Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Soupe au lait

Qui change rapidement de caractère, qui s'emporte brutalement.

Origine

Expression issue au XIXe siècle de la locution monter comme une soupe au lait.
Il suffit d'avoir expérimenté une seule fois le comportement du lait (ou de la soupe au lait) lorsqu'il se met brutalement à bouillir pour comprendre cette association avec une personne dont l'humeur change très brutalement, aussi vite que le lait redescend dès qu'on le sort du feu.

Exemple

« Si par hasard il la contredisait, elle prenait de brèves mais vives colères, car elle était soupe au lait. »
Simone de Beauvoir - Tout compte fait

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Soupe au lait » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Liban Arabe 3a2leto bi rass tarboucho Avoir la cervelle en haut de son Tarbouche
Tunisie Arabe Dam skhoun Sang chaud
Allemagne Allemand Ein Hitzkopf sein Être une tête chaude
Allemagne Allemand Eine beleidigte Leberwurst sein Être une saucisse de foie vexée : ATTENTION, ÇA N’A RIEN À VOIR AVEC L’EXPRESSION DU JOUR !
Allemagne Allemand Eine Leberwurst sein Une saucisse de foie
Grèce Grec Έχω ζοχάδες (Ékho zokhàdhes) J'ai des hémorroïdes
Angleterre Anglais To have a thin skin Avoir la peau mince
États-Unis Anglais To have a short fuse Avoir la mèche (d'explosif) courte
Argentine Espagnol Enchivarse Devenir chevrette
Argentine Espagnol Saltar como leche hervida Sauter comme du lait bouilli
Espagne Espagnol (Ser) Cascarrabias (Être) Soupe au lait
Espagne Espagnol Tener mal genio Avoir mauvais caractère / Être soupe au lait
Espagne Espagnol Tener mala leche Être soupe au lait
Espagne Espagnol Tener malas pulgas Avoir des mauvaises puces
Espagne Espagnol Tenir la cua de palla Avoir la queue de paille
Hongrie Hongrois Forró fej? Tête bouillante
Italie Italien Accendersi come uno zolfanello S'enflammer comme une allumette
Italie Italien Essere fumino Être petite fumée
Pays-Bas Néerlandais Een heethoofd Une tête chaude
Pays-Bas Néerlandais Een kort lontje hebben Avoir une mèche courte
Pays-Bas Néerlandais Lange tenen hebben Avoir de longs doigts de pied
Pays-Bas Néerlandais Snel aangebrand zijn Être rapidement brûlé (vexé)
Pays-Bas Néerlandais Vlug overkoken Déborder facilement
Brésil Portugais Cabeça quente Tête bouillante
Brésil Portugais Pavio curto Mèche de bougie courte
Roumanie Roumain A isi iesi din tatani/fire Sortir de ses gonds/de sa nature
Roumanie Roumain A se aprinde S'allumer /s'enflammer
Roumanie Roumain A-și ieși din pepeni Sortir de ses melons
Russie Russe вспыльчивый человек vspyl'tchivyi tchelovek
Belgique Wallon Liégeois Sope å lècê Soupe au lait
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Soupe au lait » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 12/08/2006 à 02:11
    l’important n’est pas assez signifié !
    c’est vrai qu’être "soupe au lait" exprime le fait que la colère couve un petit moment avant d’exploser brutalement, parfois même sans avertissement pour l’interlocuteur/ spectateur distrait ... qui s’étonne !
    l’important c’est que l’explosion est de brève durée et retombe AUSSITÔT (aussi vite que l’explosion précédente) pour retrouver un calme apparent, comme le lait, qui, une fois qu’il a débordé ... et attiré l’attention ... s’apaise et se fait oublier.
    Je le sais bien, je suis ainsi ! ...
  • #2
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 05:07
    Ben et moi qui me disais, vu l’heure, j’vais aller faire un petit tour sur ce forum de ouf... Dans l’état où je suis, j’ai une chance de comprendre enfin tout ce qui s’y dit... Même et surtout l’humour Xième degrés, hors d’âge, comme le bon calva qu’on s’avale en normandie,où, vous avez omis de le mentionner, on boit comme des trous. Et chez les bretons, c’est pas mieux...
    Les belges? N’en parlons pas! Il y a des amis belges dans l’avion? (vous voyez que ça m’arrive de les lire, vos commentaires, et apparement, ça me marque! moi qui n’ai pourtant aucune mémoire)
    Au fait pourquoi Sossoia serait un prénom belge?
    Qui a demandé ça déjà?
  • #3
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 05:08
    PS : si j’ai bien compris, tout le monde est parti en week-end 😉
  • #4
    • borikito
    • 12/08/2006 à 07:56
