Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

En (à la) file indienne

L'un derrière l'autre.
En se suivant un à un.

Origine

Parfaitement synonyme de "à la queue leu leu" (également traitée dans ces pages), cette expression date du XIXe siècle.
Elle viendrait de l'engouement qui existait à cette époque pour les récits d'Indiens d'Amérique du Nord (comme "le dernier des Mohicans" de Fenimore Cooper, par exemple), dans lequel ils étaient décrits comme se déplaçant, dans certaines circonstances, les uns derrière les autres, en file indienne.

Compléments

Je précise pour ceux qui ne le sauraient pas que, si les Indiens d'Amérique du Nord s'appellent ainsi, c'est uniquement parce que les Espagnols, lorsqu'ils débarquèrent en Amérique, croyaient avoir atteint les Indes, et nommèrent donc les autochtones du nom d'Indiens.
Mais les anthropologistes utilisent plutôt le terme suffisamment explicite d'Amérindiens, ce qui permet d'éviter la confusion avec les Indiens de l'Inde (les Hindous étant les pratiquants de l'hindouïsme).

Exemple

« Dans l'obscurité, nous allons un train de tempête, à la file indienne tous les cinq (…) »
Pierre Loti - Mme Chrysanthème

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « En (à la) file indienne » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Iched essaf Il fait la queue
Bulgarie Bulgare В индийска нишка En (à la) file indienne
Allemagne Allemand Im Gänsemarsch En marche d'oie
Angleterre Anglais In Indian file En file indienne
États-Unis Anglais In single file En (une) seule file / en file unique
Argentine Espagnol En fila india En file indienne
Espagne Espagnol En fila india En file indienne
France Français A la queue du loup
Italie Italien In fila indiana En file indienne
Belgique Néerlandais In ganzepas En pas d'oie
Belgique Néerlandais In indianenpas En pas d'indien
Pays-Bas Néerlandais In ganzenpas Au pas de l'oie
Brésil Portugais Em fila indiana En file indienne
Roumanie Roumain In sir indian En file indienne
Russie Russe Гуськом En marche d'oies
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « En (à la) file indienne » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 08:29
    Bonne fête à tous mes amis Français !
  • #2
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 08:30
    Indiens d’Amérique, Indiens d’Asie, hindous, cette vieille confusion qui nous poursuit depuis l’enfance…
    Jusqu’à la moitié du siècle dernier (c’est-à-dire le vingtième, j’ai dur à m’y faire), on employait encore Hindou pour signifier habitant de l’Inde. Même De Gaulle, qui devait pourtant s’y connaître en géopolitique et en séparation Eglise/Etat, tombait dans le piège. Dans un passé plus éloigné, le père Totor lui-même employait indou sans le h, pour tout simplifier.
    Et la littérature hindoue ne regroupe pas des textes religieux, mais bien des textes en hindoustani.
    Quant aux Indiens, ils peuvent se vanter d’habiter sur deux continents différents ! Tout ça à cause de ces imbéciles d’Espagnols qui n’étaient pas foutus de mettre un GPS sur leur bateau.
    Mais soit, abandonnons les erreurs du passé et adoptons les conventions que nous a très justement rappelées God : Indien pour habitant de l’Inde, hindou pour pratiquant de l’hindouisme, et Amérindien pour les indigènes d’Amérique.
    Quoique… j’imagine mal qu’un gosse me dise un jour qu’il a joué aux cow-boys et aux Amérindiens avec ses copains… Ah ! le poids du passé !
  • #3
    • ioanaa
    • 14/07/2006 à 08:42
    God, une seule question...
    Pourquoi anthropologiste et non pas anthropologue ? Ou est-ce l’anglais qui vous a joue un tour ?
  • #4
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 09:14
    • En réponse à ioanaa #3 le 14/07/2006 à 08:42 :
    • « God, une seule question...
      Pourquoi anthropologiste et non pas anthropologue ? Ou est-ce l’anglais qui vous a joue un tour ? »
    Les deux mots sont synonymes et parfaitement corrects. Le Littré, le TLF, et l’Académie Française les mettent sur le même pied, même si l’Académie donne la préférence à anthropologue.
    Avec un peu de chance, vous vous en tirerez avec un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, mais si God est de mauvaise humeur, vous risquez l’excommunication pure et simple.
    Nous prierons pour le repos de votre âme.
  • #5
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 10:24
    Mon cher Tonnerre Grondant,
