Avoir l'air de revenir de Pontoise - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Avoir l'air de revenir de Pontoise

Avoir l'air confus, troublé.
Ne pas comprendre ce qui se passe.

Origine

Pontoisiennes, Pontoisiens, est-ce que les gens que vous visitez hors de votre commune vous disent que vous avez l'air ahuri ? Parce que l'expression du jour est dans la même veine que "il vient de Pontoise" qui veut dire "il a l'air hébété (voire abruti)".

Différents auteurs ont cherché à donner une explication historique à cette expression argotique bizarre (pourquoi Pontoise au lieu de Magnac-Laval, Brie-Comte-Robert, Marly-Gomont ou le Monteil-au-Vicomte, par exemple ?).
Ainsi, on trouve pêle-mêle les origines suivantes :

  • À l'époque féodale, il y avait à Pontoise un seigneur cruel qui soumettait les étrangers visiteurs de son fief à un interrogatoire poussé avant de les renvoyer d'où ils venaient. Ces voyageurs étant très décontenancés par les questions et les menaces du maître des lieux, lorsqu'ils reprenaient contact avec l'extérieur, ils paraissaient si ahuris que leurs interlocuteurs trouvaient qu'ils avaient l'air de revenir de Pontoise.
    Mais cette expression ne semblant apparaître qu'au milieu du XIXe siècle, le seigneur de Pontoise, s'il a existé, n'est probablement pas pour grand-chose dans son apparition.
  • En 1634, une grave épidémie décima la majeure partie des habitants de Pontoise. Alors forcément, les rares qui en réchappèrent eurent l'air très étonnés et troublés d'être encore en vie lorsqu'ils rencontrèrent des gens hors de la ville, ne sachant expliquer pourquoi ils n'y étaient pas morts.
  • Entre 1652 et 1753, le parlement de Paris fut, sous des règnes et pour des raisons divers, exilé trois fois à Pontoise. Alors les gens qui revenaient de là-bas étaient assaillis de questions du genre "qu'a-t-il été dit à Pontoise ?" et, décontenancés par le flux de questions venues d'interlocuteurs variés, ne savaient plus quoi y répondre.
Mais, sachant qu'il existait aussi l'expression "avoir l'air de revenir du Congo" ou bien "avoir l'air de revenir de l'autre monde" pour désigner quelqu'un qui semblait avoir perdu le contact avec le monde civilisé ou qui n'était au courant d'un fait pourtant connu (donc quelqu'un ayant l'air troublé ou ahuri), il est probable que la véritable origine vient tout simplement d'un jeu de mots basé sur l'adjectif 'pantois' ou 'pantoise'.

Compléments

A moins qu'au lieu d'un jeu de mot, cela vienne d'une mauvaise interprétation de la part d'un mal-entendant et qui ne serait pas tombée dans l'oreille d'un non-entendant.
C'est vrai, sachant que le professeur Tournesol est sourd comme un pot, Hergé aurait pu imaginer le bout de dialogue suivant :
La Castafiore, avec un air très étonné (mais pas celui des bijoux, bien sûr) : "Vous savez quoi ? J'en suis toute pantoise !"
Tryphon : "Ah vous revenez de Pontoise !"

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir l'air de revenir de Pontoise » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Като паднал от небетоComme tombé du ciel
Allemagnede Er guckt wie ein Mondkalb.Il regarde comme un veau lunaire.
Allemagne / Autrichede Blöd aus der Wäsche schauenFaire une drôle de tête immergeant de sa chemise (de son linge)
Angleterreen To have been wool-gatheringAvoir été cueillir (ramasser) de la laine
Espagnees Parece alelado.Il a l'air ahuri.
Espagnees Estar en el limboÊtre dans les limbes
Argentine (Buenos Aires)es Estar más perdido que Adán en el día de la madre.Être plus confus qu'Adam lors de la fête des mères
Espagnees Je proppose aussi dans le même registre, mais avec une nuance : "Estar en Babia"."Être dans la lune" ou "Être "absent".
Argentinees Estar en la luna.Etre dans la lune
Argentine (Buenos Aires)es Estar más perdido que turco en la neblinaEtre plus egaré qu'un turc dans le brouillage
Espagnees Estar en BabiaÊtre dans la lune/absent
Espagnees Estar pensando en las musarañasPenser aux musaraignes (= Bayer aux corneilles)
Espagnees Quedarse pasma(d)o/tener cara de pasma(d)oRester médusé
France (Sud-Ouest)fr Il est entre Gaillac et Rabastens
Canada (Québec)fr As-tu vu le diable ?
Belgique (Flandre)nl van de stomme geslagen zijnetre battu par le muet (et donc ne plus savoir dire qqchose)
Pays-Basnl Van het padje af zijnAvoir quitté le petit chemin
Pays-Basnl In de mist zijnêtre dans le brouillard
Pays-Basnl Het in Keulen horen donderen.Entendre le tonnerre en Cologne.
Pays-Basnl als een donderslag bij heldere hemelcomme un coup de tonnerre dans un ciel bleu (dégagé)
Pays-Basnl In de bonen zijnEtre dans les haricots
Polognepl Wyglądać jakby się spadło z księżycaAvoir l'air de tomber de la lune
Brésilpt Estar mais perdido do que cego em tiroteioEtre plu perdu qu'un aveugle au milieu d'un échange de tirs
Roumaniero A fi de pe altă lumeEtre d'un autre monde
Roumaniero Parc-ai fi c?zut din pom/copacComme tombé de l'arbre
Roumaniero A fi căzut din lunăÊtre tombé de la lune

Vos commentaires
Hors sujet, certes, mais pour les nombreux qui n’y participèrent point et que cela intéresse, voici le compte-rendu des récentes agapes (the blues) expressionautiques de La Gaude (06).
Avec, d’abord, les documents compromettants puis le compte-rendu.


L’arrivée en char à boeufs à hélices


Toute la tablée (sauf le photographe !)


Filo et Momo prennent leur pied


La troupe et la guinguette à l’extérieur



Le compte-rendu au format PDF.
réponse à . God le 03/12/2006 à 18h25 : Hors sujet, certes, mais pour les nombreux qui n’y participèrent po...
revenir de Pontoise, c’est "être carrément à l’Ouest" !!!
oui, mais à l’ouest de quoi ? ou d’où ? probablement, "à côté de ses pompes" ... 

je souhaite que les photos de la prochaine convention soient aussi nettes ! lol
réponse à . cotentine le 04/12/2006 à 00h18 : revenir de Pontoise, c’est "être carrément à l’O...
God devait trouver qu’on avait tous l’air de revenir de Pontoise ! Pourtant on était beaux dans nos habits du dimanche et on avait même trouvé un brave type pour nous mettre tous sur la dernière photo.

Je me souviens que dans ma vie parisienne tout ce qui évoquait l’Oise, rivière, département, "région", avait une connotation un peu méprisante qui rejoint de l’expression du jour : c’était l’idée de la campagne avec la boue et les cerveaux épais, frustres, par opposition au parisianisme de bon ton. Les copines qui venaient de Pontoise, de Beaumont, ... prenaient souvent l’accent épais des Picards par jeu dans notre Ecole Normale où tous les accents se côtoyaient mais où il était de règle de parler "pointu" et de distinguer l’[é] de l’[è] (pas les bons graphèmes mais je ne sais pas où les trouver). Peut-être Pontoise a-t-elle était choisie parce que cette ville évoquait l’Ouaise à elle toute seule.
........Tiens ! je ne connaissais pas cette expression........c’est comme "tomber de la lune" ou "faire des yeux de merlant frit alors ?"..........
Cette expression est bien connue mais plutôt que l’air hébété ou ahuri nous lui donnions le sens de déconfit, décontenancé, comme les membres du Parlement en revenant à Paris après leur exil à Pontoise (http://www.trucsdemame.com/pages_express/page_express03.html).
Revenir de Pontoise... ou de Canossa !
L’an dernier, au resto, nous fêtions Expressio,
Notre régime, à l’eau, nous en bûmes des seaux!
S’acheva en framboises, mais, quand on vit l’ardoise,
Mesurée à la toise,nous revînmes de Pontoise!
Juste une remarque concernant l’adjectif pantois: il me semblait que dans le temps, cet adjectif n’existait qu’au masculin. Pas de pantoise, donc. Me trompe-je?
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 07h26 : Cette expression est bien connue mais plutôt que l’air héb&ea...
Bonjour voisin (13540) ! Toutes les sources (supposées) dignes de foi en ma possession citant cette expression évoquent le sens d’hébété, ahuri, ne comprenant pas ce qui se passe ou disant des sottises.

Et je rajoute que le Grand Larousse du XIXe indique : "que l’on applique à ceux dont les réponses sont troublées et confuses".
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 07h53 : Juste une remarque concernant l’adjectif pantois: il me semblait que dans...
Le Grand Robert et le Littré citent ’pantoise’. Le Robert indique qu’il est d’un usage rare. Le TLFI précise "Les dictionnaires de l’Académie et le Petit Robert ne signalent pas le féminin qui est rare. Il est cependant attesté par les autres dictionnaires".
Mais quand on veut faire un jeu de Meaux, est-ce qu’on s’embarrasse vraiment de telles choses ?
Apparemment, la formation argotique : verbe+préposition+nom de lieu présentant une similitude avec le référent n’est pas rare en argot. On a par exemple "aller à Niort", pour "nier" (et d’autres qui m’échappent si tôt matin).

Pontoisiennes, Pontoisiens, revenantes, revenants, bonjour !

Pourquoi qu’vous les avez floutées, les photos ?
voici une expression que je n’ai jamais entendue, et dont je lis le commentaire suivant :
"Les uns le disent d’un homme surpris, effaré ; les autres d’un niais ; ceux-ci d’un personnage qui ignore ce que tout le monde sait ; ceux-là d’un individu qui se contredit, qui bredouille, qui fait des mystères ou des quiproquos. Il y en a même qui disent, non pas : Comme en revenant, mais : Comme un revenant de Pontoise. Autant de gens, autant de sentiments." (cette page
Donc, à en croire cette source très complète : une expression pas très claire !...Je vous en conseille la lecture : elle présente de façon très détaillée les 3 explications citées ici.

Pour ma part, je relèverai seulement que l’expression "revenir de" pour marquer la surprise, l’hébétude , est avérée depuis longtemps : "je n’en reviens pas !"
Et penserais plutôt que "ne pas revenir de " a été complèté par Pontoise , sans explication plus sérieuse que l’emploi de certains mots dans certaines comptines ou jeux de mots...

@10 : on dit aussi aller à Thouars , ou aller à Jacta-est (beaucoup plus agréable que Jacta-nord)
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 09h07 : Apparemment, la formation argotique : verbe+préposition+nom de lieu ...
Pourquoi qu’vous les avez floutées, les photos ?

A: un mauvais règlage de flou_au_logis
B: l’un(e) d’eux est candidat(e) à la Présidence et ne veut pas être reconnu(e)
C: Gaude est un quartier de Pontoise , et ils voulaient cacher l’air hébété qu’ils avaient en revenant
D: certain(e)s d’entre eux étaient partis le matin en disant à leur conjoint(e) :" je t’assure, chéri(e) , si je suis obligé d’aller au bureau, c’est vraiment que je ne peux pas faire autrement."
Votre réponse ? C’est votre dernier mot ? Avant de vérifier : une page de publicité ...
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 07h53 : Juste une remarque concernant l’adjectif pantois: il me semblait que dans...
pantoise
comme le répond God en 9, les sources semblent divisées. L’explication est sans doute donnée par Littré:
" Dans l’ancienne langue, pantois était substantif et voulait dire essoufflement : le Romman des oiseax et de leur chasse, composé par Gaces de la Vigne (XIVe s.)"
c’est sans doute parce qu’il s’agissait d’un substantif masculin, qu’il a été ensuite utilisé comme adjectif seulement au masculin, avant de prendre les deux genres, comme tout bon adjectif...
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 09h07 : Apparemment, la formation argotique : verbe+préposition+nom de lieu ...
tout est flouté en effet ,
à bon escient bien "troublé"
c’est joindre les mots au cliché
ce que revenir de pontoise est....
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 06h08 : ........Tiens ! je ne connaissais pas cette expression........c’est c...
Tu ne comprends pas parce que tu reviens de Pontoise. Moi je connaissais, comme de nombreuses expressions. Mon grand-père en employait beaucoup et moi aussi; mais souvent je n’en connais ni la signification exacte ni, et surtout, l’origine. D’où mon intérêt pour expressio. Et je ne suis pas déçue. Merci God. Claudine
réponse à . God le 03/12/2006 à 18h25 : Hors sujet, certes, mais pour les nombreux qui n’y participèrent po...
Joliii!
Félicitations admiratives et enthousiasmées à tous les auteurs, compositeurs et interprètes !
pourquoi Pontoise au lieu de Magnac-Laval, Brie-Comte-Robert, Marly-Gomont ou le Monteil-au-Vicomte, par exemple ?
Là, j’élève une protestation solennelle, God : qu’est-ce qui peut bien justifier une telle ségrégagtion ? Un tel parti-pris épris de mépris à tout prix ?

ET ROUPERROUX-LE-COQUET, ALORS ???

Ça compte pour du beurre, les charmantes bourgades sarthoises ? Hmmm ? Et si vous voyiez la tronche de ses habitants, qui n’ont même pas de gentilé à ma connaissance, vous apprécieriez et savoureriez avec délice "avoir l’air de revenir de Rouperroux-le-Coquet", beaucoup plus explicite que "...de Pontoise" !
Bonjour à tous, mais là, je fais la gueule.
est-ce que les habitants de Pontoise utilisent cette expression ? Ou disent-ils " avoir l’air de revenir de chez nous ? "
Il est important de souligner,que pour "revenir de" il faut d’abord y être allé. Or, l’étude approfondie des statistiques fournies par la comptabilité de l’octroi de Pontoise montre que globalement, sur 2 siècles, le nombre de personnes sorties de Pontoise est égal au nombre de personnes qui y sont entrées, diminué du nombre de personnes qui y sont restées (compte non tenu des naissances et des décès intra muros).
En cela on peut dire que Pontoise n’est pas un cas particulier, et serait même dans la situation générale de toutes les villes, sauf de Naples dont il est établi qu’on ne revient pas vivant, à cause de la mauvaise qualité de ses pizzas, ou de l’Etna (qui comme chacun sait, n’est pas du tout à Naples : donc je m’oppose à cette explication !) CQFD
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 07h26 : Cette expression est bien connue mais plutôt que l’air héb&ea...
Sans vouloir ergoter, et God sait si c’est vrai, je crois que l’on "va à Canossa" ou "on va comme le pape à Canossa" (on n’en revient pas), ce qui signifie qu’on se plie aux ordres d’un autre.
Ce serait un peu la même chose que de passer sous les fourches C(l)audiiiiiiiiiiines.
Ce fut mon intervention (presque) sérieuse du jour.

