Aller aux fraises - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Aller aux fraises

Chercher un lieu écarté propice à la fornication
Errer sans but, se promener en musardant

Origine

Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de faire ça dans un fraisier sauvage (Lien externe), mais ce n'est certainement pas l'endroit le plus confortable pour cette agréable pratique.
Alors pourquoi notre expression, qui est attestée en 1915, selon Gaston Esnault, a-t-elle le premier sens proposé ?

On peut y voir deux raisons :
La première est que les fraises des bois se méritent un peu ; localiser un fraisier bien garni n'est pas forcément aisé (sauf à connaître déjà quelques emplacements privilégiés) ; il faut errer dans les sous-bois avant de dénicher ce qu'on cherche. Alors, par plaisanterie, la recherche d'un endroit propice pour se faire une ventrée de fraises a été assimilée à celle d'un autre endroit au moins aussi propice pour y faire des choses strictement interdites hors mariage.
Et puis la découverte de cet objet de désir gourmand qu'est la fraise des bois qu'on va se faire un plaisir de consommer peut aussi faire penser à ces autres objets du désir bien dissimulés que sont les parties génitales, et à la 'consommation' qu'on associe à l'acte sexuel.
D'ailleurs, rien n'interdit d'imaginer un couple partant en disant avec sincérité "nous allons aux fraises" et, la météo, le sang chaud et l'isolement du sous-bois aidant, ayant au moins temporairement décidé de passer à une autre activité.

Quelques esprits chagrins vont me dire qu'on aurait alors tout aussi bien pu dire "aller aux champignons" ou bien "aller aux mûres", entre autres.
Oui, mais il ne faut pas oublier que la fraise est rouge, couleur à rapprocher de celle rose foncé du gland (pas celui du chêne !) ou du clitoris. D'ailleurs, selon Wartburg, le mot 'fraise' a eu clairement des emplois érotiques pour désigner le bout des seins ou le vagin. Et, pour confirmer la chose, il suffit de savoir qu'avant la nôtre, l'expression s'employait au singulier ("aller à la fraise").

Quant au deuxième sens, il vient de l'analogie avec le chercheur de fraises des bois (ou de mûres ou de champignons...) qui a une trajectoire erratique, tout occupé qu'il est de passer d'un point à un autre sans suivre un tracé bien précis, pour repérer les endroits bien garnis.

Exemple

« Peu après le Dionigi est là avec son pas pesant. La Linda rougit, mais le Dionigi rit calmement.
"Ah ah, tu es allé aux fraises" et à la Linda "il me semblait, il y a un moment, en haut, sentir un parfum de mutellina (...)" »
Giovanni Orelli - L'année de l'avalanche - 1991

Compléments

L'expression s'emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop court", mais apparemment sans explications sur l'origine de ce sens.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Aller aux fraises » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Ein Schäferstündchen verbringenPasser une heure du berger
Espagnees Llevar a alguien al huertoEmmener quelqu'un au verger/ au potager (sens nº1)
France (Rhône)fr Aller gauler les fraises.
Italieit Andare in camporellaAller dans un petit champ
Roumaniero A umbla lelaMarcher sans but
Roumaniero A se tăvăli în fânRouler dans le foin
Roumaniero A căuta ziua de ieriChercher le jour d'hier (errer sans but)

Vos commentaires
les fraises ça le fera pas a cause des noyaux !!

Wouaouhhh j’su ch’premier  !!! bravo god pour ton si beau site !!!!

(un p’tit coup de brosse a pompes pour commencer !!)
Aller aux fraises, errer au hasard... moi je dis, quand je me promène sans but à la capitale, que j’y vais nez au vent... Maintenant trouver des fraises dans l’univers d’Haussmann, pas gagné !!!
1 seule expression, 2 significations... Je me lève moins bête ce matin !
Merci !!!
couleur à rapprocher de celle rose foncé du gland (pas celui du chêne !) ou du clitoris.
le mot ’fraise’ a eu clairement des emplois érotiques pour désigner le bout des seins ou le vagin.
Et l’abricot dans tout ça...?
Bon, certaine position permet de consommer donc 2 fruits dans la journée  !!!  :&rsquo)
Allez à LA fraise ; je veux bien... mais AUX fraises ! Ou bien le garçon est un brin bizarrement fait ( comme les lézards ) ou alors la fille est une gourmande. 
Les mignons d’Henri III allaient d’ailleurs souvent aux fraises et même qu’ils en portaient... avant de les sucrer.
réponse à . melilou le 08/03/2010 à 05h48 : couleur à rapprocher de celle rose foncé du gland (pas celui du ch...
Tss tss tu oublies les légumes. Cinq fruits et légumes par jour... y z’ont dit.
Je verrais bien carotte ou poireau en plus...
 
réponse à . paperpy le 08/03/2010 à 03h20 : les fraises ça le fera pas a cause des noyaux !! Wouaouhhh j&rsqu...
Sous le gland, les noyaux. Normal.
réponse à . paperpy le 08/03/2010 à 03h20 : les fraises ça le fera pas a cause des noyaux !! Wouaouhhh j&rsqu...
Ch’uis pas l’premier à ramener ma fraise aujourd’hui, mais j’aurai pas le temps d’aller aux fraises, ça, c’est sûr ! Bonne journée à toutes et tous !
Mesdames!
Vous, nos compagnes que nous honorons et vénérons tous les jours que God fait.
Ne vous laissez pas beurrer leurrer!
Il est dit qu’aujourd’hui, ce serait la journée de la femme...
Sachez que:

RECLAME:
Expressio, le seul site où c’est tous les jours la journée de la femme!

Et si voulez aller aux fraises, sachez que nous serons toujours volontaires pour vous y accompagner!
N’oubliez jamais, les aminches, qu’après avoir été aux fraises, il nous faudra les sucrer!
on aurait alors tout aussi bien pu dire "aller aux champignons" ou bien "aller aux mûres", entre autres.
Exact, c’est exact, oui, mais le temps des fraises des bois est bien doux au calendrier. Quoique, le temps des morilles est souvent délicieux et celui des sanguins moins humide que celui des cèpes. Un petit coin de paradis sous le pin, j’adore... Là, 40 cm de neige, pas possible... On attendra les narcisses sauvages dans les prés ensoleillés tout proches.
réponse à . file_au_logis le 08/03/2010 à 07h18 : Mesdames! Vous, nos compagnes que nous honorons et vénérons tous l...
Voilà qui est bien dit mon Filo ! Et joyeux non-anniversaire à tous, en prime !
Bravo super ce site "je me fends la poire en allant droit aux mûres pour tomber dans les Pommes..."
réponse à . melilou le 08/03/2010 à 05h48 : couleur à rapprocher de celle rose foncé du gland (pas celui du ch...
Très bon,tous ces commentaires !!!

