A bonne école - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

A bonne école

Dans un milieu ou avec des personnes capables de bien instruire, de bien former.

Origine

Dans cette expression dont les premières variantes datent du XIIe siècle, école a le sens ancien d'exemple, d'influence, de formation morale.

"être appris de male escole" voulait dire "être mal conseillé" et "mener à dure escole", mener ou diriger durement, sévèrement.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A bonne école » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy O'r iawn rywLa bonne sorte
Angleterreen Be well schooled.Être bien formé (à l'école)
Espagnees Tener un buen maestroAvoir un bon maître
Espagnees Tener buena escuelaAvoir bonne école
Espagnees Aprender del mejorApprendre du meilleur (= Être à bonne école)
Grècegr Ihe kalo dascaloIl avait un bon maître
Italieit A buona scuolaÀ bonne école
Italie (Sicile)it Sùtta 'na bbòna scòlaSous une bonne école
Pays-Basnl een goede leermeester hebbenavoir un excellent maître d'apprentissage
Pays-Basnl In goede handen zijnEtre en bonnes mains
Pays-Basnl uit een goed nest komenavoir eu un bon nid//venir d'un bon nid
Roumaniero Cu oameni de calitateAvec des gens de qualité

Vos commentaires
Cette expression vient de la narine.
Autrefois, toute les petites filles voulaient être "maîtresse" (et pas seulement d’un homme !) J’en profite pour rendre hommage à toutes les instits, maintenant professeurs des écoles, que je connais qui sont des femmes d’une érudition que j’envie et auxquelles on demandait d’être aussi douées en histoire qu’en chant, dessin ou gym.... Avec elles, on était à bonne école
cette page
Il n’y a de bonne école que s’il y a de bons maîtres !

Maître Corbeau sur un clavier perché
tenait enfin pour son site, un bon hébergeur
Maître Renard par l’audience attiré
lui tint à peu près ce langage:
Hé ! bonjour Monsieur du Corbeau
que votre site est joli, qu’il me semble beau
sans mentir, si votre ramage
se rapporte à votre plumage,
vous êtes le Dieu des hôtes de cette toile
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie;
Et pour montrer la belle voie de son site
Il ouvre un large bec, et laisse tomber sa clé de douze
Le Renard s’en saisit, et dit "Mon bon Monsieur
Apprenez que tout informaticien c’est fastoche
vit aux dépens de Google pour le flouze
Le Corbeau, honteux et confus
Jura mais un peu tard que plus jamais
sur son site il n’y aurait
d’éditeur de partoche

Vous chantiez, et bien dansez maintenant !
réponse à . mickeylange le 30/03/2008 à 09h39 : Il n’y a de bonne école que s’il y a de bons maîtres&nb...
tout informaticien c’est fastoche
vit aux dépens de Google

Google n’est pas toujours la bonne école, mais ici, bien souvent, l’abonné colle au site.
réponse à . memphis le 30/03/2008 à 09h36 : Autrefois, toute les petites filles voulaient être "maîtresse" (et p...
le fait est que j’ai vécu en bonne colle avec ma maitresse avant de l’épouser.
réponse à . syanne le 30/03/2008 à 09h54 : tout informaticien c’est fastoche vit aux dépens de Google Google n...
joli ! mais collée samedi aussi ça fait partie d’une bonne école.
réponse à . chirstian le 30/03/2008 à 10h08 : le fait est que j’ai vécu en bonne colle avec ma maitresse avant de...
Plusieurs modèles ont été imaginés pour expliquer le fonctionnement de la colle. Aucun n’explique entièrement le phénomène, et il est probable que plusieurs coexistent.
Le phénomène est appelé adhésion.
Les principales théories sur l’adhésion dans le cas d’un adhésif peuvent être regroupées en deux catégories : l’adhésion physico-chimique et l’adhésion mécanique.
L’adhésion physico-chimique regroupe la création de liaisons covalentes, électrostatiques et de Van der Waals entre l’adhésif et le matériau.
L’adhésion mécanique s’intéresse aux surfaces de contact. Par exemple, la théorie de l’ancrage mécanique stipule qu’un matériau rugueux collera mieux qu’un matériau parfaitement lisse, jusqu’à une certaine limite où des bulles d’air se forment. Ceci implique que plus l’adhésif mouille le matériau, c’est-à-dire plus il occupe une surface importante sur le matériau, plus le collage sera résistant. la suite à cette page
réponse à . mickeylange le 30/03/2008 à 10h17 : Plusieurs modèles ont été imaginés pour expliquer le...
j’adhère tout à fait à tes explications !
Apprenons à compter, à la bonne école de Ionesco :
cette page

Hmmm ! pas clair, mon lien : il faut cliquer sur "La Leçon" (colonne de gauche), puis sur "extraits sur le web" et enfin de nouveau sur "La Leçon ("arithmétisons un peu").

