A la queue leu leu

En file indienne, l'un derrière l'autre.

Origine

Après le XIe siècle, en ancien français, la syntaxe était très différente de celle d'aujourd'hui.
On pouvait s'y passer d'article, écrire un complément de nom sans préposition ou rejeter le verbe en fin de proposition.

Ainsi le nom du village de Bourg-la-Reine n'avait rien à voir avec les frasques sexuelles du roi, comme aurait dit Coluche, mais signifiait simplement "(le) bourg (de) la reine" (Lien externe).

"à la queue leu leu" était un raccourci de "à la queue (du) leu (le) leu" ou, en moins compact encore, "c'est à la queue d'un leu qu'on trouve un autre leu".
Quand on sait que :

  • leu est l'ancien nom du loup,
  • que les petites bandes de loups avaient pour habitude, paraît-il, de se déplacer les uns derrière les autres, donc chaque loup derrière la queue du congénère qui le précédait,
  • et que le loup comme le renard était très présent dans l'imaginaire des gens de l'époque,
on comprend que cette expression soit apparue pour désigner une file indienne, bien avant que l'Amérique et les indiens soient découverts.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A la queue leu leu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Iched essaffIl fait la queue
Allemagnede Im GänsemarschEn marche d'oie
Angleterreen Indian fileEn file indienne
Espagnees En fila indiaEn file indienne
Espagnees En fila indiaEn file indienne
Italieit In fila indianaEn file indienne
Vietnamvi Di hang môtEn rang par un

Vos commentaires
Tout l’ monde s’éclate, à la queue leu leu!
Dans Récréations philologiques, Chamerot, éditeur. Paris 1874, on y relate aussi le fait suivant.

Quand une louve est en chaleur, le premier loup qu’elle rencontre la suit: le second se met à la queue du premier, le troisième à la queue du second et ainsi de suite tant qu’il en survient. La louve à la fin se livre au plus laid de la bande qui est aussitôt dévoré par les autres. De là deux proverbes. Marcher à la queue leu leu. Jamais loup n’a connu son père.
réponse à . Fouineur le 05/03/2008 à 19h25 : Dans Récréations philologiques, Chamerot, éditeur. Paris 18...
Ah ben dis donc, dans la société des hommes, on est quand même moins féroces, hein ? On attend que le père soit sorti...
réponse à . Fouineur le 05/03/2008 à 19h25 : Dans Récréations philologiques, Chamerot, éditeur. Paris 18...
les loups sont d’une espèce fidèle ... le loup a sa louve pour la vie !  (jusqu’à a mort d’un des deux ...
et c’et un jeu scout "à la queue leu leu ... " Yaka demander à Baden Powell ! 
Enfile l’indienne
Quoiqu’en dise Tyto, j’ai relu la contrib de IgorGonzola du 10 -04 et comparé à celle ci-dessus, c’est bien le même ton sarcastique (et pas humoristique comme nous en avons l’habitude). Il avait déjà transformé plusieurs fois son pseudo "Carabin" et je crois qu’il est assez retors pour s’être déjà inscrit sous un deuxième pseudo dés cette époque.
Bref, "LA BÊTE" est toujours parmi nous et continue à nous narguer. 
"Vade retro, satanas".
Donc, Cotentine avait raison en le citant dans sa liste et a été plus perspicace que nous.
Avec LPP, restons donc vigilant et j’espère que God sera de retour lundi pour régler ce problème.
PS: d’ailleurs aprés avoir été cité plusieurs fois, si IgorGonzola n’était pas un ex- Carabin, il aurait déjà protesté de son innocence.
Et s’il continue a paraitre sous de nouveaux pseudos, nous le reconnaitrons toujours à la bêtise de ses propos.
C’est un manque d’éducation total, vos propos sont d’une trivialité !
Effectivement j’avais remarqué que l’on vous jetait par la porte mais que vous reveniez par la fenêtre, jusqu’ici je ne me suis contentée que de lire les commentaires.
A la queue meuh, meuh, ... euh, c’est vache, hein?
A l’aqueux mieux, mieux, ... euh, ca mouille, hein?
Je reste sur ma position en ce qui concerne Igorgonzola et j’attendrai donc que God revienne pour m’excuser s’il le faut. Igorgonzola n’est pas le seul sur ce site à utiliser parfois un ton sarcastique. Je ne savais pas non plus qu’il y avait ici un tribunal et qu’il fallait se défendre de n’être pas ce qu’on pense de nous. 

