Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Réchauffer un serpent dans son sein

Faire du bien à un ingrat.

Origine

Allusion au serpent engourdi par le froid qui, lorsqu'on l'a réchauffé et qu'il a repris vie, n'hésite pas à mordre.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Réchauffer un serpent dans son sein » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Eine Schlange (eine Natter) am Busen nähren Nourrir un serpent (une vipère) dans son sein
Grèce Grec Ζεσταίνω/τρέφω φίδι στον κόρφο μου (Zestèno/trèfo phìdi ston kòrfomou) (Ré)chauffer / nourrir (un) serpent dans son sein
Angleterre Anglais To harbour a serpent in one's breast Recueillir un serpent en son sein
Angleterre Anglais To nourish a viper in one's bosom Nourrir une vipère dans son sein
Espagne Espagnol Cría cuervos y te sacarán los ojos Élève des corbeaux et ils t'arracheront les yeux
Espagne Espagnol Darle caramelos a un burro Donner des bonbons à un âne (= Donner de la confiture aux cochons)
Uruguay Espagnol El agradecimiento de la vaca empantanada Le remerciement (la reconnaissance) de la vache embourbée
Canada Français Aide un cochon et il va chier sur ton perron
Canada Français Fais du bien a un cochon et il viendra chier sur ton perron
Hongrie Hongrois Kígyót melenget a keblén Réchauffer un serpent dans son sein
Italie Italien Covare una serpe in seno Couver un serpent dans le sein
Belgique Néerlandais Den duivel te slapen leggen Mettre le diable a dormir (sousentendu chez soi)
Pays-Bas Néerlandais Een adder aan zijn borst koesteren Réchauffer une vipère dans son sein
Pays-Bas Néerlandais Parelen voor de zwijnen Des perles pour les cochons
Roumanie Roumain A creste un sarpe la san Élever un serpent a son sein
Russie Russe Пригреть змею на груди Réchauffer un serpent dans son sein
Serbie Serbe Gajiti zmiju u nedrima Élever un serpent dans son sein
Suède Suédois Nära en orm vid sin (egen) barm Nourrir un serpent dans son (propre) sein
Turquie Turc Bağrında yılan beslemek Élever un serpent dans son sein
Vietnam Vietnamien Nuôi ong tay a'o Élever des abeilles dans la manche
Vietnam Vietnamien Nuôi ong tay áo Élever des abeilles dans les manches de la chemise
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Réchauffer un serpent dans son sein » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 04/11/2010 à 02:03*
    Faire réchauffer... les patates... au gratin...N’est ce pas que c’est mieux et meilleur que réchauffer un serpent dans son sein? Au fait, est-ce bien Francis Blanche qui nous chantait cette charmante chanson?
  • #2
    • cotentine
    • 04/11/2010 à 02:17*
    Faire du bien à un ingrat.

    ma belle-mère disait souvent : "Faites du bien à une puce et elle vous mordra le dos" ... c’est le même topo ! 😉
    De même la couleuvre d’Esope
  • #3
    • DiwanC
    • 04/11/2010 à 02:24*
    • En réponse à <inconnu> #1 le 04/11/2010 à 02:03* :
    • « Faire réchauffer... les patates... au gratin...N’est ce pas que c’est mieux et meilleur que réchauffer un serpent dans son sein? Au fait, es... »
    Il entre... personne... son cœur cesse de battre
    La pièce est vide, il a déjà compris
    Un petit mot d’billet déposé sur l’fourneau
    Mais sans même le lire, il crie dans un sanglot.
    J’ai réchauffé un serpent dans mon sein
    Pendant ma vie toute entière
    Oui dans mon sein, dans mon sein
    J’ai réchauffé une vipère.

    Son existence gâchée par ce papier.
    Puis il prend un revolver, il le presse
    Sur sa poitrine et pan... il a tiré !
    …………………………………..
    Quelqu’un s’empare du mot que nul n’a lu
    L’ouvre en tremblant, le lit d’une voix lente
    Et tous comprennent l’affreux malentendu
    Car la lettre homicide, Le mot de billet
    Posé sur le fourneau simplement lui disait :
    Fais réchauffer les patates au gratin
    La viande est dans la glacière
    Moi je rentre vers minuit vingt
    J’suis au cinéma du coin
    J’ai été voir Edwige Feuillère.

