Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Ne faire semblant de rien

Faire comme si de rien n'était, ne manifester volontairement aucune réaction.

Origine

Cette expression date de la fin du XIIe siècle.
Elle s'oppose simplement à 'faire semblant de' qui signifie "simuler une attitude (pour donner le change)" ou "se donner l'apparence de".
En ancien français, on disait "montrer semblant" pour "simuler".
Bizarrement au premier abord, "montrer bel semblant", voulait dire "faire bon accueil" ; mais si on prend "sembler" pour "paraître", alors on comprend que "bel semblant" puisse signifier quelque chose comme "bon accueil" (l'hôte faisant tout pour paraître sympathique).

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne faire semblant de rien » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Égypte Arabe Amel mouch wekhz belou Faire semblant de ne pas faire attention
Maroc Arabe Dar ayn mika Il a fait celui qui a un œil en plastique
Tunisie Arabe ‘Amel moula dar mouch hna Faire semblant le propriétaire de la maison n’est pas la
Tunisie Arabe Aamel rouhou mouch houni Il fait comme s'il n'était pas là
Tunisie Arabe Ikarkar fiha Il la traine
Allemagne Allemand Sich dumm stellen Se faire paraître bête / idiot / celui qui ne comprend rien
Allemagne Allemand So tun, als ob man nichts wüsste Faire comme on ne sait rien
Angleterre Anglais Not turn a hair Ne pas tourner un cheveux (= Ne montrer aucune émotion)
Angleterre Anglais To be cool as a cucumber Être aussi frais qu'un concombre
Argentine Espagnol Hacer como quien no quiere la cosa Faire comme celui qui ne veut pas la chose
Argentine Espagnol Hacerse el burro Se faîre l'ane
Argentine Espagnol Hacerse la mosquita muerta Faire la petite mouche morte
Espagne Espagnol Disimular (sous forme intransitive) Dissimuler (sans C.O.D.) (= Faire semblant de rien)
Espagne Espagnol Hacer como si tal cosa Faire comme si une telle chose
Espagne Espagnol Hacerse el longui Faire le distrait
Espagne Espagnol Hacerse el sueco Se comporter comme un Suédois
Espagne Espagnol No inmutarse Ne pas broncher
France Français Faire senne d' rin Faire semblant de rien
Italie Italien Far finta di niente Faire semblant de rien
Belgique Néerlandais Van krommenaas (kromme haas) gebaren Faire semblant d' un lièvre tordu
Pays-Bas Néerlandais Doen alsof z'n neus bloedt Faire comme s'il saigne du nez
Pays-Bas Néerlandais Geen sjoege geven Ne pas donner aucune réponse. Sjoewe/sjoege : hébreu
Pays-Bas Néerlandais Van de prins geen kwaad weten Ne pas savoir de mal du prince
Pays-Bas Néerlandais Zich van de domme houden Se tenir nigaud
Pologne Polonais Udawac Greka Faire le Grec
Brésil Portugais Fazer cara de paisagem Faire mine de paysage (de qui regarde le paysage)
Roumanie Roumain A face pe niznaiul Faire le „niznai” (du russe „je ne sais rien”)
Roumanie Roumain A face pe prostul Faire le niais
Roumanie Roumain A se face ca ploua Faire semblant de pleuvoir
Belgique Wallon En liégeois :Ni fé lès cwanses di rin Ne faire semblant de rien
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Ne faire semblant de rien » Commentaires

