Défrayer la chronique - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Défrayer la chronique

Être au centre des conversations, souvent de manière négative.
Faire beaucoup parler de soi.

Origine

Aujourd'hui, quand on vous parle de chronique, vous pensez soit au qualificatif d'une maladie répétitive, soit à un article dans un journal ou à une émission de radio ou de télévision, sens que le mot n'a pris qu'au début du XIXe siècle ; mais à partir du XIIIe, une chronique était un recueil de faits historiques racontés dans l'ordre chronologique.
C'est à la fin du XVIIe qu'il a également désigné, selon le Grand Robert, « un ensemble de nouvelles qui circulent sur les personnes », de ces choses qu'on appellerait aujourd'hui des potins, mais aussi plus péjorativement des ragots lorsque le contenu déborde de médisance.

Quant à défrayer, dans son sens propre, il est lié aux frais, aux dépenses, puisqu'aujourd'hui, il signifie « payer les frais » ou « indemniser ».
Alors quel lien peut-il bien avoir avec des potins, me direz-vous ?

Eh bien vous avez sûrement à l'esprit cette expression « faire les frais (de quelque chose) » qui nous permet de retrouver cette notion de « frais ».
Au figuré, défrayer, dans le contexte de notre expression, veut dire « alimenter » ou « faire les frais de ».
Autrement dit, celui qui défraie la chronique est celui dont les nouvelles alimentent la conversation ou qui fait les frais des ragots qui s'échangent.

Autrefois, on a utilisé « défrayer la conversation », remplacé par notre expression, mais aussi « défrayer la compagnie (de bon mots) » qui, cette fois, signifiait « amuser ou faire rire l'entourage par des plaisanteries ».

Exemple

« [Michael Jackson] s'est porté acquéreur des restes d'Elephant Man, passe ses nuits dans un caisson à oxygène. Son mariage en mai 1994 avec Lisa Marie Presley, dont il divorçait un an et demi plus tard, avait déjà défrayé la chronique. Ainsi que sa nouvelle union avec une infirmière, jamais vue enceinte mais qui lui a donné un enfant. »
Le Monde - Article du 31 mars 2004

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Défrayer la chronique » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Arabear Asbaha hadith El3am wel khaç / أصبح حديث العام و الخاصÊtre le sujet de conversation de tout le monde
Allemagnede Anlass zum Gerede gebenDonner une raison / un motif pour potins
États-Unisen To be the talk of the townÊtre la conversation / le racontar de la ville
Angleterreen To be in the newsÊtre dans les nouvelles
Angleterreen To get tongues waggingFaire marcher les langues
Espagnees Ser la comidillaÊtre la petite nourriture
Argentinees Dar la notadonner la note
Espagnees Saltar a los titularesSauter vers les gros titres.
Israëlhe Leakim searaSoulever une tempête
Pays-Basnl De tongen in beweging brengenFaire bouger les langues
Roumaniero A fi în centrul atențieiÊtre au centre de l'attention
Roumaniero A intra in gura lumiiEntrer dans la bouche du monde
Roumaniero A intra în gura lumiiEntrer dans la bouche du monde

Vos commentaires
Bon. Si j’ai bien tout compris, celui qui défraie la chronique est le journaliste qui établit une note de frais en rapport avec un article ou une émission de radio ou de télévision.
C’est pas ça ? Alors je vais essayer de me rendormir ...
réponse à . deLassus le 12/08/2010 à 03h48 : Bon. Si j’ai bien tout compris, celui qui défraie la chronique est ...
Mais non ! Pourquoi se compliquer la vie?.....Voilà un exemple d’article qui défraie la chronique.....cette page
L’expression "c’est moi qui paye ?" peut n’avoir aucun rapport avec la tournée, mais signifier "est ce que vous vous moquez ?" de moi.
Celui qui mériterait de défrayer la chronique mais dans un sens positif, c’est Elpépé qui apparaît quand les carottes sont cuites. Il vient nous faire un clin d’oeil.
réponse à . tytoalba le 12/08/2010 à 08h37 : Celui qui mériterait de défrayer la chronique mais dans un sens po...
En tout cas, il a sacrément frayé la route.
Nous n’avons qu’à essayer de suivre.
En allemand il y a l’expression "die Gerüchteküche anheizen" ("attiser la cuisine de ragots").
Mais, si j’ai bien compris, celui qui défraye la chronique se comporte de telle manière que l’on parle de lui, tandis que celui qui attise la cuisine de ragots diffuse la nouvelle, peut-être en y ajoutant son petit grain de sel (dans les pays germanophones il ajoute sa moutarde).
Bon appétit!
réponse à . PAPOUNET89 le 12/08/2010 à 06h27 : L’expression "c’est moi qui paye ?" peut n’avoir aucun ra...
C’est pourquoi on dit aussi "vous vous payez ma tête" 
réponse à . anna_blume le 12/08/2010 à 09h13 : En allemand il y a l’expression "die Gerüchteküche anheizen" ("a...
Il est intéressant de voir qu’en allemand il s’agit de cuisine alors qu’en français "chronique" ferait plutôt référence à quelque chose d’écrit... la recette, sûrement  , pour que les carottes soient cuites correctement , que ce ne soit pas la fin des haricots et que personne ne fasse chou blanc.
Si celui qui défraye la chronique est un brin timide, il risque de se retrouver rouge comme une tomate...
Faire peur à un membre d’expressio risque de se retourner contre vous !
D’ou l’expression :
Éffrayer l’accro, nique !
:&rsquo)
Je vais alimenter la boîte à ragots ... Momo me souffle :"Explique que toutes deux, nous cohabitons, voilà de quoi défrayer la chronique" (l’accro Nic, c’est moi !) 
réponse à . tytoalba le 12/08/2010 à 08h37 : Celui qui mériterait de défrayer la chronique mais dans un sens po...
-
réponse à . tytoalba le 12/08/2010 à 08h37 : Celui qui mériterait de défrayer la chronique mais dans un sens po...
C’est très bien ma toute petite, à toi la trirème du jour.
MASSAGE DE LA SUBVENTION