Désolée de vous infliger un tel travail de recherche, surtout un jour de changement d’heure...
Comme Clément (ici) ? Donc, bien qu’adhérant, tu décolles ?
je descends d’une longue lignée de maîtres d’écoles qui cumulaient leurs fonctions avec celles de secrétaire de mairie et dirigeaient d’une main de maître des classes multi-niveaux qui préparaient au Certificat d’Etudes.
Ils bénéficiaient d’un logement de fonction, d’un salaire garanti et de la considération de leurs concitoyens. On les aurait beaucoup surpris en leur disant qu’en imposant le français contre les patois, dialectes ou langues indigènes ils commettaient un crime culturel, qu’il n’aurait pas fallu contrarier les gauchers, et que les coups de règles étaient une atteinte aux droits de l’enfant.
Ils faisaient avec conscience leur métier de la façon qui leur semblait normale , puisqu’on la leur avait enseigné à l’Ecole...Normale, et se passaient entre collègues les derniers écrits de Freinet.
L’école avait une petite imprimerie, des tampons , de la pâte à modeler.
Mais elle n’avait pas internet.
Des générations d’enfants y étaient pourtant à bonne école.
réponse à . God le 30/03/2008 à 10h44 : Comme Clément (ici) ? Donc, bien qu’adhérant, tu d&eacu...
merci pour ce lien avec Ader. J’étais persuadé que c’était l’inventeur du lampe qui porte son nom. Un homonyme du drome ?
réponse à . chirstian le 30/03/2008 à 10h48 : je descends d’une longue lignée de maîtres d’éco...
hé bien, mon "jumeau", tu racontes bien la vie de nos ascendants !  ta lignée et la mienne sont identiques, mais résultats différents ...  Je suis l’aînée et n’ai donc été que le ’brouillon’ et toi, mon cadet, tu es le champion ! pourtant nos maîtres en primaire ou en secondaire ont fait de leur mieux pour nous montrer l’exemple !
... quoiqu’ensuite, en Université, voulant enseigner les bonnes habitudes pour la thèse, la prof’ de Fac s’est penchée sur la te de ces jeunes bizarres en disant : "Ne vous embêtez pas à faire durer la thèse !" 
en ce moment, l’école n’a pas trop bonne presse ! et être à bonne école vaut souvent le bonnet d’âne !
réponse à . cotentine le 30/03/2008 à 12h11 : hé bien, mon "jumeau", tu racontes bien la vie de nos ascendants !&n...
résultats différents ... Je suis l’aînée et n’ai donc été que le ’brouillon’ et toi, mon cadet, tu es le champion(...) tête de ces jeunes bizarres...
résultats différents parce que tu n’as pas une tête de bizarre , soit , sur ce point, je te crois sur parole !
Mais en ce qui concerne l’âge, rien n’est certain, d’autant que le calendrier lunaire n’est pas le même que le vôtre ! Je ne suis donc pas prêt à t’offrir un plat de lentilles de contact pour un hypothétique droit d’ânesse.  
quand on est bien instruit, bien formé par ces "gens capables", comme dit God, il faut bien un jour la quitter cette bonne école !
et en sortant de l’école ... pour rencontrer les trois mousquetaires des cinq doigts de la main … Prévert nous enchante ! 
Expression québécoise : "foxer l’école"
(faire l’école buissonnière, sécher les cours)
si l’habit le moine ne fait,
il fait à coup sûr l’écolier :
un uniforme à bonnet, col
uni , forme à bonne école.
réponse à . cotentine le 30/03/2008 à 12h16 : en ce moment, l’école n’a pas trop bonne presse ! et &ec...
Ah là, justement, le bonnet colle...

Quant à Christian @11, je suis d’accord avec lui, cela était un crime contre l’identité culturelle.... Mais comme on n’en parlait pas encore...

