Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Peigner la girafe

Faire un travail inutile et très long, ne rien faire d'efficace.

Origine

L'origine de cette expression n'est pas vraiment certaine.
Il existe bien une anecdote à propos d'un gardien du Jardin des Plantes () où arriva la fameuse première girafe en 1827, gardien qui, alors qu'il était accusé d'inactivité chronique, aurait répondu : "Je peignais la girafe", mais elle aurait été inventée a posteriori.
On peut toutefois, sans grand risque de tomber, se pencher du côté des pratiques masturbatoires pour expliquer cette locution.
En effet, le long cou d'une girafe peut aisément (pour les dames qui rêvent un peu) être assimilé à un sexe en érection.
Et si l'on se réfère à Boris Vian dans "Vercoquin et le plancton", on constate qu'il y écrit, avec une allusion explicite à la masturbation : « J'ai tellement peigné ma girafe qu'elle en est morte ».
Outre peigner la girafe pour désigner ce genre d'activité, on trouve aussi se "polir la colonne" ou "s'astiquer le jonc", toutes locutions contenant des verbes liés au nettoyage.
Mais comment expliquer alors que, de la masturbation, on passe à l'inefficacité, voire à la fainéantise sous-jacente ?
Si je vous traite de branleur, vous comprendrez tout de suite (non, ne frappez pas, c'est juste pour expliquer) ! Un branleur, c'est quelqu'un qui se masturbe, mais c'est aussi quelqu'un qui traîne, qui ne fait rien.
On constate effectivement qu'il y a une assimilation très fréquente entre celui qui pratique l'onanisme à tout va et celui qui n'a aucune occupation utile, celui qui pratique l'oisiveté avec ardeur.
Pour confirmer cette relation sémantique, il suffit de se pencher sur le terme "peigne-zizi", très proche de notre expression, et qui, depuis longtemps dans le parler franc-comtois (mais peut-être ailleurs aussi), désigne un individu sur lequel on ne peut pas compter.
Donc si, à l'origine, celui qui peignait la girafe, c'était celui qui se masturbait, par glissement sémantique habituel, c'est devenu celui qui ne fait rien d'utile, qui glande, qui traîne, qui n'en fout pas une rame.
Attention : il ne faut pas ici confondre 'peigner' et 'peindre', comme le font certains. On n'a jamais vu quelqu'un se promener avec un seau de peinture beige à taches marrons et tenter d'en appliquer sur cet animal...

Exemple

« D'ailleurs, je m'en fous… On verra bien… Faire ça, ou peigner la girafe ! »
Martin du Gard - Les Thibault