    • En réponse à cotentine #1 le 12/08/2006 à 02:11 :
    • « l’important n’est pas assez signifié !
      c’est vrai qu’être "soupe au lait" exprime le fait que la colère couve un petit moment avant d’explos... »
    Je ne suis pas certain que la/le "soupe au lait" attende bien longtemps avant de se lâcher. Je le crois au contraire d’une extrême spontanéité. C’est une personnalité à prendre avec des pincettes avec laquelle il faut marcher sur la pointe des pieds, non ?
  • #5
    • borikito
    • 12/08/2006 à 08:01*
    • En réponse à borikito #4 le 12/08/2006 à 07:56 :
    • « Je ne suis pas certain que la/le "soupe au lait" attende bien longtemps avant de se lâcher. Je le crois au contraire d’une extrême spontanéi... »
    Contrairement à ce qui est indiqué (je m’ai gourré) ceci est une réponse à "3"
    Oh doucement, sossoia, le temps de se brosser les dents, au moins ! à 5h08 je serais surpris que beaucoup de monde attende ton intervention pour y répondre ?
    Ton pseudo évoque plutôt le personnel naviguant. Je te le fais en morse :
    ..._ _ _ ... (ça, c’est le S.O.S.)... _ _ _ .. ._ (le SOIA)
    Es-tu issu(e) d’une lignée de grands navigateurs ?
  • #6
    • God
    • 12/08/2006 à 08:49
    • En réponse à <inconnu> #2 le 12/08/2006 à 05:07 :
    • « Ben et moi qui me disais, vu l’heure, j’vais aller faire un petit tour sur ce forum de ouf... Dans l’état où je suis, j’ai une chance de com... »
    Qui a demandé quoi ?
    Et qui a demandé qui a demandé quoi ?
    Et où sommes-nous ici ?
    Et qui suis-je ? Où vais-je ?
    Pourquoi faut-il toujours cliquer ?
  • #7
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 09:07
    • En réponse à borikito #4 le 12/08/2006 à 07:56 :
    • « Je ne suis pas certain que la/le "soupe au lait" attende bien longtemps avant de se lâcher. Je le crois au contraire d’une extrême spontanéi... »
    mais pas sur la pointe de ses pieds.
  • #8
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 09:11
    Soupe olé ! C’est espagnol, ça ?
    calme, bien ; enervé, pas bien.
    Bref, ça gaze pas, chaud.
    je suis un peu dans le potage ce matin !
  • #9
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 09:18
    Monter comme une soupe au lait ???
    Je connaissais monté comme un âne, (ce qui n’a rien à voir avec les qualité du cavalier, quoique...)
    bon week end à tous ceux qui nous liront...
  • #10
    • chirstian
    • 12/08/2006 à 09:30*
    • En réponse à <inconnu> #3 le 12/08/2006 à 05:08 :
    • « PS : si j’ai bien compris, tout le monde est parti en week-end 😉 »
    pas parti , mais mon chat -qui généralement mange de la vache enragée -avait bouffé ma souris.
    Bon, je ne veux pas cracher dans la soupe , surtout une soupe aussi populaire que cellle-ci, et bien que cete expression vienne comme un cheveu sur la soupe, il n’y a pas de raison pour que ce soit la soupe à la grimace!
    La soupe autrefois c’était la tranche de pain qu’on arrosait (ah rosée du matin !) . D’où l’expression trempée comme la soupe...
    De ceci je conclusionne que le véritable risque, en y versant le lait, ce n’était pas qu’elle déborde, mais qu’elle se ramollisse ... comme Turpinic après une grosse colère !
    sossoia : sur ce site des "sots-sots y a" ? interprétation , par le marabout (comme le lait dans la soupe) : langage maternel , adapté à ses 2 en fants de 2 et 4 ans,déjà très mûrs, et un mari de 32, qui l’est beaucoup moins. Léger sentiment de supériorité amusé. De l’humour . Cheveux chatains clairs (y en a un sur la soupe)
    Jetoutfo?
    rajout après recherches : toute autre piste : sossoia = l’une des nombreuses variétés de l’elephantus scaber , plante du Brésil aux applications médicales intéressantes. d’où interprétation différente : élégance de la plante mais surtout désir de servir les autres. habite près d’une forêt. vote pour les verts. cheveux blonds (y en a un sur la soupe, l’autre devait être à moi)
    Jetoujourtoufo ?
  • #11
    • chirstian
    • 12/08/2006 à 09:55*
    • En réponse à borikito #4 le 12/08/2006 à 07:56 :
    • « Je ne suis pas certain que la/le "soupe au lait" attende bien longtemps avant de se lâcher. Je le crois au contraire d’une extrême spontanéi... »
    à prendre avec des pincettes avec laquelle il faut marcher sur la pointe des pieds,