Aujourd’hui, je trouve que l’éducation nationale va à vau l’eau... Je l’ai écrit volontairement sans majuscule, parce que je ne parle pas de l’Institution, mais des valeurs: le respect de l’autorité - aussi bien parentale que fonctionnelle, par exemple:

Que dire d’un système qui envoie un prof en prison pour avoir giflé un élève l’ayant traité de sale con...
Il n’aurait pas dû gifler, d’accord, il y a d’autres méthodes. Mais l’élève n’aurait pas dû non plus le traiter de ... Et l’élève, lui, quelle sanction pour ce manque de respect notoire? En public, en plus? La prison? Que nenni? Le renvoi de l’école? Bien sûr que non... Les parents ont-ils été convoqués (non pas invités, comme aujourd’hui, mais convoqué, comme dans notre "bon vieux temps") chez le proviseur? J’en doute.
Et que dire de ces élèves qui s’arrogent le droit de donner des coups de couteau à leurs copains, à l’école? Déjà d’y venir avec un couteau, d’y venir armé?
C’est notre système éducatif qui est mis à mort...
Même si l’école est bonne, il y a belle lurette qu’on n’y va plus à bonne école...
J’aurais plus volontiers vu comme expression de jour "remettre les pendules à l’heures", mais je vais me contenter de la proposition du jour et comme je suis abonné j’ai le droit de poster, jepréfère toutefois coller , d’où abonné colle
morveux ! (je répondais à com 1, mais pas sûr d’avoir appuyé sur la bonne touche)
réponse à . file_au_logis le 30/03/2008 à 12h34 : Ah là, justement, le bonnet colle... Quant à Christian @11, je su...
Tu ne réponds pas à la question de savoir pourquoi, les diplômes ne valent plus rien, pourquoi les profs ne sont plus respectés, pourquoi la première université française n’est qu’en 46 e position, alors que les écoles de commerce se maintiennent dans le classement mondial.
Elle est ou la bonne école en 2008, quand 25 % des enfants qui arrivent au collège ne savent pas lire ?
Il est ou le problème, c’était pas comme ça avant ?
réponse à . chirstian le 30/03/2008 à 12h31 : si l’habit le moine ne fait, il fait à coup sûr l’&eacu...
Mille bravo pour le bel holorime !
Un p’tit lien pour ceux qui seraient à cours d’idées (reçues) sur l’école : cette page
c’était pour le seul plaisir d’en faire un , car je ne pense pas que l’uniforme ait jamais été une solution à l’ennui des écoliers. C’est un mythe.
Et le poète a raison de le dire  : "L’ennui naquit un jour de l’uniforme mythé."
réponse à . chirstian le 30/03/2008 à 16h31 : c’était pour le seul plaisir d’en faire un , car je ne pense...
Mais le plaisir revint dès l’uniforme ôté !
réponse à . syanne le 30/03/2008 à 10h29 : Apprenons à compter, à la bonne école de Ionesco : ce...
Magnifique, j’ai tout lu jusqu’au bout et c’est là qu’on comprend pourquoi il fallait revenir à la méthode du B,A = BA au lieu d’apprendre des mots tout faits dont on a pas compris le sens.
réponse à . God le 30/03/2008 à 10h44 : Comme Clément (ici) ? Donc, bien qu’adhérant, tu d&eacu...
Donc avec la colle Sader, ç’a adhère
Pour quelle raison dit-on "un" holorime, a priori pas très logique, on devrait dire "une"
réponse à . mickeylange le 30/03/2008 à 15h05 : Tu ne réponds pas à la question de savoir pourquoi, les diplô...
Et non, Raphael, (une autre des tortues Ninja), je ne dis pas tout cela. Il faudrait aller voir du côté du stress de la société (entre autres) qui a conduit les parents à abandonner leur autorité et l’éducation (qui ne se suffit pas des études, mais qui devrait également englober le savoir-vivre, la "bonne éducation", les droits civiques, le comportement sociétal, les relations humaines, j’en passe encore beaucoup) à l’école, qui n’était pas préparée à cela. De plus, le législateur, dans sa grande ... sagesse? ... s’est fait également dépasser pas ce phénomène...
Il y aurait beaucoup à dire, à écrire, à débattre, à corriger...
Non, ce n’est plus comme avant. Malheureusement!
réponse à . <inconnu> le 31/03/2008 à 00h21 : Pour quelle raison dit-on "un" holorime, a priori pas très logique, on de...
Tu as raison, la logique veut que le mot "holorime" soit du genre féminin, pour ma part, j’avoue mon incertitude : certains dictionnaires le donnent pour féminin, mais certains spécialistes l’emploient au masculin, sans doute par contagion de l’adjectif, qualifiant le plus souvent le mot "vers". Et l’élision de l’article renforce l’ambiguïté. C’est un peu comme "autoroute", logiquement féminin, souvent employé au masculin. C’est l’usage qui fait évoluer la grammaire.
réponse à . syanne le 31/03/2008 à 10h41 : Tu as raison, la logique veut que le mot "holorime" soit du genre féminin...
Merci Professeure (tu es sans doute enseignante ? j’ai trop récemment débarqué sur la planète expressio pour avoir eu le temps de lire en amont), autoroute au masculin ça me débecte j’espère que le mésusage ne l’emportera pas.
réponse à . <inconnu> le 31/03/2008 à 11h02 : Merci Professeure (tu es sans doute enseignante ? j’ai trop ré...
Moi aussi, il y a des choses que j’ai du mal à accepter dans l’évolution de la langue : l’emploi de "malgré que", ou le "je me suis permise de faire ceci ou cela" qu’on entend et qu’on lit de plus en plus souvent, par exemple.

