Brut de décoffrage / de fonderie - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Brut de décoffrage / de fonderie

Tel quel, en l'état.
À l'état de projet, de brouillon.

Origine

L'adjectif 'brut' signifie ici grossier ou rudimentaire.

Lorsqu'une coulée de métal a refroidi dans son moule et qu'on ôte le moule, la pièce obtenue est en général grossière et a le plus souvent besoin au minimum d'un polissage, mais plutôt d'un usinage pour devenir un objet exploitable.
Lorsqu'on enlève le coffrage en bois à l'intérieur duquel on a coulé du béton, le mur ou le plancher ainsi obtenu est "brut de décoffrage", c'est-à-dire qu'en général, avant de lui appliquer un enduit ou du plâtre, il lui faut encore quelques travaux de finition.

C'est de ces emplois techniques où les objets initialement produits nécessitent des finitions que, au figuré, nos expressions ont pris le sens indiqué au cours de la deuxième moitié du XXe siècle.

Exemple

« L'énumération des trois temps du fantasme semble le résultat d'une enquête extrêmement attentive. Celle-ci s'attache à repérer historiquement les modifications successives de son contenu et de sa signification. Freud nous livre le résultat de son enquête, brut de décoffrage, en réservant pour la suite son interprétation. »
De Jean-Claude Razavet - De Freud à Lacan

« Les bittes [d'amarrage] ont globalement trois formes différentes [...]. La plupart sont brut de fonderie, certaines sont peintes, dont deux en blanc et une rouge. »
Jean-François Robic - Portrait de l'artiste en naufrageur

Compléments

Peut aussi se dire d'une personne indélicate, sans tact, sans finesse.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Brut de décoffrage / de fonderie » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne / Autrichede UngehobeltNon raboté
États-Unisen A rough draftUn projet cru
Angleterreen In a raw stateDans un état cru
Canada / États-Unisen as istel quel
Angleterreen Like a rough diamondComme un diamant brut
États-Unisen (A diamond) in the rough(Un diamond) dans l'état cru
Espagnees En estado brutoA l'état brut
Espagnees Sin pulirSans polir
Argentinees Como un diamante en brutoComme un diamant brut
Pays-Basnl NaaktNu
Pays-Basnl In de huidige staatDans l'état actuel
Pays-Basnl ongelikte beerours mal leché (personnage brut)
Pays-Basnl Een ruwe schetsUne esquisse élémentaire
Brésilpt Um diamante brutoUn diamant brut
Roumaniero In stare brutaA l'état brut
Roumaniero Proiect in fasaProjet en couche

Déformée

Broute de décrochage.

Vos commentaires
À l’état de projet, de brouillon.
voilà ce que j’ai été ! un projet pour mes jeunes parents (ou plutôt pour mes parents quand ils étaient jeunes et amoureux) et forcément le "brouillon" ... étant la 1ère à investir les lieux et à rentrer dans le "moule"! ensuite d’autres spécimens ont suivi, tous plus réussis les uns que les autres ... la merveille étant la petite dernière !  soeurette, si tu me lis ! coucou et bisous !

en relisant les explications de God, (ORIGINE) ... je comprends mieux ! je n’ai pas dû avoir droit aux travaux de finition !  mais je proteste, je ne suis pas comme le décrit God dans son complément : "Peut aussi se dire d’une personne indélicate, sans tact, sans finesse." ... je suis même tout le contraire !
y’a quelques années, j’ai acheté une Chapka (sans insigne) et ma chienne portait le doux nom de "Chapska" ... rien à voir avec le sujet du jour ???
hé, je ne peux pas être toujours ’hors sujet’ quand même ! y’a qu’à vérifier ! Ce n’est pas Freud, mais il est très connu, aussi !cette page
Bonne journée Cotentine!
Je me fends d’une petite poésie simplette pour illustrer l’expression du jour...

Il était brut de décoffrage
Mais sentait bon le sable chaud
Je l’avais aimé avec rage
A l’âge où l’on a le sang chaud
Mais il voulait me mettre en cage
La bague au doigt ,ce gros ballot
J’ai rassemblé mon maquillage
Mes jupettes, dans un ballot
Je l’ai laissé dans le cirage
Déçu et pleurant comme un veau !
Il s’est bien remis du carnage
Se mariant presque aussitôt
Avec la femme de ménage
De l’auberge "A la tête de veau"
Il ouvrit alors un garage
Dans le beau port de Landerneau
Où jadis, tous deux, sur la plage
Nous roulions sur le sable chaud

Hum, bon, j’aurais pu faire mieux, c’est vrai !
Saké: alcool un peu brut de fond-de-riz.
Selon Larousse, la fonderie est le lieu où les ciriers fondent la cire. C’est aussi la cuve dans laquelle, ils fondent la cire.

J’aurais préféré être dans une fonderie de chocolat, comme dans Charlies et la chocolaterie.Version Johnny Depp bien sûr. 

Bonne journée pleine de douceur à tous.
Et surtout pour Framboise qui se fait rare. Bon anniversaire.

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Certains hommes sont bruts de décoffrage.
D’autres Brut de Fabergé...
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 08h29 : Certains hommes sont bruts de décoffrage. D’autres Brut de Faberg&e...
|Et ça, j’adore ! :
Une brute de décoffrage : Albert Spaggiari...
Juste comme je m’apensais qu’un diamant même brut de décoffrage me siérait bien. Enfin de retour parmi nous Yannou ! Bon anniversaire à Framboise dont j’espère que Framboise-son-mari la gâtera comme elle mérite !
réponse à . momolala le 18/08/2008 à 09h42 : Juste comme je m’apensais qu’un diamant même brut de dé...
Il y a "Amant" dans "Diamant"... une brute de découchage ??? Certainement !
C’est dit "franc du collier"... 

Bisous Momo.
Bonjour bonjour, les gosses. Mesdames, si vous vous réveilliez à Pékin, auprès d’un athlète brut de décoffrage, vous devriez : le talocher pour qu’il ait la peau lisse aux fesses, ou bien lui polir le Chinois, ça fait plus fini.
Martin Bouygues
j’entends -et j’utilise - de plus en plus "brut de béton" à la place de "brut de décoffrage".
réponse à . Elpepe le 18/08/2008 à 09h50 : Bonjour bonjour, les gosses. Mesdames, si vous vous réveilliez à P...
C’est un peu "brut de pomme" comme réaction...
Ben oui, j’ai étudié la "Cidréologie"...
(Salut Elpp le navigateur de ces dames...) 
réponse à . chirstian le 18/08/2008 à 09h56 : j’entends -et j’utilise - de plus en plus "brut de béton" &ag...
Dans la vie, il faut savoir bétonner son entourage... ou cimenter ses relations.
Les Sélénites bâtisseurs ignorent le béton ; comme ils ont raison.
Hein Chirstian ?
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 09h57 : C’est un peu "brut de pomme" comme réaction... Ben oui, j’ai ...
Tu veux dire que ça ne vaut pas un coup... de cidre ?
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 10h04 : Dans la vie, il faut savoir bétonner son entourage... ou cimenter ses rel...
laisse béton !
Salut Yannou, ça va ? Les Sélénites s’y connaissent en béton : assez pour faire remarquer à God, que le coffrage en bois qu’on retirait ensuite n’est plus guère utilisé que sur de petits chantiers d’artisans, et de petites surfaces (poutre, escalier...). Pour les murs on utilise des panneaux préfabriqués, et le fin du fin c’est le polystyrène expansé à haute performance qui sert de coffrage, mais reste ensuite pour apporter au mur son isolation. Et pas seulement sur la Lune !
réponse à . Marcek le 18/08/2008 à 01h39 : Bonne journée Cotentine! Je me fends d’une petite poésie sim...
Une réponse, tout aussi simplette, à ton mignon petit poème.