Rappel, la sudvention a lieu après-demain à 20 h 12
Auberge de la rade
Bd. de la plage 83530 AGAY
(pour Germaine qui n’est pas du coin, AGAY est un quartier de Saint Raphaël sur le bord de mer en allant vers Cannes).
04 94 82 02 87

Le feu d’artifice du 15 août (tirer la veille par la ville en notre honneur) est à 22 h 12
Sont inscrits par ordre alpha (sauf pour God, forcément/slurp)
God, BB, Cotentine, Germaine, Momo, Mickeylange.
(après les défectations de Filo, et Boubacar il reste deux places) vous pouvez encore vous inscrire.
réponse à . cotentine le 12/08/2010 à 09h58 : Je vais alimenter la boîte à ragots ... Momo me souffle :"Expl...
Dans le Dictionnaire Universel de Furetière (1690), ce que nous appelons chronique dans l’expression du jour était appelé Chronique Scandaleuse, avec la définition suivante : "Médisances et mauvais bruits qui courent dans le monde".
Attention à ne pas trop attirer les paparazzi, vous deux !
Je voudrais pas défrayer la chronique, mais God nous dit dans sa rubrique "A savoir" en haut à gauche de cette page, que dans dix ans il y aura 4019 expressions traitées.
Donc les rumeurs qu’il fait courir (d’une fin probable des nouvelles expressions dans un an) sur ce [slurp] merveilleux site[/slurp] sont fausses.
réponse à . mickeylange le 12/08/2010 à 10h43 : MASSAGE DE LA SUBVENTION Rappel, la sudvention a lieu après-demain &agrav...
vous pouvez encore vous inscrire

Ah ! Dans une autre vie, j’aurais bondi sur mon téléphone pour réserver un jet privé, façon Ministre, et vous rejoindre.
Serai de tout coeur avec vous toutes et tous, veinards.
réponse à . mickeylange le 12/08/2010 à 10h56 : Je voudrais pas défrayer la chronique, mais God nous dit dans sa rubrique...
God s’est déjà expliqué sur ce point ces derniers jours, et ne semble pas vouloir changer d’avis maintenant.
C’est vrai qu’Il devrait peut-être modifier ce cartouche ancien qui, pour nous qu’Il a prévenus, fait un peu publicité mensongère.
Mais vous avez toute une convention pour Le faire changer d’avis après-demain !
réponse à . deLassus le 12/08/2010 à 11h02 : God s’est déjà expliqué sur ce point ces derniers jou...
Mais vous avez toute une convention pour Le faire changer d’avis après-demain !

Oui mais je dis ça pour défrayer la chronique, alors que sur la plage après-demain on y va juste pour rigoler.
réponse à . mickeylange le 12/08/2010 à 10h43 : MASSAGE DE LA SUBVENTION Rappel, la sudvention a lieu après-demain &agrav...
J’aurais bien aimé être avec vous mais j’ai des invités, il y a ceux qui repartent et ceux qui restent. La semaine prochaine, je vais croquer du marmot, à mon grand plaisir.
Les saumons fraient dans les rivières et nous défrayons la chronique. Et pourtant, c’est eux qui baisent à tout rompre!
réponse à . mickeylange le 12/08/2010 à 11h07 : Mais vous avez toute une convention pour Le faire changer d’avis apr&egrav...
bonne convention à tous et ramenez nous plein d’idées et d’anectotes
réponse à . mickeylange le 12/08/2010 à 10h43 : MASSAGE DE LA SUBVENTION Rappel, la sudvention a lieu après-demain &agrav...
après les défectations de Filo, et Boubacar
Pour Boubacar, chaispas, chpeu pas parler pour lui, et puis d’abord, il est assez grand...
enfin, je suppose...
Pour mon soi-même, ma défectation m’amène à Etron-tas, en haut des fadaises... qui vont encore une fois défrayer la chronique nique nique s’en allait en chantonnant...
réponse à . file_au_logis le 12/08/2010 à 13h39 : Les saumons fraient dans les rivières et nous défrayons la chroniq...
Y a pas que les saumons,eh,eh,eh
Bonne sudvention à ceux qui ont la chance d’y participer et bonne journée à tous!
réponse à . mickeylange le 12/08/2010 à 10h43 : MASSAGE DE LA SUBVENTION Rappel, la sudvention a lieu après-demain &agrav...
Ah zut, je vois qu’il y en a un qui a déjà réagi.

