Aller à la selle - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Aller à la selle

Déféquer

Origine

Si l'expression en elle-même n'est plus trop utilisée à notre époque (on en trouve plein d'autres variantes plus ou moins poétiques[1]), la désignation de ce qu'on y a abandonné, une fois qu'on est sorti du petit coin, est toujours vivante, puisqu'on parle, par exemple, d'analyses de selles.
Mais qu'en pensent le cavalier ou le coureur cycliste qui posent leurs augustes fesses sur une selle ? Eh bien aussi étrange que cela puisse paraître, le lien entre ces deux 'selles' est très fort.

Si l'expression date du XVe siècle, le mot 'selle' nous vient du XIIIe, issu du latin 'sella' qui désignait un siège, plus précisément le "siège des artisans qui travaillent assis" ou le "siège des professeurs", mais aussi, le siège du cavalier ou, autrement dit, la selle de cheval (à une époque où la bicyclette n'existait pas encore, sans quoi, peut-être...).

Lorsque le mot apparaît en français, il sert aussi à nommer une chaise percée, une de celles sur lesquelles certaines personnes aisées s'asseyaient pour y faire leur grosse commission, éventuellement recueillie dans un pot placé dessous, chaise qu'on appellera successivement "selle aisée", "selle nécessaire" puis "selle percée".
C'est de cette chaise, l'ancêtre de notre cuvette de W.C., qu'à la fin du XIVe, "la selle" (au singulier) désigne les excréments. Et c'est de là, qu'un peu plus tard, naît notre expression.

[1] Comme "balancer son rondin", "couler un bronze", "poser une pêche", "démouler un cake", "parachuter un sénégalais" ou bien "poster une sentinelle", par exemple (et la liste est très loin d'être complète).

Exemple

« La dame (...) ajouta (...) qu'elle faisait à présent "des vents en allant à la selle, que c'était comme un vrai feu d'artifice... Qu'à cause de ses nouvelles selles, toutes très formées, très résistantes, il lui fallait redoubler de précautions... Parfois elles étaient si dures les nouvelles selles merveilleuses, qu'elle en éprouvait un mal affreux au fondement... Des déchirements (...)" »
Louis-Ferdinand Céline - Voyage au bout de la nuit - 1932

Compléments

Certains prétendent que "comment allez-vous ?" était autrefois un raccourci "politiquement correct" de "comment allez-vous à la selle ?", question alors importante pour s'enquérir de la santé de la personne à qui on pose la question, le constipé ou le diarrhéique étant forcément considéré en moins bonne santé que celui qui produit très régulièrement de magnifiques étrons.
Mais si cette explication est présente sur de nombreux sites web, ou dans certains ouvrages récents, je n'ai pour l'instant trouvé aucune source ancienne digne de foi qui le confirme.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Aller à la selle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Stuhlgang haben Avoir des selles
Angleterreen To go to the stoolAller au tabouret
Espagnees Ir al baño.Aller au bain.
Espagnees Ir al tronoAller au trône
Espagnees Dar de cuerpoDonner de corps
Espagnees Hacer de vientre.Faire du ventre.
Canada (Québec)fr Faire un numéro 2
Grècegr Πάω στο θρόνο (Pào sto thròno)Aller au trône
Italieit Andare a incipriarsi il nasoAller se poudrer le nez
Italieit Andare al cessoAller aux chiottes
Italieit Andare di corpoAller de corps
Pays-Basnl Naar de plee gaanAller aux chiottes
Pays-Basnl Naar de poepdoos gaanAller à la boîte à merde
Pays-Basnl Gebruik maken van het stilletje / gemakUtiliser le silencieux / comfortable
Brésilpt Ir aos pésAller aux pieds
Roumaniero A sta pe tronS´asseoir sur le trône
Roumaniero A merge la budă (reg.)Aller à la hutte
Roumaniero A sta pe tronÊtre assis sur le trône
Roumaniero A merge la căcăstoare (vulg.)Aller aux chiottes
Roumaniero A avea scaunAvoir siège

Vos commentaires
Et comme disait Saint-Georges* : A cheval !
*Oui ! je connais l’expression : A nos chevaux, à nos femmes, et.... 
réponse à . DiwanC le 10/06/2010 à 00h41 : Et comme disait Saint-Georges* : A cheval ! *Oui ! je connais l&r...
Le Chevalier Saint-Georges, très bon écuyer, ne descendait de sa selle pour pour s’escrimer (bon bretteur) ou manier l’archet ... (escrimeur, compositeur et violoniste de talent) cette page
Puisque nous sommes partis pour une journée de délires "pipi-caca-chiottes-etc" je n’hésite pas à mettre en ligne cette phrase lue sur les gogues d’une caserne:"Ici comme devant la mort, le Corse fait un effort"
Pour les fins lettrés que nous sommes, nous ne manquerons pas de rattacher cette expression à la formule de politesse : "Comment allez-vous".
Il était en effet coutumier (je ne me souviens plus trop à quelle période de notre histoire) de s’enquérir de l’état de santé de ses connaissances en évoquant l’état de leurs selles et la façon dont s’était déroulée la chose en posant la question complète : "Comment allez-vous à la selle". Ce n’est que vers le 19e siècle que l’expression s’est fait raccourcir.
Sachant cette anecdote, il m’amusait beaucoup de serrer la main de mon directeur en lui disant : "Comment allez-vous ?" ... Mon imagination faisait le reste et plaçait ma hiérarchie à un niveau bien commun... 
réponse à . cotentine le 10/06/2010 à 02h11 : Le Chevalier Saint-Georges, très bon écuyer, ne descendait de sa s...
Merci pour le lien , la référence au chevalier s’imposait le chapitre 4 de la page s’intitule anales ...  
"aller à la selle" exprime bien le fait d’aller au siège pour exprimer par activation des réacteurs abdominaux tout ce que notre corps pense de ce qu’on vient de baffer; l’expression date donc d’avant l’hébétude de contemporains qui, vers le XVe, qui ont donné au contenant le nom du contenu (voir "boire une pinte", "manger une assiette").
En Wallonie profonde, genre Borinage, on disait encore couramment "aller à selle" ou "aller à la selle" dans les années 1970 pour aller à la cour (voir il y a quelques mois). Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui, mais en milieu hospitalier, un peu partout dans cette même Wallonie, c’est l’expression utilisée pour demander aux patients d’aller "faire leur grosse".
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 07h39 : Pour les fins lettrés que nous sommes, nous ne manquerons pas de rattache...
Ça, c’est une info qui circule, effectivement.
Mais pour l’instant, je n’ai trouvé aucune source fiable le confirmant. Alors si tu as des références dignes de foi, je suis demandeur.
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 07h39 : Pour les fins lettrés que nous sommes, nous ne manquerons pas de rattache...
Il est clair que l’on soit Président de la république ou clodo la nature a les mêmes exigences pour tous.
Certains politicards, showbiznnezpeople ou autres sportifs qui se pensent sortis de la cuisse de Jupiter feraient bien de réaliser que quand la nature parle, on es tous égaux......Et quand le Trouduc commande, il est impossible de lui désobéir !!........d’où la comparaison de cet orifice naturel avec la hiérarchie qui se la pète !!
Comme disait Michel Eyquem de Montaigne " Si haut que l’on soit assis on ne l’es toujours que sur son cul"
réponse à . pfloche le 10/06/2010 à 08h17 : "aller à la selle" exprime bien le fait d’aller au siège pou...
Rassure-toi, actuellement, on dit encore aller à selle (et non pas à la selle) en wallonie. En tout cas dans la région du centre qui n’est pas loin du borinage.
Certains vont aussi à Celles. Voir cette page.
réponse à . BOUBA le 10/06/2010 à 08h29 : Il est clair que l’on soit Président de la république ou clo...
Et voici l’original :