Memory-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 04/12/2006 à 11h51 : Sans vouloir ergoter, et God sait si c’est vrai, je crois que l’on "...
Sans vouloir ergoter
Il est étonnant de voir avec quelle retenue, en ce jour d’hui, on enfile les mouches par derrière, God. Que se passe-t-il ? L’approche des fêtes ? Le petit Jésus et les angelots partout ? Les agneaux bêlants...
Mais que sont les ânes et les bœufs devenus ?
les étudiants Chinois de Formose* chantent "à tue-tête" (c’est à dire de façon des bridés) la chanson suivante:
"revenant de Pontoise,
la digue du chose
revenant de Pontoise
la digue du chose
de Pontoise à Formose
la digue, la digue,
de Pontoise à Formose
la digue du chose..."
(*comme chacun sait ,les Chinois de Formose sont de grands enfants, qui ont le sens du rythme )
réponse à . chirstian le 04/12/2006 à 12h34 : les étudiants Chinois de Formose* chantent "à tue-tête" (c&r...
La suite ? La voilà :

La digue du chose
j’rencontre une Pékinoise (bis)
qui m’sort son bouton d’rose
la digue la digue
qui m’sort son bouton d’rose
la digue du chose.

A toi pour le couplet suivant.
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 13h06 : La suite ? La voilà : La digue du chose j’rencontre une ...
la digue du chose
j’vous dirais bien la suite (bis)
oui, mais, voilà : je n’ose
la digue la digue etc...
Je m’insère ou je m’insinue, je vous laisse le choix. Mais c’est quand même vrai qu’il manque un éditeur de partoches ici !

En allant à Pontoise, chanson réaliste

Au long de l’Oise, sur le lé
Jeanne allait à la foire.
L’avait d’la paille à ses souliers
Dans son panier des poires.

Où vas-tu donc si bon matin
Ton fichu sur la tête
Et ta mante sur les reins ?
Foutredi quelle belle bête !

M’en viens d’Beaumont, passe par Auvers
Pour aller à Pontoise.
M’arrêterai peut-être à Asnières
Qui est au bord de l’Oise.

J’vendrai mes poires juteuses à souhait
A quelque ménagère
Et pis le soir m’en reviendrai
En passant la barrière.

Allons la fi, reste donc ici
Viens-t-en dans la remise
J’ai des belles poires juteuses aussi
Au chaud dans ma chemise !

Adam de l’Isle que l’on m’appelle
D’ici jusqu’à Cormeilles.
Avec toi je sens bien ma belle
Que je vais faire merveille !

Tu en resteras toute ébaubie
Sans aller à Pontouaise
D’où l’on revient l’air ahuri
Sans avoir pris ses aises….
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 13h47 : Je m’insère ou je m’insinue, je vous laisse le choix. Mais c&...
Je n’en reviens pas (et pas même de Pontouaz) !
J’en reste sulku !
Chapo-momo
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 13h47 : Je m’insère ou je m’insinue, je vous laisse le choix. Mais c&...
c’est quand même vrai qu’il manque un éditeur de partoches ici !
Ah ! Bon, tu vois, God, deux, c’est déjà un attroupement, limite manif, moi je dis... Va falloir trouver une soluce, avant que la concurrence occupe le créneau, hein ?
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 13h47 : Je m’insère ou je m’insinue, je vous laisse le choix. Mais c&...
Je m’insère ou je m’insinue
Y’a aussi "je m’incinère", pour certains pratiquants de l’auto-barbecue.

@26 - Ok, je m’y colle ! Faut d’abord qu’on se voie pour établir le cahier des charges. Ensuite, une fois les analyses fonctionnelle et détaillée validées et vu la complexité de la chose, je planifie la livraison pour dans 150 mois environ.
réponse à . God le 04/12/2006 à 14h12 : Je m’insère ou je m’insinueY’a aussi "je m’incin&...
Ben tu vois, quand tu veux... Bon, c’est tout simple : tu nous trouves un éditeur de partoches en open source sur le web, pas chiant à écrire dessus, tu le colles dans un coin d’Expressio, tu rajoutes une petite icône "note de musique" à la place du trombone dont personne ne peut jouer, un lien haddock entre les deux, et voilà le travail ! Que c’est toi, l’informaticien, nom de God !
Que n’ensuite, l’auteur-compositeur peut écrire sa partoche, et les autres la lyre lire. C’est tout bête ! 

A tous les Expressionautes : je l’aurai, un jour... je l’aurai !
"l’air de revenir de Comtoise" , c’est en... faire une pendule , non ?
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 12h10 : Sans vouloir ergoterIl est étonnant de voir avec quelle retenue, en ce jo...
Métamorphosés en boeuf d’Âne qu’ils sont, devant une fée qu’a l’air de revenir de Pontoise
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 13h47 : Je m’insère ou je m’insinue, je vous laisse le choix. Mais c&...
ce petit ajout, avec l’expressio de mon admiration :

la belle Jeanne lui répondit :
Adam tu es une nouille !
C’est pas avant les 4 jeudis
que j’te vid’rai les c...

J’vais pas t’faire la brouette chinoise
aujourd’hui c’est trop tôt :
c’est "l’air de rev’nir de Pontoise"
le sujet d’Expressio !

Mais j’te promets, que si un jour
God prône la luxure
on essayera, mon bel amour
mille et une postures...
réponse à . God le 04/12/2006 à 08h42 : Le Grand Robert et le Littré citent ’pantoise’. Le Robert ind...
Il pose le blème et s’barre. L’attend même pô, l’explication, or la voila:

c’étaient ces habitants frappés par l’épidémie, dont la populace indemne voulait se débarrasser sans en approcher becoz la contamination, et qu’elle huait "Pends-toi, Pends-toi" à çui qu’ avait la force d’à peine lever la tête sur la place de la commune de Pont-Oie, bien connue pour ses foies gras (jadis). Rongés par le mal, ces pauvres hères étaient hébétés qu’on leur demandât de se zigouiller au lieu d’affréter le coche du SAMU à leur secours. Tellement pantifiés, qu’on les surnomma les Pantois de Pont-Oie, et le village devint Pont-Oie des Pantois.
On le changea plus tard par arrêté municipal, et en l’honneur de sa Maire, seule femme à en réchapper et longtemps hébétée par le miracle. On féminisa donc Pantois, et la commune devint Pont-Oie de la Pantoise.
Voulant plaire à ses rescapés d’administrés Pantois touchés comme elle, la mère Maire décida de rebaptiser Pont-Oie de la Pantoise par abréviation pour en faire Pontoise tout court (en collant le pont de l’un à la toise de l’autre). L’adjectif pantois(e) est définitivement agrée ; il sera universalisé et touchera tout être, frappé de confusionnite. En venir ou en revenir on en est pas moins Pantois.
réponse à . chirstian le 04/12/2006 à 15h15 : ce petit ajout, avec l’expressio de mon admiration : la belle Jeanne...
Merci Chirstian ! et voilà une oeuvre collective bien troussée ! 
réponse à . eureka le 04/12/2006 à 15h16 : Il pose le blème et s’barre. L’attend même pô, l&...
quelle leçon d’histoire et de morale ! On est bien, sur Expressio !
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 13h47 : Je m’insère ou je m’insinue, je vous laisse le choix. Mais c&...
Bâh, ’lors lâ, qu’ajouter ? Reste plus qu’aux pauvres mortels d’aller se coucher prématurément...
Petit avertissement : méfiez-vous de celui qui vous dit "revenir de port-au-Prince", c’est sûrement un zombi (la mouche) !!! 
réponse à . eureka le 04/12/2006 à 15h16 : Il pose le blème et s’barre. L’attend même pô, l&...
C’est tellement bien ficelé que j’en reste sans voix.

Bonne soirée tout le monde !
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 09h07 : Apparemment, la formation argotique : verbe+préposition+nom de lieu ...
Ca me disait à peu près la même chose :

"aller à Versailles" pour "verser".

Dans le même genre nous disons "il ne connaît rien, il est d’Amiens", ça pourrait donner "elle est niaise, ell’ est d’Pontouaise" avec l’accent parisien. Avec l’accent picard, ce serait plutôt "Pontou-ose" ce qui ne veut plus rien dire.

A noter qu’il existe un autre Pontoise (un pont sur l’Oise) plus au Nord du côté de Noyon.
Il est tellement connu, que ce ne doit pas être celui-là dont il est question.

J’ai eu l’occasion de travailler à Port-au-Prince, je n’ai pas vu le prince.
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 15h23 : Merci Chirstian ! et voilà une oeuvre collective bien troussé...
tu crois pas si bien dire Momo, pour êt’troussée, elle bien troussée c’te belle oeuvre collective !! Voilà qu’on fait dans le X light mainan !! Y a pas photo (mais y a photo compromettante...), l’illumination vient de là
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 14h29 : Ben tu vois, quand tu veux... Bon, c’est tout simple : tu nous trouve...
En open source ? Que diantre ! Comment n’y ai-je point pensé ?
Ok ! Alors foin de cahier des charges ! Comme tu sais parfaitement ce que tu veux, tu n’as plus qu’à me trouver un éditeur de partoches gratuit écrit en PHP et répondant exactement à tes besoins, et je te promets que je l’intègre aussi sec.
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 15h39 : Bâh, ’lors lâ, qu’ajouter ? Reste plus qu’aux...
Oh Pétula, serait qu’il y a des immortels ici ?
A quand l’Académie Expressio Française ???
réponse à . God le 04/12/2006 à 16h54 : En open source ? Que diantre ! Comment n’y ai-je point pens&eacu...
D’ac. Mais d’abord, tu m’éclaires sur le PHP, sa vie son œuvre. Comment veux-tu que je sache en quoi c’est écrit, un éditeur de partoches, moi ? Je n’ai même pas la moindre idée d’en quoi t’est-ce ça ressemble, une phrase en PHP, moi. Tiens, j’essaie :
—˜™š›œžŸ ¡¢£¤¥¦§¨©ª«¬­®¯°±²³´µ¶·¸¹º»¼½¾¿
Tu me comprends, là ? C’est du PHP, hein ? Hein ?
Non, je t’esplique et te tra&duis ma phrase en PHP à moi :
Moi, je suis musicien... L’informaticien, c’est toi ! Enfin, je croyais...
     
réponse à . God le 04/12/2006 à 14h12 : Je m’insère ou je m’insinueY’a aussi "je m’incin&...
"je planifie la livraison pour dans 150 mois environ."

oui, mais peux-tu préciser à quelle heure, parce que là, on va me livrer mon nouveau frigo !

C’est bien pensé ça, GodLapinouche, le coup des "specs" ! Aaah, il lui faut des "specs" détaillées : en brèfle, mon cher Léopold-Philibert-Patrick, à toi de jouer si tu veux ce fameux éditeur de partoches ! Tu vas devoir lui dire exactement tout ce que tu veux, jusque dans le moindre détail, et si jamais cela ne fonctionnait pas, ce serait parce que ça n’aurait pas été prévu dans les specs ! Aaaaahhh le maudit ! Et si ça coince, ce ne seront pas des "bugs" mais plutôt des fonctions imprévues et non documentées !!!
Coincé, fait comme un rat ! Tu as été eu ! Je ne vois plus qu’une solution honorable pour toi , le Hara-Kiri-Le-Clown !
Je sais , c’est dur, mais je n’imagine pas comment tu pourrais te tirer de ce bourbier infâme, ce piège que les informatichiens retors nomment ’les specs", cette échappatoire pour ces gagne-menu qui n’ont pas assez d’imagination pour développer exactement ce que tu désires sans que tu aies à le leur décrire en détail ! Tous des planqués, je te dis !
D’ailleurs je lis ta contrib 43 où je vois que tu prends conscience - mais un peu tard- de ton impuissance (le PHP , en clair : "Philippe-Honoré-Patrice", est un langage ésotériste qui fait soi-disant ce que tu lui dis; y a juste à le dire en PHP, tu comprends ?).

C’est pas gagné, ton éditeur de partouzes, mais enfin, je te souhaite encore beaucoup de courage, car je te promets du sang , de la sueur et des larmes!

Church-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 04/12/2006 à 17h46 : "je planifie la livraison pour dans 150 mois environ." oui, mais peux-tu pr&eac...
Oui, c’est vrai, j’avais oublié de refermer la balise. Mais, j’ai corrigé, voilà. Bon, je me suis fait avoir, tu crois ?
M’en fous, moi, j’ai un séquenceur MIDI 64 voies, éditeur de partoches et tout le toutim, Quartz Audiomaster Home Studio, qu’il s’appelle, et qui tourne sur une carte son Guillemot au format AT, pour laquelle j’ai conservé un 486 DX2 66 avec 32 MB de RAM : un monstre, pour l’époque, et qui marche toujours aussi bien d’ailleurs. J’écris mes musiques dessus.
Non, c’est juste Expressio qui est tricard de ce mode d’expression, pas moi... Tant pis pour vous, donc. A moins d’une mutinerie ?
réponse à . HoubaHOBBES le 04/12/2006 à 17h46 : "je planifie la livraison pour dans 150 mois environ." oui, mais peux-tu pr&eac...
Pour pp, le dire en PHP, c’est dire Parles-Haut-Putaing.....
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 17h08 : D’ac. Mais d’abord, tu m’éclaires sur le PHP, sa vie so...
Mais mon bon LPP, peu importe que t’y entraves que dalle à PHP. C’est moi l’informaptichien, c’est donc moi qui vais mettre la chose en oeuvre.
L’essentiel, donc, c’est que tu trouves un éditeur de partoches écrit en PHP et en open source (ou l’inverse), et dont les fonctionnalités sont celles que tu attends. Après c’est moi qui prends le relais.

De toutes façons, lorsque tu auras trouvé une longue liste d’éditeurs de partoches, ce dont je ne doute aucunement, tu sauras forcément pour chacun le langage dans lequel il est écrit (C, C++, C#, Cobol, Ada, Eiffel, Lisp, Fortran, Basic, Java, PHP, ASP...). C’est une info fournie avec.
réponse à . eureka le 04/12/2006 à 18h06 : Pour pp, le dire en PHP, c’est dire Parles-Haut-Putaing........
le Petit Homme Passe.
Pourquoi se Hâter Pense-t-il ?
Pâle dans son Hâvre Provisoire
il ne Peut s’Hempêcher* de Penser
qu’il lui faut, avant que sa Pine n’Hiberne Pour de bon
se Presser d’Honorer sa Poule
selon un Protocole de Haute Précision
défini par Peter Hewlett Packard.

