Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Regagner ses pénates

Retourner à son domicile, son foyer.

Origine

L'origine vient du latin penates qui signifiait "les dieux de la maison" et penus, "l'intérieur de la maison, les provisions domestiques".
Par extension, dans cette expression, les pénates sont assimilés au foyer.

Compléments

Dans les expressions nettement moins utilisées de nos jours, "installer ses pénates", "porter ses pénates", les pénates désignent les objets domestiques qu'on emporte avec soi lors d'un changement d'habitation.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Regagner ses pénates » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Ins traute Heim zurückkehren Retourner à son foyer
États-Unis Anglais To return to home and hearth Retourner à son domicile et foyer
Argentine Espagnol Volver a sus aposentos Regagner ses pénates
Argentine Espagnol Volver al rancho Rentrer a la maison
Espagne Espagnol Cada mochuelo a su olivo Chaque hibou à son olivier (= chacun rentre chez soi)
Espagne Espagnol Volver al redil Retourner au bercail
Pays-Bas Néerlandais Terug op honk De retour au 'but' (expression de jeu)
Pays-Bas Néerlandais Zijn penaten (weer) opzoeken Regagner ses pénates
Brésil Portugais Voltar ao LAR doce LAR Voltar pra casa
Roumanie Roumain A-și revedea penații Revoir ses pénates
Russie Russe Вернуться в свои пенаты Regagner ses pénates
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Regagner ses pénates » Commentaires

