C'est de l'hébreu / du chinois / de l'iroquois - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

C'est de l'hébreu / du chinois / de l'iroquois

C'est complètement incompréhensible

Origine

Pour les deux premières langues, au vu des caractères non latins utilisés, il suffit de les voir écrites pour savoir immédiatement qu'on n'y comprendra rien, sauf si on les a apprises. Pour l'iroquois, je réserve mon opinion, n'en ayant jamais sous sa forme écrite qui, paraît-il, n'existait de toute façon pas à l'origine[1], l'écriture de certaines langues amérindiennes ayant été inventée soit par des missionnaires, soit par un homme-médecine cherokee. Et je confirme que la forme écrite du cherokee, une des langues iroquoianes, est effectivement tout aussi lisible que les deux premières citées.

À propos de l'iroquois, les spécialistes vous diront qu'il s'agit d'une langue polysynthétique et agglutinante, ce qui fait incontestablement progresser notre savoir et nous permettra sans aucun doute de mieux réussir les spaghettis à la carbonara à la prochaine tentative.
Et même si de nombreuses autres langues auraient pu être candidates et sélectionnées pour des variantes de notre expression, dans les deux premiers cas, c'est bien la difficulté de lecture de ces langues écrites qui est à son origine.

La variante avec l'hébreu date du XVIe siècle (c'est de l'hébrieu, disait-on alors à l'époque).
Celle avec le chinois est plus récente puisqu'elle nous vient de la fin du XVIIIe siècle.
Quant à l'iroquois (une appellation qui, dans la langue de ce groupe d'indiens d'Amérique du Nord, signifie « vraies vipères », selon le [TLFI]), la variante date du milieu du XIXe siècle et vient de la forme vocale du langage. Mais dès le XVIIe siècle, au Canada, le qualificatif iroquois était déjà péjoratif, désignant un style poétique grossier, puis une personne au comportement bizarre.

[1] Il ne faut pas confondre les glyphes amérindiens comme le fameux Kokopelli (Lien externe), par exemple, avec une véritable écriture.

Exemple

« Proudhon. - (...) En résumé et pour préciser davantage ma pensée sur la justice, cette haute prérogative de l'homme, je vous dirai : QUE LA JUSTICE A POUR GARANTIE ET SANCTION LA JUSTICE. Comprenez-vous?
Colins. - Nullement. C'est de l'hébreu pour moi. »
A. Hugentobler - Extinction du pauperisme - 1868

« Elle a un mari, lui il est drôlement sérieux, il parle comme moi et vous, et d'autres fois il s'exprime avec des mots incompréhensibles, qu'elle dit ma mère. Maman dit que pour elle, c'est du chinois ou de l'hébreu, alors là encore, il va falloir qu'elle se décide ou pour l'un ou pour l'autre. »
Monique Cluzeau - La Ninise, Béberte, Coco et moi - 2005

« Dans la même représentation, pas un des acteurs chargés de donner la réplique à Ligier, ne fut en état de dire de suite quatre vers convenablement et sans les fausser. Car, c'est encore une remarque à faire, que, nulle part, hormis au Théâtre-Français, les comédiens n'ont conservé la tradition des vers et le mode de diction qui leur convient. Pour eux aussi, c'est de l'iroquois. »
Léonard Boitel, Aimé Vingtrinier - Revue du Lyonnais - 1864

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est de l'hébreu / du chinois / de l'iroquois » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
République tchèquecz To je pro mně spanělská vesniceTout cela est pour moi un village espagnol
Allemagnede Das kommt mir spanisch vorÇa me semble être (de l') espagnol
États-Unisen It's like Chinese arithmeticC'est comme de l'arithmétique chinoise
Angleterreen It's double DutchC'est du double hollandais
Angleterreen It's all Greek to mePour moi c'est du grec
États-Unisen It's Greek to mePour moi, c'est du grec
Espagnees Es chino.C'est du chinois.
Mexiquees Estar algo en chinoC'est du chinois
Argentinees es chinoc est chinois
Argentinees Chino basico.Du chinois élémentaire.
Grècegr Είναι κινέζικα (Ìne kinèzika)C'est du chinois
Hongriehu Ez nekem kínai.C'est du chinois
Italieit è araboc'est arabe
Italieit Parlare turcoParler turc
Italieit è araboc'est arabe
Italieit Per me è araboPour moi c'est de l'arabe
Italie (Vénétie)it Xe ciausco!C'est de l'allemand / de l'autrichien
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl dat is Chinees voor mijc'est du chinois pour moi
Pays-Basnl Dat is abacadabraC'est abacadabra
Pays-Basnl Dat is Chinees / Hebreeuws / LatijnC'est du chinois / de l'hébreu / du latin
Belgique (Flandre)nl Dat is Chinees voor mijC'est du chinois pour moi
Brésilpt É gregoC'est du grec.
Roumaniero Parcă-i chinezeșteIl semble du chinois
Serbiesr Ti govoris kineski ?C'est du chinois ?
Suèdesv Det är rena grekiskan/arabiskanC'est du pur grec/arabe
Ukraineuk це китайська грамота c'est une grammaire chinoise
Ukraineuk Це китайська грамота C'est la grammaire chinoise