Avec une tête de brute et de coffre large,
Le corps comme une vache, avec une tête de veau.
Il faisait penser à une bitte d’amarrage,
A même de séduire, une juvénile ado.
Vient la maturité, et dans la force de l’age,
La compréhension de l’importance du cerveau.
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 10h20 : Une réponse, tout aussi simplette, à ton mignon petit poème...
Moralités :
Tous les espoirs sont permis
Quand on prend de la bouteille
On prend du meilleur aussi
Comme le jus de la treille...
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 09h57 : C’est un peu "brut de pomme" comme réaction... Ben oui, j’ai ...
Salut Elpp le navigateur de ces dames

...où l’on apprend ainsi que l’amiral est aussi... émir à belles... comptant pour des brunes ! 

-Lio, brune de décoiffage-
réponse à . chirstian le 18/08/2008 à 09h56 : j’entends -et j’utilise - de plus en plus "brut de béton" &ag...
j’utilise aussi "démoulé trop chaud" mais c’est plus pour l’aspect physique de certaines personnes, peu gâtées par la nature...
réponse à . Marcek le 18/08/2008 à 01h39 : Bonne journée Cotentine! Je me fends d’une petite poésie sim...
tu trouvais ça très rigolo
de me traiter de grand sauvage :
Que je sente le sable chaud,
que je sois brut de décoffrage...
Tu me disais que tu m’aimais,
et moi naïf, j’étais à l’âge
ou, après avoir bien baisé,
on envisage le mariage.
Mais toi,cruelle, tu ris de moi,
et fis bien vite tes bagages,
et sans pitié pour mon émoi,
tu pris la porte et puis le large!
Il me fallut plus d’une année
avant d’avoir le courage,
avec Lili, de convoler
et même de créer un garage.
Je pensais t’avoir oublié :
avoir enfin tourné la page,
mais ton poème vient réveiller
tout mon tourment, toute ma rage.
J’aime quand t’écris sur Expressio
un beau poème, une belle page,
mais pas qu’tu m’traites de ballot
parce que tu vois : j’ai passé l’âge !
N’approche pas de Landerneau
avec ton air de fille sage
sinon je te foutrai à l’eau,
tu verras , ce s’ra un carnage !

réponse à . chirstian le 18/08/2008 à 11h14 : tu trouvais ça très rigolo de me traiter de grand sauvage : Q...
Ce ne sont que balivernes tu n’feras pas de carnage ! même si tu te sens dans la peau d’une "brute de décoffrage" ... laisse tomber les commérages, ce n’est qu’un bruit qui court, (même mis en vers) = un ragot dans un milieu fermé d’une petite agglomération ... qui fait toujours dire, comme dans la pièce D’Alexandre Duval : "oh ! le bon tour, je ne dirai rien, mais ça fera du bruit dans Landerneau".  
        ______ _____
| U \
( |
| o C
/ |
| }
) @ L
| /
< G |
| >
\ |
| @ [
{ |
| i {
[ |
| O D
\ |
| \
] |
| @ |
@ __ B
|___N |____|


Planche de coffrage taillée à la serpe,
origine grotte de Lascaux (Dordogne).
Musée de Puyricard
on dirait qu’il y eu du pain sur la planche, non ? (sans doute une planche en sapain)
sur la 6, Valérie Damidot, brute de décoffrage,
dans D&CO, la brute de déco fait rage !
réponse à . cotentine le 18/08/2008 à 11h34 : Ce ne sont que balivernes tu n’feras pas de carnage ! même si t...
laisse tomber les commérages, ce n’est qu’un bruit qui court = un ragot

Parmi toutes ces rumeurs, bien distinguer,
-- Le ouï-dire : rumeur qui à pu être prononcée, contrairement au non-dit.

-- Le qu’en dira-t-on : ragot qui salit irrémédiablement une réputation car on n’a jamais vu de qu’en dira-t-on laveur.
Je me suis laissé dire  que quand Saturne pas rond, les gens de la Lune ne rêvent plus. Les scènes de ménage là-bas c’est à coups de soucoupes violentes !

On croit que Phœbé s’amuse, mais pour sauver la phase c’est le quart nage : on se jette halo et pan, pan l’orbite !

Ce n’est que pour t’ouvrir les cieux que, dans un éclat de Lyre, je t’ai raconté les potins de la comète. . . 
ah !...couler un bronze brut de fonderie !
Rien à voir avec le bronze ciselé , pour lequel on se tord le cul , en dosant ses effets : s’il est maniéré il perd son charme . Trop c’étron !
réponse à . chirstian le 18/08/2008 à 14h05 : ah !...couler un bronze brut de fonderie ! Rien à voir avec le...
On coule ! On coule !
L’Amiral
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 12h53 : laisse tomber les commérages, ce n’est qu’un bruit qui court ...
on n’a jamais vu de qu’en dira-t-on laveur
J’ai vu, de Caen, dix ratons-laveurs. Parfaitement !
Jacques Prévert
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 10h04 : Dans la vie, il faut savoir bétonner son entourage... ou cimenter ses rel...
dis moi Yannou, es-tu d’accord sur le fait que
Les bittes [d’amarrage] ont globalement trois formes différentes
la mienne n’en prend que deux : garde à vous et repos. Mais c’est sans doute parce qu’elle ne prend qu’un T  ? 
Glloq : une brute de décoffrage -->

,#####,
#_ ‘ _#
|e` `e|
| u |
\ = /
|\___/|
___ ____/:  :\____ ___
.’ `.-===-\ /-===-.` ’.
/ .-"""""-.-"""""-. \
/’ =:= ’\
.’ ’ .: o -=:=- o  :. ’ `.
(.’ /’. ’-.....-’-.....-’ .’\ ’.)
/’ ._/ ". --:-- ." \_. ’\
| .’| ". ---:--- ." |’. |
|  : | | ---:--- | | : |
\ : | |_____._____| | : /
/ ( |----|------| ) \
/... .| | | | |. ...\
|::::/’’ / | \ ’’\::::|
’"""" /’ .LL, `\ """"’
/’-.,__/` `\__..-’\
 ; / \  ;
 : / \ |
| / \. |
|`../ | ,/
( _ ) | _)
| | | |
|___| \___|
 :===| |==|
\ / |__|
/\/\ /"""`8.__
|oo| \__.//___)
|==|
\__/