" Si, avons-nous beau monter sur des eschasses, car sur des eschasses encores faut-il marcher de nos jambes. Et au plus eslévé throne du monde, si ne sommes assis que sus nostre cul." (Montaigne, &Oelig;uvres complètes, Pléiade p.1096)

(le mot « cul » étant au XVIe un mot du langage courant, la connotation vulgaire lui ayant été progressivement ajoutée par des époques plus pudibondes)
réponse à . tytoalba le 10/06/2010 à 08h38 : Rassure-toi, actuellement, on dit encore aller à selle (et non pas &agrav...
Et cette page également.
En France on dit : aller à la selle, en milieu hospitalier ou ailleurs.
Je hume une journée très poétique aujourd’hui. 
réponse à . tytoalba le 10/06/2010 à 08h38 : Rassure-toi, actuellement, on dit encore aller à selle (et non pas &agrav...
Celles en Wallonie et Selles-sur-Cher en France. On y produit un goûteux petit fromage de chèvre... Ce "lieu" va éteindre la discussion (à... ou à la...) : on va à Selles et lorsqu’on y est, on va à la selle !
Comment dit-on sur ce merveiiillllleux site ? Ah ! oui : décortiquer l’expression...
Belle journée en perspective  !
*cette page
Ci-dessous une recette trouvée sur internet : Selle de mouton braisée.
Le mot selle prend ici une autre signification. Le contenant a-t-il pris le nom du contenu ? En attendant les explications de God, j’invite chacun à la lire en jouant sur le sens des mots. Rika Zaraï ne renierai pas ces agissements où l’oignon n’a jamais été aussi proche de la selle…

