A tout bout de champ - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

A tout bout de champ

A chaque instant.
Sans cesse.

Origine

Vous êtes un paysan d'autrefois.
Ce matin, il fait un temps à rester au lit, mais vous devez impérativement labourer votre grand champ, derrière la ferme.
Très tôt, vous harnachez votre cheval de trait (ou vos boeufs) et lui accrochez votre charrue munie de son soc.
Vous vous placez ensuite dans un coin choisi de votre champ et commencez le labourage parallèlement à une bordure du terrain.
Arrivé au bout, vous faites demi-tour en vous décalant un peu et repartez en sens inverse.
Le champ est très long. Il a beau faire froid, vous avez quand même la sueur qui perle à grosses gouttes à votre front.
Une fois arrivé à l'extrémité (celle dont vous êtes initialement parti), vous refaites demi-tour et recommencez.
Et ainsi de suite, jusqu'à ce que vous ayez parcouru l'intégralité de votre terrain, du nord au sud et d'est en ouest.
Vous venez ainsi d'effectuer votre tâche par des actions très répétitives, avec des demi-tours à tous les bouts de votre champ. Et c'est très probablement suite à ce travail que, dans votre tête ou dans celle d'un de vos congénères, cette expression a germé.

Au XIVe siècle, elle se disait "à chascun bout de champ", au XVIe, c'était "à tous bouts de champ" et au XVIIe, "à chaque bout de champ".
C'est simplement une métaphore dont le sens a glissé du spatial (le terrain labouré sur toute sa surface avec des allers-retours incessants) au temporel (l'action répétée sans cesse ou l'évènement survenant à tous moments).

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A tout bout de champ » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Alle naselangÀ chaque longueur de nez
Angleterreen At every turn.À chaque demi-tour
États-Unisen 24/7 (twenty-four, seven) -or- 24/7/365 (twenty-four, seven, three sixty-five)24 heures par jour, 7 jours par semaine (répandu) -ou- 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par an (moins répandu)
Espagnees Erre que erre.."R" , encore "R" , toujours "R"...
Espagnees Cada dos por tresChaque deux par trois
Panamaes Cada dos por tres.Tous les 2 fois 3.
Espagnees Una y otra vezUne et autre fois.
Italieit A tutto pastoÀ tout repas
Belgique (Flandre)nl Om de haverklap.A chaque coup d'avoine.

Déformée

A tout bout de chambre
A tout bout de chambre

Vos commentaires
Au Québec, cette expression signifie "constamment, à tout moment du jour et de la nuit, fréquemment". Et particulièrement dans des moments inopportuns, ce qui provoque un agacement certain.
Je ne suis pas sûre si j’ai compris l’expression... en portugais, on dirait "passo a passo" (= un pas après un autre), chaque chose à son tour?
réponse à . crisaidi le 21/10/2006 à 12h48 : Je ne suis pas sûre si j’ai compris l’expression... en portuga...
non, pas tout-à-fait ... c’est plutôt, sans arrêt, refaire ou redire toujours la même chose, comme par exemple, en voiture, un jeune enfant qui trouve le trajet un peu long va, "à tout bout d’champ", poser la question : "C’est quand qu’on arrive ?" (10 ou 20 fois en moins de 1 heure)
réponse à . cotentine le 24/10/2006 à 23h04 : non, pas tout-à-fait ... c’est plutôt, sans arrêt, refa...
C’est qu’il faut peut être rouler un peu plus vite Cotentine ou cesser de longer la côte, ce qui rallonge les itinéraires...
Commencés en décembre 2005, poursuivis en 2006 et les labours ne sont pas terminés ? M’est avis qu’on a dérivé vers les champs d’étoiles… et on n’a pas fini les allers et retours...
cette page
qui sera le premier à parler de boustrophedon ?
Et bien vous, très cher ami ! Nous attendons avec beaucoup d’impatience vos explications !
réponse à . BeeBee le 19/06/2010 à 02h12 : Et bien vous, très cher ami ! Nous attendons avec beaucoup d’i...
!eima erèhc, rialc tnatruop tse’C
Ca, c’était le retour. Pasqu’allah lait, cela se lit: C’est pourtant clair, chère amie!
A tout bout de champ
C’est malin, par quel bout faut-il le prendre, pour être sûr de n’en oublier aucun?
A tout bout de champ, il y a des petits bouts de choux...
La bout rage et patou rage orage et des espoires
J’enrage et ne sais par quel bout le prendre...Je boue!
Atout bout* de chant, nous dirait notre ami deLapsus...