Et cette expression tombe à pic pour enrichir ma lettre à "Un Monsieur".
Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de faire ça dans un fraisier sauvage
vous avez dit fraises sauvages ? (cette page)
Errer sans but, se promener en musardant
bref aller aux fraises c’est s’interdire d’appuyer sur le champignon
Pour les anciens, je précise qu’hier, suite à un article en une de yahoo.fr qui aiguillait sur l’origine de ’Allô’ dans Yahoo Answers, article qui reprenait le mien mais avec un lien vers expressio (c’est loin d’être toujours le cas), il y a eu un afflux de visiteurs et plus de 200 nouveaux abonnés (alors que ça tourne à une vingtaine en moyenne les jours normaux - et, conséquence immédiate, le cap des 25 000 vient d’être dépassé).
Du coup, parmi tous ces petits nouveaux, il devrait y en avoir quelques-uns moins timides que les autres qui devraient pointer leur nez ici.
Déjà deux juste au dessus. Bienvenue ici.
L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop court", mais apparemment sans explications sur l’origine de ce sens.
sans doute l’idée que lorsqu’on marche dans l’herbe mouillée, on retrousse son pantalon. Chez nous nous disions plutôt : aller à la pêche aux crevettes.
on aurait alors tout aussi bien pu dire "aller aux champignons" ou bien "aller aux mûres", entre autres.
Evidemment, mais si tu veux réaliser une tarte aux fraises de bois, il faudra plus de temps pour les ramasser. Plus petites et mieux cachées que tes champignons et tes mûres, il te faudra les mériter.

Bienvenue aux nouveaux et nouvelles. Bonne journée à tous que vous soyez hommes ou femmes.
réponse à . chirstian le 08/03/2010 à 09h29 : L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop cour...
et chez nous, on dit: avoir de l’eau dans sa cave... pour parler d’un pantalon trop court - ou d’un pantacourt trop long, d’ailleurs...
réponse à . God le 08/03/2010 à 09h25 : Pour les anciens, je précise qu’hier, suite à un article en ...
Ave, God-art, un ancien te salue...
Alors c’est cela: on peut maintenant crier: Yahouh! Et te féliciter pour cet afflux.
A côté de Katika et de Sergilux qu je salue et à qui je souhaite bien sûr la bienvenue par Minou, je constate quand même que depuis quelques temps, il y a beaucoup de petits nouveaux et petites nouvelles qui se sont manifestés.
Bravo le jeunes, continuez, venez assurer la relève et apporter du sang frais dans nos veines. Venez apporter une bouffée d’oxygène et non seulement des compliments et félicitations, mais également des commentaires, qu’ils soient sérieux ou loup-phoques, mais de bon aloi...
réponse à . chirstian le 08/03/2010 à 09h25 : Errer sans but, se promener en musardant bref aller aux fraises c’est s&...
C’est surtout Lucie Nogènes qui doit s’interdire d’appuyer sur le champignon...
réponse à . chirstian le 08/03/2010 à 09h29 : L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop cour...
sans doute l’idée...
’Sans doute’ ou ’probablement’ ?
Quoi, il manque une mouche dans ton cheptel ? C’est pas moi ! 
réponse à . file_au_logis le 08/03/2010 à 09h33 : et chez nous, on dit: avoir de l’eau dans sa cave... pour parler d’u...
Pour le pantalon trop court on pouvait aussi avoir l’expression "il a eu le feu au plancher".


Avec la neige que God fait tomber sur le sud de la France en ce moment, on n’est pas près d’y aller aux fraises!!!
réponse à . file_au_logis le 08/03/2010 à 07h23 : N’oubliez jamais, les aminches, qu’après avoir ét&eacu...
il nous faudra les sucrer!
Moi, je n’aurais pas mis de "r" à sucrer :&rsquo)
réponse à . sergilux le 08/03/2010 à 08h44 : Bravo super ce site "je me fends la poire en allant droit aux mûres pour t...
Et les fraises, mmmh? t’en fais quoi ?
réponse à . God le 08/03/2010 à 09h25 : Pour les anciens, je précise qu’hier, suite à un article en ...
Sur Expressio.fr c’est jour d’aller aux fraises.
Plein de nouveaux amis de la langue française
Viennent y savourer le plaisir de chercher
Sous les feuilles banales qui bordent les sentiers
De la langue d’usage d’autres sens bien cachés
Aux nards de notre histoire, à la couleur fruitée
De terroirs anciens
De terroirs lointains
Dont François le Premier fit le commun parler.
La langue d’oc pourtant a su force garder :
De son soleil ces fraises sont toutes parfumées.
Certaines sont tordues, ce sont les plus sucrées ;
D’autres sentent le sauvage : variété contrepets ;
La dentelle des feuilles pare la chair douce et gaie
Des coquines, des mutines, des savoureuses à souhait,
-Si les fraises se font rouges c’est pour être mangées-,
Qui fondent sur la langue en petits mots osés.
Leur étymologie est latine on le sait ;
D’autres fraises garnissent l’étal des bouchers
Comme autrefois les cols où on les tuyautait ;
Quant à celle du dentiste, il vaut mieux l’éviter.
Voilà qui est précis, mais qui manque de musique !
Sur Expressio la fraise prendra un goût unique
A consommer par tous et sans modération.
Et sans non plus hélas d’éditeur d’partition.
Je n’étais pas là ce weekend, j’en profite donc aujourd’hui pour offrir cette page à Mickeylange. C’est pour ton anni’, et tu en fais ce que tu veux, je te laisse voir 
Quand on va aux fraises, mieux vaut ne pas les sucrer... 
J’ai aussi lu, il y a déjà longtemps, que cela pouvait signifier “envoyer quelqu’un au bain”, l’envoyer paître en quelque sorte comme dirait Nick le karchériseur: “casse-toi, pauvre con !»
réponse à . tytoalba le 08/03/2010 à 09h30 : on aurait alors tout aussi bien pu dire "aller aux champignons" ou bien "aller a...
La première est que les fraises des bois se méritent un peu
Pourquoi les éléphants sont-ils gris ?
réponse à . God le 08/03/2010 à 09h25 : Pour les anciens, je précise qu’hier, suite à un article en ...
Bravo pour ce chiffre rond et sympathique pour notre nombre d’abonnés et, j’espère comme File_au_Logis, d’abonnéEs.

