouveler assez souvent, surtout dans un endroit pluvieux.
    Autre solution : des hérissons. Ils ne s’attaquent pas aux plantes, mais aux nuisibles. Le tout est de les empêcher d’aller se faire écraser sur la route. Mais avec des panneaux ’sens interdit’ judicieusement disposés, ils ne devraient pas sortir du potager...
  • #15
    • chirstian
    • 03/07/2007 à 11:37
    • En réponse à God #14 le 03/07/2007 à 10:36 :
    • « Le problème de la bière, c’est que les chats la boivent (c’est en tout cas le cas pour notre chatte !).
      Autre méthode : de la cendre récupér... »
    peu de solutions miraculeuses effectivement : la bière, certes ! Pour que cela soit efficace, il faut mettre plusieurs bouteilles, allongées. Les limaces ou escargots montent dessus, la bouteille roule et les écrase. On dit qu’ils la boive, mais ça c’est faux ! Comment voulez-vous qu’ils arrivent à ouvrir une canette : même moi, je m’y prends à 3 reprises !
    La cendre, je doute aussi, car il y a de moins en moins d’animaux fumeurs.
    Les hérissons s’attaquent-ils aux nuisibles ? J’ai déjà reçu des huissiers, des inspecteurs du fisc, même des politiciens ... bref, les nuisibles, je connais ! Eh bien , les hérissons en avaient peur et allaient se réfugier dans le conduit de cheminée. ( Notez que c’est utile contre la suie ).
    Non, le plus efficace , croyez-moi , c’est l’éducation, la persuasion, et un peu d’organisation : par exemple avoir des blanches colombes qui viennent essuyer la bave des limaces ou des crapauds etc...
  • #16
    • <inconnu>
    • 03/07/2007 à 11:51
    • En réponse à tytoalba #12 le 03/07/2007 à 10:06* :
    • « voici la minute écologique. Vivant à la campagne, je cumule les crapauds, les chauve-souris et les hirondelles. Des vaches paissent juste de... »
    Il faut demander aux Chypriotes comment ils gèrent cette affaire, eux qui ont Limassol* dans leur jardin.
    *2ème ville du pays.
  • #17
    • tytoalba
    • 03/07/2007 à 12:01
    merci pour vos précieux conseils concernant les escargots et limaces. Il parait aussi que faire macérer des feuilles de rhubarbe quelques jours et pulvériser ensuite le jus ça éloigne ces bestioles.
    Chirstian : si tu bois de la bière en canette, tu ne mérites pas de faire partie de la moindre confrérie d’amateurs de cette boisson. 😉
    Allo les belges, d’accord ou pas ? Rien ne vaut une bière en bouteille de verre et si possible bouchonnée ou alors au tonneau comme cela se pratique encore pour certaines bières .
  • #18
    • <inconnu>
    • 03/07/2007 à 12:07
    Tout le monde aura compris que l’expression du jour est une Sexpression !
    En effet, dans une symbolique à peine dissimulée, le crapaud et sa bave ne sont en définitive que l’affamé de sexe et sa bave son sperme reproducteur, tandis que la blanche colombe ne serait (sur le papier) qu’une vierge attendant avec crainte et léger dégoût cette affaire que l’on dit nécessaire pour ensuite fonder famille.
    Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de petits crapauds et de petites grenouilles… qui en certains lieux occupent plus que de raison l’emplacement si recherché du bénitier près du porche des églises. Je rappelle que la fonction symbolique de la grenouille est d’être messagère de vérités religieuses.
    En définitive, je rapproche cette Sexpression d’une autre : « Avoir vu le loup ».
  • #19
    • <inconnu>
    • 03/07/2007 à 12:12*
    • En réponse à tytoalba #17 le 03/07/2007 à 12:01 :
    • « merci pour vos précieux conseils concernant les escargots et limaces. Il parait aussi que faire macérer des feuilles de rhubarbe quelques jo... »
    "Chirstian : si tu bois de la bière en canette"
    Je vais me faire son jeune avocat : il vaut mieux boire de la bière en canette ou en cachette ? Pardonnons-lui cette façon de faire qui après tout, au décapsulage, lui rappelle peut-être les grenades qu’il jetait sur ses ennemis, en Indochine, en Algérie ou chez ses différentes belles-mères... Je plaide la relaxe car cette affaire a moussé à partir de rien. 😄
  • #20
    • <inconnu>
    • 03/07/2007 à 12:22
    • En réponse à chirstian #15 le 03/07/2007 à 11:37 :
    • « peu de solutions miraculeuses effectivement : la bière, certes ! Pour que cela soit efficace, il faut mettre plusieurs bouteilles, allongées... »
    Ouais ou mettre des caméras dans le jardin, c’est à la mode car n’est-ce pas là, un comportement terroriste que d’agir de la sorte; l’ennemi arrive en rampant, sournoisement, en nombre, organisé, alors organisons-nous également.
    L’Ali Mass cache bien son jeu et parvient à nous pourrir la vie avec ses plans (de salades) à la con. Est-ce cargo que de penser à les renvoyer par ce moyen d’où elles viennent ? Une limace a une trajectoire bien définie, il suffit peut-être de mettre une mine anti-personnel sur son chemin... Bon, faut faire des repérages avant sinon, c’est bobonne qui saute en étendant son linge. Certain qu’une affaire pareille serait montée en épingle par les médias...
    Délire délire...