@ Strelizia : bienvenue sur ce site et si tu en as le temps, lis d’anciens commentaires et tu verras que d’autres ont parfois des propos aussi triviaux que Igor.

Ce sera ma dernière intervention en ce qui concerne cette affaire.
Je vous souhaite à tous une bonne journée.
A la queue Loulou

Line Renaud
J’ai trouvé sur cette page une autre hypothèse sur l’origine de cette expression. Cependant l’auteur cite des références générales mais pas de source précise de ce qu’il avance. J’aime pourtant bien ces enfants qui crieraient "A la queue ! (ou) le loup !" pour effrayer celui qui tenterait de tricher.

Je n’ai jamais observé de loups personnellement mais dans aucun documentaire sur ces animaux je ne les ai vus se tenir à la queue l’un de l’autre. Evidemment, "à la queue leu leu" c’est plus court que "à la queue l’éléphant, l’éléphant" mais c’est moins vérifiable. Belle journée à tous !
réponse à . <inconnu> le 20/04/2008 à 01h15 : Quoiqu’en dise Tyto, j’ai relu la contrib de IgorGonzola du 10 -04 e...
L’une des caractéristiques du pervers est d’avancer masqué. Mais c’est faire peu de cas de notre perspicacité, de notre nombre et de notre solidarité pour conserver à ce site un esprit convivial où les coups tordus en douce n’ont pas de place. Pour beaucoup d’entre nous, nous nous connaissons de visu, pour nous être rencontrés à Bruxelles, à Paris, dans le Var, au Mans ou ailleurs, en "tombant naturellement le masque". Comme je l’ai indiqué précedemment, depuis lundi soir à 22h25 j’enregistre toutes les contributions, dont celles, qui apparaissent signées, de notre pervers, avec les deux menaces de mort à mon encontre que je compte bien exploiter sur le plan judiciaire contre le tordu qui les a proférées. Je n’attribue pas au hasard le fait qu’il se soit mis à sévir pile-poil pendant l’absence de God, endeuillé par la disparition de notre cher Borikito. Et non, il ne nous impressionne pas vraiment, et nous ne lui cèderons pas une encâblure de notre espace maritime (métophare). IgorGonzola s’est trouvé conforté par la prudence de Tytoalba, tous les autres douteux ont disparu et hop ! Coucou me revoilà ! Nous n’en sommes pas dupes. Restons groupir, à la queue leu leu évidemment, comme d’hab.
l’expression " à la queue leu leu" désigne une file indienne nettement plus courte que l’expression "à la queue marsupilami marsupilami "
réponse à . momolala le 20/04/2008 à 08h58 : J’ai trouvé sur cette page une autre hypothèse sur l’o...
Comment !!!! tu n’as jamais vu le loup !!
L’expression du jour me rappelle la corvée d’une expédition de colis, dans les bureaux de La Poste, où, quand tu arrives enfin au guichet, la préposée t’indique que c’est sa collègue du guichet d’à côté qui s’en charge, parce qu’elle, elle est spécialisée dans la philatélie exclusivement, signe de promotion manifeste qu’elle défend bec et ongles, alors que, pour toi, le fléchage des différentes spécialités, c’est la bouteille à l’encre. Et tu retournes à la case départ, dans l’autre file d’attente, dont les loups te montrent les dents, des fois que tu aurais des vélléités de vouloir passer directement d’un guichet à l’autre...
Comment ? Ça t’est arrivé aussi ? Ah, tu vois ! 
En Australie orientale, ils disent à la queue l’ornithorynque l’ornithorynque, avec le même sens que chez nous chez nous.
voyant le loup pour la première fois elle s’exclame : "ah ! la queue ! le...le..." mais ne trouve pas les mots qui lui permettent d’exprimer son admiration .
D’où l’expression inachevée. 
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 09h08 : l’expression " à la queue leu leu" désigne une file indienne...
C’est Houbba qui te l’a dit ?
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 09h25 : voyant le loup pour la première fois elle s’exclame : "ah ...
vantard 
réponse à . strelizia le 20/04/2008 à 07h51 : C’est un manque d’éducation total, vos propos sont d’un...
Bonjour strelizia,
Soyez cool ... De même que l’habit ne fait pas le moine, le verbe ne fait pas forcément la chair. Mais bon, vous avez en partie raison, et en tout état de cause le courage de vos paroles pour les mettre d’équerre avec vos pensées, oh joli oiseau du paradis (autre nom de la fleur éponyme de votre pseudo).