* bout: 3ème pers. du singulier, indicatif présent, du verbe bouillir...
A tout boubou de chant à cette page
on a repris le terme de "boustrophedon" pour les têtes d’imprimantes qui imprimaient une ligne à l’endroit et une ligne au retour pour doubler leur vitesse. Mais c’est une approximation, puisqu’au final, les deux lignes étaient lisibles dans le même sens, et non comme celle de Filo en #8.
Ensuite on a voulu faire plus vite encore et je me souviens des imprimantes qui avaient deux têtes, chacune imprimant dans les deux sens sur la moitié de la page. Puis du remplacement de la tête d’écriture par la barre d’écriture, de la largeur de la page, qui composait et imprimait immédiatement la ligne entière... Et puis le laser est arrivé.
Aujourd’hui c’est la page entière qui "s’imprime" de l’intérieur du "papier" !
j’ai lu sur un site que je visite assez régulièrement, dans la définition de "mettre les boeufs avant la charrue" le sens caché du labourage : "Les boeufs désignait alors les testicules et la charrue, le pénis avec lequel le paysan labourait une terre bien particulière". Mais peut être que God, écrivant cette page le 30 décembre 2005, ne l’avait pas encore lue !
A la lumière de cette précision je comprends bien quel est "le spatial : le terrain labouré sur toute sa surface avec des allers-retours incessants" ) mais je demande que la phrase "au temporel (l’action répétée sans cesse ou l’évènement survenant à tous moments)" soit rectifiée en " l’action répétée le plus longtemps possible, avec "l’événement" qui risque de survenir à tout moment".
Allez, j’y retourne pour tester !
A tout bout de champ est en fait l’abréviation de à toute bouteille de champagne.
Maaaarceeeeel ! Tournée générale !
réponse à . Jonayla le 19/06/2010 à 09h58 : A tout bout de champ est en fait l’abréviation de à toute bo...
j’allais dire qu’à tous bouts de CHAMP on trouve C et P. Mais je préfère tes bulles : j’arrive !.....
réponse à . Jonayla le 19/06/2010 à 09h58 : A tout bout de champ est en fait l’abréviation de à toute bo...
C’est pas un peu tôt ? Le champ’ à tout bout de champ, c’est p’t’être pas bon ? J’arriiiive quand même ! :&rsquo)
réponse à . chirstian le 19/06/2010 à 09h55 : j’ai lu sur un site que je visite assez régulièrement, dans ...
Et, alors, résultat du test ? 
CORRECTION à AILLEURS:
en espagnol Erre que Erre ne signifie pas du tout à tout bout de champ mais dur comme fer et traduit l’obstination - souvent stupide
A tout bout de champ !
répétitif et fréquent, car n’oublions pas que les champs d’antan étaient petits et clos de talus...et puis il y a eu le remembrement ! 
ça va pas de me déranger en plein milieu du champ ! 
Vous êtes un paysan d’autrefois.
note que les paysans d’aujourd’hui, arrivés en bout de champ, ont tout intérêt à faire demi-tour de la même façon, parce que un sillon dans la départementale, ça fait désordre !
avec les tracteurs le bout du champ est vite atteint mais du temps de la charrue et des boeufs ce n’était pas si rapide même si les champs étaient petits
en réponse à Christian (11) mettre la charrue avant les boeufs n’est pas le moyen me plus aisé -dans le contexte agricole - d’arriver au bout de champ et de répeter la chose c’est peut être pour cela que par chez moi on utilise l’expression " faire Pâques avant les Rameaux "
réponse à . <inconnu> le 30/12/2005 à 01h03 : Au Québec, cette expression signifie "constamment, à tout moment d...
Et particulièrement dans des moments inopportuns, ce qui provoque un agacement certain.
j’opine ! Il me semble que l’expression évoque, non seulement la répétition ( "A chaque instant. Sans cesse.") mais aussi l’agacement que tu évoques et que God n’a pas retenu. Il me semble que je l’utilise principalement dans des expressions du genre "j’en ai marre d’être dérangé à tout bout de champ".
je préfère être touché couché qu’être touchant debout à tout bout de champ.
réponse à . cornelius le 19/06/2010 à 11h52 : avec les tracteurs le bout du champ est vite atteint mais du temps de la cha...
mettre la charrue avant les boeufs n’est pas le moyen me plus aisé -dans le contexte agricole - d’arriver au bout de champ
certes, et je ne faisais que citer cette page sans préconiser la méthode.
Quoique ... si la charrue est avant les boeuf à l’aller, il n’est plus nécessaire de changer à tout bout de champ : elle se retrouve à l’arrière pour le retour ! 
réponse à . chirstian le 19/06/2010 à 11h58 : mettre la charrue avant les boeufs n’est pas le moyen me plus aisé...
oui mais dans la situation nocturne je peine à imaginer la place des boeufs dans le champ
réponse à . BeeBee le 19/06/2010 à 10h48 : C’est pas un peu tôt ? Le champ’ à tout bout de ch...
Oups ! Sont de plus en plus tôt les rendez-vous chez Marceeel ! Est-ce bien raisonnable ? Risquent de ne pas être bien rectilignes les sillons !
Par quelle bouteille on commence ?
Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous ayez parcouru l’intégralité de votre terrain, du nord au sud et d’est en ouest.