Il faut vite que tu metttes à jour ta page "Publicité" !

Cela étant, si chacun(e) des 25 000 nous disait seulement un petit coucou par exemple une fois par semaine, nous aurions beaucoup de bonne lecture, et certainement pas le temps d’aller aux fraises ...
réponse à . God le 08/03/2010 à 09h25 : Pour les anciens, je précise qu’hier, suite à un article en ...
Les affaires reprennent ! Bon, faut juste affranchir un peu les nonos : Yahoo, c’est bien, mais le bandeau Google à droite, c’est mieux. Faut quand même savoir que, tous les mille clics dans icelui, un tirage au sort désigne l’heureux gagnant de la trirème du jour (cette page), fabriquée par Mickey et remise en main propre par l’Amiral dans le grand salon d’apparat du phare (cette page).
Que n’en plus, si les nonos veulent profiter du salon rose pour aller aux fraises, la clé de 12 est sous le paillasson.
Et maintenant, tous au bar, Marcel a préparé un milk-shake à la fraise.
Se faire prendre sur le fait par le garde-champêtre et récolter une prune, ce serait la cerise sur le gâteau !
Pour nous toutes les femmes : cette page
réponse à . chirstian le 08/03/2010 à 09h29 : L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop cour...
aller à la pêche aux crevettes
Y a des crevettes sur la Lune* ?!? Et des fraises des bois, aussi, peut-être ?

* Chirstian est Sélénite - NDLR
réponse à . horizondelle le 08/03/2010 à 10h41 : il nous faudra les sucrer!Moi, je n’aurais pas mis de "r" à sucrer&...
Ça, c’est du pope !
réponse à . momolala le 08/03/2010 à 10h45 : Sur Expressio.fr c’est jour d’aller aux fraises. Plein de nouveaux a...
Ah ! Qu’en termes choisis ces choses-là sont dites !

D’après Molière.
réponse à . <inconnu> le 08/03/2010 à 10h51 : La première est que les fraises des bois se méritent un peuPourquo...
Parce qu’ils boivent la grisette ? Surtout la deuxième en partant de la gauche. Voir à cette page.
C’est aujourd’hui la journée de la femme, et pas seulement de la femme qui ramène sa fraise.
Depuis soixante ans la femme a gagné tous les combats. Le droit de vote, la pilule, la pilule du lendemain, le droit à l’avortement.
Elle est polytechnicienne, astronaute, expressionaute, ministre des finances, premier ministre, présidente de la République (et de là faire bander la France, non Martine je déconne).
Au quotidien, elle a le lave-linge, le lave-vaisselle, le vibromasseur à piles. Les homofemmes réclament le vibromasseur-inséminateur pour ne pas avoir à se faire sauter par un mec, (les homohommes veulent surtout pas réclamer la même chose, mais ils veulent des enfants aussi) Elle a gagné le droit de s’habiller comme elle veut, minijupe ou burqa. Il lui reste quelques combats à mener pour le respect des quotas dans les mines, dans les haut-founeaux, sur les bateaux de pêche, chez les gardiens de phare (hein pépé tu fais pas le fier sur ce coup) Dans la marine elles ont leur place sur le Clémenceau, dans les sous-marins et des fois sur le bateau de l’amiral.
Maintenant je vais vous faire un aveux, et croyez bien que j’en ai honte. Etant un peu âgé j’ai de mauvaise habitudes inégalitaires. Quand j’invite une femme au restaurant je paie la totalité de l’addition, je lui ouvre la portière de ma voiture, je lui offre des fleurs et je lui dit qu’elle est belle (quand c’est vrai) avant de la ramener chez son mari (je vous ai déjà dit que j’étais vieux)
Mais c’est promis j’arrête, je me modernise, je ne ferai plus le baise-main. Même ce soir où je suis invité au vernissage d’une exposition sur les femmes d’une de mes élèves je dirai trois mots, un verre et je me tire (seul) avant qu’elles m’envoient aux fraises.
Bon je vous laisse faut que je rentre au presbytère faire mon ménage.

l’abbé bête d’Hyères
réponse à . momolala le 08/03/2010 à 10h45 : Sur Expressio.fr c’est jour d’aller aux fraises. Plein de nouveaux a...
Mais oui, faut rancarder tous les petits nouveaux,
Afin que sine die ils se sentent à l’aise.
Expressio est un lieu qui vous mène en bateau,
Où vieillards inactifs libidineux alèsent
Les mots de tous les jours comme ceux de Boileau,
Pour faire déguster, à coups de diaphorèse,
La poésie du lieu, suant sous le manteau,
Pour larguer les amarres ou bien aller aux fraises.