Vos commentaires
L’hébreu… N’était-ce pas la langue parlée par le p’tit Judas d’hier, lequel achetait du son au vieux chinois qui avait installé son échoppe près du saloon où Nuage Rouge venait boire l’eau de feu après avoir abattu dans la plaine le bison qui nourrirait Perle de Rosée, Coyote Rusé et Plume d’Aigle, le chef iroquois, pendant une lune entière ?
Uk jetki jtoivfdn ! Itognl, uti, eikfdazbvnol, keit ? Eitpiot… eti… etme.
Z’avez rien compris ? C’est pourtant pas de l’hébreu !
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 01h07 : L’hébreu… N’était-ce pas la langue parlée par...
Si, ça doit-être ça, mais n’y avait-il pas aussi Li Ming qui essayait de vendre, dans l’échoppe du vieux chinois, des fards aux demoiselles du saloon, dans lequel Nuage rouge s’était un peu trop attardé, alors que Perle de Rosée l’attendait pour cuire le bison, ce qui créa un différend entre eux et entraina une dispute, à la suite de laquelle, elle voulut retourner chez sa mère, la femme de Plume d’Aigle ? 
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 02h03 : Uk jetki jtoivfdn ! Itognl, uti, eikfdazbvnol, keit ? Eitpiot… eti...
Non, c’est du chinois ! 
Faudra que je vérifie l’assertion de not’ petit Godemichou adoré. Il nous assène:
Et je confirme que la forme écrite du cherokee, une des langues iroquoianes
Or tout le monde sait - ou devrait savoir - que les Cherokees font partie des cinq tribus civilisées, ce qui est le terme qui désigne cinq nations d’Amérindiens aux États-Unis, considérées comme « civilisées » par la société blanche pour avoir adopté beaucoup de coutumes occidentales (dont la possession de plantations, de maisons à l’européenne et d’esclaves noirs) mais surtout pour avoir un code de justice et une écriture ainsi qu’une grammaire - tout cela grâce, entre autres - au chef Sequoyah. Ces cinq nations sont les Cherokees, les Chickasaws, les Choctaws, les Creeks et les Seminoles. cette page
Ces cinq tribus vivaient dans le sud-est des Etats-Unis (à partir des Carolines jusqu’en Floride).
Or, les Iroquois, eux, vivaient dans le nord-est des Etats-Unis, ce qui allait devenir la Nouvelle-Angleterre et encore plus au nord, dans le futur Canada... Donc, je n’y vois pas l’unité de lieu nécéssaire à une bonne pièce de théâtre...
Après vérification sur Wikipedia, j’y lis:
"Le tchérokî (ou chérokî ; cherokee en anglais ; ᏣᎳᎩ (tsalagi) dans cette langue) est une langue parlée aux États-Unis. Elle fait partie de la famille des langues iroquoiennes, le seul représentant des langues iroquoiennes du Sud à être encore parlé de nos jours."
Donc, notre petit Godemichou adoré a sans (aucun) doute raison.
réponse à . file_au_logis le 12/11/2010 à 07h20 : Faudra que je vérifie l’assertion de not’ petit Godemichou ad...
Pour toi qui speak english fluently, tu peux aisément trouver sur le net plusieurs ouvrages qui causent du sujet.
Contrepèterie du jour :
Le rabbin écorchait l’Hébreu et sa femme l’Écossais.
Y en a qui sont pas god pour les langues ! (god = doué en breton) 
Plutôt du moldo-valaque, non ?
Je dirai que pour moi c’est l’informatique qui est du chinois, de l’hébreu, de l’iroquois.
L’informatique englobant tous ces bidules clignotants qui encombrent mon bureau.
Je n’en suis qu’au B-A-BA mais quoique je ba-fouille, balbutie et mer...doucie, cela me permet quand même de venir vous lire. :-l
Pour l’ Iroquois, je ne sais pas, mais l’ hébreu et le chinois n’ ont pas grand-chose de commun... L’ hébreu est une langue polysyllabique et s’ écrit au moyen d’ un alphabet alors que le chinois est une langue monosyllabique utilisant, pour l’ écriture, des idéographes. Alors, pourquoi pas l’ arabe, le papou (dont je ne connais rien) ou le fuégien (ça a bien dû exister...) ? Sur ce, shalom ou nî hao, à votre guise ! (non, ce ne sont pas des injures, cela signifie tout simplement bonjour : "salut" pour l’ hébreu, "toi bien" pour le chinois - qui est du "petit-nègre", au point de vue grammatical).
N.B. Je viens de lire l’ article sur le cheroquee et - surprise ! je me rends compte que son syllabaire, correctement adapté, pourrait être utilisé pour l’ écriture du... chinois !Un mot chinois, ça n’ a pas plus de deux syllabes (sauf les termes d’ origine étrangère passés dans la langue chinoise).
réponse à . BeeBee le 12/11/2010 à 07h17 : Si, ça doit-être ça, mais n’y avait-il pas aussi Li Mi...
Ah j’adore lorsque toi et DiwanC vous débloquez ainsi !
En ces jours sombres cela fait du bien 
réponse à . <inconnu> le 12/11/2010 à 09h00 : Je dirai que pour moi c’est l’informatique qui est du chinois, de l&...
Pour moi aussi, mais par mauvaise volonté assumée. Faut que ça fonctionne un point c’ est tout. Comment ? J’ veux pas le savoir. Pour le chinois je peux au moins bafouiller "bonjour, merci, à votre santé, comment vous portez-vous", enfin quelques mots conviviaux. En informatique je ne sais faire que le ... triste minimum. Très triste.... 
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 09h11 : Pour l’ Iroquois, je ne sais pas, mais l’ hébreu et le chinoi...
idéographes ? Je ne connaissais pas le terme, et je découvre cette page. Décidément on apprend toujours quelque chose sur Expressio !
Quant aux sinogrammes, il me semble que si l’amie de Delassus nous lit, elle pourra nous en dire plus. J’ai du mal à imaginer que l’usage d’idéogrammes ne change pas profondément l’approche d’une réalité, par rapport à notre écriture.
réponse à . file_au_logis le 12/11/2010 à 07h20 : Faudra que je vérifie l’assertion de not’ petit Godemichou ad...
l’Iroquois qui sort son petit chien, lui intime : "chie, roquet"
(je tiens le détail de l’avant dernier des Mohicans, un indien dont on parla beaucoup, jusqu’à la naissance de son fils.)
celui pour qui l’hébreu c’est du chinois, et le chinois c’est de l’iroquois ne s’y retrouvera que si l’iroquois est pour lui de l’hébreu.
言论是一个非常好的网站 : c’est du chinois!