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Peigner la girafe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe Yboul ferrmel / ???? ?????? Pisser dans le sable
Algérie Arabe Ytabtab fi koutti mag'ôur / يطبطب في قوطي مقعور Il tape une cannette qui n'a ni de fond ni de couvercle
Pays de Galles Gallois Mae'r oen yn dysgu i'r ddafad bori L'agneau apprend à brouter au mouton
Allemagne Allemand Dem lieben Gott die Zeit stehlen Voler le temps au bon dieu
Allemagne Allemand Etwas für die Katze machen Faire quelque chose pour la chatte
Allemagne Allemand Eulen nach Athen tragen Porter des chouettes à Athènes
Grèce Grec κάνω μια τρυπά στο νερό Faire un trou dans l´eau
Angleterre Anglais To beat the dead horse Battre un cheval (déjà) mort
Angleterre Anglais To brush the dog Brosser le chien
Angleterre Anglais To carry coals to Newcastle Porter du charbon à Newcastle (Neuchâtel)
Angleterre Anglais To preach the choir Prêcher à la chorale
États-Unis Anglais To screw a tornado Visser une tornade
États-Unis Anglais To sharpen pencils Tailler des crayons
Espagne Espagnol Matar el tiempo Tuer le temps
Espagne Espagnol Qui no té res a fer, el gat pentina Qui n'a rien à faire peigne le chat
Espagne Espagnol Trabajar en balde Travailler en vain
Canada Français Fourrer le chien / Fucker le chien
Canada Français Se pogner le cul Ne rien faire
France Français Ratasser par là au travers Traînasser ici et là sans but
Israël Hébreu טחן קמח טחון Moudre de la farine moulue
Israël Hébreu כתש מים Piler de l'eau
Italie Italien Arare / scopare il mare Labourer / balayer la mer
Italie Italien Mèttiri l'acqua 'nd'o panàru Mettre de l'eau dans un panier
Italie Italien Pestare l'acqua nel mortaio Piler l'eau dans le mortier
Italie Italien Pettinare le bambole Peigner les poupees
Italie Italien Svuotare il mare col cucchiaino Vider la mer à la petite cuillière
Latin Latin Ligna in silvam ferre Porter du bois dans la forêt
Pays-Bas Néerlandais Vliegen vangen Attraper des mouches
Pays-Bas Néerlandais Water naar de zee dragen Amener de l'eau vers la mer
Brésil Portugais Beliscar fumaça Pincer de la fumée
Brésil Portugais Dar nó em pingo d'água Faire un noeud à la goutte d'eau
Brésil Portugais Enxugar gelo Essuyer de la glace
Brésil Portugais Matar cachorro a grito Tuer un chien avec des cris
Roumanie Roumain A căra apă la fântână Amener de l'eau à la fontaine
Roumanie Roumain A căra lemne în pădure Amener du bois en forêt
Roumanie Roumain A taia frunze la câini Couper des feuilles aux chiens
Russie Russe Nocit vodou v rechete Porter de l'eau dans un tamis
Slovaquie Slovaque Bit mrtveho kona Battre un cheval mort
Turquie Turc Akıntıya kürek çekmek Aller contre le fil de l'eau / le courant
Turquie Turc İğneyle kuyu kazmak Creuser un puits avec une aiguille
Belgique Wallon Fer quatwaze heûres so quinze jous Faire quatorze heures en quinze jours
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Peigner la girafe » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 06/12/2005 à 02:45
    Continuez de la sorte , vous me faites bien rire ......!
  • #2
    • OSCARELLI
    • 29/06/2006 à 21:42
    Meuh non, gross’ biesse! Ce n’est pas un seau de peinture beige à taches marron. C’est un sceau plein de taches marron qu’on essaya de coller épisodiquement sur la fourrure beige uni de la girafe. Et cela tint-tint!
    (Dixit Milou, lorqu’il bégayait)
  • #3
    • <inconnu>
    • 04/01/2007 à 19:23
    Pour bien rire de cette expression, il faut se demander comment faire pour peigner une girafe. D’abord dresser un échafaudage à côté d’un arbre haut, puis y amener la girafe et lui dire que les feuilles sont bonnes à manger, puis préparer son peigne, et s’apercevoir enfin que la girafe ayant le poil court n’en a nul besoin !
  • #4
    • <inconnu>
    • 24/11/2007 à 00:39*
    Grégaire fin pâle,
    gai ferra épingle,
    para en fil greige.
    Agréger épi final
    Faire piger l’ange
    par neige fragile
    égara plein grief
    Anna Log
  • #5
    • <inconnu>
    • 24/11/2007 à 05:47
    Quelle activité solitaire a engendré autant d’expressions ?
    En voici quelques unes de la Belle Province :
    Se crosser, se gauler,
    avoir une graine dans l’oeil,
    se gruger ou se polir l’shaft,
    se hâler la broche,
    jouer de l’égoïne ou sciotter,
    jouer aux marbes,
    se faire aller le moine,
    mousser le créateur,
    se passer un jack, un Louis-Philippe-sur-la-glace, ou un willy.
  • #6
    • <inconnu>
    • 24/11/2007 à 06:18
    • En réponse à <inconnu> #3 le 04/01/2007 à 19:23 :
    • « Pour bien rire de cette expression, il faut se demander comment faire pour peigner une girafe. D’abord dresser un échafaudage à côté d’un ar... »
    S’il s’agissait vraiment du cou de la girafe, le branleur ne serait pas un peigne-cul mais un peigne-cou. Point n’est donc besoin d’échafaudage.
  • #7
    • <inconnu>
    • 24/11/2007 à 07:44
    oups! "peigner la girafe"....on va encore avoir des "démêlés" avec la SPA qui est un poil susceptible...Sac de noeuds en vue...?
    Bof! on s’en bat l’oeil et on s’en brosse le ventre!
    Et puis, y a jamais moyen de lui faire un pti "cou - cou" à cette pauvre bête!
  • #8
    • OSCARELLI
    • 24/11/2007 à 08:07
    Et comment faites-vous, avec les mains sur les cou-vertures?
  • #9
    • OSCARELLI
    • 24/11/2007 à 08:14
    Mon petit Godemichou adoré, tu sèmes antique, maintenant?
    Je n’en crois rien.
    Quand tu nous poses la question existentielle:
    Mais comment expliquer alors que, de la masturbation, on passe à l’inefficacité, voire à la fainéantise sous-jacente ?