    prendre ma soupe avec des pincettes, je sais faire, même si c’est moins facile que de boire un steak avec une paille.
    Mais marcher sur la pointe des pieds avec des pincettes, alors là, je tiens à dire : attention ! c’est très très difficile... Parents, ne laissez pas vos enfants lire Borikito ça leur donnerait des idées dangereuses : on commence par pincer la moquette, et on finit par la fumer !
    Quoi ? j’ai pas tout compris ? ah, pardon, je me réveille !
  • #12
    • mirlou
    • 12/08/2006 à 11:40
    • En réponse à <inconnu> #2 le 12/08/2006 à 05:07 :
    • « Ben et moi qui me disais, vu l’heure, j’vais aller faire un petit tour sur ce forum de ouf... Dans l’état où je suis, j’ai une chance de com... »
    Après une nuit au calva, une soupe au lait au petit matin n’est pas conseillée...
  • #13
    • borikito
    • 12/08/2006 à 12:33
    • En réponse à mirlou #12 le 12/08/2006 à 11:40 :
    • « Après une nuit au calva, une soupe au lait au petit matin n’est pas conseillée... »
    Peut-être, mais une bonne soupe au lait bien chaude après une nuit de calva-cade, ça requinque quand-même bien.
  • #14
    • OSCARELLI
    • 12/08/2006 à 17:38
    On parle bien d’un beau sous-main... en cuir. Pourquoi ne parlerait-on pas d’un sous-peau laid... à cuire?
    Melle Turpinic, donnons-nous donc la main: j’en suis un également, et si je grimpe parfois très vite au cocotier, comme nous disons dans notre région des alpes, je redescend tout aussi vite.
    L’explosion a UN avantage: après la retombée, tout est pratiquement oublié: IL N’Y A PAS DE RANCUNE! Et ça, mes petits lapins (ça s’adresse ici à tout le monde) ça vaut son pesant d’or.
  • #15
    • OSCARELLI
    • 12/08/2006 à 17:39*
    • En réponse à OSCARELLI #14 le 12/08/2006 à 17:38 :
    • « On parle bien d’un beau sous-main... en cuir. Pourquoi ne parlerait-on pas d’un sous-peau laid... à cuire?
      Melle Turpinic, donnons-nous donc... »
    Enfin, quand je dis que tout est pratiquement oublié: faut quand même pas oublier de nettoyer la cuisinière... qui bien souvent n’attendait que ça, d’ailleurs...
  • #16
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 18:09*
    • En réponse à OSCARELLI #15 le 12/08/2006 à 17:39* :
    • « Enfin, quand je dis que tout est pratiquement oublié: faut quand même pas oublier de nettoyer la cuisinière... qui bien souvent n’attendait... »
    Chaque journée ici me fait penser un "soap-opéra", vite monté et vite consommé.
    Je partage votre avis, après une explosion, ne peut surgir que lait-spoir et au diable les petits conflits terrestres…
    Vous soulevez un lèvre ou un lapin ? L’or et le lapin, pourquoi pas ?
    Les gens n’avaient-ils pas par le passé des pattes de lapins pour chasser les mauvais esprits ? A chacun son gris-gris pourvu qu’il porte bonheur.
    La cuisinière, en général, il faut rester copain avec si on espère être servi en bons petits plats… God est ici notre cuisinier et ne nous sert-il pas chaque jour de bons petits gâteaux (coockies) que sont les expressions du jour ? Miam miam, y’a bon !
    Les affamés connaissent les bonnes adresses…
  • #17
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 18:14
    • En réponse à cotentine #1 le 12/08/2006 à 02:11 :
    • « l’important n’est pas assez signifié !
      c’est vrai qu’être "soupe au lait" exprime le fait que la colère couve un petit moment avant d’explos... »
    C’est Jean Gabin, homme de votre terroir qui était ausi un peu comme ça...
    Du moins dans ses films, cela boostait le scénario... Avec des dialogues d’Audiard, c’est resté fameux !
  • #18
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 18:19*
    • En réponse à God #6 le 12/08/2006 à 08:49 :
    • « Qui a demandé quoi ?
      Et qui a demandé qui a demandé quoi ?
      Et où sommes-nous ici ?
      Et qui suis-je ? Où vais-je ?
      Pourquoi faut-il toujours c... »
    Cliquer ou claquer, il faut choisir ! En clair, nous avons la pression du choix du bouton... 🙂
    Ce qui n’évite pas les cloques naissantes au bout des doigts.
  • #19
    • <inconnu>
    • 12/08/2006 à 18:29*
    • En réponse à mirlou #12 le 12/08/2006 à 11:40 :
    • « Après une nuit au calva, une soupe au lait au petit matin n’est pas conseillée... »
    [Après une nuit au calva, une soupe au lait au petit matin n’est pas conseillée...]
    Vaut-il mieux une nuit à Calvi avec au petit matin près de soi un légionnaire soupe au lait qui dès le matin, exige son boudin ?
    Ah Mirlou, mieux vaut une nuit étoilée au calvaire breton…
  • #20
    • OSCARELLI
    • 12/08/2006 à 18:49
    • En réponse à <inconnu> #16 le 12/08/2006 à 18:09* :
    • « Chaque journée ici me fait penser un "soap-opéra", vite monté et vite consommé.
      Je partage votre avis, après une explosion, ne peut surgir q... »
    cher Yannou, je suppose que vous voulez parler des championflits terrestres?
    Que dire en plus s’ils sont championfits? Dois-je insister? (championfit d’oie)