Pour participer à notre délire culturel à moins que ce ne soit notre culture délirante, je dirais que "en file indienne" est,
même en restant Cantonais sur la voie DEHLI-KATMANDOU,
CURRYMENT impossible vu qu’il y a toujours nos frères INTOUCHABLES ! (c’est des loups mais des loups encastés)
Mais bon c’est sans doute simplement typiquement du Bollywoody Alien eh ? 

A mickeylange (commentaire 11) :
Lou => Louis => Clovis => Cloud => Ludwig => Ludovic => Ludovicus => Hlodwig (Illustre-au-combat) => donc Loup (comme Gengis, le Loup Bleu des Steppes) et la boucle serait bouclée ! CQFD : exemple de démonstration d’une file indienne qui se referme, ouais exactement comme dans un Pow-Wow, indien mais outre-atlantique, par le grand Manitou, ou petit God itou ! 
Donc, "A la queue LouLou" => "A la queue Clovis"
Et donc, etymologiquement, expression venant tout droit de la région de Soissons, prêtée à la reine Clotilde, en ses chaudes pensées, adressées à Cloudcloud qui se les gèle (ses pensées, HEIN y soit qui mal y penche, franchement) - sans doute juste après qu’il eût renié sa paganitude (à la Royal) pour embrasesser à la fois, sa foi et sa mie nouvelles.

Extrait de l’Histoire d’Europe Moderne par Lew Ha Boa (dynastie Tang) pp. 123-125
"Ki Lou Qi Fa Lang Ta Rin" (lit. Clovis Grand Homme Franc).

°
A l’origine le "leu leu" était "la la" c’est momo qui me l’a dit.
- Aaeeeelllquuuu !
Ça fait hurlement de loup, hein ?
Anna Gramme
réponse à . ThanhBach le 20/04/2008 à 09h29 : Bonjour strelizia, Soyez cool ... De même que l’habit ne fait pas l...
La tu m’as Gasté mon loulou
réponse à . ThanhBach le 20/04/2008 à 09h29 : Bonjour strelizia, Soyez cool ... De même que l’habit ne fait pas l...
"A la queue LouLou" => "A la queue Clovis"
Il avait pas comme un arrière-goût, ton café, ce matin ? Tu t’es gouré de pot, t’as pris çui de Marie-Jeanne ! 
réponse à . Elpepe le 20/04/2008 à 09h33 : - Aaeeeelllquuuu ! Ça fait hurlement de loup, hein ? Anna Gramm...
- Aaeeeelllquuuu !