  • #1
    • chirstian
    • 02/07/2006 à 17:41
    Chut, les cerveaux se reposent...
    En fait, semblant signifiant apparence (d’où le "faux semblant" , le "faire semblant de..."), l’expression "montrer bel semblant" signifiait exactement "montrer bonne mine" ou "faire bonne mine à " et donc "faire bon accueil à" .
    Bizarre, vous avez dit bizarre ? Je ne vois pas bien où est le problème .
  • #2
    • lorangoutan
    • 02/07/2006 à 21:47*
    • En réponse à chirstian #1 le 02/07/2006 à 17:41 :
    • « Chut, les cerveaux se reposent...
      En fait, semblant signifiant apparence (d’où le "faux semblant" , le "faire semblant de..."), l’expression... »
    La mine du crayon à la trombine de trombone ?
    Elle est trop bonne !
    Enfin, vrai ou faux, faut ce qu’il faux, avec ou sans blanc, palsambleu !
  • #3
    • cotentine
    • 29/07/2006 à 02:12*
    • En réponse à chirstian #1 le 02/07/2006 à 17:41 :
    • « Chut, les cerveaux se reposent...
      En fait, semblant signifiant apparence (d’où le "faux semblant" , le "faire semblant de..."), l’expression... »
    et quand tu fais "mine de rien" pour passer inaperçu, ben t’as "bonne mine’" tiens donc ! y’aurait pas comme un "semblant" d’hypocrisie ?
  • #4
    • OSCARELLI
    • 29/07/2006 à 08:27*
    • En réponse à cotentine #3 le 29/07/2006 à 02:12* :
    • « et quand tu fais "mine de rien" pour passer inaperçu, ben t’as "bonne mine’" tiens donc ! y’aurait pas comme un "semblant" d’hypocrisie ?... »
    Y a turpinic qui fait des heures sup! Z’avez-vu? A 02.12.05 ce matin, son intervention. Y’en a, je vous jure, ils feraient tout pour être les premiers à déposer un commentaire sur ce site!
    Bon, c’est pas tout ça, mais je trouve moi que faire sans blanc, le dimanche matin, sur le zinc, c’est comme avoir un filet de cassis dans un verre d’eau.
    C’est tout proprement inadmissible.
    Et quand mon copain Léon, oui vous savez, l’Africain, celui qu’est pas maalouf pour deux sous, me dire qu’il veut faire sans blanc, c’est parce qu’il veut me faire croire qu’il est devenu végétarien... Il dit: il a mine, ce dada...
    Bon, ça y est, je vais préparer mes valises et pars retrouver mes vaches et mes chevaux... C’est les vacances, maintenant!
  • #5
    • framboise
    • 29/07/2006 à 09:37
    Merci les copains, et particulièrement à Chirstian, pour les bons conseils que je vais m’empresser de ....... ne pas suivre, même en période de canicule: j’aime trop savourer vos commentaires ! 😉)
  • #6
    • <inconnu>
    • 29/07/2006 à 09:40
    Dans ma jeunesse (oh, Papy) on disait "mine de peler des oeufs" (en vogue à Lorient, lycée St louis, dans les années 76-77- on joignait le geste à la parole. Les utilisateurs se reconnaîtront). Je trouve cette expression en tous cas, bien imagée. Je me demande s’il n’y a pas du Coluche là-dessous
  • #7
    • chirstian
    • 29/07/2006 à 10:15
    • En réponse à framboise #5 le 29/07/2006 à 09:37 :
    • « Merci les copains, et particulièrement à Chirstian, pour les bons conseils que je vais m’empresser de ....... ne pas suivre, même en période... »
    allons, samedi, dit la réverente mêre FRAMBOISE
    alain, Chabat , dit le rabbin Jack HOBBES
    expressio.fr : site oeucuménique *
    contrairement à ce qu’une lecture analytique pourrait suggèrer , le mot n’est pas cochon
    merci à God de mettre ici un lien hypertexte avec "un vent à décorner les boeufs"
  • #8
    • chirstian
    • 29/07/2006 à 10:33
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 29/07/2006 à 08:27* :
    • « Y a turpinic qui fait des heures sup! Z’avez-vu? A 02.12.05 ce matin, son intervention. Y’en a, je vous jure, ils feraient tout pour être le... »
    normal que TURPINIC m’ait répondu à 2:12 : j’attendais sa réponse depuis le 2 juillet !