Notez que, par souci du détail, le neurone de Glloq à été symbolisé au centre de son front par le signe --> ’ !
Il y a un autre détail important qui a été symbolisé. Saurez-vous dire de quoi il s’agit ?
Euh ! les deux ailes au Q !
Emeu29 à gagné l’étron d’or du jour !  :&rsquo)

note à benêts (et qui n’est donc destinée a aucun habitué de ce merrrveilleux site) : Glloq s’épelle --> G deux ailes au Q.
M.... ! Je préférais la trirème ! la France va-t-elle changer de position dans le compte de médailles ? Hein ! Ça compte pas ? Re-M.... alors !
Je n’ai aucun mérite, c’était le nom de l’adjudant de compagnie pendant mon service.
réponse à . Emeu29 le 18/08/2008 à 15h17 : M.... ! Je préférais la trirème ! la France va-t-...
Chuis d’accord ! Tiens, n’en v’là une, de trirème modèle pendentif, brute de dénaufrage :


o o o o
o o
o o
o o
o o
o o
o o
o o
o o
o o
_O_
/ \
/Trirème\
| du |
\ jour /
\_____/
ton Q, ailé ou pas, me semble bizarrement placé !
Y’a une couille dans le dessin, la faute à Notepad. Mais HoubaHOBBES, dans la salle de coloriage, devrait pouvoir nous arranger ça.
HoubaHOBBES ! Ici, tout de suiiiiiiiiiite !
Merci pourles explications.
Je pensais qu’on disait : Brut de coffrage...c’est à dire, rugueux, pas rabotté, comme une planche non travaillée, juste bonne à faire les coffrages et qu’on appliquait cette expression à des gens...rustres, à l’emporte-pièce, tout d’une pièce, sans nuances ni détours.

Et bravo à sa Gesse Folie! pour son dessin.
Magnifique!
Mais je me demande combien de temps il a passé.
.
Expressio, d’origine divine, est hors du temps dont il s’affranchit puisqu’il le crée, la Luletteu, la Lulê-etteu.
Bon, les gosses : Pépé s’en va récupérer BB, pour aller à Messine pêcher la sardine, ou bien à Lorient, pêcher le hareng.
Ah, si seulement on avait un éditeur de partoche... Allez, soyez sages, hmmm ?
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 17h21 : Merci pourles explications. Je pensais qu’on disait : Brut de coffra...
Bonjour Lulette,
As-tu lu les réponses de God et de moi-même à ta question d’hier ?
devant les lumières d’Expressio, je me sens brage de décoffrut ! 
réponse à . chirstian le 18/08/2008 à 14h33 : dis moi Yannou, es-tu d’accord sur le fait que Les bittes [d’amarr...
Offre-lui donc un café! 
Ou plutôt un K fait...
réponse à . tytoalba le 18/08/2008 à 06h55 : Selon Larousse, la fonderie est le lieu où les ciriers fondent la cire. C...
Merci à celles et celui (en direct) qui m’ont fêtée aujourd’hui; ce fut une belle journée presque pas pluvieuse et .... gastronomique!
Du haut de mon quart de siècle (hé oui!) je vous offre à tous une coupe de champagne ... virtuel: Marcelllll sabrez les bouteilles!
réponse à . framboise le 18/08/2008 à 20h19 : Merci à celles et celui (en direct) qui m’ont fêtée au...
J’arrive un peu tard mais joyeux anniversaire Framboise.J’espère que j’ai quand même droit au champagne.Gros bisous.
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 17h45 : Bonjour Lulette, As-tu lu les réponses de God et de moi-même &agrav...
Oui sa Gesse Folie.
Merci pour vos réponses à God et à toi.! Je les ai même copiées-collées!
J’ai fait un essai mais un peu...piteux...
Demain je m’y remets sérieusement.
Et pour vous montrer ma bonne volonté...je mets ici, bien que ce soit hors propos...
mon petit chat-piteux...

^ ^
@@
= =
l l
l l
0 0
" O"
Vous n’allez pas me chat...tier...
Je ferai mieux demain!

( Cha dérape cha-que fois...que j’envoie...)
réponse à . framboise le 18/08/2008 à 20h19 : Merci à celles et celui (en direct) qui m’ont fêtée au...
Bon anniv’, Framboise !
Au plus on est près, au plus on tarde à être en retard, pas vrai ? Du fond du coeur, et bonjour à Pierre !

HoubaHOBBES
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 20h56 : Oui sa Gesse Folie. Merci pour vos réponses à God et à toi....
Avant ton dessin tu écris ceci --> [delire]
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 20h56 : Oui sa Gesse Folie. Merci pour vos réponses à God et à toi....
Et après ton dessin tu écris --> [/delire] sinon cela ne peut pas marcher !
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 22h53 : Et après ton dessin tu écris --> [/delire] sinon cela ne peut pas ...
Et tu lis le pseudo en inversant les deux lettres capitales, juste pour comprendre pourquoi saGesseFolie est un amateur de ce qu’on nomme" lettres qu’on pétrit".
réponse à . <inconnu> le 18/08/2008 à 22h53 : Et après ton dessin tu écris --> [/delire] sinon cela ne peut pas ...
Ah! oui...et pourquoi délire ?
Merci! Ça progresse...si!
Mais jai encore raté mon dessin du jour...j’y retourne...
sur Expressio, le délire va de soi, non ? Alors, pourquoi l’indiquer ?
Comment ? Pour que l’affichage comprenne ? Aaaahhh... L’est très con, l’affichage, hein ? Brut de décoffrage, en quelque sorte ?
Un p’tit beurre des touyoux à Framboise !
Maaarceeeeel ! C’est ma tournée !

Brut de décoffrage, c’est comme ça qu’on m’appelle, rapport à mon tact 
Mais bon, au moins, quand il n’y a pas de vernis, il ne faut pas non plus gratter pour trouver les sous-entendus 
Je pense que cette expression ne s’ utilise pas en métallurgie. Ex: on coule des bronzes, de la fonte, des bielles, etc dans des "moules" en sable eux-mêmes contenus dans des "châssis". La pièces brute qui en résulte est dite "brute (épaisse ou pas) de fonderie". Comme utilisée bien à propos (de bites) par Jean-François Robic dans la citation publiée.
Il semblerait donc qu’il ait fallu attendre l’apparition de béton pour que l’on puisse "décoffrer"...