Ah, qu’il est doux de voir que notre langue est belle,
Parée de ces plumes qui ne sont pas trop moches !
Combien, dis, versifient comme des jouvencelles,
Tandis que les matous dévident leur cinoche ?
Combien de nos lectrices ont la mine de celles
Qui piochent sans vergogne le sel de nos poches ?
Et combien faudra-t-il attendre, de Venelles,
Que God fournisse enfin l’éditeur de partoche ?
réponse à . mickeylange le 08/03/2010 à 11h40 : C’est aujourd’hui la journée de la femme, et pas seulement de...
elles ont leur place [...] des fois sur le bateau de l’amiral
En Méditerranée, là qu’il est bien plus facile de promener les couillons. Les nav du Nord sont plus viriles, alors faut pas les brusquer, les chéries, hein ! Surtout aujourd’hui...
réponse à . tytoalba le 08/03/2010 à 11h39 : Parce qu’ils boivent la grisette ? Surtout la deuxième en part...
Excellente réponse ! Je pensais plutôt à la traditonnelle réponse (esprit potache...):
«Pour ne pas le confondre avec les fraises des bois !»
Nota: je reconnaît être un ado qq peu attardé, un peu comme le grand Duduche (Cabu)
réponse à . God le 08/03/2010 à 09h25 : Pour les anciens, je précise qu’hier, suite à un article en ...
le cap des 25 000 vient d’être dépassé
Ben alors, y sont où ces 25000 abonnés, sont-ils tous allés aux fraises ? C’est vrai que c’est presque la saison !
Mais t’imagine, si il y en a ne serait que 1% qui écrit 2/3 commentaires par jour (pour ne pas parler de 20 ou 30 comme certains dont j’ai les noms...), on arrivera vite à saturation ! Tu seras obliger de faire des sessions tournantes. Ceux dont le nom commence par une voyelle, les jours pairs, et les consonnes les jours impairs.
Seul problème avec ça, c’est qu’Elpépé et Mickeylange ne pourraient plus faire leurs sketchs quotidiens, ils seraient obligés d’aller aux fraises !  
Chez Lassus, comme tous les Lassussiens... voici la "Fraise des bois" que notre amionaute est parti chercher, sur cette page.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 08/03/2010 à 12h40 : le cap des 25 000 vient d’être dépassé Ben alors, y ...
Théophile Gautier est bien de ton avis : souviens-toi cette page. Je crains quand même que le printemps ne soit un peu en retard cette année : les jonquilles de mon jardin n’ont pas fini de se faire belles dans la loge fermée de leur bouton (image volée à une rose). D’habitude elles penchent avant que de tomber à la fête des grands-mères (image volée à une autre rose).
Quand le marin dit "je vais aux fraises", en fait, il va prendre des bittures, tant il semble errer de long en large en gréant sa ligne de mouillage.
Comme c’est la journée de la femme, voici quelques réflexions que j’aime beaucoup:

“Ne rien attendre d’une femme, mais simplement l’aimer d’amour,
c’est l’assurance de tout recevoir d’elle, et plus encore…”
(Johanne Hauber-Bieth)

“Si l’amour embellit les femmes, les femmes, elles, embellissent l’amour.”
(Anne Bernard)

“La femme est tout ce que l’homme appelle et tout ce qu’il n’atteint pas.”
(Simone de Beauvoir)

“La femme est un trésor. L’homme un trésorier.”
(Auteur Anonyme)

"Chez les peuples vraiment libres, les femmes sont libres et adorées."
(Antoine de Saint-Just)

Et ma préfèrée :

“La femme est le seul cadeau qui vous choisit.”
(Auteur inconnu)
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 12h24 : elles ont leur place [...] des fois sur le bateau de l’amiralEn Méd...
En Méditerranée, là qu’il est bien plus facile de promener les couillons
Bon ça suffit mainant. J’en ai ras le bol de tes insultes du style "promène couillons" pour les bateaux qui ne sont pas zà voile.
Sur ta barcasse en plastoc il y a un moteur et quand tu n’as pas de vent tu marches au moteur et tu es donc aussi sur un promène couillon mais avec en plus un mât et un air de faux-cul du style "moi un moteur mais vous n’y pensez pas !"
Tu fais chouffa tous les marins (sérieux) ne sont pas plaisanciers. Demande à Rikske il en voit lui des vrais marins qui naviguent sur de vrais bateaux par tous les temps, sans voiles.
Moi Môssieur mon bateau-mouche il sort tous les jours.
Nous les pros de l’amer, on est pas de ces mijorés de plaisanciers qui ne dépassent pas le phare si la météo ne prévoit pas 5 jours de beau temps à l’avance, et après avoir vérifié le bon fonctionnement de leurs trois GPS, des deux radars , des trois radios, des deux téléphones-satellite, des six téléphones GSM, des quatre balises Argos et du manuel "la navigation pour les nuls"
Et TOC !
(oui je sais, collé samedi, mais viens boire un verre quand même)
réponse à . mickeylange le 08/03/2010 à 12h59 : En Méditerranée, là qu’il est bien plus facile de pro...
Ah ben là, forcément, hein ! Collé samedi. A éplucher les patates et écailler les maquereaux pour l’équipage. Et en dessert, tu prépareras un fraisier, tiens.
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 13h20 : Ah ben là, forcément, hein ! Collé samedi. A ép...
Des fraisiers des bois j’en ai trois en fleurs sur ma terrasse, mais ils ne sont qu’en fleurs, pour le fraisier faut attendre un peu.
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 12h24 : elles ont leur place [...] des fois sur le bateau de l’amiralEn Méd...
En Méditerranée
dans sa première version, le refrain de la marseillaise disait : "aux fraises, citoyens ...". Mais il n’avait pas été jugé assez conquérant. Pourtant le but était bien d’aller les ramasser. Même que c’est pour être au niveau, que les soldats creusaient des tranchées.
Résultat c’est à l’accent de "aux armes, citoyens..." que tant de soldats sont partis sucrer les fraises.
réponse à . chirstian le 08/03/2010 à 09h29 : L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop cour...
sans doute l’idée que lorsqu’on marche dans l’herbe mouillée, on retrousse son pantalon. Chez nous nous disions plutôt : aller à la pêche aux crevettes.


Chez nous ,au Québec on dit : avoir le pantalon à marée haute.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 08/03/2010 à 12h59 : Comme c’est la journée de la femme, voici quelques réflexion...
Merci pour ces bien jolies phrases 
Je crois qu’il va falloir reconsidérer le strabisme. D’après vous, lorsque l’on dit de quelqu’un qu’il a un œil qui part aux fraises, ça peut vouloir dire quoi ???
On pourrait aussi aller aux myrtilles
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 13h20 : Ah ben là, forcément, hein ! Collé samedi. A ép...
écailler les maquereaux

C’est à peu près aussi crédible que d’envoyer le bleu chercher la clé du champ de tir à l’armée.
Ah, les fraises et les framboises... cette page
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 08/03/2010 à 15h03 : écailler les maquereaux C’est à peu près aussi cr&ea...
Ça fait partie des douze travaux de Mickey !
réponse à . <inconnu> le 08/03/2010 à 10h51 : La première est que les fraises des bois se méritent un peuPourquo...
Mais ... les éléphants ne sont pas gris, du moins, pas de couleur grise !