Sûr qu’il aura été retourné le terrain ! Ce n’est plus "sillonner", c’est quadriller ! Par quels bouts on commence ?
réponse à . DiwanC le 19/06/2010 à 12h14 : Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous ayez parcouru l’int&ea...
Je suis comme toi, ça m’a étonné que God laboure dans tous les sens. Mais mainan que les charrues sont informatisées, faut plus s’étonner de rien !
Que n’en plus il fait ça derrière la ferme. Va savoir pourquoi il se cache.
Grands vaisseaux et paquebots labourent la mer, les élégants multicoques sillonnent les vagues… Les bouts sont indispensables sur tout voilier…
Cette expression ne viendrait-elle pas de la marine ? Me d’mande…
De bout en bout (du champ)… de port en port...
réponse à . mickeylange le 19/06/2010 à 12h19 : Je suis comme toi, ça m’a étonné que God laboure dans...
Va savoir pourquoi il se cache... Se serait-y pas un grand timide, not’ God ? Un trop modeste... ou peut-être fuit-il les paparazzi !
réponse à . DiwanC le 19/06/2010 à 12h49 : Va savoir pourquoi il se cache... Se serait-y pas un grand timide, not’ Go...
Comment God, il fuit, c’est pour ça qu’il boit plus ?
réponse à . DiwanC le 19/06/2010 à 12h08 : Oups ! Sont de plus en plus tôt les rendez-vous chez Marceeel ! ...
Risquent de ne pas être bien rectilignes les sillons !
bof ! tu connais la musique : on se limitera aux micro sillons !
réponse à . DiwanC le 19/06/2010 à 12h37 : Grands vaisseaux et paquebots labourent la mer, les élégants multi...
PP nous le dirait, mais tout de même je ne crois pas que la marine y est pour grand chose.
Non c’est bien agricole et cela me va ainsi.
Quoi que, ne dit on pas pour un navire tracer un sillon ? qui vite se referme et disparaît ?
Suis je clair Claire ce matin ?
Pourquoi Claire, alors là je n’ai pas d’explications...
réponse à . mickeylange le 19/06/2010 à 12h19 : Je suis comme toi, ça m’a étonné que God laboure dans...
faut s’étonner de rien, quand on sait que pour les très grandes parcelles, les agriculteurs labourent en rond, ceci pour travailler encontinu et éviter les manoeuvres de retournement du tracteur et de la charrue à chaque fin de ligne.
réponse à . <inconnu> le 19/06/2010 à 13h08 : PP nous le dirait, mais tout de même je ne crois pas que la marine y est p...
Nous en resterons donc au clair(e)-obscur... et c’est très bien ainsi !  
réponse à . <inconnu> le 19/06/2010 à 13h13 : faut s’étonner de rien, quand on sait que pour les très gran...
Aujourd’hui, il faudrait donc dire : Arrête de m’interrompre à tout rond de champ !
réponse à . mickeylange le 19/06/2010 à 12h52 : Comment God, il fuit, c’est pour ça qu’il boit plus ?...
Bin, oui, t’as tout compris ! P’t’être qu’il va falloir se cotiser et investir dans les Pampers !!!:&rsquo)
Variante plaisante pour exprimer les difficultés rencontrées dans une entreprise quelconque. A TOUT BOUT DE CHAMP, IL Y A UNE CLOTURE.
réponse à . chirstian le 19/06/2010 à 11h42 : ça va pas de me déranger en plein milieu du champ ! ...
Bon, alors, ça avance ? J’ai des stats à rendre, moi... 
réponse à . BeeBee le 19/06/2010 à 14h33 : Bon, alors, ça avance ? J’ai des stats à rendre, moi......
voilà, voilà : j’appuie sur le bout du champ-ignon !
réponse à . <inconnu> le 19/06/2010 à 13h13 : faut s’étonner de rien, quand on sait que pour les très gran...
Et les coins, tu fais quoi pour les coins ?
réponse à . <inconnu> le 19/06/2010 à 07h51 : J’enrage et ne sais par quel bout le prendre...Je boue!...
mon double me dit que je bou...ne prend pas de e mais s :je bous, de bouillir. Au fait je ne sais plus...
Heu! Je mets les boots et je m’en vais faire un tour!!
les parcelles sont tellement immenses qu’ils n’ont rien à cirer des coins.
En plus, ils utilisent des arroseurs qui eux aussi tournent en rond.Ce sont d’immenses rampes qui tournent autour d’un pivot central.
Faut dire que c’est chez les percutés de Ricains que cela se passe le plus souvent.....Bien que ces matériels d’irrigation de plus petit rayon sont également visible en Beauce
réponse à . <inconnu> le 19/06/2010 à 17h56 : mon double me dit que je bou...ne prend pas de e mais s :je bous, de bouill...
Enlève tes boots en rentrant, elles sont pleines de boue. Je bous évidemment. Quoique parfois, en vertu de mon pseudo, je bouboule.
Et si je bouboule, ce n’est pas à tout bout de champ.
réponse à . mickeylange le 19/06/2010 à 12h19 : Je suis comme toi, ça m’a étonné que God laboure dans...
Mainant, on met la charrue devant et derrière les...chevaux vapeurs
réponse à . <inconnu> le 19/06/2010 à 19h50 : Mainant, on met la charrue devant et derrière les...chevaux vapeurs...
Cela veut-il dire que les boeufs sont derrière ou devant les chevaux vapeur? Est-ce bien nécéssaire, tout cela? Cela rime à quoi?
réponse à . file_au_logis le 19/06/2010 à 21h36 : Cela veut-il dire que les boeufs sont derrière ou devant les chevaux vape...
Cela rime à quoi ?
Je ne sais pas à quoi ça rime... mais cela rappelle ce petit poème-sourire de Prévert :
L’amiral Larima
Larima quoi
la rime à rien
l’amiral Larima
l’amiral rien.

