Croquer le marmot - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Croquer le marmot

Attendre longtemps, en se morfondant

Origine

Envie d'un jeune marmot[1] bien tendre au petit déjeuner ?
C'est vrai qu'il y a parfois des moments où on aurait envie de faire taire certains marmots, surtout ceux des autres[2], lorsqu'ils sont trop remuants ou braillards, alors qu'on rêve de quiétude. Alors pour les faire taire définitivement, pourquoi ne pas en croquer quelques morceaux bien tendres, après les avoir passés à la broche, hein ?
Mais que les gros gourmands qui salivent déjà cessent de rêver car, même si l'origine de l'expression a longtemps été controversée, il n'a jamais été question de la dégustation d'un enfant.

Avant d'évoquer les nombreuses suppositions plus ou moins farfelues qui ont été faites, nous allons d'abord présenter l'origine qui a maintenant les faveurs des lexicographes, la plus probable, proposée par Pierre Guiraud :
Au XVIe siècle, date d'apparition de l'expression, alors que les sonneries électriques n'existaient pas encore, les portes ou leurs montants étaient équipées de clochettes ou de heurtoirs. Ces derniers, depuis le Moyen Âge, avaient le nom de marmot, parce qu'ils portaient souvent une figurine un peu grotesque comme l'était la tête des marmots, terme qui au même siècle voulait dire singe.

Cette précision apportée, on pourrait alors imaginer qu'au lieu de croquer un enfant, c'est un petit singe qui ferait un passage par la casserole.
Mais que nenni ! Car ce serait oublier qu'à la même époque, croquer signifiait frapper. En effet, un croque-note était un mauvais musicien, par exemple, et le jeu de croquet tire son nom du verbe avec cette acception.

Alors croquer le marmot voulait simplement dire « frapper le heurtoir d'une porte » devant laquelle on pouvait attendre très longtemps et frapper sans relâche si elle restait désespérément close.

Parmi les nombreuses autres explications qui ont fleuri au fil du temps voici un résumé des principales :
- Les peintres attendaient leurs clients en dessinant (en croquant) des petits enfants sur les murs des pièces où ils attendaient ;
- Marmotter voulait dire « claquer des mâchoires ». L'expression serait alors une signification comme « grogner (sous-entendu claquer des dents) lors d'une longue attente » ;
- Le marmot désignant aussi un tisonnier, l'expression s'appliquerait alors à quelqu'un qui, attendant longuement à proximité d'une cheminée, s'occuperait en attisant le feu à l'aide de cet instrument également appelé marmouset ;
- En revenant au marmot heurtoir de porte, croquer aurait eu le sens de « baiser, embrasser » le marmot pour le vassal souhaitant se faire admettre chez son seigneur, après une longue attente, obligatoirement.

[1] Pour les lecteurs qui ne parlent pas nativement le français, je précise que le marmot n'est pas le mâle de la marmotte, mais une désignation familière du petit enfant.

[2] D'ailleurs, à ce propos, le regretté Pierre Desproges disait très élégamment : "les enfants, c'est comme les pets, il n'y a que les siens qu'on supporte".

Exemple

« A la bonne heure... v'là qu'est parlé !... C'est qu'il y a trois quarts d'heure au moins que je suis là à croquer le marmot ; et moi qu'est patient comme un chat qui se brûle, ça me fourmillait d'impatience. »
Les frères Cognard - Bruno le fileur - 1837

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Croquer le marmot » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen To cool one's heelsSe refroidir les talons
Argentinees Dejar a alguien en remojoLaisser quelqu'un en trempage.
Espagnees Esperar sentadoAttendre assis
Italieit Allungare il colloÉtendre le cou
Pays-Basnl Wachten tot je een ons weegtAttendre jusqu'à ce qu'on pèse 100 grammes
Brésilpt Tomar um chá de cadeiraPrendre une tisane de chaise
Roumaniero A aştepta mult şi bineAttendre beaucoup et bien

Vos commentaires
Les peintres attendaient leurs clients en dessinant (en croquant) des petits enfants ......Alors c’est de là que vient le croquis !!.....Elémentaire mon cher Watson !
Il y eu d’ailleurs un peintre célèbre croquant beaucoup en bord de Seine.....Il s’appellalit Jacquou
Etant à nouveau le first , je vous fais la bise et vous souhaite une bonne journée......
@ God
Bien que le livre de Guiraud soit des années 70, il semble que le débat continue. Témoin ce passage d’un ouvrage sur les onomatopées de 2008. Voir cette page

Merci au lève-très-tôt Boubacar.
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 05h12 : @ God Bien que le livre de Guiraud soit des années 70, il semble que le d...
C’est ma copine qui m’a fait croquer le marmot toute la nuit, elle s’appelle Insomnie !
Longues recherches de God à propos de cette expression et curiosité de notre belle langue : marmotter signifiait "claquer des mâchoires" et croquer signifiait "frapper". Et voilà que "croquer le marmot" signifie attendre en se morfondant. Mais "croquer" signifie aujourd’hui mordre en claquant des mâchoires et des dents sur un aliment dur et le marmot est devenu un enfant. Le marmouset, qui était un tisonnier, aussi. Voilà des glissements de sens qui tiennent du « flying-axel/death-drop/flying-camel-sit » !
Marmouset est aussi le nom qui désigne le ouistiti, le plus petit des singes !
Un bonjour celtique à tous !
réponse à . BOUBA le 10/08/2010 à 06h40 : C’est ma copine qui m’a fait croquer le marmot toute la nuit, elle s...
Vous pouvez vous donner la main, tous les deux, là...
réponse à . momolala le 10/08/2010 à 07h22 : Longues recherches de God à propos de cette expression et curiosité...
flying-axel/death-drop/flying-camel-sit
Chère Momo, tu m’avais habitué à une meilleure rigueur dans l’orthographie des mots de la langue francaise utilisés... 
Car ce serait oublier qu’à la même époque, croquer signifiait frapper.
Et c’est pour cela - mais ce fut déjà expliqué longuement précédemment - que le croque-mort était chargé d’un balancer une sur le présumé cas d’Avre, et non de lui mordre le gros orteil... D’autant plus qu’à cette époque, les gensssss ne se lavaient qu’une ou deux fois par an ... bêêêêêrk
Croquer le marmot, voilà une expression qui évoque la période de Noël. Voir à cette page.