C’est de l’hébreu. ביטוי הוא אתר מופלא
Quoi ? vous n’y comprenez rien ?
C’est normal, God nous dit que ça veut dire que " c’est incompréhensible".Dommage, car les deux textes veulent dire "Expressio est un merveilleux site". 
réponse à . chirstian le 12/11/2010 à 09h42 : celui pour qui l’hébreu c’est du chinois, et le chinois c&rsq...
Il manque la dernière case sans phylactère où Le Chat regarde au loin :&rsquo)
L’iroquois, c’est son petit nom cette page Il faut dire qu’il a déjà la coiffure et que ça lui sied 
il y a aussi des iroquois locaux cette page dont je comprends mal le langage
Pas tout à fait de l’hebreu ni du chinois mais pas du français -au sens où je l’entends - non plus
réponse à . chirstian le 12/11/2010 à 09h35 : idéographes ? Je ne connaissais pas le terme, et je découvre ...
Les deux peuvent être employés. Ceci dit les différentes langues chinoises (il n’ y a pas que l’ officiel mandarin) et le japonais peuvent être compris de tous ceux qui les utilisent depuis (au moins) le Moyen-Age, avec comme vecteur l’ écriture. Celle-ci utilise des symboles et ne tient pas compte de la prononciation (par exemple hao, pour "bien" est constitué des symboles masculin et féminin accolés, signifiant la parfaite harmonie, d’ où le bien). Mais je n’ ai tenté d’ étudier le chinois que durant moins de 2 années (après, le prof est parti) donc ce dont je me souviens encore est proche de... rien. C’ est moins déconcertant que cela en a l’ air : un peu comme si, pour écrire : "la cabanne perchée dans les branches", nous utilisions le symbole du toit surmontant celui d’ un arbre. Cependant l’ écrit et l’ oral doivent toujours aller de pair... Par exemple, ce qui, en caractères latins, s’ écrit "ba" correspond à 4 idéogrammes différents et 4 prononciations différentes  : huit, arracher, cible, et papa ! Par contre, parler de sinogrammes n’ est peut-être pas la meilleure expression. Si chinois et japonais ont pu communiquer (surtout en matière de commerce), c’ est bien parceque les symboles étaient les mêmes. Mais par l’ écriture seulement....
réponse à . cornelius le 12/11/2010 à 10h22 : il y a aussi des iroquois locaux cette page dont je comprends mal le langage ...
Ce qui me "gonfle" - et que je ne comprends pas - c’ est le "langage "texto".
réponse à . chirstian le 12/11/2010 à 09h35 : idéographes ? Je ne connaissais pas le terme, et je découvre ...
Quant aux sinogrammes, il me semble que si l’amie de Delassus nous lit, elle pourra nous en dire plus.
Je ne crois pas qu’elle nous lise régulièrement en ce moment. Je lui transmettrai cette question en fin d’après-midi lors de notre cours quotidien.
J’ai découvert (comme elle) que les sinogrammes ont une conséquence intéressante et très discriminante par rapport au français : en chinois, pas de sigle. Impossible.
Ah, t’as peut-être raison, que je reconnaissais pas bien les accents du Mandarin littéraire ! 
réponse à . <inconnu> le 12/11/2010 à 09h13 : Ah j’adore lorsque toi et DiwanC vous débloquez ainsi ! En ces...
Bin, c’est sûr, entre les plumes colorés des indiens, le bison dans la plaine, les demoiselles du saloon, l’eau de feu et le chef iroquois, t’as de quoi occuper ton imagination ! 
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 10h23 : Les deux peuvent être employés. Ceci dit les différentes lan...
Quel dommage que tu ais arrêté au bout de 2 ans, tu aurais pu nous faire un cours ! Passionnant....
réponse à . horizondelle le 12/11/2010 à 09h56 : L’iroquois, c’est son petit nom cette page Il faut dire qu’il ...
Il est très touchant avec ses beaux yeux et le lien que tu nous donnes très très intéressant. Merci
A l’expression du jour, une solution sur cette page. Quant à l’oral, j’entends tous les jours pléthore de langages dont je suis étonnée qu’ils se parlent ! Pour ces autochtones d’ailleurs le français est certainement chinois.

Pour les deux premières langues, au vu des caractères non latins utilisés, il suffit de les voir écrites pour savoir immédiatement qu’on n’y comprendra rien, sauf si on les a apprises.
Réflexion faite, tu les comprendrais mieux à l’oral, toi, cher God ?
Bonjour à tous,
Une remarque (surtout pour ce cher God), il manque une variante:
«C’est du sanscrit !». Alphabet sanscrit: cette page et cette page
Qu’il m’a été donné de souvent entendre et lire dans les bouquins de mes auteurs favoris, surtout SF. Entre autres, sauf erreur, Jimmy Guieu, mais dans lequel des bouquins ???
Nota pour l’iroquois. Le chef qui l’a inventé à “mélangé (sic…) des caractères latins et grecs !
Il ne s’est nullement inspiré du Cyrilique. Toujours selon mes souvenirs de lecture… qui remontent assez loin pour certains. 
Pour en savoir plus (Wikipédia): cette page
réponse à . BeeBee le 12/11/2010 à 10h35 : Quel dommage que tu ais arrêté au bout de 2 ans, tu aurais pu nous ...
On ne peut pas "donner de cours par correspondance". A cause des quatres "tons" (moyen-haut, moyen-bas, haut, bas) qui caractérisent la prononciation, donnant elle-même la signification, et correspondant à un idéogramme (ou graphe) qu’ il faut se dépêcher d’ apprendre sinon on ne reconnaîtra plus le mot à l’ écrit. L’ idéal est d’ avoir un professeur. Sinon, à l’ extrême rigueur, combiner manuel et cassettes enregistrées (mais là, je crois qu’ il faut s’ accrocher et ne pas se laisser distraire !) Moi aussi je regrette d’ avoir dû arrêter. Mais il faut savoir qu’ avec plus de 50.000 idéogrammes, cela nécessite des années... Un chinois moyen saura lire le journal, celui qui aura été un peu plus éduqué pourra se lancer dans un roman moderne, quant aux classiques de la littérature chinoise, cela est, là-bas, une spécialisation universitaire. Et l’ époque maoïste n’ a pas arrangé les choses, en envoyant les universitaires cultiver des navets. Actuellement les français comptent parmi les meilleurs sinologues ! On leur doit la traduction des grandes oeuvres classiques et médiévales, ainsi que de certains "modernes" tout à fait intéressants comme Lao She (dont le nom signifie "vieille maison", mais dans le sens, plutôt, d’ "ancienne lignée"....)
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 10h54 : On ne peut pas "donner de cours par correspondance". A cause des quatres "tons" ...
envoyant les universitaires cultiver des navets
il me semble que pour écrire des navets il est effectivement préférable de commencer par les cultiver, non ?
Oh, pardon ! Je manque de respect pour nos ... mandarins !
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 10h23 : Les deux peuvent être employés. Ceci dit les différentes lan...
Celle-ci utilise des symboles et ne tient pas compte de la prononciation
j’avais lu que la majorité des sinogrammes sont des idéo-phonogrammes, c’est à dire des sorte de rébus comprenant à la fois une indication phonétique, et une indication sémantique. Je comprends que l’indication sémantique soit détachée de la prononciation, mais comment séparer prononciation et phonétique ?
Il ne faut pas confondre les glyphes
quand mon chat se fait les glyphes sur mes papiers, c’est du chat-rabia.
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 10h54 : On ne peut pas "donner de cours par correspondance". A cause des quatres "tons" ...
Quelle culture, j’en suis abasourdie, même si c’est un peu de l’Hébreu pour moi !!!!!
réponse à . momolala le 12/11/2010 à 10h41 : A l’expression du jour, une solution sur cette page. Quant à l&rsqu...
Quant à l’oral,
Lui, il écrit à l’oral... cette page
réponse à . BeeBee le 12/11/2010 à 07h17 : Si, ça doit-être ça, mais n’y avait-il pas aussi Li Mi...
Seulement, souviens-toi : Lune souriante (la femme de Plus d’Aigle) s’était réfugiée dans son tipi parce qu’elle en avait assez de ces histoires de famille dont se moquaient Gorge Chaude (une gourgandine celle-là) et tous les Iroquois du Saint-Laurent menacés par les Hébreux de passage et les Chinois buveurs de thé cho yung, lesquels abusaient sans vergogne de la méconnaissance d’un ingénieur nouvellement arrivé sur le chantier de la ligne de chemin de fer en construction pour lui vendre du earl grey !
réponse à . chirstian le 12/11/2010 à 11h19 : Il ne faut pas confondre les glyphes quand mon chat se fait les glyphes sur me...
Encore !
Et si, comme ton pseudo. le laisse supposer, tu te prénommes Christian : Bonne fête !
Forme écrite pour Iroquois...
Les langues mortel ou vivantes que, tous, nous connaissons, du moins, dont nous avons entendu parler possèdent toutes leurs caractères.