Et du Prévert on en voudrait à tout bout de champ, n’est-ce pas ! 
Voici le soir… En aurons-nous fait des aller et retour dans les champs, les arpentant en long, en large et même en rond ! Fallait-il placer les tracteurs avant les bœufs ou les chevaux-vapeur derrière la charrue ? On en discute encore !
Lange converse dans un coin avec "le" paysan* d’autrefois… chirstian est perdu dans ses statistiques qu’attend impatiemment BeeBee… l’inculte Germaine sait maintenant ce qu’est le nodéhportsoub… Agronome, HoubaHOBBES et Filo s’attardent chez Marceeel… La journée s’achève, on en voit le bout !
:&rsquo) Un p’tit mouchoir M’ieur Ubbleu ?
*cette page
réponse à . BeeBee le 19/06/2010 à 02h12 : Et bien vous, très cher ami ! Nous attendons avec beaucoup d’i...
L’écriture en boustrophédon se lit de gauche à droite puis à la ligne suivante de droite à gauche et ainsi de suite, comme le trajet du boeuf qui tire sa charrue.

CQFD-Hobbes
Sur cette page, un souriant article "raconte" le boustrophédon.
réponse à . file_au_logis le 19/06/2010 à 21h36 : Cela veut-il dire que les boeufs sont derrière ou devant les chevaux vape...
ça rime à çà, une des photos que je n’arrivais pas à passer en 50:

cette page

réponse à . DiwanC le 19/06/2010 à 23h53 : Sur cette page, un souriant article "raconte" le boustrophédon....
Pour une fois, j’ai tout compris. 
Jadis - voire naguère - certains ouvriers agricoles ou cultivateurs avaient la réputation des boire un coup à tout bout de champ. Réputation surfaite, exagération: N’ayant qu’une musette à laisser à l’ombre ou dans un fossé, elle ne pouvait être qu’à un seul bout du champ!
Je vais toujours* voir de quand date la première contribution....2005 !
Mazette, nous avons aujourd'hui une pièce de musée.....