J’en offrirais bien une pleine cargaison à Momolala qui célèbre aujourd’hui son anniversaire. Elle préfèrera sans doute un ballotin de nos délicieuses pralines de cette page. Bon anniversaire donc à notre Momolala qui dans sa carrière a vu défiler bien des marmots.
Joyeux anniversaire à une des plus belles fleurs de ce jardin Momolala , que la journée te soit belle et ensoleillée !
BON ANNIVERSAIRE MOMOLALA !

Comme nous avons le même âge, je me sens encore plus concerné. Mais pour quelques mois tu me dois le respect. N’en abuse pas surtout, et continue longtemps à me rentrer dedans quand l’envie t’en prendra !

Je l’avais noté, mais à 5 h du mat’, avant de me rendormir du deuxième sommeil du juste, je n’y ai plus pensé. C’est sot, hein ?
réponse à . file_au_logis le 10/08/2010 à 07h53 : Car ce serait oublier qu’à la même époque, croquer sig...
les gensssss ne se lavait qu’une ou deux fois par an

tu m’avais habitué à une meilleure rigueur dans l’orthographie des mots de la langue francaise

En toute amitié !
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 08h49 : les gensssss ne se lavait qu’une ou deux fois par an tu m’avais habi...
les gensssss ne se lavait qu’une ou deux fois par an
Oui, bon, j’ai corrigé, merci. Mais comme j’avais mis un superpluriel à les gensssss, j’ai pensé qu’il n’était plus nécéssaire d’insister... Je m’ai trompé, tu n’as pas vu la license poétique! Et toc! 
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 08h49 : les gensssss ne se lavait qu’une ou deux fois par an tu m’avais habi...
tu m’avais habitué à une meilleure rigueur dans l’orthographie des mots de la langue francaise
Soit tu tiques sur "francaise", et là, tu devrais savoir que mon clavier QWERTZ ne m’offre pas de cédille (je l’ai écrit suffisemment souvent),
soit tu tiques sur "orthographie", qui est la science de l’orthographe (tout au moins en allemand!), orthographe qui - elle - est le résultat de l’application correcte de l’ensemble des règles grammaticales... Et c’est vrai que là, il s’agit d’une science...
des tas de gros bisous à toi, chère Momo, dans ton nouvel appartement, entouré de tous tes pots de peintures qui t’aiment, de tous tes cartons qui ne se vident pas tout seuls, mais aussi de toute ta famille, tes amis, et tous les amionautes expressionautes que nous sommes!
Tous nos meilleurs voeux pour un nouveau départ dans la vie! Dans une nouvelle vie!
Et s’il y a encore des fôtes de (petite) frappe, c’est parce que je ne suis pas bien réveillé! Et je n’ai rien fêté, hier soir, non, je suis simplement en ouacances et j’ean profite. NA!
réponse à . file_au_logis le 10/08/2010 à 09h08 : tu m’avais habitué à une meilleure rigueur dans l’orth...
Je ne tiquais là sur rien du tout, j’avais simplement fait le rapprochement entre deux citations d’un certain Filo ! Je vois que ça n’apparaît pas clairement...
Je suis habitué à francaise, comme à d’autres choses du genre : mon "élève" chinoise a un clavier asiatique qui ne permet les à, é, è et ê qu’au prix de très complexes manipulations.
"C’est vrai qu’il y a parfois des moments où on aurait envie de faire taire certains marmots, surtout ceux des autres[2], lorsqu’ils sont trop remuants ou braillards, alors qu’on rêve de quiétude. Alors pour les faire taire définitivement, pourquoi ne pas en croquer quelques morceaux bien tendres, après les avoir passés à la broche, hein ?"


ou envie de les croquer, tout simplement parcequ’ils ont la chair tendre et rose...
qu’ils sentent bon le lait et l’eau de cologne...
les croquer de bisoux...
Un très bel anniversaire à toi Momo. J’imagine que ces derniers temps, tu as dû croquer le marmot avant d’en être à l’installation. J’espère que ton nouvel univers te convient et que ce jour, qui fut celui de ta naissance, est aujourd’hui celui d’une re-naissance.
Avec toute mon amitié 
Croquer le marmot = attendre longuement, en se morfondant.