Ex: "Depuis que j’ai "décoffré" une banque, je coule des jours heureux" in
"texto de Polo dit les rouflaquettes"
s’utilise également pour désigner l’action d’un supérieurqui compte bien le rester à l’égard d’un suborné soudain déçu. in "Osaka, mon amour" Dalain René
Oups, je suis la première pour souhaiter un méga super bon anniversaire à notre Mirlou nationale,rendez-vous au bar du phare,j’offre le petit déj.
Bonne journée à tous.
J’ai aussi entendu dire "brut de bulldozer"........
M   E          R  C                   I !                        


Je viens de découvrir une nouvelle fonctionnalité d’Expressio, c’est le plus beau jour de ma vie !
Reste plus qu’à faire fonctionner le clignotant sous Chrome et l’émoticône :-#
Pour le 4e bouton-trombone, on verra une autre fois.
Maaaaaaaaaarrrceeeeeeeeeeeeeel ! Et un bon anniversaire à Mirlou, un !
Pour être au parfum....cette page
Pour faire la fête....cette page
Décembre a une fête où je mire l’houx
Février c’est la grande fête pour Mirlou...
JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!
Il y a plusieurs années de cela, lors d’une des premières conventions (nationales belges) d’Expressio, nous découvrîmes à l’Ane Vert Mirlou : une pépite , un sourire qui va d’un côté à l’autre et une gentillesse à toute épreuve : Bon Anniversaire, Pepita !

Viens vite au bar pour le petit déj’ avec Louisann, ele est venue avec son scooter rose et ses pantalons corsaire en pied de poule, ses boucles d’oreilles en cerise et son petit chemisier noué sur le nombril, le fichu sur la tête et les lunettes de soleil !

Happy Birthd-Hobbes
On peut vraiment pas dire de la triple Westmalle qu’elle soit "brute de fonderie", alors je vais ce tantôt en déguster une à ta santé, Mirlou ! Profeciat, zelle ! 
réponse à . HoubaHOBBES le 13/02/2012 à 08h00 : Il y a plusieurs années de cela, lors d’une des premières co...
Où disparais-tu donc régulièrement comme ça ? Tu vas faire la nouba ? Remarque, je te comprends : nHouba, nHouba, nHobbes oblige. Et Madame, en marsupilami, elle doit se poser la question : Houbi or not houbi ?
Ben, soit il est dans la salle de coloriage du phare, soit dans le cul-de-basse-fosse (dont les parois sont "brutes de décoffrage"), avec ses rats-taupiers... 
J’aime décoffrer le champagne, surtout quand il est brut. Certains le frappent parce qu’il est brut, d’autres vont même parfois jusqu’à le sabrer.
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 08h43 : J’aime décoffrer le champagne, surtout quand il est brut. Certains ...
J’ai oublié : je préfère le Bourgogne blanc, mais celui-là, il est à ligoter.
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 08h46 : J’ai oublié : je préfère le Bourgogne blanc, mai...
Et à l’y goûter...
Les ténors ont du coffre; les anciens des coffres à âge,( ou des coffres âgés), les impatients le coffre des pires hâtes...
Je pas personnellement Morlou mas comme je suis bien éduqué je lui souhaite bonne anniversaire.
Même si en raison des crasses et des vacherie (et des blocage) que l’on me fit subir je m’exprime/agit brut de décoffrage
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 09h16 : Je pas personnellement Morlou mas comme je suis bien éduqué je lui...
Fais attention, pour le coffrage, on utilise le sapin ! 
Un heureux anniversaire à Mirlou à cette page.
réponse à . joseta le 13/02/2012 à 09h06 : Les ténors ont du coffre; les anciens des coffres à âge,( ou...
es impatients le coffre des pires hâtes...
Un tout grand corsaire, ça a été Surcoffre.
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 09h43 : es impatients le coffre des pires hâtes...Un tout grand corsaire, ç...
En fonderie, quand on démoule une pièce, ça n’a rien à voir avec la mytiliculture.
Panne à la fonderie : il ne faut surtout pas l’ébruter.
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 09h43 : es impatients le coffre des pires hâtes...Un tout grand corsaire, ç...
Un tout grand corsaire, ça a été Surcoffre.
Il aimait être sincère au foot, c’était un but: Surcouf franc!
Quand on sort une statue de cheval du four, brut de fonderie = défourner bidet.
Il n’y a pas que ça dans la vie, il ne faut pas se laisser inféoder à la fonderie.

Signé : Magma nera.
L’adjectif ’brut’ signifie ici grossier ou rudimentaire.
certes, mais pour autant l’expression n’est pas négative. Parce qu’il y a , dans l’esprit de celui qui l’utilise, l’affirmation qu’une fois affinée, la pièce se révélera de qualité. Sa grossièreté saute aux yeux, mais elle n’est pas l’état final : seulement un stade intermédiaire.
Pour celui qui remet un travail non relu, arrêté au stade de l’imparfait du subjectif, il y a un peu de gène  : naturellement je n’aurais jamais osé vous le remettre si vous n’aviez pas tant insisté, mais c’est du brut de béton... Mais derrière l’excuse pointe un peu d’autosatisfaction : j’ai quand même fait le plus gros, hein ! La preuve : vous êtes prêt à vous en contenter !
Et l’essentiel n’est-il pas de gagner du temps ? Être le premier à sortir une vérité même approximative : qui se soucie encore des détails ? Aujourd’hui le Diable est dans le brut de béton. 
l’amour vache est rut d’étalon.
réponse à . chirstian le 13/02/2012 à 10h34 : L’adjectif ’brut’ signifie ici grossier ou rudimentaire. cert...
Parfois on recherche même l’aspect brut comme finition.

Pour le coulage du béton, on utilise des coffrages particulièrement soignés dont les planches, par exemple, laisseront l’empreinte de leurs nervures dans le béton.
Pour le coulage des métaux, on utilise des alliages à bonne coulabilité, bronze ou fonte ad hoc. (ex. : pointes décoratives de grillages)
Bon anniversaire Mirlou. Arrose-le bien, avec du brut : ça ne gèle pas facilement. Et du brut au brutal, je t’offre le célèbre passage des Tontons Flingueurs cette page
réponse à . chirstian le 13/02/2012 à 10h34 : L’adjectif ’brut’ signifie ici grossier ou rudimentaire. cert...
On peut même ajouter le sens de "en attente de finition". Le sculpteur travaille un morceau de bois brut de même que le tailleur de pierre travaille une pierre brute, chacun ayant un aspect final à obtenir.