Réalisation :
Parez une selle de mouton et maintenez les flancs roulés en les ficelant ; foncez de bardes de lard, une grande braisière, couchez la selle dedans, du côté gras, et ajoutez deux gros oignons, un bouquet garni et un petit verre de vieille eau-de-vie ; commencez à faire cuire sur un feu ardent ; arrosez la selle de mouton et couvrez-la d’un papier beurré ; faites-la ensuite mijoter doucement, feu dessous et dessus ; après trois ou quatre heures de cuisson, faites égoutter la pièce ; débridez-la avec soin ; masquez-la de glace et faites-la glacer dans la braisière, en mettant du feu ardent sur le couvercle laissé entr’ouvert ; puis servez-la, sur un jus passé et réduit convenablement, entourée d’une purée de navets.
réponse à . flexique le 10/06/2010 à 09h06 : Ci-dessous une recette trouvée sur internet : Selle de mouton brais&...
moi je suis un régime sans selle.
réponse à . BOUBA le 10/06/2010 à 06h11 : Puisque nous sommes partis pour une journée de délires "pipi-caca-...
Une petite couche ?
Comptine certainement connus des Expressionnautes:
«A dada sur mon bidet, quand il trotte il fait des pets !»
Quant à aller à la selle, il me semble (sans trop de risque de me tromper...) que cela risque d’arriver à bien des candidats du bac... Sans doute comme chaque année !
Une pensée, aussi, pour Coluche et son sketch des dragées Fuca®...
Et une petite chanson: cette page
cette page ah ben selle, alors !
réponse à . syanne le 10/06/2010 à 08h55 : Et voici l’original : " Si, avons-nous beau monter sur des eschasse...
"le mot ’cul’ étant au XVIe un mot du langage courant": on parle encore actuellement du cul d’une bouteille, et on dit d’un navire qui bat en arrière qu’il cule. On dit d’ailleurs également d’un navire, lorsque son tirant d’eau en poupe est supérieur à son tirant d’eau en proue, qui’il est sur le cul. Vulgaire ? 
réponse à . God le 10/06/2010 à 08h27 : Ça, c’est une info qui circule, effectivement. Mais pour l’in...
Je vais me lancer dans quelques recherches es-scatologiques 
réponse à . Rikske le 10/06/2010 à 09h17 : "le mot ’cul’ étant au XVIe un mot du langage courant": on pa...
N’oublions pas le célèbrissime cul-de-basse-fosse du Phare !
réponse à . God le 10/06/2010 à 08h27 : Ça, c’est une info qui circule, effectivement. Mais pour l’in...
cette explication est effectivement citée sur de nombreux sites : Wikipedia, culture-générale etc... mais aucun ne cite une source sérieuse.
Par contre, je relève effectivement dans le Dictionnaire Culturel de Rey , le sens de aller = évacuer des excréments : une bonne médecine pour hâter d’aller ’Molière le Malade imaginaire. Sens probablement issu du croisement entre "aller aux cabinets" et "aller par bas, aller du corps, aller du ventre" (1640)
Quant au Robert Alphabétique et analogique, il indique pour "faire aller" le sens de "faire aller à la selle" monsieur on m’a dit que vous aviez des remèdes admirables pour faire aller à la selle (Molière)
Tout cela prouve bien qu’on pouvait effectivement demander "comment allez vous" en se référant à l’état des selles. Mais pour autant, cela ne prouve pas que l’expression "comment allez-vous" n’a existé initialement que dans ce seul contexte. C’est chiant, non ?
réponse à . God le 10/06/2010 à 08h27 : Ça, c’est une info qui circule, effectivement. Mais pour l’in...
La seule référence littéraire que j’ai trouvée figure dans ce livre :
"Pour L’Amour du Français" de Jean-Marie Dubois De Montreynaud. (2001)
Dixit google book...
les huns (et pas les autres) étaient d’excellents cavaliers. Ils montaient leurs chevaux sans selle, et galopaient des heures. Notez que cela vaut mieux, car s’ils étaient restés sur leurs selles des heures, je vous dis pas l’odeur !
"selle aisée", "selle nécessaire" puis "selle percée".
plus tard les cavaliers eurent effectivement l’idée d’équiper leurs chevaux. D’abord la selle classique, puis la selle percée. Le problème était de pouvoir glisser un pot de chambre sous le trou de la selle, parce que sinon on ne voit pas l’intérêt du trou, hein ? Deux solutions : soit surélever la selle, mais cela faisait perdre de la stabilité au cavalier, qui de surcroît se cognait plus facilement aux branches des arbres. Il était donc plus simple de creuser le dos du cheval.
Plus simple mais plus douloureux.
C’est à cette époque que beaucoup abandonnèrent le cheval pour le chameau (deux bosses), anatomiquement mieux adapté, d’autant que la bosse arrière pouvait servir de chasse d’eau.
réponse à . chirstian le 10/06/2010 à 09h53 : les huns (et pas les autres) étaient d’excellents cavaliers. Ils mo...
:&rsquo) :&rsquo) Raconte encore !
réponse à . BOUBA le 10/06/2010 à 08h29 : Il est clair que l’on soit Président de la république ou clo...
tout le monde obéit au "chef" ! cette page 
réponse à . Rikske le 10/06/2010 à 09h17 : "le mot ’cul’ étant au XVIe un mot du langage courant": on pa...
C’est bien ce que je pense : le mot ne s’est "trivialisé" que s’il désignait le cul humain, à mesure que la morale occultait la chose (qui n’en devenait que plus intéressante, forcément : la transgression étant un puissant moteur du désir, ce n’est pas notre charmante BB qui va me contredire !).

Les culs de bouteille, les culs de basse-fosse, les bateaux qui culent, les culs-de-jatte, les culs-de sac ou les culs-de-poule... rien de tout ça, en effet, n’est culpabilisant.

Mais parler du cul des femmes ou des hommes, selon le culte qu’on leur voue, quel culot, quelle inculture !
réponse à . syanne le 10/06/2010 à 10h10 : C’est bien ce que je pense : le mot ne s’est "trivialisé...
Ne pas oublier:
Culée: cette page
culasse: mot d’argot dérivé de cul. cette page
Certains esprits (mal tournés ?) penseront que le cul lasse... (*)
(*) et s’il est... lassé, c’est que l’on est... bloqué... et qu’un peu d’huile de ricin nous rendrait un grand service.
N’oublions pas non plu: cul-béni
réponse à . syanne le 10/06/2010 à 10h10 : C’est bien ce que je pense : le mot ne s’est "trivialisé...
on peut dire : un cul-tivateur mais pas : un cul-terreux
Mais on peut remplacer "cul" par "derrière" pour rester correct. On parlera alors du derrière terreux d’un derrièretivateur.
Toutes vos élucubrations scatologiques, ne peuvent exister sans ça
réponse à . God le 10/06/2010 à 08h27 : Ça, c’est une info qui circule, effectivement. Mais pour l’in...
moi aussi, je connaissdais le principe de cette question "comment allez-vous" sous entendu "commnt allez vous à la selle"" et je me suis souvent amusée à y épondrede façon à éberluer mes inquisiteurs, en répondant :"à pied bien souvent, la bicyclette ne passe pas la porte"!!!
et les selles ont inspiré les plus grands : comme Alfred de Musset :
Le petit endroit
Vous qui venez ici dans une humble posture
de vos flancs alourdis décharger le fardeau
Veuillez quand vous aurez soulagé la nature
Et déposé dans l’urne un modeste cadeau
Epancher dans l’amphore un courant d’onde pure
Et sur l’autel fumant placer pour chapiteau
Le couvercle arrondi dont l’auguste pointure
Aux parfums indiscrets doit servir de tombeau.

ou des auteurs moins connus comme sur cette page
réponse à . chirstian le 10/06/2010 à 11h45 : on peut dire : un cul-tivateur mais pas : un cul-terreux Mais on peut ...
Bon, alors je rectifie la triviale remarque de Victor Hugo (moins jolie, du coup, mais tout de suite plus honnête, non ?) :