Un petit moment de recueillement, mes soeurs et frères, en ce jour d’anniversaire qui suit tout juste celui d’expressio.
Cette expression est encore utilisée, avec le même sens, depuis des siècles.
Or, pour s’en tenir à l’origine admise par God et Guiraud réunis, voilà aussi des siècles que croquer ne signifie plus frapper, que marmot ne signifie plus heurtoir, et que d’ailleurs les heurtoirs n’existent plus beaucoup.
Et l’expression a survécu. C’est magique !
Voilà pourquoi j’aime ce site, et pourquoi je me suis progressivement entouré des ouvrages disponibles, réels ou virtuels, sur les expressions et locutions.
Chemin faisant, et ce ne fut pas toujours sans heurts (re-bon anniversaire, Momo !), j’ai trouvé également des ami(e)s. Alors voilà pourquoi j’adore ce site !
Fin du recueillement, vous pouvez aller vous baigner.
Rien que pour toi ma Mamalolo, Rabelais m’a donné des gros bonnets de Gargamelle, pour te souhaiter un bon anniversaire Fréjusien. cette page
J’ai perdu l’adresse du bar de ton phare, mais si tu me l’envoies par le canal 12 ou par Téléphone je serai ravi d’assister au pot que tu vas offrir à midi. 
réponse à . mickeylange le 10/08/2010 à 09h51 : Rien que pour toi ma Mamalolo, Rabelais m’a donné des gros bonnets ...
J’ai trouvé l’adresse de Momo à cette page
Elle se mouche pas avec les doigts la Momo, c’est une belle maisonnette.
Joyeux anniversaire Momo. Beaucoup de bonheur dans ta nouvelle demeure.
Momo Est Ravie Chers Insignes EXPRESSIONAUTES ! et très émue :&rsquo) !
réponse à . mickeylange le 10/08/2010 à 09h51 : Rien que pour toi ma Mamalolo, Rabelais m’a donné des gros bonnets ...
Je t’enverrai mon adresse sans souci mais pour l’apéro d’aujourd’hui je n’y serai pas. Ma fille m’a concocté une journée surprise dehors ! Sinon, tu penses bien...
réponse à . <inconnu> le 10/08/2010 à 10h00 : J’ai trouvé l’adresse de Momo à cette page Elle se mou...
Voilà pourquoi mon petit-fils ne veut pas que je me fasse appeler Mo ou Momo, parce que c’est aussi Mohamed ! Quand on me voit, qu’on m’entend ou qu’on me lit, aucun doute pourtant : je ne me prends pas pour un prophète !
Quand d’un bon mot l’on rit, c’est qu’on se marre. Un bon mot est donc en quelque sorte un marre-mot. Que l’on croque à belles dents, comme la vie...

Et donc, quand on prend son pied (que de souvenirs, hein, Momo), on croque le marre-mot.

- Dis-moi, mon petit Godemichou adoré, j’ai tout bon, dis, hein? J’ai tout bon?

- Tais-toi, Jacques, tu chancelles déjà!
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 09h44 : Croquer le marmot = attendre longuement, en se morfondant. Un petit moment de r...
Finalement, je n’aurais pas croqué le marmot pour découvrir le deLassus enjoué, plein d’humour et de fantaisie que nous a ramené l’été ! Et c’est très bien, je trouve.
réponse à . file_au_logis le 10/08/2010 à 10h08 : Quand d’un bon mot l’on rit, c’est qu’on se marre. Un bo...
quand on prend son pied (que de souvenirs, hein, Momo)

C’était pour l’expression corporelle ?
réponse à . file_au_logis le 10/08/2010 à 07h48 : flying-axel/death-drop/flying-camel-sit Chère Momo, tu m’avais habi...
Death Drop or Flying Camel Sit Spin or Open Axel Sit Spin :

While this element is known by several different names it is probably most commonly called a “death drop” in the United States. The “Open Axel” name refers to the open position the body achieves in the air while rotating and landing on the opposite foot, as in an axel jump. However, “flying camel sit spin” is the most descriptive name because it represents a fusion between a flying camel and a backward sit spin.

C’est beaucoup plus clair maintenant, non ?
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 10h24 : quand on prend son pied (que de souvenirs, hein, Momo) C’était pour...
Non, ce sont des souvenirs communs de la Convention de La Gaude, Convention peu commune qui ne s’est pas transformée en gaudriole... même si on y rigole, mais pas dans la rigole...
réponse à . SyntaxTerror le 10/08/2010 à 11h14 : Death Drop or Flying Camel Sit Spin or Open Axel Sit Spin : While this ele...
tu ne te serais pas avancé sur un terrain un tant soit peu glissant, non?
réponse à . file_au_logis le 10/08/2010 à 09h01 : les gensssss ne se lavait qu’une ou deux fois par anOui, bon, j’ai c...
et moi, ce qui me gêne, c’est le manque d’hygiène ... et que parmi tous ces gensssss (au pluriel) qui ne se lavaient qu’une ou deux fois par an, y’en avait un seul qui se lavait (au singulier) 

quand il était "marmot" ... tonton Georges ... était poli puis il est devenu le "pornographe" ... cette page
réponse à . momolala le 10/08/2010 à 10h01 : Momo Est Ravie Chers Insignes EXPRESSIONAUTES ! et très émue&...
On avait pas encore tous eu le temps de te souhaiter ton anniversaire qu’on est déjà remerciés.