Mais il faut bien s’y faire : c’est son usage qui fait évoluer la langue, et la grammaire ne saurait être immuable (si elle l’avait été, on en serait encore aux règles qui ont été fixées au 17ème, car auparavant, rien n’était absolument figé). La notion de mésusage est donc extrêmement plastique et subordonnée au temps qui passe. En lettres on nous apprend qu’une langue qui veut figer sa grammaire est vouée à la mort : seule les langues parlées restent vivantes, alors il faut bien accepter l’effet de la parole, qui est forcément moins codifiée que l’écrit. Les outrages d’aujourd’hui font la norme de demain, et ce n’est pas fini ! (Voir à ce sujet Alain Rey, Marina Yaguello ou Claude Hagège)

P.S. Oui, je suis professeur(e) de lettres et j’adore mon métier...J’ai la conviction que je fais tout ce que je peux pour la Défense et illustration de la langue française Mais qu’on écrive professeur avec ou sans e, honnêtement, je m’en fous, ça occupe les académiciens. Je trouve bien plus grave que l’on caviarde ou censure les textes des grands auteurs, ou que l’on ne cesse de raboter les horaires de français.
réponse à . syanne le 31/03/2008 à 11h31 : Moi aussi, il y a des choses que j’ai du mal à accepter dans l&rsqu...
Voilà qui est dit et bien dit, merci madame la professeure
réponse à . syanne le 31/03/2008 à 11h31 : Moi aussi, il y a des choses que j’ai du mal à accepter dans l&rsqu...
Une évolution qui doit moins à l’"usage" qu’à une instruction devenue désastreuse, ça mène à un appauvrissement euphonique et, plus grave, syntaxique, voire une perte totale du sens lui-même. Pour l’admettre au nom de la tolérance (et pour ne pas nous voir taxer d’élitisme, voire de ringardisme réac) nous laissons nos rejetons, ou leurs rejetons, ecrir e parlé sms. Leur enfan grogneron... "lol mdrr".
réponse à . AnimalDan le 01/04/2008 à 01h01 : Une évolution qui doit moins à l’"usage" qu’à u...
Ce serait réduire l’évolution d’une langue à la pratique d’une partie de ses locuteurs. Rassurons-nous : le "langage des djeuns" est aussi éphémère que leur jeunesse.
L’écriture SMS laissera sans doute quelques traces, mais sera vite supplantée par une autre mode.( Qui écrit en verlan ?)

PS. mdr, je comprends, mais lol, je ne sais toujours pas d’où ça vient ni si ça a un sens : peux-tu m’éclairer ? (entre parenthèses : j’ai vu ce "symbole" maintes fois utilisé ici-même. Gasp ! Expressio serait-il déjà contaminé ?)
réponse à . syanne le 01/04/2008 à 19h07 : Ce serait réduire l’évolution d’une langue à la...
En principe l’acronyme lol signifie rire à gorge déployée (Laughing Out Loud), mais le logo peut signifier: allez on passe à table , fouchette à gauche, assiette au milieu et couteau à droite. lol lol lol (une table de 3 couverts)
réponse à . <inconnu> le 01/04/2008 à 23h29 : En principe l’acronyme lol signifie rire à gorge déploy&eacu...
Eh bien merci, docteur ! me voici moins niaise qu’hier grâce au Laughing out loud. TAL * !