PHP
*licence poétique
réponse à . God le 04/12/2006 à 18h21 : Mais mon bon LPP, peu importe que t’y entraves que dalle à PHP. C&r...
je crois que c’est là que elphp va pousser sa goualante en PHP (cf. 46) !! l’info est encore pire
réponse à . eureka le 04/12/2006 à 18h06 : Pour pp, le dire en PHP, c’est dire Parles-Haut-Putaing........
Vous croyez que God est dur de la feuille, qu’il faille lui Parler Haut Putaing cong ?

Eh, oh... Je vous Parle des Hauteurs de Pontoise...
réponse à . God le 04/12/2006 à 18h21 : Mais mon bon LPP, peu importe que t’y entraves que dalle à PHP. C&r...
C, C++, C#, Cobol, Ada, Eiffel, Lisp, Fortran, Basic, Java, PHP, ASP

On y arrive... C#, c’est Do dièse, chez les perfides d’Outre-Manche. Si je t’en trouve un écrit en Si bémol, pour trompette d’harmonie, ça ira ?
Ah, ça ira ! Ça ira ! Ça ira !
L’informaticien à la poterne !
Ah, ça ira ! Ça ira ! Ça ira !
L’informaticien on l’y pendra !
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 18h01 : Oui, c’est vrai, j’avais oublié de refermer la balise. Mais, ...
un éditeur de partoches gratuit écrit en PHP que l’on pourrait intégrer dans un forum (ou un vrai rhum) ce n’est pas un programme simple à réaliser ... c’est ce qu’ils disent tous ! ... et … gratos, en plus … (en fait, peu de chance que ce soit gratuit, si c’est de qualité …)
1ère idée : tu peux toujours faire l’âne pour avoir du son ?  (pas extra l’idée)

LPP, ç quoi PHP ? … Réponse : un "langage" de script
et comme je n’ai aucune notion en programmation, je laisse tomber de suite …
Ben oui, il y a une galaxie entre le fait d’utiliser un ordinateur et écrire un programme …
J’ai une autre idée, mais est-elle bonne ? le plus simple ne serait-il pas d’utiliser une police qui contient déjà les symboles musicaux ?
et si God l’accepte … ensuite un petit script graphique, et le tour est joué …
Je crois même que j’ai ce genre de police, et je peux te l’envoyer Elpepe, si ça t’intéresse un petit cadeau ... 
réponse à . cotentine le 04/12/2006 à 18h59 : un éditeur de partoches gratuit écrit en PHP que l’on pourra...
Cadeau ! La police ! Waow ! Et comment que je veux ! Mais sur Expressio, va falloir vous faire à l’idée de vous passer de musique... Ce mode d’expression universel... 
bon, intégrer de la musique , je comprends l’intérêt. Mais ne pourrait-on pas intégrer aussi des odeurs ? God, si je trouve un éditeur olfactif en PHP ? Hein, hein ? Illustrer une expression comme "pour des prunes" par une bonne odeur de mirabelles, hein ? "Comme un pet sur une toile cirée " par une bonne odeur de...
Euh, non, j’ai rien dit, parce qu’un P, même HP ... !
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 14h29 : Ben tu vois, quand tu veux... Bon, c’est tout simple : tu nous trouve...
Ca serait chouette. J’y passerais encore plus de temps sur Expressio !!!
Putaing de hauts parleurs :

Conversation réelle captée sur le canal 100
Fréquence des secours maritimes de la cote du finistère (Galice), entre des Galiciens et des Nord-Américains.

Galiciens :
Ici le A-583, merci de bien vouloir dévier votre trajectoire de 15 degrés au sud pour éviter d’entrer en collision avec nous. Vous arrivez directement sur nous à une distance de 25 milles nautiques.

Américains :
Nous vous recommandons de dévier vous-même votre trajectoire de 15 degrés nord pour éviter la collision.

Galiciens :
Négatif ! Nous répétons : déviez votre trajectoire de 15 degrés sud pour éviter la collision.

Américains (voix différente) :
Ici le capitaine ! Le capitaine d’un navire des Etats-Unis d’Amérique. Nous insistons, déviez votre trajectoire de 15 degrés nord pour éviter la collision.

Galiciens :
Négatif ! Nous ne pensons pas que cette alternative puisse convenir, nous vous suggérons donc de dévier votre trajectoire de 15 degrés sud pour éviter la collision.

Américains (voix irritée) :
Ici le capitaine Richard James Howard, au commandement du porte-avions USS LINCOLN, de la marine nationale des Etats-Unis d’Amérique, le second plus gros navire de guerre de la flotte américaine ! Nous sommes escortés par deux cuirassiers, 6 destroyers, 5 croiseurs, 4 sous-marins et de nombreuses embarcations d’appui. Nous nous dirigeons vers les eaux du Golfe Persique pour préparer les manœuvres militaires en prévision d’une éventuelle offensive irakienne. Nous ne vous suggérons pas, nous vous ordonnons, de dévier votre route de 15 degrés nord ! Dans le cas contraire nous nous verrions obligés de prendre les mesures qui s’imposent pour garantir la sécurité de cette flotte et de la force de cette Coalition. Vous appartenez à un pays allié, membre de l’OTAN et de cette coalition, s’il vous plait, obéissez immédiatement et sortez de notre trajectoire.

Galiciens :
C’est Juan Manuel Salas Alcantara qui vous parle, nous sommes deux personnes, nous sommes escortés par notre chien, par notre bouffe, deux bières et un canari qui est actuellement en train de dormir. Nous avons l’appui de la radio de la Corogne et du canal 106 « urgences maritimes ».
Nous ne nous dirigeons nulle part, dans la mesure où nous vous parlons depuis la terre ferme. Nous sommes dans le phare A-853, au Finistère de la côte de Galice. Nous n’avons pas la moindre putain d’idée de la position que nous occupons au classement des phares espagnols. Vous pouvez prendre toutes les mesures que vous considérez opportun car nous vous laissons le putain de soin de garantir la sécurité de votre flotte de merde qui va se ramasser la gueule contre les rochers !
C’est pour cela que nous insistons à nouveau et vous rappelons que le mieux à faire, le plus logique et le plus raisonnable serait que vous déviez votre trajectoire de 15 degrés sud pour éviter de nous rentrer dedans !

Américains :
Bien reçu, merci…..
réponse à . chirstian le 04/12/2006 à 18h27 : le Petit Homme Passe. Pourquoi se Hâter Pense-t-il ? Pâle dans ...
Peaucha ! Hercule aux Pieds
Bien Pesés, Héblouissants* et Parfaits


* j’emprunte la licence
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 18h42 : Vous croyez que God est dur de la feuille, qu’il faille lui Parler Haut Pu...
Peut-être, si c’est lui qui dit "Parle Haut Putaing" !
@ God :
Bon, j’y entrave que pouic, moi, au charabia des programmeurs. Va voir sur cette page, par exemple, et clique sur le lien vers le site de Lilypond.org, je suppose qu’il doit y avoir des moyens compatibles avec ton usine à gaz, par là. Mais je te rassure tout-de-suite : j’écris mes partoches en WYSIWYG ou quasiment, et n’ai pas du tout l’intention de me mettre à un langage "texte", fût-il PHP, pour écrire de la musique que je me suis fait chier à apprendre à écrire à l’école des Beaux Arts d’Alger pendant toute ma jeunesse, avec dictées musicales à trois voix, oui môssieur...
Bon, allez, on s’est bien marré aujourd’hui, avec ton coup du Plus Haut la Partoche, on tâchera de faire mieux demain.
Bonne nuit, les gosses !
réponse à . mident le 04/12/2006 à 19h42 : Ca serait chouette. J’y passerais encore plus de temps sur Expressio ...
Tiens tiens !! salut Amadeus
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 19h46 : Putaing de hauts parleurs : Conversation réelle captée sur l...
@ Momo:
tu t’es dépassée, surpassée, aujourd’hui, et je te tire mon chapeau, chère amie.
Ce doit sans doute être la suite de ta fin de semaine , du bonheur plein les yeux ...
J’en suis tout content pour toi!

Mais fais gaffe, quand même, pasqu’après dépassée et surpassée, cela pourrait être très... alors...
Pas le pied ca...
réponse à . momolala le 04/12/2006 à 19h46 : Putaing de hauts parleurs : Conversation réelle captée sur l...
Momola, tu m’escaguasses (encore une fois) !
Barakallaoufik.
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 20h06 : @ God : Bon, j’y entrave que pouic, moi, au charabia des programmeurs...
Ca y’en a être du C++ qui pas comprendre PHP (ou l’inverse).
Mais on n’en a rien à battre, puisque tu veux que du WYSIWYG, et là, y’en a pas.

@cotentine du 52e
Sorry ! Mais dans une page web, je ne sais pas intégrer des polices de caractères non usuelles sans passer par un mécanisme de génération d’images à la volée (remplacer les caractères par leur équivalent en image). Et, à mon sens, le jeu n’en vaut pas du tout la chandelle.
réponse à . God le 04/12/2006 à 20h56 : Ca y’en a être du C++ qui pas comprendre PHP (ou l’inverse). M...
D’autant que je viens de recevoir la police de Cotentine : y’a pas de quoi écrire une symphonie, juste faire joli, en déco, quoi... Peut pas servir d’éditeur de partoches, en somme.
Allez, au lit, sales gosses ! Je vois bien que vous y mettez de la mauvaise volonté, aux cours de musique sur Expressio... 
réponse à . Elpepe le 04/12/2006 à 18h58 : C, C++, C#, Cobol, Ada, Eiffel, Lisp, Fortran, Basic, Java, PHP, ASP On y arrive...
"C, C++, C#, Cobol, Ada, Eiffel, Lisp, Fortran, Basic, Java, PHP, ASP"

Je ne suis qu’un simple auditeur, pas auteur et encore moins compositeur, mais ici, j’ai bien ma petite idée !
Moi, je trouve que pour un auditeur de partoches, ce serait mieux en java qu’en Eiffel (son trop métallique !).

Do-Ré-Mi-Fa-Hobbes
Je suis toujours là mais je n’ai pas toujours le temps d’arriver jusqu’au bout des commentaires. Pas de panique, j’y retourne le lendemain !!!
réponse à . mident le 05/12/2006 à 19h50 : Je suis toujours là mais je n’ai pas toujours le temps d’arri...
J’espère que tu auras eu le temps d’arriver jusques ici car je rappelle à tous que la prochaine convention d’Expressio-une-fois.be se tiendra en notre bonne ville de Bruocsella ce lundi 11/12 et que tu y es cordialement invitée comme tous les autres (nous avons déjà 14 inscrits! ).
Mais faites vite pour qu’on puisse cloturer les inscriptillions !

G.O.-Hobbes (comme m’a gentiment surnommé Mirlou)
réponse à . God le 04/12/2006 à 14h12 : Je m’insère ou je m’insinueY’a aussi "je m’incin&...
je planifie la livraison pour dans 150 mois environ.
Yeh ! déjà 45 mois de passés ... il en reste donc les 2 tiers pour chercher ce fameux éditeur de partoches en PHP, Elpépé a confié quelques patoches aux et aux autres de ses amis et ce serait bien le diable si nous n’arrivions à les interpréter ...
* God est informaticien, Delassus, Mitzi, Eultreia (et tant d’autres) chantent et connaissent la musique, ce serait bien le diable si vous ne parveniez pas à l’éditer avant les 105 mois (date buttoir)
ne prenez pas l’air d’un qui ...revient de Pontoise, pour dire : "Quoi, Comment, Qu’y faire ? Ils faut s’y atteler, s’y coller ...et toi, l’artisse,Mickey, qui sait tout faire de tes 10 doigts !!! 
Après tout ça, on est tout hébété, tout tourneboulé, comme si on revenait de Tonpoise !
Vais Pas Hurler Pour vous dire le plaisir pris à lire vos œuvres, à relire vos délires !
t’as vu, y’a un compte-rendu de la Sudvention de Gaude, en début de page et celle de 14 août dernier ? ... tu as fait ton pensum ?... Madame, notre rapporteuse (si oui, dis-moi quel jour c’est paru ... peut-être en mon absence ?)
N’aie pas l’air de revenir de Pontoise, on compte sur toi ... 
J’ai tout oublié des campagnes
D’Austerlitz et de Waterloo
D’Italie, de Prusse et d’Espagne
De Pontoise et de Landernau
........A t on l’air hébété après avoir pris avoir pris sa première fille dans ses bras ?.......En tout cas, selon Tonton Georges on ne l’oublie pas......
cette page
réponse à . BOUBA le 08/09/2010 à 06h10 : J’ai tout oublié des campagnes D’Austerlitz et de Waterloo D&...
Le jour commence bien avec Brassens... Votre énergie, noctambules et matinaux, me laissent pantoise.

Et notre Sélénite préféré ? Va-t-il bientôt nous revenir, de Pontoise ou d’ailleurs ? Voilà bien longtemps qu’il n’a éclairé ce forum de son humour tonique et de sa culture (aussi vaste que discrète, d’ailleurs).