"C’était la saison des vendanges; de la route ou nous passions,on apercevait, jupes courtes et penchées vers la terre, des derriéretivatrices dont on voyait surtout la première syllabe."
Vous connaissez les wouawouas japonais ? cette page
(lisez la liste des fonctions en bas de la page)
C’est l’heure d’aller faire cul-sec chez Marceeel !
Bonjour monsieur, je voudrai du derrièrecuma pour mon derrièrerry, disait le derrière-de-jatte avec la bouche en derrière-de-poule.
(ça fait derrière-derrière, cette façon de faire)
réponse à . syanne le 10/06/2010 à 11h57 : Bon, alors je rectifie la triviale remarque de Victor Hugo (moins jolie, du coup...
des derriéretivatrices dont on voyait surtout la première syllabe.
la première syllabe serait alors la der ? La première des premières , la der des der ? Quelque chose me gêne, sans que je puisse dire exactement quoi !
réponse à . cotentine le 10/06/2010 à 02h11 : Le Chevalier Saint-Georges, très bon écuyer, ne descendait de sa s...
ne descendait de sa selle pour pour s’escrimer (bon bretteur)
Pourquoi ne serait-il pas descendu de sa selle pour s’escrimer à aller à la selle, si il était constipé, par exemple !
réponse à . syanne le 10/06/2010 à 11h57 : Bon, alors je rectifie la triviale remarque de Victor Hugo (moins jolie, du coup...
Très, très... cul-turel tout ça !
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 12h18 : Bonjour monsieur, je voudrai du derrièrecuma pour mon derrièrerry,...
Allons donc chez Marcel. Chemin faisant, tu m’expliqueras les règles de ton nouveau jeu : si l’on remplace tous les « cul » par des « derrière », doit-on inversement remplacer les « derrière » par des « cul » ? Tout ça va prêter à « sudfusion »… Par exemple, qu’adviendra-t-il si l’on invite quelqu’un à faire le tour de la maison, autrement dit à « passer par le derrière » ? Ça va créer des désordres, mon Lapin... et on risque de s’en prendre une... voire plusieurs !
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 12h09 : C’est l’heure d’aller faire cul-sec chez Marceeel !...
Et y’a des gogues chez Marcel ?
Si oui, j’arrive, faut qu’j’y aille !  :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 12h18 : Bonjour monsieur, je voudrai du derrièrecuma pour mon derrièrerry,...
Autrement dit: «der-der la prasline» cette page
réponse à . DiwanC le 10/06/2010 à 12h46 : Allons donc chez Marcel. Chemin faisant, tu m’expliqueras les règle...
tu m’expliqueras les règles de ton nouveau jeu :
C’est pas "mon" nouveau jeu, mais celui de Chirstian en @27. On connaît sa passion pour le derrière des mouches, et des jeux qui en découlent !!!
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 13h15 : tu m’expliqueras les règles de ton nouveau jeu : C’est p...
si tu veux simplifier tu remplaces cul et derrière par schtroumpf , mais Peyo a des droits d’auteur.
réponse à . tytoalba le 10/06/2010 à 08h38 : Rassure-toi, actuellement, on dit encore aller à selle (et non pas &agrav...
Certains vont aussi à Celles
vont-ils à Celles-ci ou à Celles-là?
- Vont-ils à selle?
- Si!
- Où vont-ils à selle, là?
"selle, mon mari !" s’exclama l’amazone. Sans être à cheval sur les convenances, celui-ci ne risquait-il pas de monter sur ses grands chevaux, en la voyant chevaucher ainsi son meilleur palefrenier ?
Il freina des quatre fers, lança d’une voix de centaure  : " hennit soit qui mâle y panse " et reprit son trot, casaque sombre, toque blanche et cornes claires.
réponse à . chirstian le 10/06/2010 à 12h29 : des derriéretivatrices dont on voyait surtout la première syllabe...
Quelque chose de pointu qui t’empêche de marcher ???
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 07h39 : Pour les fins lettrés que nous sommes, nous ne manquerons pas de rattache...
Cette explication n’est pas sans ... fondement.
Il me souvient d’un vieux médecin qui demandait à chaque patient : Pétez-vous ?
Il fut une époque où l’infarctus mésentérique (la colique miserere) était sans remède et l’arrêt (non, pas : la raie) des gaz de très mauvais pronostic.
réponse à . syanne le 10/06/2010 à 08h55 : Et voici l’original : " Si, avons-nous beau monter sur des eschasse...
5 iou pour ces précisions z’instructives............
réponse à . syanne le 10/06/2010 à 08h55 : Et voici l’original : " Si, avons-nous beau monter sur des eschasse...
Et au plus eslévé throne du monde
Sans doute du temps de Montaigne ne disait-on pas encore "aller sur le trône" pour "aller à la selle".
petit coin

Le "cabinet privé" étant connu comme un haut lieu de méditation, serait-ce là que Dave Brubeck a composé son fameux "Blue Rondo à la Turk" ? cette page
Sans oublier Mozart, bien sur cette page
réponse à . chirstian le 10/06/2010 à 14h45 : "selle, mon mari !" s’exclama l’amazone. Sans être &agrav...
"selle, mon mari !" s’exclama l’amazone. Sans être à cheval sur les convenances, celui-ci ne risquait-il pas de monter sur ses grands chevaux, en la voyant chevaucher ainsi son meilleur palefrenier ?
Il freina des quatre fers, lança d’une voix de centaure  : " hennit soit qui mâle y panse " et reprit son trot, casaque sombre, toque blanche et cornes claires.
Ici Léon Zitrone, qui vous parlait du Zoo de vingt selles de l’Hyppodrome de Vincennes, à vous Cognac-Jay.
Après les chevaux et les chameaux aménagés, les charmants petits coins, les trônes, les "à la turque" ou "à la japonaise", les selles percées, les cabinets privés et autres hauts lieux de méditation, il eut été dommage de l’oublier !
cette page
Le sculpteur a un avantage sur le commun des mortels, c’est que quand il coule un bronze c’est une œuvre d’art.
(enfin pas toujours il y a aussi des sculpteurs de mer..., j’ai les noms)
réponse à . DiwanC le 10/06/2010 à 17h34 : Après les chevaux et les chameaux aménagés, les charmants p...
Ouiiiiii je les reconnais, c’est ceux de chirstian, avec les mouches autour !
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 17h36 : Ouiiiiii je les reconnais, c’est ceux de chirstian, avec les mouches autou...
et c’est là que Léon z’y trône (#50) ? Tout cela se tient bien...
avec ou sans vélo !!!
évitez de confondre : "le sel gemme" et "la selle, j’aime !"
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 17h36 : Ouiiiiii je les reconnais, c’est ceux de chirstian, avec les mouches autou...
sans nier ton génie, l’Ange, je trouve que Léonard a tout inventé : un grand visionnaire, un vrai devin. Par exemple, Le Clos-Lucé était déjà équipé de toilettes pour que Léonard - devin- chie.
(et c’est bien connu : c’est en chiant que Léonard de Vinci)
Les aristochattes font-elles dans une caisse, comme Foufounette la petite chatte du phare ?
Je suis septique, je crains que l’information soit fosse .
PARACHUTER UN SENEGALAIS?
C’EST TROP FORT COMME EXPRESSION.
........UN PEU RACISTE?
AVERTISSEMENT
Demain, le site d’Expressio sera exceptionnellement fermé pour cause de désinfection des locaux, des écrans, des cervaux, des claviers
réponse à . DiwanC le 10/06/2010 à 18h48 : AVERTISSEMENT Demain, le site d’Expressio sera exceptionnellement ferm&ea...
cette page (en attendant demain)
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 18h44 : PARACHUTER UN SENEGALAIS? C’EST TROP FORT COMME EXPRESSION. ........UN PEU...
JE NE SAVAIS PAS QUE LA MERDE AVAIT UNE RACE...MEME UNE NATIONALITE!