Tous les amateurs de bière le savent : cette page, les éléphants sont de couleur rose !
"aller à la fraise"

On disait aussi "aller à la mûre" : la mûre, toujours la mûre.
Ceux qui ont pris l’expression au pied de la lettre et en sont revenus ensanglantés ont préféré "aller à la fraise" et voilà comment "aller à la mûre" est tombée en désuétude.
réponse à . SyntaxTerror le 08/03/2010 à 15h33 : "aller à la fraise" On disait aussi "aller à la mûre" :...
Dans la Marine, on va à l’amure. Si, si...
Et en Belgique on va à Namur. Si, si...
Wikipédia:
Babord amure: cette page
et tribord, ben, c’est l’inverse, SPA !
ah, oui ? et comme spécialité culinaire intéressante ?
C’est au pied de Namur qu’on voit ta fraise ?
réponse à . <inconnu> le 08/03/2010 à 16h55 : Wikipédia: Babord amure: cette page et tribord, ben, c’est l’...
On a gardé l’expression historique, avec les mâts à phares carrés : lorsque le navire recevait le vent de bâbord, les voiles étaient donc amurées, par leur écoute, à bâbord, d’où "bâbord amures".
Aujourd’hui, avec les gréements bermudiens à voiles triangulaires, lorsqu’on reçoit le vent de bâbord, les voiles sont amurées à tribord (en fait, juste les voiles d’avant, car la grand voile est généralement amurée sur un chariot qu’on règle, en pricipe, sous le vent également), mais on continue d’appeler cette allure "bâbord amures".
Aléa : les ris furax.

Anna Vig
C’est surtout à quelques kilomètres de là à Wépion qu’on voit les fraises. Voir cette page.
B’jour tout le monde !

J’ai suffisamment ramené ma fraise hier pour laisser la place aux autres aujourd’hui ! Je ne ferai donc que souhaiter « Bienvenue à bord  !*» à tous ceux et toutes celles qui abordent sur ces rivages !

* C’est une expression que j’emploie depuis des lustres, bien avant d’être sous surveillance de l’amirauté… Bon … je vais m’éloigner des eaux territoriales avant d’être harponnée !
réponse à . DiwanC le 08/03/2010 à 17h53 : B’jour tout le monde ! J’ai suffisamment ramené ma frai...
C’était pas bien, le coup du harpon, Germaine ? 
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 18h47 : C’était pas bien, le coup du harpon, Germaine ? ...
B’jour mon Lapin !
Hier, à ton invite (cf.131), j’ai répondu (cf.137 !
Quelle ne fut pas ma déception en arrivant... Plus de mât... plus de bateau... plus rien...
réponse à . DiwanC le 08/03/2010 à 18h54 : B’jour mon Lapin ! Hier, à ton invite (cf.131), j’ai r&...
Oui, mais je t’ai vue du large, aux jumelles agiter ton mouchoir au bout du quai. Et me voilà de retour pour une soirée mémorable, mon lapin !

Bon, BB, Germaine est un lapin épistolaire. Sois pas jalouse, c’est très peu nourrissant, un lapin épistolaire, donc je garde ma ligne pour toi, quand même, hein !
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 19h08 : Oui, mais je t’ai vue du large, aux jumelles agiter ton mouchoir au bout d...
Ah ! Quel dommage ! Ce soir, il y a sauterie avec les copains du clapier !

Pour Madame BB :
Chère Madame,
Si parfois vous aviez l’ombre du commencement d’un doute (mais je n’en crois rien : tout cela n’est que pour sourire !), sachez que je ne suis qu’un lapin de papier, sans consistance, ni relief, d’une platitude que vous n’imaginez pas !
Bonne soirée !
réponse à . DiwanC le 08/03/2010 à 19h24 : Ah ! Quel dommage ! Ce soir, il y a sauterie avec les copains du clap...
Après une carrière à faire des cocottes en papier, me vlà avec un lapin de papier, mainant... Et encore, le papier de God est de bonne qualité : c’est du papier couché. Le plus dur, pour un origami-lapin, c’est de bien réussir les oreilles. Et le pompon de queue, évidemment.
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 19h31 : Après une carrière à faire des cocottes en papier, me vl&ag...
Que ça va être beauooo !
réponse à . DiwanC le 08/03/2010 à 19h24 : Ah ! Quel dommage ! Ce soir, il y a sauterie avec les copains du clap...
Il ne me viendrait même pas à l’idée d’avoir le commencement du début de l’esquisse du prémisse d’un doute concernant la pureté de vos intentions concernant l’Amiral !!! Il faut bien que jeunesse s’amuse!!! Quant à votre platitude, votre manque de consistance, votre absence de relief, permettez-moi d’en douter ! Moi j’aime bien vos interventions, pleines de vitalité et de relief justement ! Alors, s’il vous plait, continuez à vous chamailler avec le PP... La BB est prêteuse...sur le papier, bien sûr.
Question pliages, Mickey est spécialiste. Demande-lui de te faire le dessin d’un lapin...
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 19h31 : Après une carrière à faire des cocottes en papier, me vl&ag...
J’attends surtout de voir le pompon de queue. 
M’étonne pas de toi, ça... Mais bon, un jour de fête de la Femme, je passe l’éponge.
Et vlan ! cette page
réponse à . mickeylange le 08/03/2010 à 11h40 : C’est aujourd’hui la journée de la femme, et pas seulement de...
N’étant pas féministe dans l’âme, mais bien contente que des femmes aient mené ces combats avant moi (surtout pour le lave-vaisselle ...) et par là-même pleine de contradictions, je trouverais dommage que tu te "modernises" ! Alors, continue de payer les additions au restaurant, de faire le baise-main, d’offrir des fleurs en disant à la femme qui t’accompagne qu’elle est belle... Mais, alors qu’est-ce que tu lui dis si elle n’est pas belle ? Ou alors, n’invites-tu que des belles ?
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 20h22 : M’étonne pas de toi, ça... Mais bon, un jour de fête d...
Comment ça, tu passes l’éponge et v’lan ? Dans cette page c’est plutôt la brave femme qui est mise à contribution ! Pour une journée de Fête de la Femme, cest plutôt moyen, mais bon, on ne change pas les bonnes vieilles habitudes comme ça !
réponse à . BeeBee le 08/03/2010 à 20h31 : Comment ça, tu passes l’éponge et v’lan ? Dans ce...
A partir de maintenant, BB*, on va faire comme d’habitude.
L’Amiral