Bon, s’agite-t-il des défections de Filo et Boubacar qui t’ont mis dans la merde ?
réponse à . tytoalba le 12/08/2010 à 08h37 : Celui qui mériterait de défrayer la chronique mais dans un sens po...
Toi z’aussi tu le mérites, d’ailleurs on dit "elle d’effraie la chronique".
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2010 à 15h29 : Ah zut, je vois qu’il y en a un qui a déjà réagi. Bo...
Où qu’il est Boubacar, hein, où qu’il est le lâcheur ? Cotcot et moi co-habitons tranquillement et si ça défraye la chronique, on s’en fiche bien mal !!!
Est-ce que dé-frayé" peut exister comme concept ? Est-ce un néologisme ? ou un «mot d’auteur», comme s’amuse à le faire certains ??? (écrivains, journalistes...)
réponse à . momolala le 12/08/2010 à 15h36 : Où qu’il est Boubacar, hein, où qu’il est le lâc...
Cotcot et moi co-habitons tranquillement et si ça défraye la chronique, on s’en fiche bien
C’était la chronique anachronique de la volcanique Monique.
Ses amours platoniques avec Turpinic vont mettre la panique sur ce site qui devient satanique, à une vitesse supersonique.
A crô niquer... y a pas un risque si c’est l’objectif au terme de frayer?
Sortez couvert!!!... lol... ok, je sors...
Aujourd’hui, quand on vous parle de chronique, vous pensez soit au qualificatif d’une maladie répétitive,…
S’il défraya la chronique plus souvent qu’à son goût - car faire parler de lui n’était pas ce qu’il recherchait - Georges (l’autre !) répondit ainsi aux propos de God :

Qu’elle souffre de nymphomanie chronique
C’est elle qui fait alors passer à ses adorateurs
De fichus quarts d’heure.
Quatre-vingt-quinze fois sur cent
La femme…

Bouba ! Je te laisse les autres chroniques ! 
réponse à . momolala le 12/08/2010 à 15h36 : Où qu’il est Boubacar, hein, où qu’il est le lâc...
Hé ho ! Déjà que j’avais les boules comme c’est pas possible d’avoir dû annuler...........
C’est de ce jour là que j’ai décidé d’en organiser une et à ce sujet:

Expressionautes, oyez oyez

J’ai le plaisir de vous annoncer que j’organise une sudvention (avec la bénédiction de God ) soit le samedi 14 septembre soit le dimanche 15 Septembre à midi.

Si vous êtes partants(tes) pour y participer autour d’un bon repas n’hésitez pas à vous manifester et demandez mon adresse mail ou mon téléphone à Georges ( le notre, pas l’autre.........comme dirait Diwan. )

Faites moi savoir au plus tôt vos disponibilités, la date sera arrêtée en fonction de celle qui arrange le plus grand nombre,

Le repas aura lieu entre Aix en Provence et Brignoles.

Le plus important étant de bloquer la date et trouver un restaurant à même de nous accueillir je vous saurais gré de me répondre au plus tôt,

Bien évidemment, si vous avez une idée, une suggestion, un objection.......je suis preneur.

En espérant que ce moment de convivialité se réalise je vous adresse mes amicales pensées,

Bouba.
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 05h46 : Aujourd’hui, quand on vous parle de chronique, vous pensez soit au qualif...
Non mais j’y crois pas ! Tu profites que je suis en train de rappeler la sudvention de septembre pour me coiffer au poteau ?
Alors là..........alors là..........Non mais allo, quoi !

Bon, ben vais me rabattre sur les trompettes de la renommée où Tonton demande s’il doit battre le tambour avec ses attributs masculins pour défrayer la chronique dans une certaine presse poubelle.

Soit dit en passant, je ne me suis encore jamais servi de ce qui fait de moi un garçon pour jouer de la grosse caisse, mais je ne pense pas faire de prospectives hasardeuses en affirmant que ce doit être un tantinet douloureux......

D’ailleurs, l’onomatopée qui indique la douleur ne rime t elle pas avec testicule ?.......

Citons également au passage la légende de la nonne superbe texte de Victor Hugo où une nonne succombe aux charmes d’un brigand et défraie la chronique par ses frasques amoureuses.........
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 05h55 : Non mais j’y crois pas ! Tu profites que je suis en train de rappeler...
Bonjour Bouba ! 

Tu as aussi cette petite "chronique" :
La nonne osa, dit la chronique,
Au brigand par l’enfer conduit,
Aux pieds de Sainte Véronique
Donner un rendez-vous la nuit,
A l’heure où les corbeaux croassent,
Volant dans l’ombre par milliers.
Enfants, voici des bœufs qui passent,
Cachez vos rouges tabliers.


À lire à cette page.
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 06h06 : Bonjour Bouba !  Tu as aussi cette petite "chronique" : La nonn...
Hé ben j’étais en train d’en parler..........et toc !
Non, mais allo quoi !.........

Vais m’faire un café, t’en veux un ?.......
Non ?
Hé ben tant pis........