    J’ai beau chercher, tu n’y réponds pas...
    Oh, tu nous donnes bien des équidés équivalences, mais de réponse, point!
    Comment? Que dis-tu? Tu n’entends pas ma question?
    Attends, je répète, mais plus fort:
    QUAND TU NOUS POSES LA QUESTION EXISTENTIELLE:
    Mais comment expliquer alors que, de la masturbation, on passe à l’inefficacité, voire à la fainéantise sous-jacente ?

    J’AI BEAU CHERCHER, TU N’Y REPONDS PAS.
    OH, TU NOUS DONNES BIEN DES EQUIVALENCES, MAIS DE REPONSE, POINT!
    CA VA MIEUX, LA? TU COMPRENDS? TOUJOURS PAS?
    BON, J’ARRETE ALORS, CA NE SERT A RIEN DE PEIGNER LA GIRAFE AVEC TOI...
    😄😄😄
  • #10
    • OSCARELLI
    • 24/11/2007 à 08:15
    CONVENTION EXPRESSIO.BE
    Merci pour ta superbe contrib’, Memphis. C’est tout beau.
    Je t’enverrai la mise en page d’ici une petite semaine, après mon retour.
  • #11
    • memphis
    • 24/11/2007 à 08:20
    • En réponse à OSCARELLI #10 le 24/11/2007 à 08:15 :
    • « CONVENTION EXPRESSIO.BE
      Merci pour ta superbe contrib’, Memphis. C’est tout beau.
      Je t’enverrai la mise en page d’ici une petite semaine, ap... »
    J’espère que tu as vu que ce n’était que le premier des deux épisodes! Ne peut pas faire Dallas qui veut. Par contre si tu veux bien m’aider à peigner la girafe, tu pourrais tenir l’échelle cette page
  • #12
    • <inconnu>
    • 24/11/2007 à 08:27
    • En réponse à <inconnu> #7 le 24/11/2007 à 07:44 :
    • « oups! "peigner la girafe"....on va encore avoir des "démêlés" avec la SPA qui est un poil susceptible...Sac de noeuds en vue...?
      Bof! on s’e... »
    Mais que fait la SPA quand on sait que certains passent leur temps à "enculer les mouches" ?
  • #13
    • hedgehog
    • 24/11/2007 à 08:34*
    My God ! se faire traiter de branleur de (très) bon matin, au détour d’un discours sur le long cou du camelopardalis, n’y aurait-il pas de quoi se sentir (si je puis dire) un peu gland..auprès de mon chêne, disait Georges.😮
    Un amateur de Furetière et de l’onanisme, et il n’en manque pas, pourrait-il m’éclairer sur les zorijinnes de zarâfa ?
    PS. où puis je me procurer un seau de peinture beige à taches marron, c’est pour repeindre le salon rose, cette dernière couleur ayant des qualités an-aphrodisiaques bien connues m’ amenant à douter de l’intensité,voire de la qualité des activités censées s’y pratiquer...hors l’onanisme collégien et triste.(provoc)😏
    .
  • #14
    • OSCARELLI
    • 24/11/2007 à 08:51*
    • En réponse à hedgehog #13 le 24/11/2007 à 08:34* :
    • « My God ! se faire traiter de branleur de (très) bon matin, au détour d’un discours sur le long cou du camelopardalis, n’y aurait-il pas de q... »
    En réponse à ton Parti Socialiste:
    c’est pourtant simple: tu commence par prendre des chataignes.
    Beaucoup.
    Et puis tu attends: les traces vont d’abord bleuir, puis - éventuellement - noircir avant de virer vers un très beau brun roux., qu’il te suffira alors de décoller tendrement et précautionneusement de ton épiderme pour les mettre dans un seau de peinture beige.
    Voili, voilà, voilou.
    Si tu as un problème pour trouver les chataignes, j’en connais sur ce site qui sont toujours prêts à en distribuer, même gratuitement. Livraison à domicile garantie sans frais.
    Je crains cependant que Elpépé ne te laisses faire... A toi de voir...
  • #15
    • OSCARELLI
    • 24/11/2007 à 08:54
    • En réponse à <inconnu> #12 le 24/11/2007 à 08:27 :
    • « Mais que fait la SPA quand on sait que certains passent leur temps à "enculer les mouches" ? »
    La SPA? Tu veux dire: la Société des Pécheurs Avachis? Demande donc au Pépé. Y doit savoir, lui... Enculer les mouches, ca fait partie de leur travail quotidien, pour appâter le poisson...
  • #16
    • OSCARELLI
    • 24/11/2007 à 08:55
    • En réponse à memphis #11 le 24/11/2007 à 08:20 :
    • « J’espère que tu as vu que ce n’était que le premier des deux épisodes! Ne peut pas faire Dallas qui veut. Par contre si tu veux bien m’aider... »
    Vi, vi, vi, zai vu!
  • #17
    • <inconnu>
    • 24/11/2007 à 10:14
    La première girafe en France a été offerte à Napoléon III, par le pacha d’Egypte, qui lui fit faire le tour de France pour la faire voir à la population.
    L’origine dans certaines villes, des rues, places, restaurants, hotels de la girafe fait suite à ce tour de France.
    La girafe avait été offerte à Napoléon III accompagnée de ses soigneurs (quatre) dont un qui chaque jours avec un peigne lui arrangeait la crinière.
    (Beaucarneau)
    (qui n’est pas un branleur)
  • #18
    • tytoalba
    • 24/11/2007 à 10:24
    • En réponse à OSCARELLI #15 le 24/11/2007 à 08:54 :
    • « La SPA? Tu veux dire: la Société des Pécheurs Avachis? Demande donc au Pépé. Y doit savoir, lui... Enculer les mouches, ca fait partie de le... »
    La SPA? Tu veux dire: la Société des Pécheurs Avachis