En revanche, je ne répondrai pas à ton intervention #58 : j’risque d’employer la tournure de phrase qui va nous entraîner à fond la caisse - BeeBee et moi - dans un de tes traquenards où se lovent tes couleuvres, sympathiques, rigolotes et charmantes, mais parfois vipérines… que j’en rougis derrière mon écran !!!!! J’allais oublié : je m’a-mu-se et pour ça, merci !

P.S. : Je ne connaissais le nom de la locataire féline du phare (même ça, je me méfie !!!!). Je comprends mieux certains écrits ! M’en a fallu du temps !
:&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 19h16 : JE NE SAVAIS PAS QUE LA MERDE AVAIT UNE RACE...MEME UNE NATIONALITE!...
Non non la merde c’est comme la connerie, c’est de tous les pays.
Il y en a partout et de toute les couleurs, comme les hommes, mais on ne peut pas parler de race de merde, ça serait raciste et répréhensible.
Pourquoi tu écris en majuscules, tu es en colère ?
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 19h16 : JE NE SAVAIS PAS QUE LA MERDE AVAIT UNE RACE...MEME UNE NATIONALITE!...
Bonjour et bienvenue.
Sur ce site, il n’est pas utile de crier, personne n’est sourd ! Il est donc inutile d’écrire en majuscules, là où des minuscules rendent la lecture bien plus aisée. Merci d’avance.

Sinon, effectivement, on ne peut pas dire que la version indiquée soit très racistement correcte. Mais elle existe.
réponse à . DiwanC le 10/06/2010 à 19h24 : En revanche, je ne répondrai pas à ton intervention #58 : j&...
Je ne connaissais le nom de la locataire féline du phare
Voila sa photo en 2009.(elle sortait de chez Marceeel)
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 19h48 : Je ne connaissais le nom de la locataire féline du phare Voila sa photo e...
Merci mon Lapin ! Du coup, j’ai regardé les autres photos... et j’ai plus que souri !
réponse à . mickeylange le 10/06/2010 à 19h32 : Non non la merde c’est comme la connerie, c’est de tous les pays. I...
Je viens d’en parachuté un. Je me sens mieux et soulagé. Je ne suis plus en colère...j’écris en minuscules.
réponse à . God le 10/06/2010 à 19h38 : Bonjour et bienvenue. Sur ce site, il n’est pas utile de crier, personne n...
Merci de me souhaiter la bienvenue.
Le site est excellent. Je sais qu’il n’a pas vocation à faire le "politiquement correcte" mais plutôt à ralayer ces expressions telles quelles.
Merci d’enrichir ma connaissance....pour le meilleur ou le pire.
J’aurais quand même voulu en savoir plus sur l’origine de l’expression qui compare un peuple (êtres humains) à la merde. Je suis juste curieux. Je ne CRIE pas. Je chuchote.
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 21h38 : Merci de me souhaiter la bienvenue. Le site est excellent. Je sais qu’i...
Je chuchote
Ah oui ! Comme ça, c’est nettement mieux ! 
réponse à . <inconnu> le 10/06/2010 à 21h38 : Merci de me souhaiter la bienvenue. Le site est excellent. Je sais qu’i...
Bonjour et bienvenue !
Puisque tu connais bien ce merveiiillllleux site, tu n’ignores pas qu’il y a ici une coutume (que je trouve charmante, mais tu n’es pas obligé d’y adhérer) : si tu nous susurres dans le creux de l’oreille tes jour et mois de naissance, Horizondelle accrochera l’info. dans « l’arbre généalogique » d’Expressio. Et le jour venu, 27 000 personnes clameront « Bon anniversaire Ligorodo ! »
réponse à . God le 10/06/2010 à 19h38 : Bonjour et bienvenue. Sur ce site, il n’est pas utile de crier, personne n...
Il faut bien reconnaitre, mon cher God, que pour peu que l’on soit noir, et qui plus est originaire du Sénégal (mais, Ligorodo peut-être viens-tu du Congo ?) l’expression est certes choquante !  
cette page + cette page
réponse à . DiwanC le 10/06/2010 à 22h08 : Bonjour et bienvenue ! Puisque tu connais bien ce merveiiillllleux site, t...
Le 1er janvier
réponse à . chirstian le 10/06/2010 à 09h53 : les huns (et pas les autres) étaient d’excellents cavaliers. Ils mo...
Hé ben, voilà !