* BB est la compagne de vie d’Elpépé - note de l’Amirauté pour les nonos
réponse à . BeeBee le 08/03/2010 à 20h24 : N’étant pas féministe dans l’âme, mais bien cont...
Service limité. Tu enlèves les fleurs et tu remplaces belle par intelligente pour le reste pas de changement. Enfin si, mais après le dîner. 
réponse à . mickeylange le 08/03/2010 à 20h41 : Service limité. Tu enlèves les fleurs et tu remplaces belle par in...
Ah ben bravo ! Ça, c’est une mentalité de marin méditerranéen, moi je dis. Le marin breton n’est pas du tout comme ça. Mais alors, pas du tout, hein !
Quoique...
Caisse tu préfères, HoubaHOBBES ? Un "pack" de femmes offert par Martine (cette page), ou un pack de Triple Westmalle offert par Rikske ? Hmmm ?
Nooon ! Pas sur la fraise, les filles !
réponse à . mickeylange le 08/03/2010 à 20h41 : Service limité. Tu enlèves les fleurs et tu remplaces belle par in...
Alors, Mickey, mon Ange, t’est-il venu à l’esprit que tu pouvais avoir affaire à une femme belle et intelligente ? Ou cela ne t’est-il jamais arrivé, pauvre de toi ?
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 20h51 : Caisse tu préfères, HoubaHOBBES ? Un "pack" de femmes offert ...
Non, en effet pas sur la fraise, ça peut toujours servir !
RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE DU JOUR

Et si on allait aux fraises ? Hmmm ?
réponse à . BeeBee le 08/03/2010 à 21h36 : Alors, Mickey, mon Ange, t’est-il venu à l’esprit que tu pouv...
Dans ce cas je me sauve en courant !
Le salut dans la fuite, c’est peu glorieux, mais qu’est-ce que c’est pratique !
Ah, bin, là quand il s’agit de vous sauver, l’Amiral et toi vous ne vous chamaillez plus... C’est courage ,fuyons ! Les marins se tiennent les cou-des dans l’adversité ! Ah, elle est belle la marine...
réponse à . BeeBee le 08/03/2010 à 22h46 : Ah, bin, là quand il s’agit de vous sauver, l’Amiral et toi ...
Désolé c’est le seul moyen d’éviter la" prison."
réponse à . mickeylange le 08/03/2010 à 22h50 : Désolé c’est le seul moyen d’éviter la" prison....
"Ah, si c’est pour des bonnes œuvres, je discute pas ". Michou A..
réponse à . mickeylange le 08/03/2010 à 22h50 : Désolé c’est le seul moyen d’éviter la" prison....
J’allais le dire...
Vous faites vraiment la paire ce soir !!!
Oui. Mais de quoi ?
Elpépé et le Pépé, c’est ça Elmémé ?
BB a fui dans le sommeil. Et je vais en faire autant, moi, tiens. HoubaHOBBES est enfin rentré des îles où il était avec HoubaRÉSILLE, le cuistre. Il devrait pointer demain.
Peut-être, après une opération...du Saint-Esprit. 
Bisous à toutes et à tous. Douce nuit.
réponse à . Elpepe le 08/03/2010 à 23h19 : BB a fui dans le sommeil. Et je vais en faire autant, moi, tiens. HoubaHOBBES es...
Demain on va te lui rabattre ton caquet quand elle sera réveillée.
Bonne nuit les petits
popm pom pom pom pom pom
réponse à . BeeBee le 08/03/2010 à 23h19 : Peut-être, après une opération...du Saint-Esprit. ...
Fume ! Je n’échangerais pas mes chères deux contre un plat de fraises ! Qu’est-ce qu’y en a qui sont locdus, dans la Bible, hein ?
réponse à . chirstian le 08/03/2010 à 09h29 : L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop cour...
Je connaissais surtout la pêche aux moules, mais nous retombons toujours dans le même "esprit"...
réponse à . chirstian le 08/03/2010 à 09h29 : L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop cour...
peut être qu’un pantalon pour aller aux fraises est trop court pour que l’ourlet ne recouvre pas les fruits du jardin ou les fruits sauvages
réponse à . cornelius le 09/03/2010 à 19h21 : peut être qu’un pantalon pour aller aux fraises est trop court ...
Bienvenue, Cornelius. Est-ce en hommage au sergent Chesterfield, que tu as choisi Cornelius comme pseudo?
réponse à . file_au_logis le 09/03/2010 à 20h09 : Bienvenue, Cornelius. Est-ce en hommage au sergent Chesterfield, que tu as chois...
A moins qu’il ne soit le cousin de notre Bonobo. Cornelius n’est-il pas un savant dans "la planète des singes"?
Bienvenue à lui quelle que soit la raison de son pseudo.
réponse à . momolala le 08/03/2010 à 10h45 : Sur Expressio.fr c’est jour d’aller aux fraises. Plein de nouveaux a...
chapeau ! clap, clap !
"L’expression s’emploie aussi pour dire "avoir un pantalon trop court", mais apparemment sans explications sur l’origine de ce sens"

Selon moi c´est que les fraises des bois poussent au niveau du sol, ainsi pour ne tacher le bas de son pantalon il faut le relever. D´`où la question "vas-tu aux fraises" . C est exactement comme la pêche aux moules.
réponse à . <inconnu> le 08/03/2010 à 10h51 : La première est que les fraises des bois se méritent un peuPourquo...
Les éléphants sont gris ... pour ne pas les confondre avec les fraises des bois !
Tout le monde sait ça ! ...Enfin, nous sommes au moins 2 !
En effet ,l’expression "aller aux fraises" était employée dans ma famille pour désigner un pantalon trop court ou trop remonté à la taille !!!