    Je profite d’une légère brise pour t’envoyer ce message de fumée et te donner ainsi les dernières nouvelles. Ici, dans ma réserve, rien de bien neuf sous le soleil. Je passe mon temps à regarder les bisons regarder passer le cheval-de-fer, et à boire de l’eau-de-feu. De temps en temps, je sors mon tomahawk pour scalper un visage-pâle égaré, mais il n’y a vraiment pas de quoi déclencher une guerre hindoue, pardon, indienne.
    Bref, je m’emmerde. Pour me distraire, j’ai décidé de me lier par le sang à une jolie squaw qui sait très bien me faire des calumets. Et pour passer le temps, chaque soir dans mon tipi, j’enfile l’Indienne !
    Voilà les dernières nouvelles. Hugh et que le Grand Esprit guide tes pas,
    Cheval à Cinq Pattes.
  • #6
    • borikito
    • 14/07/2006 à 10:39
    • En réponse à <inconnu> #5 le 14/07/2006 à 10:24 :
    • « Mon cher Tonnerre Grondant,
      Je profite d’une légère brise pour t’envoyer ce message de fumée et te donner ainsi les dernières nouvelles. Ici... »
    Excellent, le François.
    Un peu présomptueux, peut-être, à en croire la signature ?
    Très peu confortable pour la squaw, la 5ème patte.
  • #7
    • God
    • 14/07/2006 à 10:55
    • En réponse à <inconnu> #4 le 14/07/2006 à 09:14 :
    • « Les deux mots sont synonymes et parfaitement corrects. Le Littré, le TLF, et l’Académie Française les mettent sur le même pied, même si l’Ac... »
    Non, pas d’excommunication au programme ! Pour l’instant !
  • #8
    • God
    • 14/07/2006 à 11:03
    • En réponse à borikito #6 le 14/07/2006 à 10:39 :
    • « Excellent, le François.
      Un peu présomptueux, peut-être, à en croire la signature ?
      Très peu confortable pour la squaw, la 5ème patte. »
    Il faut être indulgent et laisser chacun rêver ! 😉
  • #9
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 11:26
    • En réponse à <inconnu> #5 le 14/07/2006 à 10:24 :
    • « Mon cher Tonnerre Grondant,
      Je profite d’une légère brise pour t’envoyer ce message de fumée et te donner ainsi les dernières nouvelles. Ici... »
    Oui et surtout pour enfiler à l’Indienne le pyjama sous le « tipitédéshabiller » chéri chéri.
    « Cheval fou » aurait été mieux pour vous cher François et puis une certaine vigueur soulignée aurait émoustillé les squaws de passage ici aujourd’hui.
    Sont pas légion, vu qu’elles matent aujourd’hui le défilé sur les Champs Elysées.
    Nous les vieux militaires de la guerre des boutons prenons là une veste mes amis…
    S’il y a Hindou, il y a forcément un dur (à cuire), un vrai, un tatoué, nous l’avons, c’est François, « Le Gentleman d’Epsom » car ce matin, il nous fait avaler des couleuvres et notamment la scène décrivant, je cite, une jolie squaw sachant très bien faire des fella… euh des calumets de la paix. Nice baie des Anges aussi… ?
    François, double ration d’avoine et ne hennissez pas, c’est God qui offre.
  • #10
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 11:34*
    • En réponse à ioanaa #3 le 14/07/2006 à 08:42 :
    • « God, une seule question...
      Pourquoi anthropologiste et non pas anthropologue ? Ou est-ce l’anglais qui vous a joue un tour ? »
    La dernière fois qu’un Anglais nous a joué un tour, c’était à « Trafalgar ».
    « Mers el Kebir » étant un hors jeu de position, on laissera donc de côté cette boucherie...
    Vous pouvez poser plein de questions à God, il aime les défis ; une question, c’est trop peu ou anthro…
  • #11
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 11:36
    • En réponse à God #7 le 14/07/2006 à 10:55 :
    • « Non, pas d’excommunication au programme ! Pour l’instant ! »
    Je préfère deux clics que deux claques... donc, j’ai fais mon DEVOIR !!!
    A droite toute !
  • #12
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 12:22*
    Bon, c’est encore moi, j’ai réfléchi dans ma salle de bains…
    L’expression du jour évoque aussi une sorte de chenille, une « Saga Africa » (Noah).
    Comme quoi, il n’y a pas que les Indiens de concernés dès qu’il s’agit de se mettre en file Indienne… Les Anglais aussi, surtout ceux de Liverpool le font très bien et ils ont même un stade pour ça puisque le nom de ce stade est très évocateur : « Anfield Road ».
    Ca file la frousse une telle motivation non ? Surtout que ces sujets, eux, filent à l’Anglaise, c’est bien connu....
  • #13
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 12:36