Je me suis rendu dernièrement à Asheville, North Carolina, USA, en plein coeur des Apalaches. C’est le pays originaire des Cherokees.

J’ai été surpris, en visitant divers musées et expositions de découvrir des documents datant du 18° siècle et après, écrits en cherokee. Il comporte des caractères inconnus ET des caractères "européens".

Bien que totalement ignare en la matière, je présume que l’écriture Cherokee que l’on peut trouver encore (localement) doit être un mélange des deux écritures.

Si l’on ne veut pas prendre en compte la possible venue de marins d’Eric Le Rouge vers l’an 1000 ou la venue probable de Gallois naufragés vers 1300 qui seraient restés et auraient fait souche avec les Indiens, il n’y a aucun moyen de mixtion entre les deux écritures avant la venue des Européens en Amérique du Nord.

Si, par ailleurs, on considère les (bons) films US, relatifs aux Indiens (quels qu’ils soient), sur les documents parcheminés, on voit des dessins, des signes, mais aucune écriture européenne...
réponse à . bobosse le 12/11/2010 à 12h43 : Forme écrite pour Iroquois... Les langues mortel ou vivantes que, tous, n...
je ne comprends pas bien le problème : si ces documents sont du 18° il est logique que le cherokee ait largement emprunté aux langues européennes, non ?
A mickeylange = message personnel

Mon Lapin, si tu voles par là, méfie-toi des flèches : y’a des Iroquois partout aujourd’hui !
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 12h54 : A mickeylange = message personnel Mon Lapin, si tu voles par là, m&eacut...
Merci ma Germaine mais les flèches ne sont dangereuses que quand ça vole bas.
Avec le vent qu’on a en ce moment je sors pas de chez moi.
A mon grand âge j’ai de plus en plus de mal à prendre de l’altitude quand ça vole bas.  
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 10h54 : On ne peut pas "donner de cours par correspondance". A cause des quatres "tons" ...
Mais il faut savoir qu’ avec plus de 50.000 idéogrammes, cela nécessite des années...
Nous n’avons pas à être jaloux.
Extrait de "Le français dans tous les sens" (H. Walter, Robert Laffont, 1988) :
"... dans le cadre de l’institut national de la langue française, à Nancy, ... le Trésor général des langues et parlers français, qui a déjà recensé sur ordinateur 260 millions de mots, à partir de 2 300 ouvrages écrits : si l’on additionne les 175 000 mots différents tirés des oeuvres littéraires des XIXème et XXème siècles avec les 500 000 termes techniques et qu’on y ajoute les quelques centaines de milliers de néologismes enregistrés depuis 1960, on arrive aujourd’hui à un total stupéfiant de plus de 1 200 000 mots différents."

PS . Le TLFi, auquel beaucoup ici, dont moi, se réfèrent quotidiennement, contient 100 000 mots.
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 12h54 : A mickeylange = message personnel Mon Lapin, si tu voles par là, m&eacut...
…et que fais-tu des Iroqui, des Yaka et des Yfokon, qui en sont parfois des vrais… le cumul n’est pas interdit… surtout en ce domaine. 

singé: Oumpah-Pah, de la tribu des Yaka-Yaka.