...peut-être parce que ,pour aller cueillir des fraises,les Anciens retroussaient le bas de leur pantalon afin de ne pas le tremper  !

Canrobert
Charmant petit poème de Paul Fort que Georges (l’autre !) mit en musique.

Hé ! donne-moi ta bouche, hé ! ma jolie fraise !
L’aube a mis des fraises plein notre horizon.
Garde tes dindons, moi mes porcs, Thérèse.
Ne repousse pas du pied mes petits cochons.

Va, comme hier ! comme hier ! comme hier !
Si tu ne m’aimes point, c’est moi qui t’aimerons.
L’un tient le couteau, l’autre la cuiller :
La vie, c’est toujours les mêmes chansons.


S’ils continuent sur cet air, ces deux-là finiront par aller aux fraises tel que l’entend Sa Divinité !

Paroles et musique (petite vidéo) à cette page
notre expression, qui est attestée en 1915, selon Gaston Esnault
Lire aussi le début de cette poésie gourmande d’Achille Ozanne (1900), qui est très allusif à mon avis.
Voir cette page
J’ai connu un type tellement petit qu’il est tombé en bas de l’échelle en voulant cueillir des fraises.
Allez, Roland de Lassus*, ramène ta fraise** !

* Compositeur, choriste et maître de chapelle au XVIe s.
** Sorte de collet double à godrons*** qu’on portait aux XVIe et XVIIe siècles.
*** Ornement en relief ou en creux qui provoque l’ivresse divine****.
**** Les lendemains de cuite, on sucre les fraises. En Belgique, on sale les frites.
D’habitude on dévore les fraises à belles dents ; ici, ce sont les fraises qui ont des dents.
P.-S. : Le dentiste, lui, utilise des fraises pour creuser dedans.
aller aux fraises

en ce qui concerne le pantalon trop court ........ ce dernier, poussé vers le haut par la poutre maîtresse du plaisir mâle,remonte le falzar et découvre les chaussettes ............
Aller aux fraises ?
Ce botaniste avait un penchant pour les mûres, car c’est
au pied des mûres qu’on voit le Masson !
Entre les fraises, Dante erre.
réponse à . mavique le 28/03/2013 à 07h34 : aller aux fraises en ce qui concerne le pantalon trop court ........ ce dernier...
Sur ce site, tu es toujours gagnant, mais dans ton cas, tu le seras davantage si tu déménages dans les Deux-Sèvres...
Question de pouvoir dire: ici, c’est Mavique, Thouars.
DEVINETTE
Un chien et une chienne vont également aux fraises dans la forêt. Pourquoi ?
réponse à . joseta le 28/03/2013 à 08h35 : Sur ce site, tu es toujours gagnant, mais dans ton cas, tu le seras davantage si...
Sans oublier le couple Mavique-Thimes : cette page.
réponse à . joseta le 28/03/2013 à 08h46 : DEVINETTE Un chien et une chienne vont également aux fraises dans la for&...
Se frotter la truffe ?
Pas mal... mais j’avais pensé à:
- parce que les chiens à bois.
Dans la forêt, le saoul boit. 
réponse à . <inconnu> le 28/03/2013 à 06h42 : J’ai connu un type tellement petit qu’il est tombé en bas de ...
J’ai connu un type tellement petit qu’il est tombé en bas de l’échelle en voulant cueillir des fraises.
Ça fraise le ridicule !
réponse à . <inconnu> le 28/03/2013 à 09h18 : J’ai connu un type tellement petit qu’il est tombé en bas de ...
Quand vas-tu essayer de faire des bonsaïs avec des fraisiers nains ?
chercheur de fraises des bois (ou de mûres )
M’enfin !! les mûres on les trouve en abondance dans les ronces au bord des chemins, ou sur les mûriers-arbres, pas besoin de les chercher 
Je sais, je ramène ma fraise manque de poésie !!

à la recherche d’un endroit propice
Pas question de se vautrer dans un roncier, les tapis de fraises des bois sont quand même plus confortables... 
Et puis si on veut vraiment être efficace : la solution
réponse à . deLassus le 28/03/2013 à 03h38 : notre expression, qui est attestée en 1915, selon Gaston EsnaultLire auss...
En effet, c’est une recette bien jolie pour un agréable dessert 
Par chez nous on dit : Aller gauler les Fraises... On gaule les noix normalement avec une gaule ici on ferai tomber des fraises avec sa propre gaule dans un joli coup de reins ! C’est plus difficile de trouver des champignons que des fraises ! Pas pareil aller aux champignons !
INTERMÈDE MUSICAL
cette page
réponse à . <inconnu> le 28/03/2013 à 06h42 : J’ai connu un type tellement petit qu’il est tombé en bas de ...
J’ ai souvent entendu l’ expression du jour complétée par "..: avec une échelle double", mais je doute que seuls les lilliputiens soient concernés. Il n’ y a d’ ailleurs pas que les fruits comestibles sauvages qui soient concernés... Qui n’ a entendu la chanson "...Tout ça parce qu’ au bois de Chaville, y’ avait du muguet" (je ne me souviens pas du titre exact, mais je sais qu’ elle avait été écrite par un chansonnier). Le muguet étant, lui, hautement toxique...
Sa femme à Richard Berry
- Comment c’est trop te demander ? D’aller aux fraises est-ce trop Berry ?
Plus jeune, j’étais fan d’Hugues Aufray. J’aimais bien aussi son épouse, Huguette aux fraises.

Pour les amateurs - et j’ai cru comprendre qu’ils étaient quelques uns sur ce site - voici une strophe du cher Brassens (Le Moyenâgeux) :

"Ces p’tit’s sœurs, trouvant qu’à leur goût
Quatre Evangil’s c’est pas beaucoup,
Sacrifiaient à un de plus :
L’évangile selon Vénus.
Témoin : l’abbesse de Pourras,
Qui fut, qui reste et restera
La plus glorieuse putain
De moines du quartier Latin."

Quel rapport, vous demandez-vous ?