*Thanks a lot
réponse à . mickeylange le 30/03/2008 à 09h39 : Il n’y a de bonne école que s’il y a de bons maîtres&nb...
Moi, c’est le psdo que je trouve admirable :
Mickeylange,

fallait vraiment y penser. Tiens, en plus du soleil sur Rennes (depuis 4 jours qd même !!) cela me remet de bonne humeur.
Midi passé, allez bon ap’ à tutto il mundo
Philippe
réponse à . <inconnu> le 04/04/2008 à 12h05 : Moi, c’est le psdo que je trouve admirable : Mickeyl...
Bienvenue chez nous, mais attention à ne pas te faire tirer les oreilles (surtout par God), on apprécie pas trop les raccourcis (du genre qd pour quand).  L’abus nuit et la nuit a bu.
réponse à . syanne le 02/04/2008 à 16h37 : Eh bien merci, docteur ! me voici moins niaise qu’hier grâce au...
C’est dépassé, ça maintenant. On ne dit plus TAL, mais TAM, parce que la lotte est devenue beaucoup trop chère, alors on se contente de la morue.

Et bienvenue à Kerlerot !
À bonne école...
Facile de la trouver chez le cher Georges... La bonne école, c'est celle où cette maîtresse enseignait "avec amour" !

La maîtresse avait des méthodes avancées
Au premier de la class' ell' promit un baiser,
Un baiser pour de bon, un baiser libertin,
Un baiser sur la bouche, enfin bref, un patin.

Aux pupitres alors, quelque chose changea,
L'école buissonnière eut plus jamais un chat.
Et les pauvres marchands de bonnets d'âne, crac !
Connurent tout à coup la faillite, le krack.

Lorsque le proviseur, à la fin de l'année,
Nous lut les résultats, il fut bien étonné.
La maîtresse, ell', rougit comme un coquelicot,
Car nous étions tous prix d'excellence ex-æquo.

Si ça ce n'est pas "la bonne école" ! 

La belle histoire est ... Écoutez...

Café ? Croissants ?
Et puis nous rirons ensemble en lisant l'histoire du corbeau et du renard que raconte Lange là-haut à la fenêtre du troisième étage...

réponse à . mickeylange le 30/03/2008 à 15h05 : Tu ne réponds pas à la question de savoir pourquoi, les diplô...
quand 25 % des enfants qui arrivent au collège ne savent pas lire
Jadis, il y avait un concours d'entrée au collège. Cinq fautes d'orthogrphe, c'était éliminatoire
Mais ceux qui échouaient étaient dirigés vers le Certificat d'Etudes Primaires, qui ouvrait la porte de l'apprentissage.
Et c'était très bien ainsi !
DÉFORMÉE
Un quidam lambda n'avait qu'un bonnet poisseux à se mettre sur la tête, c'est pourquoi il s'écria : Ah 'bonnet colle !
réponse à . ergosum le 29/01/2017 à 05h05 : quand 25 % des enfants qui arrivent au collège ne savent pas lireJadis, i...
Si un élève lambda avait uniquement 5 fautes ( ou erreurs, le mot aurait été plus approprié) dans sa dictée , il avait tout le reste juste!!! Dans une dictée de 100 mots ( elles étaient souvent nettement plus longues ) il avait 95% de réussite et il se trouvait rejeté en raison d'un exercice qui ne montre nullement ni les capacités de raisonnement ni les capacités d'analyse.
Le système d'évaluation positive en pourcentage de réussite et de capacités me semble nettement mieux adapté et les Britanniques l'ont adopté depuis bien longtemps . C'est bien plus gratifiant pour l'apprenant qui mesure ce qu'il sait faire et évite de transformer le cursus scolaire en une course d'obstacles à surmonter.
La dictée est un exercice qui a encore bien des vertus et peut être considéré comme un jeu, mais il faut quand même en reconnaître les limites notamment en ce sui concerne l'évaluation des compétences des élèves.
réponse à . lafeepolaire le 29/01/2017 à 06h30 : Si un élève lambda avait uniquement 5 fautes ( ou erreurs, le mot ...
Tu as entièrement raison : j'ai une bonne orthographe, mais je ne comprends pas toujours ce que j'écris ; ça, c'est du ressort de mon cerveau.
Il aimait tellement coller ses élèves, que cet instituteur était appelé:
le maître des colles !  
Un bricoleur de génie avait fixé un réacteur sur un mètre quand il le mettait en route, on disait : le mètre décolle.
réponse à . DiwanC le 29/01/2017 à 01h26 : Café ? Croissants ? Et puis nous rirons ensemble en lisant l'hi...
Les corbeaux font du rattrapage pendant les vacances d'été, donc:
pour les vacances, l'école au nid...
Les Verts vont-ils à l'école logique ?
Au lycée, qui lit sait.
En France, difficile de se prononcer.
En vue de l'élection présidentielle, nous sommes dans la phase de désignation du candidat "de la gauche". Se sont présentés, Valls, le candidat de la feuille de paye, Hamon, le candidat de la feuille d'impôts et Bennahmias (ex-Vert), le candidat de la feuille à rouler. Comme ce dernier a été éliminé à l'issue du premier tour, on ne sait pas s'il utilise ou non du papier avec de la colle.
L'instit de Darry et de son frère Albert: le maître des Cowl.  
réponse à . lafeepolaire le 29/01/2017 à 06h30 : Si un élève lambda avait uniquement 5 fautes ( ou erreurs, le mot ...
C'est un plaisir de te relire ici !
C'est bien plus gratifiant pour l'apprenant qui mesure ce qu'il sait faire et évite de transformer le cursus scolaire en une course d'obstacles à surmonter.
Certes... Mais à l'examen d'entrée en 6e dont parle ergosum peu d'élèves échouaient. L'obstacle était loin d'être insurmontable et l'orthographe des élèves d'alors plus "solide" que celle de nos étudiants d'aujourd'hui.
Étaient-ils à meilleure école ? L'affirmer serait insultant pour les professeurs actuels. Aussi, je m'en garderai bien !