Nota: concernant les idéogrammes, n’oublions pas les symboles mathématiques…
réponse à . chirstian le 12/11/2010 à 11h19 : Il ne faut pas confondre les glyphes quand mon chat se fait les glyphes sur me...
…et ce que tu lui achète, ce sont des achats à chat ?
réponse à . bobosse le 12/11/2010 à 12h43 : Forme écrite pour Iroquois... Les langues mortel ou vivantes que, tous, n...
Voir sur Wikipédia, le tableau (!) est édifiant: cette page
réponse à . chirstian le 12/11/2010 à 11h15 : Celle-ci utilise des symboles et ne tient pas compte de la prononciation j&rsq...
L’ indication "phonétique" est donnée par le sens du mot. Mais encore faut-il connaître ledit mot ! Puisque l’ idéogramme qui le représente est une combinaison de concepts... C’ est pour cela que le chinois "de base" est incapable de lire une oeuvre écrite par un lettré. Et quand je citais 50.000 idéogrammes - de base - alors que notre alphabet comporte 26 lettres, il faut savoir qu’ ils se combinent entre eux, donnant, au final, un vocabulaire très étendu, mais pas à la portée du premier venu dans son intégralité. Pour les langues "alphabétiques" il y a toujours recours possible au dictionnaire, dès lors qu’ on sait lire, et la prononciation en est bien codifiée (Bon, il y a bien "les poules du couvent couvent" mais les notions de grammaire permettent de ne pas confondre un couvent avec le verbe couver. Seulement la grammaire chinoise est plus que rudimentaire et n’ est donc pas d’ une grande aide). Il existe bien entendu des dictionnaires chinois et japonais, mais ceux-ci ne "couvrent" pas toutes les subtilités de la langue, celui qui ne sait pas associer les symboles, ou qui ne les a pas appris, ne comprendra pas (ou de travers). Reprends mon exemple pour le mot bien (ou bon) : les deux signes combinés qui le composent ne sont pas ceux qui composent le mot "homme" et le mot "femme". Ils en sont même assez différents ! Et le mot "famille" (constituée en principe au départ d’ un homme et d’ une femme) fait encore l’ objet d’ un autre idéogramme....Et pourtant, cela fonctionne. Maintenant il faut avouer que nombre de chinois "connaissent" des mots, leur signification, leur prononciation... mais, comme dit plus haut, ils ne connaissent pas forcément la manière dont on les écrit. Et c’ est pourquoi le "Quotidien du Peuple" (je pense qu’ il existe toujours sous ce titre) fait appel, dans ses articles, à un vocabulaire simple et accessible...De plus l’ indication phonétique est plus ou moins valable... par exemple en japonais, langue polysyllabique, le mot ne se prononcera pas du tout de la même façon, mais le "concept" lui, reste accessible (et donc compréhensible).
réponse à . deLassus le 12/11/2010 à 13h13 : Mais il faut savoir qu’ avec plus de 50.000 idéogrammes, cela n&eac...
Voir en # 45, j’ ai fait un "tir groupé " pour la réponse.
réponse à . deLassus le 12/11/2010 à 13h13 : Mais il faut savoir qu’ avec plus de 50.000 idéogrammes, cela n&eac...
Le TLFi, auquel beaucoup ici, dont moi, se réfèrent quotidiennement, contient 100 000 mots.
comme tu le sais, l’Académie Française ne garde dans son dictionnaire que les mots français " d’usage propres à figurer dans la conversation, dans les discours, dans les écrits qui doivent être à la portée de tous", et sa 9° édition en compte environ 60.000 (contre 18.000 pour sa première édition en 1694).
Nos dictionnaires ont donc une vocation très différente de ceux d’Angleterre (par exemple) qui ajoute sans retirer. C’est ainsi que l’Oxford English Dictionary, recense plus de 600 000 entrées.
Mais ensuite, une langue se parle à des niveaux différents : le basic english -créé dans les années 30- comprend environ 850 mots. Le special-english (utilisé pour les émissions de la Voix de l’Amérique) en comprend 2000.
On cite souvent le nombre d’idéogrammes chinois, mais jamais le nombre de mots de la langue (par exemple du mandarin) : or j’imagine que les deux notions ne se recouvrent pas exactement ?
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 12h26 : Seulement, souviens-toi : Lune souriante (la femme de Plus d’Aigle) s...
Lequel, ingénieur, après avoir absorbé des doses trop massives d’earl grey, s’était retrouvé près de la rivière Sans Retour, sur le dos de Brume de Prairie, le cheval que Moïsseau, chef des Hébreux de passage, avait acheté à Guerrier Valeureux pour le donner Song Y Liong, en cadeau de bienvenue.......Et, c’est là que Plume au Vent voulut lui faire fumer le calumet, qu’il fût malade et dit cette phrase inoubliable : SI J’AVAIS SU, J’S’RAIS PAS VENU ! :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 12/11/2010 à 13h12 : Merci ma Germaine mais les flèches ne sont dangereuses que quand ç...
C’est tes ailes de géant qui t’empèchent de voler ? 
réponse à . mickeylange le 12/11/2010 à 13h12 : Merci ma Germaine mais les flèches ne sont dangereuses que quand ç...
et en ayant, préalablement, mangés beaucoup d’aliments carminatifs ? La poussée d’une bonne (ou de plusieurs… une rafale, quoi…), flatulence(s) doit permettre de prendre suffisament de hauteur (*) ? Prévoir un parachute 

(*) aucun risque toutefois, de se retrouver en orbite basse… et donc de rendre visite à l’ISS ! 
La “rafale” du genre de celles que produit Béru. cf. la croisière sur le paquebot «Le mer d’alors», commandé par le capitaine Oscar Gaumixte…
Et avec quel talent !
réponse à . BeeBee le 12/11/2010 à 15h27 : Lequel, ingénieur, après avoir absorbé des doses trop massi...
Je suis sensible à l’évocation vivante que tu donnes ici de mon aïeul Moïsseau. Tout le monde connaît l’histoire du little longhorn d’or, mais on oublie trop souvent Brume de Prairie, fille de 長成的雄馬 et de la belle Corne de Brume, pourtant ancêtre des Appaloosa après qu’elle eût traversé l’Atlantique à bord d’un antique sous-marin vert piloté de main de maître par l’ingénieux ingénieur.
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 12h29 : Encore ! Et si, comme ton pseudo. le laisse supposer, tu te prénomm...
Une petite faute de frappe, marque d’une dyslexie mal contrôlée, qui conduira notre héros à devenir Sélénite.
réponse à . bobosse le 12/11/2010 à 12h43 : Forme écrite pour Iroquois... Les langues mortel ou vivantes que, tous, n...
Comme je l’ai écrit plus haut, les Cherokees - et autres nations civilisées - doivent leur écriture, alphabet et grammaire en grande partie au grand chef Sequoyah. Mais comme tu le dis, les documents datent du XVIII. Et donc, ces autochtones e´taient en contact avec les blancs... J’ai moiaussi été visiter une réserve juste au-dessus de la frontière nord de la Georgie, dans le Tennessee. C’était en 1978 et je ne reviens pas maintenant sur son nom. C’est fou ce que j’ai appris, là-bas. Il faut surtout éviter le folklore abêtissant, ce qui - malheureusement - se montre le plus. Dès que l’on pose quelques questions pas trop idiotes, on se rend compte tout de suite que ces gens changent, et laissent tomber les masques. Ils dévoilent alors des trésors de culture, d’intelligence et d’amitié. A nous à aller les chercher. Pas comme des touristes, mais comme des humains s’intéressant à d’autres humains.
réponse à . chirstian le 12/11/2010 à 09h35 : idéographes ? Je ne connaissais pas le terme, et je découvre ...
Sans vouloir répondre à sa place, je dirais seulement que il y a loin du Chinois écrit au Coréen. Ce sont deux écritures différentes. Les idéogrammes sont différents, l’ordonnancement est différent. C’est le Roi ............... (je ne peux écrire son nom sans faute) qui a sa statue sur la place en face de l’Ambassade d’Autriche à Séoul qui, avec l’aide de savants renommés a "vulgarisé" les sciences et l’écriture. Sa vision était que le peuple coréen devait savoir lire, écrire et compter. Au moins.
Pas mal, non?
EWst-ce que MiniSarko Ier pourrait en faire autant?
réponse à . file_au_logis le 12/11/2010 à 17h40 : Sans vouloir répondre à sa place, je dirais seulement que il y a l...
Sa vision était que le peuple coréen devait savoir lire, écrire et compter. Au moins.
...
Est-ce que MiniSarko Ier pourrait en faire autant?
Qui sait ? Notre Sarko a peut-être passé 10 h en Corée hier pour y trouver des idées... de statue face à une ambassade !
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 10h24 : Ce qui me "gonfle" - et que je ne comprends pas - c’ est le "langage "text...
moi itout, mais j’ai compris qu’il faut uniquement écouter les mots et surtout pas analyser le texte.
T’as pg ?
réponse à . file_au_logis le 12/11/2010 à 17h40 : Sans vouloir répondre à sa place, je dirais seulement que il y a l...
Question subsidiaire: pendant la guerre de Corée les instructeurs chinois se faisaient comprendre par l’écriture ???
Après vérification, voici ce que j’ai trouvé dans wikipédia (cette page):
Certains linguistes pensent que le coréen est probablement rattaché aux langues altaïques. L’alphabet qui sert à écrire le coréen est le hangeul ; les hanja (sinogrammes employés dans cette langue) sont également utilisés, une assez grande partie du lexique étant d’origine chinoise (du moins hors du vocabulaire courant).
Hangeul cette page Sauf erreur de ma part, la civilisation coréen est largement influencée par la Chine, puisque les ancêtres des coréens sont venus de Chine…
réponse à . <inconnu> le 12/11/2010 à 18h10 : moi itout, mais j’ai compris qu’il faut uniquement écouter le...
"Ecouter les mots" ?
Sur un écran de portable ?
Tabitou ?