c’est le cri de BB lorsqu’elle est rentrée et à vu la vaisselle empilée dans l’évier ?  
réponse à . mickeylange le 20/04/2008 à 09h31 : A l’origine le "leu leu" était "la la" c’est momo qui me l&r...
 :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 20/04/2008 à 09h38 : "A la queue LouLou" => "A la queue Clovis"Il avait pas comme un arrière-g...
Les capétiens étaient arrivés sur le trône en usurpateurs, après avoir évincé les derniers carolingiens, descendants de Charlemagne.
Ils avaient de ce fait grand besoins d’affirmer leur légitimité, ce qu’ils font d’abord en s’octroyant des pouvoirs magiques (guérir les écrouelles) et en récupérant le prénom de Louis.
Louis en effet, est la traduction du nom latin Ludovicus, lui-même adaptation d’un plus ancien Clodivucus, qui n’était autre quant à lui que la latinisation du prénom Clovis.
Autrement dit Louis était la forme “relookée” de clovis fondateur du royaume des Francs.
Une jolie louve se trouve un jour à la queue leu leu entre chien et loup… C’est ainsi que naquit, quelques mois plus tard, le premier chien-loup
Le lou-Garou a-t-il une voix éraillée ?
réponse à . momolala le 20/04/2008 à 08h58 : J’ai trouvé sur cette page une autre hypothèse sur l’o...
je connais un autre jeu auquel nous jouions étant gamins, mais je ne l’ai plus vu pratiquer depuis longtemps dans nos cours d’école !
Un des joueurs est le loup, un autre le berger; et tous les autres sont les moutonssss et se placent à la queue leu leu en se tenant par leurs vêtements (au niveau de la taille, autrefois nous portions des blouses).Le loup essaie d’attraper les moutons en commençant par le dernier, tandis que le berger tente de l’en empêcher ...
Quelle belle ribambelle, courses, rires, cris ... pour se défouler à la récré ! 
réponse à . mickeylange le 20/04/2008 à 09h38 : - Aaeeeelllquuuu ! c’est le cri de BB lorsqu’elle est rentr&eac...
Ah ben non, ça, c’est pour ce soir ! Là, elle est sur la route de Cluzes. C’est d’ailleurs pourquoi j’observerai ici un silence radio à compter de 17 heures, pour m’adonner* à un tapage vespéral égayant le quotidien sonore des vieilles dames esseulées alentour.
D’ailleurs, on va jouer à la queue leu leu, tiens.
* pronominalement parlant. Autrement, c’est du vent - note de l’Amirauté
il me semble que plusieurs interventions traitent depuis 3 jours une expression que God nous a déjà proposée, mais qui n’est pas celle du jour  : "crier au loup !"
J’en prends connaissance aujourd’hui, car bien qu’assis du site, je ne les avais pas lues.
Je ne veux pas alimenter de polémique mais voici mon opinion :
- oui, naturellement, certains ont des interventions plus fines que d’autres. Je ne défendrai pas le message #5. Mais j’en ai moi même commis de pires, et j’ai bien l’intention d’en commettre d’autres.
- Plus jeune, j’ai découvert et aimé la même année Aragon et Hara Kiri. Non, certes, tous les styles ne se valent pas. Mais je n’apprécie aucune censure, pas même celle du mauvais goût -notion eminemment subjective.
- Ce site est ouvert à tous. God a prévu une procédure d’alerte par laquelle chacun peut discrètement lui demander d’intervenir (le "!" rouge à droite de chaque intervention). Mais c’est à lui de le faire, s’il l’estime nécessaire, et je ne voudrais pas que notre communauté d’habitués qui hante ce site y institue ses propres règles
En clair, et en toute amitié : je n’approuve pas le "fous le camp ordure" qui clignote depuis avant-hier, ni toute intervention de même nature.
Parenthèse refermée : retournons à nos moutons.
Ah M... le leu les a bouffés entre temps !
réponse à . syanne le 20/04/2008 à 09h43 : Une jolie louve se trouve un jour à la queue leu leu entre chien et loup...
A syanne (même si c’est du chinois des fois, HEIN ... je vous dirai QUOI ! Fois de Renault (product-) Line)

Le premier est un chien-loup, mais ils ne s’arrêtèrent point ... là
et la deuxième fut une louve-chienne, née du côté de Saint-Cloud évidemment.

Un scoop venant de la flemme olympienne, tout droit de Kwan Tung (Canton en français):

"Ah laque le le ... canard"  ;

Ach ! Que c’est trop môffais !
Ce serait dédié à Janine, divine diva amatrice de laquais en canard enchaîiné et non moins déchaîné pour autant !

Ponn Tchournée à tous !
Tche retourne au boulot, 7/7, mais un peu plus cool quand même ... avec un expresso (sans "i") qui à défaut de câlins à la queue leu leu, fait quand même chaud au coeur !
Cette nuit ... nous irons sans doute à la queue leu leu
malgré tout croire à notre
" bonheur
... au clair de lune,
Au calme clair de lune triste et beau,"

Les leus hurlent à la pleine lune,
à la noire heure,
leur kairos et leur envie opportune,
leur rut et leur chaleur,
sans masque
ni bergamasque,
retroussant babines,
exposant canines.