Du coup, bon anif et merci pour le merci.
réponse à . file_au_logis le 10/08/2010 à 11h16 : tu ne te serais pas avancé sur un terrain un tant soit peu glissant, non?...
Sais pas ...
Moi, ça mévoquait plutôt ça : cette page
Que veut dire croque-mort ?
Source TLFi :
CROQUE(-)MORT, (CROQUE MORT, CROQUE-MORT)subst. masc.
A. Pop. ou fam. Employé des pompes funèbres chargé de mettre les morts en bière et de les transporter au cimetière. Il [Anatole] avait une pente vers l’embaumeur, le croque-mort, le nécrophore (GONCOURT, Manette Salomon, 1867, p. 376). Les croquemorts s’approchèrent d’une bière et en firent sauter le couvercle. Ainsi des autres (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 87).
Loc. fam. Avoir une allure, une mine de croquemort. Sinistre. Prendre le genre croquemort et pieuse jeunesse des écoles (NIZAN, Conspir., 1938, p. 40).
Rem. Le mot est considéré comme pop. par Ac. 1835-1932 et les dict. du XIXe s., comme fam. par la plupart des dict. du XXe siècle.
B. P. métaph. ou au fig.
1. P. iron. Personnage d’aspect ou d’humeur funèbre. A-t-on jamais vu un croque-mort pareil! Ah ça! Mais tu es donc employé aux pompes funèbres! (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 136) :
2. Le croque-mort de... Celui qui célèbre l’enterrement, la fin de (une époque, une activité sociale, etc.). C’est [Oscar Wilde] n pauvre type et, en quelque sorte le croque-mort des belles années 90 (GREEN, Journal, 1941, p. 157).
Étymol. et Hist. 1788 (MERCIER, Tableau de Paris, t. X, p. 179 ds Fr. mod. t. 24, p. 222). Composé de la forme verbale croque (croquer* au sens de « faire disparaître ») et de mort*.
Dans les temps anciens, la hantise de chacun était d’être enterré vivant car à l’époque on ne savait pas très bien discerner si quelqu’un était réellement mort ou seulement dans le coma, il y avait donc une personne qui mordait l’orteil du "défunt" pour voir s’il y avait une réaction d’où l’expression croque mort.
Un jour un croque mort tomba sur un cul de jatte, il appella sa femme pour lui demander conseil et elle mordit le......truc, enfin, la zigounette, quoi.......et c’est de ce jour là que vint l’expression "pompe funebre"........
Je m’excuse auprès de DeLassus mais son explication est totalement fantaisiste !!
Amis poetes, bonsoir...........
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 11h55 : Source TLFi : CROQUE(-)MORT, (CROQUE MORT, CROQUE-MORT)subst. masc. A. Pop...
Je remarque que "croquer" dans le TLFi signifie faire disparaître.
Du coup, avec l’actualité récente, l’expression croquer le marmot prend une signification horrible.
Pour croquer le marmot, il est aussi possible de faire appel à un aquaréliste !...
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 12h00 : Je remarque que "croquer" dans le TLFi signifie faire disparaître. Du cou...
Visiblement, vous avez tous oublié cette page.
On se demande à quoi ça sert que je me décarcasse...
Pourquoi quand je veux répondre à quelqu’un ça marche pas ?
réponse à . <inconnu> le 10/08/2010 à 13h17 : Pourquoi quand je veux répondre à quelqu’un ça marche...
Tu as oublié les chaussures ! :&rsquo)
Joyeux anniversaire, Momo !
Que cette année nouvelle soit la première d’une longue série joyeuse et enthousiasmante !
Bon, ben moi aussi:
Bon anniversaire Momo ! et, aussi Longue vie et prospérité.

PS: Momo, si mes souvenirs sont bons est le surnom d’un copain du Grand Duduche...
pour moi marmot c’est le jeune enfant biensûr mais aussi le petit de la marmotte !
Ah inculture quand tu nous tiens ! 
réponse à . God le 10/08/2010 à 13h02 : Visiblement, vous avez tous oublié cette page. On se demande à quo...
Désolé God, je n’avais jamais trouvé cette "expression" (humm !) dans Une au hasard.
Je vois que tu es sur la même longueur d’ondes que le TLFi. Ca rassure.
Mille excuses auprès de Boubacar, mais "mon" explication n’était pas si fantaisite.
réponse à . <inconnu> le 10/08/2010 à 13h56 : pour moi marmot c’est le jeune enfant biensûr mais aussi le petit de...
Ah "le gai savoir", quand tu nous tiens !

Voici un exemple de l’éternelle récurrence : cette page
Les peintres attendaient leurs clients en dessinant (en croquant) des petits enfants

Je me souviens qu’à l’époque (1981) où le "japonais cannibale" avait dépecé une étudiante néerlandaise pour en manger des morceaux, une collègue avait déclaré qu’elle le comprenait parce qu’en voyant des bébés bien dodus, elle avait envie de croquer dedans.

Je ne l’ai plus jamais regardé de la même façon.
Bon anniversaire Momo!!! Mes bises se dirigent vers toi from across ... non pas les océans mais les montagnes cette fois. Comme tu es bien occupée, tu ne risques pas de "Croquer le Marmot"
L’expression du jour a réveillé bien des souvenirs de collégien et je t’offre en cadeau ce poème de V.Hugo qui illustre notre expression et dans lequel il est aussi question d’une fée dont l’ogre est tombé amoureux!

A tes amours Momo et many happy returns


Bon conseil aux amants

L’amour fut de tout temps un bien rude Ananké.
Si l’on ne veut pas être à la porte flanqué,
Dès qu’on aime une belle, on s’observe, on se scrute ;
On met le naturel de côté ; bête brute,
On se fait ange ; on est le nain Micromégas ;
Surtout on ne fait point chez elle de dégâts ;
On se tait, on attend, jamais on ne s’ennuie,
On trouve bon le givre et la bise et la pluie,
On n’a ni faim, ni soif, on est de droit transi ;
Un coup de dent de trop vous perd. Oyez ceci :

Un brave ogre des bois, natif de Moscovie,
Etait fort amoureux d’une fée, et l’envie
Qu’il avait d’épouser cette dame s’accrut
Au point de rendre fou ce pauvre coeur tout brut :
L’ogre, un beau jour d’hiver, peigne sa peau velue,
Se présente au palais de la fée, et salue,
Et s’annonce à l’huissier comme prince Ogrousky.
La fée avait un fils, on ne sait pas de qui.
Elle était ce jour-là sortie, et quant au mioche,
Bel enfant blond nourri de crème et de brioche,
Don fait par quelque Ulysse à cette Calypso,
Il était sous la porte et jouait au cerceau.
On laissa l’ogre et lui tout seuls dans l’antichambre.
Comment passer le temps quand il neige en décembre.
Et quand on n’a personne avec qui dire un mot ?
L’ogre se mit alors à croquer le marmot.
C’est très simple. Pourtant c’est aller un peu vite,
Même lorsqu’on est ogre et qu’on est moscovite,
Que de gober ainsi les mioches du prochain.
Le bâillement d’un ogre est frère de la faim.
Quand la dame rentra, plus d’enfant. On s’informe.
La fée avise l’ogre avec sa bouche énorme.
As-tu vu, cria-t-elle, un bel enfant que j’ai ?
Le bon ogre naïf lui dit : Je l’ai mangé.