Ad’taleur.........
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 05h55 : Non mais j’y crois pas ! Tu profites que je suis en train de rappeler...
Non mais moi non plus je n’y crois pas ! Tu profites de ce que j’ai le dos tourné pour ajouter à 6:09:18 ce que je viens d’écrire à 06:06:43 !
Bon, avoue qu’en te laissant "Les trompettes de la renommée" je te laissais un morceau de roi.

Oups ! On joue au furet là : tu passes par ici tandis que je repasse par là !Pour le café, c’est oui ; comme ça, on arrêtera de se croiser !
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 06h15 : Non mais moi non plus je n’y crois pas ! Tu profites de ce que j&rsqu...
"Il court il court le furet"..........a ne pas confondre avec "Il fourre, il fourre le curé"...........
Quoique, hein ? ...........le curé d’Urufe il avait défrayé la chronique en son temps........

Bon, sinon sans rire, c’est vrai tu m’a laissé les trompettes.......J’apprécie !
Allez, zou........en parlant de curé, je mets le père Colateur sous pression et je t’attends au bar du Phare pour le caoua......
T’arrêtes pas à la boulangerie, j’ai les croissants.......
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 05h47 : Hé ho ! Déjà que j’avais les boules comme c&rsqu...
A part que pour certains d’entre nous non encore retraités/pensionnés, l’heure de la rentrée (vers la perfide Albion/des classes/au boulot/au turbin ... *réponse au choix) aura déjà sonné et qu’ils vont se retrouver, à leur grand regret dans l’impossibilité de défrayer la chronique en votre compagnie à la sudvention.
Pour info, ma baguette magique m’a appris que Cotcot et Momo défrayeront encore la chronique ensemble cet été. Si je vous fais part de ce potin, vous comprenez tous que c’est parce que je les envie. Chaleureuses bises à mes deux copines ainsi qu’à tous mes expressiopotes en ce début de Week-end
Le problème, dans le jardín de Nick, mon voisin anglais, c’était les corbeaux; aussi, ce matin je le vis affairé à mettre un épouvantail...
- Tu essaies d’effrayer les ’crows’, Nick ?
réponse à . lafeepolaire le 29/06/2013 à 07h52 : A part que pour certains d’entre nous non encore retraités/pensionn...
C’est bien dommage mais comme dit la sagesse populaire "l’Homme propose, la vie dispose"........
médisance.
- Viens donc prendre un café à la maison... mais je te préviens j’ai changé les dix tasses à café que j’avais par dix bols.
- Pourquoi ?
- Chez moi, je ne voulais point de mes dix anses !
réponse à . deLassus le 12/08/2010 à 03h48 : Bon. Si j’ai bien tout compris, celui qui défraie la chronique est ...
C’est tout à fait ça.
Pour se faire rembourser ses généreux apéros, Antoine Blondin notait dans ses notes de frais : Verres de contact.
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 09h12 : C’est tout à fait ça. Pour se faire rembourser ses gé...
Antoine Blondin notait dans ses notes de frais : Verres de contact.
Et on dit que pour se faire rembourser des dépenses plus "intimes" chez des prostituées, il notait simplement "On n’est pas de bois" !
Il aurait pu ajouter : l’accro nique quand il peut"...
Moi, je veux bien frayer à qui mieux mieux et avec qui le souhaite (enfin, presque)... Mais la Chronique, elle, je défraie. Veux pas attraper une gonorrhée, ou alors des poux...
Quant à la Sudvention: j’voudrais bîîîîîn, mais j’peux poîîîîîînt.... Suis en séminaire, cette fin de semaine-là! Nan, pas au p’tit séminaire.... Je vais à la cure...
réponse à . deLassus le 12/08/2010 à 10h50 : Dans le Dictionnaire Universel de Furetière (1690), ce que nous appelons ...
Je me dévoue :
On pourra dire à un de leurs enfants : elle défraye la chronique, ta mère.

Ca, c’est fait.
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 09h12 : C’est tout à fait ça. Pour se faire rembourser ses gé...
-Marceeeeeeeeeeeeeeeeeeeel, un Monocle !
- Et un verre à l’œil, un !............
réponse à . file_au_logis le 29/06/2013 à 09h22 : Moi, je veux bien frayer à qui mieux mieux et avec qui le souhaite (enfin...
D’abord lafeepolaire maintenant file_au_logis.........Que des piliers, des pointures d’Expressio, des intervenants de la première heure.........

C’est vraiment dommage...........
réponse à . joseta le 29/06/2013 à 09h12 : médisance.- Viens donc prendre un café à la maison... mais...
Question carelmanienne :
Si ce sont des tasses pour gauchers (avec l’anse à gauche), mon neveu pourrait être intéressé.
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 09h34 : Question carelmanienne : Si ce sont des tasses pour gauchers (avec l’...
Chez moi j’ai une tasse qui a l’anse sur l’arrière.......ah j’vous jure c’est d’un pratique !
Le plus fort c’est qu’il m’est arrivé de casser des tasses mais celle là, jamais !