(A Janine) 

°
réponse à . mickeylange le 20/04/2008 à 09h42 : Les capétiens étaient arrivés sur le trône en usurpat...
Grand merci pour la petite leçon d’histoire dominicale !

@Thanhbach 21
Lou => Louis => Clovis => Cloud => Ludwig => Ludovic => Ludovicus => Hlodwig
Il faut juste inverser le sens des flèches : Hlod-wig > Clodovicus > Clovis > etc. (Quant à notre loup, il a une tout autre étymologie que Louis : *wlkw (racine indoeuropéenne) > λύκος (grec) > lupus (latin) > loup ; et, parallèlement : Wolf (allemand et anglais) )
réponse à . mickeylange le 20/04/2008 à 09h42 : Les capétiens étaient arrivés sur le trône en usurpat...
Les capétiens étaient arrivés sur le trône en usurpateurs
D’un grand classicisme, cette pratique : elle se vérifie à toutes les époques et dans toutes les cultures. Les grands leaders politiques se suivent à la queue leu leu et... se ressemblent un brin, avec une grande simili-thune dans les comportements.
réponse à . syanne le 20/04/2008 à 09h43 : Une jolie louve se trouve un jour à la queue leu leu entre chien et loup...
Mais alors, le loup-garou... ?
comme d’habitude : à la pleine lune ... ces jours-ci !
réponse à . syanne le 20/04/2008 à 10h07 : Grand merci pour la petite leçon d’histoire dominicale ! @Tha...
Oui, of course !
Mais c’est un CQFD breveté SGDG, pour rire
Merci de vos précisions, il est sage de savoir ce que l’on sait et de savoir ce que l’autre sait et ce que l’on ne sait pas ! (On va le dire comme ça, HEIN, QUOI)

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! syanne 
Les anneaux du ver de terre de Chirstian (çui qui se défend bec et ongles) se déplacent toujours à la queue leu leu, ce qui constitue une énigme pour les entomologistes.
tout... tout... tout... vous saurez tout sur la queue à cette page
tout... tout... tout... vous saurez tout sur le leu à cette page
réponse à . mickeylange le 20/04/2008 à 10h56 : tout... tout... tout... vous saurez tout sur la queue à cette page...
chez certains, la queue est un pronom très relatif.
En Wallonie, ils disent "à l’ah que Johnny Johnny".
bon, ben, je repars en dais placement, à Bruxelles et Paname. Soyez sages pendant mon absence, hein, et les mains, en fait, je m’en fous, qu’elles soient sur ou sous les couvertures, mais pas dans la tronche des autres...
réponse à . Elpepe le 20/04/2008 à 10h38 : Les anneaux du ver de terre de Chirstian (çui qui se défend bec et...
lombric à brac :
les entomologistes se déplacent toujours à la queue leu leu, mais les vers de terre s’en foutent !
bien avant que l’Amérique et les indiens soient découverts.

Au risque de jeter un froid, ce n’est pa l’Amérique qui a été découverte, mais les Amériques. Et les Indiens, bien que découverts, étaient les Natives ou les Hommes. Pour moi, les Indiens sont et resteront les habitants de l’Inde
tiens, personne n’a cité "la file indienne" de Brassens ? ( cette page
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 11h39 : lombric à brac : les entomologistes se déplacent toujours &ag...
S’ils ne cherchent pas à comprendre pouquoi, c’est qu’ils ont un mode de pensée différent du nôtre, alors ? Je m’en doutais bien, aussi...
réponse à . Elpepe le 20/04/2008 à 11h47 : S’ils ne cherchent pas à comprendre pouquoi, c’est qu’i...
j’ai publié dans la revue de l’Académie des Sciences, un article , hélas passé inaperçu* :
" l’homme est le maillon intermédiaire entre le ver de terre et l’entomologiste".