Il y a plusieurs champs chez Georges, je choisis celui de Bécassine

Un champ de blé prenait racine
Sous la coiffe de Bécassine


Ecoutez à Bobino en 1969

J'entends le café qui passe et je vous dis à demain....

*Vous voyez, vous me reprochez à tout bout de champ de ne pas m'intéresser aux étages supérieurs...

vous harnachez votre cheval de trait (ou vos boeufs) et lui accrochez votre charrue
Si on met la charrue avant les bœufs, l'expression s'arrête immédiatement.
- C'est à vous ces champs ? Vous n'avez pas honte de les laisser ainsi à l'abandon ?
- Oh ! Éh ! c'est mes champs !
- Non, c'est pas méchant, c'est la vérité !
Le God il a écrit:
du nord au sud et d'est en ouest
Ça, c'est du perfectionisme ! M'étonne pas que tu sues à grosses gouttes à la fin de ton quadrillage. Et tes boeufs, hein, tu y as pensé, à tes boeufs, qui se réjouissaient d'en avoir fini, une fois terminés les aller-retours nord-sud. Sans compter que traverser des sillons fraîchement labourés, c'est un coup à se fouler les pattes !
Et après, tu vas venir te plaindre sur la pénibilité du dur labeur de paysan !
- Tiens, hier je me baladais dans la campagne, et je suis tombé sur un champ d'ails...
- et il était de ta taille ?
- Viens, on va se balader dans la campagne...tu aimes bien les champs Saulnier ?
- Oui, mais les bons chansonniers sont rares !
réponse à . joseta le 08/08/2018 à 10h01 : - Tiens, hier je me baladais dans la campagne, et je suis tombé sur un ch...
je suis tombé sur un champ d'ails
Et avec cette canicule, tu as perdu les aulx ?
réponse à . ergosum le 08/08/2018 à 10h50 : je suis tombé sur un champ d'ailsEt avec cette canicule, tu as perdu...
Il pleuvait et je suis arrivé trempé jusqu'aux aulx...
Répéter, redire un conseil ou autre à tout bout de champ se dit aussi. Et c'est pénible...
réponse à . ergosum le 08/08/2018 à 10h50 : je suis tombé sur un champ d'ailsEt avec cette canicule, tu as perdu...
tu as perdu les aulx ?
Joli !!!
réponse à . Cultilandes le 25/06/2010 à 08h52 : Jadis - voire naguère - certains ouvriers agricoles ou cultivateurs avaie...
Jadis - voire naguère - certains ouvriers agricoles ou cultivateurs avaient la réputation des boire un coup à tout bout de champ.
J'en connais sur expressio qui boivent à tout bout de champs sans être ouvrier agricole ou cultivateur. Marceeel vous le confirmera.
De toutes façons maintenant on ne laboure plus les champs. Un coup de machine rotative type Horsh ou Dutzi et vous semer derrière sans enterrer l'humus en profondeur.
Tu es le spécialiste d'expressio dans le domaine du à bout de chant !! 
pour rappeler de bons souvenirs à ceux qui programmaient en basic :
for i=1 to 45
goto the bout du champ
turn right 180° avec rayon= largeur du soc
next i
et ça marchait !
Euh, sauf que comme ça, on tourne en boucle sur les 2 mêmes sillons !!!  