Bonne journée à tous !
Dans la région de Tournai et Ath, c’est la Marie-Pontoise qui revient de Rome à Pâques. Voir à cette page. Y aurait-il un rapport avec l’Expressio du jour ?
réponse à . tytoalba le 08/09/2010 à 08h14 : Dans la région de Tournai et Ath, c’est la Marie-Pontoise qui revie...
C’est normal, quand on a l’air de revenir de Pontoise on a l’air cloche !
réponse à . tytoalba le 08/09/2010 à 08h14 : Dans la région de Tournai et Ath, c’est la Marie-Pontoise qui revie...
Superbe. Et je vois qu’ il y a autant de fientes de pigeons à Ath que sur la place St Marc de Venise, ou à Paris. A force de nous prendre pour des pigeons, nous aurons tous l’ air de "r’venir de Pontouèze". La forme moderne devrait d’ ailleurs être " Revenir de Cergy....."
Mais impossible de rivaliser dignement avec le crû précédent... 2006... Après cela y’ a plus qu’ à s’ incliner très bas....
Je suis revenu de La Gaude il y a un certain temps déjà. N’ayant par contre jamais été à Pontoise, n’attendez pas de moi que j’en revienne, ni même que j’en aie l’air!
réponse à . BOUBA le 08/09/2010 à 06h10 : J’ai tout oublié des campagnes D’Austerlitz et de Waterloo D&...
Je crois qu’ on doit surtout avoir l’ air profondément heureux. Et je ne pense pas que le bonheur abrutisse. Alors que le malheur, si, souvent....Mais étant une femme, j’ peux pas dire. Enfin, pas à la place...Et ma (prétendue) collection d’ " hommes que j’ ai tenus dans mes bras" (enfin dans ce sens-là) n’ est pas une collection. Singulier n’ est pas pluriel, même si c’ est "singulier"....
réponse à . file_au_logis le 08/09/2010 à 08h57 : Je suis revenu de La Gaude il y a un certain temps déjà. N’a...
Comme ville, ce n’ est pas vilain, Pontoise. Il y a même de très beaux coins. Par contre, la ville nouvelle qu’ on a construite tout à côté, faut aimer....du moins certains endroits. Parceque certains architectes ont tout de même fait du bon boulot. Pour en avoir une idée (de Cergy), voir, ou revoir le film " L’ ami de mon amie", d’ Eric Rohmer. Tourné à Cergy...
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 08h47 : Superbe. Et je vois qu’ il y a autant de fientes de pigeons à Ath q...
Bonjour à tous. Je relisais l’ensemble ébahi. Déjà tant de commentaires et de vivacité. Après j’ai vu les dates. Je me suis rassuré quant à ma soif de culture et à l’heure de mon lever. Bref.
Cette expression je ne la connaissais pas. En revanche, "la tête à l’Ouest" oui... et je l’exècre (sans doute parce que j’y vis). "Aller à Niort" : expression inconnue mais pourtant je l’utilise (car j’y vais régulièrement).
J’y retournerai sans avoir l’air de venir de Pontoise, mais bien obligé de garder la tête à l’Ouest, sans pour autant me faire interner.
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 08h59 : Je crois qu’ on doit surtout avoir l’ air profondément heureu...
Pas tout à fait d’accord car être amoureux rend cloche et pourtant on nage dans le bonheur !......C’est singulier mais c’est ainsi......
Je cherche un de vos émoticones...
peut-être?
Non, pas ça.
Mais il faudrait des sourcils en arc.
^^
oo...
réponse à . <inconnu> le 08/09/2010 à 09h13 : Bonjour à tous. Je relisais l’ensemble ébahi. Déj&agr...
"Aller à Niort" : expression inconnue
Expression inconnue ? Pas pour les expressionautes !
Voir cette page
J’avais entendu dire qu’il y avait eu un hôpital psychiâtrique à Pontoise ???
En tout cas si l’histoire du seigneur cruel est valable ce type devait être un émule de Torquemada...
réponse à . deLassus le 08/09/2010 à 09h35 : "Aller à Niort" : expression inconnueExpression inconnue ? Pas...
Ne sortons pas du sujet où alors on va se faire envoyer à cette page
réponse à . deLassus le 08/09/2010 à 09h35 : "Aller à Niort" : expression inconnueExpression inconnue ? Pas...
Effectivement. Je n’irai pas à Niort ; désormais ce n’est plus l’inconnu(e).
réponse à . <inconnu> le 08/09/2010 à 09h45 : Effectivement. Je n’irai pas à Niort ; désormais ce n&r...
Nous devrions tous nous y rendre. Sans pour autant être "confits" en dévotion, peut-être devriendrions-nous tous ANGELIQUES ?
réponse à . <inconnu> le 08/09/2010 à 09h37 : J’avais entendu dire qu’il y avait eu un hôpital psychiâ...
Franchement je n’ en sais rien. Mais il y en a un à Clermont-de-l’ Oise.
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 09h52 : Nous devrions tous nous y rendre. Sans pour autant être "confits" en d&eac...
Hum... angéliques et marquis(es) ?
réponse à . BOUBA le 08/09/2010 à 09h17 : Pas tout à fait d’accord car être amoureux rend cloche et pou...
Cloche ? Mais pourquoi ? Parcequ’ on n’ a plus les pieds sur terre, comme les amoureux de Peynet (ou les mariés de la Tour Eiffel, de Marc Chagall) ? On peut être profondément amoureux et rester raisonnable. C’ est d’ ailleurs conseillé. Et pour Pontouèze, je reprends les mots du Professeur Tournesol : "Toujours plus à l’ Ouest...."
Oh....

"Marquise, si mon visage
A quelques traits un peu vieux
Souvenez-vous qu’ à mon âge
Vous ne vaudrez guère mieux...."
(Je laisse à Boubakar, notre Brassensologue, le soin de terminer, ça lui fera plaisir, quoique le texte ait été écrit par Corneille - celui du dix-septième siècle, j’ entends...)

Non, je parlais de l’ ombellifère, à ne pas confondre avec la carotte, le panais ou la ciguë, surtout, dont la tige confite est une spécialité de la ville de Niort. Les petits bouts de fruits confits verts, qu’ on trouve dans certaines glaces, cakes etc... c’ est CA!
un équivalent pour "ne pas comprendre ce qui se passe " est "être à l’ouest "  ; pour nous c’est normal car tout ce qui est à l’ouest du pied des Alpes et Préalpes nous est inconnu et le manque d’iodecette page aidant nous ne comprenons pas bien ce qui se passe hors de nos vallées
Ceci n’est valable que pour les autochtones qui à mon image ne connaissent ni Niort ni Pontoise
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 10h03 : Oh.... "Marquise, si mon visage A quelques traits un peu vieux Souvenez-vous qu...
Comme quoi, ne jamais se laisser ensuquer par l’angélique confite.
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 09h57 : Cloche ? Mais pourquoi ? Parcequ’ on n’ a plus les pieds s...
Et comme les Dupont/d je dirais même plus, quand on est amoureux on est une cloche fêlée car on ne raisonne plus et contrairement au miroir on ne réfléchit plus !........mais c’est tellement bon, c’est tellement beau.....
Enfin.......C’est vrai que çà me fait plaisir de parler de Tonton Georges.....
"Peut être que je serais vieille
Répond Marquise cependant
J’ai 26 ans mon vieux Corneille
Et je t’emmerde en attendant..."
cette page
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 09h04 : Comme ville, ce n’ est pas vilain, Pontoise. Il y a même de tr&egrav...
Je ne suis pas à Cergy, mais à Bercy. Cela change-t-il qqch? Je repars tout-à-l#heure, pas le temps de voir qqun. Malheureusement.
réponse à . cotentine le 08/09/2010 à 01h46 : t’as vu, y’a un compte-rendu de la Sudvention de Gaude, en dé...
Bonjour ! Oui, j’ai vu, j’ai lu et suis « abasourdue » par la qualité des interventions des "Aîné(e)s" !

Le rapport sudventionnesque est quasiment prêt (manque juste une contrib. que je devrais recevoir tout bientôt). Après ça, j’expédie l’ensemble à Sa Divinité qui - dans sa graaaande bonté - me fit l’honneur* de me désigner* volontaire !

*Tu parles !!!!! Faut dire que sur c’coup-là, Lange l’a bien aidé (n’est-ce pas mon Lapin ?). Ppffff… on n’a jamais trahi que par les siens !
Les Pontoiseux et les Pontoiseuses qui se sont installés sur les bords de l’Oiseuse, rivière qui prend sa source en Belqique, et qui avant de s’appeler Oiseuse s’appelait Briva Isaræ du celtique briva "pont" et du Belge Isar (qui a aussi donné son nom à un joueur de footcheballe basque l’Isar Azou.
Quand en 1955 les départements inférieurs sont devenus maritimes, à la demande de l’amiral, les Pontoiseux y ont vu un coté négatif et l’Oiseuse est devenue l’Oise.
Pendant le même temps la conteuse devenait comtesse. (Elle a eu chaud elle a frôlé "compresse" ou "bougresse" voir "pince-fesse, ce qui aurait mieux cadré avec les cours qu’elle donne...)
Donc cette expression était à l’origine "revenir de Belgique" (ou l’Oise prends toujours sa source) C’est donc à la demande du gouvernement Belge, il y a très longtemps (mainant ils n’ont plus de gouvernement) que cette expression à été modifiée par God.
Ceci explique que personne ne la connaît.
réponse à . DiwanC le 08/09/2010 à 11h02 : Bonjour ! Oui, j’ai vu, j’ai lu et suis « abasourdue...
*Tu parles !!!!! Faut dire que sur c’coup-là, Lange l’a bien aidé (n’est-ce pas mon Lapin ?).

Non point ma chère. C’est le règlement qui dans son article 4 dit que les privilèges n’ayant été abolie que le 4 août en juillet c’est la dernière arrivée qui s’y colle. Voir le mode d’emploi la haut.
Et pis c’est tout.
réponse à . mickeylange le 08/09/2010 à 11h42 : *Tu parles !!!!! Faut dire que sur c’coup-là, Lange l’a bien...
Mon horloge francilienne indique 12 h 12, la bonne heure : rendez-vous chez Marceeeel avec le règlement car j’voudrais bien voir ousque qu’il figure l’article 4. Ça doit être écrit tout petit-petit-petit comme sur les contrats d’assurances ! L’arnaque, quoi !
Marceeeel ! Pas trop tassé le lagon bleu, je dois rester vigilante, un sourire « angélique » et en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire,"il" te persuade que Pontoise est la capitale de la rillette belge !
La Pince-fesse Comtesse :&rsquo)
Finalement si j’ai tout bien pigé l’expression du jour contractée serait :
Etre gneu gneu !
 
réponse à . <inconnu> le 04/12/2006 à 09h07 : Apparemment, la formation argotique : verbe+préposition+nom de lieu ...
limoger: qui date de la guerre 1914-1918. Signifiant être envoyé à Limoges...
Y étaient envoyés tous les officiers révoqués ou relevés de leur commandement. Et depuis, évidence même, passé dans le langage courant pour signifier: licencier, jeter dehors.
Maintenant on parlerait plutôt, modernisme oblige (?) de siège éjectable ou de TSE: Tiercé des Sièges Éjectables lorsque quelqu’un va être «poussé vers la sortie».
«Être assis sur un siège éjectable».
Est-ce qu’une prochaine livraison (sic...) permettra de traiter ces expressions ? Ou est-ce déjà fait ?
Car, me semble-t-il être limogés, donne à certains/nes l’air de revenir de Pontoise...
Remarque annexe: nous sommes plusieurs qui, si l’on nous mettait un sifflet comme sur les cocotes minutes, feraient un drôle de concert... heu, sur quelle note ? en "ut" mineur ou majeur, ou un autre truc du genre ?
nota à benêts: caramels salés cette page ou plus généralement: cette page ou si l’on préfère les faire soi-même: cette page
réponse à . <inconnu> le 08/09/2010 à 13h51 : limoger: qui date de la guerre 1914-1918. Signifiant être envoyé &a...
Voir à cette page. PS: merci pour ta carte à Nathan, je ne connais pas ton canal 12 !
réponse à . file_au_logis le 08/09/2010 à 10h51 : Je ne suis pas à Cergy, mais à Bercy. Cela change-t-il qqch? Je re...
Oh que oui ! Bercy était autrefois le quartier de Paris connu pour ses marchands de vins (en gros). Cergy est une ville qu’ on a d’ abord baptisée "préfecture", avant de la faire sortir d’ une vaste plaine où il n’ y avait que des champs, et où il y a des quartiers ornés de colonnes dans le style mégal-lo-romain, des immeubles gris anthracite, des rangées de maisons toutes pareilles (si vous vous trompez de porte, un soir de cuite, il n’ est pas dit que vous vous en apercevrez....mais les habitant légitimes, si !) et qui sont toutes badigeonnées du même enduit couleur "crème Mont-Blanc parfum Grand-Marnier, c’ est à dire beige vaguement rosâtre....)
réponse à . mickeylange le 08/09/2010 à 11h37 : Les Pontoiseux et les Pontoiseuses qui se sont installés sur les bords de...
Ma rivière préférée est la Semois. ET quand à l’ Oiseuse, peut-être a-t-elle inspiré Jacques Rivette pour son film la Belle N’ Oiseuse ????? Celle qui emmerde le peuple ?
réponse à . Rikske le 08/09/2010 à 14h01 : Voir à cette page. PS: merci pour ta carte à Nathan, je ne connais...
les caramels au beurre salé sont partis ! Espérons qu’ ils arriveront....
réponse à . cornelius le 08/09/2010 à 10h06 : un équivalent pour "ne pas comprendre ce qui se passe " est "êtr...
Les habitants des Alpes et préalpes, contrairement à une injure "Haddockesque", ne sont pas tous des crétins... mot qui désigna, en son temps, les personnes souffrant de la thyroïde, l’ hypothyroïdie entraînant divers troubles, dont un arrêt, voire une régression des facultés mentales, mais heureusement, maintenant, il existe des traitements efficaces et sûrs !
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 15h08 : Les habitants des Alpes et préalpes, contrairement à une injure "H...
Je note que pour la deuxième fois aujourd’hui tu fais référence à Tintin. Ce matin la Castafiore et Tournesol et maintenant Haddock.......Le Brassensologue aurait il rencontré une Tintinophile ?
Un revenant de Pontoise ?
réponse à . DiwanC le 08/09/2010 à 12h05 : Mon horloge francilienne indique 12 h 12, la bonne heure : rendez-vous chez...
Demande donc à notre Godemichou adoré la Charte d’Expressio, rédigée tout exprès par Houba, alors qu’il ne s’appelait encore que Hobbes à l’époque.
Tu verras qu’il n’y a pas d’article 4, et pour cause. On attendait cette remarque de Monsieur Lange...
réponse à . file_au_logis le 08/09/2010 à 17h42 : Demande donc à notre Godemichou adoré la Charte d’Expressio,...
Savais bien que j’métais fait eue ! Mais que veux-tu… Fallait le voir sur le quai de la gare varoise, ailes déployées, m’attendant avec un verre de lagon bleu tout embué de fraîcheur… et un sourire !!!
J’ai craqué… et j’ai vidé le "lagon bleu" ! :&rsquo)
réponse à . BOUBA le 08/09/2010 à 15h34 : Je note que pour la deuxième fois aujourd’hui tu fais réf&ea...
Pas phile ! Lâtre....
réponse à . DiwanC le 08/09/2010 à 18h11 : Savais bien que j’métais fait eue ! Mais que veux-tu… Fallai...
Champagne pour tout le monde !!!!!!!! (accessoirement, caviar pour les autres, enfin ceux qui apprécient jacques Higelin).
.......Lâtre ??????.............Tonnerre de Brest !
ou en revenant de Nantes à Montaigu... en passant par la digue... (voir sur YouTube) 
réponse à . DiwanC le 08/09/2010 à 18h11 : Savais bien que j’métais fait eue ! Mais que veux-tu… Fallai...
J’ai craqué… et j’ai vidé le "lagon bleu" !

Ben forcément si t’avais vidé l’ange t’avais plus de chauffeur pour tes vacances !!!
Pas folle la guêpe.
réponse à . mickeylange le 08/09/2010 à 21h35 : J’ai craqué… et j’ai vidé le "lagon bleu" ! Ben fo...
Tu ne penses pas ce que tu écris, j’espère... sinon, j’te plume ! 
réponse à . DiwanC le 09/09/2010 à 01h46 : Tu ne penses pas ce que tu écris, j’espère... sinon, j&rsquo...
J’suis plus ton lapin, j’suis ton poulet ?
Mon Lapin tu es, mon Lapin tu restes ! 
réponse à . mitzi50 le 08/09/2010 à 15h08 : Les habitants des Alpes et préalpes, contrairement à une injure "H...
mon cas n’est donc pas désespéré ?
Les cas désespérés sont les cas les plus beaux
Et j’ en sais d’ éternels qui sont de vrais cadeaux


(Alfred de Musset... revu et corrigé, bien sûr !)
Dans le genre chansonnette, il y a aussi :

Je suis allé aux fraises,
Je suis rev’nu d’Pontoise
J’ai filé à l’anglaise
Avec une Tonkinoise...