Or, c’était maladroit. Vous qui cherchez à plaire,
Jugez ce que devint l’ogre devant la mère
Furieuse qu’il eût soupé de son dauphin.
Que l’exemple vous serve ; aimez, mais soyez fin ;
Adorez votre belle, et soyez plein d’astuce ;
N’allez pas lui manger, comme cet ogre russe,
Son enfant, ou marcher sur la patte à son chien.
réponse à . lafeepolaire le 10/08/2010 à 16h14 : Bon anniversaire Momo!!! Mes bises se dirigent vers toi from across ... non pas ...
Superbe illustration ! Bravo !
Je n’aime pas beaucoup "sur la patte à son chien", qui sent la cheville, mais néanmoins aimerais savoir de quel recueil est tiré ce poème (introuvable sur Google Livres).
Merci d’avance.
réponse à . SyntaxTerror le 10/08/2010 à 11h20 : On avait pas encore tous eu le temps de te souhaiter ton anniversaire qu’o...
ben oui, c’est qu’est ce que je pensais !!! mais après donc les remerciements, mes voeux de bon et joyeux anniversaire quelque soit l’âge, mais pourquoi parler de l"âge, ce qui compte c’est le plumage !!!!!
réponse à . momolala le 10/08/2010 à 10h06 : Voilà pourquoi mon petit-fils ne veut pas que je me fasse appeler Mo ou M...
bon anniversaire momo, et à l’an prochain, si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins !!
Heureux anniversaire MOMO.

Que cette année et toutes celles, nombreuses, qui vont suivre, te soient douces et légères à porter.
Big bisou.
réponse à . God le 10/08/2010 à 13h02 : Visiblement, vous avez tous oublié cette page. On se demande à quo...
Visiblement, vous avez tous oublié cette page.
Pourquoi généraliser ? 

Bien sûr que God se décarcasse mais on ne peut être à la fois au four et au moulin (autre expressio). Si on devait faire un lien vers une des pages d’Expressio, chaque fois que quelqu’un cite une expression déjà vue, nous n’aurions pas assez des 24 heures dans une journée. 

Déjà que je soupçonnne certains ou certaines de ne pas cliquer sur les liens ( non, je ne divulguerai pas les noms, faut pas rêver).
réponse à . deLassus le 10/08/2010 à 17h03 : Superbe illustration ! Bravo ! Je n’aime pas beaucoup "sur la pa...
Il est tiré de "Toute la Lyre". cette page

J’ai toujours beaucoup aimé ce poème de Hugo qui me fait sourire , quant à "la patte à son chien" eh oui même si cela peut nous faire "tiquer", c’est pourtant du "Hugo"; j’y ai trouvé de l’humour au 2è degré, à mettre en parallèle avec la "mémère à son chien" (Hugo s’y connaissait en femmes) , mais cette interprétation n’engage que moi.

Bonne soirée

PS : Je ne savais pas que Delassus et Momo ont le même âge. Que de découvertes sur ce site!!!
réponse à . lafeepolaire le 10/08/2010 à 17h30 : Il est tiré de "Toute la Lyre". cette page J’ai toujours beaucoup ...
Je ne savais pas que c’était de Victor Hugo, merci de me le faire découvrir. J’avais entendu Julos Beaucarne la chanter. Pour ceux qui voudraient savoir qui est ce Julos, allez donc sur cette page.
réponse à . tytoalba le 10/08/2010 à 17h41 : Je ne savais pas que c’était de Victor Hugo, merci de me le faire d...
Merci Tytoalba! Oui je connais Julos Beaucarne et je l’apprécie. Je ne savais pas qu’il a déjà 73 ans !
Fait-il beau en Belgique aujourd’hui ?
Pas de ma faute si le patin à glace (si, si, Filo glissait bien là où il fallait) n’emploie que l’anglais pour désigner ses figures.
réponse à . lafeepolaire le 10/08/2010 à 17h30 : Il est tiré de "Toute la Lyre". cette page J’ai toujours beaucoup ...
Et l’Agronome itou... et peut-être d’autres, qui sait ? quelle importance au fond ? Ce jour d’hui n’est qu’un jour de plus à cocher au calendrier de ma vie et un de moins dans mon avenir. Certains jours j’ai comme vous quarante ans ; d’autres cent ans... Ce qui est sûr c’est que je ne vais pas croquer le marmot pour me mort fondre ! A la vie !
En guise de don pour ton anniversaille, belle amie Momolala, je te rends grâce d’être pour moi une amie féale qui me met le rire dedenz le gosier quand me faillit toute vaillance, qui m’enseigne le jargon du siècle d’Expressio et me sostient chascune fois que j’ai mestier d’avoir du cuer à vivre. Que Dex te donne joye et plaisir en ton nouveau manoir, en ce temps-ci et en tous les autres temps de ton âge !
réponse à . lafeepolaire le 10/08/2010 à 17h30 : Il est tiré de "Toute la Lyre". cette page J’ai toujours beaucoup ...
Je pensais justement à ce poème de Victor Hugo mais j’avais le souvenir flou que la chute en était "... si vous voulez plaire / Ne mangez pas l’enfant dont vous aimez la mère". Merci de cette évocation.
J’ai eu soixante-quatre ans, avec mélancolie.
Non point d’avoir mon âge, c’est une chose de la vie
Qui va aux plus heureux que la mort n’a pas pris
Au détour d’un chemin ou au creux de leur lit
Quand dans leurs yeux encore l’espoir était écrit.
Mais quand s’ouvre la porte - je l’ai voulu ainsi-
Celle que l’on referme fait encore trop de bruit
Et derrière notre épaule le passé frappe et crie :
"Regarde, tu te souviens ?" et même si on en rit
On voit que dans ce livre tout ou presque est écrit.
Ce qui est à venir, le meilleur, aujourd’hui
Tiennent très peu de place sur ma ligne de vie.