* Si quelqu’un en a une avec l’anse sur l’avant je suis preneur, comme ça je les mets en vitrine.....
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 08h50 : C’est bien dommage mais comme dit la sagesse populaire "l’Homme prop...
Tiens, le bandeau de droite me propose de faire l’amour à 200 à l’heure avec un motard.
Je ne suis pas certain d’arriver à quoi que ce soit à cette vitesse et je ne suis pas porté sur la tendance "homo-cuir".
Après tes embrouilles avec la maréchaussée, je crois que tu ne sera pas intéressé non plus pour au moins un des deux critères.
réponse à . deLassus le 29/06/2013 à 09h17 : Antoine Blondin notait dans ses notes de frais : Verres de contact.Et on di...
Et certain ex-ponte du FMI défraie depuis un moment la chronique en frayant de façon chronique... sans note de frais. Il y a des personnes qui aiment lui faire des cadeaux, apparemment...
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 09h42 : Chez moi j’ai une tasse qui a l’anse sur l’arrière........
J’ ai chez moi une chope de grès avec quatre anses. Son design correspondrait à une histoire... qui pourrait fort bien être belge. Si quelqu’ un peut me donner des détails, j’ en serais ravie !
réponse à . mitzi50 le 29/06/2013 à 09h52 : J’ ai chez moi une chope de grès avec quatre anses. Son design corr...
On m’a offert un "mug" à trois anses avec l’inscription : pour Papy qui n’a pas quatre bras.
Est-ce un début de piste ?
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 09h34 : Question carelmanienne : Si ce sont des tasses pour gauchers (avec l’...
Puisque nous en sommes à nous raconter nos malheurs, j’ai chez moi un grolle drôle de bol à six becs  
Et chez Andersen, les tasses à Hans.
réponse à . mitzi50 le 29/06/2013 à 09h52 : J’ ai chez moi une chope de grès avec quatre anses. Son design corr...
Avec quatre anses, c’es plus commode: c’est l’aisance...
J’avais une tasse avec une anse à gauche. Comme je suis droitier j’ai enlevé l’anse parce qu’elle n’était pas du bon côté. J’ai jeté l’anse dans une fosse pour ne plus la voir. J’ai fait la même chose avec toutes les tasses chez moi et j’ai découvert que j’avais ainsi créé une fosse des anses 
réponse à . saharaa le 29/06/2013 à 10h18 : Puisque nous en sommes à nous raconter nos malheurs, j’ai chez moi ...
Avec un bol à cinq becs tu aurais presque détenu un bec à cinq bols 
réponse à . charmagnac le 29/06/2013 à 10h36 : Avec un bol à cinq becs tu aurais presque détenu un bec à c...
Excellent  
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 10h02 : On m’a offert un "mug" à trois anses avec l’inscription ...
Ne cherchez plus.. J’ ai trouvé, cela date de Charles-Quint. Voilà l’ histoire :

La légende raconte que Charles Quint s’arrêtant un jour dans une taverne se vit proposer une bière locale à la chope. La serveuse vint lui apporter sa chope en la tenant par l’ anse évidemment, mais le roi ne put la saisir et en fut courroucé. Le patron fit alors fabriquer une chope à deux anses. Mais lorsque le roi revint, la serveuse lui amena sa chope de bière en la tenant par les deux poignées, de sorte que le roi ne put à nouveau la saisir et en fut à nouveau fort mortifié.
La fois suivante, la chope comportait 3 anses, mais la serveuse, une blonde assurément lui apporta en la tenant par deux poignées et la troisième tournée vers son estomac. Une nouvelle fois, Charles Quint ne put saisir son divin breuvage et se montra particulièrement outré.

La serveuse maladroite fut renvoyée et le patron fit fabriquer une chope à quatre anses. A son retour (il aimait visiblement beaucoup cette bière), le roi put enfin recevoir sa chope en ayant toujours une poignée libre pour la saisir. Devant tant d’efforts, le bon roi donna l’autorisation au tavernier de nommer sa bière, au demeurant excellente, de son royal patronyme. Ainsi fut fait, la Charles Quint et sa légendaire chope à 4 anses était officiellement née.

Evidemment, cette histoire ne semble pas défrayer la chronique... mais existe bel et bien ! Mais j’ ai maintenant une autre question : où peut-on se procurer la fameuse bière ?
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 09h47 : Tiens, le bandeau de droite me propose de faire l’amour à 200 &agra...
J’ai aperçu cette annonce et au vu de ce que cachait le cuir, je veux bien risquer le retrait de permis.......
réponse à . saharaa le 29/06/2013 à 10h18 : Puisque nous en sommes à nous raconter nos malheurs, j’ai chez moi ...
Hou la la ........je me souviens d’une soirée à Avoriaz.......... fondue savoyarde au Bleu de Geix et aux morilles arrosée d’un petit blanc du Bugey qui a fini par une grole d’enfer......
Je vous dis pas le lendemain !
J’avais le 7 ième de cavalerie légère qui chargeait les indiens dans le crâne, la langue obstinément collée au palais et les boyaux qui tricotaient des napperons.