* parce que rares sont les vers de terre abonnés.
Si vous observez bien une chenille qui redémarre en chantant, elle pose ses douze cent douze pieds en canard, à la queue leu leu.
réponse à . Elpepe le 20/04/2008 à 11h54 : Si vous observez bien une chenille qui redémarre en chantant, elle pose s...
Et une comptine pour tout-petits 
« A la queue leu leu
mon petit chat est bleu
s’il est bleu tant mieux,
s’il est gris tant pis ! »

et qui se rappelle de cette émission télé sur la 3 : « La Classe » animée par Fabrice (et quelques autres) ... où tous ces farceurs entonnaient « A … A… à la queue leu leu »
réponse à . Chouettemania le 20/04/2008 à 11h42 : bien avant que l’Amérique et les indiens soient découverts. ...
Tu me rappelles ce livre que je relis de temps en temps "Qui se souvient des Hommes ?" de Jean Raspail.
Dans leur reconquête des territoires d’où les hommes les avaient chassés, ils sont arrivés à cinq leus, la forêt les attire. Gaffe, Chirstian, ils lorgnent sur celle de Rambouillet.
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 11h39 : lombric à brac : les entomologistes se déplacent toujours &ag...
mais les vers, bout à bout, ligne après ligne ou à la queue leu leu, ça peut faire un poème ! 

Extrait d’un poème de Boris Pasternak (1956) « Je voudrais parvenir au cœur des choses …
… En vers tracés comme un jardin
Vibrant des veines
Des tilleuls fleuris un à un
En file indienne.

J’y mettrais la senteur des roses
Et de la menthe,
Les prés, la fenaison, l’orage
Au loin qui gronde. …
Enfiler une laine ne choque personne, l’indienne ne doit pas non plus choquer, c’est un merveilleux coton aux couleurs flamboyantes souvent à dominante de rouge en raison de la plante utilisée pour sa teinture, la garance dont on utilise la racine colorante purpurine.
réponse à . <inconnu> le 20/04/2008 à 12h53 : Enfiler une laine ne choque personne, l’indienne ne doit pas non plus choq...
Ton intervention me fait souvenir qu’en effet on utilise cette toile pour faire une teinture à la cire ou aux noeuds. Pour la cire, répandre de la cire chaude sur le tissu naturel. Y tracer un dessin, laisser refroidir la cire, ensuite plonger le tissu dans la teinture. Ainsi les espaces remplis par la cire restent naturels et cela produit de jolis dessins. Même principe mais en faisant des noeuds dans le tissu. On obtient ainsi de beaux motifs lorsqu’on défait les noeuds. Technique utilisée souvent par les hippies, pour ceux qui sont de ma génération. 

Si vous désirez en savoir plus sur cette technique, voir cette page
réponse à . tytoalba le 20/04/2008 à 13h12 : Ton intervention me fait souvenir qu’en effet on utilise cette toile pour ...
Mais ta génération est chouette !
réponse à . Elpepe le 20/04/2008 à 09h02 : L’une des caractéristiques du pervers est d’avancer masqu&eac...
Mon Amiral, le leu aboit, il peut même hurler à la mort, et notre caravane passe et repasse ...

Bon dimanche à tous
réponse à . eureka le 20/04/2008 à 13h19 : Mon Amiral, le leu aboit, il peut même hurler à la mort, et notre c...
Moi je passe, et toi tu repasses !

(te fâches pas c’est juste pour faire un mot. C’est vrai après tout je ne sais pas si tu repasses bien, avec les plis dans le dos et tout et tout )