réponse à . Mintaka le 29/01/2017 à 06h39 : Tu as entièrement raison : j'ai une bonne orthographe, mais je ne co...
Posséder un cerveau à ressort n'est pas donner à tout le monde ! 
réponse à . mickeylange le 30/03/2008 à 15h05 : Tu ne réponds pas à la question de savoir pourquoi, les diplô...
pourquoi la première université française n’est qu’en 46 e position, alors que les écoles de commerce se maintiennent dans le classement mondial.
Parce que les critères de sélection sont choisis pour arriver à ce résultat.
réponse à . DiwanC le 29/01/2017 à 09h27 : C'est un plaisir de te relire ici ! C'est bien plus gratifiant pour l'appre...
Il est vrai qu'on dit de l'orthographe qu'elle est la science des ânes.
J'ai eu un collègue, excellent informaticien, pour l'orthographe ne comptait pas ce qui rendait ses papiers incompréhensibles ou carrément risibles. Il s'est résolu à prendre des cours de grammaire et d'orthographe et il a fini par soutenir sa thèse. Comme quoi il ne faut pas désespérer.
La bonne: - Madame, je quitte le service...
- vous n'êtes pas bien chez nous ?
- si, mais je veux aller à l'université
- dans ce cas, je vous laisse à votre sort bonne !
réponse à . cotentine le 30/03/2008 à 12h11 : hé bien, mon "jumeau", tu racontes bien la vie de nos ascendants !&n...
voulant enseigner les bonnes habitudes pour la thèse...
Merci, Cotentine, c'est comme ça que j'apprécie les contrepèteries : sans le gras elles m'auraient échappé.
Sur L'album de la comtesse du Canard enchaîné, j'ai maintes fois regretté l'absence de cet artifice qui éclaire ma comprenette et sans lequel quelques astuces restent insolubles.
Deux puces
- Je vais aller me balader du côté des bâtiments universitaires...
- quand puce ?
- c'est ça au campus...
Pfffffff...
Un autobus ramassait les étudiants pour les emmener à la Cité Universitaire:
Unis vers cité.
Re-pfffff....
réponse à . <inconnu> le 04/04/2008 à 12h05 : Moi, c’est le psdo que je trouve admirable : Mickeyl...
En parlant de bon usage du français pour faire suite à #31 et suivants, tu écris qu'il y a
du soleil sur Rennes
ce qui est de bon usage, mais me rappelle hélas un mauvais usage répandu de la préposition quand on entend (ou lit) "j'habite sur Rennes" (ou sur Paris..) ce qui me fait bondir.
Je ne sais si la meilleure formule est "j'habite à Paris" ou "j'habite Paris", les deux pouvant être reçues, mais il est certain que la seule personne ayant jamais habité sur Paris est Gustave Eiffel : s'étant quelque temps installé un petit nid au 3ème étage de sa tour, il fut le seul à avoir résidé au-dessus de la ville !
À Athènes
Les élèves au joli nez grec regardant par la fenêtre:
aux vitres des beaux nez collent.
réponse à . gonalzako le 29/01/2017 à 10h29 : En parlant de bon usage du français pour faire suite à #31 et suiv...
Je ne sais si la meilleure formule est "j'habite à Paris" ou "j'habite Paris"
C'est : je n'ai pas les moyens d'habiter à Paris.
Au cas où certains penseraient que c'est par goût que les pauvres habitent les quartiers pourris.
- Ce soir j'ai une partie de cartes...
- Où ça ?
- À Caen, bridge...
- En Angleterre ?
réponse à . gonalzako le 29/01/2017 à 10h29 : En parlant de bon usage du français pour faire suite à #31 et suiv...
C'est deux poux qui discutent :
On fait quoi ? on rentre sur sa tête ?
Non, on prends un chien 
Alors habiter sur terre oui, pour le reste...
réponse à . gonalzako le 29/01/2017 à 10h29 : En parlant de bon usage du français pour faire suite à #31 et suiv...
Tu as raison et tous les sites consultés admettent "habiter à Ville" et "habiter Ville", mais surtout pas "habiter sur Ville".
chirstian-le-sélénite a élu domicile sur la lune... d'autres plus ou moins étourdis le retrouvent... et les plus heureux vivent sur un nuage.