Pour tout renseignement, voir cette page
réponse à . deLassus le 12/11/2010 à 18h36 : "Ecouter les mots" ? Sur un écran de portable ? Tabitou ? ...
ben oui quoi c’est du phonétique
réponse à . BeeBee le 12/11/2010 à 15h27 : Lequel, ingénieur, après avoir absorbé des doses trop massi...
...laquelle phrase résonna longuement dans le grand canyon, rebondissant en roche en roche tels les feulements des couguars en rut, alertant ainsi les fiers guerriers cheyennes et comanches*, lesquels galopant sur leurs mustangs à demi sauvages, aperçurent fort loin Bill Cody (abrité par les chariots des cowboys allant vers l’ouest) jeter le reste du café noir et les haricots rouges sur les dernières flammes du feu, avant d’aller rejoindre les gaulois dans la plaine… [mince, me suis trompée d’histoire] femmes qui entouraient Calme Rivière gémissant des premières douleurs de l’enfantement, fruit sa rencontre avec l’Hébreu (iroquois de père) né - par hasard - sur les rivages du Yang-Tsé-Kiang...

* de pioche ! Ça c’est pour relever le niveau si cher à Lange !

God, y’a un bazar sur ce site…

Ah non ! les signes phonétiques sont entièrement différents de ce volapük destiné à économiser des caractères ! Quand je reçois certains "textos" il faut que je les lise à voix haute. Le ridicule ne tue pas, mais se parler à soi-même en traversant une place, c’ est tout de même limite. Le pire est que ce langage est utilisé.... par les collégiens, dans leurs copies d’ "expression écrite" (puisqu’ on ne parle plus de rédaction). Et que de telles copies mériteraient qu’ on leur ôte un bon nombre de points pour sanctionner les fautes d’ orthographe. Seulement, une note négative, c’ est une chose que je ne connais pas....Et le lexique proposé par deLassus ne comporte, bien entendu, pas les mots faute, ni orthographe.
réponse à . <inconnu> le 12/11/2010 à 15h52 : et en ayant, préalablement, mangés beaucoup d’aliments carmi...
et en ayant, préalablement, mangés [gbeaucoup[/g] d’aliments carminatifs ? La poussée d’une bonne (ou de plusieurs… une rafale, quoi…), flatulence(s) doit permettre de prendre suffisament de hauteur (*) ? Prévoir un parachute

Une fois de plus je suis admiratif ! Ou vas-tu chercher tout ça ? Tu es le seul sur ce merveilleux site à avoir des blagues aussi drôles.
Tu surpasses tous les ténors d’expressio dans ce genre de blagues imagées et très ciblées.
Je suis certain (mais ne le répète pas) que les Chirstian, Syanne, Momo, Houbba, Germaine, et bien d’autres sont jaloux.
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 19h31 : ...laquelle phrase résonna longuement dans le grand canyon, rebondissant ...
* de pioche ! Ça c’est pour relever le niveau si cher à Lange !

Je sens bien la jalousie dans tes propos fielleux !!!
Je le savais que tu étais jalouse de J27, toi qui préfère le Get 27 !
réponse à . mickeylange le 12/11/2010 à 20h44 : * de pioche ! Ça c’est pour relever le niveau si cher à Lan...
Je le savais que tu étais jalouse de J27, toi qui préfère le Get 27 !
Une jalousie que je noie dans des lagons bleus lorsque j’ai épuisé la réserve "Get 27" de Marcel. Tiens ! que devient-il c’lui-là ? Marceeeeeel !
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 19h41 : Ah non ! les signes phonétiques sont entièrement diffé...
je dois avoir un problème de vocabulaire. Pour moi, je voulais dire que pour comprendre il faut lire à voix haute. (pour moi phono = son)
voilà voilà 
réponse à . DiwanC le 12/11/2010 à 01h07 : L’hébreu… N’était-ce pas la langue parlée par...
è ostrogoto
Au point où on en est dans cette histoire, on peut rajouter tes ostrogoths et même quelques goths et wisigoths de passage !
[1] Il ne faut pas confondre les glyphes amérindiens comme le fameux Kokopelli
je ne connais que les fameuses semences bio de l’association Kokopelli... ça concerne plus l’agriculture (jardinage) que la culture et l’écriture/lecture des langues
... donc plutôt défrichage que déchiffrage ! 


Je suppose que ceux qui comprennent et le hébreu et le chinois et l’iroquois mais qui sont à la rencontre de quelque chose qui leur est incompréhensible trouveront bien une expression convenable. Si ces personnes ne sont pas francophones elles pourront s’exclamer c’est du français, ’spa? Ou c’est du basque ou c’est du hongrois ou c’est de l’anglais ou c’est du latin si au préalable elles ne parlent pas ses langues...

Suite a une bêtise de collégien, Tonton Georges fut retenu chez les pandores.
Son père vint l’y chercher et ça nous a donné ce poème d’amour filial

Ça laisse à penser que, pour eux,
Sans vergogne,
L’Evangile, c’est de l’hébreu,
C’est de l’hébreu
Quand j’étais gamin j’étais fan du Captain Swing.
Dès que j’avais trois balles je fonçais au buraliste m’acheter la BD mensuelle de mon héros et de ses deux inséparables amis Mister Bluff toujours flanqué de son chien pouilleux appelé Pouik et de l’indien Hibou Lugubre.
Ils luttaient contre les anglais dans l’Ontario sur le territoire des Iroquois lors de la guerre d’indépendance....
C’est du schtroumpf/ du schtroumpf/ du schtroumpf

Mais vous avez pensé au ............

Je me suis trouvé devant un schtroumpf qui schtroumpfait un discours tellement schtroumpf qu’on aurait dit du schtroumpf.