Eh bien voici qui était cette abbesse de Pourras (voir cette page) :

"Il s’agit en fait d’Huguette de Hamel, abbesse, certes, mais aussi incorrigible libertine, plus encline à enseigner à ses novices les délicieux plaisirs du sexe que les austères envoûtements du Ciel.
L’Eglise, évidemment, la répudia.
L’abbesse de Pourras détourna alors l’argent de l’abbaye avant de s’enfuir avec son amant, Maître Baudes de La Maitre.
La magnifique gourgandine prit également soin d’emporter dans son baluchon tous les titres de propriété de l’abbaye."
réponse à . Enkidou le 28/03/2013 à 11h30 : Plus jeune, j’étais fan d’Hugues Aufray. J’aimais bien ...
Après les paroles, la musique ! 
réponse à . mitzi50 le 28/03/2013 à 11h12 : J’ ai souvent entendu l’ expression du jour complétée ...
Pierre Destailles.
On connait surtout la version de Francis Lemarque.
Jtez quand même un oeil aux paroles, pas complètement innocentes à cette page
Dans mon temps il y avait "aller aux fraises" qui voulait dire "avoir un pantalon trop court; qui arrivait au-dessus de la cheville.

Maintenant "aller aux mûres" aïe aïe aïe gare aux épines des ronces. Pour l’acte de plaisir, ça ne doit pas être facile. Je préfère les petites fraises de ces charmantes dames, là, on ne se pique pas.
Il me semble qu’on l’a évoqué il n’y a pas longtemps, personne ne ne souvient plus des premières paroles du "clair de lune à Maubeuge" ?

Je suis allé aux fraises
Je suis r’venu de Pontoise
J’ai filé à l’anglaise
Avec une Tonkinoise
réponse à . <inconnu> le 28/03/2013 à 12h38 : Dans mon temps il y avait "aller aux fraises" qui voulait dire "avoir un pantalo...
Je préfère les petites fraises de ces charmantes dames, là, on ne se pique pas.
Ça ne pique peut-être pas, mais parfois ça peut râper un peu, si le maillot est comme une "barbe de 2 ou 3 jours"...  :&rsquo)
réponse à . SyntaxTerror le 28/03/2013 à 12h42 : Il me semble qu’on l’a évoqué il n’y a pas longt...
Je suis r’venu de Pontoise
Voir cette page, Origine.
réponse à . God le 08/03/2010 à 09h25 : Pour les anciens, je précise qu’hier, suite à un article en ...
[c]le cap des 25 000 vient d’être dépassé[/c}

Trois ans après, nous sommes combien my God ?
Un noble anglais de 1.98m qui aime aller aux fraises: le sir haut de fraises.
Chaipa pourquoi, aujourd’hui, j’ai plus envie de sucrer les fraises que d’y aller.
C’est grave, docteur?
réponse à . mickeylange le 28/03/2013 à 13h50 : [c]le cap des 25 000 vient d’être dépassé[/c} Trois a...
cette page indique 30395, mais elle est rarement mise à jour.
Je crois me souvenir que God a indiqué il y a peu le nombre de 40000, mais je n’arrive pas à trouver quand.
réponse à . deLassus le 28/03/2013 à 16h10 : cette page indique 30395, mais elle est rarement mise à jour. Je crois me...
30395, c’est le nombre d’abonnés à la lettre quotidienne (car, cher Delassus, il y a aussi une lettre hebdomadaire).
Au total, il y a à cette heure 41300 aficionados et des brouettes. Petites, les brouettes.
réponse à . deLassus le 28/03/2013 à 13h24 : Je suis r’venu de PontoiseVoir cette page, Origine....
Je me souviens de cette page, il me semble y être allé de mon commentaire à l’époque.
Comme on peut voir, les trois premiers vers sont des expressions françaises et le dernier une allusion à une chanson des années 1900 encore présente dans les mémoires en 1962.
réponse à . deLassus le 28/03/2013 à 16h10 : cette page indique 30395, mais elle est rarement mise à jour. Je crois me...
C’est un peu comme les chômeurs ou les manifestants, ça dépend si tu comptes ceux sur les trottoirs ou ceux qui ont travaillé une heure la semaine précédente.
réponse à . God le 28/03/2013 à 16h21 : 30395, c’est le nombre d’abonnés à la lettre quotidien...
il y a aussi une lettre hebdomadaire
Eh bien, décidément, j’ai du mal à m’y faire !

Tous mes compliments pour ce score !
réponse à . deLassus le 28/03/2013 à 16h49 : il y a aussi une lettre hebdomadaireEh bien, décidément, j’a...
Sans oublier la lettre à Elise quand il aura fini l’éditeur de partoches...
réponse à . mickeylange le 28/03/2013 à 17h19 : Sans oublier la lettre à Elise quand il aura fini l’éditeur ...
’Quand il aura fini l’éditeur de partoches’,
Notre bien-aimé God s’en mettra plein les poches !
réponse à . deLassus le 28/03/2013 à 18h06 : ’Quand il aura fini l’éditeur de partoches’, Notre bien...
Notre bien-aimé God s’en mettra plein les poches !

C’est déjà fait avec nos cotisations et les droits d’auteur des 1001.
Enfin surtout les droits d’auteur, car nos cotisations il a déjà tout dépensé en rosé à la convention de Toulon !
Puisque tu fais la sortie des écoles*, voilà un sujet très apprécié !
Mais non j’rigole !  :&rsquo)
41 300… Quand je pense que certains – même si ce n’est pas plus de 500 avait indiqué un jour Sa Divinité – que certains donc lisent nos élucubrations divagatoires, à chaque fois, je me sens coupable…

Vais faire un tour chez les Desgrands-Lacour, tiens. Comme ça, je laisse ces pauvres abonnés et leurs brouettes tranquilles.
réponse à . DiwanC le 28/03/2013 à 19h16 : 41 300… Quand je pense que certains – même si ce n’est pas plus...
Mainant qu’t’as fini d’aller leur sucrer les fraises, à tes Dufond de Lacour, tu vien me rejoindre chez Marcel? Le Lagon Bleu réchauffé, c’est pas bon, et froid mais seul, c’est pas gai...
réponse à . DiwanC le 28/03/2013 à 19h16 : 41 300… Quand je pense que certains – même si ce n’est pas plus...
Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes 41 300 en arrivant au phare.
Imagine la tête de Marcel !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Aller aux fraises » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?