God va enfin pouvoir nous donner l’origine de l’expression : qui va à la chasse ...
le 1° janvier ? Ouf, tu l’as échappé belle ! Tu naissais une journée avant, et tu serais venu au monde avec un an de plus !
Au temps de Louis XIV, une charge très importante et très convoitée était celle de porte-coton, dont le rôle était d’essuyer les fesses royales au sortir d’une défécation.
De nos jours, on dirait plus prosaïquement un lèche-cul. Me trompe-je ?
Dans le cabinet au fond du jardin de ma grand-mère, la planche percée était à double trous. Sans doute pour pouvoir discuter sans chie-chie.

Pensée profonde:
"La vie, c’est comme un rouleau de papier de toilette : moins il en reste, plus ça se déroule vite !"
Avec une telle expression, « Merdre ! » s’exclamerait le père Ubu,
Et Georges (l’autre), n’est pas en reste avec cette malicieuse chanson !

Misogynie à part, le sage avait raison
Il y a les emmerdantes, on en trouve à foison
En foule elles se pressent
Il y a les emmerdeuses, un peu plus raffinées
Et puis, très nettement au-dessus du panier
Y a les emmerderesses

La mienne, à elle seule, sur toutes surenchérit
Elle relève à la fois des trois catégories
Véritable prodige
Emmerdante, emmerdeuse, emmerderesse itou
Elle passe, elle dépasse, elle surpasse tout
Elle m’emmerde, vous dis-je


Mon God, pardonnez-lui ces propos bien amers ! 

Si cela peut en décoincer « quelquns/quelqunes », on trouve aussi du Claudel... et le sourire espiègle de Brassens !
réponse à . DiwanC le 10/01/2013 à 04h25 : Avec une telle expression, « Merdre ! » s’exclamerait l...
En lisant l’expression de jour j’ai immédiatement pensé à cette délicieuse chanson.
Mais ce que je redoutais arriva......Tu étais déjà passé par là !
Alors il me reste :

"le p’tit ch’val dans le mauvais temps
Qu’il avait donc du coura-age
C’était un petit cheval blanc
Tous derrière, tous derriè-ère
C’était un petit cheval blanc
Tous derrière et lui devant......"

Et si Tonton Jojo se permet de déclamer du Claudel dans ta chanson, la mienne est un texte de Paul Fort "Le Prince des poetes"....

Ce qui ne manque pas d’un certain panache.......
réponse à . ergosum le 10/01/2013 à 02h25 : Au temps de Louis XIV, une charge très importante et très convoit&...
Ou un cireur de pompes qui vient du pompeur de Sires de l’époque........
réponse à . ergosum le 10/01/2013 à 02h53 : Dans le cabinet au fond du jardin de ma grand-mère, la planche perc&eacut...
"La vie est un bâton merdeux, soit tu le prends du bon, soit du mauvais côté !"
réponse à . ergosum le 10/01/2013 à 02h53 : Dans le cabinet au fond du jardin de ma grand-mère, la planche perc&eacut...
Le type n’en pouvait plus avec sa diarrhée, il était au bout du rouleau.
Aller à la selle –> elle alla saler

Anacelle
– Il est con c’type, hé !
– C’est parce que la matière fait cale.

Étron, étron, petit patapon…
Alors là j’en suis resté baba ! J’ai pensé à l’expression "être sur la sellette" qui, je suppose a la même origine.......et j’ai pas trouvé dans Expressio, dis donc !
Donc "Etre sur la sellette" vient d’une époque passée où, au tribunal,l’accusé avait obligation de rester assis face à ses juges sur un petit tabouret appellé sellette......
Vous avez surement vu le film "le retour de Martin Guerre" avec pour vedette principale l’acteur soviétique Depardiovski qui donnait la réplique à Nathalie Baye....
Aujourd’hui, c’est la Saint-Guillaume.
Bonne fête à M. Macheprout !
Déféquer
Un mot qui ne fait d’effet qu’à Sion.
Le roi de la pédale a-t-il un régime sans selle ? Qui eût cru qu’il montât à cru ?
le mot ’selle’...désignait un siège
Sur ce siège, y’avait toujours des poils...et, même si c’est difficile à croire, c’était des poils ’des selles’.
- Vous êtes une gamine, une petite merdeuse...
- Monsieur, je ne suis ’pu’ SELLE que vous croyez...
La Selle est un affluent de la Somme (en Picardie et non pas en tachycardie).
Elle a vu deux batailles importantes, la victoire de César sur les Nerviens en 57 av. J.-C. et celle des Américains sur les Allemands le 17 Octobre 1918.
réponse à . DiwanC le 10/01/2013 à 04h25 : Avec une telle expression, « Merdre ! » s’exclamerait l...
Après ce petit moment de bonheur, un génial emmerdeur.
DEVINETTE
Pourquoi, (puisqu’ils pensent que c’est de la merde), en Champagne, ils ne disent plus que Vin Mousseux d’Alsace?
- pour pouvoir rajouter ex Crémant d’Alsace.