Mais qu’est ce qu’on avait rigolé !...........
réponse à . charmagnac le 29/06/2013 à 10h34 : J’avais une tasse avec une anse à gauche. Comme je suis droitier j&...
Je suis sceptique.........
réponse à . mitzi50 le 29/06/2013 à 11h03 : Ne cherchez plus.. J’ ai trouvé, cela date de Charles-Quint. Voil&a...
Avec tous les Belges qui hantent ce site tu devrais avoir une réponse rapide...........
Blague à part, vu l’époque où se déroule cette histoire je chercherais plutôt une recette d’hydromel........
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 11h41 : Avec tous les Belges qui hantent ce site tu devrais avoir une réponse rap...
L’ époque ???? Mais on brassait déjà de la bière dans l’ Egypte antique ! Et chez les grecs, les romains, les peuples germaniques.... Elle n’ était alors pas encore aromatisée au houblon. Mais cette plante fut introduite en Europe au XIIIè siècle. Donc, Charles Quint buvait bien... de la bière. Peut-être de la cervoise aussi (quoique...), ou de l’ hydromel, et certainement du vin...
Pour en finir avec les tasses (qui nous éloignent un peu du sujet), je citerai la fameuse phrase de Louis XIV: "- Les tasses et moi ".
réponse à . mitzi50 le 29/06/2013 à 12h03 : L’ époque ???? Mais on brassait déjà de la bi&eg...
Comme on dit au canard enchaîné.........pan sur le bec !.........
DEVINETTE
Pourquoi Marco Polo fut au centre des conversations ?
réponse à . joseta le 29/06/2013 à 12h04 : Pour en finir avec les tasses (qui nous éloignent un peu du sujet), je ci...
C’est ce qui est marrant sur ce site. On part sur un sujet précis et on délire tellement qu’on en arrive à tout autre chose au point qu’on ne se rappelle même plus le sujet initial.......
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 11h32 : Hou la la ........je me souviens d’une soirée à Avoriaz........
AHHHH ! c’était donc toi, le gars beurré qui chantait à tue-tête..."Soyons libres ! Soyons fous ! Buvons...
Je t’assure que ta prestation a longtemps défrayé la chronique * à Avoriaz et pourtant là-bas ils ont l’habitude...tu leur as fait un festival 
* ouf! je l’ai échappée belle :()), revenue à temps dans le sujet.
réponse à . joseta le 29/06/2013 à 12h08 : DEVINETTE Pourquoi Marco Polo fut au centre des conversations ?...
Parcequ’il buvait comme un Polo né ?.........
meuh non, ça c’est du passé ! hors sujet ! 
Décidément Bouba, tu devrais laisser l’alcool...
Réponse: - Il fit parler de soie.
réponse à . saharaa le 29/06/2013 à 12h11 : AHHHH ! c’était donc toi, le gars beurré qui chantait &...
Je me souviens d’avoir chanté çà ..............

*Diwan, ça va te plaire !
Boh ! Au point où on en est dans les hors-sujet..........
réponse à . joseta le 29/06/2013 à 12h15 : Décidément Bouba, tu devrais laisser l’alcool... Répo...
.......T’es sur qu’il n’y a que moi qui devrait arrêter la bibine ?........
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 12h26 : Je me souviens d’avoir chanté çà .............. *Diw...
Parce qu’un p’tit dessin vaut mieux qu’un long discours, vlà ce que j’en pense  : -))
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 12h10 : C’est ce qui est marrant sur ce site. On part sur un sujet précis e...
On part sur un sujet précis et on délire tellement...
Et c’est tout ce que j’aime !
Ça part sérieux, argumenté, scientifique, référencé, avec citations à l’appui et tout et tout… Et d’un coup, ça dérape, ça glisse vers l’improbable, ça patine sur de l’incertain, ça se faufile vers du douteux, ça se coulisse sur du superflu avant d’amorcer une remontée vers de l’authentique, pour finir sur de l’incontrôlable !
J’a-do-re !
Ainsi, hier on est parti fesser Mathieu, on a fini chez dans une maison close ! Si, si ! 
réponse à . joseta le 29/06/2013 à 08h27 : Le problème, dans le jardín de Nick, mon voisin anglais, c’é...
Bravo! Ces jeux de mots bilingues, j’apprécie beaucoup en ce jour un peu mitigé qui éclaire la fière Albion.
réponse à . lafeepolaire le 29/06/2013 à 13h47 : Bravo! Ces jeux de mots bilingues, j’apprécie beaucoup en ce jour ...
Merci well jumelle...
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 12h49 : Parce qu’un p’tit dessin vaut mieux qu’un long discours, vl&ag...
J’ai trouvé ça rigolo.........
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 13h10 : On part sur un sujet précis et on délire tellement...Et c’e...
Et pourquoi Matthieu et son unique cheveu ne serait-il pas allé se faire fesser dans une maison close ?
Comme tu le signales, ça aura permis à Marthe Richard de défrayer la chronique, à son époque.
réponse à . mitzi50 le 29/06/2013 à 11h03 : Ne cherchez plus.. J’ ai trouvé, cela date de Charles-Quint. Voil&a...
où peut-on se procurer la fameuse bière ?