Au figuré on peut aussi appliquer l’expression à un texte en prose ou en vers. Qui ne connaît les vers de Boileau
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage
Polissez-le sans cesse et le repolissez


La citation se trouve dans le chant 1 au 172ème vers !
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 11h25 : On peut même ajouter le sens de "en attente de finition". Le sculpteur tra...
De l’Art Poétique, bien sûr !
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 11h25 : On peut même ajouter le sens de "en attente de finition". Le sculpteur tra...
Pour moi, "en attente de finition", ça veut dire "dégrossi", mais pas "brut".
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 11h25 : On peut même ajouter le sens de "en attente de finition". Le sculpteur tra...
Boileau donne un conseil qui s’applique effectivement à n’importe quel ouvrage, physique ou intellectuel. Mais on se place alors du côté du créateur : il doit poursuivre ses finitions sans se contenter du résultat actuel, pour se dépasser sans cesse.
Avec l’expression "en attente de finition", tu te places du côté de l’oeuvre, ce qui induit un éclairage différent. Lorsqu’il est "brut de béton", le mur n’est effectivement pas fini -selon les usages ou les règles en vigueur. Le maçon peut souhaiter lui apporter des finitions, mais, ainsi que Mintaka le relève, il peut aussi souhaiter s’arrêter volontairement à l’effet rendu par cette absence de finition.
Plutôt que "en attente de finition" le mur est donc "en attente du jugement de son créateur".
Et là, autrefois, nous aurions lancé la question : l’homme est-il encore brut de béton, ou déjà au stade de la finition ? Et la femme ? Et le belge ?
Et Mirlou à qui je souhaite un anniversaire brut d’amitié, avec un gâteau plein de bougies et un Champagne brut de bulles ?  
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 11h25 : On peut même ajouter le sens de "en attente de finition". Le sculpteur tra...
Le sculpteur travaille un morceau de bois brut de même que le tailleur de pierre travaille une pierre brute,...
Petite nuance encore* : ce morceau de bois – ou de pierre – là n’a pas été coffré. Il ne pourra donc être « brut de décoffrage » à ce stade tout au moins.

*Mon pinaillage est la conséquence d’une contagion « sélénito–diptérienne » répandue sur ce meeerveilleux site !
L’adjectif ’brut’ signifie ici grossier ou rudimentaire.
Rudy, le bûcheron, voulait m’ensevelir, et cette brute , avec les feuilles, une fois l’arbre, le gros, scié , Rudy m’enterre .

(xcusez-moi)
réponse à . joseta le 13/02/2012 à 13h12 : L’adjectif ’brut’ signifie ici grossier ou rudimentaire. Rudy...
Ca me rapelle Rudy Manther, le coureur cycliste allemand bien connu de l’équipe "Fafatrin" (si je ne m’abuse), dans "Vas-y Béru !" 
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 12h04 : Pour moi, "en attente de finition", ça veut dire "dégrossi", mais ...
Pour continuer dans le pinaillage auquel fait allusion DiwanC au #86 je distingue, pour te donner raison et pour ne pas me donner tort, entre le travail en fonderie où le métal doit être travaillé ensuite par un polisseur, tourneur, fraiseur, par exemple et dans le bâtiment où le béton doit être travaillé par un enduiseur, plâtrier, plaquiste, par exemple, ce qui met en scène à chaque fois deux ou plusieurs corps de métier différents, et le travail du sculpteur sur bois, du tailleur de pierre, de l’écrivain et du poète qui lui ne voit intervenir qu’une seule personne : l’auteur ou artiste.

Mon pinaillage fait donc un distinguo entre le béton "brut de décoffrage" et le métal "brut de fonderie" d’une part, et le bois du sculpteur, la pierre du tailleur, la prose ou les vers de l’auteur d’autre part que je vois plutôt en "attente de finition", le critère étant l’unité ou la multiplicité des intervenants.

Ai-je bien pinaillé ? Cela posé, l’important est quand même le résultat final, non ?
réponse à . chirstian le 13/02/2012 à 12h55 : Boileau donne un conseil qui s’applique effectivement à n’imp...
L’homme est-il encore brut de béton, où déjà au stade de la finition ? Et la femme ? Et le Belge ?
. Socrate a-t-il bu la ciguë ? L’aventure est-elle au coin de la rue ? On nous cache tout, on nous dit rien (Dutronc Jacques, que tous ont reconnu).
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 13h43 : Pour continuer dans le pinaillage auquel fait allusion DiwanC au #86 je distingu...
Si tu es très très gentil avec chirstian, il te prêtera peut-être quelques mouches...  
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 13h43 : Pour continuer dans le pinaillage auquel fait allusion DiwanC au #86 je distingu...
En fait, il faut distinguer le travail sur plan et le travail de créativité.
Travail sur plan : le travail est fini quand les plan et cahier de charges sont entièrement respectés. L’évolution se fait principalement par paliers (ex. les F1).
Travail de créativité : toujours "en attente de finition" au sens où tu l’emploies qui correspond au cheminement intérieur de l’artiste. L’évolution s’inscrit dans une courbe continue.
réponse à . Rikske le 13/02/2012 à 13h14 : Ca me rapelle Rudy Manther, le coureur cycliste allemand bien connu de l’&...
Érudit ? Menteur !
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 13h43 : Pour continuer dans le pinaillage auquel fait allusion DiwanC au #86 je distingu...
Que voilà de la belle et bonne diptérophilie... Très instructif, merci beaucoup.
     
_______________________________
/"""""""""""\ ,’ `.
_ / ____ ____ \ _ ( Joyeux Anniversaire Mirlou )
| \=( (@ )=( (@ )=/ | `. _____________________________,’
\_( ,`--’(_)`--’. )_/ |/
( /______I______\ ) _,’
\\\_|_|_|_|_|_///
\ `|_|_|_|_|’ /
`---.___,---’
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 13h43 : Pour continuer dans le pinaillage auquel fait allusion DiwanC au #86 je distingu...
le critère étant l’unité ou la multiplicité des intervenants.
critère bien subjectif, alors, parce que rien n’interdit à une personne de faire seule toutes les opérations pour lesquelles tu évoques une équipe, et à l’inverse il n’existe pas d’oeuvre artistique qui ne puisse être réalisée en équipe : quelle est la part d’un tableau de Michel-Ange réalisée par lui-même ? (Il va nous le dire, puisqu’il intervient sur ce site !) Quel est l’apport de Maquet dans l’oeuvre de Dumas ? Minc ou Attali pourraient-ils écrire seuls leurs 50 articles,et 3 livres quotidiens sans l’appui de leurs "stagiaires" ?
Et je suis d’autant mieux placé pour le dire, que je suis-je moi-même un collectif de 18 Sélénites !
Bon que je vous explique.
Lorsque vous couler du bronze dans un moule sans autre précaution il se forme des bulles d’air dans les "coins" qui font qu’au démoulage il vous manquera des bouts de votre pièce, là où le bronze n’a pu s’infiltrer.
Pour éviter ça le fondeur soude sur votre pièce en cire (moulage à la cire perdue) des tiges de cire aux endroits que son expérience de fondeur lui permet de connaître. Ces tiges permettent au bronze de remonter dans les tubes sans abîmer la pièce. Généralement le fondeur ne coule pas une pièce mais plusieurs qu’il relie entre elles et qui se remplissent en même temps. On appelle ça un arbre.
Le bronze refroidi, il casse le moule et récupère une sorte de hérisson avec des tiges dans tous les sens. C’est la pièce brut de fonderie.
La deuxième étape est de couper au ras de la pièce les tiges devenues inutiles. C’est l’ébarbage. L’étape suivante consiste à polir les marques laissées par l’ébarbage, c’est le polissage? Enfin la dernière étape consiste à patiner la pièce pour éviter l’oxydation. Le bronze étant à 80 % du cuivre toutes les statues seraient verte comme le toit de l’opéra sans patine.
La patine est une étape très importante. Un belle patine peut donner du cachet à une pièce très moyenne, alors qu’une mauvaise patine peut abîmer une belle pièce. Personnellement je récupère mes pièces ébarbées chez le fondeur et je fais le polissage et la patine.
Et pis c’est tout !
réponse à . mickeylange le 13/02/2012 à 14h59 : Bon que je vous explique. Lorsque vous couler du bronze dans un moule sans autre...
Avec quoi patines-tu le bronze ? Je m’y connais en aciers, par contre le cuivre et ses alliages...
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 13h43 : Pour continuer dans le pinaillage auquel fait allusion DiwanC au #86 je distingu...
le travail du sculpteur sur bois, du tailleur de pierre, de l’écrivain et du poète qui lui ne voit intervenir qu’une seule personne