    Mais si toi, tu es déjà "le dimanche matin sur le zinc" , tu es en avance d’une journée par rapport au méridien de Greenwitch , non ?
    au quatrième top, il sera n’importe quelle heure de n’importe quel jour : libre service! Non à la dictature du temps. Oh temps en emporte le vent (à décorner etc...)
  • #9
    • <inconnu>
    • 29/07/2006 à 10:33*
    On peut penser que dans ces temps anciens, parfois le danger était plus ou moins grand de connaître les activités des uns et des autres.
    Surtout et par exemple, ceux des voyageurs de passage…
    Les aubergistes (Qui dort dîne !) par exemple n’avait-il pas grand intérêt à ne pas poser trop de questions sur les activités légales ou louches de leur clientèle ?
    On peut le penser… N’oublions pas les guerres intestines de cette période et des suivantes et de l’espionnage à tout va, bien réel, avec ses règlements de comptes à la clé. Les époques passent mais les us et coutumes demeurent. J’avance cette piste sans être porté par une quelconque théorie du complot, même à rebours. Il n’empêche, j’ai lu, il y a longtemps quelque chose sur le sujet, mais je suis incapable de citer ma source, qu’en ces temps-là, mieux valait savoir garder sa langue au fond de sa poche, bouche…
    Motus et bouche cousue ! Faire semblant de ne rien voir, entendre, comprendre… garantissait une vie sauve !
    Qui peut me conseiller une lecture approchant le sujet ?
    Bonnes vacances Mr Philologie et bonnes crêpes si… 😉
  • #10
    • <inconnu>
    • 29/07/2006 à 10:35
    • En réponse à <inconnu> #6 le 29/07/2006 à 09:40 :
    • « Dans ma jeunesse (oh, Papy) on disait "mine de peler des oeufs" (en vogue à Lorient, lycée St louis, dans les années 76-77- on joignait le g... »
    Vous avez connu trois pelés et un tondu alors ?
  • #11
    • chirstian
    • 29/07/2006 à 11:26
    • En réponse à <inconnu> #9 le 29/07/2006 à 10:33* :
    • « On peut penser que dans ces temps anciens, parfois le danger était plus ou moins grand de connaître les activités des uns et des autres.
      Sur... »
    euh.. une lecture approchant quel sujet ? Le fait qu’un aubergiste,( ou toute autre personne du reste) , ait intérêt -aujourd’hui comme hier - à ne pas poser trop de questions ? N’importe quel roman de Dumas, Merle etc... ou n’importe quel polar ...
    C’est le sens de "se meller de" (11° ou 12° siècle , je ne sais plus très bien) et le conseil ..." ses propres affaires et pas de celles des autres". Me semble une évidence, et un excellent principe de survie, non ?
    Botus et mouche cousue, c’était pour empêcher que la mouche ne se fasse... aucun rapport!
  • #12
    • <inconnu>
    • 29/07/2006 à 11:30*
    • En réponse à chirstian #11 le 29/07/2006 à 11:26 :
    • « euh.. une lecture approchant quel sujet ? Le fait qu’un aubergiste,( ou toute autre personne du reste) , ait intérêt -aujourd’hui comme hie... »
    Principe de survie ; c’est exactement cela ! Dumas, oui, je pense qu’il a traité un peu le sujet.
    La mouche du coche ? Sachant qu’autrefois, les informations, l’actualité voyageait surtout grâce aux occupants des diligences...
  • #13
    • chirstian
    • 29/07/2006 à 11:37
    • En réponse à <inconnu> #6 le 29/07/2006 à 09:40 :
    • « Dans ma jeunesse (oh, Papy) on disait "mine de peler des oeufs" (en vogue à Lorient, lycée St louis, dans les années 76-77- on joignait le g... »
    jamais entendu cette expression, mais en interrogeant Google elle ressort quand même plusieurs fois.
    1° hypothèse : les anciens du lycée St Louis de Lorient sont actifs sur le web,
    2° hypothèse : l’expression dépasse ce cadre.
    Je trouve quand même que "faire mine de peler des oeufs" ce serait plutôt se donner une contenance, une attitude , faire semblant d’être occupé etc...