  • #1
    • borikito
    • 01/10/2006 à 07:42
    Je vois déjà gros comme une montagne Yannou broder sur le penus.
    Je le mets en garde : l’art risque de s’avérer douloureux...
    Bonjour tout le monde et bon dimanche.
  • #2
    • OSCARELLI
    • 01/10/2006 à 08:56*
    • En réponse à borikito #1 le 01/10/2006 à 07:42 :
    • « Je vois déjà gros comme une montagne Yannou broder sur le penus.
      Je le mets en garde : l’art risque de s’avérer douloureux...
      Bonjour tout l... »
    c’est vrai que le penus à l’anis, ca doit faire quelque chose, quand même!
    Bonjour chez vous et bon dimanche. Ici, il y a les élections (oui, avec un "l" et je ne suis pas chinois!, même si parfois je travaille du chapeau... chinois, bien entendu!)
  • #3
    • OSCARELLI
    • 01/10/2006 à 08:58
    Et que veut dire notre Godemichou adoré quand il dit
    Par extension
  • #4
    • <inconnu>
    • 01/10/2006 à 09:00
    Je croyais que les pénates désignaient également les "pieds" en langage populaire. Mais cette origine divine me plait beaucoup, et je regagnerai ce soir mes pénates avec joie et fierté !!!
  • #5
    • OSCARELLI
    • 01/10/2006 à 09:01
    • En réponse à borikito #1 le 01/10/2006 à 07:42 :
    • « Je vois déjà gros comme une montagne Yannou broder sur le penus.
      Je le mets en garde : l’art risque de s’avérer douloureux...
      Bonjour tout l... »
    cela signifierait-il que tu comptais réserver la réponse 2 à Yannou? Et bien, il l’a dans le baba! N’avait qu’à se lever plus tôt, na!
  • #6
    • <inconnu>
    • 01/10/2006 à 09:14
    Mais c’est bien sûr !
    quand on ne connait pas de latin, "installer ses pénates" ne peut signifier qu’une chose "mettre ses pieds ou ses pantoufles" quelque part !
  • #7
    • borikito
    • 01/10/2006 à 09:22
    • En réponse à <inconnu> #4 le 01/10/2006 à 09:00 :
    • « Je croyais que les pénates désignaient également les "pieds" en langage populaire. Mais cette origine divine me plait beaucoup, et je regagn... »
    En langage populaire (et bien que je ne le pratique que fort rarement (?)) ne seraient-ce pas plutôt les tatanes ?
    Tatanes qui a donné lieu ensuite, en informatique, la tatanothérapie qui consiste à flanquer de grands coups de lattes, au plus exactement de tatanes, au PC récalcitrant, traitement qui s’avère souvent plus efficace que tous les logiciels réparateurs de chez les uns et les autres.....
  • #8
    • cotentine
    • 01/10/2006 à 09:27
    pour "regagner ses pénates", encore faut-il les avoirquittés !
    Depuis, mon week-end à Bruxelles, je suis restée ’pénardement’ chez moi, pour me remettre de cette grande fatigue ... lol
    Dans l’Antiquité, les "pénates" étaient les Dieux domestiques Romains qui présidaient au maintien et à l’accroissement de la prospérité du foyer (sic)
  • #9
    • borikito
    • 01/10/2006 à 09:28
    • En réponse à OSCARELLI #3 le 01/10/2006 à 08:58 :
    • « Et que veut dire notre Godemichou adoré quand il dit
      Par extension »
    Je subodore la question insidieuse.....
    non ?
  • #10
    • God
    • 01/10/2006 à 09:39
    • En réponse à cotentine #8 le 01/10/2006 à 09:27 :
    • « pour "regagner ses pénates", encore faut-il les avoirquittés !
      Depuis, mon week-end à Bruxelles, je suis restée ’pénardement’ chez moi, pour... »
    Sic ? Pourquoi sic ? Qu’y a t’il de remarquable (au sens premier du mot) dans cette phrase ?
    Je suppose qu’il ne s’agit pas du ’sic’ qu’on trouve dans "sic transit gloria mundi" qui, comme chacun sait, veut dire "le lait Gloria améliore le transit intestinal dans le monde".
  • #11
    • <inconnu>
    • 01/10/2006 à 09:42
    • En réponse à borikito #7 le 01/10/2006 à 09:22 :
    • « En langage populaire (et bien que je ne le pratique que fort rarement (?)) ne seraient-ce pas plutôt les tatanes ?
      Tatanes qui a donné lieu... »
    Tatanes, ya aucun doute !
    mais : n’as-tu jamais installé tes pénates sur ton bureau ?
    Moi non car comme je suis petite, c’est pas confortable, mais j’en connais 😄)
  • #12
    • cotentine
    • 01/10/2006 à 09:58*
    @ God (10) ... pas cliqué sur la bonne case ...
    c’est ainsi ! quand je "cite" sur un site, en recopiant textuellement une phrase qui n’est pas de ma composition, par honnêteté, j’ajoute "sic", cet adverbe qui permet de ne pas me réclamer de droits d’auteur si quelqu’un la reconnaît pour sienne, ... et si cette phrase contient des erreurs, je n’en suis pas vraiment responsable !
  • #13
    • OSCARELLI
    • 01/10/2006 à 10:08
    • En réponse à God #10 le 01/10/2006 à 09:39 :
    • « Sic ? Pourquoi sic ? Qu’y a t’il de remarquable (au sens premier du mot) dans cette phrase ?
      Je suppose qu’il ne s’agit pas du ’sic’ qu’on t... »
    Y a-t-il d’autre sens, que le sens premier du mot? Mon cher Godemichou adoré, tu nous prêtes (à taux d’intérêt réduit, d’accord, mais quand même...) des intentions qui ne nous ont jamais, mais alors là, jamais, jamais, jamais effleuré l’esprit... N’est-ce-pas, mes petits agneaux et agnelles, partenaires d’expressio.fr
  • #14
    • chirstian
    • 01/10/2006 à 10:13
    les dieux du foyer les moins importants dans la hiérachie des "pénates" étaient appelés des "peanuts"
  • #15
    • chirstian
    • 01/10/2006 à 10:35*
    • En réponse à God #10 le 01/10/2006 à 09:39 :
    • « Sic ? Pourquoi sic ? Qu’y a t’il de remarquable (au sens premier du mot) dans cette phrase ?
      Je suppose qu’il ne s’agit pas du ’sic’ qu’on t... »
    Sic ? Pourquoi sic
    le "si!" renforçait ce qui venait d’être dit : "si !" . Mais le phénomène redondanstique sévit rapidement : les chrétiens disaient "messie!" , en Autriche à la cour , on disait "sissi" , et dans le sud on disait "sicon!" . C’est cette dernière version qui donna le "sic" quand le vent du politiquement correct souffla à décorner les cons.
    J’espére que Dorcet ne me contredira pas ...
    Quand à savoir ce qu’il y a avait de remarquable dans la phrase de Turpinic : tu suis pas ! Elle a appris hier de Borikiplantelesite l’usage des balises, et c’est la première qu’elle écrit en gras. Ca vaut bien un "sic", et des féli sic ations du Jury non ?
  • #16
    • chirstian
    • 01/10/2006 à 10:39
    Vous m’excuserez, mais je suis en train de relire "la fée carabine" , alors je valide ce message, et je regagne mes Pennac.
  • #17
    • <inconnu>
    • 01/10/2006 à 11:08
    • En réponse à borikito #1 le 01/10/2006 à 07:42 :
    • « Je vois déjà gros comme une montagne Yannou broder sur le penus.
      Je le mets en garde : l’art risque de s’avérer douloureux...
      Bonjour tout l... »
    Regagner son porc dattes tâches et faire visiter son penus.
    « Qui regagne sa maison retrouve la raison… »
    Rappelez-vous : « Allez reviens léon, j’ai les mêmes à la maison. »
    Ce pauvre léon qui aimait aller voir et manger ailleurs était vivement sollicité par sa femme à regagner ses pénates presto illico…
  • #18
    • chirstian
    • 01/10/2006 à 11:16
    • En réponse à <inconnu> #17 le 01/10/2006 à 11:08 :
    • « Regagner son porc dattes tâches et faire visiter son penus.
      « Qui regagne sa maison retrouve la raison… »
      Rappelez-vous : « Allez reviens lé... »
    je crois me souvenir que vous bûtes tellement que pour les regagner vous peinâtes..
  • #19
    • God
    • 01/10/2006 à 11:20
    • En réponse à cotentine #12 le 01/10/2006 à 09:58* :
    • « @ God (10) ... pas cliqué sur la bonne case ...
      c’est ainsi ! quand je "cite" sur un site, en recopiant textuellement une phrase qui n’est... »
    De plus en plus, quand on utilise ’sic’ après un extrait, c’est qu’on l’a effectivement recopié exactement telle qu’il a été dit ou écrit, mais pour signifier qu’il contient une connerie, sous une forme ou une autre, tout en voulant dire "c’est surtout pas moi qu’aurait écrit un machin pareil, vous pensez donc, ma bonne dame !".
    D’où ma question sur le ’remarquable’. Qu’y a t’il à remarquer dans cette phrase qui justifisse de l’avoir citée.
  • #20
    • <inconnu>
    • 01/10/2006 à 11:31*
    Je vais vous dire, quelquesfois, il est vital d’en sortir de ses pénates.
    Je vous mets un lien d’un rap rural et vous constaterez combien la misère et l’ennui peuvent torturer un homme…
    Attention, il y a un peu de fesses dans ce clip, mais vous êtes grands et grandes et vous en avez vu d’autres…
    http://www.koreus.com/media/kamini-marly-gomont.html