C’est fou ce que c’est schtroumpfant d’entendre parler schtroumpf.
Une petite piqûre de rappel ?

Expressionautes, oyez oyez

J’ai le plaisir de vous annoncer que j’organise une sudvention (avec la bénédiction de God ) soit le samedi 14 septembre soit le dimanche 15 Septembre à midi.

Si vous êtes partants(tes) pour y participer autour d’un bon repas n’hésitez pas à vous manifester et demandez mon adresse mail ou mon téléphone à Georges ( le notre, pas l’autre.........comme dirait Diwan. )

Faites moi savoir au plus tôt vos disponibilités, la date sera arrêtée en fonction de celle qui arrange le plus grand nombre,

Le repas aura lieu entre Aix en Provence et Brignoles.

Le plus important étant de bloquer la date et trouver un restaurant à même de nous accueillir je vous saurais gré de me répondre au plus tôt,

Bien évidemment, si vous avez une idée, une suggestion, un objection.......je suis preneur.

En espérant que ce moment de convivialité se réalise je vous adresse mes amicales pensées,

Bouba
réponse à . mitzi50 le 12/11/2010 à 19h41 : Ah non ! les signes phonétiques sont entièrement diffé...
il faut que je les lise à voix haute.
Autrement dit, lire haut quoi...
À propos du code navajo, code secret utilisé pendant la seconde guerre : cette page.
DEVINETTE (et clin d’oeil à Enkidou pour son énigme d’hier en 157)
Pourquoi l’iroquois consommait une boisson ressemblant au Picon ?
- parce que c’était l’amer indien.
Les habitants de Saragosse parlent de l’Ebre, eux. 
réponse à . cotentine le 28/05/2013 à 00h38 : [1] Il ne faut pas confondre les glyphes amérindiens comme le fameux Koko...
Quel plaisir de te retrouver la première à intervenir sur l’expression du jour !
Merci pour ta présence.
ç"è(""àéè(èb b ézutozu jrozuà_(èz"ààé, orç"è(-àé çàèn ççu" à" ????
DEVINETTE
Après une plâtrée de fruits secs, et ignorant son origine, c’est aux W.C. qu’on découvre sa nationalité. Pourquoi ?
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 08h34 : DEVINETTE Après une plâtrée de fruits secs, et ignorant son ...
Sans doute quelque chose avec "chie noix" ?
Mais comme d’habitude je te laisse le plaisir de développer ta pensée...
réponse à . deLassus le 28/05/2013 à 08h45 : Sans doute quelque chose avec "chie noix" ? Mais comme d’habitude je ...
Dans ce cas il n’y a rien à développer. C’est effectivement le chie-noix.
réponse à . BOUBA le 28/05/2013 à 05h43 : Suite a une bêtise de collégien, Tonton Georges fut retenu chez les...
La langue parlée par le Christ (et, je suppose, ses apôtres) était probablement l’ araméen. Je dis probablement, parce que je n’ ai pas vécu à cette époque.... En ce qui concerne les évangiles, ils ont été l’ objet de traductions en cascade... puis de multiples re-traductions (c’ est du reste valable pour toute la Bible). Et c’ est comme cela qu’ en français nous disposons de deux noms différents pour un seul concept, à savoir : Dieu. C’ est Yaveh, ou bien Jéhovah... et, bien entendu, pour nous, c’ est God. Trois petites lettres, donc variations orthographiques peu probables....
réponse à . mitzi50 le 28/05/2013 à 09h44 : La langue parlée par le Christ (et, je suppose, ses apôtres) &eacut...
God ?.........En variation saisonnière corrigée orthographique ca donne Dog........
Dans un film où il jouait le rôle d’un homosexuel amoureux d’un chinois:
le mandarin et l’amant Darín.
Joséta, essaie un peu de faire un jeu de mots dans cette langue....
histoire sans paroles
Alors là oui, pour le coup pour moi c’est de l’Hébreu, Chinois, Iroquois.........
Le chinois est une langue chère au Kee  
réponse à . saharaa le 28/05/2013 à 10h11 : Joséta, essaie un peu de faire un jeu de mots dans cette langue.... histo...
Je ne le ferai pas parce que si vous ne l’aimiez pas, je pourrais me faire siffler..
réponse à . mitzi50 le 28/05/2013 à 09h44 : La langue parlée par le Christ (et, je suppose, ses apôtres) &eacut...
Affirmatif. Le Jésus des évangiles parlait vraisemblablement l’araméen, car l’hébreu était de moins en moins compris et utilisé par les gens du peuple.

Quant aux traductions, on retient le plus souvent celle de l’Ancien Testament, de l’hébreu en grec, par les Septante (3ème siècle avant notre ère) et celle des évangiles et de l’Ancien Testament, de l’hébreu en latin, par St Jérôme à la fin du 4ème siècle.
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 10h35 : Je ne le ferai pas parce que si vous ne l’aimiez pas, je pourrais me faire...
Non seulement joseta possède l’art de jeu de mots mais il a aussi celui de la répartie.
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 10h35 : Je ne le ferai pas parce que si vous ne l’aimiez pas, je pourrais me faire...
Pour ma part, je ne me vois pas en train de te siffler  on ne va pas chinoiser !
cette page
réponse à . BOUBA le 28/05/2013 à 09h56 : God ?.........En variation saisonnière corrigée orthographiqu...
Quand c’ est la canicule.... ce qui n’ est pas le cas en ce moment chez nous. Par contre, en Russie, cela pourrait être. Mais chien s’ y prononce "sabakka" (je ne sais, sur mon clavier, comment trouver les caractères cyrilliques... Sinon c’ eût été avec plaisir...) et Dieu "Gospodi" (en slavon déjà) d’ où est issu "Gospodin", qui signifie maintenant "monsieur". Tous pourront remarquer que les trois lettres formand le nom "God" y figurent. A défaut d’ être nègre, comme dans la chanson de Léo Ferré, God serait-il slave ?
réponse à . saharaa le 28/05/2013 à 10h52 : Pour ma part, je ne me vois pas en train de te siffler  on ne va pas chinoi...
D’accord, et comme je t’aime bien, je te fais l’envoi virtuel d’une demi-douzaine de roses, c’est-à-dire: ’six fleurs’ 