Ca alors !
Outre le fait que La Fontaine avait prétendu avoir mis en vers les fables d’ Esope, je doute qu’il y ait beaucoup de sculpteurs qui abattent leurs arbres et de tailleurs de pierre qui les extraient eux-mêmes des carrières.
quelle est la part d’un tableau de Michel-Ange réalisée par lui-même ?

Pareil, je suis à peu près persuadé que Michel-Ange ne fabriquait pas son huile de lin ou de pavot lui-même, pas plus qu’il ne fabriquait ses pinceaux comme dit à cette page
réponse à . SyntaxTerror le 13/02/2012 à 16h08 : quelle est la part d’un tableau de Michel-Ange réalisée par ...
...pas plus qu’il ne fabriquait ses pinceaux...
Tu n’as pas tort seulement...
Donne les meilleurs pinceaux, le marbre le plus fin, le bloc de terre la plus douce au quidam du coin, en sortira–t–il une œuvre susceptible de retenir l’attention ?
Il me semble que – la plupart du temps – l’artiste (qu’il s’appelle sculpteur, peintre ou écrivain) est seul lorsqu’il travaille, lorsqu’il crée.
La solitude de l’écrivain devant la page blanche... même si ce n’est pas lui qui a fabriqué la pâte à papier...

Je vois arriver l’objection : l’artiste n’est pas « seul » lorsqu’il crée puisqu’il est forcément accompagné de sa culture, ses bonheurs, ses emmernuyments, les fantômes de ceux qui ont construit son esprit, sa pensée, etc.
Ma pensée - sélective - allait vers l’artiste qui travaille seul (un poète, un tailleur de pierre, un peintre) mais tu as raison d’évoquer les artistes qui travaillent en équipe : les peintres les plus célèbres ont eu leur école et des élèves qui ont travaillé parfois sur une partie d’une oeuvre attribuée plus tard entièrement au maître. Et la "littérature" compte de nombreux cas d’écrivains qui font travailler des "nègres".

Ma réponse #89 est donc imparfaite parce que partielle et je retiens celle de Mintaka en #93 comme plus pertinente que la mienne.

Si on considère qu’à la lecture des vôtres ma réflexion s’est affinée, ajustée, on en concluera qu’elle était "brute de décoffrage" ou "brute de fonderie".
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 15h22 : Avec quoi patines-tu le bronze ? Je m’y connais en aciers, par contre...
La méthode la plus académique consiste a chauffer le bronze au chalumeau et quand il est chaud mettre de la cire teintée qui avec la chaleur va diffuser sur la surface. Mais il existe mille autre façons qui emerdouilleraient nos amis si j’en parlais ici !
Demande mon canal 12 à God si tu veux qu’on en parle plus longuement.
réponse à . DiwanC le 13/02/2012 à 16h52 : ...pas plus qu’il ne fabriquait ses pinceaux...Tu n’as pas tort seul...
...pas plus qu’il ne fabriquait ses pinceaux...

Déjà que certain s’emmêle les pinceaux en se prenant pour des artistes parc qu’ils ont étalé de la peinture sur une toile....
Merci à tous ceux et celles qui ont pensé à mon anniversaire !! et au plaisir, qui sait, de vous rencontrer lors d’une prochaine convention !! Commençons par nous retrouver au phare où les bulles et le gâteau vous attendent 
réponse à . mickeylange le 13/02/2012 à 17h07 : La méthode la plus académique consiste a chauffer le bronze au cha...
OK et merci. Je vais rédiger mes questions de façon claire pour demain.
réponse à . mickeylange le 13/02/2012 à 17h09 : ...pas plus qu’il ne fabriquait ses pinceaux... Déjà que cer...
Quand ouvres–tu tes ateliers du savoir (peinture, poterie, sculpture) qu’on puisse inscrire sur nos cartes de visite : Elève de Mic.e.-Lange ?
Après le risque pour nous, c’est de voir débarquer des hommes en blanc nous proposant des chemises à longs bras... parce qu’ils n’en croiront pas leurs yeux !
Je retiens tout de suite ma place dans le service de BeeBee ! 
réponse à . DiwanC le 13/02/2012 à 18h25 : Quand ouvres–tu tes ateliers du savoir (peinture, poterie, sculpture) qu&rsquo...
Jamais, je ne veux plus donner de cours.
A mon âge j’ai le droit de rester peinard accoudé au comptoir !
réponse à . mirlou le 13/02/2012 à 17h20 : Merci à tous ceux et celles qui ont pensé à mon anniversair...
Je n’arrive que maintenant, te souhaite cependant encore toujours un très joyeux anniversaire!
Quant à ta proposition de se revoir bientôt, je prends.
Je propose une convention sartoise (sans h) le samedi 24 mars après-midi. Je serai à Bruxelles cette semaine-là (pour travailler) et redécollerai vers Vienne le dimanche 25 mars. Louisann, Mirlou, Jon’, Tyto et les autres, les-z-habitués plus les nouveaux? Houba et Rikske, vous, les durs?
En août 2008, nous avons souhaité bon anniv à Framboise, aussi de la région. Aujourd’hui, elle est bien seule. Son homme, que nous avons également connus à la première Convention à l’Ane Vert, nous a quitté il y a peu. Souhaitons à Framboise de bientôt revenir nous lire, puis de participer à nouveau.
réponse à . charmagnac le 13/02/2012 à 17h00 : Ma pensée - sélective - allait vers l’artiste qui travaille ...
ma réflexion s’est affinée, ajustée, on en concluera qu’elle était "brute de décoffrage" ou "brute de fonderie"
une réflexion brute de fonderie serait donc une réflexion infondée ? Et c’est en la fondant qu’on la fonderait ?
Amusant : je n’avais pas fait le rapprochement ! En fait fonder vient du latin fundare : fonder, bâtir, instituer... et fondre vient de fundere : verser, répandre; fondre (un métal, une statue); disperser, renverser, abattre
J’espérais que vous fondassiez solidement votre argumentation, et non que vous fondissiez de bonheur en me lisant ! Euh ... on s’éloigne du style SMS, là !
réponse à . chirstian le 13/02/2012 à 18h51 : ma réflexion s’est affinée, ajustée, on en concluera...
Serais-tu un fondu d’étymologie ?