    Sur cette page : le texte entier de Francis Blanche...qu'on peut écouter ici 😆
  • #4
    • Emeu29
    • 04/11/2010 à 06:48
    Réchauffer un Persan dans son sein !
    Quand on est les USA et qu’il s’appelle Oussama !
  • #5
    • <inconnu>
    • 04/11/2010 à 07:19
    Citation de Bérurier, de St-Locdu le Vieux: Fais du bien à un vilain et y t’chie* dans la main!
    *Et Scratchy, bien sur, mais ceci est une autre histoire, dirait Kipling...
  • #6
    • glos_boss
    • 04/11/2010 à 07:44
    In English, the most common form of the equivalent is "to nourish a viper in one’s bosom"
  • #7
    • OSCARELLI
    • 04/11/2010 à 07:45
    Vipères et cobras seraient-ils devenus les deux mamelles de la France?
    Parlant de serpent et d’organes féminins, ne pas confondre orvet et ovaire.
  • #8
    • OSCARELLI
    • 04/11/2010 à 07:46
    • En réponse à glos_boss #6 le 04/11/2010 à 07:44 :
    • « In English, the most common form of the equivalent is "to nourish a viper in one’s bosom" »
    Merci pour cette information, very valuable. Permet-moi de te recommander de mettre cette information dans la rubrique "ailleurs" que tu trouveras en haut de page.
  • #9
    • tytoalba
    • 04/11/2010 à 08:01
    God voudrait-il nous faire avaler des couleuvres. Les explications sont un peu courtes, jeune homme. On pourrait dire en quelque sorte que God n’a pas d’inspiration en ce jour, qu’il a un coup de mou ou qu’il est trop occupé ailleurs, ou encore qu’il est en ouacances (comme diront certains). Et si tout simplement, nous louions God de nous réjouir chaque jour en nous permettant de nous cultiver et/ou délirer grâce à ce site qu’il maintient par plaisir. Slurp, slurp, slurp. 😄 😉
  • #10
    • deLassus
    • 04/11/2010 à 08:13
    • En réponse à tytoalba #9 le 04/11/2010 à 08:01 :
    • « God voudrait-il nous faire avaler des couleuvres. Les explications sont un peu courtes, jeune homme. On pourrait dire en quelque sorte que G... »
    On pourrait dire en quelque sorte que God n’a pas d’inspiration en ce jour

    Notons qu’"en ce jour", c’était en juillet 2005, avant l’ouverture officielle d’Expressio. God rodait la machine et ne faisait pas trop long pour les commentaires.
  • #11
    • God
    • 04/11/2010 à 08:27
    • En réponse à deLassus #10 le 04/11/2010 à 08:13 :
    • « On pourrait dire en quelque sorte que God n’a pas d’inspiration en ce jour
      Notons qu’"en ce jour", c’était en juillet 2005, avant l’ouvertu... »
    Ouaip ! Et je crois que celle-là détient la palme de la courtitude.
    Désolé, mais je suis actuellement débordé, aussi bien professionnellement que personnellement, ce qui explique ma faible production actuelle.
    But, I’ll be back !
  • #12
    • momolala
    • 04/11/2010 à 08:28
    Ah, "Nourrir un serpent dans son sein", dixit le notaire adepte de la mazophallation en renouant sa cravate.
  • #13
    • <inconnu>
    • 04/11/2010 à 08:28*
    • En réponse à cotentine #2 le 04/11/2010 à 02:17* :
    • « Faire du bien à un ingrat.
      ma belle-mère disait souvent : "Faites du bien à une puce et elle vous mordra le dos" ... c’est le même topo ! 😉... »
    «Faites du bien à un vilain, et il vous fait sans la main !»
    Ce qu’il vous fait chacun le devinera aisément…
  • #14
    • <inconnu>
    • 04/11/2010 à 08:31*
    • En réponse à momolala #12 le 04/11/2010 à 08:28 :
    • « Ah, "Nourrir un serpent dans son sein", dixit le notaire adepte de la mazophallation en renouant sa cravate. »
    ou branlette espagnole. 🙂
    Pour en savoir plus: cette page
  • #15
    • mitzi50
    • 04/11/2010 à 08:32
    • En réponse à cotentine #2 le 04/11/2010 à 02:17* :
    • « Faire du bien à un ingrat.
      ma belle-mère disait souvent : "Faites du bien à une puce et elle vous mordra le dos" ... c’est le même topo ! 😉... »
    Depuis quand l’ inoffensive couleuvre est-elle animal à répandre son venin ? Il y a méconnaissance des serpents, ou confusion. Enfin, inoffensive pour l’ homme...Par contre, les puces, ce sont des sales bestioles. Comme...les frelons....
  • #16
    • mitzi50
    • 04/11/2010 à 08:37*
    • En réponse à <inconnu> #14 le 04/11/2010 à 08:31* :
    • « ou branlette espagnole. 🙂
      Pour en savoir plus: cette page »
    Bigre... J’ en apprends, des choses....que je ne mettrai jamais en pratique !
  • #17
    • <inconnu>
    • 04/11/2010 à 08:38
    Je pense au magnifique film de Carlos Saura. Cria cuervos.
  • #18
    • <inconnu>
    • 04/11/2010 à 09:23
    Autrement dit : " Fai de bèn à Bertrand te lou rènd en cagant "
  • #19
    • sgonen
    • 04/11/2010 à 09:56
    • En réponse à Emeu29 #4 le 04/11/2010 à 06:48 :
    • « Réchauffer un Persan dans son sein !
      Quand on est les USA et qu’il s’appelle Oussama ! »
    Vous etes sure qu’ils sont ennemies les deux?
  • #20
    • <inconnu>
    • 04/11/2010 à 10:05*
    • En réponse à mitzi50 #15 le 04/11/2010 à 08:32 :
    • « Depuis quand l’ inoffensive couleuvre est-elle animal à répandre son venin ? Il y a méconnaissance des serpents, ou confusion. Enfin, inoffe... »
    “inoffensive”, c’est vite dit: il faut souvent une bonne bouteille d’Aquavit ou de Vodka pour faire passer celle que l’on vient de vous faire avaler…
    Par ailleurs il reste la possibilité d’en faire:
    - de la soupe
    - des brochettes
    - et autres grillades…
    En Asie ou en Amérique du Sud, certains peuples les mettent volontiers à la casserole, le/les serpent(s) !