@ Charmagnac, en 93: merci !
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 11h18 : D’accord, et comme je t’aime bien, je te fais l’envoi virtuel ...
Merci, c’est gentil, tu aurais pu m’envoyer "siffler sur la colline, avec un bouquet d’églantines" zai zai zai  
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 10h01 : Dans un film où il jouait le rôle d’un homosexuel amoureux d&...
Tu devrais lire le "Jing Ping Meï" (ou Fleur en fiole d’ or"). On y apprend beaucoup sur les moeurs sexuelles des chinois du Moyen-Äge et en particulier sur les turpitudes de Xi-Men, le personnage central (qui était bisexuel) ... Mais attention, c’ est un roman qui se veut moral. Les méchants sont punis et les bons épargnés. Et pour ne pas que les lecteurs tombent dans les travers des "mauvais" , on leur explique bien tout ce qu’ ils faisaient (avec détails et illustrations...).... pour que les vertueux n’ en fassent pas autant !
réponse à . mitzi50 le 28/05/2013 à 11h28 : Tu devrais lire le "Jing Ping Meï" (ou Fleur en fiole d’ or"). On y a...
Pour ma part j’ai trouvé un éclairage plaisant de la langue chinoise sur cette page. Qu’en penses-tu ? On y lit que les caractères japonais seraient les mêmes que les chinois du point de vue du sens, la prononciation seule changeant. Quant à l’hébreu, censé être la langue des mes pères, il reste de l’Iroquois pour moi.
réponse à . mitzi50 le 28/05/2013 à 11h28 : Tu devrais lire le "Jing Ping Meï" (ou Fleur en fiole d’ or"). On y a...
les turpitudes de Xi-Men
Jusqu’à présent, je ne connaissais que, à travers Corneille, les turpitudes de Chimène...
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 11h18 : D’accord, et comme je t’aime bien, je te fais l’envoi virtuel ...
Ou bien six roses
réponse à . mitzi50 le 28/05/2013 à 11h16 : Quand c’ est la canicule.... ce qui n’ est pas le cas en ce moment c...
S’il se nettoie c’est donc ton frère puisqu’il slave........
réponse à . momolala le 28/05/2013 à 11h36 : Pour ma part j’ai trouvé un éclairage plaisant de la langue ...
Le chansonnier Pierre-Jean Vaillard, natif de Sète comme "devinez qui ?" a écrit lors du décès de "devinez qui ?"

"On se sert des chansons de Georges pour apprendre le Français aux petits chinois.
Il est clair que si l’on s’était servis des textes de Plastic Bertrand ils ne parleraient toujours que le chinois."
Le sable mouvant est un mélange épais mais peu résistant...savez-vous comment on l’appelle, à la capitale chinoise ? l’épais qui noie.
réponse à . mitzi50 le 28/05/2013 à 11h16 : Quand c’ est la canicule.... ce qui n’ est pas le cas en ce moment c...
God serait-il slave
Oui, God s’lave (the queen).
Quand la famille de cet ancien coureur cycliste parlait, on n’y comprenait rien; normal, c’était les Breu...
Je ne suis pas du tout doué pour les langues.
Fritz Lang
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 13h38 : Quand la famille de cet ancien coureur cycliste parlait, on n’y comprenait...
on n’y comprenait rien; normal
Normal, pas clair du tout : ténébreux.
réponse à . saharaa le 28/05/2013 à 10h52 : Pour ma part, je ne me vois pas en train de te siffler  on ne va pas chinoi...
Tu as manqué celle-là.

cette page
réponse à . God le 28/05/2013 à 13h26 : God serait-il slaveOui, God s’lave (the queen)....
Oui, God s’lave (the queen).
God, slave of the Queen ?
Oups ! Avais pas vu ta page. Faut dire que pour être plus rapide que toi, faut se lever tôt. 
le qualificatif iroquois était déjà péjoratif, désignant un style poétique grossier, puis une personne au comportement bizarre.

Le dernier des maudits cons ?
...femmes qui entouraient Calme Rivière gémissant des premières douleurs de l’enfantement, fruit sa rencontre avec l’Hébreu (iroquois de père) né - par hasard - sur les rivages du Yang-Tsé-Kiang…
Suite de l’histoire :
Ce fut un garçon ! Un solide enfant prénommé Wakiza (Guerrier déterminé en Iroquois), beau comme un soleil, gai comme un gypaète*, intelligent comme un bison futé… mais qui semble n’avoir aucune disposition pour parler le chinois. Dommage...
* parce qu’il n’y a pas beaucoup de pinson dans son pays… 
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 13h46 : Je ne suis pas du tout doué pour les langues. Fritz Lang...
Et Jack il est doué pour la langue de bois.........
Est-ce que Géronimo Cohen parle chinois ?
Certains asiatiques n’aiment que l’entrée et la sortie du bois:
qu’orée du sud et qu’orée du nord.
Les asiatiques n’ont pas de café, mais ils ont ont la chic Corée...
réponse à . joseta le 28/05/2013 à 08h54 : Dans ce cas il n’y a rien à développer. C’est effectiv...
Indice supplémentaire : d’après les caméras de surveillance, il arrivait à pied par la Chine.
réponse à . charmagnac le 28/05/2013 à 13h53 : Oups ! Avais pas vu ta page. Faut dire que pour être plus rapide que ...
Pas grave, il n’est que onze heure, le train d’hier sifflera trois fois avant d’entrer en gare de la Ciotat  cette page
réponse à . momolala le 28/05/2013 à 11h36 : Pour ma part j’ai trouvé un éclairage plaisant de la langue ...
C’ est tout à fait exact, les idéographes sont quasiment les mêmes; c’ est ce qui a permis aux chinois et aux japonais d’ avoir des échanges commerciaux dès le Moyen-Âge (il ne faut pas oublier qu’ en ces temps reculés les machines à écrire, ordinateurs, panneaux routiers et autres n’ existaient pas encore et que tout était calligraphié à la main, à l’ aide d’ un pinceau. De nos jours, les caractères japonais sont plus épurés. Mais il est amusant de savoir que, ces deux nations ayant été en bisbille à de nombreuses reprises, le Japon, partant du principe que sa langue était polysyllabique, a tenté "d’ alphabétiser" l’ écriture... au moyen des idéographes connus, qui étaient séculaires, en attribuant au moins un idéographe par syllabe. Cela n’ a pas réellement fonctionné.... et ils sont revenus à une écriture plus conventionnelle. Comment, en effet, faire table rase de leur propre littérature, très riche, et que nul n’ aurait pu comprendre avec ces nouvelles données ? Par contre l’ hébreu, pour moi, c’ est comme l’ arabe, tout ce que j’ en sais est que ça s’ écrit de doite à gauche, mais je n’ ai aucune notion de l’ une ni de l’ autre, à part quelques injures en arabe, et des mots comme merci, bonjour, etc... plus faciles à placer dans une conversation, qui sont tout ce qui me reste de mon enfance.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est de l'hébreu / du chinois / de l'iroquois » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?