J’en fondrais de plaisir ! En ce moment, c’est la fonte de la neige, plus facile que la fonte de la fonte.
Tous les DopésSousKilts qui pétrissent le béton à la tonne (hum) sont bruts de décoffrage...
Joyeux anniversaire, Mirlou !

Maaaarceeeeel ! c’est ma tournée, du Laphroaig pour tout le monde 

Brut de décoffrage, c’est comme ça qu’on m’appelle parfois, parce que je ne mets pas de petits rubans autour de mes mots et ne pratique pas la langue de bois ...
Nan, je ne suis ni brute, ni truand! Poli et polissé, je suis! Et qui ne me croit pas se prend un parpaing sur la tronche! Non, mais!
Une femme me disait il y a peu: je suis mauvaise au lit, je ne sais pas faire la cuisine, caisse tu m’veux?
En fait, lui dis-je alors, tu es ni pute, ni Soubise (à cause de la sauce), et pourtant, tu sens la moule...

Oui, bon, je sais, plutôt brut de décoffrage, là, mais vous l’avez cherché, non? Et pis, à c’te heure-ci, les petits sont couchés... ou pas encore faits...
réponse à . file_au_logis le 13/02/2012 à 18h46 : Je n’arrive que maintenant, te souhaite cependant encore toujours un tr&eg...
"...à la première convention à l’Ane Vert...": nan, nan, filo ! La toute première convention.be a eu lieu au Zageman ! Et les membres fondateurs étaient ton breuke HoubaHOBBES, Louisann et ton serviteur ! 
Ben, je suis dans la salle de coloriage du phare, avec mes crayons de couleur ....C’est bien connu !

Dessine-moi-un-Hobbes
réponse à . Rikske le 14/02/2012 à 07h54 : "...à la première convention à l’Ane Vert...": nan, n...
Ah ! Heureusement que les "poilus" de la première sont encore vivants, nèwo ?

Gââaaard’à-v’-Hobbes
réponse à . Rikske le 14/02/2012 à 07h54 : "...à la première convention à l’Ane Vert...": nan, n...
Ah que comment que tu as raison et que de bons souvenirs !!!!
Alors il serait bon de reprendre les bonnes habitudes.
Si tu vois ce que je veux dire  
Brut de décoffrage… À l'état de projet, de brouillon
Des brouillons, le cher Georges en avait plein ses tiroirs…

Dans un des rares entretiens qu'il accorda aux journalistes, je l'avais entendu dire à peu près ceci : J'ai des carnets sur lesquels je note tout ce qui me passe par la tête… Par exemple, "le chrysanthème, c'est la marguerite des morts". J'en ferai peut-être quelque chose ou peut-être pas… On verra…

Sa belle image n'est pas restée brouillon. On la retrouve ici :

Encore un' fois dire: "je t'aime"...
Encore un' fois perdre le nord
En effeuillant le chrysanthème
Qui est la marguerite des morts.
En effeuillant le chrysanthème
Qui est la marguerite des morts.


Son testament est là… et plus loin il le chante : écoutez.

réponse à . DiwanC le 25/05/2017 à 01h23 : Brut de décoffrage… À l'état de projet, de brouillon...
Des brouillons, le cher Georges en avait plein ses tiroirs…

Il avait même imaginé des brouillons de baisers.....

Fallait quand même la trouver celle là....

Et sur les femm's nues des musées, ô gué ! ô gué !
Faisait l' brouillon de ses baisers, ô gué ! ô gué !


C'est ici

Et voilà....Juste le temps de préparer le café et je vous laisse...
Aujourd'hui pic-nic moto avec les copains......
réponse à . BOUBA le 25/05/2017 à 06h17 : Des brouillons, le cher Georges en avait plein ses tiroirs… Il avait m&ec...
pic-nic moto
Vous voulez manger des motos ?
Or les motos avalent les kilomètres.
Donc vous allez manger de l'asphalte.
L'Ascension, pourquoi n'est-elle pas censurée puisque c'est la fête des as censeurs ?
et BRUT DE POMME ?
On m'a offert du champagne dans des coffrets et je me suis empressé de décoffrer le brut.
réponse à . <inconnu> le 13/02/2012 à 14h18 : En fait, il faut distinguer le travail sur plan et le travail de créativi...
Travail sur plan : ... L’évolution se fait principalement par paliers.
Travail de créativité : ... L’évolution s’inscrit dans une courbe continue.
Dans le cas de l'escalier en colimaçon, l'évolution se fait à la fois dans une courbe continue et par paliers, c'est dire si on tourne en rond ...
On en cause à l'étage 13.
Faut reconnaître qu'on arrive à fabriquer une boisson buvable à partir des déchets de tarte aux pommes (trognons et pelures). De là à prendre ça pour du cidre ...
réponse à . cotentine le 18/08/2008 à 00h44 : y’a quelques années, j’ai acheté une Chapka (sans insi...
y’a quelques années, j’ai acheté une Chapka (sans insigne) et ma chienne portait le doux nom de "Chapska" ... rien à voir avec le sujet du jour 
Et depuis tu es devenue le capitaine Marleau qui est brut(e) de décoffrage.
Quand les rois se déplaçaient d'un château à un autre avec leur cour, une armée de domestiques déménageaient les meubles, la vaisselle, les tapisseries, les vêtements, tout ça dans des coffres. En effet les châteaux n'étaient pas meublés pour éviter le pillage entre deux séjours. Des caravanes de chariots transportaient les coffres contenant tout l'arsenal de la cour. Au XVII siècle quelqu'un eu l'idée de mettre des tiroirs aux coffres peu pratiques quand on voulait quelque chose qui était au fond du coffre. Les tiroirs c'était plus "commode" que les coffres !
réponse à . Mintaka le 25/05/2017 à 08h08 : L'Ascension, pourquoi n'est-elle pas censurée puisque c'es...
C'est la saint Otis ?
réponse à . mickeylange le 25/05/2017 à 10h23 : y’a quelques années, j’ai acheté une Chapka (sans insi...
Un grand merci de la part des non-initiés...
Curieusement, l'Amiral n'a pas évoqué le coffre de la marine que M'sieur Littré appelle "coffre d'amarrage" ; autrement dit, corps flottant muni de deux organeaux (anneaux pour y passer la chaîne d'ancre).