En Belle Gique, bien sûr
cette page
réponse à . charmagnac le 29/06/2013 à 14h04 : où peut-on se procurer la fameuse bière ? En Belle Gique, bie...
Le dodu Nicolas a peur des souris. Quand une souris se montre, elle effraie le gros Nick.
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 14h04 : Et pourquoi Matthieu et son unique cheveu ne serait-il pas allé se faire ...
Tiens ! Je me suis souvent posé la question.
Comment a t on pu fermer des maisons.........closes?
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 14h21 : Tiens ! Je me suis souvent posé la question. Comment a t on pu ferme...
C’est le mystère de la chambre jaune ...
En fait, ce qui était fermé, c’était les volets, la porte n’était pas close.
réponse à . charmagnac le 29/06/2013 à 14h04 : où peut-on se procurer la fameuse bière ? En Belle Gique, bie...
À ce moment précis de l’après-midi, le sérieux doit revenir sur ce mêêêrveilleux site car l’heure est grave.
Rikske-Potverdoume, on a besoin de toi-vous ! Aller plus loin serait risquer de chédrayer la fronique,
Alors, à ton avis : Westmalle ou Ommegang ?
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 09h42 : Chez moi j’ai une tasse qui a l’anse sur l’arrière........
Et chez moi, j’ai une tasse avec l’anse d’in sans d’ie. J’te dis pas: ça mouille partout.
Quand il voulat doper les coureurs, le docteur miracle commençait toujours par l’anse...
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 14h21 : Tiens ! Je me suis souvent posé la question. Comment a t on pu ferme...
Comment a t on pu fermer des maisons.........closes ?
Avec la clé* ! ’videmment !
Celle que God - non je ne l’ai pas dit - que certain avait malencontreusement (a-t-il ensuite prétendu) glissé dans sa poche, histoire de revenir incognito !
* de 12 ! 
réponse à . file_au_logis le 29/06/2013 à 14h43 : Et chez moi, j’ai une tasse avec l’anse d’in sans d’ie. ...
Je comprends !
J’ai un pote il avait l’anse l’eau du lac, alors tu penses........
réponse à . file_au_logis le 29/06/2013 à 14h45 : Quand il voulat doper les coureurs, le docteur miracle commençait toujour...
Brasfort.......heu.........Armstrong ?
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 14h47 : Comment a t on pu fermer des maisons.........closes ?Avec la clé*&nb...
Avec la clé de 12
Tu baisses la tête, tu lèves la blouse et en voitur’ Simone, c’est moi qui conduis et c’est toi qui klaxonnes !
Pouët ! Pouët !

Cré vingt Diou di noum di Diou de fi’ de garc’..........
réponse à . charmagnac le 29/06/2013 à 10h34 : J’avais une tasse avec une anse à gauche. Comme je suis droitier j&...
J’avais une tasse avec une anse à gauche. Comme je suis droitier j’ai enlevé l’anse parce qu’elle n’était pas du bon côté.

J’avais moi aussi un tasse avec l’anse du mauvais coté. Jusqu’au jour où la voyant dans une glace j’ai réalisé que c’est moi qui était du mauvais coté. J’ai fait le tour de la table, et, miracle, tout est rentré dans l’ordre !
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 09h47 : Tiens, le bandeau de droite me propose de faire l’amour à 200 &agra...
Je ne suis pas certain d’arriver à quoi que ce soit à cette vitesse et je ne suis pas porté sur la tendance "homo-cuir".

Homo-cuir ! pas toujours le motard c’est tout cuir ou tout plâtre...
réponse à . mickeylange le 29/06/2013 à 16h17 : J’avais une tasse avec une anse à gauche. Comme je suis droitier j&...
La tasse te chantait:
"laisses tes mains sur mes anses......"

Heuuuuuuuuuu..........C’est quoi l’expression du jour, déjà ,
Ce groupe de rock français ne chante que des commérages; c’est pourquoi il s’appelle cette page.
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 13h10 : On part sur un sujet précis et on délire tellement...Et c’e...
Et d’un coup, ça dérape, ça glisse vers l’improbable, ça patine sur de l’incertain, ça se faufile vers du douteux, ça se coulisse sur du superflu avant d’amorcer une remontée vers de l’authentique, pour finir sur de l’incontrôlable !

Non mais t’as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec ! Mais moi les dingues j’les soigne, j’m’en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux 4 coins d’Paris qu’on va l’retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle... Moi quand on m’en fait trop j’correctionne plus, j’dynamite... j’disperse... et j’ventile...
réponse à . mickeylange le 29/06/2013 à 16h43 : Et d’un coup, ça dérape, ça glisse vers l’impro...
Résultat, c’est la panique !

Ça pétarade dans tous les coins ; les sensibles se réfugient derrière les balises ; les courageux fuient chez Marcel qui range toutes ses tasses dans le placard (on ne sait jamais). Grand seigneur, le capitaine du ferry-boîte hurle : Les femmes d’abord ! (on se demande bien pourquoi d’ailleurs... mais lui a sa petite idée au bout de ses mains baladeuses !).

Profitant de l’occasion, Mam’zelle Marcelle appelle la police – elle n’a jamais pu résister au prestige de l’uniforme - tandis que Bouba, à la vue des keufs, préfère le Bar du Phare pour se payer une pinte de bon sang.