Mar seeeeelle!!!
Quel est le département qui emploie davantage le mot selle?
- Mo-selle.
Aller à la se à la selle e, courant, parce que l’on la courante ?
Et ce à seule fin de couler un bronze, à seule fin de faire tourner la turbine à chocolat ? 
Le curé aimait le beurre demi-sel.
réponse à . <inconnu> le 10/01/2013 à 07h42 : Aujourd’hui, c’est la Saint-Guillaume. Bonne fête à M. ...
Aujourd’hui, c’est la Saint-Guillaume
C’est l’occasion de dire bonjour à tous les Sciences-Pot !
...qu’il mettait dans ses vermicelles.
réponse à . <inconnu> le 10/01/2013 à 10h12 : Aller à la se à la selle e, courant, parce que l’on la coura...
Claude Monet était souvent atteint de diarrhées, alors pour lui, c’était Monet courante!
Effectivement, on ne trouve aucune source fiable commentant ce "raccourci"... si ce n’ est qu’ au grand siècle, époque où l’ examen des urines et des selles était un grand "classique" pour établir un diagnostic, il y avait deux expressions pour s’ enquérir de la santé de son interlocuteur : le "comment allez-vous" ayant déjà été commenté, j’ ajouterai le "comment vous portez-vous". Cette expression est, de nos jours, rarement utilisée. On pourrait donc en déduire qu’ elle a été supplantée par l’ autre... Il est du reste, dans certaines contrées, peu courtois de parler de sa santé. Relire à ce sujet le "Pygmalion" de Bernard Shaw... et se souvenir que la réponse usuelle à "How do you do" est.... la même question, retournée, éventuellement accompagnée de "Very well, thank you", et c’ est tout, même si vous êtes sub-claquant !
Scuzi God, j’ai cherché "Etre sur la sellette"..........
réponse à . BOUBA le 10/01/2013 à 11h36 : Scuzi God, j’ai cherché "Etre sur la sellette".............
Nan, nan ! Tu t’en tireras pas aussi facilement !
Mon système de recherche étant ce qu’il est, c’est-à-dire pas bien bon (c’est un oeuf fait misme), j’ai ajouté en rouge gras dans les consignes au-dessus du champ de recherche : « Compte tenu des variations d’écriture des expressions, si vous ne trouvez pas un extrait, recommencez en vous limitant à un seul mot contenu dans l’expression recherchée ».
Mais tu vas me dire que tu es daltonien, hhmmm ?
PAS DE CHANCE!
Il avait quitté le restaurant, pour devenir garçon d’écurie, parce qu’il en avait marre qu’on lui dise:
- Retire les sels des tables!
Hélas, à son premier jour de boulot, on lui demanda:
- Retire les selles d’étable!

(il recherche du travail)
réponse à . ergosum le 10/01/2013 à 02h53 : Dans le cabinet au fond du jardin de ma grand-mère, la planche perc&eacut...
Mais vaut-il mieux être sans papier(s) dans la rue ou sans papier dans les toilettes ?
réponse à . BOUBA le 10/01/2013 à 07h27 : Alors là j’en suis resté baba ! J’ai pensé...
,l’accusé avait obligation de rester assis face à ses juges sur un petit tabouret appellé sellette......

Si le tabouret est percé, la sellette finalement ressemble fort à la toilette de nos amis belges.
Aller à la sellette c’est manquer de pot, c’est être condamné par les juges à en ch.er pendant des années.
Vous avouerez que c’est pas de cul...
ORDRE ÉQUIVOQUE
Se sentant prête à tomber dans les pommes, elle dit à sa servante:
- Vite, les sels!
La servante, étonnée, obéit...mais la dame s’évanouit: la bonne lui avait apporté ’les selles’ !!
réponse à . chirstian le 10/06/2010 à 11h51 : et les selles ont inspiré les plus grands : comme Alfred de Musset&n...
Sans que j’aie pu le vérifier, j’ai lu quelque part que ce poème a été dédié par Alfred de Musset à George Sand.
réponse à . BOUBA le 10/06/2010 à 06h11 : Puisque nous sommes partis pour une journée de délires "pipi-caca-...
Pour rester au même niveau, une autre
Chiez dur, chiez mou, mais chiez dans le trou. (La femme de ménage)
réponse à . BOUBA le 10/01/2013 à 11h36 : Scuzi God, j’ai cherché "Etre sur la sellette".............
T’as vu ça ! L’&Oelig;il est sur Expressio et nous regarde pauvres Caïn que nous sommes ! Un p’tit moment de faiblesse, un court instant d’inattention et v’lan ! la correction immédiate.

Et pis, pas un mot* de trop le Divin ! Étant donné l’expression du jour, il aurait pu te demander « comment tu allais » ! Non, rien… Et s’il revient par ici, il va prétendre qu’il n’a pas le temps, qu’il bosse lui, pendant que nous, VILs et pauvres pécheurs que nous sommes, comme des enfants nous batifolons dans son jardin.

J’arrête, parce que s’il revient par ici, je risque d’être collée samedi… Vais mettre 12 zlotys dans le tronc… ça peut aider à l’indulgence.