réponse à . DiwanC le 29/01/2017 à 09h31 : Posséder un cerveau à ressort n'est pas donner à tout ...
Ça a toujours été ma façon de rebondir.
Rosa rosa rosam
rosae rosae rosa
rosae rosae rosas
rosarum rosis rosis  !
réponse à . ipels le 29/01/2017 à 17h54 : Rosa rosa rosam rosae rosae rosa rosae rosae rosas rosarum rosis rosis  !...
La maîtresse t'aurait donné un baiser, un baiser libertin, un baiser sur la bouche, enfin bref, un patin.

réponse à . DiwanC le 29/01/2017 à 16h06 : Tu as raison et tous les sites consultés admettent "habiter à...
Fichtre !
J'ignorais qu'autant de sites connaissent Ville, mégalopole de 800 habitants du pays noyonnais, au sud du Mont Renaud, le "Verdun noyonnais", pour les personnes au fait des batailles de la Grande Guerre.
réponse à . ipels le 29/01/2017 à 17h54 : Rosa rosa rosam rosae rosae rosa rosae rosae rosas rosarum rosis rosis  !...
Hang on Slepi, Slepi hang on !
Je n'ai pas dû aller à bonne école, je n'ai jamais appris ça.
réponse à . DiwanC le 29/01/2017 à 18h53 : La maîtresse t'aurait donné un baiser, un baiser libertin, un ...
Mon front aurait sûrement rosi avec ce patin là !
Mais enfant, on aimait mieux d'autres patins !
réponse à . SyntaxTerror le 29/01/2017 à 19h38 : Hang on Slepi, Slepi hang on ! Je n'ai pas dû aller à bon...
Carpe diem, parce que même si 'ego sum pauper', et que 'cogito ergo sum',
eh bien 'alea jacta est' !

réponse à . ipels le 29/01/2017 à 20h20 : Carpe diem, parce que même si 'ego sum pauper', et que 'cog...
Certes... mais alors dans ces conditions, n'oublions jamais que "fluctua nec mergitur" et que le facteur sonne toujours deux fois !

réponse à . DiwanC le 29/01/2017 à 20h50 : Certes... mais alors dans ces conditions, n'oublions jamais que "fluc...
La cloche de récréation sonne toujours deux fois aussi !
Et y a pas que les élèves qui sont contents de la première !
réponse à . ipels le 29/01/2017 à 21h10 : La cloche de récréation sonne toujours deux fois aussi ! Et y...
La cloche a sonné la fin de la journée... La "bonne école" est finie ! 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A bonne école » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?