 
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 09h25 : voyant le loup pour la première fois elle s’exclame : "ah ...
Qui c’est qui lui a parlé du leu hein ? Ca ne peut être qu’un sadique ! Admiration, admiration, elle a une gueule d’admiration ? La pôvre elle aurait pu avoir une syncope, ben oui quoi, quand on parle du leu n’en voit on pas la queue ?
réponse à . mickeylange le 20/04/2008 à 09h31 : A l’origine le "leu leu" était "la la" c’est momo qui me l&r...
Conclusion : Si "leu leu" est ancien, "la la" l’est donc plus ! Momo a donc déjà vu le loup depuis belle leuleurette ! Quand à moi je l’ai vu et même revu...
réponse à . eureka le 20/04/2008 à 13h19 : Mon Amiral, le leu aboit, il peut même hurler à la mort, et notre c...
Yes, sœur ! Comme disait Robert Dalban déguisé en loufiat de Lino.
Bon, les gosses : BB arrive dans zheures-zheures et demie, faut que je prépare le comité d’accueil, moi, hein ? Allez, bonne soirée à vous.
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 10h01 : il me semble que plusieurs interventions traitent depuis 3 jours une expression ...
C’est ton avis et je le respecte. Moi même il m’est arrivé de "commettre" pire que ça, pour le délire, mais jamais d’injures, d’attaques flagrantes personnelles et ordurières ou d’insultes à qui que ce soit, toi et les autres non plus d’ailleurs. Et l’avis de ceux que tu taxes de "crier au loup" qui n’ont fait que vouloir chasser "le loup dans la bergerie" (mais en parlant de moutons, cette expression ne t’est-elle pas passée par l’esprit par hasard ?) ne faut-il pas le respecter aussi ? Si God avait été là, les choses ne se seraient certainement pas passées de la sorte, mais ... Tu comprends qu’on ne pouvait laisser faire une personne, visiblement mal intentionnée, profiter de son absence pour nous destabliliser en quelque sorte. Personne ne vient ici pour ça, tu en conviendras. Il y va du bien-être de tous ! Que de la culture dans l’humour et la bonne humeur ! On a tous un chez soi pour se donner des noms de loups euh d’oiseaux à qui mieux mieux ou alors ...il faut attendre le prochain salon de l’agriculture pour se défouler !

Ceci étant, sur expressio l’homme N’EST pas un loup pour la femme, et vice versa !

Et comme la femme est l’avenir de l’homme, on reviendra donc demain, hein les copines ?

Allez, je vais m’envoyer un ’tite sucrerie derrière mon sous-tif, j’ai une faim de leu ... koums
réponse à . file_au_logis le 20/04/2008 à 11h29 : bon, ben, je repars en dais placement, à Bruxelles et Paname. Soyez sages...
mais pas dans la tronche des autres...


Filo est pressé, alors je traduis les ... pour lui = mais dans la queue l’euh l’euh
Je ne comprend pas trés bien. IgorGonzola vient de démissionner a 13h10 sur la page d’avant-hier(la bouteille a l’encre), alors qu’il était encore là ci-dessus 5 mn avant?
Il est possible que l’on se soit trompé sur son identité et dans ce cas, je lui présente mes excuses, mais il doit comprendre que nous avons été tellement traumatisés par un individu pervers qui changeait de pseudo sans arrêt pour essayer de nous tromper et en avait même plusieurs a la fois que nous devenons un peu parano.
Quoiqu’il en soit, il part en accordant son soutien a:"Celui dont on ne doit plus prononcer le nom"
Vous en tirerez chacun vos conclusions, mais il est dommage qu’il ait même réussi a semer la zizanie parmi nous.
réponse à . <inconnu> le 20/04/2008 à 15h00 : Je ne comprend pas trés bien. IgorGonzola vient de démissionner a ...
Meuh non, cher petite machine, point de zizanie entre nous, spa ? On se dit les choses telles qu’on les pense, et tu en es le meilleur témoin pour moi, ce n’est pas forcément une raison pour se fâcher, l’essentiel restant de se respecter mutuellement. Allez, laisse le loup retourner au bois dont il n’aurait jamais dû sortir et bosse un peu sur l’expression du jour ! Que t’inspire donc la queue du loup ?
réponse à . momolala le 20/04/2008 à 15h11 : Meuh non, cher petite machine, point de zizanie entre nous, spa ? On se dit...
L’humeur du loup se reconnait a la position de sa queue
cette page

les femmes aussi reconnaissent mon humeur a la position de ma queue:&rsquo)
à cette époque, on disait donc : eu, pour ou. Bondiou, j’étais à mille lioux d’y penser. Mais peur une fois ,je veux crois. Ca change teut ! Enfin presque teut : par exemple, on ne disait pas "peu ou prou" mais "pou ou preu"...
Les enfants apprenaient donc que les mots : cailleux, cheux, geneux, hibeux, jeujeux et peux prennent un X au pluriel. Sur l’Adeur, les ramours seuquaient ferme. Les ailes des meulins teurnaient au vent. Le mounier se meurrait d’ameur pour la belle mounière qui lui faisait un ceurt beuillon et des cheux à la crème. Il lui tendait sa quoue, juste pout tirer un ceup et ... Ceupez ! Motus et beuche ceusue : ça devient vulgaire  !