*Pendant que je t’écrivais, il est reviendu ! Et v’lan ! T’en as pris une autre… Bonté divine sans doute.
Finalement, il ne bosse pas tant que ça ! :&rsquo)
Je ne monte jamais un cheval à nu.
Jean-Pierre Cassel
réponse à . mickeylange le 10/01/2013 à 12h10 : ,l’accusé avait obligation de rester assis face à ses juges ...
Pourquoi, en Belgique et au Canada, dit-on la toilette alors qu’en France, on dit les toilettes ?
Serait-ce que nous sommes de plus gros mangeurs, et qu’il faut en conséquence multiplier les moyens d’évacuation ?
réponse à . mickeylange le 10/01/2013 à 12h10 : ,l’accusé avait obligation de rester assis face à ses juges ...
Le paysan, dans son jardin, avait déféqué sur une bêche...
- c’est la bêche ’qu’a biné’ se justifia-il.
Aller à la selle… Expression cul culte ?
Déformation professionnelle aux W.C.
Le trompettiste, après l’étron, péte.
Aux chiottes, l’arbitre !
Est-ce sa résidence secondaire ?
Faire nettoyer les sièges des W.C. : faire laver selles?
réponse à . ergosum le 10/01/2013 à 12h26 : Pourquoi, en Belgique et au Canada, dit-on la toilette alors qu’en France,...
Tu tends la perche : il paraît que nos amis belges disent que c’est parce qu’en France il faut en voir plusieurs pour en trouver une qui est propre.
DEVINETTE
Pourquoi sait-on que le zèbre a souvent la courante?
- parce que c’est l’animal dit à raies.
Je pensais toucher un joli pourcentage sur cette affaire, et, en fait, j’ai reçu ’une grosse commission’. 
réponse à . charmagnac le 10/01/2013 à 13h45 : Tu tends la perche : il paraît que nos amis belges disent que c&rsquo...
Peut-être, mais en Grande-Bretagne il n’ y en a pas du tout. Il n’ y a que des "lavatories", qui évoquent, certes, plus, des buanderies que des latrines...
Afin d’ajouter à la poésie ambiante, un petit souvenir : lors d’un déplacement, mon passager, un ami, fut pris d’un brusque et impérieux besoin d’aller à la selle (nous étions en auto et non à cheval). Il me dit : "Trouve un petit chemin et arrête-toi vite. J’ai le cigare au bord des lèvres !". Il me fallut un petit moment (le temps de trouver un petit sentier accessible) pour comprendre le sens de l’expression et l’urgence de la situation.
En fait l’expressio du jour vient du nom du fabricant qu’on peut voir à cette page.
Vous noterez qu’il existe un modèle "Carat" qui a donné son nom au jeu de béret bien connu des animateurs de colonies de vacances : Carat-caca.
réponse à . God le 10/01/2013 à 11h48 : Nan, nan ! Tu t’en tireras pas aussi facilement ! Mon syst&egrav...
Non je ne le suis pas, pendant 35 ans à chaque visite médicale du travail on m’a fait lire le livre chinois pour justement s’assurer que je n’étais pas daltonien because mon job ne tolérait pas cette affection.......
Bon, alors j’ai cherché dans "toutes" et suis allé directement à "Etre sur la sellette" persuadé que j’étais, pétri de la certitude que c’est ainsi qu’elle apparaîtrait.......mais comme disent les pêcheurs "Faut pas se fier aux appâts rances"
Et voiloùùùùùùùùùùùùùùùùù
réponse à . DiwanC le 10/01/2013 à 12h18 : T’as vu ça ! L’&Oelig;il est sur Expressio et nous regar...
God is love et çà doit suffire aux vermisseaux que nous sommes !
Ite missa est
Tout le monde (ou presque) a entendu parler de cette princesse polonaise, Mariana Podolska, handicapée par un strabisme carabiné, qui avait interpellé Talleyrand (le diable boiteux) de façon quelque peu cavalière :
- "Alors, "Monsieur" Talleyrand, comment allez-vous ?"
Talleyrand, de répondre :
- "Comme vous voyez, Madame".
réponse à . mitzi50 le 10/01/2013 à 14h33 : Peut-être, mais en Grande-Bretagne il n’ y en a pas du tout. Il n&rs...
Dans les casernes de la Perfide Albion, les toilettes pour officiers sont indiquées "Ladies" et "Gents". La troupe doit se satisfaire de "Male" et "Female"
réponse à . BOUBA le 10/01/2013 à 16h32 : Non je ne le suis pas, pendant 35 ans à chaque visite médicale du ...
A part artiste-peintre et, si j’en crois "Little Miss Sunshine", pilote de chasse (mais non, pas d’eau), je ne vois pas.

Ah, si. A chaque fois que je veux connaitre la valeur d’un composant électronique ... je sors mon multimètre, je n’ai jamais retenu le code de couleurs !
réponse à . SyntaxTerror le 10/01/2013 à 16h53 : A part artiste-peintre et, si j’en crois "Little Miss Sunshine", pilote de...
Conducteur de TGV........
Qui mange un chien... chie ouah ouah
réponse à . BOUBA le 10/01/2013 à 16h32 : Non je ne le suis pas, pendant 35 ans à chaque visite médicale du ...
j’ai cherché dans "toutes"
C’est dans "recherche" qu’il faut aller pour trouver son bonheur ! Tu tapes un mot-clef, et tu valides. Le système de God te donnera toutes les expressions traitées contenant le mot.
réponse à . deLassus le 10/01/2013 à 17h48 : j’ai cherché dans "toutes"C’est dans "recherche" qu’il ...
Ben voui mais que veux tu en matière d’informatique je suis une bande d’anes à moi tout seul.........
réponse à . BOUBA le 10/01/2013 à 18h00 : Ben voui mais que veux tu en matière d’informatique je suis une ban...
Tu peux aussi trouver avec "Toutes" puis Ctrl+F qui est un outil de recherche dans un document (F comme found).
réponse à . <inconnu> le 10/01/2013 à 18h52 : Tu peux aussi trouver avec "Toutes" puis Ctrl+F qui est un outil de recherche da...
Houlàààààààààààààààààààà........trop compliqué pour moi, çà !!!!!!!!!
Y a pas longtemps je croyais encore qu’on gravait les CD au marteau et au burin........t’as qu’à voir !!
Suis pas de là-bas, mais je sais qu’en provençal on dit aussi :
"Va caga à la vigne" : acte biologique.....
Ce qui se traduit également par : vas te faire cuire un oeuf ! (colossale nuance !)
Bah ! de toutes façons que l’on mange un super repas ou un petit truc tout simple le résultat est le même, on le chie pareil. Y a que les trucs périmés qui pourraient ne pas sortir par le même orifice, ou ramollir dangereusement le bronze. Avis à ceux qui glissent subrepticement ces denrées dépassées d’un petit air innocent dans la tambouille des autres pour ne pas jeter. assassins radins ! ça vous ferait bouffer le bouillon de onze heures ! Et il y en a plus qu’on ne l’imagine ! soyons vigilents.
réponse à . <inconnu> le 10/01/2013 à 20h03 : Bah ! de toutes façons que l’on mange un super repas ou un pet...
Pollueurs !
Il faut oser, il y a 3 ans j’étais un ignorant complet !
Maintenant, à force de persévérance, j’ai atteint le statut d’ignorant incomplet !
réponse à . <inconnu> le 10/01/2013 à 20h47 : Il faut oser, il y a 3 ans j’étais un ignorant complet ! Main...
Bah oui mais à la base c’est pas mon truc......Tant pis, me faudra vivre avec cette carance........snifffffffff
Quand je lui rendais visite, ma mère avait réservé pour la circonstance une selle d'agneau chez le boucher. Et elle me disait d'aller la chercher. Je suggérais alors que je demande au boucher s'il était bien allé à la selle. Gros yeux de la maman, persuadée que c'était ce que j'allais dire au commerçant.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Aller à la selle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?