Aussi je vous le dis : en vérité, amis,
Chaque mot qu’aujourd’hui l’un de vous me dédie
Me touche au fond du coeur et voilà, je souris !
Ce soir est soir de fête ! Buvons tous à la vie !
Marceeeeel ! Et cul sec et à toutes les vies !
réponse à . lafeepolaire le 10/08/2010 à 17h46 : Merci Tytoalba! Oui je connais Julos Beaucarne et je l’apprécie. Je...
Fait-il beau en Belgique aujourd’hui ?
Comme souvent ces temps-ci, alternance de soleil et de pluie. Nous n’avons cependant pas à nous en plaindre lorsqu’on voit ce qui se passe ailleurs.
réponse à . momolala le 10/08/2010 à 10h01 : Momo Est Ravie Chers Insignes EXPRESSIONAUTES ! et très émue&...
Petit passage rapide sur ce meeerveiiillllleux site, juste le temps de te souhaiter un bonaniversaire !
Marceeeel ! Une super tournée ! 20 ans, ça se souhaite !!!!! 
réponse à . momolala le 10/08/2010 à 19h06 : J’ai eu soixante-quatre ans, avec mélancolie. Non point d’av...
Bonsoir, la solaire ! Il n’est pas trop tard pour ajouter les miens à tous les voeux sincères de tes amionautes, comme tu les joliment nommés. La journée fut dense, mais c’est à toi que j’ai pensé en premier, à l’heure où God délivre les expressio... le mien est arrivé sans doute juste après le marchand de sable, et j’ai loupé le coche ! Mais le coeur y est (petit bouquet d’expressios pour accompagner tes bougies).

Très belles soirée et nuit d’anniversaire, chère Môme, oh là là quelle môme !
comme tous, bon anniversaire momolala.
64 à l’envers cela fait 46 !
Tout l’avenir devant toi.
D’ailleurs le cru 1946 est excellent....puisque j’en suis !
réponse à . <inconnu> le 10/08/2010 à 20h23 : comme tous, bon anniversaire momolala. 64 à l’envers cela fait 46&n...
Il me semble que nous commençons à être un peu nombreux de ce cru.
Attention, la cote va baisser !
réponse à . <inconnu> le 10/08/2010 à 18h53 : Je pensais justement à ce poème de Victor Hugo mais j’avais ...
C’était quand même bien l’une des moralités!

PS pour Momo: Nous sommes loin d’avoir tous 40 ans sur ce site, mais sommes nombreux à posséder un certain élixir de jeunesse.

Bonne nuit à tous
MarMomo, je parie que tu es à croquer et jeu theux sous êtes un 13 heureux âne y verse aire !

Enigm-Hobbes
Pour Momolala, avec retard mais le coeur y est, un poème de Paul-Jean Toulet pour ton anniversaire.Tu le connais, j’en suis sûr mais ce n’est plus la saison des lilas et les fleurs depuis Brel sont périssables.

cette page
c’était le lot des serfs que de croquer la marmot.... ils étaient à la porte qu’ils nettoyaient (dont ils nettoyaient le marmot, une sorte de butoir pour frapper à la porte... croquer c’était aussi faire craquer.. frapper quoi!)...
Je sens que je vais me faire croquer si je continue à dire mes bétises... lol
réponse à . <inconnu> le 15/08/2010 à 00h56 : Pour Momolala, avec retard mais le coeur y est, un poème de Paul-Jean Tou...
Merci de cette délicate attention eultreia. Merci aussi à Hobbes et à ceux qui l’ont précédé. Tous ces jolis mots font chaud au coeur.
Cotentine a cité Le Pornographe… Laféepolaire a mentionné L’Ogre et la fée… Parmi tous les marmots des voisins du d’ssus, Agronome – qui s’y connaît ! – a trouvé une marmotte… Bon, ben… va falloir fouiller, fureter, fouiner…

Et en grattant, j’ai trouvé ceci :
Marmouth : croisement d’une marmotte et d’un mammouth. Plaisant, non ?

Et chez Georges (l’autre !), quelques loupiots impatients :
J’ai perdu la tramontane
En perdant Margot
Qui épousa, contre son âme
Un triste bigot
Elle doit avoir à l’heure
A l’heure qu’il est
Deux ou trois marmots qui pleurent
Pour avoir leur lait

À cette page, Je suis un voyou 
Hier, on envoyait la sauce, aujourd’hui, déjà, on croque le marmot. Dis-moi, mon petit Godemichou adoré, tu ne vas pas un peu vite en besogne, là?
ANAGRAMMES
Remorquer ma Colt
Larme croque-mort
Larme croque-mort
Je m’offusque que tu puisses dénigrer ouvertement cette profession au travers de ton anagramme séditieuse. Le fait de pleurer est tout simplement l’expression d’une labileté du système neuro-végétatif et ne préjuge aucunement de la profondeur du sentiment révélé au grand jour. On ne mesure pas la justesse des sentiments à l’aide d’un pluviomètre !
Illustration du sujet du jour: cette page, appelé Croc-nos.
réponse à . <inconnu> le 19/03/2013 à 08h02 : Larme croque-mortJe m’offusque que tu puisses dénigrer ouvertement ...
Je pense que tu as été traumatisé par les 1.800 litres de la baleine ! 
réponse à . DiwanC le 19/03/2013 à 02h16 : Cotentine a cité Le Pornographe… Laféepolaire a mentionn&eacut...
N’oublie pas: "Brave marmot"
Quand marmot dégrafait son cor-sa-age....
réponse à . <inconnu> le 19/03/2013 à 08h02 : Larme croque-mortJe m’offusque que tu puisses dénigrer ouvertement ...
une labileté du système neuro-végétatif
Je suppose que tu voulais écrire "labilité", qui se soigne avec un petit coup de rouge ou de blanc bétabloquant 
A l’origine cette expression était "croquer le barbeau"
Le barbeau étant comme tout le monde le sait le proxénète.
La signification heurtait, non pas la porte de God, mais la morale des grenouilles de bénitier qui n’avaient jamais imaginé (même en rêve) de telles pratiques.
C’est par un glissement sémantique que le barbeau, nom ignoré de ces dames, c’est transformé en marmot beaucoup plus proche des pratiques catéchumène de ces saintes qui n’y touchaient pas.