Précision : pour ceux qui ne pigent rien du premier coup, si la valeur de n est 45, c'est parce que ce sont des micro-sillons !
réponse à . chirstian le 08/08/2018 à 12h43 : pour rappeler de bons souvenirs à ceux qui programmaient en basic : ...
Coucou les p'tits rats
Bin ouais, y a le rat des villes et le rat des champs 
Bof, bof !
réponse à . chirstian le 08/08/2018 à 12h43 : pour rappeler de bons souvenirs à ceux qui programmaient en basic : ...
Heu, merci pour les explicationnes, car je panais rien de rien 
Z'avez vu ....Je bisse pas à tout bout d'champs 
Et bouba non plus a pas bissé ce matin 
réponse à . ergosum le 08/08/2018 à 10h50 : je suis tombé sur un champ d'ailsEt avec cette canicule, tu as perdu...
Bravo 
réponse à . Bouba le 08/08/2018 à 05h36 : Je vais toujours* voir de quand date la première contribution....2005&nbs...
D'autres chants
Au soleil, sous la pluie
A midi ou à minuit....
- Bon, je te quitte...il faut labourer les champs !
- Ah, les champs...
- Alléchant ? tu trouves ?
les deux bouts du champ sont le C et le P. Il s'agit là du bout des bouts. Le C est le bout du bout CH , comme le P est le bout du bout MP.
Ceci, à condition de prendre le champ par le bon bout, parce que si on prend le PMAHC, il faut inverser la démonstration.
Et tout cela tourne autour de l'A - A, comme "Au milieu des bouts du champ". C'est pour cela que le A peut se lire de gauche à droite, comme ça :" A," ou de droite à gauche: "A."
Et son rôle est capital : imaginez ce que serait le champ, sans A : un vulgaire chmp, tout à fait imprononçable. Quant à le labourer !!!  
Si vous êtes dans le champ de la caméra vous n'êtes pas vraiment dans un champ à bouts.
Attention le champ peut appartenir au cameraman. Mais si le champ de la camera n'a pas de bout il devient difficile de le labourer car God nous dit "Arrivé au bout, vous faites demi-tour en vous décalant un peu et repartez en sens inverse." Pourquoi faire demi-tour si on n'est pas au bout.
A labourer un champ sans bout vous risquer de mourir au champs d'honneur (si c'est un champ de bataille) Mais tant que vous restez dans le champ de vision de God vous ne craignez trop rien.
Mais si vous ne voyez pas le bout dans votre champs visuel méfiez vous quand même car vous ne pourrez pas boire un coup avant de repartir en sens inverse et vous aurez la boufaillïs comme le dit Bouba !
réponse à . Kyrikou le 08/08/2018 à 13h16 : Z'avez vu ....Je bisse pas à tout bout d'champs  Et bouba ...
bouba non plus a pas bissé ce matin
Il ne fait que respecter l'arrêté préfectoral, qui interdit d'arroser les pelouses par temps de canicule
réponse à . chirstian le 08/08/2018 à 12h43 : pour rappeler de bons souvenirs à ceux qui programmaient en basic : ...
for i=1 to 45
Evidemment, les jeunes n'ont pas connu ça, mais nous, les vieux, on sait bien que, sur un vinyl 33, 45 ou 78, il n'y a qu'un seul sillon  
La canicule dans les champs de bigorneaux bretons a un effet pratique.
Quand vous les ramassez ils sont déjà cuits.
Germaine en mange à tous les repas, elle ne voit pas le bout de son stock !
Dimanche nous aurons des bigorneaux à la place des croissants.
- Tu sais quoi ? Hier j'étais dans un bistrot où y'avait Darry Cowl qui était un peu ivre et il demandait de l'alcool à tout bout de champ...
- à tout bout de champ ? Ah, gris Cowl...
Tu sais quoi ?
Depuis l'temps que je griffonne, gribouille des carnets et des carnets....
A tout bout d'champs!,,,
Va falloir que je me lance, que j'écrive mes belles rencontres, mes soirées parisiennes ....
Qui me ramène tellement vers d'autres ....
réponse à . mickeylange le 08/08/2018 à 18h24 : La canicule dans les champs de bigorneaux bretons a un effet pratique. Quand vo...
Moi j'veux bien des bigorneaux si y a du muscadet !
Bon pas à 6h00 du mat., évidemment !
réponse à . ergosum le 08/08/2018 à 18h18 : bouba non plus a pas bissé ce matinIl ne fait que respecter l'arr&ec...
Haha ha.. ...
Excellent !
Ma Diwan est pas là et désolée je m'inquiète encore ......
Bon belle nuit !
T'inquiète pas elle va bien et elle profite de ses vacances... en Bretagne !
On m'avait expliqué, qu'à chaque bout de champ, le laboureur en profitait pour tirer une golée de son flacon de vin. Et comme il fallait souvent revenir au bout du champ, ça faisait beaucoup de golées de vin…
réponse à . gilette le 12/08/2018 à 10h53 : On m'avait expliqué, qu'à chaque bout de champ, le labou...
On a beaucoup ri des golées, on a même rigolé.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A tout bout de champ » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?