    Georges Brassens a écrit une chanson très amusante intitulée La File Indienne. Si vous en voulez les paroles :
    http://www.paroles.net/chansons/15039.htm
  • #14
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 12:45*
    Vous savez pourquoi les Indiens peuvent marcher ou danser des heures, des jours en file Indienne sans jamais se fatiguer ? Comme un train en marche pour un long périple…?
    Parce que dès que l’un d’entre eux est défaillant, ils piochent dans leurs réserves… C’est toute une organisation, à l’évidence !!!
    Certains disent qu’ils filent un mauvais coton...
    Désolé.
  • #15
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 15:45
    Salut à tous, je pars pour une semaine de vacances durement gagnées. Ma femme est arrivée à trouver un endroit où il n’y a pas d’ordinateurs (si, ça existe encore !), ça va être une horreur, je ne veux pas y penser. Je n’ai même pas l’autorisation d’emmener mon laptop. Je vais tester (juste tester) s’il y a une vie après expressio. En cas d’urgence, j’emmène quand même avec moi quelques expressions du jour imprimées, on n’est jamais trop prudent lors d’un sevrage brutal.
    A bientôt !
  • #16
    • <inconnu>
    • 14/07/2006 à 16:01
    • En réponse à <inconnu> #15 le 14/07/2006 à 15:45 :
    • « Salut à tous, je pars pour une semaine de vacances durement gagnées. Ma femme est arrivée à trouver un endroit où il n’y a pas d’ordinateurs... »
    Mais c’est révoltant ce qu’elle vous oblige à faire !!!! Vous couper d’Expressio pour de soi disantes vacances au calme, mais les vacances, elles sont ici. Enfin, peut-être visiterez-vous ORDILAND, parc d’attractions à Thèmes… les bains.
    Et puis, après tout, il n’y a pas qu’Expressio.fr dans la vie, il y a aussi Sexpressio… Bon pour la santé.
    Ici, c’est désert aujourd’hui, donc, je suis seul pour vous dire : BONNES VACANCES François ! Souvenez-vous :
    « Souvent femme varie, bien fol qui s’y fie… Une femme souvent n’est qu’une plume au vent. « (Victor Hugo) 😉
  • #17
    • borikito
    • 14/07/2006 à 16:34
    • En réponse à <inconnu> #16 le 14/07/2006 à 16:01 :
    • « Mais c’est révoltant ce qu’elle vous oblige à faire !!!! Vous couper d’Expressio pour de soi disantes vacances au calme, mais les vacances,... »
    Oh mais pour le sevrer elle va sans doute commencer par lui concocter un bon feu... d’artifice de toutes les couleurs ?
    Un de ces trucs contre lesquels même Expressio.fr ne peut pas grand chose.
    Quant à nous, ceux qui restent, nous allons nous sentir bien seuls !
    Il semble que Chirstian ait déjà déserté nos rangs lui aussi ?
    Le cercle se restreint. Vivement l’automne ! Et bonnes vacances à tous ceux qui nous lâchent.
  • #18
    • OSCARELLI
    • 14/07/2006 à 17:55
    • En réponse à <inconnu> #15 le 14/07/2006 à 15:45 :
    • « Salut à tous, je pars pour une semaine de vacances durement gagnées. Ma femme est arrivée à trouver un endroit où il n’y a pas d’ordinateurs... »
    mon cher Francois,
    je compatis à votre douleur et partage vos problèmes. Nous partirons dans 2 semaines, pour 2 semaines. J’ai encore le temps de me préparer moralement.
    De Vienne au soleil, je vous présente toutes mes condoléances,
    l’Austro God
  • #19
    • OSCARELLI
    • 14/07/2006 à 18:05
    Et bien voilà, je suis déprimé: je n’ai rien trouvé à redire à l’expression d’aujourd’hui. Je file sans doute du mauvais coton. Et pourtant, j’ai relu mes classiques: Oumpa-pah le Peau-Rouge, de Goscinny et Uderzo (l’ancêtre d’Astérix - si vous regardez bien les personnages, vous verrez que Hubert de la Pâte Feuilletée est déjà l’ébauche d’Assurancetourix, le barde. Et je n’ai rien trouvé d’intelligent à dire. Dès lors, je préfère me taire et filer à l’anglaise.
    Quoique... Ca doit être passinnant, de filer du mauvais coton à l’anglaise, en file indienne.
    Oui, bon, ca va, mais dites-moi d’abord: je file où?
    Ben, je file_au_logis, bien sûr, me direz-vous
    Et bien cette fois, non, aujourd’hui, je file_aux_Sophies... hé, hé, hé
  • #20
    • lorangoutan
    • 15/07/2006 à 19:21
    • En réponse à OSCARELLI #19 le 14/07/2006 à 18:05 :
    • « Et bien voilà, je suis déprimé: je n’ai rien trouvé à redire à l’expression d’aujourd’hui. Je file sans doute du mauvais coton. Et pourtant,... »
    Filer du mauvais coton indien à l’anglaise et se moquer du Gandhi raton...