Marcelle
DEVINETTE
Pourquoi chez les ogres, croqueurs de marmots, les femmes sont plus obèses que les hommes ?
- parce que eux font des repas ogres, et elles repas ’aux graisses’.
réponse à . saharaa le 19/03/2013 à 09h03 : une labileté du système neuro-végétatifJe suppose qu...
"labileté" existe en français dans le sens de "faiblesse", "fragilité", j’espère que tu ne visais pas Bételgeuse en parlant de "bêta-bloquant" et que tu ne soignes pas l’extraversion à grands coups de cardio-toniques !
réponse à . SyntaxTerror le 19/03/2013 à 10h43 : "labileté" existe en français dans le sens de "faiblesse", "fragil...
Tu as raison, " labileté " je ne connaissais pas, et comme je connaissais l’autre...ceci explique cela  c’était mal habile !
Mes excuses à Bételgeuse ;
tu ne soignes pas l’extraversion à grands coups de cardio-toniques
pas de souci, j’apprécie trop l’extraversion pour la soigner ! 
croquer c’est faire disparaitre. exemple : croquemort, celui qui fait disparaitre le mort. Croquer le marmot : même sens ?
réponse à . mickeylange le 19/03/2013 à 10h11 : A l’origine cette expression était "croquer le barbeau" Le barbeau ...
Du coup, ça laisse soupçonner des pratiques pédophiles.
En fait, il s’agit du vrai barbeau, poisson d’eau douce aux moustaches évocatrices du proxénète (à moins que ce ne soit l’inverse) et aux qualités gustatives ... discutables, il faut beaucoup de vin et d’ échalotes pour "croquer le barbeau" signe qu’on n’a rien d’autre à se mettre sous la dent.
réponse à . lusoko le 19/03/2013 à 11h07 : croquer c’est faire disparaitre. exemple : croquemort, celui qui fait...
Dans ce cas, l’expression ne voudrait plus dire "attendre" mais s’apparenterait aux pratiques qu’on attribue aux gens du voyage.

Ca me rappelle l’histoire de l’amoureux transi (dans tous les sens du terme) qui attend sous la neige, il sort un thermomètre de sa poche et dit : à moins vingt, j’abandonne.
qu’au lieu de croquer un enfant, c’est un petit singe qui ferait un passage par la casserole.
Justement, à Rome, ’marmot’ crée des susceptibilités entre voisins, si ceux-ci interprétent qu’on traite leur fils de singe, et, naturellement, ça provoque des bagarres, donc dans ce sens, vers singe, est aux rixes à Rome.
Envie d’un jeune marmot[1] bien tendre
Croquer le marmot se mord fondant...
Attendre longtemps me donne faim
Je croque le marmot avec un croque monsieur. 
réponse à . saharaa le 19/03/2013 à 10h59 : Tu as raison, " labileté " je ne connaissais pas, et comme je connaiss...
Quand on n’est pas habilité, on manque d’habileté.
Ça fait rien, c’est rigolo ! 
Quant aux bêta-bloquants, j’en ai pas besoin, je suis sous circulation extra-corporelle.
réponse à . SyntaxTerror le 19/03/2013 à 11h49 : Dans ce cas, l’expression ne voudrait plus dire "attendre" mais s’ap...
il sort un thermomètre de sa poche et dit : à moins vingt, j’abandonne...
Sans vouloir dire, mais il peut attendre longtemps, avec le thermomètre dans sa poche, pour atteindre les moins vingt, ou alors c’est qu’il sera passer de vie à trépas (ou ad patres si vous préférez) le bougre !

J’en profite pour signaler au passage que trépas et patres sont de anagrammes. Par hasard ou délibéré ? Quel est votre votre avis sur la question ?
réponse à . SyntaxTerror le 19/03/2013 à 10h43 : "labileté" existe en français dans le sens de "faiblesse", "fragil...
Mot inconnu dans plusieurs dico., c’est "labilité" qui apparaît dans certains avec le sens de "fragilité".
En revanche, je n’ai trouvé "labelité" nulle part (dans les cinq ou six consultés)… Appartient-il à un vocabulaire "technique" ?
Croquer un marmot n’est pas si facile pour ceux qui ont une dentition déficitaire; aussi, dans un petit bourg, un héros de l’ouest américain,avait proposé:
Je suis d’avis: croquettes...à l’hameau.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 19/03/2013 à 12h45 : il sort un thermomètre de sa poche et dit : à moins vingt, ...
J ’en profite pour signaler au passage que trépas et patres sont des anagrammes.
Diantre, fichtre, ventre saint-gris et palsembleu (même) ! mais c’est bien sûr ! tu as tout à fait raison !
Moi, j’en étais restée à "chevreuil" rimant avec "bouvreuil"… et tout récemment, je me demandais si le "barbeau à barbichette" de Lange [@82] avait quelque similitude avec le "marmot à marmichette" dont God aurait pu nous parler si le temps ne lui manquait pas.
Tu vas peut-être avoir besoin d’un p’tit mouchoir... 
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 19/03/2013 à 12h45 : il sort un thermomètre de sa poche et dit : à moins vingt, ...
J’en profite pour signaler au passage que trépas et patres sont de anagrammes. Quel est votre votre avis sur la question ?
Je ne suis patres au courant...
réponse à . DiwanC le 19/03/2013 à 13h06 : Mot inconnu dans plusieurs dico., c’est "labilité" qui appara&icir...
Saharaa avait raison, il s’agit de "labilité" et non de "labileté". Ça vient du verbe latin déponent "labi" = glisser.
Déponent = qui se conjugue à la voix passive avec un sens actif.
Déconnant parce que "je tombe" = "labor" = aussi "travail".
Tout en bas de cette page quelques marmots à éviter de croquer excepté si vous avez un bon prothésiste dentaire et un portefeuille bien garni
réponse à . DiwanC le 19/03/2013 à 13h06 : Mot inconnu dans plusieurs dico., c’est "labilité" qui appara&icir...
Et @Betelgeuse 98 : LabilEté existait en ancien français (fragilité, affaiblissement, chute)
Voir cette page
réponse à . DiwanC le 19/03/2013 à 13h06 : Mot inconnu dans plusieurs dico., c’est "labilité" qui appara&icir...
@ Bételgeuse:#98
"labilité" et non de "labileté"