Tout ça n’vaut pas
Un clair de lune à Maubeuge etc.
le 29/10/2010 à 9:55:57 par marticot

J’ai entendu à la radio par la voix d’un académicien que l’Académie avait supprimé cette expression du dictionnaire pour le motif qu’elle la trouvait trop ancienne. Sans commentaire !
À remonter ainsi dans le temps, on a l’impression de revenir de loin… on revient sur ses pas, sur le passé… mais on n’en revient pas de tant de bel humour !

Viens de trouver chez Littré :
Revenir de Poitiers : s’est dit pour mentir à la suite de la pièce de Corneille, Le Menteur, où le menteur est un jeune homme qui arrive de la faculté de droit de Poitiers :
De sorte qu’aujourd’hui presque en tous les quartiers
On dit, quand quelqu’un ment, qu’il revient de Poitiers,


Bon… revenons à nos moutons !

Bouba, avec le beau Georges (l’autre !) tu es déjà revenu de Pontoise [@ 71]. On ne va pas le refaire, ça risquerait de lasser le liseur. Mais on ne va pas pour autant se passer de notre Brassens quotidien ! J’ai fouillé un peu sur les étagères et v’là :

Les croquants, ça les attriste, ça
Les étonne, les étonne,
Qu’une fille, une fille belle comme ça,
S’abandonne, s’abandonne
Au premier ostrogoth venu...
Les croquants, ça tombe des nues.


Tirer par les couettes ? Absolument pas! God ne nous dit-il pas que celui qui revient de Pontoise "a l’air troublé, ahuri"… donc semblable à celui qui tombe des nues !
Là sont les paroles. À tout bientôt ! 
réponse à . marticot le 29/10/2010 à 09h55 : le 29/10/2010 à 9:55:57 par marticot J’ai entendu à la radi...
Il me semble être un très mauvais précédent, si c’est vrai, de la part de l’Académie, que de supprimer à cause de l’âge, surtout parce que j’en ai pas mal, de l’âge.

réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 03h53 : Il me semble être un très mauvais précédent, si c&rsq...
Et il est bien connu que les Immortels n’ont pas d’âge. Je plaisante bien sûr, quand on voit leur assemblée, on se croirait dans une gériatrie, mais pas libidineuse comme celle d’Expressio !

Aujourd’hui c’est la Saint-Léger. Ne parlons pas à la légère, pesons nos mots ! 
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 04h06 : Et il est bien connu que les Immortels n’ont pas d’âge. Je pla...
Pour une fois que j’ai beaucoup de mots, ça va peser lourd.  
Voici un petit exercice de vocabulaire...il n’y a pas toutes les expressions des deux dernières semaines mais presque.  


Ce n’était nullement une vie de bâton de chaise qu’il menait en 1946. Non, il vivait sa vie d’une manière discrète et bien ordonnée. Après tout, il était britannique jusqu’aux os. Le flegme et le stoïcisme des anglais sont bien connus. Il n’est pas dans leur caractère de prendre des vessies pour des lanternes. En revanche, il est dans leur caractère de comprendre qu’il n’y a pas de rose sans épines.

Pendant la guerre, bien sûr, il a eu l’occasion de subir le parcours du combattant, mais la plupart du temps il travaillait dans le cadre de l’intelligence, la facilité des langues et du décryptage
étant dans ses cordes. Maintenant la guerre finie, sa vie a repris son rythme normal, n’empêche qu’à cette époque trouver du sucre pour le thé ne tombait toujours pas sous le sens.

Au bureau à 8 heures, le déjeuner à midi pile, puis une petite promenade dans Hyde Park, retour au bureau jusqu’à 18 heures, retour à l’appartement en passant encore par Hyde Park. Rien là-dedans qui fasse faux bond ou qui coure sur le haricot à qui que ce soit...

À une exception près...à sa femme. Son mari ne lui parlait jamais de son travail, ce qu’elle trouvait curieux et fort agaçant. Elle avait une fois demandé à son mari d’un ton moqueur s’il ne travaillait pas pour les boeuf-carottes et si c’était ça, la raison de son silence. Elle était persuadée que leur mariage serait dans les choux si son mari ne commençait pas à se magner la rondelle pour gagner plus d’argent. En fait, elle ne manquait jamais une occasion de remuer le couteau dans cette plaie. En plus, il y avait ces coups de fil en catimini dont son mari refusait de parler. Elle commençait à soupçonner un scénario tel le film Brief Encounter de 1945 (Rencontre Passagère) qu’elle avait vu au Palladium il y a quelque mois, même si elle avait du mal à s’imaginer son mari roulant des yeux de merlan frit...quoique...on ne sait jamais. Malheureusement, elle avait si souvent déclaré au nez et à la barbe son intention de quitter son mari, que l’effet sur son mari était zéro. Comme dit l’expression très ancienne, à force de crier au loup...

Malgré tout, le temps passe. Beaucoup de temps. Arrive un jour que le mur de Berlin s’écroule. Que l’URSS s’écroule. Que la guerre froide prend fin. Arrive le jour où notre homme peut enfin révéler à sa femme de plain-pied, au moins grosso modo sinon en détail, sa vie double...qu’il est agent secret et qu’il a sauvé la vie à des centaines de prisonniers de guerre et de rescapés d’après guerre. Alors là, sa femme ouvre ses quinquets et reste interloquée un bon moment. Elle a l’air de revenir de Pontoise ! Son mari continue: voilà l’explication des coups de fil mystérieux et des rendez-vous clandestins dans Hyde Park. Reprenant son souffle, sa femme s’exclame: mais c’est un oeuf de Colomb cette histoire là, c’est tellement génial, je ne m’en reviens pas, mon mari, mon héros !"

Comme quoi, la guerre froide conjugale terminée elle aussi, ils se sont couchés tous les deux dans le lit qu’ils avaient fait ensemble en tout bien tout honneur. Histoire de mettre la cerise sur le gâteau, notre héros est devenu la coqueluche de tout le quartier londonien.
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 05h50 : Voici un petit exercice de vocabulaire...il n’y a pas toutes les expressio...
Belle réussite !
Et pour m’être quelquefois risquée à ce genre de gymnastique, je sais que - sans demander du sang, de la sueur et des larmes (faut pas pousser ! ) - cela demande bien du labeur !
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 03h49 : À remonter ainsi dans le temps, on a l’impression de revenir de loi...
Voui, voui, voui. Quand j’ai vu l’expression j’ai compris que si j’étais interviendu dans les étages supérieurs j’avais surement évoqué "la première fille".........

Bon, on va pas capillo-couetter plus que ça histoire de ne pas irriter l’auditoire......

Allez, je fais le café et je t’appelle........
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 05h50 : Voici un petit exercice de vocabulaire...il n’y a pas toutes les expressio...
Belle performance, faudra que je m’y essaye un jour.......
Bonjour,

Cela me rajeunissait en pensant à VILLON né "à PARIS emprès PONTOISE", qui suggère un écho spécifique à cette bonne cité.

Et le souhaitais vous faire partager une expression locale bretonne - j’ai le permis de séjour depuis peu-lorsque l’on parle d’un flamboyant qui comprend vite, à condition de lui expliquer longuement:
"Monsieur est loin du Bourg" -( isolé dans la campagne.)

Merci pour ces sourires quotidiens...
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 05h50 : Voici un petit exercice de vocabulaire...il n’y a pas toutes les expressio...
Ach !

Bravo lalibellule1946 !

Vos Belles Lettres sont un plaisir des dieux ... comme les Beaux-Arts,
bien que le tout soit un peu confus ...

Ceci, laissez-moi vous le dire sans pétulance aucune de flatteur.

____________________________________________________________

  :- )))
réponse à . ThanhBach le 02/10/2013 à 07h45 : Ach ! Bravo lalibellule1946 ! Vos Belles Lettres sont un plaisir des...
Ex-cel-lent !!

Je vais de ce mot parfumer la matinée de certains proches...
Je suis allé à Niort,
Toutes voiles dehors.
Elle m’avait tout promis!
Sur mon 31 m’étais mis.

Je lui avais apporté des fleurs
Pour sécher ses pleurs.
Puis aussi des baies des bois
"Elle s’en lèchera les doigts!"

Je l’ai cherchée partout.
Je criais: "Où es-tu, où, où?"
J’attendis même sous un balcon
Dieu, que j’avais l’air con!

Puis, je me suis résigné,
dépité, j’ai abandonné.
J’ai mangé les framboises
et suis revenu à Pontoise.
Les seules fois où j’ai entendu une expression avec Pontoise « Et celle-ci, elle revient de Pontoise ? », c’est au jeu de cartes, quand un joueur en lance une petite devenue maîtresse.
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 05h50 : Voici un petit exercice de vocabulaire...il n’y a pas toutes les expressio...
Petite libellule des faubourgs, un grrrrrrrrrand super bravo! pour cet exercice de style!

J’aimerais - si tu le permets, bien sûr, apporter un tout petit complément:
Malgré tout, le temps passe. Beaucoup de temps. Arrive un jour que le mur de Berlin s’écroule. Que l’URSS s’écroule...
et que le sucre semoule ... :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 08h24 : Les seules fois où j’ai entendu une expression avec Pontoise «...
quand un joueur en lance une petite devenue maîtresse.
La pauvre! J’espère qu’elle ne se fait pas mal en tombant! Moi, d’habitude, je fais plutôt des câlineries aux petites maîtresses...
réponse à . file_au_logis le 02/10/2013 à 08h28 : quand un joueur en lance une petite devenue maîtresse.La pauvre! J’e...
À défaut de les lancer, tu les culbutes ?
réponse à . file_au_logis le 02/10/2013 à 08h26 : Petite libellule des faubourgs, un grrrrrrrrrand super bravo! pour cet exercice ...
Arrête, bientôt tu vas dire "Libelloule" ! 
vous avez l’air ahuri ?
Rediffusion
- Vous avez l’air ahuri !
- à Uri, Geller  ?
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 05h50 : Voici un petit exercice de vocabulaire...il n’y a pas toutes les expressio...
Voici un petit exercice de vocabulaire...
Pour cette maîtrise des mots,
Bravo ! Bravo ! Bravissimo !
DEVINETTE
Pourquoi l’herboriste à l’air confus ?
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 03h49 : À remonter ainsi dans le temps, on a l’impression de revenir de loi...
Pour cause d’emploi du temps, ce n’est que ce matin que j’ai ajouté un commentaire à ton dernier d’hier. 
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 10h38 : Pour cause d’emploi du temps, ce n’est que ce matin que j’ai a...
De la façon dont ta phrase est tournée, on pouRRAIT croire que tu n’écris sur Expressio que pendant les heures de travail. 
Un admirateur de Syanne confus: un confus syanniste.
Confucius
réponse à . joseta le 02/10/2013 à 10h32 : DEVINETTE Pourquoi l’herboriste à l’air confus ?...
Parce qu’il était cyan-osé.
Avoir l’air confus, troublé.
Lui qui eut l’air con, fut troublé ? (d’où l’importance de la virgule)
Réponse
- parce qu’il a ’l’herbette’.
En parlant d’air ahuri y en a qui ont du bien revenir pontoise hier quand l’OM a perdu 3 a 0  !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 11h40 : En parlant d’air ahuri y en a qui ont du bien revenir pontoise hier quand ...
Ils ont peeeerdu ! Ils ont peeeeerdu ! ouaiiiiiiiiiiii !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 10h51 : De la façon dont ta phrase est tournée, on pouRRAIT croire que tu ...
Quiproquo possible, quiproquo probable. Voilà que tu illustres bien cette mise en garde. Je vais tourner sept fois ma plume dans l’encrier avant de recopier mon brouillon sur Expressio (mâtin ! quel site !)
Je me souviens, il pleuvait à verse ce jour là : ça tombait comme à Gravelotte. Je marchais au hasard, perdu entre Trifouillis-les-Oies et Pétaouchnok, à moins que ce ne fût à Plan-les-Ouates. Je n’étais pas rendu à Loches, mais je ne me souciais guère de la route, sachant que tous les chemins mènent à Rome.

La journée de la veille avait été pour moi un véritable marathon. Et pour finir, on m’avait fait une conduite de Grenoble, et j’avais dû aller à Canossa. Un vrai coup de Trafalgar. Certes, je ne sortais pas de Saint-Cyr : mais je ne m’attendais pas à ce qu’on me considèrât comme à peine arrivé de Caudrot, ou descendu du train de Langon.

Bien sûr, ce job, ce n’était pas Byzance. Bien sûr, j’avais quelque peu cédé aux délices de Capoue. Mais cela justifiait-il ce coup de Jarnac, cette botte de Nevers ? Cela justifiait-il que je fusse limogé ? Non, le compte n’y était pas, ça ne faisait pas la rue Michel. J’avais bien tenté de battre à Niort, mais c’était aussi inutile que d’apporter du sel à Brouage : j’étais tombé de Charybde en Scylla. Excédé, je les avais envoyés au diable Vauvert. Et ç’avait été Waterloo. Maintenant, il ne me restait plus qu’à faire comme à Caudéran.

J’avais voulu voir Vesoul, et l’avais vu Vesoul. J’avais voulu voir Honfleur, et j’avais vu Honfleur. Et Hambourg, et Anvers, et Vierzon, et le Mont-Valérien. Ce que je voulais maintenant, c’était voir Venise, et voir Naples aussi. Et mourir.

C’est à ce moment que, à travers mes larmes et la pluie, elle m’apparut. Belle comme une image d’Epinal. Je crus avoir trouvé mon chemin de Damas, je rêvai, un instant, de caresser l’angoulême avec elle. Elle murmura, voyant mon regard hagard, de Lyon : vous, vous avez vraiment l’air de revenir de Pontoise !

Puis elle disparut comme elle était apparue, me laissant seul au milieu de nulle part.
réponse à . joseta le 02/10/2013 à 11h08 : Avoir l’air confus, troublé.Lui qui eut l’air con, fut trou...
Voilà un bon exemple de la nécessité
De la ponctuation aujourd’hui négligée


Et deux alexandrins dans la foulée. Faut-y vous l’envelopper ?
Un canard mâle à une femelle
- Salut, d’où tu viens ?
- je suis allée pondre sur la berge de l’Oise...
- ah, alors tu reviens de la ponte-Oise...
(bof)
réponse à . joseta le 02/10/2013 à 11h08 : Avoir l’air confus, troublé.Lui qui eut l’air con, fut trou...
Coucou à tous !