Un autre dico. appelle la coque "coffre d'un navire". Ce n'est pas avec ça que j'aurais gagné une trirème… 

Chez M'sieur Rey, coffre apparaît dès 1165, issu de "corbeille, couffin", sens que gardent l'Italie (avec "cofano") et l'Espagne (avec "cuebano"*), mais qui se perd en français où le mot désigne un meuble en forme de caisse.

Bon… on s'est pas foulé ! Un coffre → une caisse. Et pis v'là !

En 1562, coffre prend le sens figuré de "prison". En langage populaire, celui qui se fait coffrer est donc jeté en prison. Pouvait-on dire alors que le rustique sorti de prison était une "brute de décoffrage" ? Que nenni… car coffrage n'apparaît qu'en 1838 et décoffrer qu'en 1948.

*Joseta… si tu nous lis 
Qu'est-ce qui t'échappe ?
Manants ou gens de haute lignée - brutes épaisses ou âmes bien nées - ne se pressent guère sur Expressio... Se seraient-ils fait coffrer par la maréchaussée ?
Toi qui as vue sur le cul-de-basse-fosse, il y a du monde ?

Je confirme, monsieur Seguin est une brute... et il a du coffre ce salaud !
Blanquette
Je confirme, ma fille Mlle Lapompe elle a du coffre... cette salope !
Marceeel

PS : Germaine cherche pas ils sont tous là bourrés comme des coffres-forts. Sauf delassus qui ne suce que de l'eau ferrugineuse.
A la manière de monsieur le Directeur LE JEU DES TITRES CACHÉS (jeu nº unique je ferai pas ça tous les jours)
Pendant que vous cherchez les 23 titres de Daudet ou de Pagnol , moi je vais me rendre chez une amie Provençale qui est la fille du puisatier.
Vous remarquerez que je n'ai pas parler de la chèvre de monsieur Seguin :

- Bonjour monsieur
- Bonjour
- Vous habitez dans le quartier que je vous vois souvent ici chez César ?
- Non je suis parisien, mais je suis né à Nimes et j'ai acheté le vieux moulin du père Mitifio, un peu plus haut dans la colline, et vous ?
- Celui de Maitre Cornille ?
- Oui
- Moi je suis né à Aubagne. Mais je vais souvent à la bastide neuve que j'ai acheté à la gloire de mon père avant que la ligne de tram soit prolongée jusqu'à la colline.
- Il tourne plus votre moulin ?
- Oh non ! La mécanique est cassée, et le haut est habité par un vieux hibou
- Moi aussi j'ai un gros zhibou dans une grotte du Garlaban où je voulais faire ermite dans ma jeunesse.
- Et finalement vous faite quoi ?
- Ecrivain
- C'est pas vrai moi aussi !
- J'écris des nouvelles sur la Provence
- Moi des romans sur mon enfance en Provence
- Dites moi monsieur...
- Je vous en prie appelez moi Alphonse
- Alors appelez moi Marcel
- Césaaaar la même chose
- Vous travaillez sur quoi en ce moment ?
- Une histoire de chèvre qui veut aller dans la montagne
- Si vous voulez je vous présente mon frère, le petit Paul il est gardien de chèvres dans les collines ?
- Oui avec plaisir. J'ai écrit sur la mule du pape, mais les chèvres je connais pas trop.
- Césaaaar qu'est que tu fabriques ?
- Oh ! on se calme Marius vous les apporte vos élixir du père Gaucher
- Oh Fanny mets une douzaine d'huîtres aux écrivains pour accompagner leurs élixirs.
- C'est l'Arlésienne tes verres
- Oui nous aurions le temps d'entendre trois messes basses dites par le curée de Cucugnan avant qu'il arrive !
- Merci Fanny
- Elles ont été bouffée par les sauterelles tes huîtres pour être si petites ?
- Non elles arrivent par la diligence de Beaucaire. Elles viennent de Camargue.
- Alors elles ont pas vu les douaniers !
- Toujours le cœur dans les étoiles ma petite Fanny ?
- Vous là faite rougir
- N'écoute pas les vieux Fanny, le temps des amours c'est pas pour eux, alors que le temps des secrets c'est de ton âge.
- Elle est amoureuse du Schpountz
- Elle vous a fait des confidences ?
- Non c'est la femme du boulanger qui me l'a dit.
- Mon cher Alphonse vous devriez appeler vos nouvelles les lettres de mon moulin
- Et je vous promet que j'en fais un film avec Michel Galabru dans le rôle de Tintin.
réponse à . mickeylange le 25/05/2017 à 17h28 : A la manière de monsieur le Directeur LE JEU DES TITRES CACHÉS (je...
Joliiiiiiiiiii, je crois avoir tout trouvé .
On va y aller progressivement ...
D'abord voir le film "Fargo" de Joel et Ethan Coen puis tu ajoutes un petit tiers de Raymond Chandler et un encore plus petit tiers de "Droopy" et avec un peu de chance, tu obtiendras une série télévisée "Capitaine Marleau".
réponse à . SyntaxTerror le 25/05/2017 à 19h38 : On va y aller progressivement ... D'abord voir le film "Fargo" de...
D'une part je n'aime pas le cinéma, d'autre part je ne vois pas ce que Cotentine a à voir là-dedans...
réponse à . mickeylange le 25/05/2017 à 17h28 : A la manière de monsieur le Directeur LE JEU DES TITRES CACHÉS (je...
Bravo et même Bravissimo ! Le jour de l'Ascension, tu te dépasses...

BeeBee ! Tu as bien fait de venir aujourd'hui : c'est jeu unique !
réponse à . Mintaka le 25/05/2017 à 20h08 : D'une part je n'aime pas le cinéma, d'autre part je ne voi...
Cotentine → chapka
Capitaine Marleau → chapka
Je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'aller chercher plus loin. En tout cas, moi, je m'arrête là ! 

réponse à . Mintaka le 25/05/2017 à 20h08 : D'une part je n'aime pas le cinéma, d'autre part je ne voi...
Bon, ben, d'une part, je crois que tu as raté des trucs, d'autre part, relis la contribution n° 2.
réponse à . DiwanC le 25/05/2017 à 20h47 : Cotentine → chapka Capitaine Marleau → chapka Je ne crois pas qu'il so...
Je ne m'intéresse qu'aux captchas
réponse à . SyntaxTerror le 25/05/2017 à 20h51 : Bon, ben, d'une part, je crois que tu as raté des trucs, d'autr...
Désolé, mais avec de Gaulle, je comprends encore moins...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Brut de décoffrage / de fonderie » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?