    Faire semblant "de rien" ne serait donc pas tout à fait la même chose.
    En tous cas, n’oublions pas le proverbe " qui fait mine de peler un oeuf fait mine de peler un boeuf" (attribué à St Louis, Lorient, 1973)
  • #14
    • <inconnu>
    • 29/07/2006 à 11:45*
    • En réponse à <inconnu> #9 le 29/07/2006 à 10:33* :
    • « On peut penser que dans ces temps anciens, parfois le danger était plus ou moins grand de connaître les activités des uns et des autres.
      Sur... »
    Lorsque le Roi faisait une visite en grand appareil (magnificence) aux grandes villes de son royaume, suivant l’apparat (pompe) de sa réception, il taxait plus ou moins lourdement suivant la richesse jugée. Ce qu’avait compris la ville de Lyon sous la règle de dépendance de l’archevèque, qui faisait mine de rien à la façon "on me donne et je ne restitue que le moins possible" ce qui est un bon semblant en sa faveur de radin. Cela a établi une tradition volontaire d’aspect crasseux- qui n’a disparu que lorsque la salubrité publique (l’hygiène) s’est imposée. (Chais pu les noms et les dates précises, mais faut pas chercher sur les sites lyonnais, ils en font le déni systématique et au mieux l’oubli, pasque ca les arrange encore maintenant : c’est ce faire semblant est à l’origine de la fête des lumières du 8 décembre à Lyon-ce truc devenu méga-teuf-).
  • #15
    • <inconnu>
    • 29/07/2006 à 12:31
    • En réponse à <inconnu> #14 le 29/07/2006 à 11:45* :
    • « Lorsque le Roi faisait une visite en grand appareil (magnificence) aux grandes villes de son royaume, suivant l’apparat (pompe) de sa récep... »
    Très intéressante votre explication. Donc, il fallait veiller à ne pas trop donner l’apparence de… ; d’être : « A l’aise » > Blaise. Tiens autre expression.
  • #16
    • chirstian
    • 30/07/2006 à 11:05
    • En réponse à <inconnu> #14 le 29/07/2006 à 11:45* :
    • « Lorsque le Roi faisait une visite en grand appareil (magnificence) aux grandes villes de son royaume, suivant l’apparat (pompe) de sa récep... »
    stratégie astucieuse que d’autres n’ont pas su avoir (François 1° au Camp du Drap d’Or, Fouquet à Vaux...) et qui rappelle la petite histoire:
    "- chéri je peux jeter ton vieux manteau : il est plein de trous, de tâches ...?
    - Surtout pas : c’est celui que je mets pour discuter le montant de nos impôts !"
  • #17
    • <inconnu>
    • 30/07/2006 à 11:46*
    • En réponse à chirstian #16 le 30/07/2006 à 11:05 :
    • « stratégie astucieuse que d’autres n’ont pas su avoir (François 1° au Camp du Drap d’Or, Fouquet à Vaux...) et qui rappelle la petite histoir... »
    A rapprocher de : "Se prendre une veste ?".
  • #18
    • HoubaHOBBES
    • 31/07/2006 à 08:49
    • En réponse à <inconnu> #10 le 29/07/2006 à 10:35 :
    • « Vous avez connu trois pelés et un tondu alors ? »
    Ah ben , ici ,c’est plutôt "un pelé et trois tondus". Bizarre , comme c’est étrange !
  • #19
    • DiwanC
    • 26/11/2013 à 00:37*
    Il n’a jamais fait semblant Georges (l’autre !), il disait ce qu’il pensait… Et les rares fois où il lui arrivait de feindre, c’était par pudeur, pour cacher son chagrin...
    Y’a tout à l’heure
    Quinze ans de malheur
    Mon vieux Léon
    Que tu es parti
    Au paradis
    De l’accordéon
    ....................
    Et les copains
    Suivaient le sapin
    Le cœur serré
    En rigolant
    Pour faire semblant
    De ne pas pleurer.
    Et dans nos cœurs
    Pauvre joueur
    D’accordéon
    Il fait ma foi
    Beaucoup moins froid
    Qu’au Panthéon.

    Ici, les paroles.
  • #20
    • DiwanC
    • 26/11/2013 à 00:44
    Tout à l’heure, on ne va pas faire semblant ! On va faire une fête monstre chez Marcel car aujourd’hui, on dit
    ♫♪♪♫♪ Bonaniversaire BeeBee ! ♪♪♫♪♫

    … Tu es bien trop rare sur ce merveilleux site...