Voilà-t-il pas que j’entends à la radio le roi de la lunette qui vend maintenant des appareils auditifs "pour bien entendre, passée la cinquantaine".
Sauf qu’il ne prononce pas la virgule et qu’on entend "pour bien entendre passer la cinquantaine".
Hélas pour moi, la cinquantaine est passée, sans que je l’entende et je n’entends plus passer la soixantaine.
réponse à . platon07 le 02/10/2013 à 07h42 : Bonjour, Cela me rajeunissait en pensant à VILLON né "à P...
Ahhhhhhhhhh enfin !

Depuis ce matin, bonjour la galère pour venir sur le forum.....

Salut Platon !
Viens nous voir plus souvent......Tu verras, on est une bande de d’jeuns et on rigole !.........
réponse à . Enkidou le 02/10/2013 à 11h46 : Je me souviens, il pleuvait à verse ce jour là : ça to...
perdu entre Trifouillis-les-Oies et Pétaouchnok, à moins que ce ne fût à Plan-les-Ouates.

J’en ai connu qui, quand il voulait désigner un coin perdu, (comme Pontoise) disait: "Biribi-lez-chaussettes"
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 11h46 : Voilà un bon exemple de la nécessité De la ponctuation aujo...
La ponctuation négligée ?
réponse à . joseta le 02/10/2013 à 12h44 : Un canard mâle à une femelle - Salut, d’où tu viens&nb...
Ouais, tu nous a habitués à mieux..........
Voilà-t-il pas que j’entends à la radio le roi de la lunette qui vend maintenant des appareils auditifs

Ce sont les affreux loups qui étendent sans cesse leur empire !

Et pour ce qui est des dizaines on les entend peut-être pas passer mais qu’est ce qu’on les sent !.........
Ouais, d’autant plus qu’un canard est forcément un mâle.
Demande à Jeanne dont la cane est morte au gui l’an neuf.
réponse à . BOUBA le 02/10/2013 à 12h57 : perdu entre Trifouillis-les-Oies et Pétaouchnok, à moins que ce ne...
Tu avais aussi Tataouine.
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 06h03 : Belle réussite ! Et pour m’être quelquefois risqu&eacut...
Et Labor vincit omnia (Les pages roses*).

*Non, ce n’est pas une question de moeurs, même si à une certaine époque on apprenait l’amour de page en page.
réponse à . Enkidou le 02/10/2013 à 11h46 : Je me souviens, il pleuvait à verse ce jour là : ça to...
Je me souviens, il pleuvait à verse ce jour là : ça tombait comme à Gravelotte. Je marchais au hasard, perdu entre Trifouillis-les-Oies et Pétaouchnok, à moins que ce ne fût à Plan-les-Ouates.
C’est curieux… il y a des coins comme ça où ça tombe sans cesse… Tiens ! à Brest par exemple ! Remarque, là-bas, il peut bien pleuvoir des hallebardes, on s’en bat l’œil mais si tu n’as pas déjà perdu le parapluie que tu avais volé le matin-même à un ami, tu es vite trempé comme une soupe ! Et là, adieu le petit coin de paradis*…

Pétaouchnok… charmante bourgade perdu dans le grand Est et jumelée depuis peu avec Tataouine-lès-Ombrelles, élégante station balnéaire méditerranéenne.
À vol d’oiseau, Perpète-les-Oies n’est pas très éloigné de Trifouillis (orthographié Trifouilly sur quelques vieux registres). En revanche, suis incapable de situer Villemeuse-les-Merdouilles sur une carte.

Chatuzange-le-Goubet**… Frinaudour**… Saint-Pouilleux-en-Binouze**… God-lès-Venelles (je t’en recommande la visite : c’est divin !)… merveilleux petits villages aux traditions vivaces qui étonnent toujours les touristes, en particulier les Pontoisiens.

* Merci G. B !
** Source : Désencyclopédie.
Ah ! bah te voilà ! Étais-tu parti visiter Pontoise dont tu es enfin reviendu ? 
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2013 à 13h08 : Ouais, d’autant plus qu’un canard est forcément un mâle...
Un vieux canard c’est un canard d’âge !
Un canard serviteur c’est un canard laquais !
Un combat de canards c’est un conflit de canards !
Un combat de gros canards sumo c’est une lutte de canards, ma foi, gras !
Un coin-coin-coin-coin c’est quand canard rit !

Et bravo pour l’allusion à la cane de Jeanne !............

Le point commun entre Pontoise et les canards ?
Doit bien en avoir quelques uns sur un point d’eau Pontoisien quelconque non ?
A la seule différence que Tataouine existe réellement.

T’as qu’à taper Tataouine sur Goooooooooooooooooooogle, vais pas me fatiguer à mettre un lien, non ?

Oh et puis me regarde pas comme ça, on dirait que tu reviens de Pontoise !!!!!!!!!
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 14h14 : Je me souviens, il pleuvait à verse ce jour là : ça t...
Dans le Gard quand il pleut à Vers ça tombe à Flaux !!!!!!!!!!
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 13h47 : Et Labor vincit omnia (Les pages roses*). *Non, ce n’est pas une question...
À l’époque, on tournait les "pages" avec délicatesse…

C’était aussi le temps de l’amour courtois, souvent narré par chirstian de Troyes, merveilleux conteur à l’esprit vif et pointilleux. Il aimait qu’on appelât un chat un chat… et une mouche une mouche qu’il tournait et retournait, l’explorant jusqu’au tréfonds de l’âme*…

* Là, ceux qui n’étaient pas là aux chapitres précédents ne vont peut-être pas tout comprendre. Demandez à Syntax, il vous expliquera !
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 14h54 : À l’époque, on tournait les "pages" avec délicatesse...
"A l’époque, l’amour courtois ?......Je me gausse !"

Marquis de Sade.
réponse à . BOUBA le 02/10/2013 à 14h54 : Dans le Gard quand il pleut à Vers ça tombe à Flaux !!...
Joliiiii !
Alors que si tu dis : quand il pleut à Versailles ça tombe à Florence, ça ne fait même pas sourire ! Curieux, non ?

Allez ! faut que j’y aille, sinon vais encore être en retard chez les Desgrands-Lacour. Mais j’ reviendrai (ils n’habitent pas Pontoise !).
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 14h23 : Ah ! bah te voilà ! Étais-tu parti visiter Pontoise dont...
J’aurais préféré visiter Pontoise.
Je me suis retrouvé plus au Nord aux prises avec une construction datant du temps où on calait les briques au sable pur avec un joint de chaux. Quand le joint cède, le sable file et on retrouve les briques par terre. Depuis, on a découvert le ciment artificiel et les joints restent stables, mais quel boulot !
réponse à . BOUBA le 02/10/2013 à 14h49 : A la seule différence que Tataouine existe réellement. T’as...
Tataouine existe réellement
Au sud de la Tunisie.
Il y avait là un bagne militaire.
Alors que les personnes retenues au camp de Drancy entre 1941 et 1944 ne sont jamais allées à Pitchipoï, mais bien à Auschwitz.
En anglais un peignoir, c’est "a negligee." On comprend l’emprunt du mot pour un vêtement qui ne
vêt pas grand chose. Des images si cela peut intéresser quelques vieillards libidineux...:&rsquo)

cette page
Pontoise a été ville royale depuis Saint Louis. Je n’ ai jamais entendu parler d’ un méchant seigneur de l’ époque féodale, mais il est certain que durant la guerre de cent ans, cette ville fut plusieurs fois perdue puis reprise par le roi de France, et donc pillée, détruite, etc... Un de ses "dignitaires" durant l’ occupation anglaise fut le duc de Bedford. Est-ce lui dont l’ expression a gardé le souvenir ? Je ne le sais pas. Mais maintenant, Pontoise n’ est même plus préfecture... Celle-ci a été transférée dans la ville nouvelle de Cergy. Mais qui a l’ air de revenir de Cergy ? Seulement ceux qui se sont farcis un trajet (parfois éprouvant...) en RER. Par exemple, ceux qui fréquentent ses pôles administratifs, ou universitaires. On peut même y préparer une foirmation en mathématiques. Or les matheux sont - c’ est connu - parfois dans la lune... Non ?
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 15h48 : En anglais un peignoir, c’est "a negligee." On comprend l’emprunt ...
Mais en français aussi, un "négligé" désigne une "sortie de lit" légère, le plus souvent ornée de dentelles ou brodée, qui ne saurait remplacer une bonne robe de chambre ou un peignoir de bain.....
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 15h04 : Joliiiii ! Alors que si tu dis : quand il pleut à Versailles &...
La différence entre la ville de Florence et la ville de Pontoise ?

C’est qu’à Pontoise il peut y avoir une fille qui s’appelle Florence mais à Florence il n’y a surement pas une fille qui s’appelle Pontoise.........

je sais c’est con mais c’est pour ça que ça me plaît !
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 06h03 : Belle réussite ! Et pour m’être quelquefois risqu&eacut...
Merci DiwanC !  

Je crois que tu es la seule à faire cette gymnastique jusqu’à présent. Je me demande si tu l’as inventé, cet exercice, ou bien t’as suivi un modèle de quelqu’un d’autre...

J’avais peur que tu ne me dévances avec une petite perle de récit avec les mêmes expressions...j’aurais pleuré de vraies larmes... ...heureusement pour moi tu n’as pas fait...
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2013 à 15h32 : Tataouine existe réellementAu sud de la Tunisie. Il y avait là un ...
Ne pas confondre avec Tatouine ou a 13km au nord-ouest de Nefta, dans le désert d’Oung-Jmel, se trouve la ville de Mos Espa.
Merci Thanhbach, Filo, Bouba et deLassus. C’est très gentil...
réponse à . mitzi50 le 02/10/2013 à 15h58 : Pontoise a été ville royale depuis Saint Louis. Je n’ ai jam...
parfois dans la lune
Donc ça rime avec Pampelune.
Pampelune + Pontoise = pompe lune pantoise
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2013 à 15h32 : Tataouine existe réellementAu sud de la Tunisie. Il y avait là un ...
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 04h06 : Et il est bien connu que les Immortels n’ont pas d’âge. Je pla...
...on se croirait dans une gériatrie, mais pas libidineuse comme celle d’Expressio !


Les vieillards libidineux sur Expressio, c’est choquant !

Le temps passe.

Les vieillards libidineux sur Expressio, on s’habitue, c’est tout.

Le temps passe.

Les vieillards libidineux sur Expressio, on est accro !
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 16h13 : ...on se croirait dans une gériatrie, mais pas libidineuse comme celle d&...
Je vais chercher l’expression originelle, que tu comprennes à quoi je fais référence. Si quelqu’un veut m’aider, ne s’agissait-il pas de la voltairienne spécialiste ès Voltaire ?
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 16h30 : Je vais chercher l’expression originelle, que tu comprennes à quoi ...
Te fatigue pas, Mintaka : #15
Bravo, tu as dégainé plus vite que moi...
Je pense que notre libellule préférée avait bien cette "référence" en tête dans son # 182.
réponse à . deLassus le 02/10/2013 à 16h43 : Bravo, tu as dégainé plus vite que moi... Je pense que notre libel...
Je lui avais répondu que pour une « docteur es lettres » elle se devait d’aller au chevet de son français qui était bien malade : 4 fautes d’orthographe, sans compter un style décousu.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 16h44 : Je lui avais répondu que pour une « docteur es lettres &r...
#109.

Qui a dit que les matheux étaient dans la lune ? 
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 16h30 : Je vais chercher l’expression originelle, que tu comprennes à quoi ...
Je me souviens très bien du drame de la dame voltairienne. Encore là, je pourrais avoir recours au mot schadenfreude...pas facile de ne pas avoir un peu de ce sentiment face à son attitude à elle, me semble-t-il.  
réponse à . BOUBA le 02/10/2013 à 16h01 : La différence entre la ville de Florence et la ville de Pontoise ? ...
Si j’avais choisi Clignancourt au lieu de Florence, t’étais mal ! :&rsquo)
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 16h04 : Merci DiwanC !   Je crois que tu es la seule à faire cette gy...
Je me demande si tu l’as inventé, cet exercice, ou bien t’as suivi un modèle de quelqu’un d’autre…

Sur Expressio, plusieurs amiautes s’y sont exercés… j’ai souvenir des délirantes rédactions de chirstian qu’on ne peut que relire…[chirstian doit avoir entrepris des fouilles archéologiques du côté de Pontoise… dont il ne revient pas]. Alors, je me suis lancée, sans chercher à l’imiter : c’est impossible, il est inimitable, tout le monde te le dira !

C’est vrai que je commençais à penser aux "27 dernières" ; je m’étais arrêtée à "ni chair ni poisson", rediffusé le 9 septembre, il me restait donc quatre ou cinq jours avant d’agir. Mais tu as dégainé la première et c’est bien ainsi ! J’espère que tu vas continuer la « gym » ; donc il serait bien qu’on accorde nos violons, autrement dit qu’on se concerte*, qu’on se mette d’accord pour ne pas faire la même chose en même temps et ensuite, pleurer des larmes amères parce que l’une aura coiffé l’autre au poteau !
Une seule solution : le canal 12. Demande à God : il adore les contacts !

*Pour "Se concerter afin de se mettre d’accord sur quelque chose" Google Traduction propose : «  to get one’s story straight ».
réponse à . lalibellule1946 le 02/10/2013 à 17h14 : Je me souviens très bien du drame de la dame voltairienne. Encore l&agr...
C’est que tu gères mieux tes émotions que moi parce que cet épisode de la vie d’Expressio m’a ouvert de profondes blessures encore béantes...
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 14h54 : À l’époque, on tournait les "pages" avec délicatesse...
Il aimait qu’on appelât

Veux pas avoir l’air d’utiliser les mouches de Chirstian, mais il aimait qu’on appelle et il eut aimé qu’on appelât

Concorde de temps ou discorde ? Me trompe-je ? 
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 18h07 : Il aimait qu’on appelât Veux pas avoir l’air d’utilise...
Chirstian eut aimé qu’on écrivât "Me trompé-je ?" 

Concorde de temps, pas de temps pour la discorde !
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 17h40 : Je me demande si tu l’as inventé, cet exercice, ou bien t’as ...
Très bien. On se concertera, nous. Comme ça on ne sera pas déconcertées ni l’une ni l’autre.
Comme quoi, on sera à la même page...expression américaine pour dire on s’entend mutuellement...mais dans notre cas on ne veut pas être à la même page, justement...ha-ha...à toi la prochaine fois, à moi le plaisir de te lire. Il est probable que je ne recommence cette gym avant...longtemps.

Bon, we have our stories straight * !!  