d’après Syntax Terror # 84 et Delassus #100 les deux se disent !

mais pourquoi donc DiwanC as-tu eu "la belle idée" de chercher "labelité" ?

ce fichu mot va nous rendre dislexiques 
réponse à . saharaa le 19/03/2013 à 15h50 : @ Bételgeuse:#98 "labilité" et non de "labileté" d’...
En tout cas, dans un cours de psycho, c’était écrit ’labileté".
réponse à . <inconnu> le 19/03/2013 à 14h37 : Saharaa avait raison, il s’agit de "labilité" et non de "labilet&ea...
Déconnant parce que "je tombe" = "labor" = aussi "travail".
tu voulais dire: étonnant ? non, je rigole...
Courage Bételgeuse, " le travail c’est la santé " !
réponse à . <inconnu> le 19/03/2013 à 15h57 : En tout cas, dans un cours de psycho, c’était écrit ’l...
ça devait être un très ancien cours alors si on se réfère au lien de Delassus.

j’ai corrigé mon #101 : je te citais, je ne mettais pas en doute ta version du mot puisqu’on peut le dire des deux façons 
"Croquer le Marmottin", cela ne voudrait-il pas dire "Bouffer du curé"?
réponse à . deLassus le 19/03/2013 à 15h37 : Et @Betelgeuse 98 : LabilEté existait en ancien français (fra...
Il y a des mots incroyables dans ce dictionnaire ! lien (#100 ) très intéressant !
"Croquer la Marmottan", faut pas être une marmotte pour cela, elle aurait vite fait de vous passer sur la tête!
réponse à . saharaa le 19/03/2013 à 15h50 : @ Bételgeuse:#98 "labilité" et non de "labileté" d’...
Ben... pour faire mon intéressante sans doute ! :&rsquo)
Non : j’ai bien cherché "labilité" et "labileté" mais j’ m’a trompi en écrivant. Cela dit, comme je ne connais aucun des deux mots [découverts aujourd’hui], je les laisserai couler des jours paisibles au creux des dictionnaires du temps passé.
L’habile débile non habilitée à libeller les labels de lisibilité ! 
réponse à . saharaa le 19/03/2013 à 16h06 : Il y a des mots incroyables dans ce dictionnaire ! lien (#100 ) trè...
Wikisource ne donne que les brèves définitions de certains mots du Lexique de Godefroy.
Tu trouveras dans cette page la version complète de son Dictionnaire : tu tapes un mot en haut à gauche (par ex labileté), et la machine t’amène vers le texte complet de Godefroy, avec des citations d’époque.
réponse à . DiwanC le 19/03/2013 à 16h37 : Ben... pour faire mon intéressante sans doute ! :&rsquo) Non&nb...
Si ce qui est fugace est fragile, alors on a eu raison de n’utiliser qu’un seul mot.
réponse à . file_au_logis le 19/03/2013 à 16h10 : "Croquer la Marmottan", faut pas être une marmotte pour cela, elle aurait ...
Là, j’avoue que ça me la coupe.
J’aurais dit Claude Olievenstein ou le musée Marmottan, une skieuse, fallait trouver.
Il ne les mâche pas, il croque l’Aimar, mots.
Il y en a qui croquent le marmot pendant que la marmotte... 
réponse à . DiwanC le 19/03/2013 à 20h05 : Il y en a qui croquent le marmot pendant que la marmotte... ...
La vache Milka a été la toute première pub sur la RTB.
réponse à . <inconnu> le 19/03/2013 à 20h52 : La vache Milka a été la toute première pub sur la RTB....
On râle pasqu’il y a du cheval à la place du boeuf dans les plats surgelés, mais qu’une vache bleue vous fasse du chocolat depuis si longtemps ne vous inquiète même pas un tout petit peu?
A ce sujet, et plus sérieusement, on a trouvé - info d’aujourd’hui - chez le même fabriquant que précédemment du mouton (interdit d’importation depuis 2001). Vive la garantie fraîcheur! Les gens qui se livrent à ce trafic, est-ce qu’ils ingurgitent ce qu’ils roduisent? Si oui, ce ne sont pas les Martiens qui ont envahi la Terre, ce sont les mutants de mal-bouffe qui sont sortis de leurs usines....
réponse à . <inconnu> le 19/03/2013 à 20h52 : La vache Milka a été la toute première pub sur la RTB....
Ce n’est pas ce que la RTB a fait de mieux. Une télé belge faire de la pub pour ce soi-disant chocolat suisse... Bêêêrk
réponse à . SyntaxTerror le 19/03/2013 à 17h07 : Là, j’avoue que ça me la coupe. J’aurais dit Claude Ol...
Ben oui, mais que veux-tu, l’Autriche est la nation du ski, spa... Alors, nous, on connaît...
C’est pour cela que, quand la petite Marmottan sera maman, on pourra dire d’elle: "Anémone de mère!"

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Croquer le marmot » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?