    Sans doute ceux qui peignent le hareng ou la morue. Larousse note : "le hareng peigné est celui qu’on a privé de ses nageoires et de ses écailles. La morue peignée étant celle qui a perdu une partie de sa peau."
    Le maquereau aurait-il fait la peau à la morue ? 🙂
  • #19
    • <inconnu>
    • 24/11/2007 à 10:35*
    Pour les amateurs (trices) d’onanisme, je vous livre les différents noms de la bête pour les hommes. (94 noms) la liste féminine elle en comporte 266.
    agobilles
    andouille de calcif
    anguille de caleçon
    ardillon
    asperge
    attributs
    balayette
    bambou
    bijoux de famille
    bite
    brandon
    braquemard
    burettes
    burnes
    chauve à col roulé
    chibre
    chinois
    chipolata
    cigare à moustaches
    claouis
    clarinette
    clarinette baveuse
    coquette
    coucougnettes
    dard
    dardillon
    défonceuse
    douillettes
    engin
    flageolet
    gaule
    goupillon
    gourdin
    guize
    guizette
    guizot
    jacot
    jacques
    jacquot
    jean-nu-tête
    joyeuses
    kiki
    la jambe du milieu
    la nouille
    le piège à mémés
    le père Frappard
    le petit frère
    le rossignol à gland
    les orphelines
    les outils
    les parties
    les précieuses
    les valseuses
    macaroni
    manche
    manche à couilles
    mandrin
    marchandise
    miches
    nœud
    noisettes
    paf
    panais
    panier
    papillon du sénégal
    parties honteuses
    pine
    pipeau à moustaches
    pistolet
    polard
    popaul
    p’tit oiseau
    quéquette
    queue
    quique
    quiquette
    quiqui
    robinet d’amour
    roubignolles
    roupes
    roupettes
    roustons
    sabre
    service trois pièces
    teub
    teube
    teubi
    tige
    tringle
    trique
    vipère brousailleuse
    yeucs
    yocs
    zigounette
    zizi
    zob
    zobi
    (Dicoloco)
  • #20
    • tytoalba
    • 24/11/2007 à 11:14
    • En réponse à <inconnu> #19 le 24/11/2007 à 10:35* :
    • « Pour les amateurs (trices) d’onanisme, je vous livre les différents noms de la bête pour les hommes. (94 noms) la liste féminine elle en com... »
    hé ben, on a échappé à
    la liste féminine elle en comporte 266.

    Elle aurait battu le record de la page la plus longue, mais elle n’aurait pas fait sauter celui du nombre de commentaires. 🙂