* sauf que cette phrase est souvent employée quand deux personnes vont mentir et elles vérifient qu’elles vont toutes les deux raconter la même histoire de p....n de m.... !
Dans le # 120 le rev’nu de Pontoise du Clair de Lune à Maubeuge est cité. Aucun des sites qui donnent le texte de cette chanson qui est restée dans la mémoire (qui flanche) de tous les VLL ne mentionne les phrases suivantes

Si j’ai l’air débarqué
D’un bateau-mouche à quai
C’est parce que j’ai fait
des bêtises à Cambrai


Ce texte que je me souviens d’avoir entendu est-il dû à un humoriste ou a-t-il été supprimé pour d’obscures raisons ?

L’intérêt de la remarque c’est qu’avoir l’air débarqué d’un bateau-mouche à quai ça ressemble fort à l’Expression du jour 
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 17h43 : C’est que tu gères mieux tes émotions que moi parce que cet ...
Je ne te comprends pas. Surely you jest...
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 18h11 : Chirstian eut aimé qu’on écrivât "Me trompé-je&...
Chirstian eut aimé qu’on écrivât
Puisque nous y sommes, dans la discorde, j’aurais aimé : "qu’on écrivît" !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 18h11 : Chirstian eut aimé qu’on écrivât "Me trompé-je&...
ou me trompè-je ? Me trompe-je était une astuce d’une lourdeur éléphantesque 
réponse à . deLassus le 02/10/2013 à 18h27 : Chirstian eut aimé qu’on écrivâtPuisque nous y sommes,...
Lorsque vous écrivites écrivît, vous m’épatâtes !

M’en vais. C’est l’heure de l’apéro chez Marcel. Santé à tous.
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 17h39 : Si j’avais choisi Clignancourt au lieu de Florence, t’étais m...
Ah c’est sur ! Ma blague tombait à plat !
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 18h30 : Lorsque vous écrivites écrivît, vous m’épat&aci...
Voilà ce qui se passe quand on écrit vite, eh patate !

Mais revenons à l’expression du jour.

Au siècle dernier, on évaluait la hauteur des crues de la Seine à Paris au degré d’immersion du Zouave du Pont de l’Alma : le Pont de l’Alma, c’était le pont-toise. Lors de la crue de 1910, l’eau monta jusqu’à l’épaule du Zouave : les Parisiens n’en revenaient pas.

En souvenir de cet épisode, de quelqu’un qui avait l’air particulièrement ahuri, on disait alors : "il n’en revient pas, du pont-toise". L’expression s’est transformée par la suite en "il ne revient pas de Pontoise", puis, comme on ne voyait aucune raison d’y rester, à Pontoise, "il revient de Pontoise".

Je ne vois pas d’autre explication. D’autant que le Zouave, lui, il revenait de Tataouine où on lui avait dit d’aller.
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 18h07 : Il aimait qu’on appelât Veux pas avoir l’air d’utilise...
Aâhhh ! Puisque tu me le demandes si gentiment… !

À la question : qu’il aimait qu’on appelât ?, M’ame Google donne ces extraits :

- La poétique du détail : autour de Jean Giraudoux - 2006 - ‎ Même si Ramón – comme il aimait qu’on l’appelât "tout court" – va vivre presque vingt ans de plus que Giraudoux, l’on pourrait affirmer que la plus grande ...

- Histoire des flibustiers - Johann Wilhelm von Archenholz - 1804 - …feraient à leur nom primitif de Boucaniers, parce qu’il réveillait l’idée d’une profession plus honorable. Mais ils aimaient encore mieux qu’on les appelât ...

Main’nant, on fait comme tu veux ! On appelle, on convoque, on hèle, on invite …ou pas ! On chapeaute le "â" …ou on lui laisse les cheveux dans vent !
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 18h28 : ou me trompè-je ? Me trompe-je était une astuce d’une l...
Et qu’on "écrivât", c’était pas éléphantesque ? Avec une icone  en plus !
réponse à . BOUBA le 02/10/2013 à 14h44 : Un vieux canard c’est un canard d’âge ! Un canard servite...
Un canard serviteur c’est un canard laquais !
Un combat de canards c’est un conflit de canards !
Et un canard algérien est un Maghreb de canard !
réponse à . mickeylange le 08/09/2010 à 11h37 : Les Pontoiseux et les Pontoiseuses qui se sont installés sur les bords de...
avant de s’appeler Oiseuse s’appelait Briva Isaræ
Bigre !
Depuis le temps que je me demande pourquoi les habitants du département de l’Oise s’appellent "Isariens" !
Du moins, c’est leur gentilé, quand ils s’appellent ils disent "ech l’homme" pour dire "monsieur" ... ou "biloute" s’il sont intimes.
Pour les femmes, je ne sais pas, il y a longtemps qu’on ne m’a pas dit madame (tout le monde s’est habitué aux cheveux longs ...) ou alors, ... on ne les appelle pas !
Of course ! Non, peut-être !

En #191 j’ai utilisé une forme d’humour qui consiste à dire de façon exagérée le contraire de ce qu’on pense.
DEVINETTE
Quand un amérindien restait pantois, pour qu’il réagisse, on le plongeait dans la lecture. Pourquoi ?
- parce qu’on faisait lire aux cois.
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 18h25 : Dans le # 120 le rev’nu de Pontoise du Clair de Lune à Maubeuge est...
Ta citation ferait double emploi avec les paroles originales :
J’ai fait toutes les bêtises
qu’on peut imaginer.
J’en ai fait à ma guise
et aussi à Cambrai.

et pourquoi pas :
Je suis revenu de Guise et suis passé au Familistère ?
réponse à . deLassus le 02/10/2013 à 18h27 : Chirstian eut aimé qu’on écrivâtPuisque nous y sommes,...
:&rsquo)
Cette discussion orthographique me rappelle un jour - pas si lointain - où j’en pris plein la tête… et depuis j’attendais…
Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre. (Lao-Tseu).
Sentiment peu élevé, j’en conviens... Mais m’en fous ! 
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2013 à 19h31 : Ta citation ferait double emploi avec les paroles originales : J’ai ...
Le duc de Guise ? Celui qui se déguisait en bec de gaz et se faisait passer pour un lampaludaire ? Non ?!
réponse à . Enkidou le 02/10/2013 à 19h06 : Voilà ce qui se passe quand on écrit vite, eh patate ! Mais...
le Zouave, lui, il revenait de Tataouine où on lui avait dit d’aller.
Erreur d’aiguillage : en principe, les zouaves étaient des Berbères d’Algérie, alors que les spahis venaient du Maroc.
Ca vaut mieux que d"aller se faire voir chez les Grecs ou d’attraper la scarlatine.
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 19h35 : :&rsquo) Cette discussion orthographique me rappelle un jour - pas si lointain -...
Décidément, t’es dure de comperdure...
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 19h45 : Le duc de Guise ? Celui qui se déguisait en bec de gaz et se faisait...
Jean-Baptiste Godin !
Un homme au poële !
réponse à . DiwanC le 02/10/2013 à 19h35 : :&rsquo) Cette discussion orthographique me rappelle un jour - pas si lointain -...
Peut-être, mais Verneuil en a fait un excellent polar, tourné dans des quartiers en démolition à Lille, Roubaix et Tourcoing.
réponse à . mickeylange le 02/10/2013 à 19h15 : Un canard serviteur c’est un canard laquais ! Un combat de canards c&rsqu...
Yessssssssssssssssssss.............
Et moi, j’ai l’air de revenir de la France !
On y a visité un tas de villes et villages... Mont-Saint-Michel, Nantes, les Chateaux de la Loire (Chenonceau, Blois, Chambord...), Orléans, Guédelon, Dijon, Lyon, Annecy, les Gorges du Verdon, Pont du Gard, Carcassonne, Toulouse, Clermont-Ferrand... Un voyage merveilleux !
Et en revenant, j’ai ajouté dans ma valise les deux ou trois kilos des 1001 expressions !
Ah! j’ai pas visité Pontoise 
réponse à . charmagnac le 02/10/2013 à 18h25 : Dans le # 120 le rev’nu de Pontoise du Clair de Lune à Maubeuge est...
En complément de mon 208, je découvre que "tout devient possible".
Une version par Bourvil, une par Annie Cordy qui dit n’importe quoi et une par Claude François qui remplace "la Mer de Charles Trenet" par "la mère d’Elvis Presley".
réponse à . angelica le 02/10/2013 à 20h24 : Et moi, j’ai l’air de revenir de la France ! On y a visit&eacut...
Tu donnes l’impression de ne pas être française.
"T’es où ?" comme on dit au téléphone mobile.
"Décidément, t’es dure de comperdure..." @212
Clairvoyance... Délicatesse... Quelle classe ! 
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2013 à 20h57 : Tu donnes l’impression de ne pas être française. "T’es ...
C’est pas seulement une impression  Je suis argentine, j’habite à Buenos Aires et je vous lis (quand j’ai le temps) avec beaucoup de plaisir.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2013 à 18h11 : Chirstian eut aimé qu’on écrivât "Me trompé-je&...
En fait, la concordance des temps prévoit :
- C. aime/ a aimé qu’on écrive...

- C. aimait/aima/a aimé/avait aimé/eut aimé (après une conjonction de temps comme quand/lorsque/dès que...)/aurait aimé/eût aimé qu’on écrivît...

(Bon, c’est probablement pas comme ça que la p’tite nouvelle que je suis va se rendre sympathique!)
réponse à . belteigneuse le 02/10/2013 à 22h47 : En fait, la concordance des temps prévoit : - C. aime/ a aimé...
Ca dépend !
Comme je ne fais pas beaucoup d’efforts, je n’y comprends rien. Comme je l’ai déjà dit, je suis croyant mais pas pratiquant. Heureusement qu’il y en a pour nous remettre dans les clous.
réponse à . angelica le 02/10/2013 à 22h19 : C’est pas seulement une impression  Je suis argentine, j’habite...
Bienvenue à bord !
God... Angelica... MickeyLange... SaintaxTerror (ou presque !)...
et puis il y a le petit peuple ! 
réponse à . belteigneuse le 02/10/2013 à 22h47 : En fait, la concordance des temps prévoit : - C. aime/ a aimé...
c’est probablement pas comme ça que la p’tite nouvelle que je suis va se rendre sympathique
Mais si mais si, belle baigneuse !

Et tous ceux et toutes celles, et ils ne manquent pas ici, qu’intéressent la sarbacane de la grand-mère les arcanes de la grammaire, la contredanse des étangs, le passé décomposé et l’imparfait du disjonctif (car la perfection n’est pas de ce monde, et cela peut conduire certains à péter les plombs, parfois), peuvent jeter un coup d’œil à cette page.
réponse à . belteigneuse le 02/10/2013 à 22h47 : En fait, la concordance des temps prévoit : - C. aime/ a aimé...
Merci pour le renfort que tu m’apportes . Mais à une époque où on écrit texto et où même la ponctuation fout le camp, s’il n’en reste qu’un que deux... # 152
Un grand merci à Syntax, Enkidou (toujours revêtu de peaux de bête?) et charmagnac pour leur gentillesse.

Ça me donne le courage de braver l’ostracisme que God déploie à l’égard de mes efforts de traduction de l’expression du jour en allemand et en espagnol, alors que ce sont mes deux premières langues parlées. Alors, j’y vais. J’eusse aimé faire paraître les propositions suivantes:

- estar en Babia : être dans la lune/absent
- estar alelado : être absent
- parecer pasma(d)o/estar pasma(d)o : avoir les yeux écarquillés et la bouche ouverte/avoir l’air idiot (Cf.: "El rey pasmado" de Imanol Uribe, 1991, dont le personnage principal était le roi Philippe IV qui, à l’instar de son aïeul Charles Quint, déambulait, les yeux exorbités et la bouche ouverte du fait de son prognathisme accentué).

- wie ’n Mondkalb gucken : regarder avec des yeux de veau lunaire (je l’adore celle-là!)
réponse à . belteigneuse le 03/10/2013 à 09h47 : Un grand merci à Syntax, Enkidou (toujours revêtu de peaux de b&eci...
Ça me donne le courage de braver l’ostracisme que God déploie à l’égard de mes efforts de traduction de l’expression du jour en allemand et en espagnol
Là, j’aimerais bien avoir des explications !
Mais peut-être cette affirmation vient-elle du fait que je n’ai pas validé de nouvelles traductions depuis quelques semaines ? Auquel cas tous les proposeurs sont également ostracisés par mon manque de temps, pas plus la belle et néanmoins teigneuse que d’autres...
réponse à . God le 03/10/2013 à 11h19 : Ça me donne le courage de braver l’ostracisme que God déploi...
C’est moi maintenant qui ai l’explication. Je ne pouvais pas savoir, je suis nou-vel-le!

Non sapere humanum est.
réponse à . belteigneuse le 03/10/2013 à 14h01 : C’est moi maintenant qui ai l’explication. Je ne pouvais pas savoir,...
Du coup, je tire une tronche de Paris jusqu’à Pontoise, comme Racine quand il vit une corneille se ramasser dans la bruyère auprès de ect. etc.

(J’ai bien aimé "belle" et mes yeux glissent tout naturellement au-delà de "teigneuse").
réponse à . belteigneuse le 03/10/2013 à 14h01 : C’est moi maintenant qui ai l’explication. Je ne pouvais pas savoir,...
Si ! Tu pouvais savoir !
Pour cela encore aurait-il fallu lire les consignes pourtant d’une clarté extrême du formulaire de saisie des ailleurs (extrait : « La publication d’une expression équivalente n’est pas immédiate : je dois la valider auparavant, ce que je fais lorsque j’en ai le temps. Merci donc d’être patient, car, en fonction de mes occupations, cela peut me prendre jusqu’à plusieurs jours »).
Donc, collée samedi ! Et hop !
réponse à . HoubaHOBBES le 04/12/2006 à 17h46 : "je planifie la livraison pour dans 150 mois environ." oui, mais peux-tu pr&eac...
Tu vas devoir lui dire exactement tout ce que tu veux, jusque dans le moindre détail
Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement : la preuve
"La première fille" .........bon, ça c'est fait et comme c'est le seul Pontoise ben y a plus rien à dire....

Même en tirant très fort sur les tifs....

Ad'taleur au café.
réponse à . BOUBA le 23/03/2016 à 04h48 : "La première fille" .........bon, ça c'est fait et comme...
Bon... eh bien puisque "Pontoise" est fait, qu'à cela ne tienne ! on va revenir d'ailleurs !

C'est même en revenant d'chez cet antipathique
Qu'il tomba victime d'une indigestion critique
Et refusa l'secours de la thérapeutique
Corne d'Aurochs


Écoutons !