Quant à mon ancêtre, il enchosait les meuches ! 
à la quoue leu leu ...
Et personne n’a encore pensé a nous mettre la vidéo:
A la queue leu leu
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 17h54 : à cette époque, on disait donc : eu, pour ou. Bondiou, j&rsqu...
quant à mon ancêtre, il enchosait les meuches !
Ahhhh queux le mien , il faisait pareille avec les muuuuuches !
(mais pas quand elles étaient moches)
C’est pour ça que je suis beau, et que j’ai des ailes d’ange !
réponse à . <inconnu> le 20/04/2008 à 18h40 : Et personne n’a encore pensé a nous mettre la vidéo: ...
Ca, je n’aime pas trop mais rappelle-toi les "chaises musicales" de cette inénarrable séquence de la Grande vadrouille
réponse à . chirstian le 20/04/2008 à 17h54 : à cette époque, on disait donc : eu, pour ou. Bondiou, j&rsqu...
Motus et beuche ceusue : ça devient vulgaire  !

Mouh non, ça devient deux et sans deute délicioux ! En voilà doux qui sont houroux, et c’est bien !

C’était joli cette façon de parler.
GOOGLE évolue constamment, la preuve: maintenant la page d’accueil en ch’ti :&rsquo)
cette page
réponse à . Fouineur le 05/03/2008 à 19h25 : Dans Récréations philologiques, Chamerot, éditeur. Paris 18...
Bon... têtre que le loup, le renard (et la belette...) "étaient très présents dans l’imaginaire" de l’époque, mais la zoologie avait encore des progrès à faire. Parce que, dans une meute (pas une "bande", non...)* de loups, y’a UN couple qui copule (alitération) et popule. Les "Alfa". Les autres sont des soumis qui ont le choix entre: se gâter tout seuls ou quitter la communauté. Comme ils ne possèdent pas de pouce opposable aux autres doigts, d’une part, et que la chasse tout seul c’est moins marrant, d’autre, ils suivent de loin le Copulateur, surtout quand il officie.
(*) Désolé, God... par ailleurs, "les petites bandes de loups avaient pour habitude, paraît-il, de se déplacer les uns derrière les autres" me semble syntaxiquement douteux... ou c’est: "les loups en petites bandes" qui se déplacent les uns derrière les autres, ou c’est "les petites bandes" qui se déplacent les unEs derrière les autres, ce qui pour lors devient carrément surréaliste... on dirait "à la bande la bande" alors, noooon ..? Enfin ce que j’en dis... la bandaison, papa, ça n’se commande certes pas, mais ça s’organise...
réponse à . AnimalDan le 21/04/2008 à 01h38 : Bon... têtre que le loup, le renard (et la belette...) "étaient tr&...
la bandaison, papa, ça n’se commande certes pas, mais ça s’organise
...en maisons closes, principalement. Celle où le loup prend son pied s’appelle un loup-panard.
Je preférerais: "bien avant que... les Indiens fussent découverts" ou "ne fussent découverts"
Qu’en dîtes-vous ?
réponse à . cotentine le 20/04/2008 à 12h01 : Et une comptine pour tout-petits  « A la queue leu leu mon peti...
Je viens de lire que tous les amis de André Bézu ont tous dansé ... à son enterrement (dans le cimetière du Père Lachaise) en février 2007 sa célèbre chanson de "la Classe" : à la queue leu leu 
Gaaah I knew it!

J’ai compris l’origine de cette expression tout ce leu comme un grand l’aut’jour...

:op

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A la queue leu leu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?