Comme lui, certains se tordent de rire... Sa Divinité, elle, tord son auréole de désespoir car une histoire pareille risque de défrayer la chronique [Yessss ! j’ai réussi à la caser !]. Appelée en urgence, BeeBee organise une cellule psychologique, d’urgence elle aussi.

Donc, faudrait te calmer monLapin ! T’as vu le bor...el le bazar que tu as mis sur le site !!!
réponse à . SyntaxTerror le 29/06/2013 à 09h47 : Tiens, le bandeau de droite me propose de faire l’amour à 200 &agra...
je ne suis pas porté sur la tendance "homo-cuir"
Tu préfères défrayer la chronique avec la tendance pattes d’eph rayé anachronique ?
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 18h17 : Résultat, c’est la panique ! Ça pétarade dans ...
Marcel qui range toutes ses tasses dans le placard (on ne sait jamais)
Le lancer de tasses est un jeu qui se joue à trois. Non pas Troyes en Champagne, etc.
Le premier prend la tasse et la lance. Le second prend l’anse et la tasse. Et que fait le troisième ?

Voilà une énigme qui n’en finit pas de défrayer la chronique ...
réponse à . DiwanC le 29/06/2013 à 14h41 : À ce moment précis de l’après-midi, le sérieux...
Je suis fidèle à la Chimay bleue, ou à la Kasteel. Brune de préférence (les brunes ne comptent pas pour des prunes - Lio)

cette page
réponse à . mickeylange le 29/06/2013 à 16h17 : J’avais une tasse avec une anse à gauche. Comme je suis droitier j&...
Puissamment raisonné ! 
réponse à . Enkidou le 29/06/2013 à 18h45 : Marcel qui range toutes ses tasses dans le placard (on ne sait jamais)Le lancer ...
Non pas Troyes en Champagne

ni à Troie en Asie mineure...
réponse à . charmagnac le 29/06/2013 à 19h03 : Je suis fidèle à la Chimay bleue, ou à la Kasteel. Brune de...
Pour moi ce sera une Leffe........
réponse à . Enkidou le 29/06/2013 à 18h45 : Marcel qui range toutes ses tasses dans le placard (on ne sait jamais)Le lancer ...
Moi, je me tasse...
réponse à . Enkidou le 29/06/2013 à 18h45 : Marcel qui range toutes ses tasses dans le placard (on ne sait jamais)Le lancer ...
Voilà une énigme qui n’en finit pas de défrayer la chronique

En effet, le troisième lança la tasse ET la soucoupe avec une telle force qu’un certain Kenneth Arnold (1915-1984) failli prendre l’objet dans le pare brise de son Piper-Club.
Dès qu’il atterrit il contacta les autorités pour leur signaler la présence de "flying saucers" dans le ciel des Zuhéssa.

la chronique se défraya aussitôt......

Sur le moment les autorités Etazuniennes s’alarmèrent croyant à une attaque aérienne mais elles se rassurèrent aussitôt, Ben Laden n’était pas encore né....


Un journaliste imaginatif auquel il ne put apporter plus de précisions inventa alors l’expression U.F.O (Unintificated flying objets) qui devinrent des O.V.N.I (Objets Volants Non Identifiés) en français.

Plus récemment on appela O.V.N.I (Objet Volant Nettement Invendable) d’abord le Concorde puis le Rafale de Dassault qui a couté un bras au contribuable mais dont on n’a encore jamais vendu la moindre pièce.
Même pas le cendrier.......

mais ceci est une autre histoire qui défraye la chronique encore régulièrement....
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 19h27 : Voilà une énigme qui n’en finit pas de défrayer la ch...
le troisième lança la tasse ET la soucoupe
Et pour le lancer de soucoupe, je te recommande cette page.
oui, mais ... l’autre, pas lui...
réponse à . BOUBA le 29/06/2013 à 19h27 : Voilà une énigme qui n’en finit pas de défrayer la ch...
qui devinrent des O.V.N.I (Objets Volants Non Identifiés) en français.
Nan, nan, t’as rien compris! Mais rien de rein*!
Un O.V.N.I. (te diront les Belges de naissance dans la région des charbonnages mosans) est un truc dont tout le monde parle mais que personne n’a jamais vu: un Ouvrier Volontaire de Nationalie Italienne...

* orthographe volontaire
réponse à . Enkidou le 29/06/2013 à 20h00 : le troisième lança la tasse ET la soucoupeEt pour le lancer de sou...
Ah oui ! je me souviens l’avoir vu à la télé.......mais çà ne date pas d’hier!
Pauvre diable, mais dans le fond il est heureux, il est dans son monde.....

"Beati pauperes spiritu quoniam ipsorum est regnum caelorum".........comme on dit vulgairement
Attends, y en a eu trois:

- Lance la pédale
- Neil le sélénite
- Louis le souffleur

Duquel tu parles ?..........
réponse à . file_au_logis le 29/06/2013 à 20h20 : qui devinrent des O.V.N.I (Objets Volants Non Identifiés) en franç...
Pourquoi y a pas de Ritals qui charbonnent chez toi ?
Et au fait, pourquoi t’as écrit "rien de rein*".......volontairement ?

Scuze ces questions mais à la fin de la journée j’ai mon neurone qui fait de la colle........

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Défrayer la chronique » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?