Hier Ratanak s'inquiétait s'il ne m'était rien arrivé avec les attentats. En remerciement, je lui adresse ce haïku de derrière les fagots :

et rontoise
et rontoise
petit patapontoise
Etant techniquement privé de messagerie hier, et bien que cela ne se rapporte pas directement au sujet du jour, je dis ceci à nos amis belges:
Je suis Charlie - Je suis Paris - Je suis Bruxelles
même si cela ne sert peut-être pas à grand-chose.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (175)
Je vous propose 15 synonymes de 'avoir l'air de revenir de Pontoise'
Et, quand vous aurez tout trouvé, vous pourrez dire: ce jeu c'est 'un des finis' !


La place du village était l'endroit parfait; l'endroit choisi par les deux commères pour critiquer, déblatérer...bref passer en revue tout le bled !
- Tiens, un des six frères Martin...celui qu'on trie si on cherche le plus beau, parce que les autres...
- Les autres cons font du sport à longueur de journée...
- Ils nous plaisent peu nos hommes du patelin, mais faut voir les spécimen...
- Voilà l'André qui passe là-bas...il tient le journal dans sa main....
- Un cerf tint le journal dans sa main ! Parce que les cornes qu'il a, le pauvre...
- Je m'en suis toujours douté: dès qu'on fit connaissance avec Martine ! J'ai nez pour ce genre de choses ! Au début c'était une intime idée mais à présent tout le monde le sait, qu'on fut son amie ou pas !
- Oui, mais l'André il est à classer entre mes laids bonhommes du bled, hein ?
- Tiens regarde ! Nadine, la pimbêche, là, en bas, racée comme d'habitude...elle ne boit que du thé, elle...trop distinguée pour ce patelin ! Elle aimerait entendre des 'olés' à son passage...
- Oui, et dès qu'on sert thés quelque part, elle, elle est là ! Mais je vais t'en raconter une bien bonne: elle a dû demander un prêt !
- Quoi ? T'en es sûre ?
- Un prêt si...Louis qui travaille à la Caisse d'Épargne me l'a dit, c'est lui qu'a mû les papiers pour qu'on le lui accorde...
- Ben ça alors ! Je vais vite le raconter à Jeanne...elle n'en reviendra pas ! À demain...
- Au revoir !
Bordel de merde ! 

Une de mes cousines a été victime de l'attentat de Bruxelles dans le métro : elle est à l'hôpital, choquée, brûlée, tympans perforés. Autre chose que de revenir de Pontoise !

Mon deuxième fils, lui, l'a échappé belle à l'aéroport de Zaventem, son avion décollait deux heures plus tard.
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 10h09 : Bordel de merde !  Une de mes cousines a été victime de...
Alors ici, c'est "revenir de loin"... que ta famille guérisse vite.
Amitiés
Dans pas mal d'endroits on a ce genre d'expressions. Dans le Lyonnais c'est "conduire comme à Givors" ! Il semble que les habitants de cette ville conduisaient très très mal et c'est toujours dans les têtes depuis les années 70/80 !
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 07h40 : Hier Ratanak s'inquiétait s'il ne m'était rien arrivé avec...
Bigre (du Bengale) ! Un admirable (de lièvre) haïku rien que pour moi ! Merci Mintaka ! 

Et pour le reste... Partager ta colère... Dire comme dePaname «Je suis Charlie - Je suis Paris - Je suis Bruxelles... même si cela ne sert peut-être pas à grand-chose»...

Et souhaiter aux tiens qu'ils se rétablissent, aussi vite que possible...
Essayer un peu de légèreté sous nos ciels plombés...

Pontoise... Quand j'entends le nom de cette ville - ou que j'y passe, ça arrive  - me revient toujours à l'esprit "La chauve-souris" de Johann Strauss, dans sa version française (d'après Henri Meilhac et Ludovic Halévy) qui se passe en partie "à Pontoise en Seine-et-Oise". Écoutez et regardez les extraits si le cœur vous en dit ! 
réponse à . Ratanak le 23/03/2016 à 11h03 : Bigre (du Bengale) ! Un admirable (de lièvre) haïku rien que po...
Pour ma part état de sidération et tentative de ne pas faire l'amalgame. Du genre tous pourris... Fais chier.
Je n'avais jamais entendu (ni lu) l'expression du jour.
Il est vrai que je ne suis jamais allé à Pontoise  
Et que voudriez vous que j'aille y f... , pardon, faire ?
Je ne sais même pas où c'est exactement.
Bon quéqu'part en région parisienne...
M'en tamponne le coquillard* de la région parisienne, moi !

* celle-ci, c'était il y a qq jours
réponse à . chirstian le 04/12/2006 à 12h34 : les étudiants Chinois de Formose* chantent "à tue-tête" (c&r...
C'est aussi "en revenant de Nantes"  chanson paillarde
réponse à . gonalzako le 23/03/2016 à 11h19 : Je n'avais jamais entendu (ni lu) l'expression du jour. Il est vrai qu...
M'en tamponne le coquillard*...

Rhôôôô ! S'en tamponn  ... Une si jolie ville... où il n'y a pas grand chose à voir ! 
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 10h09 : Bordel de merde !  Une de mes cousines a été victime de...
Je partage ta peine et ta colère...
Décidément, l'Homme, je le comprends de moins en moins...
Je souhaite, en outre, un prompt rétablissement à ta cousine.
Amitiés !
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 10h09 : Bordel de merde !  Une de mes cousines a été victime de...
Je dis comme Joseta en 246.
réponse à . joseta le 23/03/2016 à 09h26 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (175) Je vous propose 15 synonymes de 'avoir l'...
Et voilà, ton jeu est maintenant pour moi un des finis !  Enfin je pense...
Peut-être que quelqu'un à qui l'on aura fait une conduite de Grenoble aura l'air de revenir de Pontoise ?*  Surtout que sortir d'Isère par le Val-d'Oise, faut le faire (à ch'val) ! 

* Enkidou répond par l'affirmative à cette question au #151e étage** 


** Voilà ce que c'est de ne pas s'informer en cétéhèréléphant avant d'écrire 
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 10h09 : Bordel de merde !  Une de mes cousines a été victime de...
Sois sûr qu'on partage ta colère, qu'on comprend ta peine... si ça peut t'apaiser un peu, un tout petit peu...
Pensées de papier – comme nos amitiés de papier qui naissent ici au fil des ans et des échanges, même si on ne s'est jamais rencontrés – mais pensées sincères.
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 10h09 : Bordel de merde !  Une de mes cousines a été victime de...
Mes pensées vers toi Mintaka, et vers ta cousine.
Elle est devenue notre cousine à tous.
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 10h09 : Bordel de merde !  Une de mes cousines a été victime de...
Oui, un vrai bordel de merde, cette situation de pouvoir être frappé à l'improviste. J'espère que ta cousine va s'en remettre.
«Être dans les haricots»: cela me fait penser (?) à «être dans le choux», mai le rapport...
réponse à . Jacques1949b le 23/03/2016 à 16h22 : «Être dans les haricots»: cela me fait penser (?) à &la...
Ces haricots et ces choux, tu les cuisines avec quelques autres légumes, du jarret de porc et des saucisses fumées et ça te fait une bonne potée lorraine. Les choux, tu les prends de Pontoise, œuf corse. 
Les kamikazes qu'ils soient Japonais ou musulmans ça ne sert à rien de discuter avec eux. Quand on est assez con pour croire que mourir à 20 ans en se faisant sauter vous fait gagner un paradis avec mille vierges !
Notre premier ministre crie partout que nous sommes en guerre pour nous faire peur. ça fait marrer "l'ennemi"et pleurer dans nos familles. Il y a une solution contre les kamikazes... demander aux Américains.
Mes propos sont peut être violents et choquants mais c'est pas en mettant en prison les petits cons endoctrinés responsables du Bataclan et de la cousine de Mintaka que la paix reviendra. Faut frapper à la tête et partout en même temps. Premiers ministres, rois, présidents, chancelières de tous pays arrêter la langue de bois et si on est en guerre on fait la guerre pour gagner pas pour se défendre mollement.

ça va sûrement être zapé, mais ça soulage ma colère.
Ne m'appeler plus jamais Lange.
- Je vais prier pour que tout le monde ait trouvé le jeu...
- bien 'sûr,prie'

1) INDÉCIS (un des six)
2) CONTRIT (qu'on trie)
3) CONFONDU (cons font du...)
4) PENAUD (peu nos...)
5) INCERTAIN (Un cerf tint)
6) DÉCONFIT (dès qu'on fit)
7) GÊNÉ (j'ai nez)
8) INTIMIDÉ (intime idée)
9) CONFUS (qu'on fut)
10) ENTREMÊLÉ (entre mes laids)
11) EMBARRASSÉ (en bas, racée)
12) DÉSOLÉ (des 'olés')
13) DÉCONCERTÉ (dès qu'on sert thés)
14) IMPRÉCIS (un prêt, si...)
15) CAMUS (qu'a mû)
Voilà !
réponse à . mickeylange le 23/03/2016 à 17h55 : Les kamikazes qu'ils soient Japonais ou musulmans ça ne sert à rie...
Ah ! bah non !
On a bien souvent, ici, débordé du cadre en commentant des événements dramatiques. Ce serait bien dommage que tout cela soit zapé !

D'autant que ce que tu écris, beaucoup le pensent, bien que chacun apporte ses nuances.
Tiens, regarde... même si ça ne suffira pas pour apaiser ta colère ni la nôtre...

Et pis je t'appellerai encore Lange si je veux ! Non mais...
réponse à . joseta le 23/03/2016 à 18h27 : - Je vais prier pour que tout le monde ait trouvé le jeu... - bien '...
"Confus" m'a échappé... pourtant il était facile...
Quant à "camus", je me doutais bien qu'il y avait un truc avec ça, mais je ne voyais pas quoi car je ne connais ce mot que pour qualifier un nez.
J'ignorais le sens de "penaud, désappointé" (1410)... que confirme M'sieur Rey.
Merci à toi.
réponse à . Jacques1949b le 23/03/2016 à 16h22 : «Être dans les haricots»: cela me fait penser (?) à &la...

Si tu ne veux pas préparer la potée lorraine de Ratanak, tu cuis la potée auvergnate... C'est quasi tout pareil !

Ou bien tu cuisines du riz Pilaf en n'oubliant pas de faire revenir les oignons... de Pontoise, de Hambourg (où paraît-il on boit aux dames) ou d'ailleurs...

Mais revenons à nos moutons, ou sur le sujet... ou à tes premières amours, comme tu veux ! C'est quoi l'expression du jour ? Ah oui ! ça me revient à l'esprit !


réponse à . DiwanC le 23/03/2016 à 18h50 : "Confus" m'a échappé... pourtant il était facile....
Quant à "camus", je ne connaissais ce mot que pour qualifier un nez.
Et un écrivain, peut-être ?
réponse à . joseta le 23/03/2016 à 19h00 : Quant à "camus", je ne connaissais ce mot que pour qualifier u...
Peste ! bien sûr que je le connais ! 
C'est bien qu'il ne te soit pas étranger. 
Je voulais dissiper 'le malentendu'... 
réponse à . joseta le 23/03/2016 à 18h27 : - Je vais prier pour que tout le monde ait trouvé le jeu... - bien '...
Je ne m'étais pas trompé, j'avais bien trouvé. Camus m'a fait tiquer moi aussi, mais une rapide vérification m'a confirmé que "c'était bon".

Du côté Camus écrivains, il y a Albert bien sûr ; il y a aussi Renaud (né en 1946, toujours vivant), quelque peu "sulfureux" ; et je viens de découvrir qu'il y a eu Philippe, mais il est mort, il écrivait au XVe siècle.

Marcel Camus était lui cinéaste, auteur du superbe "Orfeu negro" (1959) et d'un nombre assez important de navets dont "Otalia de Bahia", lamentable resucée d'Orphée (1975).
Oui, cela évite une chute... 
réponse à . mickeylange le 23/03/2016 à 17h55 : Les kamikazes qu'ils soient Japonais ou musulmans ça ne sert à rie...
Pourquoi tes propos devraient-il être zappés ? Sans aucun doute ils sont "violents", mais ils ne choqueront que ceux qui veulent bien l'être. Et je partage avec toi la pensée qu'il faut des ACTES et non des paroles (émises par des gens qui souvent se contredisent d'eux-mêmes) ; je ne suis absolument pas certain qu'il soit intéressant que Salah Abdeslam n'ait été "que blessé"...

Quant à ne plus t'appeler Lange ? Ben ma foi, tu viens juste de faire une descente en piqué sur des nids de bons apôtres... Ça sert d'avoir des ailes, non ?
réponse à . mickeylange le 23/03/2016 à 17h55 : Les kamikazes qu'ils soient Japonais ou musulmans ça ne sert à rie...
Tu as raison Lange de la colère. Quant on est en guerre, il faut aussi savoir s'unir et attaquer en y mettant les moyens nécessaires. Pleurnicher et essayer de tirer la couverture à soi en pensant aux prochaines élections et en jouant habilement sur la peur des populations savamment entretenue ne fera rien contre le terrorisme.
Mintaka je suis de tout cœur avec toi et me réjouis que ton fils au moins soit indemne
réponse à . DiwanC le 23/03/2016 à 18h52 : Si tu ne veux pas préparer la potée lorraine de Ratanak, tu cuis ...
Ou bien tu cuisines du riz Pilaf en n'oubliant pas de faire revenir les oignons
Si j'ai un conseil à donner, c'est de bien tenir fermée la cage aux oignons. Comme ça ils ne peuvent pas partir et on n'a pas à les faire revenir. 
réponse à . Mintaka le 23/03/2016 à 10h09 : Bordel de merde !  Une de mes cousines a été victime de...
De tout cœur avec ta cousine.

J'en profite pour ajouter que je désapprouve tous les propos va-t-en guerre qui, si on les mettait en pratique, ne feraient qu'ajouter de la haine à la haine.
Allez en paix.
réponse à . SyntaxTerror le 23/03/2016 à 20h34 : De tout cœur avec ta cousine. J'en profite pour ajouter que je dés...
Tu as le droit de tendre l'autre joue, pour ne pas ajouter de la haine à la haine.
Je respecte ton choix, mais je refuse de sauter avec le sourire.
réponse à . mickeylange le 23/03/2016 à 22h07 : Tu as le droit de tendre l'autre joue, pour ne pas ajouter de la haine &agr...
On n'est pas obligé de sourire !
Merci pour vos pensées concernant ma nièce (et non ma cousine).

Je suis 100 % d'accord avec Mickeylange : par leur veulerie, nos politiciens nous mènent tout droit à notre anéantissement, ce qui est le but déclaré de l'EI.
You were given the choice between war and dishonor. You chose dishonor and you will have war. – Winston Churchill
(Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre.)
La suite des événements lui a cruellement donné raison.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir l'air de revenir de Pontoise » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?